Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)

Sublime Porte

Sublime Porte



surnom de l'Empire ottoman, d'après la porte monumentale du grand vizirat de Constantinople. « En 1802 est signé un traité de paix définitif entre la république française et la Sublime Porte ottomane. »

irénisme



attitude d'esprit selon laquelle on tolère de façon tranquille des erreurs graves, inacceptables, par désir exagéré de paix et de conciliation. « Dans un louable esprit d'irénisme, Il voulait réconcilier les frères ennemis. »
irénistes : ceux qui croient à la possibilité de la paix perpétuelle.

bâtonnier

bâtonnier



chef élu de l'Ordre des avocats, chargé de présider et de surveiller leurs assemblées. « Le bâtonnier des avocats. »
détenteur du bâton symbolique d'une confrérie dont il est le chef. « La confrérie des bouchers, à l'élection annuelle de son bâtonnier, revoit ses articles constitutifs. »

démiurge



[chez les Platoniciens] divinité qui donne forme à l'univers.
créateur d'une oeuvre (généralement de grande envergure). « Il y a de la grandeur à faire une oeuvre, et à connaître, l'ayant faite, le rire "puissant" du démiurge content de soi. »

Bataille d'Hernani

Bataille d'Hernani



célèbre querelle entre classiques et romantiques, qui eut lieu en 1830 à la Comédie-Française, à l'occasion de la première représentation de Hernani, drame romantique de Victor Hugo.
Face aux tenants du théâtre traditionnel, Victor Hugo reçoit entre autres le soutien de Théophile Gautier, Honoré de Balzac et Gérard de Nerval.

patelin



qui affecte une douceur et une amabilité trompeuses destinées à dissimuler ses véritables intentions. Un(e) patelin(e).
qui cherche à séduire, à s'attirer la bienveillance ou la confiance d'autrui par un comportement doucereux, une amabilité feinte (= onctueux, papelard, patelineur). « N'éprouvant rien près de moi, elle était pateline et non pas affectueuse. »
[en parlant des attitudes, des expressions] doucereux, flatteur, insinuant. Bienveillance, obséquiosité, voix, manière pateline ; sourire patelin.
[en parlant d'un écrit ou d'un discours] empreint de bonhomie feinte, de fausse bienveillance, de flatterie. « Il tente de se dédouaner avec des phrases patelines. »
pateliner. « Pour se faire accepter, il faut pateliner, amadouer, tromper. » « Il ménage et pateline ses électeurs. » « Elle me pateline de la voix. »

longère

longère



bande de terre ou de pré longue et étroite, en bordure d'un chemin ou d'un bois. « Les promeneurs suivent la longère de la forêt. »
en Bretagne, bâtiment ou ensemble de bâtiments de forme basse et allongée. « Devant l'entrée de la longère, une paire d'énormes sabots servait à se chausser les jours de pluie. »

martingale



jeu : coup consistant à doubler la mise qu'on a perdue au coup précédent. Jouer la martingale à la roulette.
fig.: « il s'enfonce toujours plus avant dans ses malheureuses combinaisons et poursuit une folle martingale, au bout de laquelle ne se sont jamais trouvés que la ruine et le désespoir... »
habillement : patte, semblable à une demi-ceinture, placée dans le dos d'un vêtement pour en retenir l'ampleur ou pour marquer l'emplacement de la taille. « Il la tenait par la martingale de son petit paletot marin. »

tabernacle

tabernacle



[du lat. tabernaculum, "tente"]
tente sous laquelle habitaient les Hébreux dans le désert.
p. anal.: fixer son, ses tabernacle = s'établir à (tel endroit). « J'ai été heureuse d'apprendre que vous avez définitivement choisi ce pays pour y fixer vos tabernacles. »
fête des Tabernacles (="Souccot" ou "fête des Tentes") : fête religieuse durant laquelle les Juifs habitent des cabanes de branchages en souvenir de l'Exode.
litt., poét. les tabernacles éternels = la demeure de Dieu. « Dieu, daigne m'accueillir dans les tabernacles éternels. »
tente qui abritait l'Arche d'alliance à l'époque de Moïse, avant la construction du Temple de Jérusalem. Tabernacle de L'Alliance ; Tabernacle originel. « Dieu se manifestait au tabernacle de l'alliance dans une colonne de nuée, et il y parlait à Moïse bouche à bouche. »
p. méton.: Arche d'alliance renfermant les tables de la Loi.
partie la plus retirée du Temple où se trouvait l'arche d'alliance (=Saint des saints).
cath.: ouvrage en forme d'armoire fermant à clef, généralement fixé au centre de l'autel, où sont conservées les hosties consacrées.
litt.: lieu ou pers. habité(e) par la présence divine. « Cela tombe sous le sens qu'il existe des tabernacles vivants, et que parfois nous soyons obligés d'adorer la présence visible de Dieu dans un homme. »
lieu ou pers. qui recèle qqch de sacré, de mystérieux ou de précieux. « Cette enfant, tabernacle de toutes les grâces. » « Les océans, tabernacles de la vie. »

dégauchir



rendre plane, lisse, la surface d'une pierre, d'une pièce de bois ou de métal. « On dégauchit les lattes à l'intérieur, pour qu'elles plaquent plus tard sur le fût. »
redresser une pièce qui a été courbée. « Sa tige courbée [de l'étouffoir] qu'on dégauchit. »
fig., fam. Corriger la gaucherie, la timidité de quelqu'un. « Rien de mieux qu'une femme aimante pour dégauchir un jeune homme »
emploi pronom réfl.: « ce jeune homme commence à se dégauchir. »

prégnant



qui s'impose avec une grande force. Douleurs prégnantes ; sentiment prégnant. « Une société technique de plus en plus prégnante. » « Une narration prégnante de vérité. »
fém.: en gestation (=enceinte, pleine). Femme, femelle prégnante. « Que n'ai-je été prégnante le soir de mes noces! »

carrousel

carrousel



tournoi exécuté par des cavaliers à l'occasion d'une fête, d'une réjouissance publique.
lieu où se donnaient les carrousels, les revues militaires, les manifestations officielles. La place, le pont du carrousel.
p. ext.: grand jeu équestre où des cavaliers se livrent à des évolutions variées. Parader dans un carrousel. « Il ne rêvait que protocole, galas et carrousels, chapelets du pape et ordres de rois. »
p. anal.: manège de chevaux de bois. Carrousel de foire.
p. méton.: ronde, succession rapide de personnels ou de choses sur un espace réduit. Le carrousel des autobus, des promeneurs, des voitures.
faire le carrousel = tourner. « Les mouches qui par dizaines font le carrousel au-dessus de nos têtes. »

lustrine



vieilli.: étoffe de soie.
étoffe de coton fortement apprêtée et glacée sur une face. « Une doublure de lustrine. De grands tabliers de lustrine. Ses bras maigres enfermés jusqu'au coude dans des manches de lustrine. Un portemanteau qu'un rideau de lustrine verte, courant sur une tringle, préserve de la poussière. »[habits]

surin

surin



arg.: couteau servant d'arme blanche, poignard. Jouer du surin ; tué à coups de surin.
suriner : frapper qqn à coups de couteau (=poignarder). « S'il met un pied dehors, il se fait suriner direct. »

damas

damas



métal très dur, utilisé pour les lames de sabre et obtenu par un alliage de fer et d'acier dont les teintes différentes dessinent des motifs variés. (= acier damasquiné). « Un cangiar de damas dans un fourreau d'argent. »
p. méton.: sabre dont la lame est en damas. Brandir un damas. « La ligne extrême de la mer était aussi nette que la lame courbe d'un damas. »
p. ext.: tout acier présentant un aspect moiré ; tout objet fabriqué dans cet acier.

étoffe monochrome (originaire de Damas), à double face, généralement en soie, ornée de dessins satinés, en relief sur fond mat, formés par le tissage. Se caractérise par le fait que les dessins de l'endroit se retrouvent en couleurs inversées sur l'envers.
Damas broché, robe de damas, chambre tendue de damas. « La haute salle aux décors de damas cerise. » « Le salon de damas rouge, aux fauteuils trop dorés. »
« chaque fenêtre était ornée de rideaux en damas vert relevés par des cordons à gros glands. »
damas déteint, damas parfilé d'argent; damas de laine, damas à frange, à gros grains, à trois couleurs; canapé, fauteuil, portière en damas; chasuble, corset, habit, jupe de damas; dalmatique en damas; couvert, recouvert de damas.
p. ext.: étoffe qui ressemble au damas. Damas des Indes, de Chine, des Gobelins; damas vénitien; papier peint en damas. Des damas lyonnais.

damassé = qui a la façon du damas (=damasquiné). étoffe damassée; nappe damassée. « Le revers du drap était damassé. » « Le ciel d'un azur étincelant comme la lame d'un sabre damassé. »

usure



taux d'intérêt abusif, obtenu d'un capital prêté ou d'une marchandise vendue à crédit au-dessus du taux fixé par la coutume ou la loi. Emprunter à l'usure. « Des grippe-sous prêtant à grande usure. » « Leur taux d'intérêt est élevé, il se rapproche de l'usure. »
fait de prêter de l'argent à un taux d'intérêt supérieur à la coutume ou la loi. « Pratiquer l'usure. »
fig.: avec usure = au delà de ce qu'on a reçu. « Mon confrère, ajouta-t-il en me faisant un salut que je lui rendis avec usure, vous a indiqué la bonne route. »

musher

musher



meneur de chiens de traîneau. « Il faut qu'il y ait une sorte de symbiose entre le musher et les chiens. »

éonisme

éonisme



adoption par un homme de comportements vestimentaires ou sociaux féminins (= travestisme, travestissement). Un adepte de l'éonisme.
Le Chevalier d'Éon, espion androgyne et homme de lettres français, a fait connaître cette pratique à la fin du 18e siècle.

alopécie

alopécie



accélération de la chute des cheveux et/ou des poils.
le mot vient du grec "alopex", renard, car cet animal subit une importante perte de poils chaque année, au début du printemps.

diptyque

diptyque



ouvrage de peinture ou de sculpture composé de deux volets pouvant se refermer l'un sur l'autre.
ensemble formé de deux composantes. « Telle est la première partie de mon aventure qui sera, si vous le permettez, un diptyque. »
dans l'Église ancienne, tablette sur laquelle on inscrivait les noms des évêques, des martyrs, des bienfaiteurs, dont on faisait mention dans la liturgie.

ichtyologie

ichtyologie



étude scientifique des poissons et animaux marins. « Hirohito, passionné de biologie marine, avait fait installer au palais impérial un laboratoire d'ichtyologie. »
p. plaisant.: « quelque écrivain, quelque amateur d'ichtyologie humaine, qui se complaisait à classer ses semblables selon la taille de leur appendice buccal. »
Ichtyologique : relatif à l'ichtyologie, aux poissons.

godet

godet



petit récipient à boire sans pied ni anse (=gobelet, timbale).
arg.: contenu de ce récipient : « un godet de rouge. Il s'est mis une dizaine de godets derrière la cravate. »
p. métaph.: « Tant de gens ont à peine une goutte de poésie dans le large godet de leur existence! »
petit récipient ou réceptacle : « La lampe du chœur brûlait seule dans son godet d'huile jaune. Le fuseau sur lequel s'enroulait le coton pivotait dans un godet de bois. »
petit vase dans lequel on donne à boire aux oiseaux en cage. « Elle versait à boire aux oiseaux dans un petit godet de porcelaine. »
petit récipient servant à recueillir l'huile destinée à graisser les différentes pièces d'une machine. « Les godets graisseurs des cylindres. »
« Les norias sont constituées essentiellement par des chaînes entre lesquelles sont interposés des godets qui contiennent la matière à transporter. »
godet de pelleteuse = extrémité du bras articulé, servant de pelle.

hussard

hussard



cavalier militaire appartenant à la cavalerie légère.
Le terme est un emprunt au hongrois "huszár" : "vingtième". En effet, à l'époque des guerres contre les Turcs, un homme Hongrois sur vingt devait servir dans la cavalerie.
à la hussarde (fig.) : avec brutalité et précipitation; sans raffinements ni délicatesses.

hussard noir : surnom donné aux premiers instituteurs de l'école laïque républicaine, en raison de leur uniforme noir les faisant ressembler à l'escadron de cavalerie éponyme. « Nos jeunes maîtres étaient beaux comme des hussards noirs. Sveltes, sévères, sanglés, sérieux et un peu tremblants de leur précoce, de leur soudaine omnipotence. » [Charles Péguy]

bleu pétrole

bleu pétrole



bleu profond, tirant sur le vert, principalement utilisé dans le domaine de la mode. « Un sweater bleu pétrole. »

encan

encan



vente publique aux enchères. « Meuble acheté dans un encan public. »
acheter, mettre, vendre à l'encan. « Toutes les défroques de la cour avaient été mises à l'encan et rachetées par des directeurs de théâtres. »
mettre à l'encan (fig.) : faire trafic de. « Le traître, protégé de l'état-major, s'est enfui à Londres, d'où il met ses aveux à l'encan. Un jour il avoue, le lendemain il nie, question de prix. »
être à l'encan : être livré au plus offrant.

Germanopratin



gentilé de Saint-Germain-des-Prés. « Boris Vian le Germanopratin. »

aventurine

aventurine



variété de quartz d'aspect pailleté, de couleur jaune, brun rougeâtre ou verte.
On appelle aussi cette pierre "pluie d'or" ou "pluie d'argent" à cause des particules scintillantes qui la caractérisent. « Une bague ancienne qui portait, sur des fils d'or pâle tressés, en chaton, une aventurine. »
p. méton.: de la couleur de l'aventurine. « Ses doux yeux d'aventurine... »

némésis



colère, jalousie, vengeance divine [p.allus. à Némésis, déesse grecque de la Vengeance et de la Justice distributive] . « On le savait possessif et colérique, alors on donnait satisfaction à sa némésis en feignant le chagrin et la contrition. »
p ext.: ennemi juré. « Sur son dernier 100m, le héros Usain Bolt finit battu par sa Némésis, Justin Gatlin. » « La routine ou la némésis du plaisir. »

cinquième colonne



partisans infiltrés dans une organisation ou un État pour l'attaquer de l'intérieur, « Christian Estrosi provoque un tollé en affirmant que la France doit faire face à des "cinquièmes colonnes" islamistes. »

inflorescence

inflorescence



disposition des fleurs sur la tige d'une plante. Inflorescence uniflore, pluriflore, multiflore. « Une plante haute et robuste à l'inflorescence en épis, relativement dense. »
p. anal. « Sous la rose inflorescence de la jeune fille, les marques d'une vie de disette. »

azyme



(pain) non levé (qui n'a pas gonflé sous l'effet du levain) utilisé par les Juifs pour la Pâque et par l'Église romaine pour la célébration eucharistique. « Et si Jésus n'avait rompu du pain azyme à ses disciples mais au contraire du pain levé ? » « Sous forme de feuille, le pain azyme est nommé "papier azyme" ou "papier hostie". »
p. ext.: qui est sans goût. « Les abonnés connaissent trop ce genre littéraire et ne lisent plus ces tartines azymes. »
fig. personne pure, sans corruption. « À mon air enjoué, mon rire sur la lèvre, vous me croyez heureux, doux, azyme et sans fièvre. »

neurasthénie

neurasthénie



névrose accompagnée de troubles digestifs, de maux de tête, etc. Souffrir de neurasthénie ; sombrer dans la neurasthénie.
abattement, grande tristesse. « Une petite personne intolérante et neurasthénique qui déteste les autres... »
fig.: « la neurasthénie du marché de l'immobilier. »

luciférine

luciférine



substance qui produit la luminescence chez certains insectes (luciole, lampyre, etc.) et poissons. Luciférine de luciole. « La femelle lampyre, pour attirer le mâle, agite dans la nuit le dessous de son ventre dont les annelets terminaux sont porteurs de luciférine. »

marâtre



femme du père, par rapport aux enfants nés d'un précédent mariage.
péj.: femme qui maltraite les enfants que son mari a eus d'un mariage précédent. « La marâtre jalouse dit qu'on caresse trop ces étrangers aux dépens de ses propres fils. »
p. ext.: mère cruelle qui maltraite ses enfants. « La bonne mère devint une marâtre, elle morigéna ce pauvre enfant, elle le tracassa. »
p. anal.: désigne une pers., une collectivité ou une force naturelle, qui ne remplit pas la mission de protection qu'on lui prête et qui se montre cruelle et injuste. « Notre république traite en marâtre le professorat et lui pleure les vivres. »
adj. fém.: qui agit en marâtre, qui est cruelle et injuste. « Partout chez les femmes sous un émail de candeur, un argile vil et grossier : jeune, des maîtresses décevantes, infidèles, sordides; vieux, des épouses adultères et marâtres. »
p. anal.: fortune, société marâtre. « Moi, jeté au dernier rang par une providence marâtre, moi à qui elle a donné un coeur noble et pas mille francs de rente, c'est-à-dire pas de pain. »

acculturation



modifications qui se produisent dans un groupe culturel par suite du contact permanent avec un groupe d'une autre culture.
processus par lequel un individu apprend les modes de comportements, les modèles et les normes d'un groupe de façon à être accepté dans ce groupe et à y participer sans conflit.

camard

camard



qui a le nez aplati (=camus). « Sa face, camarde comme celle d'un dogue. »
p. métaph.: « on voyait, à droite, une montagne camarde dont le large sommet avait l'air creux et plat. »
p. méton. [en parlant du nez lui-même, d'une grimace] « Son nez est aquilin de profil et camard de face. » « une face apparut, avec une grimace camarde aplatie contre la vitre. »
un camard = personne camarde. Une petite camarde.
p. ext.: qui est sans nez. « Le farouche maréchal de Montluc qui, rendu camard par des blessures effrayantes, était réduit à cacher, sous un morceau de suaire, l'horreur de sa gloire. » « Le sphinx, camard, dévoré par l'âge. »
★ la camarde = la mort (parce qu'on la figure sans nez). « La vieille camarde en cheveux gris; une faux dans la main, elle s'avance pour frapper les heureux. »
arg.: épouser la camarde = mourir.

loi de Murphy

loi de Murphy



principe décrit par l'ingénieur américain Edward A. Murphy Jr., selon lequel "tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal".
en ingénierie , la loi de Murphy est une règle de conception sécuritaire qui préconise l'élimination en amont de toute éventualité de mauvaise utilisation.
prise au pied de la lettre, c'est un principe de pessimisme appelé familièrement "loi de l’emmerdement maximum".

crase



mélange de la dernière voyelle (ou syllabe) d’un mot avec la première voyelle (ou syllabe) d’un mot suivant.
la crase est fréquente en français parlé courant. Ex: "t'as app'lé" pour "tu as appelé".

oraison



oraison (mentale) : prière méditative centrée sur la contemplation divine. « La prieure se tut, remua un moment les lèvres, comme pour une oraison mentale. » « Elle chercha un refuge dans l'oraison. »
être en oraison, faire oraison : prier, se recueillir. « Dans l'oratoire même, où l'évêque était encore en oraison. » « On voit bien, mon ami, lui dit-il, que ces hommes-là ne font pas oraison. »
en esprit d'oraison : avec piété, recueillement. « C'est une grande et sainte étude. Elle doit être faite en esprit d'oraison, sur un cahier à part. »
oraison dominicale, jaculatoire : invocation collective qui termine les heures canoniales ou qui ponctue une célébration liturgique. Oraison de la messe. « Le choeur répond «Amen» comme à la fin de chaque oraison. »
discours prononcé en public.
oraison funèbre (=éloge funèbre) : discours louant les mérites d'un défunt illustre. « Le maire prononce l'oraison funèbre de son adjoint devant une assemblée bouleversée et la voix étranglée par les sanglots. »

paladin

paladin



chevalier de la suite de Charlemagne. « Roland, le plus valeureux des douze paladins. »
chevalier errant qui, au Moyen Âge, cherchait toutes les occasions de manifester sa valeur et sa courtoisie. « Au fond de son coeur, le chevalier français est toujours le paladin qui se bat pour sa dame. »
p.anal.: celui qui défend les opprimés et les justes causes. « Enfant timide, il s'est mué en sombre paladin d'une cause presque perdue. »
paladinage : « Le paladinage qu'il manifestait par ses formules déclamatoires et sa générosité constante. »
paladiner : se conduire comme un paladin. « Il se conduisait en héros, paladinait tous les soirs. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)