Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)

éréthisme



excitation anormale. Éréthisme cardio-vasculaire; éréthisme des vaisseaux. « Des phases successives d'éréthisme et d'affaiblissement cardiaque. »
p. ext.: « Une remise en question permanente, une sorte d’éréthisme cérébral qui la pousse à travailler sans relâche. » « L'éréthisme nerveux que le café et les émotions du procès portaient à son comble. » « Il ne se sentait plus vivre que dans l'éréthisme que donne le danger. »

gésine

gésine



état d'une femme en mal d'enfantement (=accouchement). Être en gésine. « À quarante-sept ans, elle se payait le luxe d'une gésine. » « La gésine et la nursery ne sont pas l'affaire dominante de l'homme. »
en gésine = en couches. « Ma femme est en gésine. »
p. anal. femelle en gestation. « Des génisses en gésine meuglent dans l'étable. »
. fig.: action de créer. « La gésine du monde venait de finir et nous allions enfin commencer de respirer. » « Ces grandes minutes de gésine sociale et d'enfantement révolutionnaire. » « Un écrivain toujours en gésine de locutions inouïes. » « Un cerveau toujours en gésine. »

dilection



amour tendre et purement spirituel porté à qqn. « C'était son enfant préféré, son fils de dilection. »
préférence parfois secrète pour qqn ou qqch. « Une profonde dilection pour la poésie. » « Il témoignait à cette dame une dilection spéciale. »

marivauder



écrire, s'exprimer à la manière de Marivaux, avec affectation, préciosité, recherche. « Tout ce monde bavarde, fait du bateau, disserte, marivaude. »

nuit américaine

nuit américaine



technique cinématographique qui permet, grâce à une sous-exposition de la pellicule ou à l'utilisation d'un filtre, de tourner de jour des scènes censées avoir lieu la nuit.

baccara



jeu de cartes qui se joue entre un banquier et un certain nombre de joueurs appelés pontes, et dans lequel les points de 10, 20, 30 sont nommés baccara.
arg.: faillite, échec. => "avoir baccara" = être perdant ; "être en plein baccara" = 1- être dans une misère noire - 2- rester sans réaction, soit par la faute d'un abus de boisson ou par des ennuis sérieux ayant atteint le moral. « Depuis la mort de sa nana, il était en plein baccara. »

théodicée

théodicée



justification de la bonté de Dieu en dépit du mal qui existe dans le monde. « Le livre de Job visait à émouvoir et à édifier, non à résoudre un problème de théodicée. Il s'en dégageait cependant une explication claire de la souffrance du juste. »
tentative de démontrer l'existence de Dieu par le biais de l'expérience et de la raison (=théologie naturelle, rationnelle). « Il se constitua donc, à coup de raisonnements, une véritable théodicée. »

jusant

jusant



marée descendante (= ebbe). « À l'heure où le jusant découvre les côtes lointaines. » « Les rocs qu'ont usés les flots et les jusants, »
p. méton.: moment où se produit le jusant. « Au jusant, les bateaux amarrés près du rivage reposent sur le flanc. »
p. métaph.: « le flux et le jusant des transgressions de nos lois pénales. »

quinteux



qui se produit par quintes (=accès, crises). Toux quinteuse ; rire quinteux. « Octave, riant d'un petit rire quinteux. − Hin! hin!... Hin! hin! »
p. méton.: sujet à des quintes de toux. « Toutes les deux nuits, cassé en deux par l'oppression, quinteux et suant, il regardait le mur obscur en face de lui. »
sujet à des accès de mauvaise humeur, d'un caractère difficile (= acariâtre, grincheux). Vieillard quinteux ; caractère quinteux; humeur quinteuse; manières quinteuses. Quinteux comme une mule. « Quel ami quinteux et difficile! Il a toujours quelque murmure sous la lèvre. » « Un de ces accès de bouderie quinteuse dont il était coutumier. »
p. anal. [en parlant d'un cheval] rétif, capricieux. Jument quinteuse.
fig.: « L'avant-dernier bond de ma quinteuse fortune. »

ente

ente



[arboric.] greffe, greffon. Faire une ente. Prune d'ente.
p. méton.: l'arbre greffé. « Il s'interrompit pour couper une branche morte sur une ente. »

enter : procéder à une ente; greffer. « On demandait à Gaspard d'enter les arbres, parce qu'il avait la main à cela. »
(s')enter sur : « Par cette alliance, il avait l'intention de s'enter sur le fief Durosier. » « Son parisianisme était enté sur le porte-greffe provincial. » « L'argot, langue entée sur la langue générale comme une espèce d'excroissance hideuse, comme une verrue. »
p. anal.: emboîter deux pièces de bois bout à bout. « Les poteaux montants étaient entés l'un sur l'autre. »

potron-minet

potron-minet



le point du jour, l'aube, le petit matin. À potron-minet, dès (le) potron-minet. « Au travail dès potron-minet. » « Il n'y a plus de métro avant potron-minet. »

écot



quote-part incombant à chacun dans une dépense commune, en particulier un repas. Payer son écot ; un gros écot. « Stephen dînait avec eux en payant son écot pour ne pas être à leur charge. » « L'écot fut fixé à trois francs par tête. »
p. anal.: contribution non financière. Payer, apporter son écot. « Chacun paye son écot de bonne humeur. » « Dans ce milieu charmant, j'apporte en écot ma tête frisée, mes yeux soupçonneux et doux. » « Après dîner elles me prièrent de payer mon écot de quelque air de piano. » « Il payait son écot en racontant des histoires au dessert. »
bien payer son écot : être agréable en société. « Toujours d'humeur joviale, il paye bien son écot. »
ce qui revient à qqn. « Je viens user mon écot de soleil. »

opale

opale



silice d'un blanc laiteux et bleuâtre, à reflets irisés, qui la font rechercher en joaillerie comme pierre précieuse. Opale noble, opale de feu, chatoyante ou girasol, opale arlequine.
litt.: couleur, éclat à la beauté indéfinissable, à la manière des reflets changeants de l'opale. « Voici l'aurore, une opale infinie remplit l'espace. »
d'opale : aux reflets changeants d'opale. « Ce matin, un peu avant quatre heures, tout était d'un bleu d'opale. » « Le soleil étale sa chevelure d'or et sa robe d'opale. »

opalin : qui est d'une teinte laiteuse et bleuâtre, avec des reflets irisés, comme ceux de l'opale. « Une petite bouteille d'un liquide trouble, opalin, irisé de reflets bleuâtres. »[couleur]
opalisé : qui a pris les caractéristiques, la teinte, les reflets irisés de l'opale. « De longues mains blanches aux ongles opalisés. » « Cette noire Centauresse qui galope sur les nues opalisées, à travers les régions éthérées. »

apparatchik

apparatchik



mot tiré du russe "apparat", gouvernement, et "chik", agent, utilisé pour désigner en URSS et dans les autres dictatures communistes les membres éminents de l'appareil d'État.
p ext.: membre de l'appareil d'un parti, d'un syndicat.
péj.:, pers. qui profite de son rang, de sa situation au sein d'un groupe social ou politique pour renforcer son ascendant et son prestige, voire pour s'enrichir, faire carrière, etc (=bureaucrate).

zélateur



partisan, défenseur ardent d'une cause ou d'une personne. Zélateur infatigable, fanatique, de talent; zélateur de la discipline, de la paix, de la musique. « Les prétendus remèdes contre le vieillissement trouvent des zélateurs fervents. »
personne pieuse chargée de stimuler les membres du groupe dont elle fait partie. « Elle donnait tout son temps à l'oeuvre de l'Hospitalité de Notre-Dame de Salut dont elle était une des zélatrices les plus actives. »
qui répand la saine doctrine; propagandiste. « Le conseil ne saurait agir avec une égale efficacité sur les pouvoirs publics s'il ne groupait autour de lui une vaste assemblée de zélateurs. »

ratiociner



1- vieilli: faire des raisonnements; user de sa raison (=raisonner). Ex: il serait à propos de ratiociner quelque peu sur ce que nous allons faire pour nous sortir de là.
2- péj.: raisonner de façon subtile et trop abstraite; se perdre en considérations interminables; ergoter sur des détails. Ex: on ratiocine avec aigreur des heures durant.

agent orange

agent orange



surnom donné à un herbicide employé par l'armée des États-Unis pendant la guerre du Viêt Nam pour détruire les forêts où se cachait l'ennemi. La recherche a mis en évidence son action tératogène et cancérigène.
l'agent orange était produit par l'entreprise américaine Monsanto.

léonin

léonin



propre au lion. « Sa chevelure ressemble à une crinière léonine. »
relatif au lion. « Tout entier à sa passion léonine, l'homme de Tarascon allait droit devant lui. »
qui rappelle (physiquement ou moralement) le lion, digne d'un lion. Force, majesté, tête léonine. « Il tenait de cette race léonine, pugnace et généreuse. » « Son masque léonin s'était empâté, la crinière avait passablement blanchi. »
[p. réf. au partage du lion] où l'un des partenaires s'adjuge la meilleure part, s'octroie tous les avantages (=abusif, inéquitable, inique). Partage léonin ; association, société léonine. « La morale commune condamne sévèrement toute espèce de contrat léonin, où l'une des parties est exploitée par l'autre. »

chalouper



imiter en marchant ou en dansant le roulis d'une chaloupe. « Il la tenait par la taille, et ils chaloupaient, tête contre tête, entre les passants. » « Elle a une démarche chaloupée. »
p. ext. [le suj. désigne un inanimé] basculer. « Tout chavire, tout chaloupe, tout s'affaisse, s'incline. »
bousculer (rare) : « chalouper les barricades. »

hagiographie



étude de la vie des saints.
p. méton.: ouvrage consacré à la vie d'un ou de plusieurs saints.
p. ext.: biographie excessivement élogieuse. « Le livre hagiographique de Catherine Nay sur Nicolas Sarkozy. » « Plus qu'une biographie, c'est une hagiographie. »

quetzal

quetzal



oiseau des forêts d'Amérique centrale, au plumage vert mordoré, pourvu chez le mâle de longues plumes caudales et d'une huppe (="oiseau-soleil"). « La couleur rouge de la gorge du quetzal contraste de façon éclatante avec le vert émeraude du reste de son plumage. »
le quetzal est l'emblème du Guatemala.

corroyer



préparer une matière en la battant, en l'étirant, en la foulant.
transformer (le cuir) après le tannage, en lui donnant la souplesse, la couleur, le grain, le dernier apprêt requis pour ses divers usages. Corroyer le cuir; corroyer des peaux de bœuf, de vache, des cuirs.
p. métaph.: tanner. « Les soleils d'Italie, les neiges d'Allemagne avaient corroyé sa peau. »
menuis.: dégrossir (une pièce de bois). « Les outils employés pour corroyer le bois sont les rabots, galères, varlopes, etc. »« Les bois une fois corroyés ont une épaisseur moindre que ceux bruts de sciage. »
malaxer et pétrir avec de l'eau (le sable, la chaux, la glaise), pour en faire un mortier, un enduit. Corroyer du mortier. « L'argile, imbibée d'eau, corroyée ensuite avec les pieds et les poignets des manipulateurs... »
p. ext.: revêtir d'un enduit. Corroyer un mur, un bassin de fontaine, un canal. « Les murs corroyés de stuc mêlé de bouze de vache. »

ubiquité

ubiquité



faculté d'être présent partout en même temps (=omniprésence). « Le travail en réseaux donne aux cadres le don d'ubiquité. »

gentilé



nom donné aux habitants d’un lieu, un pays, un continent, une région, une province, etc. Ex: le gentilé pour Paris est Parisien. « Connaissez-vous le gentilé de Draguignan ? »
les gentilés prennent une majuscule contrairement aux adjectifs. « Les Français parlent en français à leurs amis français. »

Quelques gentilés difficiles : Appelou (Firminy), Balbynien (Bobigny), Bellifontain (Fontainebleau), Biarrot (Biarritz), Bisontin (Besançon), Biterrois (Béziers), Caladois (Villefranche-sur-Saône), Carolomacérien (Charleville-Mézières), Cristolien (Créteil), Germanopratin (quartier Saint-Germain-des-Prés, Paris), Ligérien (Loire), Majolan (Meyzieu), Meldois (Meaux), Messin (Metz), Palois (Pau), Pétrocorien (Périgueux), Rambolitain (Rambouillet), Malouin (Saint-Malo), Séquano-dionysien (Seine-Saint-Denis ), Sparnacien (Épernay), Spinalien (Épinal), Vaudais (Vaulx-en-Velin).

aller à Canossa



fig: aller demander pardon avec humilité ; reconnaître ses fautes, ses erreurs de façon humiliante. « Après une longue traversée du désert, l'ancien ministre va à Canossa et demande sa réintégration au parti. »
l'origine de l'expression est la "pénitence de Canossa" : en 1077, Henri IV, roi du Saint-Empire romain germanique, s'agenouille devant le pape à Canossa (Italie) afin qu'il lève l'excommunication prononcée contre lui.

acérer

acérer



souder de l'acier à un instrument en fer pour en rendre le tranchant ou la pointe propres à s'affûter plus finement et plus efficacement.
fig.: rendre [la douleur] plus vive. « Le sort se sert de la gaieté pour acérer la douleur. » « La douleur est un effet de l'éducation, elle s'élargit et s'acère à mesure que les idées naissent. »
[froid] piquer très vivement. « La soirée s'acérant des mille aiguilles d'un froid subtil. »

piétaille



péj.: ensemble des subalternes. « Dans le château, toute la piétaille s’était réunie. »

colonne Morris

colonne Morris



édicule cylindrique servant à apposer les affiches publicitaires des spectacles. L'espace à l'intérieur est parfois utilisé pour abriter des toilettes ou des téléphones publics. « Un attroupement de jeunes devant une colonne Morris. »

émollient



qui amollit, relâche les tissus tendus et calme l'inflammation dont ils sont le siège (contraire de astringent). Cataplasme, remède émollient; farine, tisane émolliente.
substance, remède calmant, adoucissant. « Faire usage d'émollients. »
fig.: doux, doucereux. « une voix émolliente. » « Cette félicité bonasse du ménage, cette atmosphère émolliente où s'éteint la fièvre qui fait créer. »

ithyphalle

ithyphalle



amulette ou objet représentant un phallus en érection, porté autrefois pour les fêtes de Bacchus.

ithyphallique : qui a rapport à un ithyphalle. Fêtes ityphalliques. « Les menhirs, témoignage d'un culte ithyphallique dans toute la basse Bretagne. »
qui présente un phallus en érection. Figure, statue ithyphallique.
qui, par sa forme, évoque un phallus en érection. Une théière ithyphallique. « Ces coquillages de toutes formes, univalves, bivalves, coniques, ithyphalliques... »
p. ext. [en parlant d'une pers. ou de son lang.] : obscène. « Un vieux barbon ithyphallique. »

laconique



qui s'exprime en peu de mots, sans détails inutiles, à la manière célèbre des anciens habitants de Laconie (synon: lapidaire, succinct). « Le père, bavard comme une pie, le fils au contraire, taciturne et laconique. » « Le sérieux laconique des nordiques. »
qui est exprimé de manière concise et sans détails. Lettre, réponse, style laconique. « Au-dessous de son nom, elle écrivit un mot : "Revenez!". Ce post-scriptum laconique valait mieux qu'une longue lettre. »

Capitole

Capitole



forteresse et temple de Jupiter à Rome, sur le mont Tarpéien.
fig.: il n'y a qu'un pas du Capitole à la roche Tarpéienne : il n'y a qu'un pas des honneurs suprêmes à la ruine [les triomphateurs romains allaient au Capitole, et les conspirateurs étaient précipités du haut de la roche Tarpéienne].
lieu où siége la municipalité dans certaines villes. Lieu où siége, à Washington, le congrès des États-Unis.
les oies du Capitole : personnes naïves qui de par leur naïveté peuvent avoir une action importante dans une situation périlleuse. (Lors de la prise de Rome par les Gaulois, les oies réveillèrent par leurs cacardages furieux, le général Manlius et les défenseurs, ce qui permit de sauver Rome).

nimbe

nimbe



cercle lumineux placé autour de la tête des dieux et des empereurs romains déifiés, puis, par les chrétiens, autour de celle du Christ et des saints. Nimbe diaphane, doré, festonné, lumineux, orbé. « Un nimbe d'or sur la tête du saint. » « La tête du Christ est ornée d'un nimbe crucifère. »
litt.: halo lumineux, auréole entourant quelqu'un, quelque chose. « Son fin profil s'était aminci, sous le nimbe d'or de ses cheveux. »
fig.: « toute mon enfance renaît dans une sorte de nimbe de bonheur. » « Aux yeux des enfants, la mère reste enveloppée d'un nimbe d'idéale pureté. »

nimber : entourer, orner d'un nimbe (=auréoler). « Une représentation de Christ nimbé. »
entourer d'un halo, d'un cercle lumineux. « Elle se tenait droite sur le seuil, nimbée de lumière. » « Ce reflet d'incendie et de fin du monde qui nimbe les grandes villes. » « De quel rayonnement se nimbait le beau visage de mon amie! »
fig.: entourer, auréoler. Nimber qqn de gloire. « Un vocabulaire spécial à l'usage de la cour est censé nimber d'une auréole de sainteté le roi et sa suite. » « Tous ces regards la nimbaient d'une brûlante auréole de désirs. »

conchyliculture



élevage des coquillages

mana

mana



concept polynésien de force supérieure tenant à la fois du sacré et de la magie, susceptible d'expliquer la réussite ou l'échec de toute entreprise.
« Selon les uns, le mana serait un principe universel de vie et constituerait la substance des âmes. Selon d'autres, ce serait plutôt une force qui viendrait par surcroît et que l'âme pourrait capter. »
« En tuant un ennemi, le guerrier absorbe son mana. » « Certains lieux sont pénétrés de mana et l'on s'y sent en sécurité. »

Michel-Ange

Michel-Ange



peintre, sculpteur, poète et architecte italien de la Renaissance (1475-1564). Ses sculptures les plus connues sont le David et le Moïse sur le Tombeau de Jules II. Pour la peinture, on retient le plafond de la chapelle Sixtine, le Jugement dernier au-dessus de l’autel, le Martyre de saint Pierre dans la chapelle Paolina du Vatican.[personne]

bas-bleu



péj.: femme savante, d'une pédanterie ridicule. Avoir la réputation d'un bas-bleu; pérorer comme un bas-bleu; le pédantisme d'un bas-bleu. « Un bas-bleu! d'une instruction à épouvanter, qui a tout lu! qui sait tout ! ; elle semblait probablement à ses amies un insupportable bas bleu. »
bas-bleuisme : pédanterie ridicule de femmes de lettres sans talent. « Plus il y a de talent dans une femme, moins il y a de bas-bleuisme. »

essoriller

essoriller



couper les oreilles. Essoriller un chien. « Que Montfleury s'en aille, Ou bien je l'essorille et le désentripaille! »
fam.: couper très court les cheveux. « Qui vous a ainsi essorillé? »

gémonies

gémonies



[antiq.] nom d'un escalier au flanc du Capitole (Rome), où étaient exposés les corps des suppliciés avant d'être jetés dans le Tibre.
p. ext.: lieu de supplice et de mort. « Des prédicateurs vindicatifs, qui menacent leurs ouailles de gémonies et d'apocalypse »
fig.: traîner, vouer (qqn ou qqc.) aux gémonies : humilier, outrager publiquement (qqn ou qqc.) « Je ne voue pas l'ensemble des journalistes aux gémonies mais déplore la frilosité de certains. » « Mon frère souffrit sans protestations qu'on traînât son œuvre aux gémonies. »

inédie



privation absolue de toute nourriture, liquide ou solide, généralement pour des motivations d'ordre religieux ou mystique. « Peut-on réellement vivre sans manger ? C'est la question qui se pose quand on évoque l'inédie. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)