Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)

encan

encan



vente publique aux enchères. « Meuble acheté dans un encan public. »
acheter, mettre, vendre à l'encan. « Toutes les défroques de la cour avaient été mises à l'encan et rachetées par des directeurs de théâtres. »
mettre à l'encan (fig.) : faire trafic de. « Le traître, protégé de l'état-major, s'est enfui à Londres, d'où il met ses aveux à l'encan. Un jour il avoue, le lendemain il nie, question de prix. »
être à l'encan : être livré au plus offrant.

érubescence



fait de devenir rouge; résultat de cette action. « Jusqu'à l'horizon, tout était prairie et fleurs dans leur printanière érubescence. » « Lis d'or érubescent. »
souvent iron.: « il a dû boire des litres pour arriver à cette intensité d'érubescence... » « Une énorme face de gorille, érubescente et hérissée d'un poil de trois jours... »

cluse

cluse



vallée creusée perpendiculairement dans une montagne par une rivière.
cluse morte : cluse qui n'est plus traversée par une rivière.

rachis

rachis



colonne vertébrale. « Le rachis est subdivisé en quatre régions : cervicale, dorsale (ou thoracique), lombaire et pelvienne. »
rachidien : qui se rapporte ou appartient à la colonne vertébrale. Bulbe, canal, nerfs rachidien(s).

volute

volute



motif d'ornementation formé d'un enroulement en spirale. « Les volutes italiennes s'enroulent autour du gothique tardif. » « Une grille en fer battu, à riches volutes. »
ce qui est en forme de spirale; chose recourbée ou partie recourbée de quelque chose. Volutes du lierre ; volutes blanches, bleues de la fumée; volutes d'encens ; s'enrouler en volutes. « Les volutes des nuages. » « Ses moustaches s'infléchissaient en deux volutes harmonieuses. »
p. métaph.: « le musicien donne libre cours à sa tendresse, à son brio, à ce déroulement de volutes charmantes qui sont comme la fleur spontanée de son art. »
en volute = enroulé en spirale. « Un bel écureuil en gilet blanc, la queue en volute par-dessus la tête. »
voluter : (s')enrouler en volute, faire des volutes. « La lumière qui se filtre par la verdure tendre des marronniers s'en vient voluter autour de ses formes que la marche ondule. »

scarlatin

scarlatin



de couleur écarlate. « La lumière scarlatine des tropiques se répand sur les eaux, les bois et les plaines. »
scarlatine : maladie infectieuse et épidémique, de la seconde enfance surtout, qui se manifeste par une forte fièvre et une éruption cutanée sur toute la surface du corps.

cinquième colonne



partisans infiltrés dans une organisation ou un État pour l'attaquer de l'intérieur, « Christian Estrosi provoque un tollé en affirmant que la France doit faire face à des "cinquièmes colonnes" islamistes. »

inflorescence

inflorescence



disposition des fleurs sur la tige d'une plante. Inflorescence uniflore, pluriflore, multiflore. « Une plante haute et robuste à l'inflorescence en épis, relativement dense. »
p. anal. « Sous la rose inflorescence de la jeune fille, les marques d'une vie de disette. »

guerre picrocholine

guerre picrocholine



conflit absurde et ridicule. « Une escarmouche supplémentaire dans la guerre picrocholine qui oppose les buralistes aux autorités sanitaires. »
dans le roman Gargantua de Rabelais, Picrochole (nom formé à partir du grec pikros, "piquant, amer", et kholê, "bile") est l'exemple type du mauvais roi, par opposition au bon roi, représenté par Grandgousier, père de Gargantua. Son attitude colérique et belliqueuse est à l'origine de la locution "guerre picrocholine".
la guerre picrocholine est un moyen pour Rabelais de dénoncer l'impérialisme guerrier de Charles Quint.

vigilantisme



exercice de la loi de manière individuelle et en dehors de toute procédure judiciaire légale (=auto-justice). « Symptôme d'un malaise social, le vigilantisme s'installe en France. »
dans la Rome antique, les "vigiles urbani" étaient les veilleurs de nuit chargés d'arrêter les esclaves en fuite, les mendiants, et de combattre le feu.

crêpelé

crêpelé



qui présente des ondulations légères et serrées, naturelles ou artificielles. « Ses cheveux crêpelés aux nattes abondantes. »
p. anal.: « Des nuages crépelés effilochaient leur laine au flanc de la Montagne noire. » « Un arbre élevait ses branches ouatées et crépelées. » « L'oiseau effleurant du bout de son aile le courant crespelé de l'eau. »

crêpeler : faire perdre à qqch son caractère lisse. « Elle se sèche les cheveux avec un séchoir portatif réglé à la puissance maximale pour les crêpeler. »
se crêpeler : se couvrir d'ondulations légères et serrées. « La lumière de la croisée piquait des étincelles d'or aux petits cheveux follets qui se crespelaient sur sa nuque. » « Sur sa tête, se crêpelait une chevelure abondante, qui s'échappait en boucles quand il la coiffait. »

zingaro

zingaro



nom italien pour tzigane, bohémien (fém. zingara, plur. zingari). « Des tentes noires de zingari étaient dressées sur la place. » « Bohémienne, gitane, zingara, comment douter de la magie? »
zingarelle (hapax) : jeune zingara. « Les zingarelles nous entraînent dans leur danse. »

bétyle

bétyle



pierre sacrée dans le culte pré-islamique. Adorateurs, culte du bétyle. Bétyle-météorite. « La pierre noire dans l'angle de la Kaaba, à La Mecque, est un bétyle qui, selon la tradition musulmane, remonte à l'époque d'Adam et Ève. »

paronyme



mot qui présente avec un autre une ressemblance approximative de son ou d'orthographe (= quasi-homonyme). Ex: inculper et inculquer, collision et collusion, conjecture et conjoncture. « Les paronymes, nombreux en langue française, engendrent des contresens parfois cocasses. »

cacographie



orthographe incorrecte, faute d'orthographe. Quelle cacographie!
écriture, style incorrect (=charabia). « Le langage sms banalise la cacographie. »
faute d'orthographe introduite à dessein dans un mot en vue de la faire découvrir et corriger par les élèves.

cacographe
pers. dont l'orthographe est incorrecte.
mauvais écrivain. Écrivain cacographe. « Je voulais un écrivain respectable, il m'a fourni un cacographe aux idées démocrates. »

bobinette

bobinette



pièce de bois mobile, maintenue contre le battant d'une porte par une petite cheville (ou "chevillette") pour en condamner l'accès.
« Tire la chevillette, la bobinette cherra. ». La grand-mère du Petit Chaperon rouge aurait pu dire plus trivialement : « Tire sur la petite cheville pour faire tomber le taquet de bois qui bloque la porte. » ("cherra" = verbe "choir" au futur).
arg.: tête, expression de la physionomie. « Montre ta bobinette ! » « Pour ce qui est de sa bobinette, la nature ne l’avait pas gâté : un menton en galoche, un blaze énorme et des yeux petits, vicieux, enfoncés dans leur orbite. »
jeu de hasard pratiqué avec trois dés. Taper la bobinette.

rouvre

rouvre



variété de chêne à feuilles caduques et à glands non pédonculés (=chêne sessile). « Le chemin descend à travers un bois de rouvres. »
en appos.: chêne rouvre. « Une plaine parsemée de chênes rouvres, de charmes et de hêtres. »

rouvraie : lieu planté de chênes rouvres. « Des vignes, des châtaigneraies, des champs de maïs et des rouvraies touffues s’échelonnaient sur la colline. »

sanhédrin

sanhédrin



autorité législative et religieuse d’Israël à l'époque gréco-romaine, siégeant à Jérusalem (="Grand Conseil"). « Selon les Évangiles synoptiques, ce n'est pas Ponce Pilate mais le Sanhédrin qui condamne Jésus à mort pour blasphème, après qu'il ait réaffirmé qu'il était le fils de Dieu. »

ostension



action de montrer, de se montrer. Faire ostension de ses biens.
cath.: exposition de reliques. Ostension du Suaire de Turin, de la Sainte Tunique d'Argenteuil. « Les ostensions limousines, cérémonies organisées tous les sept ans à Limoges, autour des reliques de plusieurs saints limousins. »

lapinisme



fécondité excessive comparable à celle du lapin. « Une région enclavée, enlisée dans la misère et le lapinisme. »

feuilletis



[joaill.] contour d'un diamant, bord (tranchant) où les facettes se terminent.
[géol.] endroit où l'ardoise se divise facilement en feuillets, en feuilles.

corallin

corallin



litt.: rouge comme le corail. Lèvres corallines.

neurasthénie

neurasthénie



névrose accompagnée de troubles digestifs, de maux de tête, etc. Souffrir de neurasthénie ; sombrer dans la neurasthénie.
abattement, grande tristesse. « Une petite personne intolérante et neurasthénique qui déteste les autres... »
fig.: « la neurasthénie du marché de l'immobilier. »

ad hominem



l'argument ad hominem ("à l'homme" en latin) consiste à discréditer son adversaire en s’attaquant à sa personne plutôt qu’à ses propos. Argument, accusation, attaque ad hominem. « À cours d'arguments, les opposants en viennent aux invectives et aux attaques ad hominem. »

chenu

chenu



qui a des cheveux blancs ou blanchissants. La tête chenue d'un vieillard ; sourcils chenus. « Une mousse chenue obstruait ses oreilles »
qui est marqué par l'âge, vieux. « Un homme s'avançait voûté, chenu, blanchi. » « Ces vieilles qui essayent encore sur nous leurs charmes chenus. » « L'âge moyen est pire que l'âge chenu : Les lézardes ne valent pas les ruines. »
[en parlant de la montagne, de la mer, d'arbres] = blanc, blanchi. Montagnes, ondes chenues; arbres chenus. « Bientôt là-bas, derrière l'épaule chenue du mont neigeux, l'aube va crever. » « Une mer azurée et chenue. »
"C'est du chenu" = c'est beau, de bonne qualité. « Mes souliers, ce qu'on fait de meilleur marché, c'est pas du chenu. » « Je vous conterai ma vie en détail. C'est du chenu. » [couleur]

auner

auner



mesurer à l'aide d'une aune (ancien instrument/unité de mesure) ou avec une quelconque unité de longueur. Auner du drap, de la soie.
fig.: juger, apprécier : « Dans la vie pesée à son poids léger, aunée à sa courte mesure, il n'est que deux choses vraies : la science et l'amour. »

à l’aune de : par rapport à ; à la mesure de. « Le succès d'une politique de relance se mesure à l'aune de la création d'emplois. » « La véracité des récits bibliques éprouvée à l’aune de la science. » « La dignité personnelle se mesure à l’aune de sa conscience, pas selon le jugement des autres. »

Perséides

Perséides



pluie d'étoiles filantes se produisant chaque année entre le 20 juillet et le 25 août. Il s'agit de débris de la comète Swift-Tuttle qui rencontrent l’atmosphère terrestre. « Passionnés des étoiles, ne manquez pas la grande pluie annuelle des Perséides ! »
l'essaim (ou pluie) des Perséides est surnommé « Les Larmes de saint Laurent », car il atteint son intensité maximum le 10 août, date de la fête de Saint-Laurent de Rome.

marâtre



femme du père, par rapport aux enfants nés d'un précédent mariage.
péj.: femme qui maltraite les enfants que son mari a eus d'un mariage précédent. « La marâtre jalouse dit qu'on caresse trop ces étrangers aux dépens de ses propres fils. »
p. ext.: mère cruelle qui maltraite ses enfants. « La bonne mère devint une marâtre, elle morigéna ce pauvre enfant, elle le tracassa. »
p. anal.: désigne une pers., une collectivité ou une force naturelle, qui ne remplit pas la mission de protection qu'on lui prête et qui se montre cruelle et injuste. « Notre république traite en marâtre le professorat et lui pleure les vivres. »
adj. fém.: qui agit en marâtre, qui est cruelle et injuste. « Partout chez les femmes sous un émail de candeur, un argile vil et grossier : jeune, des maîtresses décevantes, infidèles, sordides; vieux, des épouses adultères et marâtres. »
p. anal.: fortune, société marâtre. « Moi, jeté au dernier rang par une providence marâtre, moi à qui elle a donné un coeur noble et pas mille francs de rente, c'est-à-dire pas de pain. »

eustache

eustache



couteau de poche à virole ou à cran d’arrêt. « Il tira son couteau de sa poche, un eustache à manche de corne, et coupa son pain par le milieu. » « Il saisit l'indiscret à la gorge et le menace de son eustache. »

lulibérine



hormone produite dans l'hypothalamus, responsable de l'appétit sexuel. « Caresses, baisers, mots doux... C'est à la lulibérine, l’hormone du désir, d’entrer en scène. »

stiletto

stiletto



[mot ital. signifiant "stylet", poignard à lame très pointue] escarpin à talon aiguille. « Elle portait une jupe affriolante et des stilettos vertigineux. » « Christian Louboutin a remis à la mode le stiletto dans les années 2000. »

obérer



accabler d'une lourde charge financière, endetter jusqu'à la ruine. « Les dettes qui obérent les petits entrepreneurs. » « Si riche que fût l'Espagne, ses charges l'obéraient. » « Je règle tous les frais pour éviter qu'elle ne s'obère. »
obérer de/par des dettes. « Son patrimoine est obéré par des dettes hypothécaires qui l'empêchent d'en bénéficier. »
p. anal.: accabler d'une lourde charge, constituer une entrave à qqch. « De nouvelles difficultés obèrent nos recherches. » « Le départ des jeunes obère les possibilités de renouvellement du secteur. » « Une pareille jeunesse obère gravement l'avenir du pays... » « Arnaud est un talent obéré par son tempérament. »

séide



qui manifeste un dévouement aveugle et fanatique (=partisan, sectateur). Mot tiré du nom propre "Zayd ibn", fils adoptif de Mahomet, qui dans la tragédie de Voltaire est un serviteur fanatique, aveuglément dévoué à son maître au point de commettre un crime. « Le séide d'un homme de pouvoir. » « Hitler et ses séides. »
adj.: « les sentinelles de la garde impériale avaient l'air séide. »
p. ext.: complice, acolyte.
séidisme : dévouement aveugle et fanatique. « Sa bravoure est le secret du séidisme qu'il inspire. »

lutiner



tourmenter à la manière d'un lutin. « En Bretagne, où des morts plaisantins lutinant des abbés... »
agacer avec espièglerie pour jouer (=faire enrager; taquiner). « Cerise lutinait son enfant et riait avec lui. Il se couchait sur le tapis et se laissait lutiner avec un tapage affreux par les enfants ameutés. Les garçons ne dormirent guère, car ils ne songèrent qu'à se lutiner les uns les autres. »
p. anal.: titiller. « Votre petit vin lutine aimablement le goût. »
en partic. Taquiner (une femme) en prenant des privautés sous le couvert de la plaisanterie. Par ext.: caresser sensuellement (=peloter). « Nous le voyons lutiner la bonne dans l'escalier. Les autres s'assirent à côté des femmes et se mirent à les lutiner. Les deux amoureux passaient tout le jour à se lutiner. »
p. méton., en parlant d'une partie du corps : « Je lui donnai un baiser, lui caressai les cheveux. Pour la première fois peut-être, je lui lutinai la gorge, la taille. »
lutineur (hapax) : « Un grand diable balafré, lutineur de servantes. »

diptyque

diptyque



ouvrage de peinture ou de sculpture composé de deux volets pouvant se refermer l'un sur l'autre.
ensemble formé de deux composantes. « Telle est la première partie de mon aventure qui sera, si vous le permettez, un diptyque. »
dans l'Église ancienne, tablette sur laquelle on inscrivait les noms des évêques, des martyrs, des bienfaiteurs, dont on faisait mention dans la liturgie.

crase



mélange de la dernière voyelle (ou syllabe) d’un mot avec la première voyelle (ou syllabe) d’un mot suivant.
la crase est fréquente en français parlé courant. Ex: "t'as app'lé" pour "tu as appelé".

alanguir



mettre dans un état de langueur, d'abattement, de mollesse. « Cette chaleur lourde m'alanguit. »
p ext., litt.: rendre langoureux, emplir d'une langueur douce et tendre. « Cette senteur douce nous imprègne, nous enivre, nous alanguit, nous verse une torpeur somnolente et rêvante. »
devenir languissant, perdre sa vigueur. « Ma circulation s'alanguit jusqu'à faire hésiter ma vie. »
p ext., litt.: se laisser envahir par une langueur tendre, s'abandonner. « Son visage martial dont l'expression s'alanguissait lorsqu'il posait les yeux sur elle. »

paladin

paladin



chevalier de la suite de Charlemagne. « Roland, le plus valeureux des douze paladins. »
chevalier errant qui, au Moyen Âge, cherchait toutes les occasions de manifester sa valeur et sa courtoisie. « Au fond de son coeur, le chevalier français est toujours le paladin qui se bat pour sa dame. »
p.anal.: celui qui défend les opprimés et les justes causes. « Enfant timide, il s'est mué en sombre paladin d'une cause presque perdue. »
paladinage : « Le paladinage qu'il manifestait par ses formules déclamatoires et sa générosité constante. »
paladiner : se conduire comme un paladin. « Il se conduisait en héros, paladinait tous les soirs. »

baculum

baculum



os pénien, présent dans le pénis de la plupart des mammifères à l'exception des humains, équidés, lagomorphes, marsupiaux. « Le baculum, "bâton" en latin, est un os long et légèrement courbé, dont le but est de faciliter l'accouplement. »

vestale

vestale



antiq. rom.: prêtresse de Vesta, qui entretenait le feu sacré et était astreinte à la chasteté.
litt.: fille, femme d'une grande chasteté. C'est une vestale ; élevée comme une vestale.
« Pourquoi ne pas la marier ? quelle raison aurais-tu d'en faire une vestale ? »
plais.: celui, celle qui conserve les traditions. « Il reçut les félicitations de deux ou trois confrères, les dernières vestales du style académique. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)