Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2709 mots)

hapax

hapax



mot, forme dont on n'a pu relever qu'un seul exemple.
p. métaph.: « toute vraie occasion est un hapax, c'est-à-dire qu'elle ne comporte ni précédent, ni réédition, ni avant-goût ni arrière-goût; elle ne s'annonce pas par des signes précurseurs et ne connaît pas de "seconde fois". »
« Pour Michel Onfray, l'hapax existentiel est une expérience déterminante capable de pousser un homme à devenir un philosophe, c'est-à-dire l'inventeur d'un système. »

iridescent

iridescent



qui brille avec des reflets irisés (= couleurs de l'arc-en-ciel). « C'est très beau à voir. Cela est rose et bleu, cela est iridescent et nacré. »
Iridescence = caractère de ce qui est iridescent. « La pureté étincelante des Andes, leur irridescence, ne sauraient tromper sur leur origine divine. »

iriser
colorer des couleurs, des nuances de l'arc-en-ciel. « Une bulle de savon traverse le patio et s'irise dans la lumière du matin. »
faire briller, faire chatoyer. « Cette chair ambrée que tout reflet irise et rend pareille à ces raisins ou à ces prunes dont la pulpe lumineuse brille sous une enveloppe lustrée. » « Son corset de satin mauve-bleu, où la lumière s'irisait comme au col d'une tourterelle. » [couleur]

le coup de pied de l'âne

le coup de pied de l'âne



coup du faible et lâche donné au fort mis dans l'impossibilité de se défendre. « Pourquoi cette charge malveillante, coup de pied de l'âne du ministre à l'ancien président ? »
l'expression est issue d'une fable de la Fontaine, "le lion devenu vieux", dans laquelle l'âne n'approche le lion et le frappe que lorsque celui-ci est agonisant.

perclus

perclus



impotent, paralysé. « Il demeure à peu près perclus de tout un côté. » « Il était presque perclus de goutte. » « Vieille et percluse au point de ne marcher qu'avec deux cannes. » « C'était un perclus, à la fois boiteux et manchot. »
qui ne sert plus, hors d'usage. « Les clochers de la région sont morts et ses moulins perclus. »
qui est (partiellement) paralysé par l'effet d'une cause passagère. Perclus de fatigue, de froid, de douleur, de stupéfaction, d'ennui, de timidité, etc.

musser



cacher, dissimuler. « Elle bâillait, mussait sa tête au creux de son bras replié. »
se musser = se cacher, se glisser. « Un entour de vieux arbres, sous lesquels, dans l'ombre, se mussaient quelques logis de ferme. »

obvier à



prendre les dispositions nécessaires pour parer à un mal possible. (= empêcher, éviter, faire obstacle à; pallier). Obvier à un danger, à des difficultés, à un inconvénient. « Elle inspecta à nouveau la chambre pour obvier à un oubli, pour y tout prévoir, afin de la rendre, autant que possible, élégante et propre. »

ergastule

ergastule



antiq. rom.: cachot, prison souterraine. « Une plainte montait du fond des ergastules. » « César laissa Vercingétorix croupir dans un ergastule avant de lui donner la mort par strangulation. »
p. ext.: prison, cellule où les conditions de vie sont particulièrement éprouvantes. « Le peu d'air corrompu qui emplissait le couloir pénétrait à grand peine dans ces ergastules infects »

accointances



relations familières ou d'intérêt. Accointances puissantes, accointances au ministère. « Elle s'inquiète des accointances de son fils avec le nouveau venu. »
commerce amoureux hors mariage, liaison entre deux personnes de sexe différent. « Jusqu'alors, se croyant éperonné par l'action, il ne s'était accordé que des accointances sensuelles qui laissaient la tête libre. Mais maintenant il lui fallait connaître les subtilités du cœur qui après tout aiguisent l'esprit. »

quintessence



cinquième élément qui s'ajoute chez certains philosophes anciens aux quatre premiers (la terre, le feu, l'air, l'eau) et qui en assure la cohésion.
extrait le plus concentré, partie la plus subtile d'une substance. « Le temps, qui dépouillant encore nos armagnacs séculaires de tout ce qui n'est pas leur quintessence, leur donne cette couleur, cette saveur et cette chair sans rivales. »
p. métaph. « On croirait déguster des paysages extraordinaires, des quintessences de terroirs compacts et d'étincellement. »
fig.: forme la plus raffinée, la plus concentrée d'un être ou d'une chose. « C'est la quintessence de ce que je déteste le plus, des gens comme elle et comme son père! »
ce qu'il y a d'essentiel, de plus important dans un ouvrage, dans une oeuvre et que l'on présente sous une forme abrégée, résumée, condensée (=essentiel). « Il lit, annote, compile, rédige et enserre dans son cerveau la quintessence de quelques mille volumes qui garnissent sa chambre. » « La quintessence de son expérience et de ses réflexions. »
expression de ce qu'il y a de meilleur, de plus précieux dans qqch ou chez qqn. « L'amour pur, l'amour platonique, la quintessence de l'amour. » « Il est la quintessence du parfait gentleman, courtois et spirituel. »
subtilité excessive (dans l'expression). « Un énoncé sobre, sans quintessence ni pédanterie. »

galetas



logement situé directement sous les toits et éclairé par une lucarne ou par un châssis à tabatière.
p. ext.: logement misérable, sordide et manquant de confort (=taudis). « Arrivé à Lille dans les années 1980, il occupe d’abord un galetas sous les toits, d’où il renonce à se défenestrer craignant de tuer quelqu’un dans sa chute. »

blutoir

blutoir



appareil servant au blutage ou au criblage de diverses matières préalablement broyées. « Écoutant le bruit de la cascade, les révolutions de la roue, le roulement de la meule, le sassement du blutoir... »
p. compar.: « L'horloge de l'église qui nous épluche le temps miette à miette comme le blutoir le grain... »
p. métaph.: « Là dans le cabinet particulier du banquier se décidaient les affaires. Là était le blutoir où l'on tamisait les propositions, le parloir où s'examinait la place. »

bluter
faire passer toute matière pulvérulente par un blutoir (= tamiser). Bluter de la farine. Féculents blutés. « Pour faire du pain blanc, la farine est blutée de façon plus complète, ce qui la prive de ses principes les plus utiles. »
p. métaph. : « maintenant, il faut bluter celles des opinions de l'auteur qui sont devenues quelconques et sans intérêt. » « une voix asexuée, filtrée par les litanies, blutée par les oraisons, passée aux cribles des adorations et des pleurs. »

vol à l’américaine



escroquerie consistant à se faire remettre une somme importante d'argent en échange d’objets sans valeur laissés en gage.

mirifique



fam.: qui suscite la surprise ou l'admiration (=époustouflant, extraordinaire). Réussite mirifique, projets mirifiques.
mirifiquement (fam.) : de façon mirifique. Réussir mirifiquement. « Un exemplaire des Nourritures Terrestres, mirifiquement relié. »

déhiscence



fonction de certains organes végétaux qui s'ouvrent sans se déchirer à certaines époques pour libérer leur contenu : fruit, graine, pollen ou spore.
libération d'un ovule par l'ovaire.
littér.: séparation. « Encore un mois et la maison sera vide. Je ne peux y songer sans un serrement de coeur. C'est l'époque de la déhiscence... le fruit s'ouvre et les graines sautent. » « De dix-huit à vingt ans, l'adolescent doit se détacher par une sorte de déhiscence non pas de la famille en soi mais de cette communauté caduque qui fut la forme infantile de ses rapports familiaux. »

sérendipité



fait de découvrir quelque chose "par accident", en cherchant autre chose. « Deux médicaments récents doivent leur développement à la sérendipité : le Botox, initialement utilisé contre les contractions involontaires des muscles des paupières, et le Viagra, conçu pour traiter l'angine de poitrine. »

vésanie



dérèglement d'esprit, folie. « Le poète nous a conduit à une situation-limite, vers une limite qu'on craint de dépasser, entre vésanie et raison. »

ilote

ilote



antiq.: esclave des Spartiates, chargé des travaux ruraux, dont la condition était particulièrement pénible.
personne en état de dépendance vis-à-vis d'une autre. « Ma belle-mère, cette malheureuse ilote, absolument terrorisée par les gros sourcils noirs et la barbe blanche de son vieux fleuve d'époux. »
personne réduite à la misère, à la déchéance physique ou morale. « Des nations entières sont devenues des espèces d'ilotes par l'usage immodéré de l'opium et de l'alcool. »
ilote ivre [p. réf. à la tradition d'enivrer les ilotes pour inciter, par le spectacle qu'ils donnaient, les enfants à la sobriété]. « Je me sentis soudain l'ilote ivre toisé par un prince. » « Comme les Spartiates montraient à leurs fils un ilote ivre, il arrive que je lui montre mon pays, pour qu'elle voie ce qu'elle ne doit pas être. »

ilotisme
condition d'une personne en état de dépendance vis à vis d'une autre, ou réduite à la déchéance physique ou morale. « Sa femme, qu'il avait réduite à un ilotisme complet. » « l'immense majorité de l'humanité, condamnée à l'ilotisme intellectuel... »
Ilotiser
réduire à l'état d'ilote. « Nous serons très prochainement, nous chrétiens, domestiqués, ilotisés, réduits en servitude. »

cinabre

cinabre



sulfure de mercure de couleur rouge (sang), utilisé pour la fabrication du vermillon.
p. méton: couleur rouge vermillon.
cinabrin = de la couleur du cinabre. « Ses lèvres sont cinabrines. » [couleur]

turbide

turbide



(litt.) qui n'est pas limpide, trouble. « Les fleuves équatoriaux entraînent dans leur flot turbide des mondes confus d'arbres et d'herbes. »

isabelle

isabelle



de couleur jaune pâle. « Une robe de soirée aux dessins ramagés, sur fond isabelle. »
[en parlant de la robe d'un cheval] « Deux chevaux au pelage isabelle. »
un isabelle = cheval dont la robe a cette couleur. [couleur]

contadin

contadin



caractéristique du paysan. « Le superbe paysan, la veste contadine sur l'épaule. »
habitant de la campagne, paysan. « Tandis que j'étais l'objet des agaceries d'une contadine; remarquez que je dis contadine pour ne pas dire paysanne. »

cascatelle

cascatelle



petite cascade. « Une eau sautant en cascatelles, fusant en gerbes éblouissantes. »
ce qui évoque une cascatelle pour l'œil ou pour l'oreille. « Les blanches cascatelles des guipures et des dentelles. »
série de petites choses qui se succèdent à un rythme rapide. « Une charmante cascatelle de paroles mielleuses. »

thaumaturge



qui accomplit des miracles. « Ce moine aurait été l'un des plus extraordinaires thaumaturges de notre temps. Il guérissait, comme en s'amusant, tous les maux. »
p. métaph.: « la foi et le patriotisme sont les deux grands thaumaturges de ce monde. »
p. ext., péj.: qui prétend accomplir des miracles, défier les lois de la nature. « On enferma le thaumaturge à la Bastille pour qu'il pût y travailler à loisir. »

réminiscence



[chez Platon] souvenir d'une connaissance acquise dans une vie antérieure, quand l'âme, qui vivait dans le monde supra-sensible des essences, contemplait les Idées. Réminiscence platonicienne; mythe, théorie de la réminiscence. « Ce que Platon appelait réminiscence, Descartes l'appelait idées innées. » « C'est sur la réminiscence que Platon fonde la possibilité de la connaissance; c'est par elle qu'il expliquera les idées premières, antérieures et supérieures à l'expérience. »
[chez Aristote] faculté de rappeler volontairement les souvenirs (=mémoire volontaire).
retour à la conscience d'une image, d'une impression si faibles ou si effacées qu'à peine est-il possible d'en reconnaître les traces. Réminiscence du passé; confuse, vague réminiscence. « On dirait très-bien de quelqu'un dont la tête faiblit : "il n'a que des réminiscences, il n'a plus de souvenirs". »
souvenir où domine plus ou moins l'élément affectif. Réminiscence de l'enfance, de la jeunesse; réminiscence de lecture.
souvenir qui inspire, qui influence la création artistique et l'emprunt, le plagiat inconscient ainsi réalisé. Réminiscence littéraire, musicale, poétique. « Un poète qui, en faisant des vers, imite un autre poète sans bien s'en rendre compte, et qui refait des hémistiches déjà faits est dit avoir des réminiscences. »
mémoire profonde, lointaine, comme venue du fond des âges (=mémoire collective). Réminiscence ancestrale, héréditaire. « Une réminiscence venue des tréfonds de l'être, comme une grande vague d'équinoxe sauvage, balaya tout le passé, et ses ailes frémissantes s'ouvrirent largement pour l'essor et la fuite vers la forêt. » « Est-ce une réminiscence lointaine des fêtes païennes du solstice qui célébraient la fuite de l'hiver et le retour du soleil printanier ? »

de bon aloi



de bonne qualité. "Aloi" est la forme ancienne du mot "alliage" et en particulier l'alliage servant à fabriquer les pièces de monnaie. « J'avais espéré monnaie de bon aloi et ce ne sont que jetons de cuivre et de plomb doré ! »
d’un usage conforme au bon goût ou au bon sens. « Le nouveau venu fait preuve d'une humilité de bon aloi. » « Frondeur avant l'heure, il n'a pas attendu qu'il soit de bon aloi de critiquer l'attentisme du parti. »

compendieux



qui résume un ensemble de connaissances. « Il a rédigé une compendieuse note sur le sujet. »
p. ext.: bref, concis, mais néanmoins complet. « Un discours compendieux, clair, simple et intelligible. »
p. méton.: concis, qui s'exprime en peu de mots tout en n'omettant rien d'essentiel. « Peu parleur et compendieux quand il se mettait à parler. »

compendieusement :
brièvement, succinctement, mais sans rien omettre d'essentiel. « Je vais m'efforcer de présenter mon travail le plus compendieusement possible. »

haptonomie

haptonomie



[du gr. "haptein", le toucher, et "nomos", la règle, la mesure] science de la communication par le toucher, les sensations tactiles. « L'haptonomie est particulièrement utilisée en préparation à l'accouchement, la communication avec le fœtus étant possible à travers le ventre de la mère. »

scarlatin

scarlatin



de couleur écarlate. « La lumière scarlatine des tropiques se répand sur les eaux, les bois et les plaines. »
scarlatine : maladie infectieuse et épidémique, de la seconde enfance surtout, qui se manifeste par une forte fièvre et une éruption cutanée sur toute la surface du corps.

vulnéraire

vulnéraire



qui guérit les blessures, les plaies. Médicament, poudre, plante vulnéraire.
eau vulnéraire = préparation obtenue en faisant infuser des plantes vulnéraires dans de l'alcool (=eau d'arquebuse).
préparation tonique à l'usage d'un malade, d'un blessé. « Les moines composèrent des vulnéraires à base de plantes pour soigner leurs hôtes malades ou blessés. »
fam.: alcool.

coruscant

coruscant



qui brille intensément, qui scintille (=brillant, scintillant). Lumière coruscante, aspect coruscant. « J'ai le cerveau plein de ces vents et de ces coruscantes vagues qui hennissent. » « Bouquets coruscants, peints sur fond noir. » « Tout le brillant, tout le coruscant du décor. »
fig.: « Vous étiez déjà charmant, drôle, pétillant d’humour, coruscant d’anecdotes… »
p ext.: style caractérisé par l'usage de tournures et de mots rares. « Auteur au style adamantin et coruscant. »

coruscation : éclat lumineux vif et passager. La coruscation d'un météore. Coruscations de pierres précieuses. « L'éclat de la mer et ses coruscations enflammaient les lointains. »

céruléen

céruléen



d'un bleu intense ou d'un bleu sombre. Nuit céruléenne. « L'abîme infini du ciel céruléen » « Des beaux lacs bleus, céruléens... »
fig. qui a un caractère céleste. « Votre conscience céruléenne de poète. » [couleur]

sylphide

sylphide



myth.: génie féminin ailé, qui vit dans les airs (=sylphe femelle). « Pâle et mince comme une sylphide, tu marchais au fond de nos bois. »
p. anal.: femme svelte, élancée, d'une beauté fine et gracieuse. « Une sylphide! une nymphe! une fée! » « J'ai trouvé dans le salon une sylphide de trente ans, pâle, frêle, aristocratique, ravissante. »
taille de sylphide : taille très mince. « Cette robe lui faisait une taille de sylphide. »
fig. : femme idéale ou idéalisée, plus imaginaire que réelle, objet de rêveries amoureuses. « Il trouva sa vaporeuse sylphide languissamment couchée sur le divan. »

caudalie

caudalie



[du lat. cauda, "queue"] unité de mesure de la persistance aromatique du vin. Une caudalie équivaut à une seconde. 6/7 caudalies indiquent que le vin est bon, 10 qu'il est magnifique. Certains vins très expressifs atteignent 20 caudalies. « Ce vin a 8 caudalies. »

miscellanées

miscellanées



recueil d'écrits divers, littéraires ou scientifiques. « Ces miscellanées, entre prescriptions et éclairages, se lisent avec plaisir. »
p. anal.: « j'ai pris l'habitude de prendre tous les jours des notes sur de petits carnets. Je puise ensuite dans ces miscellanées pour écrire mes articles. »

drosser

drosser



pousser un navire vers un danger, une obstruction. « Le vent violent drosse le navire sur les récifs. » « L'embrun avait tellement drossé le trois-mâts que sa grand'vergue taillait dans l'eau. »
p. anal.: « il est venu de Pythô, le fugitif, drossé par la rafale de tous les dieux! »

brandon

brandon



espèce de flambeau fait avec de la paille tortillée. Un brandon de paille. Allumer des brandons. « Taïmaha, approchant de mon visage un brandon enflammé, se mit à m'examiner avec une extrême attention. »
corps enflammés qui s’élèvent d’un incendie. « Le vent poussait des brandons qui portaient l’incendie de tous côtés. »
fig.: ce qui provoque des troubles. Les brandons de la discorde. « Jeter le brandon de la discorde parmi les citoyens. » « Cet homme est un brandon de discorde. » « Cet écrit est un brandon de guerre civile. »

gaudriole



propos gai et licencieux (= grivoiserie, gauloiserie, polissonnerie). Dire, chanter, débiter des gaudrioles. « On a été sage ce soir, très sage! Pas une gaudriole, pas un mot pour rire! » « Un peu ivre, il leur lançait des gaudrioles. »

fort Chabrol

fort Chabrol



en 1899, en marge de l'affaire Dreyfus, Jules Guérin, président de la Ligue antisémite, se barricade au 51 rue Chabrol à Paris. S'ensuit un siège de trente-huit jours par les forces de l'ordre, très médiatisé, communément appelé "Fort Chabrol".
p ext.: situation où un individu – généralement armé, parfois avec otages – se retranche dans un immeuble entouré par les forces de l'ordre. « On a cru à un Fort Chabrol ce matin, lorsqu'un homme a brandi une arme au guichet de la gare. »

Diogène

Diogène



pers. dont le cynisme et la sobriété sont comparables à ceux de Diogène, philosophe grec, fondateur de l'école cynique. « Un nouveau Diogène qui va, la lanterne à la main, cherchant un reste de moralité dans ce monde corrompu. » « Il comprit la manœuvre de l'édile et refusa son aide, tel un Diogène répondant à Alexandre : "Ôte-toi de mon soleil". »
diogénique : qui appartient ou est relatif à Diogène. Cynisme diogénique. Lanterne diogénique.
syndrome de Diogène : trouble du comportement conduisant à des conditions de vie négligées et au besoin ascétique d'une absence totale d'objets, ou au contraire à l'accumulation compulsive (syllogomanie).

atlantisme

atlantisme



alignement (de l'Europe) sur la politique des États-Unis, fidèlement au traité de l'Atlantique nord (OTAN). « Nicolas Sarkozy délaisse le gaullo-mitterrandisme de ses prédécesseurs et cède aux sirènes de l'atlantisme, que certains nomment maintenant "néo-conservatisme". »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2709 mots)