Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2754 mots)

hypostase

hypostase



chacune des trois personnes de la Trinité, considérées comme substantiellement différentes les unes des autres (le Père, le Fils et l'Esprit saint). « Il y a en Dieu trois hypostases et une seule nature. »
p. ext.: « Le drapeau, hypostase de la nation et de son unité, doit être respecté en toutes circonstances. »

hypostasier: attribuer à tort une existence réelle à un concept ou une idée. « Gardons-nous toutefois d'hypostasier un concept! » « Hypostasier "le peuple" en identité est le premier ressort du populisme. »

empyrée

empyrée



(masc.) espace céleste considéré sous différents angles.
séjour des Dieux et des bienheureux. « Quelque divinité précipitée sur terre des hauteurs de l'empyrée. » « De sa prison ton âme libérée, alla fleurir dans l'Empyrée »
(poét.) espace infini contenant les astres; plus particulièrement voûte céleste visible d'un point quelconque de la terre, limitée par l'horizon. « L'empyrée en tous sens par mille feux rayé. »
(fig.) « ces gens-là s'élèvent à des hauteurs considérables dans l'empyrée de la sottise et du mauvais goût. » « Il y avait un mot de ma mère qui nous paralysait ma soeur et moi : "C'est ridicule!"... dirigé contre nous, il nous précipitait de l'empyrée familial dans les bas-fonds où croupissait le reste du genre humain. »
monde imaginaire, lieu de délices. « Cette réflexion niaise le faisait retomber de l'empyrée sur la terre. »

obvier à



prendre les dispositions nécessaires pour parer à un mal possible. (= empêcher, éviter, faire obstacle à; pallier). Obvier à un danger, à des difficultés, à un inconvénient. « Elle inspecta à nouveau la chambre pour obvier à un oubli, pour y tout prévoir, afin de la rendre, autant que possible, élégante et propre. »

objurgation



vive remontrance, critique, mise en garde sévères, en particulier pour détourner quelqu'un de ses projets. « Résister à toutes les objurgations. »
adjuration, prière pressante. « Il céda aux objurgations de ses amis et pardonna. »

sylphide

sylphide



myth.: génie féminin ailé, qui vit dans les airs (=sylphe femelle). « Pâle et mince comme une sylphide, tu marchais au fond de nos bois. »
p. anal.: femme svelte, élancée, d'une beauté fine et gracieuse. « Une sylphide! une nymphe! une fée! » « J'ai trouvé dans le salon une sylphide de trente ans, pâle, frêle, aristocratique, ravissante. »
taille de sylphide : taille très mince. « Cette robe lui faisait une taille de sylphide. »
fig. : femme idéale ou idéalisée, plus imaginaire que réelle, objet de rêveries amoureuses. « Il trouva sa vaporeuse sylphide languissamment couchée sur le divan. »

cantilène



chant autrefois opposé comme chant profane au motet, chant religieux.
poème de forme brève, d'inspiration lyrique et aux harmonies douces.
p. ext.: chant simple et monotone. « Cet orphelin ne pleurait pas; il chantait une complainte, sans doute quelque cantilène rituelle. »
p. méton.: mélodie apparentée à celle de la cantilène. La cantilène d'un berger, d'une nourrice. « Le marchand d'escargots reprenait, en une cantilène indéfinie : "On les vend six sous la douzaine !" »

manéger



dresser un cheval aux exercices du manège. Manéger un cheval.
manigancer : « c'est lui qui a tout manégé avec sa bande. »
intrans.: avoir un comportement adroit et artificieux pour parvenir à ses fins.
manégé : qui agit avec adresse et ruse pour parvenir à ses fins. « Des comédiennes ambitieuses et manégées. » « Voyez quel masque de diplomatie se dégage de tout ce fin profil : il est manégé comme un cardinal. »

turquin

turquin



bleu foncé et mat, tirant sur l'ardoise. Yeux bleu turquin, velours turquin. « La chambre est ouverte au ciel bleu-turquin. » « Les faïences brillaient toujours de leur bleu turquin délicat. »

hapax

hapax



mot, forme dont on n'a pu relever qu'un seul exemple.
p. métaph.: « toute vraie occasion est un hapax, c'est-à-dire qu'elle ne comporte ni précédent, ni réédition, ni avant-goût ni arrière-goût; elle ne s'annonce pas par des signes précurseurs et ne connaît pas de "seconde fois". »
« Pour Michel Onfray, l'hapax existentiel est une expérience déterminante capable de pousser un homme à devenir un philosophe, c'est-à-dire l'inventeur d'un système. »

abscons



obscur, mystérieux, difficile à pénétrer (=abstrus). « Un langage abscons et fleuri de métaphores. » « Les formules abstruses du langage administratif. » « L'écrivain a exploré les galeries profondes, a produit à la lumière les choses absconses. »

thaumaturge



qui accomplit des miracles. « Ce moine aurait été l'un des plus extraordinaires thaumaturges de notre temps. Il guérissait, comme en s'amusant, tous les maux. »
p. métaph.: « la foi et le patriotisme sont les deux grands thaumaturges de ce monde. »
p. ext., péj.: qui prétend accomplir des miracles, défier les lois de la nature. « On enferma le thaumaturge à la Bastille pour qu'il pût y travailler à loisir. »

vespéral

vespéral



du soir. Lumière, ombre, brise vespérale. Oraison vespérale. « Les ardoises des toits luisent dans la lumière vespérale. » « Le journal télévisé du soir, notre cérémonial vespéral national. »

béjaune

béjaune



[contraction de bec et jaune] oiseau jeune, qui a encore sur le bec une petite peau jaune.
fig.: jeune homme sot et niais.
pers. dénuée de bon sens, d'intelligence.
(fam.) "montrer à qqn son béjaune" = lui montrer sa sottise, son ignorance.

squalide



sale, malpropre. « Affublé d'un veston de velours violet mais probablement squalide sous les fourrures et le paillon. »
fig.: qui inspire un vif sentiment de mépris, de dégoût (=abject, ignoble, infâme, répugnant). « Georges Ohnet, le squalide bossu millionnaire... »

cépée

cépée



touffe de jeunes tiges sortant de la souche d'un arbre coupé. « Un taillis se développe à partir d'une souche, par un ensemble de tiges que l'on nomme cépée. » « On entendait le bruit de ses brodequins qui heurtaient les cépées et brisaient les ronces. »
bois d'un an ou deux : « à travers les fourrés, les ronciers, les cépées... »

impavide



qui n'éprouve ou ne laisse paraître aucune peur; qui semble indifférent (=calme, impassible, imperturbable). Héros impavide.
p. méton.: qui traduit l'absence de peur, l'indifférence. « Et l'hôte de répondre avec sa politesse impavide : − Je suis enchanté de te voir. »

lénifier

lénifier



du latin lenis (doux) et facere (faire) : calmer, adoucir, apaiser, soulager. « Le calme de cette thébaïde pourra détendre ses nerfs et lénifier son esprit. »

lénitif (=lénifiant) : calmant, apaisant, consolant. « Le miel est un bon lénitif pour la gorge. »
fig.: tendresse lénitive. « Cet endroit dégage une atmosphère lénitive. » « Il répétait avec une douceur lénifiante : tu as tort de t'inquiéter. »
péj.: fade, douceâtre, amollissant. Atmosphère lénifiante. « Un scénario lénifiant, ennuyeux. »

hypégiaphobie



peur des responsabilités. « Atteint d'hypégiaphobie, il perd ses moyens dès qu'il lui faut prendre une décision. »

musser



cacher, dissimuler. « Elle bâillait, mussait sa tête au creux de son bras replié. »
se musser = se cacher, se glisser. « Un entour de vieux arbres, sous lesquels, dans l'ombre, se mussaient quelques logis de ferme. »

fallacieux



trompeur, spécieux. Argument, renseignement fallacieux; paroles, promesses fallacieuses. « Sans venir de son coeur, des pleurs fallacieux paraissent tout à coup sur le bord de ses yeux. »

captieux



qui tend à tromper, qui séduit par de belles, de fausses apparences. Argument, raisonnement captieux ; questions captieuses. « Est-il donc si difficile à un ministre entreprenant d'en imposer par des exposés falsifiés, des prétextes spécieux, des raisons captieuses, à des hommes qui n'ont aucun intérêt de rechercher la vérité ? »
p. métaph.: « la forêt ne tend plus aux vivants sous ses ombrages captieux l'asile traître de son insidieuse fraîcheur. »
p. ext. [en parlant d'une pers.] qui induit en erreur ou cherche à le faire par de faux raisonnements. Un captieux tacticien.

sycophante



dans la Grèce antique, dénonciateur professionnel qui assignait en justice des citoyens riches afin d'obtenir une part de leurs biens s'ils étaient condamnés.
calomniateur, délateur ; pers. hypocrite, fourbe. « Les sycophantes du pays, sans vergogne, aux gendarmes nous ont trahis... »
sycophanterie : hypocrisie.

comminatoire



qui menace pour intimider. « La justice du Tout-Puissant, par rapport à l'homme, n'est souvent que comminatoire. »
qui contient une menace. Style, terme, message, ton comminatoire. « Une lettre comminatoire enjoignant aux bénéficiaires de rembourser les sommes perçues. » « Qui n'a jamais reçu d'e-mail comminatoire un vendredi soir requérant un dossier à rendre le lundi matin ? »

godelureau



jeune homme aux manières affectées et qui se plaît à courtiser les femmes (=galantin). « Le godelureau trouva digne d'intérêt cette belle jeune femme savante qui lui donnait la réplique. »

Chimène



« avec les yeux de Chimène » : porter sur quelqu'un un regard amoureux, avoir une passion secrète.
dans la pièce de Corneille, le Cid, Chimène dut, malgré son amour, condamner son amant Rodrigue l'assassin de son père.

amarante

amarante



plante dont la fleur d'automne est d'un rouge pourpre velouté. « La branche d'amarante, symbole de la vertu qui ne se flétrit jamais... »
bois d'amarante : employé en marqueterie (appelé également bois violet). « Il compte les festons et les astragales, les boiseries en bois d'amarante... »
de couleur rouge velouté. « Couleur amarante. Le blason de la noble dame, brodé sur un écu de peluche amarante. » [couleur]

ratiociner



vieilli: faire des raisonnements; user de sa raison (=raisonner). « Il serait à propos de ratiociner quelque peu sur ce que nous allons faire pour nous sortir de là. »
péj.: raisonner de façon subtile et trop abstraite; se perdre en considérations interminables; ergoter sur des détails. « On ratiocine avec aigreur des heures durant. »

caligineux

caligineux



qui est de la nature du brouillard. Sombre, obscur. « Les brumes matinales s'effilochèrent. Le temps matineux, caligineux s'évaporait en une journée s'annonçant caniculaire. »
fig.: qui manque de clarté d'esprit : « ces fétides et caligineux administrateurs... »

agacinant



qui agace de manière répétée : « Séduisante, agacinante, elle avait des manières mignardes, précieuses, niaisottes; elle jouait la fillette... »

épreindre



presser entre les doigts pour en faire sortir le jus ou le suc. Épreindre des herbes ; citron épreint.
p. méton.: faire sortir par pression. Épreindre du verjus; épreignez-en le suc.
fig.: tourmenter, assaillir de toutes parts. « N'est-ce pas affreux de se laisser ainsi épreindre et harceler sans répit par l'Esprit de Malice. »

hypocoristique

hypocoristique



qui exprime une intention caressante, affectueuse, notamment dans le langage des enfants ou ses imitations. Usage, valeur hypocoristique d'un mot.
Les termes hypocoristiques sont produits par des suffixes dits "diminutifs" (ex: fillette), le redoublement (ex: chien-chien, fifille), l'abrègement (ex: Mado, Alex), ou le choix de termes conventionnellement hypocoristiques (ex: mon chou).

effet de manche

effet de manche



action exagérée, factice, destinée à impressionner. « Elle se contente d'un questionnement factuel, là où ses confrères jouent la provocation et l'effet de manche. »
l'expression vient du fait que les vêtements des avocats et procureurs ont des manches larges qui se mettent en mouvement lorsqu'ils s'animent pour tenter de convaincre leur auditoire.

shanzhai



secteur de la contrefaçon chinoise (électronique en particulier). « Le "shanzhai", cette culture de la contrefaçon qui fait si peur aux industriels occidentaux. » « Les marques shanzhai, populaires dans les pays en développement. »
Littéralement "village de montagne" ou "forteresse de montagne", le terme serait une déformation de "Shenzhen", bastion de la contrefaçon en Chine.
p. ext.: sosies, biens de médiocre qualité.

effranger



effiler un tissu sur les bords de manière que les fils pendent en formant des franges. Effranger une blouse, un châle, un foulard. « Une éternelle robe noire effrangée. »
pronom.: « Ces bas de pantalon qui s'effrangent et vous donnent l'air d'un misérable. »
p. métaph.: se déchiqueter. Brouillard qui s'effrange « Au-dessus de Paris, les nuages s'effrangeaient, devenaient d'une pâleur livide. »

peccant



le plus souvent au fém. plur. [en parlant d'une humeur, d'une exhalaison] vicié ou trop abondant dans l'organisme et censé provoquer les maladies. « Le roi a des humeurs peccantes qui lui pèsent sur le cerveau, qui vont le lui remplir, et la crise est imminente. » « Il désigna magistralement le repli d'intestin où se formaient les vapeurs peccantes responsables de mon ballonnement. »
p. métaph.: « son attachement à la peccante, superficielle humanité des salons. »

érubescence



fait de devenir rouge; résultat de cette action. « Jusqu'à l'horizon, tout était prairie et fleurs dans leur printanière érubescence. » « Lis d'or érubescent. »
souvent iron.: « il a dû boire des litres pour arriver à cette intensité d'érubescence... » « Une énorme face de gorille, érubescente et hérissée d'un poil de trois jours... »

incarnadin

incarnadin



d'une couleur plus pâle que l'incarnat. Soie incarnadine. Velours incarnadin. « Ce ruban est d'un très bel incarnadin. » « Sa chemise déchirée laisse entrevoir une blessure, entaille humide, incarnadine. »

hypotypose



figure de style consistant à décrire une scène de manière si frappante, qu'on croit la vivre. « Le lecteur est happé dans le roman par une série d'hypotyposes. »

amphigouri



texte ou discours obscur, embrouillé, peu intelligible. « Je n'ai rien compris à ce discours. C'est un amphigouri d'un bout à l'autre. »

limbes



séjour des innocents, des justes morts avant d'avoir été sauvés par la Rédemption. « On inventa pour les enfants le palliatif des limbes, un petit enfer plus doux où ils flotteraient toujours, loin de leurs mères, en pleurant. » « Et nos funèbres coeurs roulent des souvenirs plaintifs comme le vol des âmes dans les limbes. »
[litt.] de limbes = pâle et terne. Clarté de limbes. « Une allée de haute futaie, où est une lumière de limbes, qui a l'air d'une lumière électrique au travers d'un globe dépoli. » « Une pâleur de limbes paraissait suinter du rivage dans cette étale morne du petit jour. »
état incertain, indécis. Dans les limbes ; sortir des limbes ; limbes de l'avenir, de l'enfance, de l'inconscient, du souvenir. « Un projet resté dans les limbes. »

limbique : relatif aux limbes, qui rappelle les limbes. « L'immensité mystérieuse et limbique du palais. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2754 mots)