Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)

dadaïsme

dadaïsme



mouvement fondé en 1916 à Zurich par Tristan Tzara, qui vise à renverser la conception traditionnelle de l'art par la provocation et la dérision. Les dadaïstes (Aragon, André Breton, Éluard, etc.) refusent de participer à la guerre et appellent au renversement des valeurs établies.
Le mouvement dada a influencé le surréalisme.

hassidisme



de "hasid"=pieux. Mouvement religieux Juif, d'inspiration mystique et piétiste qui se développa en Pologne/Russie à partir de 1740. Se caractérise par une grande ferveur religieuse, une exubérance exprimée au niveau de la musique et de la danse. Tenue caractéristique : barbe, chapeau à large bord et long manteau noir.

emmi

emmi



au milieu de. « Emmi les champs de chardons. » « La libellule erre emmi les roseaux. »

bis repetita placent



se dit d'une chose qui, plus elle est répétée, plus elle plaît (aphorisme tiré de "l’Art poétique" d’Horace). « Encore une fois, j'ai dû leur répéter les instructions, bis repetita placent ! »

syndrome de Peter Pan



syndrome caractérisant les enfants angoissés par l'idée de grandir et les adultes instables dans le monde adulte.

vitrauphanie

vitrauphanie



autocollant destiné à être appliqué sur une vitre, une vitrine, et à être vu de l'extérieur. Mot formé à partir de "vitre" et de la racine grecque phanos : "clair, lumineux, brillant".
d'abord limitée à l'imitation de vitraux, la vitrauphanie est aujourd'hui utilisée à des fins signalétiques et décoratives.

vélin

vélin



peau de veau mort-né préparée pour l'écriture ou l'illustration, plus lisse et plus fine que le parchemin ordinaire. Dessiner, écrire sur vélin; manuscrit, miniature sur vélin.
p. méton.: ouvrage ancien imprimé sur vélin.
(papier) vélin = papier de luxe imitant la blancheur et l'uni du vélin. Exemplaire sur vélin. « Faites imprimer ces poésies sur vélin satiné. »
toile vélin = toile métallique sur laquelle on estampe le filigrane des billets de la Banque de France.

quiétisme



doctrine mystique élaborée au 17ème siècle par Miguel de Molinos et introduite en France par Fénelon, selon laquelle la perfection chrétienne réside dans la quiétude, c'est-à-dire l'« amour pur » et la contemplation de Dieu, en l'absence de toute activité propre de l'âme. « C'est l'erreur même du quiétisme de prétendre entrer par notre propre industrie dans une passivité que Dieu seul peut donner. »
p. anal.: attitude ou état d'indifférence, de passivité, d'inaction. « Il ne quitta jamais son village, par paresse, ou par cette sorte de quiétisme profond qu'il y avait en lui. »
p. anal.: attitude politique ou religieuse qui pourrait rappeler le quiétisme de Molinos par le refus d’intervenir dans les affaires publiques. « L'islam "quiétiste" prône un respect inconditionnel des prescriptions coraniques, au mépris de la vie sociale et politique. »

caftan

caftan



vêtement oriental en forme de longue pelisse fourrée. Caftan de soie. « L'émir et sa famille, revêtus de cafetans et de pelisses magnifiques. »

cucule

cucule



capuchon de moine. « Le jeune religieux, ayant relevé sa cucule sur sa tête. »
vêtement de laine grossière, à capuchon, porté par les religieux. « Il portait une cucule élimée. »

hexagramme

hexagramme



figure géométrique composée de de deux triangles équilatéraux superposés : l’un dirigé vers le haut, l’autre vers le bas (= sexagramme, hexagone étoilé, étoile à six branches).
symbole commun à plusieurs cultures et religions, quoique communément associé au seul judaïsme (= Étoile de David, Bouclier de David, sceau de Salomon). « L'hexagramme, appelé par les Arabes Sceau de Salomon, était dès le Moyen Âge appelé Bouclier de David par les Juifs. » « Traditionnellement, le pentagramme symbolise le microcosme, l'Homme (et ses cinq extrémités : quatre membre plus une tête), tandis que l'hexagramme symbolise le macrocosme, le Monde. »
[ésotérisme] symbole constitué de traits yin et de traits yang, résultant de la combinaison de deux trigrammes.

croquenote

croquenote



pauvre musicien sans talent; en partic. musicien qui exécute facilement, mais sans expression et sans goût. « Cette nuée de croquenotes qui courent le cachet dans la banlieue. »

fustiger



frapper à coups de bâton, de fouet, etc.
blâmer vivement. « Je fustigeais mes passions, j'étouffais mes désirs. »

délices de Capoue



en 215 avant JC, Hannibal et ses soldats hivernèrent dans la ville italienne de Capoue, connue pour sa douceur de vivre. Ils y prirent goût et perdirent l’habitude du combat, ce qui leur valut d'être battus par les Romains.
par ext.: situation particulièrement agréable, propre à faire oublier ses devoirs et obligations. « S'endormir dans les délices de Capoue. »

panspermie

panspermie



théorie selon laquelle les premiers germes de la vie seraient venus d'autres planètes, à travers les espaces sidéraux.
panspermiste. La doctrine panspermiste. « Les panspermistes soutiennent que les germes des êtres vivants sont disséminés partout et qu'ils se développent lorsque les conditions sont favorables. »

éteignoir

éteignoir



instrument en forme de cône creux, destiné à éteindre la flamme de la chandelle. « Ayant été prendre un éteignoir sur la table de nuit, elle en coiffa successivement chaque bougie du candélabre, et partit. La pièce à présent paraissait sombre. »
fig.: ce qui, ou celui qui, arrête l'élan, l'entrain, l'enthousiasme. « Charles était un éteignoir, il parlait peu et ennuyait tout le monde. » « Elles étouffaient l'artiste sous l'éteignoir de leur affection, qui s'appliquait à domestiquer le génie, à le niveler jusqu'à ce qu'il fût à la mesure de leur médiocrité. »
en éteignoir = en forme d'éteignoir. « Des tourelles en poivrière et des hauts toits en éteignoir. »

cérulé

cérulé



d'un bleu vif, d'un bleu d'azur. Yeux cérulés, flots cérulés. « Les cimes se détachent sur les espaces cérulés. » « Quand l'arbre fut orné des oiseaux cérulés qui laissaient pendre leurs ailes, ses fruits parurent d'une pourpre éclatante, tandis que l'arbre semblait avoir poussé tout à coup un feuillage d'azur. »

potron-minet

potron-minet



le point du jour, l'aube, le petit matin. À potron-minet, dès (le) potron-minet. « Au travail dès potron-minet. » « Il n'y a plus de métro avant potron-minet. »

madré



qui est veiné, tacheté. Érable madré, porcelaine madrée, savon madré.
rusé sous des apparences de bonhomie, de simplicité (=matois, retors). « Un homme d'affaires intrigant et madré, capable d'un mauvais coup sous ses abords mielleux. » « C'est un madré. »
madrerie = caractère, qualité d'une personne madrée. « Elle pallie son manque d'éducation par sa rapidité, sa netteté, sa madrerie paysanne »
madrure = aspect madré, tacheté.

peccamineux

peccamineux



qui est de l'ordre du péché; relatif au péché (=coupable, répréhensible). Acte peccamineux; pensée peccamineuse; maladie peccamineuse. « L’homosexualité demeure peccamineuse pour de nombreux croyants. »
rare : qui est enclin à pécher, capable de faire le mal (=faillible, fautif).
p. méton.: nature, condition peccamineuse de l'homme. « Pour transcender sa condition peccamineuse... »

violine

violine



d'un violet pourpre. Étoffe, robe, soie violine. « Antoinette, insolente, triomphante, étalait sa robe violine et sa chevelure invraisemblablement échafaudée en coques monstrueuses. » [couleur]

point Godwin

point Godwin



[internet] instant d’une conversation où les esprits sont assez échauffés pour qu’une référence au nazisme intervienne (= "reductio ad Hitlerum"). Atteindre le point Godwin. « Le débat atteint son point Godwin : Hitler est invoqué. »
[internet] ironique : « récompense » qu’on attribue à quiconque utilise Hitler ou le nazisme comme argument dans une discussion en ligne. « Elle gagne un point Godwin en comparant les Gilets Jaunes à la peste brune. »

L'expression "point Godwin" a pour origine l'observation faite en 1990 par l'avocat américain Mike Godwin : "plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1".

récliné



[botanique] dont l'extrémité pointe vers le sol. Feuilles réclinées.

cyclothymie



trouble de l'humeur de type bipolaire, caractérisé par l'alternance de phases d'excitation et d'abattement. « L'un est constant et tenace, l'autre, cyclothymique et velléitaire. »
fig.: « l'humeur cyclothymique des salariés n’est pas inéluctable... »

flave

flave



[du lat. flavus, "jaune"] d'un blond doré très lumineux. « Ses cheveux sont flaves, rutilants, avec des effets fauves comme les teintes du soleil couchant, comme le nimbe lumineux de quelques têtes de Rembrandt... » [couleur]

agent orange

agent orange



surnom donné à un herbicide employé par l'armée des États-Unis pendant la guerre du Viêt Nam pour détruire les forêts où se cachait l'ennemi. La recherche a mis en évidence son action tératogène et cancérigène.
l'agent orange était produit par l'entreprise américaine Monsanto.

indigence



pauvreté, misère. Vivre, mourir, tomber dans l'indigence
dénuement, pauvreté (de qqch). L'indigence d'un logis, d'un vêtement, d'un décor.
p métaph.: indigence du cœur, de l'esprit, de l'âme, d'idées ; indigence intellectuelle, morale. Sentiment d'indigence. « Il voit cet échec comme la preuve de son indigence et de sa nullité. »
insuffisance, manque. Indigence de la natalité, des effectifs. Indigence de la langue, du vocabulaire.
fig.: médiocrité, petitesse. Indigence du théâtre contemporain, de la sculpture. « Je compte sur votre imagination pour relever l'indigence de mes lettres et colorer les pâleurs de mes expressions. »

havir



brûler, dessécher qqch en surface sans cuire en dedans. « Le trop grand feu havit la viande. »
fig. « ne laissez pas vos enfants se hâvir l'imagination au foyer desséchant de la télévision. »

cénesthésie



sensibilité organique, émanant de l'ensemble des sensations internes, qui suscite chez l'être humain le sentiment général de son existence, indépendamment du rôle spécifique des sens. « Certains rêves, que l'on peut qualifier de cénesthésiques, peuvent révéler des affections et maladies bien avant l'apparition de symptômes caractérisés. »
l'hypocondrie ou la schizophrénie provoquent des altérations de la cénesthésie.

chambranle

chambranle



cadre de bois ou de pierre composé de deux montants verticaux et d'un linteau, et qui borde une fenêtre, une porte ou une cheminée. « Le chambranle de la cheminée était encombré de laines, de bobines. Chambranle en marbre ; chambranle chargé d'ornements ; chambranle simple, mouluré ; s'appuyer au chambranle, sur le chambranle. »

traille

traille



amarre reliée à un bac et pourvue d'une poulie mobile le long d'un câble établi au travers d'un cours d'eau. Bac à traille. « La traille doit être éclairée près des deux rives. » « Avant la construction du pont, un bac à traille permettait de traverser le fleuve. »

rubéfier

rubéfier



rendre rouge. « Une goutte de sang frais et vif rubéfiait ses lèvres. » « Des sardines fraîches se rubéfient sur les braises du foyer. » « L'action des eaux d'infiltration a oxydé et rubéfié le sol. »

mirliflore



jeune fat, qui se pique d'élégance (=gandin, gommeux). « Fritz était là, devant la glace, vêtu comme un mirliflore. »

escobar



personnage hypocrite, sachant utiliser d'adroits subterfuges pour arriver à ses fins ou les justifier.
escobarder : agir, parler en escobar. « Lord Whitworth escobarda comme il put, mais n'en maintint pas moins les assertions du document officiel. »
escobarderie : pratique (habituelle) de l'hypocrisie à la manière d'un escobar. « Tout ce que peuvent donner l'escobarderie patriotique, l'objection tacite et la restriction mentale se devinait dans ses mains de patte-pelu. ».
p. méton.: action, propos hypocrites, dignes d'un escobar. « Par les plus misérables escobarderies de la terre vous me demandez toujours des réponses sur ce que vous ne savez que trop. »

ingénu



qui agit, parle avec une innocente franchise sans rien dissimuler de ses pensées, de ses sentiments

roué



rusé, sans scrupule, habile à tromper pour trouver son avantage. « Un petit roué, qui a abusé de votre bonté et comptait faire une excellente affaire en vous épousant. » « L'enfant en tira parti, avec la candeur rouée de ces petits êtres qui ont tendance à croire que l'univers gravite autour d'eux. »
femme expérimentée dans le domaine de l'amour. « Une rouée, une fille de vice. »
qui fait preuve d'une grande habileté dans son art. « Le plus roué de nos rimeurs. »

rouerie : moyen, procédé employé pour tromper, pour tirer un avantage; ruse malhonnête (=fourberie, intrigue). « Vous ignorez, monsieur le comte, les roueries des paysans. »

pectiné

pectiné



pourvu d'une structure en forme de dents de peigne (=penné). Antennes, feuilles pectinées ; végétal pectiné. « Le sapin pectiné, aussi appelé sapin blanc ou sapin commun, est fréquemment utilisé comme arbre de Noël. »
toit pectiné : toit pentu à bords dentelés par les extrémités des chevrons.

accouver



faire couver en préparant un nid et des oeufs. « Accouver une poule. »
fig : s'accroupir comme une poule qui couve. « Elle s'accouve, sa robe qui bouffe tout autour d'elle s'accroche par la frange aux épines, le pasteur jette son manteau, elle s'y couche sur le dos. »

écouvillon

écouvillon



[boulangerie] vieux linge attaché à un long bâton, avec lequel on nettoie le four.
[artill.] petite brosse cylindrique dont on se sert pour nettoyer ou graisser les armes à feu. Écouvillon de fusil, de revolver. Passer l'écouvillon. « Pour les carabines, l'étroitesse du canon fait que l'écouvillon métallique passe difficilement. »
p anal.: brosse cylindrique munie d'un manche, employée pour nettoyer l'intérieur des bouteilles, des instruments de musique dans lesquels on souffle, etc.
[méd.] brosse ou boule de coton fixée au bout d'une longue tige et destinée à nettoyer une cavité profonde, à faire des prélèvements ou à appliquer des solutions antiseptiques.
arg.: tête d'écouvillon = tête rasée et dont les cheveux sont hérissés.

écouvillonner
nettoyer avec un écouvillon un four, le canon d'une arme à feu.
p. anal. [méd.] : nettoyer une cavité naturelle ou pathologique avec un écouvillon. « Prélèvements effectués au moyen d'un écouvillon stérile. »
fig.: nettoyer, purifier. « Nous nous sentîmes tous délivrés, soulagés, écouvillonnés, replacés dans un univers respirable. » « Une palmeraie, à l'horizon; les plus hauts palmiers écouvillonnent le ciel. »

équarrir

équarrir



tailler (une bille de bois, un bloc de pierre) à angles droits, rendre carré. Équarrir une poutre, une pierre, un bloc de marbre.
fig.: dégrossir, affiner. « Plus on s'efforcera d'équarrir l'intelligence des pauvres diables, plus on développera en eux les germes de la souffrance morale et de la haine »
dépecer et découper un animal mort. Équarrir un cheval, un mouton. « Cet équarrisseur littéraire ne discute pas une oeuvre, il la dépèce. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)