Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 (2765 mots)

vulgate



[du lat. vulgata, "rendue accessible"] première Bible traduite en latin, à partir du texte hébreu.
La vulgate fut le premier livre imprimé par Gutenberg, en 1454. « Je préfère cette vieille Vulgate, à cause du latin. Comme ça ronfle, à côté de ce pauvre petit français malingre et pulmonique! »
p. anal.: texte qui fait foi.
péj.: idéologie, courant de pensée vulgarisés, à l'usage du plus grand nombre : La vulgate marxiste, nationaliste. « Deux fois par jour, à 13h00 et à 20h00, la vulgate libérale est récitée à l'unisson, sur toutes les chaines de télévision. »

fort Chabrol

fort Chabrol



en 1899, en marge de l'affaire Dreyfus, Jules Guérin, président de la Ligue antisémite, se barricade au 51 rue Chabrol à Paris. S'ensuit un siège de trente-huit jours par les forces de l'ordre, très médiatisé, communément appelé "Fort Chabrol".
p ext.: situation où un individu – généralement armé, parfois avec otages – se retranche dans un immeuble entouré par les forces de l'ordre. « On a cru à un Fort Chabrol ce matin, lorsqu'un homme a brandi une arme au guichet de la gare. »

éclamé

éclamé



oiseau qui a une aile ou une patte cassée. Serin éclamé.
p. anal.: « son aisselle éclamée craquait. »

gouleyant

gouleyant



[vin] frais et léger. « C'était un saint-véran, jeune et gouleyant. »
p ext.: « Ce texte, qu'il est gouleyant et pétillant ! »

manichéisme



doctrine religieuse conçue par Mani, fondée sur la coexistence et l'antagonisme de deux principes cosmiques égaux et éternels: le bien et le mal.
p. anal.: conception qui divise toute chose en deux parties, dont l'une est considérée tout entière avec faveur et l'autre rejetée sans nuance. « Réveille-toi, sors de ton manichéisme. Tu ne crois pas sérieusement que la bêtise et le mal sont dans un seul camp ? » « Toute guerre est un manichéisme où l'ennemi est l'incarnation du mal. »

permafrost

permafrost



zone du sous-sol gelée en permanence et complètement imperméable (=permagel, pergélisol, merzlota). « Au-dessus de ce permafrost, le sol dégèle en été. »

quia



être à quia. N'avoir rien à répondre.
mettre, réduire qqn à quia = mettre quelqu'un dans l'impossibilité de répondre, de répliquer. « Laissez-moi lui répondre; j'ai de quoi le mettre à quia! » « Ah! Ah! Je t'ai cloué le bec, réduit à quia! »
à quia = à l'incapacité de répondre à un besoin, de réagir à la situation. « Leur appétit insatiable finira par réduire mon bien à quia. »
p. anal.: en très mauvais état.

bucolique

bucolique



relatif à la vie des bergers ou à la poésie pastorale. Existence, poème bucolique. Avoir une âme bucolique. « Fi des grands axes, une petite route bucolique serpente jusqu'à la côte à travers champs et hameaux. »

môle

môle



construction à l'entrée d'un port pour le protéger des vagues trop fortes (=brise-lames, digue).
ouvrage d'accostage qui s'avance dans l'eau d'un port. « Les bateaux accostent un môle construit en eau profonde. » « Le plan d'eau compris entre les môles constitue une darse. »
fig.: « L'Ardenne est restée en dehors des grands courants qui l'entourent; elle est le môle autour duquel ils se divisent, en pointe entre le Rhin et les Néerlandes germaniques, elle est demeurée wallonne, c'est-à-dire française. »

mohair

mohair



poil de chèvre angora, fin et soyeux
p. méton.: laine ou étoffe légère et chaude confectionnée avec ce poil. « Sa robe blanche en mohair brillant. » « De la laine brillante de la chèvre angora on fait le mohair et le tissu nommé "alpaga". »
à valeur adj.: costume, tricot mohair. [habits]

tête de pont



milit.: position conquise (sur une rive ou côte) et point d'entrée en territoire ennemi. « Nous avions conquis et organisé une solide tête de pont sur la rive droite du fleuve. »
p. anal.: « À cette époque, Liverpool était la tête de pont du commerce transatlantique. »

de bon aloi



de bonne qualité. "Aloi" est la forme ancienne du mot "alliage" et en particulier l'alliage servant à fabriquer les pièces de monnaie. « J'avais espéré monnaie de bon aloi et ce ne sont que jetons de cuivre et de plomb doré ! »
d’un usage conforme au bon goût ou au bon sens. « Le nouveau venu fait preuve d'une humilité de bon aloi. » « Frondeur avant l'heure, il n'a pas attendu qu'il soit de bon aloi de critiquer l'attentisme du parti. »

fongible

fongible



bien qui peut être consommé et remplacé par un autre de même nature, de même qualité et en même quantité, par opposition à un bien non fongible que l'usage laisse entier et qui se restitue en nature. Chose, bien fongible. « L’argent, le blé, l'huile ou le vin sont des choses fongibles. Un appartement dans un immeuble ou une œuvre d'art sont des biens non fongibles. »

faction



groupe qui cherche à renverser ou fragiliser le pouvoir établi. Factions qui divisent un parti, un pays, une ville. Guerre de factions.
machination subversive visant à faire prévaloir les intérêts d'un petit groupe (=complot, conspiration, intrigue, sédition). « On l'accuse d'avoir participé à une faction contre-révolutionnaire. »
petit groupe de personnes unies par des idées, des goûts, des intérêts communs et qui mènent à l'intérieur d'un groupe plus important une action pour imposer leurs conceptions. Faction musicale. « Une petite faction militaire qui s'arroge le droit de parler au nom de l'armée. » « Il se forme des factions dans la poésie, qui prennent les façons rudes et âpres des partis politiques. »

surveillance exercée par un homme en armes aux abords d'un poste, dans un lieu déterminé (=garde, guet, quart). Être de, en faction; mettre, placer un soldat, une sentinelle en faction; monter, prendre la faction; relever de faction. « Ils ont alerté l'agent en faction au coin de la rue. » « Trois gendarmes de faction se promenaient en faisant retentir leurs sabres sur le plancher. »
p. ext.: attente, surveillance prolongée en un même lieu. Faction assidue, longue; monter la faction. « Au bout de deux heures de faction, il vit le portier chargé d'une pyramide de malles. »

adorner



orner, parer avec quelque recherche. « Deux pennes de coq adornaient grotesquement son feutre gris. » « Son chapeau de paille s'adorne d'un ruban de velours cerise. »
p. ext., gén. iron.: garnir d'éléments décoratifs recherchés. « Ce château frais, neuf, pimpant, adorné de toutes recherches et magnificences... » « On avait adorné d'une mise en scène gangstérienne la crise du 13 décembre... » « Quoique ma cellule s'adornât d'une ampoule, elle ne servait qu'aux geôliers dans leurs rondes nocturnes... »

vénusté

vénusté



beauté gracieuse et pure, comparable à celle de Vénus. « Ton corps est si voluptueux, depuis les jambes jusqu'à ta gorge triomphante dans sa gracile vénusté. »
qui enchante les sens ou l'esprit. « Un vin qui allie souplesse, rondeur et vénusté. » « Mes rêves ont perdu leur vénusté adolescente. » « La fraîcheur et la vénusté des airs de ballets improvisés de Mozart. »

incurie



manque de soin ou d'application dans l'exercice d'une fonction ou l'exécution d'une tâche (=négligence). Incurie professionnelle; vivre dans l'incurie. « L'état désastreux de la voirie témoigne de l'incurie des pouvoirs publics. »

accessit



distinction ou récompense décernée aux élèves qui ont le plus approché du prix. Avoir, gagner, mériter, obtenir, remporter un accessit. « Il a concouru cinq fois, et n'a obtenu qu'un accessit à l'Académie de Bruxelles. »
élève qui a obtenu un accessit. « Cet excellent homme était, sur toute la ligne, un premier accessit. »

shanzhai



secteur de la contrefaçon chinoise (électronique en particulier). « Le "shanzhai", cette culture de la contrefaçon qui fait si peur aux industriels occidentaux. » « Les marques shanzhai, populaires dans les pays en développement. »
Littéralement "village de montagne" ou "forteresse de montagne", le terme serait une déformation de "Shenzhen", bastion de la contrefaçon en Chine.
p. ext.: sosies, biens de médiocre qualité.

croquant

croquant



paysan révolté, à la fin du 16 e siècle. La jacquerie des croquants. « Les croquants, malheureux paysans français à qui les soldats du roi Henri faisaient la guerre pour n'avoir pu payer la taille. »
péj.: cul terreux, rustre, miséreux. « Un sans-le-sou, un croquant. » « Bande de croquants ! »

croquant de l'oreille : partie cartilagineuse du pavillon de l'oreille. « L'auteur baisa l'actrice sur le croquant de l'oreille, par égard pour le maquillage. »

folliculaire



vieilli, péj.: journaliste sans talent et sans scrupules. « Vaugoubert n'a pas eu à faire face seulement aux intrigues de couloirs mais aux injures de folliculaires à gages qui plus tard, lâches comme l'est tout journaliste stipendié, ont été des premiers à demander l'aman... »

baller



danser, sauter. « C'est là que mes amis viennent caroler, danser et baler. » « Quand elle aura ballé cette bourrée avec vous, ce sera mon tour. »
p. ext.: tituber, osciller, ballotter. « Après avoir ballé de droite à gauche et de gauche à droite, il prit le parti de s'adosser à la muraille. »
baller de (une partie du corps, un membre) = dodeliner de (quand il s'agit de la tête). « Elle ballait de la tête et des bras. »
baller au bout du bras, entre les jambes, etc. = se balancer au bout du bras, entre les jambes de qqn : « la petite valise lui ballait au bout du bras. »
balancer, flotter : « ses pieds sans bas, ballaient librement en des sabots immenses. »
arg.: envoyer baller qqn = envoyer balader qqn. « Elle finira par l'envoyer baller, comme les autres... »
se baller de qqn, de qqc = s'en balancer. « Il se ballait de tout... »

holisme



doctrine ou point de vue qui consiste à considérer les phénomènes comme des totalités.
holistique : qui relève de l'holisme, qui s'intéresse à son objet comme constituant un tout. Théorie holistique, approche holistique d'un phénomène.

propitiatoire



litt.: qui est destiné à rendre la divinité propice. Rite, offrande, victime propitiatoire. « Jésus a été la victime propitiatoire. »
p. ext., iron.: utilisé pour s'assurer les bonnes grâces de qqn. « Peu s'en fallut même qu'elle ne déchirât le chèque propitiatoire où son nom était accompagné d'un gros chiffre. »

verbatim



("mot" en latin) littéralement, textuellement, mot pour mot, texto. « Je ne signerai ma confrontation que si ces propos sont reportés verbatim. »
reproduction intégrale des propos prononcés ; compte rendu fidèle. « Ici, aucun commentaire n’est nécessaire : il suffit de lire le verbatim. »

fluviatile

fluviatile



relatif aux fleuves, aux cours d'eau. « Les méandres fluviatiles de la Seine. Plantes, coquilles fluviatiles. »
p. anal.: qui coule en abondance. « Baignés de ruisseaux de sang souples et fluviatiles. »
fig.: [en parlant d'une chose abstr.] qui suit un cours régulier. « La pensée est comme une rivière qui parcourt mille contrées, s'abandonnant au cours fluviatile de ses conjectures. »
p. ext.: qui est parcouru de fleuves, d'eaux abondantes. « Cette région fluviatile que je désirais tant connaître... »

marie-louise

marie-louise



bordure servant à mettre en valeur une oeuvre encadrée, une affiche. « Une simple marie-louise de quelques centimètres eût suffi pour mettre l'oeuvre en valeur. »
jeune recrue, appelée à servir par anticipation. « Pour défendre son sol envahi, la France épuisée donne ses derniers enfants, de pauvres paysans très jeunes. On les appelait des Marie-Louises. »

bâfrer



Manger gloutonnement et avec excès. « Il ne fait que boulotter : paraît qu'il baffre cinq à six poulets par jour. »
Consommer, dépenser. « Les assassins vont bâfrer tranquillement l'argent de la caisse, tandis que la caissière agonisera, un canif dans le ventre ; il se montrait charmant le vendredi, dans la perspective enivrante de s'en aller bâfrer et boire, le lendemain, chez quelques grosses légumes du commerce bordelais. »
3- Se bâfrer de = se goinfrer de. « Se bâfrer de pâtisserie, de friandises... »

ruban de Möbius

ruban de Möbius



ruban à une seule face (contrairement à un ruban classique qui en possède deux), décrit par Ferdinand Möbius. Un modèle simple se réalise en faisant subir une torsion d'un demi-tour à une longue bande de papier, puis en collant les deux extrémités.
« Le présent n’aurait plus qu’une seule face. Il serait une espèce de ruban de Möbius sur lequel avanceraient les hommes, repassant inlassablement par le même point sans jamais pouvoir s’échapper, prisonniers d’un éternel retour de l’immédiat. »

gourmander



Réprimander vivement en adressant des paroles sévères (=gronder, sermonner, tancer, engueuler). Gourmander un enfant pour son bien, devant tout le monde. Au collège j'étais toujours puni, maltraité, gourmandé. Son épouse le traitait à présent avec rudesse et autorité, elle le gourmandait sans cesse pour tout ce qu'il faisait et pour tout ce qu'il ne faisait pas.
Blâmer avec vigueur. « Gourmander l'égoïsme, la paresse de qqn. »
Gourmander qqn sur qqc. « Il gourmande Alfred de Musset sur ses désespoirs égoïstes et pour s'être désintéressé de la chose publique. »

serment du Jeu de paume

serment du Jeu de paume



Le 20 juin 1789, le roi refuse que les députés du tiers état se réunissent. Ceux-ci se retrouvent alors dans la "salle du Jeu de paume", au château de Versailles. Là, ils font le serment de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France.
Jacques-Louis David peint pour l'occasion son célèbre tableau « Le Serment du Jeu de paume ».

palimpseste

palimpseste



manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau. « La lecture des palimpsestes, surtout quand il s'agit de textes inconnus, demande aux paléographes des trésors d'habileté et de patience. »
p.anal.: support sur lequel on écrit, susceptible d'être effacé après usage. « Au Maroc, le palimpseste est la planche sur laquelle écrivent les enfants à l'école. »
fig.: oeuvre dont l'état présent laisse supposer et apparaître des traces de versions antérieures. « Toute oeuvre est un palimpseste. » « En déchiffrant l'étrange palimpseste qu'est la littérature moderne, on découvre les nombreuses traces que la religion a laissé dans l'âme de notre race. »
mécanisme psychologique tel que les faits nouvellement mémorisés se substituent à ceux qui leur préexistaient dans la mémoire. « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. Qu'un accident survienne, et tous les effacements revivent dans les interlignes de la mémoire étonnée. »

bagad

bagad



ensemble musical breton, inspiré du pipe band écossais, composé de bombardes, cornemuses écossaises et percussions. « On a fait venir un bagad pour saluer le cortège à coups de biniou. » « Le Bagad de Lann-Bihoué, ambassadeur de la Marine nationale, est le dernier bagad militaire français encore en activité. »

blurb



court texte de présentation ou résumé qui accompagne un travail créatif (livre, cd, dvd, article, site web, etc). Le mot a été inventé en 1907 par l'humoriste américain Gelett Burgess.

zélateur



partisan, défenseur ardent d'une cause ou d'une personne. Zélateur infatigable, fanatique, de talent; zélateur de la discipline, de la paix, de la musique. « Les prétendus remèdes contre le vieillissement trouvent des zélateurs fervents. »
personne pieuse chargée de stimuler les membres du groupe dont elle fait partie. « Elle donnait tout son temps à l'oeuvre de l'Hospitalité de Notre-Dame de Salut dont elle était une des zélatrices les plus actives. »
qui répand la saine doctrine; propagandiste. « Le conseil ne saurait agir avec une égale efficacité sur les pouvoirs publics s'il ne groupait autour de lui une vaste assemblée de zélateurs. »

forligner



s'écarter de la voie droite suivie par ses ancêtres; commettre une action considérée comme indigne d'un descendant d'ancêtres honorables. « Souviens-toi de qui tu es fils, et ne forligne pas! » « Les nobles d'autrefois croyaient forligner en s'occupant de littérature. »
[en parlant d'une femme] manquer à la vertu. « Elle a forligné ».
forlignement, forlignage : action de forligner.

baculum

baculum



os pénien, présent dans le pénis de la plupart des mammifères à l'exception des humains, équidés, lagomorphes, marsupiaux. « Le baculum, "bâton" en latin, est un os long et légèrement courbé, dont le but est de faciliter l'accouplement. »

célérité



rapidité, promptitude dans l'exécution. « Les travaux ont été conduits avec célérité. » « Merci de votre célérité à me venir en aide. »
vitesse de propagation d'un phénomène ondulatoire.

rhapsodie



[antiq. gr.] suite de poèmes épiques chantés par les rhapsodes.
péj.: ouvrage en vers ou en prose fait de morceaux divers, mal liés entre eux. « Il a jeté son livre en disant: "c'est une véritable rhapsodie, un tissu de contresens et d'absurdités". »
[mus.] oeuvre instrumentale ou orchestrale de forme libre, composée de thèmes juxtaposés, d'inspiration populaire ou régionale. « Les Rhapsodies hongroises des Liszt. »

rhapsodique
décousu, désordonné. « Une procession magnifique et bigarrée de pensées désordonnées et rapsodiques. »
qui tient de la rhapsodie musicale.

rhapsoder
compiler et citer en désordre, mal arranger; parler, écrire à tort et à travers. « Pressé par le temps, il rhapsode de vieux articles pour boucler ses chroniques. »

esperluette

esperluette



logogramme "&", résultant de la ligature du e et du t par les copistes médiévaux (="perluète", "esperluète" ou "et commercial").

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 (2765 mots)