Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)

mihrab

mihrab



niche souvent richement décorée pratiquée dans le mur d'une mosquée pour indiquer la direction de La Mecque et dans laquelle l'imam dit la prière. « Les conquérants musulmans étaient partout chez eux. Ils creusaient un mihrab dans le mur des églises qui regardait La Mecque. » « Le minbar est placé à droite du mihrab et fait face aux fidèles assemblés dans la salle de prière. »

épigénétique

épigénétique



étude des changements du caractère des gènes en fonction de l'environnement, sans mutation de l'ADN.
Ex: une même larve d'abeille devient soit reine soit ouvrière en fonction de la nourriture qu'elle reçoit. Un même œuf de tortue devient soit mâle soit femelle en fonction de la température.

lapidaire

lapidaire



celui qui travaille les pierres précieuses, ou en fait le commerce. Atelier d'un lapidaire. « Un lapidaire imaginatif tailla cette pierre en forme de dragon aux ailes déployées. »
p métaph.: artiste ciseleur du mot, du fond et de la forme d'une œuvre littéraire (=orfèvre). « Le parallèle est créé entre le modelage de la langue et l’élaboration soigneuse d’un bijou. Ainsi le lapidaire est celui qui forge la pierre précieuse ou coupe les mots et les phrases de ses mouvements précis et délicats. »
qui a rapport aux pierres. Chimiste, négociant lapidaire. Musée lapidaire. « Une chapelle ciselée sur tous les angles, vrai bijou d'orfèvrerie lapidaire. »
style lapidaire : style employé dans les inscriptions gravées sur la pierre. P. ext.: style d'écriture concis et nerveux, qui pourrait être gravé sur la pierre. Déclaration, formule, phrase, style lapidaire.
fig. qui frappe d'une manière percutante, comme un jet de pierres. « En France, qui protège le faible récolte une moisson d'injures lapidaire. »

lapidairement : d'une manière lapidaire. Exprimer, conclure lapidairement.

lapideux : qui est de la nature de la pierre. « Des montagnes qu'on pourrait classer en deux espèces : les sablonneuses et les lapideuses. »

palatable

palatable



[aliment] de goût agréable. « Dans les pays occidentaux, la disponibilité courante d’aliments hautement palatables n'est pas étrangère à l’accroissement de l'obésité. » « On parle de "faim hédonique" lorsqu'un aliment, jugé comme étant très palatable, provoque le désir de manger. »

caroubier

caroubier



arbre du bassin méditerranéen dont le bois, dur et d'une couleur rouge sombre, est utilisé en ébénisterie. « On déjeunait à l'ombre du grand caroubier, si grand, si gros et si vert qu'il constituait une source d'étonnement toujours renouvelé. »
p. méton.: (couleur) caroubier = couleur rouge sombre. « Un chandail caroubier. » [couleur]

caroube (=carouge) : fruit du caroubier, gousse longue et plate contenant une pulpe sucrée proche du cacao. « La caroube présente de nombreuses vertus médicinales. »
couleur de caroube : brun-rouge foncé légèrement violacé. « Une cravate couleur de caroube. »
p. compar.: sec comme une caroube = très maigre, décharné. « Maigre et sec comme une caroube. »

la graine de caroube est à l'origine du mot "carat". En effet, d'un poids régulier de 0,2g, elle était autrefois utilisée comme unité de mesure dans le commerce des diamants et pierres précieuses.

lamparo

lamparo



[de l'espagnol "lámpara", lampe] forte lampe à acétylène fixée à l'avant d'un bateau, dont se servent les pêcheurs des régions méditerranéennes pour attirer le poisson en surface. Pêche au lamparo. « Anchois, sardines, calamars se pêchent au lamparo. »
p. méton.: filet flottant utilisé dans ce genre de pêche. « Le lamparo (senne tournante) qui est utilisé de nuit avec l'aide de projecteurs pour faire monter le poisson en surface. »
bateau de pêche utilisant cette lampe et ce filet. « Aussitôt sorti du port, le lamparo disparaît dans la brume. »

poujadisme



[du nom du leader syndical Pierre Poujade] mouvement syndical de la fin de la Quatrième République revendiquant la défense des petits commerçants contre la concurrence des grandes surfaces. « Parmi les poujadistes élus aux législatives de 1956, Jean-Marie Le Pen, qui devient à 27 ans le benjamin de l'Assemblée. » « La nouvelle droite prend le créneau d'un poujadisme intelligent et modernisé. »
p ext. péj.: mouvement réactionnaire des classes moyennes et supérieures (= "conservatisme petit-bourgeois"). « Une poussée du poujadisme et des replis identitaires. » « Un discours populiste et poujadiste. »
néo-poujadisme : « N'y a-t-il pas dans cette fronde des entrepreneurs une forme de "néo-poujadisme" ? »

élégiaque



relatif à l'élégie, poème lyrique tendre et triste.
p. ext.: mélancolique, triste, plaintif. Récit, style, ton élégiaque. « La beauté élégiaque d'un texte. »

dantesque

dantesque



qui a le caractère grandiose, inquiétant, violent de la poésie de Dante. Paysage, poésie, thème dantesque. « C'est une vision dantesque : fumée, feu, chaleur étouffante. » « La fougue et le grandiose dantesque de Liszt. »

abattis

abattis



action d'abattre; ce qui est abattu. « On a tout démoli ici, c'est un immense abatis. » « Une route à peine tracée par des abatis d'arbres. » « Ce fut comme un abatis d'arbres; tous tombaient les uns sur les autres. » « De tous ces préjugés par les siècles bâtis, on a fait de nos jours un immense abattis. »
milit.: obstacle artificiel formé d'arbres abattus. « La hauteur était défendue par des lignes de palissades, des abatis, des fossés... »
[tjs au plur.] = abats (d'anim. de bouch.) « A côté, sur des assiettes, étaient posés des abatis, le foie, le gésier. »
plur., arg.: bras et jambes, p. anal. avec les ailes et les pattes. « Il barrait la sortie, de ses jambes écartées et de ses abatis en croix. »
numéroter ses abattis = craindre des dommages corporels imminents « Tu veux te battre ? Tu peux numéroter tes abattis ! »

sorcières de Salem

sorcières de Salem



en 1692, dans le village de Salem (Massachusetts), huit jeunes filles présentent tout à coup des troubles du comportement inexplicables. C'est le point de départ d'une longue série de procès pour sorcellerie, aboutissant à vingt condamnations à mort.
L'ensorcellement présumé serait en fait le résultat d'une intoxication à l'ergot de seigle, champignon parasite des céréales, fortement hallucinogène (utilisé pour produire le LSD).
Cet épisode a contribué à l'évolution de la société américaine, en diminuant le pouvoir de la foi puritaine et en inspirant les principes fondateurs des États-Unis d'Amérique.

mascaret

mascaret



vague déferlante produite dans certains estuaires par la rencontre du courant descendant du fleuve et du flot montant de la mer. « à cinq milles vers le sud, un haut et large mascaret dévalait sur la campagne, qui se changeait en océan. »
fig.: raz de marée. Un mascaret d'ignorance, de bons sentiments. « Impossible de résister au mascaret populaire, quand il atteint ces proportions. »

pathognomonique



pathol.: qui caractérise spécifiquement une maladie, qui en permet le diagnostic certain. Signe pathognomonique. « Ce râle est le caractère pathognomonique de la pneumonie. » « La présence de petites taches blanchâtres sur la muqueuse buccale est pathognomonique de la rougeole. » « Le discours pathognomonique de la dépression. »
pathognomonie : étude des signes ou symptômes pathognomoniques.

trope



emploi d'un mot ou d'une expression dans un sens figuré. Ex: "voiles" pour bateaux. « Une éloquence pleine de tropes et de métaphores inouïes. »

estacade

estacade



barrage fait par l'assemblage de pieux, pilotis, radeaux, chaînes.
construction à claire-voie, faite d'un assemblage de madriers disposés sur une rivière, un canal ou à l'entrée d'un port dans un but de protection (=brise-lames, jetée, digue). Construire une estacade; estacade de renfort, d'arrêt.
p. ext.: jetée à claire-voie. « L'estacade qui servait d'embarcadère. »

diaprer

diaprer



faire chatoyer, scintiller; donner une certaine réverbération à (une surface), soit par un jeu de couleurs vives et variées, soit par un jeu de lumières nuancées. « Une douce réverbération diaprait le plafond. » « Des jacinthes, des mandragores, des cyclamens diapraient le vert de la prairie. »
se diaprer = devenir diapré. « Les jeunes femmes aux ombrelles tendues se diapraient d'ombre et de soleil. »
fig.: parer d'ornements divers. « diaprer ses phrases de mots grecs et latins » (=consteller) ; « mon imagination prêtait au mirage et diaprait généreusement mes incertitudes. » [couleur]

assuétude

assuétude



addiction, dépendance. Assuétude à une drogue, à la course à pied, au chocolat. « Votre thérapie m'a sauvé d'une épouvantable assuétude. » « L'assuétude au jeu, la toxicomanie et l'alcoolisme augmentent l'exclusion sociale. »

aubier, aubour

aubier, aubour



partie tendre du bois, blanchâtre ("albus" = blanc en latin), qui se forme chaque année sous l'écorce autour du cœur de l'arbre. « L'aubier est trop tendre pour être utilisé en menuiserie, on lui préfère le duramen, la partie interne du bois. »
p. métaph. Toute matière vivante, tendre et fragile. « Cette part de moi que je veux oublier, pourrie jusqu'au cœur de l'aubier. »

cardinalice

cardinalice



propre au cardinal. Dignité, titre cardinalice.
p. ext.: de couleur rouge cardinal. « Chaussettes d'une magnifique teinte cardinalice. »
pourpre cardinalice : vêtement rouge du cardinal, et p. ext. symbole de son pouvoir. « L'archevêque a reçu la pourpre cardinalice des mains du pape François. » « Les temps changent, et même Rome doit tenir compte du fait que la finance, même protégée par la pourpre cardinalice, reste sous la surveillance de la justice des hommes. »

gadjo



dans le vocabulaire des gitans, terme désignant un non-gitan. « Je ne suis pas rom, mais gadjo. Les gadje sont tous ceux qui ne sont ni roms, ni tsiganes, ni gitans, ni manouches. »
Gadjo Dilo (film de Tony Gatlif, 1998) signifie "l'étranger fou".

agélaste



[du grec "a", privatif, et "gelos", rire] qui ne rit pas ou n’a pas le sens de l’humour. « Lors de son passage dans l’espace cosmique, l’âme du véritable agélaste ne saura pénétrer en paradis. »

évaltonné



[souvent au fém.] désinvolte; étourdi, évaporé. « Elle a la réputation d’une évaltonnée, d’une fille facile. » « Qui est cette évaltonnée à la crinière flottante ? » « On s'est groupé par âges, les enfants devant, la jeunesse évaltonnée au milieu et les vieux sages derrière. »

pendrillon

pendrillon



rideau de théâtre, souvent en velours noir, servant à cacher les coulisses. « La scène du Théâtre a été débarrassée de ses pendrillons, les murs sont nus, pierres et ciment. »

ultima Thulé



[de "Thulé", nom d'une île mythique à l'extrême nord de l'archipel britannique] région la plus septentrionale du monde connu. « Le Groenland, terre reculée que l'on nommait autrefois "Ultima Thulé". »
► Le mythe de Thulé rejoint celui d’Hyperborée, île située par-delà les souffles de « Borée », le vent du nord.
p ext.: lieu lointain, mystérieux et inconnu.
fig.: but ou idéal le plus loin (≈nec plus ultra). « Faust amène son compagnon à l'Ultima Thulé de l’esprit humain. » « L'ultima Thulé de la jouissance. »

potomanie



besoin de boire surabondamment. « Les impulsions à la boisson (potomanies, alcoolisme) se présentent rarement isolées, mais se greffent souvent sur une impuissance à l'action, et notamment sur une impuissance sociale. »
potomane : atteint de potomanie. « Le potomane boit tout liquide à sa portée et principalement de l'eau. »

feston

feston



guirlande de feuillage, de fleurs ou de fruits dont on décorait aux jours de fête les façades des maisons. « Les rues étaient décorées de festons. »
ornement sculpté, peint ou brodé en forme de guirlande.
p. anal.: « Le feston des cimes enneigées. » « Les festons de la baie. »
p. métaph.: « les triolets déroulent maintenant leurs festons délicats. »
en festons = suivant une ligne formée d'arcs accolés. « Des barques dont les voiles sont nouées en festons. »
festonné = orné de festons. « Un autel festonné. » « Le col festonné d'un corsage. » « Rivage festonné d'écume. »

berme

berme



petit espace ménagé entre le pied d'un rempart et un fossé, pour éviter les éboulements ou servir de retraite. « Le fort est entouré d'un fossé, considérablement rétréci par une sorte de berme accolée à l'escarpe. »
chemin, passage entre une levée et un canal, un fossé, le long d'une route. « Au bord du chemin, sur la berme pleine de pâquerettes et de grillons. »

galimatias



discours confus qui semble dire quelque chose mais ne signifie rien (=embrouillamini). « On pourrait résumer en quatre mots tout son galimatias. »
galimatias double : galimatias que ne comprend ni son auteur ni son destinataire.

bradycardie



[du gr. bradys, "lent" et kardía, "coeur"] rythme cardiaque anormalement bas. « Claude Chabrol décède à 80 ans d'une bradycardie liée aux complications d'un pneumothorax. »

liniment



pommade, onguent. « Le liniment oléo-calcaire est un mélange d'huile d'olive et d'eau de chaux, principalement utilisé pour nettoyer les fesses des bébés. »
p. métaph. : « Des regrets amoureux, auxquels la brume des étangs d'Aigues-Mortes avait été un liniment et un feutrage contre la vie. »

damas

damas



métal très dur, utilisé pour les lames de sabre et obtenu par un alliage de fer et d'acier dont les teintes différentes dessinent des motifs variés. (= acier damasquiné). « Un cangiar de damas dans un fourreau d'argent. »
p. méton.: sabre dont la lame est en damas. Brandir un damas. « La ligne extrême de la mer était aussi nette que la lame courbe d'un damas. »
p. ext.: tout acier présentant un aspect moiré ; tout objet fabriqué dans cet acier.

étoffe monochrome (originaire de Damas), à double face, généralement en soie, ornée de dessins satinés, en relief sur fond mat, formés par le tissage. Se caractérise par le fait que les dessins de l'endroit se retrouvent en couleurs inversées sur l'envers.
Damas broché, robe de damas, chambre tendue de damas. « La haute salle aux décors de damas cerise. » « Le salon de damas rouge, aux fauteuils trop dorés. »
« chaque fenêtre était ornée de rideaux en damas vert relevés par des cordons à gros glands. »
damas déteint, damas parfilé d'argent; damas de laine, damas à frange, à gros grains, à trois couleurs; canapé, fauteuil, portière en damas; chasuble, corset, habit, jupe de damas; dalmatique en damas; couvert, recouvert de damas.
p. ext.: étoffe qui ressemble au damas. Damas des Indes, de Chine, des Gobelins; damas vénitien; papier peint en damas. Des damas lyonnais.

damassé = qui a la façon du damas (=damasquiné). étoffe damassée; nappe damassée. « Le revers du drap était damassé. » « Le ciel d'un azur étincelant comme la lame d'un sabre damassé. »

chanfrein

chanfrein



moulure plate obtenue en abattant l'arête d'une pierre, d'une pièce de bois ou de métal. « Il est sage d'abattre pour les remplacer par des chanfreins, les arêtes des pierres de taille qui forment l'encadrement des baies. »
petite coupe en biseau effectuée sur l'arête vive d'une pièce de bois ; surface oblique ainsi obtenue.

pièce d'armure en cuir ou en métal qui protégeait le devant de la tête d'un cheval de guerre. « L'étalon dessanglé, libre du lourd chanfrein, broute le gazon frais. »
p. ext.: panache qui orne la tête des chevaux de parade.
p. anal.: marque blanche que certains chevaux portent sur la partie antérieure de la tête.
p. méton.: partie de la tête du cheval, et de certains mammifères à tête allongée, comprise entre le front et les naseaux. « Le chanfrein busqué du taureau dessinait une bosse très accentuée. » « Il voulut maintenir la tête du cheval et serra au chanfrein d'un mouvement nerveux. L'animal poussa un hennissement de douleur. »

ductile



qui peut être étiré, étendu sans se rompre (= malléable, plastique). Acier ductile.
dont la forme est modifiable, changeante. « Le mensonge a des ressources merveilleuses. Il est ductile, il est plastique. »
influençable. « Elle est d'un naturel émotif et ductile. »

boisseau

boisseau



récipient de forme cylindrique destiné à évaluer une quantité. Un boisseau de blé, de charbon, de sel, de pommes de terre, etc.
quantité contenue dans ce récipient. P. ext.: grande quantité : « une fortune, des diamants à boisseaux... »
fig. : « le boisseau de mes dégoûts n'était pas comble : une épingle m'attachait encore à la vie. »
ce qui cache une chose ou des valeurs qui mériteraient d'être connues, révélées, développées. Garder, mettre qqc. ou qqn sous le boisseau. Etre mis, rester sous le boisseau. « Quel que soit l'auteur de l'indiscrétion, il faut le remercier d'avoir libéré du boisseau la lumière qui éclaire maintenant les yeux les plus troubles. »
faire trois pas dans un boisseau : être lent, avoir du mal à prendre une décision. « Une pesante diplomatie qui, suivant un dicton populaire, fait trois pas dans un boisseau. »

manteau d'arlequin

manteau d'arlequin



au théâtre, trompe-l'oeil imitant des rideaux ouverts sur les côtés. Il permet d'augmenter ou de diminuer la taille de la scène visible en déplaçant les panneaux sur lesquels on a peint les draperies.
en manteau d'arlequin : bigarré, bariolé. « Paysage en manteau d'Arlequin. » « L'Amérique "multiraciale" en manteau d'Arlequin. »

réfulgent

réfulgent



fig.: éclatant, brillant, splendide. « Un palais biblique, réfulgent de toutes les gemmes orientales. » « La très illustre et réfulgente maison de Bourgogne. »

incube



démon masculin, supposé abuser des femmes durant leur sommeil (p. oppos. à succube).

recru



épuisé, à bout de forces (=fourbu, harassé, vanné). « Il était trop recru pour trouver, dans sa poitrine, l'haleine d'un hurlement. »
recru de...=> recru de fatigue = épuisé, harassé de fatigue. « Il arrivait affamé, recru de fatigue, mangeait comme un ogre et se couchait à neuf heures. »
brisé, submergé par l'excès de. Recru de douleur. « Et il continuait à faire l'espiègle, recru de sommeil, cramponné à son rôle. » « Un vieil homme, recru d'épreuves, sentant venir le froid éternel. »

prégnant



qui s'impose avec une grande force. Douleurs prégnantes ; sentiment prégnant. « Une société technique de plus en plus prégnante. » « Une narration prégnante de vérité. »
fém.: en gestation (=enceinte, pleine). Femme, femelle prégnante. « Que n'ai-je été prégnante le soir de mes noces! »

foucade



fam.: impulsion vive et passagère, comportement capricieux (=caprice, coup-de-tête, lubie, toquade). « Il prenait tout bien, même les foucades et les fougues de Nicolas. »
par foucade(s): de manière irrégulière. Travailler par foucade. « Une femme doit être traitée comme une maîtresse, et cela non pas par foucades, mais constamment. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)