Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2549 mots)

démiurge



[chez les Platoniciens] divinité qui donne forme à l'univers.
créateur d'une oeuvre (généralement de grande envergure). « Il y a de la grandeur à faire une oeuvre, et à connaître, l'ayant faite, le rire "puissant" du démiurge content de soi. »

rouet

rouet



machine à roue mue par une pédale ou par une manivelle, servant à filer le lin, le chanvre, la laine, etc. Filer au rouet; ronron, ronflement du rouet.
ronronnement, bruit sourd et monotone. Rouet des guêpes. « Je m'endors, bercé par le rouet monotone du fleuve. »
cage à rouet = cage munie d'un cylindre tournant. « Une cage à rouet avec un écureuil dedans. »
fig. être au rouet = être dans un cercle vicieux, dans l'embarras. « Je suis au rouet à l'idée de quitter ce pays que j'aime. »

fomenter



littér.: échauffer, réchauffer qqn; entretenir (la chaleur de qqch). « Il faut d'abord ranimer ce coeur, fomenter ce qui reste de chaleur » « Comme une mère nourrit et fomente sur son coeur son dernier-né. »
provoquer et entretenir, exciter (=soulever, tramer). Fomenter un conflit, une insurrection, des troubles, des discordes, des haines ; fomenter les passions. « Des paroles qui fomentaient dans mon coeur une colère dévastatrice. »
passif.: « il doit se fomenter autour de chaque être un complot très particulier qui n'existe pas seulement dans son imagination. »
rare : fomenter le bien. « Les anges se plurent à aiguillonner son intelligence et à fomenter son génie. »

ajax

ajax



guerrier intrépide et impétueux (du nom d'Ajax, roi de Salamine, qui lutta un jour entier contre Hector). « Cet ajax homérique a conquis sa gloire au fil des combats »
danse d'Ajax = danse où l'on imite la fureur d'Ajax.
acronyme d'Asynchronous JavaScript and XML, architecture informatique utilisée pour construire des applications et sites web dynamiques.

acculturation



modifications qui se produisent dans un groupe culturel par suite du contact permanent avec un groupe d'une autre culture.
processus par lequel un individu apprend les modes de comportements, les modèles et les normes d'un groupe de façon à être accepté dans ce groupe et à y participer sans conflit.

équarrir

équarrir



tailler (une bille de bois, un bloc de pierre) à angles droits, rendre carré. Équarrir une poutre, une pierre, un bloc de marbre.
fig.: dégrossir, affiner. « Plus on s'efforcera d'équarrir l'intelligence des pauvres diables, plus on développera en eux les germes de la souffrance morale et de la haine »
dépecer et découper un animal mort. Équarrir un cheval, un mouton. « Cet équarrisseur littéraire ne discute pas une oeuvre, il la dépèce. »

nettoyer les écuries d'Augias



Cinquième des douze travaux d'Hercule, consistant à nettoyer en une journée les étables d'Augias, l'homme le plus riche de la terre en bétail, dont les écuries n'avaient pas été nettoyés depuis trente ans. Hercule y parvint en détournant deux fleuves, dont les eaux, en s'engouffrant dans les bâtiments, nettoyèrent immédiatement la saleté accumulée.
p ext.: grand ménage, grand nettoyage.
fig.: assainissement nécessaire d'une institution, d'une administration, d'une entreprise, etc. « Le pape François nettoie les écuries d'Augias de la banque du Vatican. »

étiage

étiage



niveau moyen le plus bas d'un cours d'eau, parfois marqué par un zéro pour mesurer la hauteur des eaux au-dessus de ce point au moyen de chiffres inscrits sur une échelle. « Les eaux sont au-dessous de l'étiage. » « Les eaux accrues par les pluies s'étaient encore élevées d'un pied au-dessus de l'étiage. »
abaissement exceptionnel du débit d'un cours d'eau. « Il n'y a pas vraiment d'avantage à provoquer une crue extrême ou un étiage très prononcé sur ces cours d'eau. »
fig.: niveau, degré le plus bas de quelque chose. « Abruti, vieilli, sentant ma pensée à son étiage. »

(tout) son soûl



à satiété, en suffisance (=son content). Manger, consommer, dormir, rire tout son soûl. « Enfin je suis libre ! Je peux boire et manger tout mon soûl. » « L'été ne faisait que commencer, j'étais loin d'avoir mon soûl de soleil et de mer. » « J'en ai plus que mon soûl de vos brimades. »
à son saoul : « enfin, dit-il, je vais m'embêter à mon saoûl, tranquillement. »

blanc-seing



signature apposée d'avance sur une feuille de papier laissée blanche en tout ou en partie, à l'effet de recevoir une convention ou une déclaration. « Il avait un blanc-seing et le roi consentait à tout. »
fig : avoir un blanc-seing, donner un blanc-seing à quelqu'un = avoir, laisser toute liberté d'action. (= carte blanche, fam.) « Tiens, mon petit, emporte ça, dit-il, et commence à travailler. Blanc-seing, tu as blanc-seing. »

circonvenir



entourer de tous côtés quelque chose ou quelqu'un. « L'essaim strident, étourdi de soleil, circonvenait la branche. »
p. métaph: entourer, assaillir. « L'individu est circonvenu de règlements, qui ne lui laissent la liberté d'aucun membre. »
fig: entourer qqn de toutes sortes de ruses et d'artifices, employer à son égard d'habiles procédés. « La femme a tendance constante à rabaisser l'homme, elle le circonvient, en fait son obligé. »
p. ext: se concilier qqn ou qqch par des manoeuvres habiles, le séduire, l'abuser. « Circonvenu par les ruses du serpent, l'homme prévariqua contre l'ordre de Dieu. » « Il commence si bien chaque récit, il nous circonvient si vivement, qu'il n'y a pas moyen de lui dire non. »

épure

épure



plan préalable à une construction. Épure d'une charpente, d'une colonne, d'une église, d'une voûte.
p. métaph.: « il faisait des plans pour des drames imaginaires, traçait des épures de scènes, ajustait des charpentes. »
fig.: grandes lignes d'une oeuvre ou d'un système de pensée. « Il faut considérer ces pièces comme des épures singulièrement précises que Pierre Corneille dessine pour les architectures de son avenir. »

mohair

mohair



poil de chèvre angora, fin et soyeux
p. méton.: laine ou étoffe légère et chaude confectionnée avec ce poil. « Sa robe blanche en mohair brillant. » « De la laine brillante de la chèvre angora on fait le mohair et le tissu nommé "alpaga". »
à valeur adj.: costume, tricot mohair. [habits]

turgide



gonflé, enflé. « Il se releva, la face turgide et rougie, moins par la colère que par un effort inattendu. »
p. métaph : « Turgide d'orgueil. »

foucade



fam.: impulsion vive et passagère, comportement capricieux (=caprice, coup-de-tête, lubie, toquade). Il prenait tout bien, même les foucades et les fougues de Nicolas.
par foucade(s): de manière irrégulière. « Travailler par foucade. Une femme doit être traitée comme une maîtresse, et cela non pas par foucades, mais constamment. »

atticisme



ensemble des qualités de pensée et d'expression propres aux grands écrivains attiques : élégance, finesse, pureté de la langue, etc. (≠béotisme). « Les Grecs, leur politesse, leur urbanité, leur atticisme... » « Une belle phrase d'un diplomate plein d'atticisme. »

hâve



amaigri et pâli (=blafard, blême, livide). « Figure hâve de faim. Avoir le visage hâve. Il était horriblement hâve. »
[En parlant d'un inanimé] « Une terre hâve et nue qui n'offrait qu'une morne succession de baies solitaires et de caps décharnés. »

hanoucca



fête juive, aussi connue sous le nom de fête des Lumières, célébrée pendant 8 jours à partir du 25 du mois hébraïque de Kislev (novembre-décembre).
Elle marque la victoire des Maccabées (soldats juifs) contre l'oppression de la dynastie grecque des Séleucides, et est associée au « miracle de la fiole d'huile », permettant aux prêtres du Temple de faire brûler la menorah pendant huit jours avec une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée.

pilori

pilori



poteau ou appareil tournant sur un pilier situé sur une place publique, auquel on attachait un condamné, avec un carcan au cou, pour l'exposer aux regards de la foule et marquer ainsi son infamie. Roue du pilori; monter au pilori; attaché au pilori.
fig.: mettre, clouer au pilori : signaler à l'indignation publique, au mépris (= vouer aux gémonies). « L'occident peut-il se permettre de clouer la Chine au pilori ? »
pilorier = faire subir le supplice du pilori, mettre au pilori. « Avez-vous jamais vu pilorier, ma chère Mahiette? »

calame

calame



roseau dont se servaient les anciens pour écrire sur le papyrus ou le parchemin.
p. ext.: plume, stylo. « Tremper son calame dans son encrier. »
lapsus calami : substitution involontaire d'un mot par un autre, en écrivant (≠ lapsus linguæ)

yeuse

yeuse



(fém) chêne aux feuilles persistantes vert foncé, au bois très dur, et qui croît notamment au sud de la Loire (=chêne vert). « Quand la nuit vous appercevez une yeuse isolée, revêtue de cette draperie, vous croiriez voir un fantôme. Des bois d'yeuses, que ne déteint pas décembre. » (On dit aussi "chêne(-)yeuse").

(vent) coulis



vent qui se glisse par des interstices, par des ouvertures mal jointes. « Je m'arrêtai avec extase à renifler l'odeur d'un vent coulis qui passait par la porte. »
p. métaph. [en parlant du souffle de la bouche] : « de petits vents coulis fusaient à travers ses lèvres mal jointes, elle bâillait sous son sourire »
courant d'air. « Il me semblait être touché, frôlé par des coulis d'air glacé. »
p. ext. [en parlant d'autres éléments, terre, lumière] glissement ou coulée. « C'étaient des petits bruits pas à l'ordinaire : des coulis de terre, des choses molles qui passaient dans la tranchée comme du vent. » « Au centre du tableau, un coulis de lumière fait surgir les visages de l'obscurité. »

doxa



"opinion" en grec, la doxa est l'ensemble de préjugés populaires, de présuppositions généralement admises dans une société. « Ces analyses vont à l'encontre de la doxa dominante depuis un quart de siècle. »

tarentule



fig.: être mordu/piqué de la tarentule = être saisi par une grande excitation; éprouver un engouement, une passion irrépressible. « Gayet, piqué depuis peu de tarentule politique, venait de se porter candidat aux élections sénatoriales. lorsque Fritz Mannheimer fut piqué par la tarentule de la collection, il ne faisait que suivre une mode »
engouement, passion soudaine irrépressible. « On croirait vraiment que la tarentule de marier est donnée aux gens par le génie de l'espèce, comme il leur donne la tarentule de s'accoupler. »

exorde



(masc.) première partie d'un discours. Exorde d'une harangue, d'un plaidoyer. L'exorde est principalement un essai de la voix et des périodes, en vue de disposer l'auditoire comme il faut. « Exorde pompeux, solennel, véhément, ex abrupto, etc. »
p. ext.: entrée en matière, introduction (à un entretien, à un écrit, à une composition musicale, etc.) « L'exorde d'un livre, d'un poème. Foin des exordes, veuillez me parler de vous. »
fig.: commencement d'une chose. « Cette conception, qui fut comme l'exorde du monde... »

au pied levé



sans préparation, à l'improviste. « Vous me posez une question difficile : vous me prenez au pied levé. Doubler un rôle au pied levé. Il m'a fallu faire cette conférence au pied levé. »

écheveau

écheveau



assemblage de fils repliés plusieurs fois sur eux-mêmes et attachés de telle sorte qu'ils ne se mêlent pas. écheveau de fil, de chanvre, de coton, de lin; dévider, tenir un écheveau. « Jenny tenait dans ses bras un paquet d'écheveaux de laine brune, à mettre en pelotes. »
assemblage d'éléments d'une certaine longueur. Écheveau de cheveux, de barbelés, de nerfs, de racines, de vermicelle. « Des écheveaux de gros boudins suspendus à des crochets. »
[en parlant de qqc. qui évoque la souplesse, le moelleux d'un écheveau de fil] => écheveau de brume. « Je suivais du regard les écheveaux de fumée qui s'élevaient des toits. »
assemblage d'éléments embrouillés (=enchevêtrement). Écheveau complexe, compliqué, embrouillé, emmêlé; démêler l'écheveau. « Ses chiens, le nez au sol, pouvaient démêler sans erreur l'écheveau des traces du gibier. » « L'inspecteur avait, fil à fil, débrouillé tout l'écheveau de intrigue. » « Je sens là un noeud ou un écheveau de pensées qu'il faudrait réussir à défaire. »
déroulement d'une continuité. Écheveau de souvenirs. « L'écheveau du temps lentement se dévide. » « Il use l'un après l'autre tous les écheveaux de patience dont la Providence l'a pourvu. »
dévider l'écheveau, dévider son écheveau : parler sans interruption. « Dévidant son écheveau avec une aisance où les souvenirs de la jeunesse n'étaient pas sans mêler quelque douceur. »

Gondwana

Gondwana



masse continentale d'un seul tenant réunissant il y a 200 millions d'années l'Amérique du sud, l'Afrique, Madagascar, l'Inde et l'Australie. « Deux continents principaux, séparés par un océan, occupaient la surface du globe : la Laurasia au nord-ouest et le Gondwana au sud-est. »

coprah

coprah



(masc.) amande desséchée de la noix de coco, employée en pâtisserie, et dont on extrait une huile utilisée dans l'alimentation, la fabrication de savon et de bio-carburants. « Huile de coprah ».
★ le monoï ("huile parfumée" ou "huile sacrée" en tahitien) est extrait du coprah

contrevent

contrevent



volet de bois placé à l'extérieur d'une fenêtre pour la protéger des intempéries.
« Le pluvieux automne chuchotait sur les tuiles. Un contrevent claquait; le cahot d'une charrette s'éloignait. »
écran protecteur contre le vent.

propitiatoire



litt.: qui est destiné à rendre la divinité propice. Rite, offrande, victime propitiatoire. « Jésus a été la victime propitiatoire. »
p. ext., iron.: utilisé pour s'assurer les bonnes grâces de quelqu'un. « Peu s'en fallut même qu'elle ne déchirât le chèque propitiatoire où son nom était accompagné d'un gros chiffre. »

pro domo



de/pour sa propre cause. Parler, plaider, prêcher pro domo. « Quand Zola soulève une thèse, elle n'est jamais désintéressée, c'est toujours un plaidoyer pro domo. »
un pro domo : « loin de se réfugier dans un pro domo revendicatif de leur ouvrage, les auteurs ont su rester objectifs. »

lavis

lavis



procédé de coloriage consistant à teinter un dessin par applications légères et transparentes d'encre de Chine, de sépia, de bistre ou de couleurs étendues d'eau, exécutées en aplat et pouvant être superposées (=aquatinte). Lavis monochrome; lavis à l'essence; dessin au lavis.
p. méton.: dessin, oeuvre exécuté selon le procédé du lavis. Les lavis de Rembrandt. Un lavis au bistre. « Un grand plan d'ombre ressemblant à un lavis d'encre de Chine sur un dessous de sanguine. »
p. métaph.: « dans le bleu indécis du soir, les rizières passent à côté de nous, grands miroirs gris peints çà et là, en lavis estompé. » [couleur]

hanneton



[p. réf. au vol lourd du hanneton qui se cogne aux obstacles] « être étourdi comme un hanneton. Elle allait çà et là comme un hanneton; elle courait à l'étourdie. »
attraper des hannetons = se livrer à des occupations futiles. « D'autres vont pêcher la baleine : Moi j'attrappe les hannetons. »
fig.: personne d'aspect lourd et maladroit, stupidement agitée, irréfléchie ou de comportement nuisible. « Ô critiques! race de hannetons qui déchiquetez les belles feuilles de l'art! Le vulgaire hanneton auquel on me présenta, et qui pirouetta pour me dire bonjour avec une lourde désinvolture qu'il croyait élégante. c'était un niais, un pauvre hanneton, ne voulant jamais en faire qu'à sa tête, sans demander conseil à personne. »
idée fixe, manie, folie douce. « Il allait, les yeux obliques, le front penché, et l'on se demandait ironiquement quel hanneton lui dévorait le crâne. »
avoir un hanneton (dans le cerveau, etc.) = avoir l'esprit un peu dérangé. « Il y a vraiment des jours où elle a l'air d'avoir un petit hanneton. »
pour exprimer une certaine intensité, une qualité partic.] pas piqué des hannetons (=pas piqué des vers) : bien conservé, intact, très réussi, exceptionnel. « Une jeunesse entre quinze et seize, point piquée des hannetons, un vrai bouton de rose. Il fait à Aix, l'hiver, un petit froid qui n'est pas piqué des hannetons. Il m'a offert un déjeuner qui n'était pas piqué des hannetons... »
hannetonnier : qui évoque le hanneton. « Il avait gardé, du bébé, le bon rire, la mobilité d'esprit hannetonnière, l'oubli facile des petits embêtements de la vie. »

focalisation zéro

focalisation zéro



omniscience narrative : le narrateur sait tout, voit tout, connaît tout. Ce point de vue, très souvent utilisé dans le roman réaliste, peut donner l'impression de dominer la situation. Il permet surtout de donner de nombreuses informations en très peu de lignes. « Le réalisme traditionnel de l'époque de Flaubert exigeait une focalisation zéro, gage de réalisme objectif. »

briscard

briscard



soldat chevronné qui porte des brisques.
soldat qui a de nombreuses années de service à son actif. « Des brisquards de la garde impériale. » « Les briscards de la 2e division blindée. »
p. ext.: homme qui témoigne dans un domaine particulier d'une longue expérience. « Malgré son jeune âge, ce pilote affiche déjà sur la piste l'assurance d'un vieux briscard. »

brisques : galons posés sur la manche qui indiquent les rengagements et les campagnes d'un soldat.
"vieille brisque" = briscard. « Il était prêt, lui, "vieille brisque", à cadenasser le bec aux radoteurs, quels qu'ils fussent. »

montaison

montaison



action de monter ou de se monter.
migration des saumons qui remontent les rivières pour frayer; saison de cette migration.
montaison du blé = production des graines par une plante après floraison.
fou de montaison = homme à qui le sang monte à la tête et qui est en proie au délire à certaines époques de l'année.

ravauder

ravauder



raccommoder à l'aiguille, rapiécer, repriser de vieux vêtements. Ravauder des chaussettes, du linge.
p. ext.: remettre en état, réparer (=rafistoler, retaper). « Une vieille maison qu'on ravaude. »
fig.: arranger avec plus ou moins de bonheur ; compiler sans art. « Un livre consensuel qui ravaude les idées de l'époque. »
mettre à la suite des pièces de différentes origines.

encalminé



[en parlant d'un navire à voiles] pris par le calme, immobilisé par l'absence de vent ou à l'abri. Navire encalminé. « C'est à bord d'un voilier encalminé, en plein océan; calme plat, ennui sans borne. La brise de terre tombait régulièrement vers les dix heures du matin... nous restions encalminés, les voiles battantes »

gravide

gravide



femelle pleine, femme enceinte (du latin graviditas, grossesse). « Les femelles gravides sont plus craintives. » « Les femmes gravides bénéficient de mesures de protection. »
état gravide = gravidation = grossesse.
utérus gravide = dans lequel se développe un embryon ou un fœtus.
gravidique : qui concerne la grossesse, qui se produit au cours de la grossesse. Vomissements gravidiques.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2549 mots)