Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Voyagistes : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2534 mots)

accoter



(à, contre, sur qqc.) : soutenir une chose en la plaçant au contact d'une autre. Accoter une échelle contre un mur. « Le portail de Saint-Jean-d'Acre, église des croisés, a été accoté à une mosquée. »
s'accoter = s'appuyer. S'accoter à un arbre. « Antoine s'assit près d'elle; mais, au lieu de s'accoter à lui, elle appuya son front à la vitre noire. » « Je rentre me ressourcer, accoter ma lassitude au dossier de mon vieux fauteuil. »

zinzolin

zinzolin



d'un violet rougeâtre et délicat. Taffetas, velours zinzolin; étoffe, lumière zinzoline; rubans zinzolins. « La masse blanche de la ville était toute vêtue de reflets zinzolins. »
fig.: celui qui est fin, délicat. « Il y a un Verlaine aimable, spirituel, tendre et musical : c'est le Verlaine zinzolin, largement et justement populaire. »[couleur]

lutrin

lutrin



pupitre servant dans les églises à supporter les livres de chant ou les livres liturgiques. Chanter au lutrin; lutrin de table.
ceux qui chantent au lutrin. « C'est lui qui dirige le lutrin, qui donne le ton au lutrin »

principe de Peter



principe satirique relatif à l'organisation hiérarchique, selon lequel "tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence".
il s'accompagne du "corollaire de Peter" : avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité.
Explication : dans une entreprise, les employés compétents sont promus et les incompétents restent à leur place. Donc un employé compétent grimpe la hiérarchie jusqu'à atteindre un poste pour lequel il ne sera pas compétent. À ce stade, il devient donc un incompétent qui va occuper son poste indéfiniment.

traille

traille



amarre reliée à un bac et pourvue d'une poulie mobile le long d'un câble établi au travers d'un cours d'eau. Bac à traille. « La traille doit être éclairée près des deux rives. » « Avant la construction du pont, un bac à traille permettait de traverser le fleuve. »

engeance



groupe, catégorie de personnes que l'on méprise. « L'engeance des marchandeurs pour qui les commerçant haussent les prix avant d'accorder un rabais. »

exégèse



analyse interprétative d'un texte de la pensée d'un auteur. « Exégèse shakespearienne ; l'exégèse des textes fondateurs de la civilisation ; Exégèse biblique. »
plaisant.: « une exégèse de la feuille d'impôt. »

accroche-coeur

accroche-coeur



petite mèche de aplatie en boucle sur le front ou sur les tempes. Cheveux enroulés en accroche-coeur. « Des accroche-cœur effilés, au coin de ses tempes, aiguisaient le regard de ses yeux noirs. »

marie-louise

marie-louise



bordure servant à mettre en valeur une oeuvre encadrée, une affiche. « Une simple marie-louise de quelques centimètres eût suffi pour mettre l'oeuvre en valeur. »
jeune recrue, appelée à servir par anticipation. « Pour défendre son sol envahi, la France épuisée donne ses derniers enfants, de pauvres paysans très jeunes. On les appelait des Marie-Louises. »

ploutocratie



société dominée par l'argent ; pouvoir exercé par les ploutocrates (les riches)

frontispice

frontispice



façade principale d'un grand édifice : « le frontispice d'un temple. »
titre principal d'un livre illustré de gravures, ornements, vignettes. « Le grand titre ou frontispice est par excellence la page annonciatrice de l'ouvrage. »
illustration qui figure en regard d'un titre de livre. « Ce matin Bérard est arrivé avec les dessins qu'il a faits pour la couverture et le frontispice de mon roman. »

allophone



personne qui a pour langue maternelle une autre langue que la langue officielle de son pays de résidence. « Assurer les meilleures conditions de l'intégration des élèves allophones est un devoir de la République. »

tératoïde



qui ressemble à un monstre, qui est atteint d'une grave aberration physique ou physiologique.

tréfiler



étirer à froid certains métaux pour les transformer en fil à la suite de passages successifs au travers des trous de différentes filières. Tréfiler du fer, du laiton.
p. métaph., empl. pronom : « tandis qu'elle essayait de réagir contre le découragement, elle entrait dans le laminoir de la vie purgative, et s'y tréfilait. »

derechef



Une seconde fois, de nouveau. Ex : Un cercle fut tracé, un peu plus large que le premier, et nous nous mîmes derechef à jouer de la bêche ; Je me suis recouché dès le dîner, car j'avais derechef 38 degrés de fièvre, comme tous les soirs depuis près de quinze jours.
Rem. Il semble que le mot ait souvent la signification de « immédiatement » dans le vocab. passif contemp.

sibyllin



des sibylles (prophétesses qui rendaient des oracles). Oracles sibyllins.
fig.: dont le sens est obscur, mystérieux, symbolique comme celui des oracles. Style, terme, texte sibyllin ; parole, littérature sibylline. « Il avait le goût des déclarations sibyllines qui impressionnaient ses élèves. »

thomisme

thomisme



doctrine philosophique et théologique de saint Thomas d'Aquin, reposant sur l'observation du réel ("réalisme philosophique"). « Comme Aristote, Saint Thomas est un réaliste : il valorise l'expérimentation et l'humilité devant le réel. » « Le thomisme est depuis le début du XXe siècle la philosophie officielle de l'Église catholique. »

se rebéquer



pop.: se rebiffer, se révolter, répliquer avec insolence, avec colère. « Ne t'avise pas de te rebéquer! »

rebecca : bagarre.
faire du rebecca, aller au rebecca : protester, chercher la bagarre. « Je vais te passer l'envie de faire du rebecca! »

bernique

bernique



mollusque gastéropode, à coquille conique, sans opercule, qui vit fixé aux rochers (=patelle ou "chapeau de chinois").
fig: « seule une poignée d'irréductibles subsiste, comme bernique sur son rocher. »
pop.: interjection exprimant la déception.

rinceau

rinceau



ornement de sculpture, de peinture, d'orfèvrerie, etc., emprunté aux rameaux des plantes qui se recourbent en volutes. Rinceaux contournés, fleuris; rinceaux gothiques; rinceaux d'or; rinceaux de fleurs, de feuillages; fenêtre à rinceaux. « Les portes sont décorées de rinceaux gracieusement enroulés, martelés et ciselés. » « Pièces de vaisselle décorées de lambrequins et de rinceaux bleus. »
support de métal en forme de branche recourbée destiné à retenir les rideaux.

lazaret

lazaret



établissement de mise en quarantaine des personnes susceptibles d'avoir contracté une maladie épidémique. « À Gênes, il dut demeurer quelques jours au lazaret en quarantaine. »
léproserie, maladrerie. « Lépreux réunis dans les lazarets établis à Madère et à Manille. »

millénium



règne terrestre du Messie avant le jugement dernier, d'une durée de mille ans, annoncé par les millénaristes ou chiliastes.
p. ext.: longue période de paix et de bonheur sur terre. « Depuis Proudhon jusqu'à l'Internationale, plusieurs sortes de milléniums ont été construits sur le papier, et nous savons quels ravages ils font dans des cerveaux incultes conduits par des cerveaux demi-cultivés. »

pulvérulence

pulvérulence



état de ce qui est réduit en poudre, en très fines particules. La pulvérulence de la farine.
p. méton., au plur.: fines particules. « Sur un mince liseré d'horizon, les lignes vagues de villes de lointains baignées de pulvérulences micacées. »
p. anal.: état de ce qui est perçu comme étant pulvérisé ou en poudre. « Tout s'agitait dans une sorte de pulvérulence lumineuse. » « L'été, les terres ardentes fumaient dans la pulvérulence dorée de l'air. »

pulvérulent
qui est à l'état de poudre ou qui se réduit facilement en poudre ou en poussière. Substances, cendres pulvérulentes. « Les émanations pulvérulentes du blé chaud nous saisissaient à la gorge. »
p. métaph. « Aucun de ces êtres pulvérulents ne m'intéresse. » « Nos démocraties pulvérulentes n'ont fait que dissoudre et brasser des forces sans cohésion. »
poussiéreux, couvert d'une couche de poussière.

hourvari



cri des chasseurs ou sonnerie de trompe pour ramener les chiens tombés en défaut.
ruse d'une bête traquée consistant à revenir sur ses voies pour mettre les chiens en défaut. Faire un hourvari; saut en hourvari.
littér.: difficulté inattendue. « Le hourvari de la fusion a exacerbé les tensions au sein du personnel. »
grand tumulte. « Le hourvari des clameurs, des trompettes. » « Un hourvari violent annonça l'arrivée de la patrouille. »

être refait



fam.: être trompé, mystifié, escroqué. « Ne rouscaillez pas, on a été refaits cette nuit et nous ne possédons plus un pélo. »

voxophile



personne qui s'intéresse au doublage (cinéma)

salonnard



péj.: habitué des salons mondains, souvent snob et intrigant. « Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. D'un crayon habile, il stigmatisait politiciens vénaux et juges dociles, banquiers véreux et salonnards faisandés. »

jeter sa gourme



la gourme est une maladie bénigne du poulain, provoquant la sécrétion d'une morve également appelée "gourme". Tous les poulains ou presque la contractent, comme une étape obligée avant l'âge adulte. "Jeter sa gourme" a ici le sens d'"émettre des sécrétions".
p. ext., fig.: frasques de jeunesse. « Un jeune homme doit jeter sa gourme, et le plus tôt est le mieux. »
jeter la gourme de qqc. « Sa raison mûrissait, il avait jeté la gourme de ses rancunes. »

poulaine

poulaine



chaussure à l'extrémité allongée en pointe, parfois relevée, à la mode au Moyen Âge. « Des chaussures à la poulaine. »
p. anal.: « Séoul et ses toits à la poulaine. »
comme les souliers à la poulaine. « Les cavaliers chinois ont des bottes de velours noir dont les bouts pointus se relèvent à la poulaine. »

gimmick



quelques notes de musique capables de capter l'oreille de l'auditeur. Le terme vient du jazz.
phrase musicale répétée, ostinato, riff.
chose qui revient régulièrement et qui se retient facilement : phrase de cinéma, une attitude, paroles de chansons, etc.

meulon

meulon



petite meule de foin provisoire. « On fait des foins; les paysans en rapportent des meulons sur leurs têtes. »
p. anal. petit tas de sel extrait d'un marais salant (=javelle, mulon).

keepsake

keepsake



[de l'anglais to keep, garder, et sake, amour] livre-album élégamment présenté, comportant des poésies et des fragments de prose, autrefois offert en cadeau à Noël et au jour de l'an. « Incapable de lui écrire un sonnet, il finit par en copier un dans un keepsake. » « En décembre il pleut inévitablement des almanachs et des keepsakes. »
figure, image, paysage, etc. de keepsake = d'une élégance raffinée, d'une grâce délicate. « Ici, dans ce décor de keepsake, l'imagination se refuse à concevoir la menace qui pèse si lourdement sur le monde. » « Les îlots, les ponts rustiques et les pièces d'eau se succédent dans des paysages de keepsake. »
d'un raffinement excessif, artificiel ou un peu mièvre. « Une dame coiffée avec une afféterie de keepsake. » « De vraies élégantes et non des bourgeoises de keepsake, qui veulent avoir de l'âme. »

ignivome

ignivome



qui vomit du feu. Volcan, cheminée ignivome. « Un volcan empanaché de fumée et de flammes, au-dessus de petits monticules ignivomes. » « Un char attelé de deux dragons ailés et ignivomes. »

argentin



son très vibrant, qui résonne comme l'argent. « On n'entendait que la voix grave et sonore du colon, et par instants le timbre pur et argentin de celle de Jenny. » « Les clochettes se mirent à tintinnabuler joyeusement avec leurs petites voix grêles, argentines ou cuivrées... »
qui a l'éclat et la blancheur de l'argent. « Sable argentin. » « La lune brillait, et nous donnait sa lumière argentine. » « Au clair argentin de la lune. »
ton argentin, peinture argentine : effet de couleur qui rappelle le blanc d'argent. « La peinture de Manet est argentine et blonde, débarbouillée des terres de momie et des jus de pipes qui ont crassé si longtemps les toiles. »

dosseret



dossier d'un siège en forme de dais, dais surmontant un siège. « Des sièges seigneuriaux à dosserets. »
pilastre ou saillie servant de support à un arc, ou de jambage à une ouverture. « Des dosserets supportent les retombées des arcs. »

fader



arg.: partager (un butin, une somme d'argent). « Si tu as quelque chose en portefeuille, n'oublie pas de 'fader'. » « Tiens, ajouta-t-il, lui tendant deux biftons de dix sous. Fadez-vous ça toi et ta camarade. »
p. ext.: servir largement. « Tony s'en alla vers son bar et s'y fada une rasade de fine. »
fader (qqn) de : « quand on est fadé comme vous l'êtes de soixante jours de prison, ce n'est pas pour qu'on s'épaississe le sang à dormir comme des pourceaux. »
se faire fader : contracter une maladie vénérienne. « Avec ces filles? Libre à toi de te faire fader, mon vieux, ce n'est pas moi qui te soignerai! »

ardillon

ardillon



pointe fixée sur la boucle d'une ceinture, d'un ceinturon ou d'une sangle, pour en assurer la fermeture en pénétrant dans un des trous de la courroie.
partie terminale de l'hameçon : « le brochet est hors de l'eau, l'horrible et cruel ardillon transperce sa lèvre. »

jujube

jujube



fruit sucré du jujubier, à pulpe jaune, consommé frais ou sec. « Le jujube est employé en décoction comme adoucissant contre la toux. »
de jujube : de la teinte de ce fruit. « Deux petites ailettes, rouge de jujube. »

naïade

naïade



nymphe des sources et des ruisseaux. « En sa claire fontaine, la naïade s'endort au sein des verts roseaux. »
p. méton.: représentation plastique de cette divinité (=nymphe). « On entend le bruit de l'eau perlant sur le torse ébréché des naïades. »
p. anal.: baigneuse, nageuse. « Vos cheveux noirs qui ont l'air toujours mouillés, comme ceux d'une naïade sortant du bain. »

ad usum delphini

ad usum delphini



suffisamment édulcoré pour être à l’usage des enfants, en parlant d’une œuvre de l’esprit (du latin "à l’usage du Dauphin"). « Il y a deux Histoires : l'Histoire officielle, menteuse qu'on enseigne, l'Histoire "ad usum delphini " ; puis l'Histoire secrète, où sont les véritables causes des événements, une histoire honteuse. »
ouvrage expurgé.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2534 mots)