Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)

somptuaire

somptuaire



droit : qui a pour objet de régler les dépenses des citoyens et plus particulièrement de restreindre les dépenses de luxe. « Vêtu de drap comme tous les bourgeois prudents qui obéissaient aux ordonnances somptuaires. »
[impôt] qui porte sur les biens de luxe; qui frappe les citoyens ayant un train de vie luxueux. Taxes somptuaires, impôts somptuaires.
relatif aux dépenses et plus particulièrement aux dépenses de luxe. « Son arrivée à l'Élysée fut marquée par plusieurs mesures somptuaires, qui firent réduire le train de vie de l'état. »
de luxe; qui est d'un luxe coûteux, excessif. « Le courage est un luxe; il faudrait le frapper d'un impôt comme tous les objets somptuaires. » « L'isolation d'une maison n'est pas une qualité somptuaire. »
fig.: qui présente un caractère de luxe inutile. « Tous mes efforts ont été vains, c'était une dépense purement somptuaire, un travail totalement inutile. »
arts somptuaires [p. oppos. aux arts utilitaires] = arts décoratifs de luxe (mosaïque, orfèvrerie, etc.) dont la finalité est essentiellement esthétique.

caroubier

caroubier



arbre du bassin méditerranéen dont le bois, dur et d'une couleur rouge sombre, est utilisé en ébénisterie. « On déjeunait à l'ombre du grand caroubier, si grand, si gros et si vert qu'il constituait une source d'étonnement toujours renouvelé. »
p. méton.: (couleur) caroubier = couleur rouge sombre. « Un chandail caroubier. » [couleur]

caroube (=carouge) : fruit du caroubier, gousse longue et plate contenant une pulpe sucrée proche du cacao. « La caroube présente de nombreuses vertus médicinales. »
couleur de caroube : brun-rouge foncé légèrement violacé. « Une cravate couleur de caroube. »
p. compar.: sec comme une caroube = très maigre, décharné. « Maigre et sec comme une caroube. »

la graine de caroube est à l'origine du mot "carat". En effet, d'un poids régulier de 0,2g, elle était autrefois utilisée comme unité de mesure dans le commerce des diamants et pierres précieuses.

lamparo

lamparo



[de l'espagnol "lámpara", lampe] forte lampe à acétylène fixée à l'avant d'un bateau, dont se servent les pêcheurs des régions méditerranéennes pour attirer le poisson en surface. Pêche au lamparo. « Anchois, sardines, calamars se pêchent au lamparo. »
p. méton.: filet flottant utilisé dans ce genre de pêche. « Le lamparo (senne tournante) qui est utilisé de nuit avec l'aide de projecteurs pour faire monter le poisson en surface. »
bateau de pêche utilisant cette lampe et ce filet. « Aussitôt sorti du port, le lamparo disparaît dans la brume. »

poujadisme



[du nom du leader syndical Pierre Poujade] mouvement syndical de la fin de la Quatrième République revendiquant la défense des petits commerçants contre la concurrence des grandes surfaces. « Parmi les poujadistes élus aux législatives de 1956, Jean-Marie Le Pen, qui devient à 27 ans le benjamin de l'Assemblée. » « La nouvelle droite prend le créneau d'un poujadisme intelligent et modernisé. »
p ext. péj.: mouvement réactionnaire des classes moyennes et supérieures (= "conservatisme petit-bourgeois"). « Une poussée du poujadisme et des replis identitaires. » « Un discours populiste et poujadiste. »
néo-poujadisme : « N'y a-t-il pas dans cette fronde des entrepreneurs une forme de "néo-poujadisme" ? »

surgeon

surgeon



petit jet d'eau qui jaillit du sol ou d'une roche. « Ce n'était qu'une source, un menu surgeon d'eau douce qui palpitait dans une vasque de sable blanc. »
jeune pousse qui naît au collet ou à la souche d'un arbre et qui, séparée avec une partie de la racine et replantée, peut donner un nouvel individu (=drageon, rejet, rejeton). « Deux frères unis par les racines comme deux surgeons d’une même souche. »
p. métaph.: « La délinquance, surgeon du mépris de la jeunesse. »
p. anal.: descendant, rejeton. « La journée finie, il pouvait, en entrant dans la maison, embrasser sa légitime et son surgeon et dormir auprès d'eux tranquille. »

élégiaque



relatif à l'élégie, poème lyrique tendre et triste.
p. ext.: mélancolique, triste, plaintif. Récit, style, ton élégiaque. « La beauté élégiaque d'un texte. »

dantesque

dantesque



qui a le caractère grandiose, inquiétant, violent de la poésie de Dante. Paysage, poésie, thème dantesque. « C'est une vision dantesque : fumée, feu, chaleur étouffante. » « La fougue et le grandiose dantesque de Liszt. »

abattis

abattis



action d'abattre; ce qui est abattu. « On a tout démoli ici, c'est un immense abatis. » « Une route à peine tracée par des abatis d'arbres. » « Ce fut comme un abatis d'arbres; tous tombaient les uns sur les autres. » « De tous ces préjugés par les siècles bâtis, on a fait de nos jours un immense abattis. »
milit.: obstacle artificiel formé d'arbres abattus. « La hauteur était défendue par des lignes de palissades, des abatis, des fossés... »
[tjs au plur.] = abats (d'anim. de bouch.) « A côté, sur des assiettes, étaient posés des abatis, le foie, le gésier. »
plur., arg.: bras et jambes, p. anal. avec les ailes et les pattes. « Il barrait la sortie, de ses jambes écartées et de ses abatis en croix. »
numéroter ses abattis = craindre des dommages corporels imminents « Tu veux te battre ? Tu peux numéroter tes abattis ! »

gorge-de-pigeon

gorge-de-pigeon



aux reflets changeants allant du rose au bleu. Soie, taffetas gorge-de-pigeon. « Là-bas, les montagnes couleur gorge de pigeon, avec les grandes taches d'ombre de nuages. »
fig.: « ces histoires du pays des nuages, ces récits gorge-de-pigeon comme en savent les poètes, frissonnants, qui prennent des couleurs diverses selon les heures où nous les relisons. »
syn.: gorge de tourterelle => « une robe de velours gorge de tourterelle, constellée de grands boutons d'acier. » [couleur]

mascaret

mascaret



vague déferlante produite dans certains estuaires par la rencontre du courant descendant du fleuve et du flot montant de la mer. « à cinq milles vers le sud, un haut et large mascaret dévalait sur la campagne, qui se changeait en océan. »
fig.: raz de marée. Un mascaret d'ignorance, de bons sentiments. « Impossible de résister au mascaret populaire, quand il atteint ces proportions. »

pathognomonique



pathol.: qui caractérise spécifiquement une maladie, qui en permet le diagnostic certain. Signe pathognomonique. « Ce râle est le caractère pathognomonique de la pneumonie. » « La présence de petites taches blanchâtres sur la muqueuse buccale est pathognomonique de la rougeole. » « Le discours pathognomonique de la dépression. »
pathognomonie : étude des signes ou symptômes pathognomoniques.

trope



emploi d'un mot ou d'une expression dans un sens figuré. Ex: "voiles" pour bateaux. « Une éloquence pleine de tropes et de métaphores inouïes. »

cérulé

cérulé



d'un bleu vif, d'un bleu d'azur. Yeux cérulés, flots cérulés. « Les cimes se détachent sur les espaces cérulés. » « Quand l'arbre fut orné des oiseaux cérulés qui laissaient pendre leurs ailes, ses fruits parurent d'une pourpre éclatante, tandis que l'arbre semblait avoir poussé tout à coup un feuillage d'azur. »

estacade

estacade



barrage fait par l'assemblage de pieux, pilotis, radeaux, chaînes.
construction à claire-voie, faite d'un assemblage de madriers disposés sur une rivière, un canal ou à l'entrée d'un port dans un but de protection (=brise-lames, jetée, digue). Construire une estacade; estacade de renfort, d'arrêt.
p. ext.: jetée à claire-voie. « L'estacade qui servait d'embarcadère. »

aberrer



s'égarer (dans la foule), s'écarter de la voie normale, dévier.
fig.: s'écarter de la vérité, de la bonne règle, se tromper. « Il serait fâcheux d'aberrer dans notre rapport au conseil. » « Vous alliez me laisser aberrer encore longtemps ? »

diaprer

diaprer



faire chatoyer, scintiller; donner une certaine réverbération à (une surface), soit par un jeu de couleurs vives et variées, soit par un jeu de lumières nuancées. « Une douce réverbération diaprait le plafond. » « Des jacinthes, des mandragores, des cyclamens diapraient le vert de la prairie. »
se diaprer = devenir diapré. « Les jeunes femmes aux ombrelles tendues se diapraient d'ombre et de soleil. »
fig.: parer d'ornements divers. « diaprer ses phrases de mots grecs et latins » (=consteller) ; « mon imagination prêtait au mirage et diaprait généreusement mes incertitudes. » [couleur]

solive

solive



pièce de charpente soutenant les lattes du plafond et le plancher de la pièce au-dessus. Solive apparente, peinte, plâtrée, saillante, sculptée; solive de chêne, de fer. « Aux solives noires du plafond s’accrochaient des ustensiles de ménage. »

soliveau
petite solive. « Des poutres et des soliveaux en bois de châtaigner. »
homme dépourvu d'autorité, ne sachant pas se faire respecter (=fantoche). « Je ne serai pas un président soliveau. »

éclamé

éclamé



oiseau qui a une aile ou une patte cassée. Serin éclamé.
p. anal.: « son aisselle éclamée craquait. »

cardinalice

cardinalice



propre au cardinal. Dignité, titre cardinalice.
p. ext.: de couleur rouge cardinal. « Chaussettes d'une magnifique teinte cardinalice. »
pourpre cardinalice : vêtement rouge du cardinal, et p. ext. symbole de son pouvoir. « L'archevêque a reçu la pourpre cardinalice des mains du pape François. » « Les temps changent, et même Rome doit tenir compte du fait que la finance, même protégée par la pourpre cardinalice, reste sous la surveillance de la justice des hommes. »

gadjo



dans le vocabulaire des gitans, terme désignant un non-gitan. « Je ne suis pas rom, mais gadjo. Les gadje sont tous ceux qui ne sont ni roms, ni tsiganes, ni gitans, ni manouches. »
Gadjo Dilo (film de Tony Gatlif, 1998) signifie "l'étranger fou".

dab(e)



[argot] maître, patron, roi, dieu. « C'est notre dab ! »
dab de la cigogne = procureur général. « On vient me chercher de la part du "dab de la cigogne" ».
père (= vieux). « T'as palpé vingt balles de ton dab ? »
parents. « Ce qu'ils me disaient mes dabes, en somme c'était bien raisonnable. »

évaltonné



[souvent au fém.] désinvolte; étourdi, évaporé. « Elle a la réputation d’une évaltonnée, d’une fille facile. » « Qui est cette évaltonnée à la crinière flottante ? » « On s'est groupé par âges, les enfants devant, la jeunesse évaltonnée au milieu et les vieux sages derrière. »

alopécie

alopécie



accélération de la chute des cheveux et/ou des poils.
le mot vient du grec "alopex", renard, car cet animal subit une importante perte de poils chaque année, au début du printemps.

pendrillon

pendrillon



rideau de théâtre, souvent en velours noir, servant à cacher les coulisses. « La scène du Théâtre a été débarrassée de ses pendrillons, les murs sont nus, pierres et ciment. »

ultima Thulé



[de "Thulé", nom d'une île mythique à l'extrême nord de l'archipel britannique] région la plus septentrionale du monde connu. « Le Groenland, terre reculée que l'on nommait autrefois "Ultima Thulé". »
► Le mythe de Thulé rejoint celui d’Hyperborée, île située par-delà les souffles de « Borée », le vent du nord.
p ext.: lieu lointain, mystérieux et inconnu.
fig.: but ou idéal le plus loin (≈nec plus ultra). « Faust amène son compagnon à l'Ultima Thulé de l’esprit humain. » « L'ultima Thulé de la jouissance. »

potomanie



besoin de boire surabondamment. « Les impulsions à la boisson (potomanies, alcoolisme) se présentent rarement isolées, mais se greffent souvent sur une impuissance à l'action, et notamment sur une impuissance sociale. »
potomane : atteint de potomanie. « Le potomane boit tout liquide à sa portée et principalement de l'eau. »

adorner



orner, parer avec quelque recherche. « Deux pennes de coq adornaient grotesquement son feutre gris. » « Son chapeau de paille s'adorne d'un ruban de velours cerise. »
p. ext., gén. iron.: garnir d'éléments décoratifs recherchés. « Ce château frais, neuf, pimpant, adorné de toutes recherches et magnificences... » « On avait adorné d'une mise en scène gangstérienne la crise du 13 décembre... » « Quoique ma cellule s'adornât d'une ampoule, elle ne servait qu'aux geôliers dans leurs rondes nocturnes... »

sloop

sloop



voilier à un seul mât, équipé d'une grand-voile et d'un foc. « Le sloop à gréement bermudien est le type de voilier le plus répandu aujourd'hui. »

opime



litt. [du lat. "opimus", riche, fertile, splendide] : riche, opulent, admirable. Oeuvre, victoire opime.

feston

feston



guirlande de feuillage, de fleurs ou de fruits dont on décorait aux jours de fête les façades des maisons. « Les rues étaient décorées de festons. »
ornement sculpté, peint ou brodé en forme de guirlande.
p. anal.: « Le feston des cimes enneigées. » « Les festons de la baie. »
p. métaph.: « les triolets déroulent maintenant leurs festons délicats. »
en festons = suivant une ligne formée d'arcs accolés. « Des barques dont les voiles sont nouées en festons. »
festonné = orné de festons. « Un autel festonné. » « Le col festonné d'un corsage. » « Rivage festonné d'écume. »

sibyllin



des sibylles (prophétesses qui rendaient des oracles). Oracles sibyllins.
fig.: dont le sens est obscur, mystérieux, symbolique comme celui des oracles. Style, texte, terme sibyllin ; parole, littérature sibylline. « Il avait le goût des déclarations sibyllines qui impressionnaient ses élèves. »

berme

berme



petit espace ménagé entre le pied d'un rempart et un fossé, pour éviter les éboulements ou servir de retraite. « Le fort est entouré d'un fossé, considérablement rétréci par une sorte de berme accolée à l'escarpe. »
chemin, passage entre une levée et un canal, un fossé, le long d'une route. « Au bord du chemin, sur la berme pleine de pâquerettes et de grillons. »

patouner

patouner



(en parlant du chaton) pétrir la mamelle de sa mère pendant la tétée, au moyen de ses pattes avant, afin de stimuler la montée du lait.
(en parlant du chat) piétiner des pattes avant contre un objet moelleux, en signe de bien-être. « Le chat patoune son coussin avant de s'installer dessus avec un plaisir évident. »

galimatias



discours confus qui semble dire quelque chose mais ne signifie rien (=embrouillamini). « On pourrait résumer en quatre mots tout son galimatias. »
galimatias double : galimatias que ne comprend ni son auteur ni son destinataire.

gandoura

gandoura



longue tunique sans manches portée en Afrique du Nord. « Elle porte une gandoura de soie brodée. » « Un imam drapé dans une gandoura blanche. »

bradycardie



[du gr. bradys, "lent" et kardía, "coeur"] rythme cardiaque anormalement bas. « Claude Chabrol décède à 80 ans d'une bradycardie liée aux complications d'un pneumothorax. »

jaculatoire

jaculatoire



[du lat. jaculum, "flèche", "javelot"]
qui se caractérise par un jaillissement ardent. « L'amour est trop exclusif, trop impérieux, trop jaculatoire. » « La joie pascalienne me paraît plus jaculatoire que contenue : il ne m'apparaît pas ami du silence. »
(relig.) en parlant d'une prière : qui exprime, de façon généralement concise, un vif élan de ferveur vers Dieu. « Les courtes prières effectuées au cours de la journée s'appellent des oraisons jaculatoires : "Seigneur, miséricorde!", "Seigneur, que votre volonté soit faite !", etc. »
p. ext., littér.: enthousiaste, exalté, lyrique. « Quand je rouvre aujourd'hui mes Cahiers d'André Walter, leur ton jaculatoire m'exaspère. »

jaculation
élan d'enthousiasme, de ferveur; effusion exaltée. « Les invités s'exclamèrent en jaculations admiratives. » « Il était projeté par l'une de ces impulsions qu'on ne peut traduire, par une de ces jaculations où il semble que le cœur enfle et va s'ouvrir. »

aiguail

aiguail



rosée. « Le froid aiguail qui se ramasse au creux des feuilles. »
accoutumer les chiens à l'aiguail = les dresser à la chasse du matin. « On dit que les chiens qui sont bons dans le haut du jour, ne valent rien dans l'aiguail. »

liniment



pommade, onguent. « Le liniment oléo-calcaire est un mélange d'huile d'olive et d'eau de chaux, principalement utilisé pour nettoyer les fesses des bébés. »
p. métaph. : « Des regrets amoureux, auxquels la brume des étangs d'Aigues-Mortes avait été un liniment et un feutrage contre la vie. »

Yad Vashem

Yad Vashem



mémorial des victimes de la Shoah. Il a été bâti à Jérusalem en 1953, suite à la Loi du mémorial votée par le parlement israélien, la Knesset.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)