Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)

vénusté

vénusté



beauté gracieuse et pure, comparable à celle de Vénus. « Ton corps est si voluptueux, depuis les jambes jusqu'à ta gorge triomphante dans sa gracile vénusté. »
qui enchante les sens ou l'esprit. « Un vin qui allie souplesse, rondeur et vénusté. » « Mes rêves ont perdu leur vénusté adolescente. » « La fraîcheur et la vénusté des airs de ballets improvisés de Mozart. »

cocardier



qui aime les uniformes, les décorations, la vie militaire. « Je ne suis pourtant pas cocardier mais ça me fait plaisir de voir un officier prussien. »
patriote exalté, chauvin. « Quoiqu'il ne fût pas cocardier, Flavien pensait avec satisfaction, que c'était un cheval français ; L'article cocardier qu'il avait lu dans l'Action Française. »
taureau porteur d'une cocarde, sélectionné pour le combat. « Il faut veiller à ce que les cocardiers aient suffisamment d'aliments afin qu'ils soient en bonne condition pour les premières courses du printemps. »

ultramontain

ultramontain



au-delà des monts, en particulier des Alpes (= Italien). Les ultramontains ; nom à consonance ultramontaine.
qui soutient les positions traditionnelles de l'Église italienne, le pouvoir absolu, spirituel et temporel du pape. « L'abbé Mauduit, une des têtes du parti ultramontain, prévoyait les plus sombres catastrophes si la France ne versait pas jusqu'à la dernière goutte de son sang. »
l'ultramontanisme s'opposait au gallicanisme, qui sous-tendait l'organisation d'une Église catholique de France largement autonome du pape. En 1870, la proclamation à Rome du dogme de l'infaillibilité pontificale, sonna le glas du gallicanisme. Puis, la loi de séparation de l'Église et de l'État en 1905 supprima complètement les liens entre l'Église de France et l'État.

étale

étale



[en parlant de la mer] qui est immobile, a cessé de monter ou de descendre et n'a pas commencé son mouvement inverse. « À 13 heure, la mer atteint son plus haut point. Elle est étale, c'est-à-dire à ce court instant où l'eau ne monte plus et ne descend pas encore. »
p. anal.: fleuve, rivière étale = fleuve, rivière qui à la fin d'une période de crue reste stationnaire.
p. ext.: qui reste stationnaire. Ex: navire étale = navire qui, ayant changé le sens de sa marche, n'a d'erre ni en avant, ni en arrière ; vent étale = vent médiocrement fort et régulier.
p. métaph ou au fig.: calme, stationnaire après une période agitée ou tumultueuse. « Il n'existe pas dans la vie intérieure de nappes immobiles, étales et il est inévitable que qui ne progresse pas décroisse. » « À la puberté du garçon, l'amour de la mère devient étale : elle ne peut plus se rapprocher de ce monstre, auquel elle ne comprend rien. »

palanquin

palanquin



siège ou litière porté à bras d'hommes, parfois à dos de chameau ou d'éléphant, en usage dans les pays orientaux. Se faire porter dans un palanquin, en palanquin.

baise-en-ville

baise-en-ville



pop.: sac, bagage contenant le nécessaire (brosse à dents, brosse à cheveux, etc.) pour passer une nuit hors de chez soi.

abouter



Joindre, lier en joignant deux objets par leurs bouts : « ces troncs qui aboutaient leurs rameaux le long des voûtes. »
fig. [En parlant de pers.] Mettre en rapport deux personnes ou deux groupes de personnes : « il était de des "gens-passerelles", ces courtiers involontaires d'âmes : il nous abouta et nous le repoussâmes du pied quand il eut accompli son inconsciente tâche... »
aboutir à, se terminer à, mener jusqu'au bout : « les boeufs n'ont jamais pu abouter la charrue. »
S'abouter avec qqn. Se joindre à : « Il a dit qu'un bataillon d'Autrichiens passerait sur la fin du jour et qu'un autre descendait pour s'abouter avec lui. »
Se joindre comme deux objets mis bout à bout : « Les deux morceaux de sa vie, ou de ce qui en restait, allaient pouvoir se rejoindre, s'abouter par-dessus la mort. »

se vermouler



[bois, meubles] être attaqué par des insectes; devenir vermoulu. « Du bois qui commence à se vermouler. »
fig.: se dégrader. « Ce n'est pas bien écrire que de laisser sa prose se vermouler d'alexandrins. Voici qui crée une langue hybride et de séduction ambiguë. »

jaboter



[oiseau] pousser des cris en secouant le jabot. « Entendez-vous jaboter ces perruches? »
[pers.] bavarder sans arrêt de façon plus ou moins futile ou oiseuse (=babiller, jaser). « Je me demandais de quoi ils pouvaient jaboter si longtemps. »

gouleyant

gouleyant



[vin] frais et léger. « C'était un saint-véran, jeune et gouleyant. »
p ext.: « Ce texte, qu'il est gouleyant et pétillant ! »

quintessencier



réduire, concentrer une substance pour n'en garder que la partie la plus subtile.
exprimer sous une forme condensée l'essentiel d'une œuvre, d'un ouvrage. « Un pédagogue préoccupé de quintessencier en un manuel très court toutes les connaissances scientifiques élémentaires. »
porter à un degré élevé de subtilité, de raffinement, de pureté (=raffiner). « Une fois que leur mot sublime est lâché, les personnages de Corneille continuent de quintessencier les idées et les choses. »
quintessencié = réduit à sa partie la plus subtile, la plus raffinée. « Vers ces sommets, au-dessus des temples, on est dans un Japon admirable, quintessencié, suprêmement élégant, recueilli, presque religieux. » « Cet homme est la brute la plus abjecte, le goujat le plus quintessencié! »

voussure

voussure



courbure d'une voûte ou d'une arcade; en partic., portion de voûte qui raccorde un plafond avec la corniche d'une pièce. « Les muses de stuc assises, une lyre à la main, dans la voussure du plafond. »
p. anal.: courbure d'une chose dont la forme rappelle celle d'une voûte. « Il avait l'échine étroite et maigre, avec une voussure en partie naturelle et en partie acquise. »
archit.: partie cintrée surmontant une porte ou une fenêtre. « Une poterne basse à voussure de brique. »

lupin

lupin



plante herbacée annuelle à feuilles alternes digitées dont les fleurs se dressent en longs épis coniques. Lupin blanc, bleu, jaune, bigarré. « De magnifiques lupins bleus qui rivalisent par la couleur et la splendeur avec les variétés cultivées. »
propre au loup. « La population lupine a doublé dans cette région. »

spicilège



recueil de notes, de documents, de textes (=anthologie). « Un spicilège d'articles de journaux donne un aperçu des diverses facettes de la crise. »

flexueux

flexueux



[bot.] qui est courbé, fléchi plusieurs fois en divers sens dans sa longueur. Tige flexueuse, pédoncule flexueux (=sinueux). « Le saule, qui trouve dans l'humidité du sol de quoi alimenter son bois flexueux. »
fig., littér.: qui ondule, serpente(=sinueux, ondoyant). « La grande femme folle et vague avec son visage de fée! Plus vaine que l'eau qui fuit, plus que le Rhin flexueuse. » « Nos sentiments, même les plus indurés, sont mobiles et flexueux. »

pigeonnant

pigeonnant



se dit d'une poitrine de femme haute et ronde qui rappelle la forme d'une gorge de pigeon. « Hélas! ni le regard d'azur, ni la gorge pigeonnante de la danseuse ne parvinrent à éblouir les spectateurs. »
p. méton. [en parlant d'un soutien-gorge ou d'une robe qui rehausse la poitrine] : « elle portait une robe échancrée dans le dos et pigeonnante à souhait. » « De nouveaux soutiens-gorges pigeonnants, balconnants, obsédants. »

patouner

patouner



(en parlant du chaton) pétrir la mamelle de sa mère pendant la tétée, au moyen de ses pattes avant, afin de stimuler la montée du lait.
(en parlant du chat) piétiner des pattes avant contre un objet moelleux, en signe de bien-être. « Le chat patoune son coussin avant de s'installer dessus avec un plaisir évident. »

cagnard



indolent, nonchalant (=cossard, flemmard). Mener une vie cagnarde. « Un vrai cagnard sans grande hardiesse à vivre. »
emplacement ensoleillé à l'abri du vent. « J'allais faire la sieste dans un cagnard ensoleillé, entre les racines d'un pin ou au creux d'un rocher. »
faire du cagnard = se reposer au soleil. « Vous devriez aller faire un peu de cagnard dans l'opportun midi. »
p. métaph.: « Les miradores, cagnards vitrés à l'abri du vent qui tourbillonne... »

cagnarder : paresser. « Il se leva tard, après avoir cagnardé au lit. »
acagnarder : rendre oisif, paresseux.
s'acagnarder : s'installer de manière à mener une vie paresseuse. « Il s'acagnardait des après-midi dans un fauteuil. » « Soumis, toujours content quand il pouvait en pantoufles s'acagnarder au logis. »
fig.: « on s'acagnarde dans ses propres habitudes, et l'on désapprend le libre jeu de sa propre vie. Pour maintenir sa souplesse, il faut modifier souvent son milieu. »

bergamasque

bergamasque



de Bergame (ville et province d'Italie). Culture, paysage bergamasque. « Nous avons pu admirer deux jolies bourgeoises bergamasques qui portaient corset. »
danse et air de danse originaire de Bergame : « Les masques et les bergamasques sont remplacés par des appareils à sous. »
fig.: dont la fantaisie et la légèreté rappellent la danse de Bergame. « Une sorte d'aérienne fantaisie caractérise le génie bergamasque de Watteau. »

baculum

baculum



os pénien, présent dans le pénis de la plupart des mammifères à l'exception des humains, équidés, lagomorphes, marsupiaux. « Le baculum, "bâton" en latin, est un os long et légèrement courbé, dont le but est de faciliter l'accouplement. »

céladon

céladon



fam. et iron. [p. réf. à Céladon, berger, personnage de l'Astrée] amoureux fidèle, sentimental et généralement platonique. « Le roi fait figure d'un céladon. » « Lettre qu'il trouva plus céladon encore et plus plate que la précédente. »
p. méton. [en réf. avec la couleur du costume de Céladon] couleur vert tendre, pâle et bleuté. Bleu, vert céladon.
porcelaine recouverte d'émail craquelé, généralement de couleur vert tendre. Objet en céladon. Des céladons chinois.
céladonique : qui dénote la fadeur, la langueur et la mièvrerie propre au céladon. « Ces lettres céladoniques écrites à l'adolescence... »

passementer

passementer



orner (un vêtement, une pièce d'ameublement) de passements, p.ext., d'une parure quelconque. « Un tablier passementé de perlures. » « Des corselets bleus tout passementés d'or. »
p. métaph.: « Le brouillard ne persista pas tard dans la matinée, le soleil commença par user inutilement contre lui quelques flèches qui le passementèrent de brillants, puis en eurent raison. »
fig.: orner, agrémenter. « Tous les jolis dictons, proverbes ou adages, dont nos paysans de Provence passementent leurs discours ».[habits]

aiguail

aiguail



rosée. « Le froid aiguail qui se ramasse au creux des feuilles. »
accoutumer les chiens à l'aiguail = les dresser à la chasse du matin. « On dit que les chiens qui sont bons dans le haut du jour, ne valent rien dans l'aiguail. »

imbelle



qui n'aime pas la guerre; qui est impropre aux combats. Un peuple imbelle. « Des armes d'apparat, belles mais imbelles. »

valétudinaire



dont la santé est chancelante, délicate, qui est souvent malade (=cacochyme, égrotant, maladif). « Watteau était valétudinaire, mélancolique, voyait tout en noir et n'avait de rose que sur sa palette. »
Valétudinaire de + subst : « ces valétudinaires de la pensée que la nature morale a condamnés comme la nature physique a condamné les phtisiques. »
p. métaph : « Je me confesse à vous comme le sait faire l'homme à l'homme, la nature faible à la forte, l'âme troublée et valétudinaire à l'intelligence sereine et haute. »
[En parlant d'une période de l'existence] Qui se passe dans un état quasi continu de maladie, de faiblesse. « Enfance, vieillesse valétudinaire. »
Qui est en mauvais état, d'apparence fragile. « le bruit endimanché D'une cloche très vieille et valétudinaire ».
fig. Fragile, chancelant. « La Russie, ce grand empire valétudinaire »

touffeur



atmosphère étouffante et lourde qui saisit dans un lieu où la chaleur est extrême. Touffeur accablante, insupportable, orageuse; touffeur d'une chambre, d'été, de la nuit, d'orage. « J' ai senti en entrant une touffeur insupportable. »
« Il rêve d'une dérive voluptueuse, d'un repli quasi fœtal dans la touffeur du Sud. »
p. métaph. « Je sens la touffeur de ce cœur brûlant, ouvert et déjà livré... »

entrelacs

entrelacs



ornement composé de motifs dont les courbes s'entrecroisent et s'enchevêtrent. « Un justaucorps de velours noir rayé d'entrelacs d'or. »
p. anal.: réseau formé de fils, de branches, se croisant les uns les autres. « Sous le meuble, un entrelacs de câbles. » « Le ciel limpide parmi les entrelacs de la vigne et des roses. »
fig.: enchevêtrement, imbrication. « L'entrelacs des intérêts privés, collectifs et étatiques. »

chant du cygne



Dernière oeuvre d'un écrivain, d'un artiste, au sommet de sa perfection, avant le déclin ou la mort. « Le concert "Jazz at Massey Hall", enregistré à Toronto en 1953 par le quintet emblématique Gillespie - Parker - Powell - Mingus - Roach, est considéré comme le chant du cygne du bebop. »

syncrétisme



du grec "union des Crétois", fusion de différents cultes ou de doctrines religieuses; en partic., tentative de conciliation des différentes croyances en une nouvelle qui en ferait la synthèse (≈oecuménisme). « La croyance des Druses n'est qu'un syncrétisme de toutes les religions et de toutes les philosophies antérieures. »
mélange, fusion d'éléments de plusieurs cultures ou de différents systèmes sociaux. « La solution serait peut-être une réconciliation des partis politiques dans une sorte de syncrétisme où leurs ressorts propres s'affaibliraient. »
être ou objet qui résulte d'un mélange d'éléments hétéroclites. « Le jazz, cet étrange syncrétisme entre des mains plus ou moins noires des "mélodies" du monde moderne. » « L'homme, syncrétisme de la création, point d'union de toutes les virtualités physiques, organiques, intellectuelles et morales manifestées par la création. »

syncrétique :
relatif au syncrétisme (fusion de différents cultes ou visions du monde) « Une philosophie syncrétique. »
global, indifférencié. « Les jeunes enfants ont de leur environnement une image syncrétique dans laquelle chaque objet fait partie d'un tout indivisible. »
fondé sur une perception globale du monde extérieur. « On distingue les tests syncrétiques ou globalistes des tests analytiques [de caractère]. »

syncrétiquement :
de manière globale, indifférenciée. « À l'origine les divers caractères qui, en se groupant, ont formé plus tard le syriaque, l'hébreu, etc., existaient syncrétiquement et sans constituer encore des dialectes indépendants. »

pétaudière



lieu, assemblée où règnent la confusion, l'anarchie. « Quelles pétaudières sont les démocraties! »

de Charybde en Scylla

de Charybde en Scylla



tomber, aller de Charybde en Scylla : aller de mal en pis, passer d'une difficulté à une autre. « Au fil des mois, la Libye tombe de Charybde en Scylla. » « Entre goupillon et sabre, de Charybde en Scylla, le chemin vers la démocratie est parsemé d'embûches. »
dans la mythologie grecque, Hercule punit Charybde du vol de son bétail, en la condamnant à rester sur un rocher et trois fois par jour, ingurgiter toute l’eau du détroit.
Quant à Scylla, nymphe changée en monstre, elle dévore quiconque s'aventure à proximité de sa caverne.
Charybde et Scylla personnifient les dangers du détroit de Messine, entre l’Italie et la Sicile : les marins qui échappent au tourbillon (Charybde) se retrouvent précipités sur le récif (Scylla).

sape

sape



tranchée ou petit tunnel fait en sous-oeuvre ou en fouille, pour faire tomber une construction ou une masse de terre. « Les mineurs creusèrent des sapes si profondes qu'une des tours s'écroula. »
galerie souterraine exécutée dans une guerre de siège ou de tranchées pour s'approcher à couvert d'une position ennemie. >>>Tête de sape : partie avancée d'une sape, où se poursuit le travail d'excavation.
p. anal.: action de creuser. « Sape de la mer infatigable. »
action d'essayer de détruire quelque chose de façon insidieuse et radicale. « Cet empirisme anglais, dont le travail de sape ruinait la raison elle-même. »

sapeur : celui qui effectue les travaux de sape, de terrassement.
barbe de sapeur : barbe longue et fournie .
fumer comme un sapeur : fumer beaucoup.

jackalope

jackalope



animal imaginaire du folklore américain, mélange entre un lièvre (jackrabbit) et une antilope (antelope), et représenté comme un lièvre avec des bois. Le jackalope se caractérise par sa capacité à imiter la voix humaine.
Le papillomavirus, qui provoque sur la tête du lapin des tumeurs en forme de cornes, est l'origine probable de cette légende.

parhélie

parhélie



phénomène d'optique atmosphérique dû à la réflexion de la lumière solaire sur les petits cristaux de glace présents dans certains nuages et qui se manifeste par des taches lumineuses irisées apparaissant à la même hauteur et de part et d'autre du soleil (syn.: faux soleil, chien du soleil). « Le parhélie, apparition de plusieurs soleils, est un phénomène très rare qui nécessite la présence de cristaux de glace dans l'atmosphère. »
fig.: pâle reflet, double amoindri de qqch ou de qqn. « La langue n'est qu'un portrait de l'homme, une espèce de parhélie qui répète l'astre tel qu'il est. » « Il n'est que le parhélie de l'homme que j'ai connu il y a vingt ans. »

nyctalope

nyctalope



qui voit dans l'obscurité.« La nuit, l'ombre nyctalope d'Harpagon examine mes dessins. » « Son regard, derrière d'énormes lunettes rondes, semblait avoir cette indécision particulière aux nyctalopes. »

accort



plein de civilité, courtois. « Les officiers s'empressaient autour de nous avec mille amabilités et des manières accortes que relevaient encore leur jeunesse et leur jolie tournure. »
aimable et enjoué. « Il avait la mine gracieuse, accorte et avenante. »
=> accortement = adroitement et plaisamment. « Des peintures en plein air dans lesquelles Vénus et la Vierge sont fort accortement mêlées. »

chakra

chakra



["roue" ou "disque" en sanskrit]
dans le yoga tantrique, les chakras sont des points de passage d'énergie.
L'être humain en posséderait sept, situés sur une ligne médiane partant du périnée (chakra 1 de l’instinct animal) jusqu'au sommet de la tête (chakra 7 de la spiritualité).
arme en forme de disque, symbole du disque solaire ou de l'énergie cosmique.

apparatchik

apparatchik



mot tiré du russe "apparat", gouvernement, et "chik", agent, utilisé pour désigner en URSS et dans les autres dictatures communistes les membres éminents de l'appareil d'État.
p ext.: membre de l'appareil d'un parti, d'un syndicat.
péj.:, pers. qui profite de son rang, de sa situation au sein d'un groupe social ou politique pour renforcer son ascendant et son prestige, voire pour s'enrichir, faire carrière, etc (=bureaucrate).

résille

résille



filet qui sert à envelopper les cheveux. « Sa belle chevelure enfermée dans une résille de perles. »
p. ext.: ouvrage à mailles plus ou moins serrées, destiné à différents usages. « On jette sur les reins des bêtes des résilles ou des couvertures blanches à longs effilés pour les caparaçonner. »
bas résille. « Une paire de longues jambes féminines gainées de bas résille noirs. »
ensemble des tiges de plomb qui servent à tenir en place les fragments d'un vitrail. « Les vitraux poussiéreux qui grelottent dans leur résille de plomb. »
archit.: filet de métal ou de béton dont on enveloppe un bâtiment. Résille de béton, de métal, de verre. « Depuis quelques années, les architectes réintroduisent la résille, qui rappelle les motifs de dentelle, sur les façades des bâtiments. » « Un bâtiment habillé d'une élégante résille d'aluminium. » « Le MuCEM, drapé dans sa résille de béton. »
p. anal., litt.: ensemble des lignes constituant ou évoquant par leur entrecroisement un réseau. « Il riait doucement, les yeux plissés, une résille de rides en éventail aux tempes. » « Il s'approcha assez de la maison pour distinguer sur le crépi du mur la résille sinueuse des sarments. »

résiller
litt.: couvrir comme d'une résille. « Le mur blanc que résillaient les tiges du lierre. »

zélateur



partisan, défenseur ardent d'une cause ou d'une personne. Zélateur infatigable, fanatique, de talent; zélateur de la discipline, de la paix, de la musique. « Les prétendus remèdes contre le vieillissement trouvent des zélateurs fervents. »
personne pieuse chargée de stimuler les membres du groupe dont elle fait partie. « Elle donnait tout son temps à l'oeuvre de l'Hospitalité de Notre-Dame de Salut dont elle était une des zélatrices les plus actives. »
qui répand la saine doctrine; propagandiste. « Le conseil ne saurait agir avec une égale efficacité sur les pouvoirs publics s'il ne groupait autour de lui une vaste assemblée de zélateurs. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)