Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2622 mots)

ente

ente



[arboric.] greffe, greffon. Faire une ente. Prune d'ente.
p. méton.: l'arbre greffé. « Il s'interrompit pour couper une branche morte sur une ente. »

enter : procéder à une ente; greffer. « On demandait à Gaspard d'enter les arbres, parce qu'il avait la main à cela. »
(s')enter sur : « Par cette alliance, il avait l'intention de s'enter sur le fief Durosier. » « Son parisianisme était enté sur le porte-greffe provincial. » « L'argot, langue entée sur la langue générale comme une espèce d'excroissance hideuse, comme une verrue. »
p. anal.: emboîter deux pièces de bois bout à bout. « Les poteaux montants étaient entés l'un sur l'autre. »

potron-minet

potron-minet



le point du jour, l'aube, le petit matin. À potron-minet, dès (le) potron-minet. « Au travail dès potron-minet. » « Il n'y a plus de métro avant potron-minet. »

écot



quote-part incombant à chacun dans une dépense commune, en particulier un repas. Payer son écot ; un gros écot. « Stephen dînait avec eux en payant son écot pour ne pas être à leur charge. » « L'écot fut fixé à trois francs par tête. »
p. anal.: contribution non financière. Payer, apporter son écot. « Chacun paye son écot de bonne humeur. » « Dans ce milieu charmant, j'apporte en écot ma tête frisée, mes yeux soupçonneux et doux. » « Après dîner elles me prièrent de payer mon écot de quelque air de piano. » « Il payait son écot en racontant des histoires au dessert. »
bien payer son écot : être agréable en société. « Toujours d'humeur joviale, il paye bien son écot. »
ce qui revient à qqn. « Je viens user mon écot de soleil. »

opale

opale



silice d'un blanc laiteux et bleuâtre, à reflets irisés, qui la font rechercher en joaillerie comme pierre précieuse. Opale noble, opale de feu, chatoyante ou girasol, opale arlequine.
litt.: couleur, éclat à la beauté indéfinissable, à la manière des reflets changeants de l'opale. « Voici l'aurore, une opale infinie remplit l'espace. »
d'opale : aux reflets changeants d'opale. « Ce matin, un peu avant quatre heures, tout était d'un bleu d'opale. » « Le soleil étale sa chevelure d'or et sa robe d'opale. »

opalin : qui est d'une teinte laiteuse et bleuâtre, avec des reflets irisés, comme ceux de l'opale. « Une petite bouteille d'un liquide trouble, opalin, irisé de reflets bleuâtres. »[couleur]
opalisé : qui a pris les caractéristiques, la teinte, les reflets irisés de l'opale. « De longues mains blanches aux ongles opalisés. » « Cette noire Centauresse qui galope sur les nues opalisées, à travers les régions éthérées. »

luneux

luneux



éclairé par la lune. « Soirées étoilées, ou luneuses, ou éclairées par les rayons bleus des lampes électriques. »

venelle

venelle



petite rue étroite (=ruelle). « Une venelle déserte menant aux jardins potagers. »

ASICS



acronyme de la célèbre maxime du poète romain Juvénal : "Anima Sana In Corpore Sano" (un esprit sain dans un corps sain).

tréfiler



étirer à froid certains métaux pour les transformer en fil à la suite de passages successifs au travers des trous de différentes filières. Tréfiler du fer, du laiton.
p. métaph., empl. pronom : « tandis qu'elle essayait de réagir contre le découragement, elle entrait dans le laminoir de la vie purgative, et s'y tréfilait. »

prospectif



philos.: qui est orienté vers l'avenir. (anton. rétrospectif). « Tout homme est un être prospectif, nous sommes "condamnés" à espérer. »
qui anticipe sur l'avenir. Synon. prévisionnel. « Une étude prospective du type de civilisation qui sera celle de la France en 2100... »

zélateur



partisan, défenseur ardent d'une cause ou d'une personne. Zélateur infatigable, fanatique, de talent; zélateur de la discipline, de la paix, de la musique. « Les prétendus remèdes contre le vieillissement trouvent des zélateurs fervents. »
personne pieuse chargée de stimuler les membres du groupe dont elle fait partie. « Elle donnait tout son temps à l'oeuvre de l'Hospitalité de Notre-Dame de Salut dont elle était une des zélatrices les plus actives. »
qui répand la saine doctrine; propagandiste. « Le conseil ne saurait agir avec une égale efficacité sur les pouvoirs publics s'il ne groupait autour de lui une vaste assemblée de zélateurs. »

ratiociner



1- vieilli: faire des raisonnements; user de sa raison (=raisonner). Ex: il serait à propos de ratiociner quelque peu sur ce que nous allons faire pour nous sortir de là.
2- péj.: raisonner de façon subtile et trop abstraite; se perdre en considérations interminables; ergoter sur des détails. Ex: on ratiocine avec aigreur des heures durant.

agent orange

agent orange



surnom donné à un herbicide employé par l'armée des États-Unis pendant la guerre du Viêt Nam pour détruire les forêts où se cachait l'ennemi. La recherche a mis en évidence son action tératogène et cancérigène.
l'agent orange était produit par l'entreprise américaine Monsanto.

léonin

léonin



propre au lion. « Sa chevelure ressemble à une crinière léonine. »
relatif au lion. « Tout entier à sa passion léonine, l'homme de Tarascon allait droit devant lui. »
qui rappelle (physiquement ou moralement) le lion, digne d'un lion. Force, majesté, tête léonine. « Il tenait de cette race léonine, pugnace et généreuse. » « Son masque léonin s'était empâté, la crinière avait passablement blanchi. »
[p. réf. au partage du lion] où l'un des partenaires s'adjuge la meilleure part, s'octroie tous les avantages (=abusif, inéquitable, inique). Partage léonin ; association, société léonine. « La morale commune condamne sévèrement toute espèce de contrat léonin, où l'une des parties est exploitée par l'autre. »

chalouper



imiter en marchant ou en dansant le roulis d'une chaloupe. « Il la tenait par la taille, et ils chaloupaient, tête contre tête, entre les passants. » « Elle a une démarche chaloupée. »
p. ext. [le suj. désigne un inanimé] basculer. « Tout chavire, tout chaloupe, tout s'affaisse, s'incline. »
bousculer (rare) : « chalouper les barricades. »

hagiographie



étude de la vie des saints.
p. méton.: ouvrage consacré à la vie d'un ou de plusieurs saints.
p. ext.: biographie excessivement élogieuse. « Le livre hagiographique de Catherine Nay sur Nicolas Sarkozy. » « Plus qu'une biographie, c'est une hagiographie. »

quetzal

quetzal



oiseau des forêts d'Amérique centrale, au plumage vert mordoré, pourvu chez le mâle de longues plumes caudales et d'une huppe (="oiseau-soleil"). « La couleur rouge de la gorge du quetzal contraste de façon éclatante avec le vert émeraude du reste de son plumage. »
le quetzal est l'emblème du Guatemala.

corroyer



préparer une matière en la battant, en l'étirant, en la foulant.
transformer (le cuir) après le tannage, en lui donnant la souplesse, la couleur, le grain, le dernier apprêt requis pour ses divers usages. Corroyer le cuir; corroyer des peaux de bœuf, de vache, des cuirs.
p. métaph.: tanner. « Les soleils d'Italie, les neiges d'Allemagne avaient corroyé sa peau. »
menuis.: dégrossir (une pièce de bois). « Les outils employés pour corroyer le bois sont les rabots, galères, varlopes, etc. »« Les bois une fois corroyés ont une épaisseur moindre que ceux bruts de sciage. »
malaxer et pétrir avec de l'eau (le sable, la chaux, la glaise), pour en faire un mortier, un enduit. Corroyer du mortier. « L'argile, imbibée d'eau, corroyée ensuite avec les pieds et les poignets des manipulateurs... »
p. ext.: revêtir d'un enduit. Corroyer un mur, un bassin de fontaine, un canal. « Les murs corroyés de stuc mêlé de bouze de vache. »

ubiquité

ubiquité



faculté d'être présent partout en même temps (=omniprésence). « Le travail en réseaux donne aux cadres le don d'ubiquité. »

gentilé



nom donné aux habitants d’un lieu, un pays, un continent, une région, une province, etc. Ex: le gentilé pour Paris est Parisien. « Connaissez-vous le gentilé de Draguignan ? »
les gentilés prennent une majuscule contrairement aux adjectifs. « Les Français parlent en français à leurs amis français. »

Quelques gentilés difficiles : Appelou (Firminy), Balbynien (Bobigny), Bellifontain (Fontainebleau), Biarrot (Biarritz), Bisontin (Besançon), Biterrois (Béziers), Caladois (Villefranche-sur-Saône), Carolomacérien (Charleville-Mézières), Cristolien (Créteil), Germanopratin (quartier Saint-Germain-des-Prés, Paris), Ligérien (Loire), Majolan (Meyzieu), Meldois (Meaux), Messin (Metz), Palois (Pau), Pétrocorien (Périgueux), Rambolitain (Rambouillet), Malouin (Saint-Malo), Séquano-dionysien (Seine-Saint-Denis ), Sparnacien (Épernay), Spinalien (Épinal), Vaudais (Vaulx-en-Velin).

bedeau



employé laïque chargé d'une manière générale de maintenir le bon ordre dans une église pendant l'office, et plus particulièrement de précéder le clergé dans les processions ou les quêteurs pour leur ouvrir le passage parmi les fidèles. « Le bedeau guide les fidèles, les fait se lever, s'agenouiller. »

acérer

acérer



souder de l'acier à un instrument en fer pour en rendre le tranchant ou la pointe propres à s'affûter plus finement et plus efficacement.
fig.: rendre [la douleur] plus vive. « Le sort se sert de la gaieté pour acérer la douleur. » « La douleur est un effet de l'éducation, elle s'élargit et s'acère à mesure que les idées naissent. »
[froid] piquer très vivement. « La soirée s'acérant des mille aiguilles d'un froid subtil. »

achopper



heurter du pied.
faillir, échouer, buter sur. « Qu'un adulte instruit, lettré même, achoppe là où il n'y a pas ombre de difficulté, c'est un phénomène d'inhibition. »
s'achopper : « une difficulté à laquelle je m'achoppe pour l'instant. »

collinaire

collinaire



où il y a des collines. « Les régions collinaires du midi de la France. »
[en parlant d'une plante] qui pousse sur les collines. Plantes collinaires.
retenue, lac collinaire = réservoir d'eau, lac artificiel.

piétaille



péj.: ensemble des subalternes. « Dans le château, toute la piétaille s’était réunie. »

colonne Morris

colonne Morris



édicule cylindrique servant à apposer les affiches publicitaires des spectacles. L'espace à l'intérieur est parfois utilisé pour abriter des toilettes ou des téléphones publics. « Un attroupement de jeunes devant une colonne Morris. »

baise-en-ville

baise-en-ville



pop.: sac, bagage contenant le nécessaire (brosse à dents, brosse à cheveux, etc.) pour passer une nuit hors de chez soi.

émollient



qui amollit, relâche les tissus tendus et calme l'inflammation dont ils sont le siège (contraire de astringent). Cataplasme, remède émollient; farine, tisane émolliente.
substance, remède calmant, adoucissant. « Faire usage d'émollients. »
fig.: doux, doucereux. « une voix émolliente. » « Cette félicité bonasse du ménage, cette atmosphère émolliente où s'éteint la fièvre qui fait créer. »

quia



être à quia. N'avoir rien à répondre.
mettre, réduire qqn à quia = mettre quelqu'un dans l'impossibilité de répondre, de répliquer. « Laissez-moi lui répondre; j'ai de quoi le mettre à quia! » « Ah! Ah! Je t'ai cloué le bec, réduit à quia! »
à quia = à l'incapacité de répondre à un besoin, de réagir à la situation. « Leur appétit insatiable finira par réduire mon bien à quia. »
p. anal.: en très mauvais état.

washi-washa



snob, mondain, surfait. « Un lieu très washi-washa. » « Ras-le-bol du buzz et du washi-washa! »

ad nauseam



jusqu'à la nausée (locution latine). Fumer ad nauseam. « Augmentation du pouvoir d'achat, relance de la croissance, telle est la vulgate répétée ad nauseam par l’élite capitaliste. »
argumentum ad nauseam : avoir raison par forfait, à force de répétition d'une affirmation. « Une idéologie peu à peu imposée par l'usage de la propagande et de l'argumentum ad nauseam. »

endogène (/exogène)



qui provient de l'intérieur, qui a une cause interne
qui est élaboré par l'organisme (ex: poison, protéine, endogène.
qui a sa source dans l'organisme. « Affection, déficience, infection endogène ; l'impulsivité est endogène, elle est une sorte de spasme spontané. »
qui se produit à l'intérieur. « Une régulation "endogène" de la vie économique. »

cardinalice

cardinalice



propre au cardinal. Dignité, titre cardinalice.
p. ext.: de couleur rouge cardinal. « Chaussettes d'une magnifique teinte cardinalice. »
pourpre cardinalice : vêtement rouge du cardinal, et p. ext. symbole de son pouvoir. « L'archevêque a reçu la pourpre cardinalice des mains du pape François. » « Les temps changent, et même Rome doit tenir compte du fait que la finance, même protégée par la pourpre cardinalice, reste sous la surveillance de la justice des hommes. »

madrigal



chez les poètes mondains du 17ème siècle, pièce de poésie consistant en une pensée exprimée avec finesse en quelques vers de forme libre et prenant souvent, à l'égard d'une femme, la tournure d'un compliment galant. « Je connais tous les tons de la gamme du rose, mais le rose qui monte à votre front nacré, au moindre madrigal qu'on vous force d'entendre, de la fraîche palette est le ton le plus tendre. »
compliment, propos galant adressé à une femme.

apostolat



mission d'un apôtre.
mission qui, comme celle d'un apôtre, demande beaucoup de zèle et d'abnégation.

laconique



qui s'exprime en peu de mots, sans détails inutiles, à la manière célèbre des anciens habitants de Laconie (synon: lapidaire, succinct). « Le père, bavard comme une pie, le fils au contraire, taciturne et laconique. » « Le sérieux laconique des nordiques. »
qui est exprimé de manière concise et sans détails. Lettre, réponse, style laconique. « Au-dessous de son nom, elle écrivit un mot : "Revenez!". Ce post-scriptum laconique valait mieux qu'une longue lettre. »

Capitole

Capitole



forteresse et temple de Jupiter à Rome, sur le mont Tarpéien.
fig.: il n'y a qu'un pas du Capitole à la roche Tarpéienne : il n'y a qu'un pas des honneurs suprêmes à la ruine [les triomphateurs romains allaient au Capitole, et les conspirateurs étaient précipités du haut de la roche Tarpéienne].
lieu où siége la municipalité dans certaines villes. Lieu où siége, à Washington, le congrès des États-Unis.
les oies du Capitole : personnes naïves qui de par leur naïveté peuvent avoir une action importante dans une situation périlleuse. (Lors de la prise de Rome par les Gaulois, les oies réveillèrent par leurs cacardages furieux, le général Manlius et les défenseurs, ce qui permit de sauver Rome).

substrat



base, support, socle. fondement, : « Le substrat économique d'un développement culturel. » « La vase, substrat de la végétation lacustre. » « Le parler gaulois a disparu mais reste un substrat lexical commun aux langues romanes. »
réalité profonde d'un être. « Il n'est pas mauvais que je vive en contact avec des étrangers, car c'est à ces moments-là que je prends conscience de mon substrat français. »

nimbe

nimbe



cercle lumineux placé autour de la tête des dieux et des empereurs romains déifiés, puis, par les chrétiens, autour de celle du Christ et des saints. Nimbe diaphane, doré, festonné, lumineux, orbé. « Un nimbe d'or sur la tête du saint. » « La tête du Christ est ornée d'un nimbe crucifère. »
litt.: halo lumineux, auréole entourant quelqu'un, quelque chose. « Son fin profil s'était aminci, sous le nimbe d'or de ses cheveux. »
fig.: « toute mon enfance renaît dans une sorte de nimbe de bonheur. » « Aux yeux des enfants, la mère reste enveloppée d'un nimbe d'idéale pureté. »

nimber : entourer, orner d'un nimbe (=auréoler). « Une représentation de Christ nimbé. »
entourer d'un halo, d'un cercle lumineux. « Elle se tenait droite sur le seuil, nimbée de lumière. » « Ce reflet d'incendie et de fin du monde qui nimbe les grandes villes. » « De quel rayonnement se nimbait le beau visage de mon amie! »
fig.: entourer, auréoler. Nimber qqn de gloire. « Un vocabulaire spécial à l'usage de la cour est censé nimber d'une auréole de sainteté le roi et sa suite. » « Tous ces regards la nimbaient d'une brûlante auréole de désirs. »

conchyliculture



élevage des coquillages

émerillon

émerillon



petit rapace diurne du genre des faucons, que l'on dressait autrefois pour la chasse. « Les faucons et les émérillons s'ennuient sur le poing des écuyers. »
p. comp.: « figure violente de santé, cheveux noirs, œil d'émérillon... »
s'émerilloner, émerillonné : prendre une humeur gaie, un éclat plus vif (comme l'œil perçant de l'émerillon). « De grands yeux bruns encore un peu timides, qui ne demandent qu'à s'émérillonner. » « Il devient galant, égrillard; son œil s'émerillonne.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2622 mots)