Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)

prégnante

prégnante



en gestation (=enceinte, pleine). Femme, femelle prégnante. « Que n'ai-je été prégnante le soir de mes noces! »

rat-de-cave

rat-de-cave



bougie mince et longue, enroulée sur elle-même, dont on se sert pour éclairer une cave. « Aux lueurs des tristes rats-de-caves... »
péj.: sous l'Ancien Régime, terme utilisé pour désigner les inspecteurs des impôts indirects.
« Quelques-uns n'hésitent pas, malgré les rats-de-cave, à faire fonctionner leur alambic dans l'arrière-cour de leur ferme. »
p ext., péj.: agent de douane (=gabelou).

parangon



modèle, type. Parangon de vertu. « Ces grands patriotes, ces types du père de famille, ces parangons de modestie, nous vouent à l'exécration de la postérité. »

déliquescence



propriété qu’ont certains corps solides d’absorber l’humidité de l’air et de passer ensuite à l’état liquide ou semi-liquide. « Un sel qui tombe en déliquescence. »
fig.: état de grand affaiblissement. Déliquescence sénile, de la vieillesse. « On parle de l'alcoolisme de Verlaine, de la déliquescence que cela avait mis dans sa chair. »
fig.: décadence, déchéance, décrépitude. Société, économie en déliquescence ; déliquescence morale. « La déliquescence de la démocratie américaine noyautée par des ploutocrates. » « Après des décennies de corruption et de déliquescence, le pouvoir judiciaire est en pleine transformation. »

remugle



odeur de renfermé, de moisi. « Ces venelles sombres et puantes, empuanties par le remugle lourd et gras des caniveaux que laissait échapper les arrières cours enfouies dans l’estomac purulent des immeubles glauques... »

capiteux



qui monte à la tête, qui produit une certaine ivresse. « Vin capiteux. »
qui excite, qui trouble les sens. « Femme capiteuse, charme capiteux. »

interlope



à l'origine, navire marchand qui trafiquait des marchandises. « Vaisseau interlope. »
p. ext.: commerce frauduleux (=contrebande). « Ils tolèrent l'interlope pour les choses que leur commerce n'est pas en état de fournir. » « Le commerce interlope et la contrebande peuvent seuls mettre des bornes aux énormes abus des compagnies privilégiées. »
qui est d'aspect équivoque, dont l'honnêteté ou l'honorabilité sont douteuses (=douteux, louche, suspect). « Un restaurant interlope avec ses bols de riz au lait et ses crèmes tremblantes. » « Tout ce monde interlope qui gravite autour des salles de jeu. »
maison interlope : maison où se réunit une société équivoque et fort mêlée, et où l'on joue clandestinement.

casuel



qui est subordonné au hasard (=éventuel, contingent). Jouissance casuelle, impressions casuelles, profits casuels. « La plénitude est une sensation rare, casuelle, aussi insaisissable que la mélancolie. »
revenu variable suivant les circonstances, par opposition au revenu fixe. « L'écart de salaire entre secteurs s'explique aussi par un revenu casuel plus ou moins élevé. »
arg.: passes payantes que fait une fille en dehors de son souteneur.

géhenne

géhenne



enfer (représenté comme un feu éternel). Géhenne du feu; être jeté dans la géhenne. « Le diable travaille à nous faire aller avec lui dans la géhenne. »
vx.: supplice pour arracher des aveux aux criminels. « Monseigneur de Beauvais la menaça, si elle ne confessait point toute la vérité, d'être mise à la géhenne. »
litt.: souffrance physique ou morale atroce, douleur intolérable. Être, mettre (qqn) à la géhenne. « Ses trois dernières années furent rendues abominables par la géhenne de ses crises rhumatismales. »
p. méton. Lieu de grande souffrance; situation intenable. « L'enseignement supérieur ne doit pas devenir une géhenne d'où les esprits sortent contrefaits et glacés. »

irrédentisme



mouvement de revendication des nationalistes italiens apparu en 1877 et réclamant l'annexion des territoires considérés comme italiens et demeurés en la possession de nations étrangères, notamment l'Autriche-Hongrie. « L'Autriche-Hongrie se sent menacée par l'éternel irrédentisme italien qui convoite Trieste. »
p. anal.: mouvement nationaliste se référant aux mêmes principes. « Groupuscules irrédentistes. »

pageot



arg.: lit (=page, pajot, paddock, pieu, plumard, pucier). « Il lui faut ses dix heures de pucier, sans ça, monsieur a la cosse toute la journée. » « Ma mère était sur le page, affalée, retournée complètement. » « File au page ! »
pager = coucher, dormir. « Au fond de la case où page le vendeur de journaux. »

hespérides



myt. grecque : nymphes du Couchant, filles d'Atlas et d'Hespéris, chargées de garder les pommes d'or données par Junon à Jupiter.
litt. jardin des hespérides ; pommes d'or des hespérides. « Le voyageur peut se croire parvenu en ce jardin des Hespérides, dont les pommes d'or excitèrent les convoitises du vainqueur du monstre de Némée. »
fig.: jardin des Hespérides : endroit plein de choses précieuses dont l'accès est interdit.

rayonne

rayonne



soie artificielle. « La soie naturelle a un dangereux concurrent, la rayonne. » « Marcia, elle danse sur du satin, de la rayonne... »
p. méton.: fil ou tissu de rayonne. Rideaux de rayonne.

souquenille



longue blouse de grosse toile que revêtent sur leurs habits les paysans, les valets, en particulier les palefreniers et les cochers pour panser les chevaux. Palefrenier en souquenille. « Melchior, vêtu d'une souquenille de palefrenier, occupé à extraire du crottin à la pelle dans les écuries du château. »
blouse flottante de clown, agrémentée d’une collerette et de petits volants aux chevilles et aux poignets, dont l’ampleur et la souplesse sont empruntées au personnage de Pierrot. « Brague s'étire devant une glace, devenu, sous son masque blanc, dans sa flottante souquenille de Pierrot, d'une minceur immatérielle. »
p. ext.: vêtement en piteux état, usé ou sale. « Un gueux déguenillé, dont la souquenille laisse voir une poitrine sans linge, contemple la scène avec extase. » [habits]

guingois

guingois



ce qui n'est pas droit, ce qui s'écarte du cheminement normal. « Il y a un guingois dans ce jardin. » « On a tâché de cacher le guingois de cette chambre par une cloison. »
ligne qui ne va pas droit. « L'ombre forme des guingois sur la tôle ondulée. »
de guingois = de travers. Une perspective de guingois. « Des livres posés de guingois sur les étagères. » « Elle se tient un peu de guingois. »
fig.: s'habiller de guingois; avoir l'esprit de guingois ; aller de guingois « Depuis son départ tout va de guingois. »

chiourme

chiourme



ensemble des rameurs d'une galère. « Esclave dans la chiourme d'une galère. »
ensemble des condamnés d'un bagne. « La chiourme de Toulon. » « Nous croisons la chiourme : prisonniers, forçats, accouplés deux à deux par de lourdes chaînes. »
p. métaph.: ensemble de personnes peu recommandables. « Ces chiourmes d'écrivains libres, recrutées dans les tavernes et les lieux suspects... »
lieu où le travail est très pénible; travail très pénible. « Tout travail accompli sans joie est une chiourme hideuse, et retombe en révolte et en douleur sur la société. »

garde-chiourme :
surveillant des forçats dans un bagne, sur une galère.
p. anal.: surveillant, personnage brutal et fruste. « La vie moderne, luxueuse, impitoyable et sceptique a fait à ces hommes comme à ces femmes des âmes de garde-chiourme ou de bandits. »

stiletto

stiletto



"stylet" en italien (poignard à lame effilée et très pointue), le stiletto désigne aujourd'hui un escarpin à talon aiguille. « Elle portait une jupe affriolante et des stilettos vertigineux. » « Christian Louboutin a remis à la mode les stilettos dans les années 2000. »

gourmer

gourmer



brider un cheval en lui mettant la gourmette. « Il faut gourmer ce cheval plus court. »
p. métaph.: « Lorsque les auteurs cesseront de gourmer leur fantaisie, ils nous donneront une très bonne pièce qui ne rougira pas d'être comique. »
se gourmer (fig.) : affecter un air, un maintien raide et compassé. « Il se raidit, il se gourme, il se fait solennel . »

gourmé : qui offre une apparence raide, compassée, sans naturel. Air, maintien gourmé; attitude, figure gourmée; gestes gourmés. « Ce petit magistrat, si gourmé, si solennel, qui s'imagine que l'homme est sur la terre en visite de cérémonie. » « Ces vers râpeux et gourmés, cet indigent vocabulaire aux teintes insonores et plates, le suppliciaient. » « Malgré le gourmé, la gravité des têtes, on eût dit de grands écoliers, ridés et grisonnants. »

coquebin



jeune nigaud, niais, innocent. La niaiserie, la timidité des coquebins; avoir l'air d'un coquebin. « Des conscrits chenus ou coquebins. » « La surveillance assidue par le clergé des coquebins et coquebines. »
adj.: « une langue tout à la fois coquebine et farouche. » « Sa tenue lui donnait une allure coquebine et pataude. »

bas-relief

bas-relief



sculpture adhérant à un fond, sur lequel elle se détache avec une faible saillie. Bas-reliefs antiques, bas-reliefs de marbre, gravure en bas-relief. « Sur les poutres historiées défilent, en bas-relief, des caravanes de dromadaires, des femmes à la tunique drapée, des planètes et des astres, délicatement sculptés. »

sénescence



processus physiologique qui entraîne une lente dégradation des fonctions de l'organisme (=vieillissement). Sénescence cellulaire, précoce; accélération de la sénescence; facteurs de sénescence. « La gériatrie scientifique s'oriente moins vers un rajeunissement illusoire que vers un ralentissement de la sénescence. »
p méton.: période se situant après celle dite de l'âge mûr ou maturité (=vieillesse). « Cette mort prématurée lui aura au moins épargné une longue sénescence. »
p. anal., poét.: déclin. « La lumière du jour, encore ardente cependant, entre en sénescence. »

béguinage

béguinage



communauté de béguines (religieuses n'ayant pas prononcé de voeux perpétuels). Le béguinage de Bruges. « De par sa vocation, le béguinage est un endroit très calme, propice au recueillement. »
fam. et péj.: dévotion outrée et affectée. « Elle donne dans le béguinage »
péj.: béguine = bigote.

délices de Capoue



en 215 avant JC, Hannibal et ses soldats hivernèrent dans la ville italienne de Capoue, connue pour sa douceur de vivre. Ils y prirent goût et perdirent l’habitude du combat, ce qui leur valut d'être battus par les Romains.
par ext.: situation particulièrement agréable, propre à faire oublier ses devoirs et obligations. « S'endormir dans les délices de Capoue. »

gaupe

gaupe



prostituée de bas étage; p. ext. femme dévergondée, d'une conduite lamentable (=garce, putain). « Les prunelles quémandeuses des gaupes de faubourg. »
femme malpropre et désagréable (=souillon).

hypergamie



fait pour un individu d'avoir un conjoint de niveau social plus élevé.
« Un mariage est hypergamique lorsque l'épouse est d'un rang social supérieur à celui du mari. » ( ≠morganatique)
unions répétitives au sein d'une même famille. En Inde, l'hypergamie est pratiquée dans les castes supérieures.

ostentation



affectation qu'on apporte à faire qqch, étalage indiscret d'un avantage ou d'une qualité, attitude de qqn qui cherche à se faire remarquer. « Il parle de sa victoire avec ostentation. »

panégyrique



éloge sans réserve ou excessif (masculin). « Dans son Panégyrique de Trajan, Pline le Jeune dresse un portrait des plus flatteurs de l'empereur Trajan, qui a régné sur Rome de 98 à 117. »
péj.: éloge exagéré, emphatique. « Je veux le déifier, l'embaumer avec un panégyrique de ma préparation ! »
p.iron.: discours, propos malveillant(s). « Tu ne sais donc pas que je suis un poltron, un lâche? je croyais être mieux connu, depuis que Florence crie mon panégyrique à toute l'Italie. »

transcendance



caractère de ce qui se situe hors d'atteinte de l'expérience et de la pensée de l'homme. « Dans la théologie musulmane l'essence d'Allah, d'une transcendance absolue, n'admet aucune représentation. »
tout ce qui se situe au-dessus. Réalité transcendante

fustiger



frapper à coups de bâton, de fouet, etc.
blâmer vivement. « Je fustigeais mes passions, j'étouffais mes désirs. »

délétère

délétère



qui attaque la santé, met la vie en danger. Gaz, substance délétère.
litt.: qui corrompt l'esprit ; nuisible, corrupteur, néfaste. « Les effets délétères de l'argent sur la politique. »

Lazarillo de Tormes



premier roman picaresque, publié en 1554 à Burgos, auteur anonyme. L'histoire est simple : un jeune garçon est successivement serviteur d'un mendiant aveugle, d'un prêtre avare, d'un écuyer famélique puis d'un marchand d'indulgences. Larbin de tout le monde et ne voulant servir personne, il accède à la sagesse en rivalisant de cynisme et d'ingéniosité. Peinture sociale géniale, pamphlet d'un sombre siècle, ce livre ouvre la voie d'une tradition picaresque que Cervantes peuplera bientôt de deux grands frères de ce Lazarillo : El señor Quijote et son valet Sancho Pança. [personne]

ban



1-
proclamation publique pour ordonner, défendre quelque chose ou plus généralement pour porter quelque chose à la connaissance de tous.
proclamation du suzerain dans l'étendue de sa juridiction. Proclamer, publier un ban; faire crier, battre un ban de guerre. « Le gouverneur fit proclamer le ban de guerre dans toute l'étendue de sa juridiction. »
battre le ban des récoltes, des vendanges : publier le jour de l'ouverture des vendanges ou des récoltes sur un territoire faisant l'objet d'une administration officielle. « Le tambour de Rognes avait battu le ban des vendanges; et, le lundi matin, tout le pays fut en l'air, car chaque habitant avait sa vigne. »
battre le ban de fauchaison, de glanage, de grapillage, de moisson, etc.
p. ext: roulement de tambour qui annonce la publication. Ouvrir, fermer le ban; battre les trois bans. Le ban d'un sergent recruteur.
p. anal: applaudissements ou cris rythmés. Faire un (triple) ban à qqn. « Un ban pour l'orateur! »
bans de mariage = annonce publique, triple en principe, d'un mariage futur, par voie d'affiche à la porte de l'église, afin que toute personne connaissant un empêchement au mariage le fasse savoir. Publier le premier ban; afficher les bans; obtenir une dispense de bans.
féod.: convocation des vassaux pour partir à la guerre / p. méton: l'ensemble des vassaux convoqués. « Appeler, convoquer le ban et l'arrière-ban. »
catégorie de la population masculine d'un pays obtenue d'après des critères de validité ou d'âge. « être du (servir dans le) 1er, 2e, 3e ban; lever le 1er ban. »

2-
exil imposé à quelqu'un pour voie de proclamation. « Mettre qqn au ban de; être au ban de; un ban pèse sur qqn. » (=> bannissement, ostracisme; bandit...)
usuel : mettre qqn/qqchn au ban de l'opinion, de l'humanité, de la société = l'exclure, le déclarer indigne de l'estime ou de la considération des autres. Cf. être, se mettre, vivre au ban de la société.
rupture de ban : crime commis par celui qui rentre dans le territoire interdit avant l'expiration de sa peine
fig.: être en rupture de ban avec la société, le monde, la famille. « Un fils de famille en rupture de ban. »
forêt mise à ban : dans les régions de haute montagne, forêt située en haut d'une pente et interdite à l'exploitation afin d'assurer une protection contre l'érosion et les avalanches.

3-
arrière-ban : 1- corps des arrière-vassaux : « Jamais on n'avait vu une armée française ni si grande ni si belle. Le ban et l'arrière-ban avaient été convoqués. »
2- ensemble de personnes ayant entre elles un lien quelconque (parents, amis, etc.) « Aussi, au nom de notre chère liberté littéraire, convoquez pour lundi tout notre arrière-ban d'amis fidèles et forts. »

lucifer



"lucifer matutinus", ou "étoile du matin" en latin, n'est autre que la planète Vénus, également appelée "étoile du berger", la première et plus brillante des "étoiles", se levant juste après la lune et se couchant juste avant le soleil.
★ Si le nom de l'étoile du matin a pu passer au prince des mauvais anges, c'est qu'il y a dans une poésie hébraïque cette exclamation : "Comment es-tu tombée, étoile du matin?" (quomodo cecidisti, lucifer?) En appliquant cette idée à la chute des anges, on est arrivé à nommer Lucifer le roi des anges tombés.

unicorne

unicorne



animal qui n'a qu'une seule corne. « Rhinocéros unicorne. »
licorne.
licorne de mer ou narval.

caviarder

caviarder



fam.: supprimer en biffant à l'encre noire les passages d'un écrit interdits par la censure : « elle avait "caviardé" une partie de son article. »
p. ext.: censurer.« La censure "caviarda" les quelques feuilles qui osaient élever des critiques. »
supprimer spontanément certains passages d'un texte
caviardage.

bradycardie



(du grec bradus = lent et kardia = coeur) rythme cardiaque anormalement bas

Francis Galton

Francis Galton



cousin de Charles Darwin, Francis Galton s''intéresse à la transmission héréditaire des capacités intellectuelles.
Les nazis se sont inspirés de ses théories pour appuyer leur politique de stérilisation massive d'individus présentant des déviances (alcoolisme, schizophrénie...), lesquelles menacent par leur caractère héréditaire l'intégrité de la race aryenne.

géométral

géométral



qui indique la disposition, la forme et les dimensions exactes des différentes parties d'un objet, d'un ouvrage sans tenir compte de la perspective. Dessin, plan géométral. « Vus sur la carte, en plan géométral, les bâtiments forment un rectangle. »
en géométral : d'une manière qui ne tient pas compte de la perspective. « L'homme ne saurait voir dans leur véritable grandeur, autrement dit, en géométral, que les choses qui sont perpendiculaires à la rétine et à la distance voulue. »

baller



danser, sauter. « C'est là que mes amis viennent caroler, danser et baler. » « Quand elle aura ballé cette bourrée avec vous, ce sera mon tour. »
p. ext.: tituber, osciller, ballotter. « Après avoir ballé de droite à gauche et de gauche à droite, il prit le parti de s'adosser à la muraille. »
baller de (une partie du corps, un membre) = dodeliner de (quand il s'agit de la tête). « Elle ballait de la tête et des bras. »
baller au bout du bras, entre les jambes, etc. = se balancer au bout du bras, entre les jambes de qqn : « la petite valise lui ballait au bout du bras. »
balancer, flotter : « ses pieds sans bas, ballaient librement en des sabots immenses. »
arg.: envoyer baller qqn = envoyer balader qqn. « Elle finira par l'envoyer baller, comme les autres... »
se baller de qqn, de qqc = s'en balancer. « Il se ballait de tout... »

katana

katana



sabre japonais, symbole de la caste des samouraïs.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)