Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)

consomption



action de se consumer, fait d'être détruit par le feu. « La victime fut brûlée jusqu'à l'entière consomption. »
p ext.: anéantissement, destruction.
cath.: destruction de la substance du pain et du vin dans le sacrement de l'eucharistie.
vx.: amaigrissement et dépérissement progressifs dans certaines maladies, en particulier la tuberculose. Mourir de consomption. « Vers la fin de l'année 1814, elle était arrivée à un degré de consomption qui ne lui permettait plus de quitter le lit. »
tuberculose. « Sa femme, morte jeune, du mal qu'on appelait encore à cette époque la consomption. »

numerus clausus



quota discriminatoire. Ex: Vichy instaura pour les étudiants juifs un numerus clausus.

bélître



mendiant.
homme de rien, sot, importun. « J'étais donc tête à tête avec le grand Erwin lorsqu'un bélître est venu me déranger. C'était un domestique qui réclamait son salaire. »

fourrier



officier de la suite d'un prince chargé d'assurer vivres et logement de la Cour en déplacement. « Fourrier envoyé en avant. » « Il rencontra un des fourriers du palais : le prince le faisait demander en toute hâte. »
fig., littér.: chose ou personne qui annonce, prépare l'arrivée de quelque chose ou l'avènement de qqn (=avant-coureur). « Mais ses chères imaginations à elle, étaient parties d'avance, en fourriers, sur toutes les routes espérées, ayant charge de lui préparer pour les résignations futures quelques semaines d'une magnifique et exceptionnelle vie. »
fam.: être, se faire le fourrier de qqn, de qqc = en préparer, en faciliter l'arrivée. « Ces humanistes transfuges, éternels entremetteurs, fourriers de la future barbarie. » « Un jour la mort nous tâtera, et la maladie fourrière nous tiendra fiévreux et douloureux. »
milit.: sous-officier chargé de la distribution des vivres et des équipements, du campement et du couchage des troupes. Le fourrier de la compagnie. Sergent fourrier, brigadier-fourrier. « Nous guettions le retour des fourriers qui nous cherchaient des cantonnements. »
mar.: matelot chargé des appels, des écritures administratives et de la comptabilité à bord.

tumbao

tumbao



forme rythmique du son cubain, qu'on retrouve dans le son, la salsa, le latin jazz, le mambo, etc. Le mot vient de "tumbado" : "tombé à la renverse".
le tumbao consiste à jouer le "2 et demi" et le "4" de chaque mesure, en 4/4.
au piano, ce motif est aussi appelé "montuno".

étamine

étamine



organe mâle de la fleur. La plupart des fleurs sont hermaphrodites : elles ont un pistil (partie femelle, qui reçoit le pollen) et des étamines (partie mâle, qui libère du pollen).
étoffe légère et souple utilisée dans la confection de vêtements, rideaux, voiles, drapeaux, etc. Étamine noire; étamine de coton; drapeau, robe d'étamine. « Un rideau de grosse étamine retenait les mouches et laissait passer l'air. » « Ombres majestueuses, effacées par l'étamine des voiles noirs. »
filtre formé d'étoffe non croisée, servant à passer des liqueurs, des sauces, etc.
fig. passer, trier à, par l'étamine : soumettre à un examen critique très pointilleux, faire subir une sélection très sévère. « Le premier sot venu vous prend, vous examine, et vous fait à son gré passer par l'étamine. » « Des œuvres triées à l'étamine, distillées par des cerveaux tourmentés et subtils. »
p. méton.: rudes épreuves, traitements, procédés pénibles. « Quelles étamines! » « Vous me faites subir de rudes étamines. »

clepsydre

clepsydre



horloge à eau utilisée dans l'Antiquité. « Le temps tourne, la clepsydre se vide... »

filiforme

filiforme



qui est mince et allongé comme un fil. Antennes, tiges filiformes. « Les sculptures filiformes de Giacometti ».
pouls filiforme : très faible, donnant sous le doigt la sensation d'un fil. « Le pouls est petit, irrégulier, filiforme. » « Le pouls devient filiforme et la mort survient à l'occasion d'un mouvement insignifiant »
d'une maigreur extrême. Corps, dos filiforme. « Un long garçonnet filiforme. »
[voix] très ténue. « La voix la plus amenuisée, la plus filiforme de la maîtrise, la voix du plus petit des enfants. »
fig.: dont l'intérêt ou la valeur est très mince. « L'idée mélodique de l'oeuvre était bien filiforme, bien mince pour être exécutée par un aussi fracassant orchestre. »

ajouppa



(masc.) hutte élevée sur des pieux et recouverte de branchages, de feuilles ou de jonc : « Je retournai à notre ajouppa, où, me couchant auprès des sauvages, je tombai bientôt dans un profond sommeil. Des ajoupas de roseaux. »

languissant



dans un état de grande faiblesse physique ou psychologique. Santé languissante. « Il me parut grandi, mais faible et languissant d'un coup d'épée qu'il avait reçu dans la poitrine. »
qui languit d'une passion amoureuse; langoureux. « Elle avait perdu de sa belle tranquillité; des frissons l'agitaient, elle restait languissante, les mains lasses et inoccupées. »

stercoraire

stercoraire



relatif aux matières fécales. (=stercoral). « Me voici revenu aux origines, à la virginité du monde et à son prodigieux gaspillage de fécondations, de déchets, de matières stercoraires. »
scatologique. Imaginations stercoraires. « Le grand plaisir de causerie de la société, ce sont les plaisanteries stercoraires. Oui, la merde, les pets, c'est le fond de la gaîté. »
fig.: répugnant, ignoble. « Ce n'est pas de la colère que j'éprouve en voyant l'envie qu'elle a d'aller picorer dans cette musique stercoraire. C'est du chagrin. »
qui croît, qui vit sur les excréments, le fumier. Insecte, plante stercoraire.
psych.: pervers sexuel dont l'émotion érotique est liée à la vue, à l'odeur ou à la manipulation de matières fécales. « La perversion des stercoraires se relie directement au fétichisme du corps et est souvent associée au masochisme. »

prévariquer



transgresser la loi divine, un devoir religieux, une obligation morale. « Dieu créa l'homme innocent, mais, circonvenu par les ruses du serpent, l'homme prévariqua contre l'ordre de Dieu. »
manquer aux obligations d'une charge, d'un mandat; commettre des prévarications. « Le ministre prévarique et abuse de ses pouvoirs. » « Les juges ont prévariqué dans leurs fonctions. »

prévarication
transgression de la loi divine, d'un devoir religieux, d'une obligation morale.
manquement grave aux obligations d'une charge, d'un mandat. « Une fortune acquise par la concussion, la prévarication et l'exploitation de l'esclavage. »
délit commis par un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions (=forfaiture, malversation). « Accusé de prévarication, le magistrat pourrait être suspendu. »

pierre de touche

pierre de touche



variété de jaspe noir, très résistant, utilisé pour tester l'or et l'argent par frottement (="essai au touchau"). Essayer des bijoux à la pierre de touche. « La pierre de touche ressemble au plus beau marbre noir, avec quelque chose de plus souple à l'oeil et de plus harmonieux. »
fig.: élément à l’aune duquel est évaluée la valeur de qqch (=critère d'évaluation). « Le malheur est la pierre de touche de l’amitié. » « Les détails sont la pierre de touche des théories. » « La colère de l'homme est sa pierre de touche. »

chrisme

chrisme



monogramme du Christ, formé des lettres grecques Χ et Ρ, les deux premières du mot Χριστός (Christ). On le trouve souvent accompagné des lettres α (Alpha) et ω (Oméga), première et dernière lettres de l'alphabet grec, symbolisant la totalité : le commencement et la fin. Par ailleurs, le verbe grec ainsi formé, ἄρχω, signifie « diriger, aller en tête, commencer ». Il renvoie à la double caractérisation de Jésus-Christ : fondateur et premier chef de l'Église.

torpide



tombé dans un état de torpeur (=engourdi). « Elle resta chez elle, couchée pendant des journées entières, buvant des grogs, anéantie et torpide. »
qui provoque la torpeur, qui accable, engourdit (=accablant, engourdissant). « Le crépuscule déverse sa torpide obscurité dans les couloirs et les chambres du château désert. »
qui a les signes, le caractère d'un état de torpeur. « Une curiosité torpide s'empare des enfants, plongeant la classe dans un silence inhabituel. »

incréé



qui existe sans avoir été créé. « Il est aussi absurde de dire que Dieu a créé l'univers que d'affirmer que l'univers a créé Dieu. Ils ne sont qu'un et coexistent, incréés, depuis toujours. »
théol.: sagesse incréée = fils de Dieu, Dieu lui-même. « Ô vivants, ne blasphémons point. Qu'importe à l'Incréé qu'une ombre lui montre le poing! »
littér.: qui n'est pas créé, qui n'a pas été formulé. « J'imagine ce poète un esprit plein de ressources et de ruses, faussement endormi en plein centre imaginaire de son œuvre encore incréée. »

menorah

menorah



chandelier à sept branches des Hébreux, symbolisant la présence divine et la lumière spirituelle.
Les juifs célèbrent Hanouccah en allumant la menorah pendant huit jours, en commémoration du "miracle de la fiole d'huile" (une petite fiole d'huile pure aurait suffi à entretenir pendant huit jours la flamme de la menorah).

venelle

venelle



petite rue étroite (=ruelle). « Une venelle déserte menant aux jardins potagers. »

sulky

sulky



voiture monoplace, très légère, à deux roues, utilisée pour les courses de trot attelé.

antienne



discours répété sans cesse, d’une manière lassante (prononcer le "t"). « Taratata! Je connais l'antienne... Croyez-vous que je sois dupe de votre petit jeu? »

concussion



malversation d'un fonctionnaire qui ordonne de percevoir ou perçoit sciemment des fonds par abus de l'autorité que lui donne sa charge (=corruption). Accusé, convaincu de concussion. Exercer des concussions. L'art de la concussion.

salmigondis



Ragoût constitué de différentes viandes réchauffées. « Elle fit un salmigondis de toutes les viandes qui étaient restées de la veille. »
Assemblage disparate, mélange confus de choses ou de personnes. « Tout ce salmigondis s'installe dans mon estomac comme il peut, le poulpe étale ses tentacules, la soupe s'insinue dans les vides, le riz se tasse, le saucisson, le colin et le poulet s'accordent par un traité provisoire. »
Un salmigondis de + subst. plur. « Quel curieux salmigondis de contradictions présentent les têtes faibles et les âmes troubles. »
Ramassis d'idées, de paroles ou d'écrits formant un tout disparate et incohérent (=fatras, fouillis). « Cet ouvrage est un salmigondis véritable, un sale lendemain de mardi-gras, où les convives lâchent de temps en temps quelques mots heureux à travers des bouffées d'ivresse. »

périssoire

périssoire



embarcation de sport ou de loisir, légère et instable, manoeuvrée à la pagaie double. « La France, Monsieur le Président, c'est un petit bateau léger et fragile, pas plus grand qu'une allumette, une périssoire en quelque sorte. »

ASICS



acronyme de la célèbre maxime du poète romain Juvénal : "Anima Sana In Corpore Sano" (un esprit sain dans un corps sain).

exotérique



qui peut être divulgué, enseigné publiquement. Contraire d'ésotérique, occulte. Ex: « le Coran a un sens exotérique à l'usage du vulgaire, et un sens ésotérique. »

éreutophobie



crainte obsessionnelle de rougir, qui entraîne elle-même le phénomène redouté. « Mon éreutophobie est soumise à rude épreuve ! »

musc



substance brune à l'odeur pénétrante, que l'on extrait des glandes abdominales de certains cervidés d'Asie centrale.
couleur de musc : gris foncé tirant sur le brun. « Le poil est ondé ou jaspé de noir, sur un fond couleur de musc foncé avec trois bandes blanches sur la poitrine. »
p. méton.: parfum préparé avec cette substance. « Il se trouva pressé contre des seins abondants mais très doux et qui sentaient le musc. » [couleur]

cave



Qui est creux, ou creusé, ou enfoncé. Joues caves. Troncs caves et rugueux. « Des yeux caves très enfoncés dans les orbites. »
Voix cave.
Veines caves = deux veines qui ramènent au coeur le sang vicié (anton.: veine porte).
Astron. et Chronol. Qui n'est pas plein, qui n'est pas complet. Lune cave, mois cave. Mois lunaire de 29 jours, par opposition aux mois pleins de 30 jours. Année cave. Année lunaire de 353 jours ou année incomplète. « les Grecs donnèrent au mois 29 et 30 jours alternativement. Les premiers étaient les mois caves et les seconds les mois pleins, comme chez les Juifs. »

Caver : faire un creux, en surface ou en profondeur (= creuser, miner).
Rendre cave, creux, enfoncé (par l'amaigrissement, la fatigue) : « Aussi blanche que ses bandages, les traits cavés, les tempes mouillées. N'était-elle pas quasi morte? »
Devenir cave, creux (se creuser). « Ses yeux s'étaient encore cavés avec le temps, et cela leur faisait un cerne perpétuel. »

Somme d'argent, en monnaie ou en jetons, que chaque joueur met en jeu au début de la partie (= enjeu, mise). « Perdre sa cave; refaire sa cave. »
Mettre une cave = miser. « Caver 1 000 Euros. »
fig., fam. Caver au pire = s'attendre à la pire solution qui puisse arriver. « J'ai prévu 1000 euros de pertes. Je cave au pire. »

pallium

pallium



(du latin: pallium = manteau) bande de tissu circulaire portée autour des épaules par le page et les archevêques, avec deux pendants, l'un sur la poitrine et l'autre sur le dos. Ces deux pendants sont maintenus en place à leurs extrémités par deux plaques de plomb recouvertes de soie noire. Le pallium est en outre orné de six croix, une sur chaque appendice et quatre sur la partie circulaire. [habits]

anagogie



élévation de l'âme vers les choses divines (=extase). « Il a quitté l'anagogie escarpée et sublime de Platon pour les chemins fleuris, mais insidieux de la démagogie, qui est agogie par douceur et suavité... »
« les sommets des clochers sont l'anagogie de cette perfection que cherchent à atteindre, en s'élevant, ces âmes... »

brèche



faire brèche dans qqc. = porter un coup, ouvrir une brèche; au fig., affaiblir, ébranler (la position, les convictions d'une personne). « Chaque parole de la sainte fille en cornette faisait brèche dans la résistance indignée de la courtisane. »
battre en brèche = attaquer de manière à ouvrir une brèche; au fig., attaquer violemment et systématiquement (une personne, ses idées, etc). « Ses remords d'aimer étaient battus en brèche et détruits avec une rapidité délicieuse. »
être (toujours) sur la brèche [P. réf. à la tenacité des assiégés] = être (toujours) en plein combat; au fig., avoir une activité soutenue, p. ext., être (toujours) en activité. « Eh bien alors Ferdinand! Toujours d'attaque? Toujours sur la brèche? ».
mourir sur la brèche = mourir au plus fort de la lutte; au fig., mourir en pleine activité.

houppelande

houppelande



ample et long vêtement de dessus, ouvert par devant, pourvu de manches larges, parfois ouaté ou doublé de fourrure. Valet en houppelande; houppelande de vair.« Le cocher à grosse houppelande bleue bordée de rouge vint déplier le marchepied. Une vieille houppelande marron à brandebourgs était croisée sur sa poitrine ».
simple pèlerine de paysan ou de berger (=limousine). « Né paysan, il avait conservé le besoin d'aise et de solidité dans ses vêtements. Il portait chez lui et dans la ville une épaisse houppelande informe et de gros sabots. La houppelande du berger. »[habits]

limousine



manteau en forme de pèlerine fait de poils de chèvre ou de grosse laine. « Le vieillard, enveloppé dans une grande limousine de berger, entrouvrait par moments ses yeux mornes. »
automobile de luxe de grande dimension, avec une séparation entre le chauffeur et les places arrière.

fauteuil



turf => arriver/gagner (comme) dans un fauteuil = gagner facilement une compétition. « A Longchamps dimanche il gagnera dans un fauteuil. »

suriner



arg.: frapper qqn à coups de couteau (=poignarder).

férule

férule



plante à tige creuse et souple, à feuilles divisées en segments étroits et à fleurs jaunes groupées en larges ombelles. Chez les anciens Romains, les maîtres d'école se servaient d'une tige de férule pour châtier leurs écoliers.
p. anal.: petite palette de bois ou de cuir, à l'extrémité plate et élargie, avec laquelle on frappait dans la main des écoliers en faute.. Brandir la férule; lever la férule sur qqn; donner la férule à qqn; distribuer les coups de férule.
p. méton.: coup de férule. Être accablé de férules; mériter des férules; donner une férule. « Je reçus vingt férules sur les mains, dont je souffris cruellement. »
sous la férule de qqn. = sous l'autorité de qqn. Sous la férule du maître.
péj.: direction rigoureuse, autorité sévère, domination, despotisme. Tomber sous la férule de qqn; faire bien sentir sa férule à qqn; échapper à la férule académique; être soumis à la férule d'une foi vigoureuse. Tenir la férule.

féruler : « Ce que veulent les jésuites, c'est l'Église dominant l'État, l'Église férulant les rois et les peuples. »

corroder



détruire progressivement et irrémédiablement par une action chimique ou physique. « L'eau de vaisselle corrode les mains. Les lichens corrodent le roc par leurs sécrétions. Le sable corrode le rivage. »
fig. [en parlant d'une entité morale] altérer progressivement et irrémédiablement (=consumer, ronger). Corroder la volonté; corroder d'amertume. « Sa critique agit à la façon d'un dissolvant; il n'y a rien qu'elle ne corrode. L'expérience raisonneuse corrode les belles qualités du jeune âge. »
corroder la liberté, la réalité, le respect; l'amour. « L'ennui, la souffrance, la vanité corrodent l'âme. »

pro bono



travail des juristes "pour le bien public" ou pour la cause des plus démunis. Il s'agit en principe d'un travail bénévole. « L'Association du Barreau Canadien encourage les avocats à faire 50 heures de travail pro bono par année. »

danaïde

danaïde



chacune des cinquante filles de Danaos, roi légendaire d'Argos, qui (à l'exception d'Hypermnestre) exécutèrent leurs maris la nuit de leurs noces, sur l'ordre de leur père, et furent condamnées à verser éternellement de l'eau dans un vase sans fond. « Notre cœur est semblable au tonneau des Danaïdes, que rien ne pouvait remplir. »
p. métaph.: « Je rendais compte des premières représentations dans un journal et versais, tous les lundis, danaïde littéraire, mon urne de prose dans le puits sans fond du feuilleton. » « Elle fut en même temps l'infatigable danaïde de la souffrance et le vase de douleurs qu'elle s'efforçait elle-même de remplir... »

harraga



mot d'origine arabe désignant un migrant clandestin qui prend la mer depuis l'Afrique du nord pour rejoindre l'Europe. « Avant de partir les harragas brûlent leurs papiers d'identité pour que les garde-côtes ne puissent pas savoir qui ils sont ni d'où ils viennent. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)