Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)

famélique



qui souffre de la faim, qui est très maigre, décharné par le manque de nourriture. Auteur, écrivain famélique; chien famélique; estomac, ventre famélique. Un groupe de faméliques.
qui traduit, exprime la faim. Un air famélique. « Mes compagnons me regardaient avec des yeux faméliques. » « Un besoin famélique de simplicité et de vérité. »
qui est propre à faire souffrir de la faim, qui fournit des ressources très insuffisantes. « Cette famélique côte ligurienne. » « À supposer que ce triste et famélique bonheur eût pu faire envie à qui que ce fût. »

ban



1-
proclamation publique pour ordonner, défendre quelque chose ou plus généralement pour porter quelque chose à la connaissance de tous.
proclamation du suzerain dans l'étendue de sa juridiction. Proclamer, publier un ban; faire crier, battre un ban de guerre. « Le gouverneur fit proclamer le ban de guerre dans toute l'étendue de sa juridiction. »
battre le ban des récoltes, des vendanges : publier le jour de l'ouverture des vendanges ou des récoltes sur un territoire faisant l'objet d'une administration officielle. « Le tambour de Rognes avait battu le ban des vendanges; et, le lundi matin, tout le pays fut en l'air, car chaque habitant avait sa vigne. »
battre le ban de fauchaison, de glanage, de grapillage, de moisson, etc.
p. ext: roulement de tambour qui annonce la publication. Ouvrir, fermer le ban; battre les trois bans. Le ban d'un sergent recruteur.
p. anal: applaudissements ou cris rythmés. Faire un (triple) ban à qqn. « Un ban pour l'orateur! »
bans de mariage = annonce publique, triple en principe, d'un mariage futur, par voie d'affiche à la porte de l'église, afin que toute personne connaissant un empêchement au mariage le fasse savoir. Publier le premier ban; afficher les bans; obtenir une dispense de bans.
féod.: convocation des vassaux pour partir à la guerre / p. méton: l'ensemble des vassaux convoqués. « Appeler, convoquer le ban et l'arrière-ban. »
catégorie de la population masculine d'un pays obtenue d'après des critères de validité ou d'âge. « être du (servir dans le) 1er, 2e, 3e ban; lever le 1er ban. »

2-
exil imposé à quelqu'un pour voie de proclamation. « Mettre qqn au ban de; être au ban de; un ban pèse sur qqn. » (=> bannissement, ostracisme; bandit...)
usuel : mettre qqn/qqchn au ban de l'opinion, de l'humanité, de la société = l'exclure, le déclarer indigne de l'estime ou de la considération des autres. Cf. être, se mettre, vivre au ban de la société.
rupture de ban : crime commis par celui qui rentre dans le territoire interdit avant l'expiration de sa peine
fig.: être en rupture de ban avec la société, le monde, la famille. « Un fils de famille en rupture de ban. »
forêt mise à ban : dans les régions de haute montagne, forêt située en haut d'une pente et interdite à l'exploitation afin d'assurer une protection contre l'érosion et les avalanches.

3-
arrière-ban : 1- corps des arrière-vassaux : « Jamais on n'avait vu une armée française ni si grande ni si belle. Le ban et l'arrière-ban avaient été convoqués. »
2- ensemble de personnes ayant entre elles un lien quelconque (parents, amis, etc.) « Aussi, au nom de notre chère liberté littéraire, convoquez pour lundi tout notre arrière-ban d'amis fidèles et forts. »

fovéa

fovéa



dépression centrale de la rétine au niveau de laquelle l'acuité visuelle est maximale (=macula).
fovéal : relatif à la fovéa. dépression, excitation fovéale; régions fovéales.

rorqual

rorqual



famille de cétacés à fanons, dont la taille varie de 10 à plus de 30 mètres, caractérisée par des sillons ventraux au niveau de la gorge (syn.: baleinoptère). Rorqual commun (baleine commune) ; rorqual bleu (baleine bleue) ; rorqual à bosse (baleine à bosse). « Le rorqual bleu, ou baleine bleue, est le plus gros animal connu. »

topaze

topaze



(fém.) pierre semi-précieuse, transparente et brillante, le plus souvent d'un jaune orangé.
topaze brûlée = topaze du Brésil qui a acquis une teinte rose après calcination. « Un coloris ferme et cependant transparent comme une topaze brûlée. »
(couleur de) topaze brûlée = d'un jaune doré.« Les falaises reprirent leurs teintes mordorées, gorge-de-pigeon, améthyste et topaze brûlée. »
couleur jaune vif lumineux et transparent. « La topaze claire d'un petit verre d'eau-de-vie de cidre. »
de topaze. « Un chat aux yeux de topaze. » « L'astre coule et fait un ruisseau couleur d'or, d'ambre et de topaze. »
liqueur, robe, soie, collier topaze. « Une chemise de nuit "topaze", la couleur à la mode pour la lingerie. »[couleur]

se vermouler



[bois, meubles] être attaqué par des insectes; devenir vermoulu. « Du bois qui commence à se vermouler. »
fig.: se dégrader. « Ce n'est pas bien écrire que de laisser sa prose se vermouler d'alexandrins. Voici qui crée une langue hybride et de séduction ambiguë. »

caviarder

caviarder



fam.: supprimer en biffant à l'encre noire les passages d'un écrit interdits par la censure : « elle avait "caviardé" une partie de son article. »
p. ext.: censurer.« La censure "caviarda" les quelques feuilles qui osaient élever des critiques. »
supprimer spontanément certains passages d'un texte
caviardage.

isicathamiya



style de chant a cappella, provenant des Zoulous d’Afrique du Sud, popularisé par Solomon Linda et sa chanson Mbube (le Lion est mort ce soir) et le groupe Ladysmith Black Mambazo (célèbre pour sa participation l'album Graceland de Paul Simon).

Francis Galton

Francis Galton



cousin de Charles Darwin, Francis Galton s''intéresse à la transmission héréditaire des capacités intellectuelles.
Les nazis se sont inspirés de ses théories pour appuyer leur politique de stérilisation massive d'individus présentant des déviances (alcoolisme, schizophrénie...), lesquelles menacent par leur caractère héréditaire l'intégrité de la race aryenne.

entretoise

entretoise



pièce rigide, cylindrique ou conique, qui en relie deux autres et les maintient dans un écartement fixe.
l'entretoise d'un meuble est le croisement de traverses qui relie ses pieds, de façon à les maintenir dans un écartement fixe (elle peut être en "H" ou en "X").
on utilise fréquemment des entretoises pour fixer des circuits imprimés. Ces entretoises sont généralement des pièces tubulaires en plastique ou en métal.
« La carte mère est isolée du châssis de l'ordinateur par une dizaine d'entretoises, pour éviter tout risque de court-circuit. »

buire

buire



cruche en terre ou en métal, à large panse et de grande capacité, utilisée autrefois pour l'eau, l'huile, le lait, etc.
p. méton.: contenu d'une buire. « Il but une buire d'eau pure. »
p ext.: vase à bec évasé et à anse destiné autrefois à contenir des boissons ou des parfums, et devenu objet de décoration. « Buire d'argent, d'or. »
p. métaph. : « elle plus belle que la plus belle Sarrazine du Soudan! C'est une tourelle d'ivoire! C'est une buire d'argent! »

géométral

géométral



qui indique la disposition, la forme et les dimensions exactes des différentes parties d'un objet, d'un ouvrage sans tenir compte de la perspective. Dessin, plan géométral. « Vus sur la carte, en plan géométral, les bâtiments forment un rectangle. »
en géométral : d'une manière qui ne tient pas compte de la perspective. « L'homme ne saurait voir dans leur véritable grandeur, autrement dit, en géométral, que les choses qui sont perpendiculaires à la rétine et à la distance voulue. »

arc de cupidon

arc de cupidon



courbe des lèvres supérieures en forme d'arc.

marivauder



écrire, s'exprimer à la manière de Marivaux, avec affectation, préciosité, recherche. « Tout ce monde bavarde, fait du bateau, disserte, marivaude. »

aberrer



s'égarer (dans la foule), s'écarter de la voie normale, dévier.
fig.: s'écarter de la vérité, de la bonne règle, se tromper. « Il serait fâcheux d'aberrer dans notre rapport au conseil. » « Vous alliez me laisser aberrer encore longtemps ? »

bélître



mendiant.
homme de rien, sot, importun. « J'étais donc tête à tête avec le grand Erwin lorsqu'un bélître est venu me déranger. C'était un domestique qui réclamait son salaire. »

éreutophobie



crainte obsessionnelle de rougir, qui entraîne elle-même le phénomène redouté. « Mon éreutophobie est soumise à rude épreuve ! »

cerneau

cerneau



noix tirée de la coque avant sa maturité. Manger des cerneaux, éplucher des cerneaux.
vin de cerneaux = vin rosé, bon à boire à l'époque des noix vertes.
p. ext.: tout fruit huileux (noix, noisettes, amandes) encore vert.

acérer

acérer



souder de l'acier à un instrument en fer pour en rendre le tranchant ou la pointe propres à s'affûter plus finement et plus efficacement.
fig.: rendre [la douleur] plus vive. « Le sort se sert de la gaieté pour acérer la douleur. » « La douleur est un effet de l'éducation, elle s'élargit et s'acère à mesure que les idées naissent. »
[froid] piquer très vivement. « La soirée s'acérant des mille aiguilles d'un froid subtil. »

impie



qui méprise, rejette sa propre religion ou la religion officielle. « La secte impie des Cathares que l'Église punissait sévèrement. » « Je suis un incroyant, je ne suis pas un impie. » « Ô dix-huitième siècle, impie et châtié! Société sans dieu, qui par Dieu fus frappée! »
qui ne respecte pas ou va à l'encontre des valeurs communément admises. « J'ai vu des gens impies boire de ce nectar sans se troubler. »

émollient



qui amollit, relâche les tissus tendus et calme l'inflammation. Cataplasme, remède émollient; farine, tisane émolliente.
substance, remède calmant, adoucissant. Faire usage d'émollients.
fig.: doux, doucereux. Voix émolliente. « Cette félicité bonasse du ménage, cette atmosphère émolliente où s'éteint la fièvre qui fait créer. »

fourrier



officier de la suite d'un prince chargé d'assurer vivres et logement de la Cour en déplacement. « Fourrier envoyé en avant. » « Il rencontra un des fourriers du palais : le prince le faisait demander en toute hâte. »
fig., littér.: chose ou pers. qui annonce, prépare l'arrivée de quelque chose ou l'avènement de qqn (=avant-coureur). « Mais ses chères imaginations à elle, étaient parties d'avance, en fourriers, sur toutes les routes espérées, ayant charge de lui préparer pour les résignations futures quelques semaines d'une magnifique et exceptionnelle vie. »
fam.: être, se faire le fourrier de qqn, de qqc = en préparer, en faciliter l'arrivée. « Ces humanistes transfuges, éternels entremetteurs, fourriers de la future barbarie. » « Un jour la mort nous tâtera, et la maladie fourrière nous tiendra fiévreux et douloureux. »
milit.: sous-officier chargé de la distribution des vivres et des équipements, du campement et du couchage des troupes. Le fourrier de la compagnie. Sergent fourrier, brigadier-fourrier. « Nous guettions le retour des fourriers qui nous cherchaient des cantonnements. »
mar.: matelot chargé des appels, des écritures administratives et de la comptabilité à bord.

tire-laine



rôdeur qui volait les manteaux des passants ou les détroussait. « En mettant la main dans sa poche, il rencontre celle d'un tire-laine en train de le dévaliser. »
p. ext.: voleur. « Ces tire-laine de haut rang qui dirigent le pays. »

tumbao

tumbao



forme rythmique du son cubain, qu'on retrouve dans le son, la salsa, le latin jazz, le mambo, etc. Le mot vient de "tumbado" : "tombé à la renverse".
le tumbao consiste à jouer le "2 et demi" et le "4" de chaque mesure, en 4/4.
au piano, ce motif est aussi appelé "montuno".

clepsydre

clepsydre



horloge à eau utilisée dans l'Antiquité. « Le temps tourne, la clepsydre se vide... »

sémillant



qui manifeste une vivacité enjouée, une gaieté pétillante avec un vif désir de plaire, frétillant, fringant. « La sémillante Dolorès se précipita au-devant des deux femmes, avec sa rage de protection et ses effusions de sensibilité. »
vif, enjoué, fringant. « Sa sémillante frivolité est touchante. » « Comme la sémillante liqueur (Champagne) frémit déjà et rit sous le verre! »

tarsier

tarsier



petit primate arboricole de Malaisie, à face aplatie, yeux proéminents et longs pieds (le nom tarsier vient de "tarse", partie postérieure du pied).
le tarsier appartient au groupe des "prosimiens", intermédiaire entre les insectivores et les singes, tout comme le maki ou le lori.

exégèse



analyse interprétative d'un texte de la pensée d'un auteur. « Exégèse shakespearienne ; l'exégèse des textes fondateurs de la civilisation ; Exégèse biblique. »
plaisant.: « une exégèse de la feuille d'impôt. »

ajouppa



(masc.) hutte élevée sur des pieux et recouverte de branchages, de feuilles ou de jonc : « Je retournai à notre ajouppa, où, me couchant auprès des sauvages, je tombai bientôt dans un profond sommeil. Des ajoupas de roseaux. »

moloch

moloch



divinité ammonite, représentée par un homme à tête de taureau, à qui l'on sacrifiait par le feu des victimes humaines, surtout des enfants.
individu, institution ou chose barbare, cruelle, qui exige des sacrifices. État moloch, moloch économique. « L'unité nationale est devenue une sorte de divinité terrible, un Moloch, auquel les Français sacrifient la diversité ethnique, linguistique et historique de leurs provinces, comme autrefois les Carthaginois leurs enfants. »
zool.: lézard épineux des régions désertiques d'Australie, se nourrissant de termites et de fourmis.

molochien : qui aime la violence, les scènes sanglantes. Personnage, penchant, style molochien. « Jéricho, cité carcérale, infanticide et molochienne. »

stercoraire

stercoraire



relatif aux matières fécales. (=stercoral). « Me voici revenu aux origines, à la virginité du monde et à son prodigieux gaspillage de fécondations, de déchets, de matières stercoraires. »
scatologique. Imaginations stercoraires. « Le grand plaisir de causerie de la société, ce sont les plaisanteries stercoraires. Oui, la merde, les pets, c'est le fond de la gaîté. »
fig.: répugnant, ignoble. « Ce n'est pas de la colère que j'éprouve en voyant l'envie qu'elle a d'aller picorer dans cette musique stercoraire. C'est du chagrin. »
qui croît, qui vit sur les excréments, le fumier. Insecte, plante stercoraire.
psych.: pervers sexuel dont l'émotion érotique est liée à la vue, à l'odeur ou à la manipulation de matières fécales. « La perversion des stercoraires se relie directement au fétichisme du corps et est souvent associée au masochisme. »

pierre de touche

pierre de touche



variété de jaspe noir, très résistant, utilisé pour tester l'or et l'argent par frottement (="essai au touchau"). Essayer des bijoux à la pierre de touche. « La pierre de touche ressemble au plus beau marbre noir, avec quelque chose de plus souple à l'oeil et de plus harmonieux. »
fig.: élément à l’aune duquel est évaluée la valeur de qqch (=critère d'évaluation). « Le malheur est la pierre de touche de l’amitié. » « Les détails sont la pierre de touche des théories. » « La colère de l'homme est sa pierre de touche. »

zoroastrisme

zoroastrisme



religion officielle de l'empire perse (Iran actuel) avant l'arrivée de l'islam, prophétisée par Zoroastre (ou Zarathoustra).
Cette religion, issue du mazdéisme et de son livre sacré l'Avesta (écrit en langue zende), est basée sur la tolérance, le respect d'autrui, l'encouragement au bien et la lutte contre le mal. Les zoroastriens vénèrent les éléments divins que sont le feu, l'eau, la terre et l'air.
aujourd'hui, la plus importante communauté zoroastrienne, les "Pārsis", ne réside pas en Iran mais en Inde. Les Parsis, qui vénèrent le feu et la terre, ne pratiquent ni la crémation ni l'inhumation : ils confient aux vautours le corps de leurs défunts.

à guichets fermés



se dit lorsque tous les billets sont vendus avant le jour de la représentation. Jouer à guichets fermés (=faire salle comble). « Leur concerts se sont presque tous déroulés à guichets fermés. »

gouleyant

gouleyant



[vin] frais et léger. « C'était un saint-véran, jeune et gouleyant. »
p ext.: « Ce texte, qu'il est gouleyant et pétillant ! »

inébriant



enivrant. « Médicament inébriant. » « L'éther est un inébriant. » « Préfère l'eau vive au vin inébriant. »

évirer



castrer (un homme).

washi-washa



snob, mondain, surfait. « Un lieu très washi-washa. » « Ras-le-bol du buzz et du washi-washa! »

fellaga

fellaga



[de l’arabe fallag: "pourfendeur de têtes", puis "bandit de grand chemin"] partisan tunisien ou algérien, soulevé (de 1952 à 1962) contre l'autorité française pour obtenir l'indépendance de son pays. « La semaine dernière des fellaga ont attaqué des gardiens de la paix, à Paris, non pas parce qu’ils étaient musulmans comme eux, mais parce qu’ils étaient restés français. »

incréé



qui existe sans avoir été créé. « Il est aussi absurde de dire que Dieu a créé l'univers que d'affirmer que l'univers a créé Dieu. Ils ne sont qu'un et coexistent, incréés, depuis toujours. »
théol.: sagesse incréée = fils de Dieu, Dieu lui-même. « Ô vivants, ne blasphémons point. Qu'importe à l'Incréé qu'une ombre lui montre le poing! »
littér.: qui n'est pas créé, qui n'a pas été formulé. « J'imagine ce poète un esprit plein de ressources et de ruses, faussement endormi en plein centre imaginaire de son œuvre encore incréée. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)