Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2622 mots)

concussion



malversation d'un fonctionnaire qui ordonne de percevoir ou perçoit sciemment des fonds par abus de l'autorité que lui donne sa charge (=corruption). Accusé, convaincu de concussion. Exercer des concussions. L'art de la concussion.

salmigondis



Ragoût constitué de différentes viandes réchauffées. « Elle fit un salmigondis de toutes les viandes qui étaient restées de la veille. »
Assemblage disparate, mélange confus de choses ou de personnes. « Tout ce salmigondis s'installe dans mon estomac comme il peut, le poulpe étale ses tentacules, la soupe s'insinue dans les vides, le riz se tasse, le saucisson, le colin et le poulet s'accordent par un traité provisoire. »
Un salmigondis de + subst. plur. « Quel curieux salmigondis de contradictions présentent les têtes faibles et les âmes troubles. »
Ramassis d'idées, de paroles ou d'écrits formant un tout disparate et incohérent (=fatras, fouillis). « Cet ouvrage est un salmigondis véritable, un sale lendemain de mardi-gras, où les convives lâchent de temps en temps quelques mots heureux à travers des bouffées d'ivresse. »

périssoire

périssoire



embarcation de sport ou de loisir, légère et instable, manoeuvrée à la pagaie double. « La France, Monsieur le Président, c'est un petit bateau léger et fragile, pas plus grand qu'une allumette, une périssoire en quelque sorte. »

famulus



domestique, serviteur. « Faust retrouve son famulus Wagner comblé d'honneurs académiques. » « Mon famulus descend vous ouvrir, messieurs. »

musc



substance brune à l'odeur pénétrante, que l'on extrait des glandes abdominales de certains cervidés d'Asie centrale.
couleur de musc : gris foncé tirant sur le brun. « Le poil est ondé ou jaspé de noir, sur un fond couleur de musc foncé avec trois bandes blanches sur la poitrine. »
p. méton.: parfum préparé avec cette substance. « Il se trouva pressé contre des seins abondants mais très doux et qui sentaient le musc. » [couleur]

stakhanovisme

stakhanovisme



dans les pays socialistes, méthode de rendement fondée sur les innovations techniques et l’émulation des travailleurs. Le mot vient du nom d’un mineur soviétique, Stakhanov, qui aurait battu des records d’extraction de charbon en rationalisant le moindre de ses gestes.
p. ext.: discours selon lequel travailler sous pression produit un meilleur travail.

stakhanoviste
[ouvrier, entreprise, système] qui applique les méthodes de travail du stakhanovisme.
fam.: travailleur zélé.

cave



Qui est creux, ou creusé, ou enfoncé. Joues caves. Troncs caves et rugueux. « Des yeux caves très enfoncés dans les orbites. »
Voix cave.
Veines caves = deux veines qui ramènent au coeur le sang vicié (anton.: veine porte).
Astron. et Chronol. Qui n'est pas plein, qui n'est pas complet. Lune cave, mois cave. Mois lunaire de 29 jours, par opposition aux mois pleins de 30 jours. Année cave. Année lunaire de 353 jours ou année incomplète. « les Grecs donnèrent au mois 29 et 30 jours alternativement. Les premiers étaient les mois caves et les seconds les mois pleins, comme chez les Juifs. »

Caver : faire un creux, en surface ou en profondeur (= creuser, miner).
Rendre cave, creux, enfoncé (par l'amaigrissement, la fatigue) : « Aussi blanche que ses bandages, les traits cavés, les tempes mouillées. N'était-elle pas quasi morte? »
Devenir cave, creux (se creuser). « Ses yeux s'étaient encore cavés avec le temps, et cela leur faisait un cerne perpétuel. »

Somme d'argent, en monnaie ou en jetons, que chaque joueur met en jeu au début de la partie (= enjeu, mise). « Perdre sa cave; refaire sa cave. »
Mettre une cave = miser. « Caver 1 000 Euros. »
fig., fam. Caver au pire = s'attendre à la pire solution qui puisse arriver. « J'ai prévu 1000 euros de pertes. Je cave au pire. »

pallium

pallium



(du latin: pallium = manteau) bande de tissu circulaire portée autour des épaules par le page et les archevêques, avec deux pendants, l'un sur la poitrine et l'autre sur le dos. Ces deux pendants sont maintenus en place à leurs extrémités par deux plaques de plomb recouvertes de soie noire. Le pallium est en outre orné de six croix, une sur chaque appendice et quatre sur la partie circulaire. [habits]

anagogie



élévation de l'âme vers les choses divines (=extase). « L'anagogie escarpée et sublime de Platon. »
p ext.: « les sommets des clochers sont l'anagogie de cette perfection que cherchent à atteindre, en s'élevant, ces âmes... »

brèche



faire brèche dans qqc. = porter un coup, ouvrir une brèche; au fig., affaiblir, ébranler (la position, les convictions d'une personne). « Chaque parole de la sainte fille en cornette faisait brèche dans la résistance indignée de la courtisane. »
battre en brèche = attaquer de manière à ouvrir une brèche; au fig., attaquer violemment et systématiquement (une personne, ses idées, etc). « Ses remords d'aimer étaient battus en brèche et détruits avec une rapidité délicieuse. »
être (toujours) sur la brèche [P. réf. à la tenacité des assiégés] = être (toujours) en plein combat; au fig., avoir une activité soutenue, p. ext., être (toujours) en activité. « Eh bien alors Ferdinand! Toujours d'attaque? Toujours sur la brèche? ».
mourir sur la brèche = mourir au plus fort de la lutte; au fig., mourir en pleine activité.

houppelande

houppelande



ample et long vêtement de dessus, ouvert par devant, pourvu de manches larges, parfois ouaté ou doublé de fourrure. Valet en houppelande; houppelande de vair.« Le cocher à grosse houppelande bleue bordée de rouge vint déplier le marchepied. Une vieille houppelande marron à brandebourgs était croisée sur sa poitrine ».
simple pèlerine de paysan ou de berger (=limousine). « Né paysan, il avait conservé le besoin d'aise et de solidité dans ses vêtements. Il portait chez lui et dans la ville une épaisse houppelande informe et de gros sabots. La houppelande du berger. »[habits]

limousine



manteau en forme de pèlerine fait de poils de chèvre ou de grosse laine. « Le vieillard, enveloppé dans une grande limousine de berger, entrouvrait par moments ses yeux mornes. »
automobile de luxe de grande dimension, avec une séparation entre le chauffeur et les places arrière.

fauteuil



turf => arriver/gagner (comme) dans un fauteuil = gagner facilement une compétition. « A Longchamps dimanche il gagnera dans un fauteuil. »

tournière

tournière



espace réservé en bordure d'une terre labourée ou cultivée pour pouvoir tourner la charrue ou une machine agricole (=chaintre). « Vous enverrez deux hommes pour faire la tournière et couper les épines, avant cinq heures. »

férule

férule



plante à tige creuse et souple, à feuilles divisées en segments étroits et à fleurs jaunes groupées en larges ombelles. Chez les anciens Romains, les maîtres d'école se servaient d'une tige de férule pour châtier leurs écoliers.
p. anal.: petite palette de bois ou de cuir, à l'extrémité plate et élargie, avec laquelle on frappait dans la main des écoliers en faute.. Brandir la férule; lever la férule sur qqn; donner la férule à qqn; distribuer les coups de férule.
p. méton.: coup de férule. Être accablé de férules; mériter des férules; donner une férule. « Je reçus vingt férules sur les mains, dont je souffris cruellement. »
sous la férule de qqn. = sous l'autorité de qqn. Sous la férule du maître.
péj.: direction rigoureuse, autorité sévère, domination, despotisme. Tomber sous la férule de qqn; faire bien sentir sa férule à qqn; échapper à la férule académique; être soumis à la férule d'une foi vigoureuse. Tenir la férule.

féruler : « Ce que veulent les jésuites, c'est l'Église dominant l'État, l'Église férulant les rois et les peuples. »

au temps pour moi



locution exprimant la reconnaissance d'une erreur de la part du locuteur. "Au temps" est une expression militaire signifiant qu'un des soldats n'était pas dans le temps en faisant un mouvement, et l'opération doit être reprise depuis le début.

corroder



détruire progressivement et irrémédiablement par une action chimique ou physique. « L'eau de vaisselle corrode les mains. Les lichens corrodent le roc par leurs sécrétions. Le sable corrode le rivage. »
fig. [en parlant d'une entité morale] altérer progressivement et irrémédiablement (=consumer, ronger). Corroder la volonté; corroder d'amertume. « Sa critique agit à la façon d'un dissolvant; il n'y a rien qu'elle ne corrode. L'expérience raisonneuse corrode les belles qualités du jeune âge. »
corroder la liberté, la réalité, le respect; l'amour. « L'ennui, la souffrance, la vanité corrodent l'âme. »

pro bono



travail des juristes "pour le bien public" ou pour la cause des plus démunis. Il s'agit en principe d'un travail bénévole. « L'Association du Barreau Canadien encourage les avocats à faire 50 heures de travail pro bono par année. »

danaïde

danaïde



chacune des cinquante filles de Danaos, roi légendaire d'Argos, qui (à l'exception d'Hypermnestre) exécutèrent leurs maris la nuit de leurs noces, sur l'ordre de leur père, et furent condamnées à verser éternellement de l'eau dans un vase sans fond. « Notre cœur est semblable au tonneau des Danaïdes, que rien ne pouvait remplir. »
p. métaph.: « Je rendais compte des premières représentations dans un journal et versais, tous les lundis, danaïde littéraire, mon urne de prose dans le puits sans fond du feuilleton. » « Elle fut en même temps l'infatigable danaïde de la souffrance et le vase de douleurs qu'elle s'efforçait elle-même de remplir... »

harraga



mot d'origine arabe désignant un migrant clandestin qui prend la mer depuis l'Afrique du nord pour rejoindre l'Europe. « Avant de partir les harragas brûlent leurs papiers d'identité pour que les garde-côtes ne puissent pas savoir qui ils sont ni d'où ils viennent. »

décalogue



code formé par les dix commandements, gravés sur des tables, que Dieu a remis à Moïse sur le mont Sinaï. Les tables du décalogue; les préceptes, les lois du décalogue.
ensemble de lois ou de règles de comportement. « Aimer est son décalogue; aimer mieux, son évangile. » « Désormais, l'homme n'a plus d'autre loi que son bon plaisir, plus d'autre décalogue que l'estime qu'il fait de ses propres forces. » « Ce décalogue politique mérite seul le nom d'articles constitutionnels. »

blackbouler

blackbouler



évincer par un vote en mettant une boule noire dans l'urne.
rejeter une candidature. Blackbouler un candidat. « Son petit cousin se présentait au cercle. Il craignait qu'il ne fût blackboulé. »
fam.: évincer, repousser. Blackbouler un article (en refusant son insertion).

vasière

vasière



endroit, trou, fond vaseux. « C'était d'une langueur, c'était d'une tiédeur de fleurs blanches qui, près de vasières, meurent. » « Ça grouille comme des têtards dans une vasière. »
partie d'estuaire, zone côtière ou sous-marine couverte de vase.
parc à moules. « La vasière de la baie de l'Aiguillon s'étend sur environ 3.700 hectares au sein de la réserve naturelle. »
réservoir destiné à stocker les eaux d'alimentation d'un marais salant.

haïku

haïku



court poème japonais (dix-sept syllabes) illustrant l'évanescence des choses.
« Désolation hivernale · je traverse un hameau · un chien aboie. »

bonde



ouverture à la partie basse d'un étang, d'un réservoir par où l'eau s'écoule quand on retire la pièce de bois qui la bouche.
p. métaph. Les bondes du ciel sont ouvertes : « nous ne démouillons pas et le nuage qui nous enveloppe se fond sans s'épuiser. Il fait noir comme dans un four et les bondes du ciel semblent ouvertes. »
p. méton.: pièce de bois utilisée pour la fermeture de la bonde. « Lâcher, lever, hausser la bonde. »
p. métaph.: lever, lâcher la bonde à/de = ne plus opposer d'obstacle à. « Je lâchai la bonde à toutes les vérités qui m'étouffaient. La peine me fit m'ouvrir à elle : je lâchai la bonde à mes larmes et lui dis tout. Lâcher la bonde de son coeur. Elles vidèrent leur sac, la bonde était levée, un flot de mots abominables dégorgeait du cloaque. »
-----------------------------------
débonder : perdre sa bonde. « Le tonneau s'est débondé. »
débonder son coeur : laisser libre cours à ses sentiments; épancher son coeur. « Il m'a fallu l'entraîner contre la berge et là, débonder tout mon chagrin, tandis qu'il me regardait sans trop comprendre. »
débonder = se répandre à grands flots. « Le lac a débondé. Et que chaque source débonde par un bouillon aussi gros que l'oeil d'un cheval! »
fig. Se débonder (le coeur) : « Tartarin se débonda, vida son coeur gros de rancunes contre l'ingratitude de ses compatriotes. »

almanach Vermot

almanach Vermot



almanach fondé par Joseph Vermot en 1886, et conçu pour être lu au rythme d'une page par jour. Celles-ci contiennent des informations diverses, parfois utiles, des blagues et des calembours, des illustrations et divers autres éléments rassemblés pêle-mêle.
Un calembour de référence du Vermot : "Comment vas-tu... yau de poêle ?" (1896).
Cocardier, misogyne, colonialiste, et bien d'autres, le Vermot a été traité de tous les noms. Il est sans nul doute une des facettes de la culture « franchouillarde ».

dantesque

dantesque



qui a le caractère grandiose, inquiétant, violent de la poésie de Dante. Paysage, poésie, thème dantesque. « C'est une vision dantesque : fumée, feu, chaleur étouffante. » « La fougue et le grandiose dantesque de Liszt. »

conspuer



manifester bruyamment en groupe contre quelqu’un. Huer. « Conspuer un acteur, l'auteur, l'orateur; conspuer un homme politique; se faire conspuer. »
manifester son mépris contre. « Conspuer l'argent, l'honneur; conspuer une doctrine, une pièce de théâtre. »

éburné, éburnéen, éburnin

éburné, éburnéen, éburnin



qui a la couleur ou la consistance de l'ivoire. Substance éburnine ; la tour éburnée de la rue Saint-Sulpice ; le jaune éburnéen du cancer. « À l'aurore le noir de l'eau et le noir du ciel reculent, il s'établit une transparence éburnéenne avec des reflets dans l'eau et des poches obscures au ciel. »[couleur]

passementer

passementer



orner (un vêtement, une pièce d'ameublement) de passements, p.ext., d'une parure quelconque. « Un tablier passementé de perlures. Des corselets bleus tout passementés d'or. »
p. métaph.: « Le brouillard ne persista pas tard dans la matinée, le soleil commença par user inutilement contre lui quelques flèches qui le passementèrent de brillants, puis en eurent raison. »
fig.: orner, agrémenter. « Tous les jolis dictons, proverbes ou adages, dont nos paysans de Provence passementent leurs discours ».[habits]

préséance

préséance



droit de prendre place au-dessus de qqn, de le précéder dans une hiérarchie protocolaire. Ordre de préséance; admettre la préséance; tenir à la préséance. « L'ancienneté règle la préséance entre les membres d'un tribunal. » « Les cours d'appel ont la préséance sur les tribunaux de première instance. »
. p anal., plur.: prérogatives liées à la condition sociale, à l'âge, au rang etc. « Les délicats problèmes de préséances familiales. » « Pour éviter aux repas les querelles de préséance il a fait construire une table ronde, et, pour y loger cette table, une maison ronde. »
p. ext.: supériorité reconnue à quelque chose dans une hiérarchie de réalités ou de valeurs. « André Gide fait le procès de cette philosophie qui donne au général la préséance sur le particulier. »
donner la préséance à qqn/qqc = faire passer qqn, qqc en priorité. « Donner la préséance aux plus démunis sur les classes aisées. »
fig. « L'horrible et l'abject se disputent la préséance. »

caudataire



qui porte la queue de la robe ou du manteau d'un grand personnage (pape, cardinal, roi, reine, etc.) lors des cérémonies (=porte-queue). « Gentilhomme caudataire. » « Les cardinaux se sont avancés, deux caudataires portent leur queue violette. »
p. métaph.: courtisan servile. « Il faut l'empêcher la France de devenir une seconde Autriche, une caudataire de l'Allemagne. »

indigence



pauvreté, misère. Vivre, mourir, tomber dans l'indigence
dénuement, pauvreté (de qqch). L'indigence d'un logis, d'un vêtement, d'un décor.
p métaph.: indigence du cœur, de l'esprit, de l'âme, d'idées ; indigence intellectuelle, morale. Sentiment d'indigence. « Il voit cet échec comme la preuve de son indigence et de sa nullité. »
insuffisance, manque. Indigence de la natalité, des effectifs. Indigence de la langue, du vocabulaire.
fig.: médiocrité, petitesse. Indigence du théâtre contemporain, de la sculpture. « Je compte sur votre imagination pour relever l'indigence de mes lettres et colorer les pâleurs de mes expressions. »

incube



démon masculin, supposé abuser des femmes durant leur sommeil (p. oppos. à succube).

syntone



dont les sentiments sont en accord, en harmonie (avec l'entourage). « Ce qui spécifie le syntone, c'est qu'il adapte spontanément à l'ambiance les perspectives qu'il se choisit. S'il fallait le résumer en deux mots, nous choisirions: bonne volonté et aisance. » « Chez le syntone, c'est la totalité de la personne qui réagit; il est joyeux dans une ambiance joyeuse, triste dans une ambiance triste. »
syntonie : accord affectif de l'individu et de son milieu. « La caravane parle le langage du désert, elle est en parfaite syntonie avec lui. »

élégiaque



relatif à l'élégie, poème lyrique tendre et triste.
p. ext.: mélancolique, triste, plaintif. Récit, style, ton élégiaque. « La beauté élégiaque d'un texte. »

quenouille

quenouille



tige de bois munie d'une tête renflée ou fourchue, souvent décorée, utilisée autrefois pour maintenir le textile à filer. « Des vieilles filaient le chanvre, tirant le fil de quenouilles chargées d'étoupe. »
p. métaph. « Dans les tours, des hommes cachés jusqu'aux épaules promenaient, au bord des grands arcs tendus, des quenouilles en fer garnies d'étoupe allumées. »
poteau, colonne qui porte un ciel de lit. Lit à quenouilles. « Dans l'ancien temps, il y avait au-dessus du lit, un dais carré de planches porté par quatre quenouilles, et, tout autour, s'accrochaient des rideaux jaunes à bordure verte. »
en quenouille : en forme de quenouille, qui a reçu cette forme. « En hiver, on ramasse la feuille et on émonde les chênes en quenouille. »

quenouillé : qui est pourvu d'une quenouille, d'une touffe de matière textile. « Un piquet quenouillé de ses dix mètres de cordelette. »
quenouillée : qté de matière textile garnissant une quenouille. P. métaph.: « Un visage menu que des cheveux semblables à une quenouillée d'or couronnaient d'un édifice brillant. » « Trois arbres enchevêtrés ressemblaient à des araignées, avec leurs bras cassés chargés de quenouillées grises. »

tomber en quenouille : passer aux mains des femmes. « Tous les hommes de sa famille avaient été tués, la terre était tombée en quenouille. » « C'est la République tombée en quenouille. »
p. ext.: aller à l'abandon; tomber dans l'oubli, en désuétude. « Un privilège qu'il semblait laisser tomber en quenouille. »

conclave



enceinte où sont enfermés les cardinaux pour procéder à l'élection d'un pape.
l'assemblée elle-même. « Le conclave a lieu entre 15 et 20 jours après la mort du pape, pour permettre à tous les cardinaux d'arriver à Rome et d'être présents. »
assemblée délibérante. « Réunis en conclave, les savants ont trouvé une solution. »

juste



non-juif qui a risqué sa vie pour sauver des juifs en danger. Médaille des Justes. « Les arbres de l'allée des Justes à Yad Vashem honorent ceux qui, au péril de leur vie, se portèrent à l'aide des Juifs persécutés. »
le Juste = le Christ. « le Juste mourant pour les pêcheurs. »

chattemite



fam.: personne affectant des manières doucereuses et hypocrites pour tromper ou séduire qqn. Faire la chattemite. Un ton, un regard, une mine de chattemite.
« Est-ce que tu crois qu'on ne te connaît pas, malgré ta mine de chattemite ? » « Sa voix avait une inflexion fausse et chattemite. » « Ne faites pas la chattemite, Monsieur Bertrand, ne faites pas le doucereux ! »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2622 mots)