Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)

escobar



personnage hypocrite, sachant utiliser d'adroits subterfuges pour arriver à ses fins ou les justifier.
escobarder : agir, parler en escobar. « Lord Whitworth escobarda comme il put, mais n'en maintint pas moins les assertions du document officiel. »
escobarderie : pratique (habituelle) de l'hypocrisie à la manière d'un escobar. « Tout ce que peuvent donner l'escobarderie patriotique, l'objection tacite et la restriction mentale se devinait dans ses mains de patte-pelu. ».
p. méton.: action, propos hypocrites, dignes d'un escobar. « Par les plus misérables escobarderies de la terre vous me demandez toujours des réponses sur ce que vous ne savez que trop. »

rouet

rouet



machine à roue mue par une pédale ou par une manivelle, servant à filer le lin, le chanvre, la laine, etc. Filer au rouet; ronron, ronflement du rouet.
ronronnement, bruit sourd et monotone. Rouet des guêpes. « Je m'endors, bercé par le rouet monotone du fleuve. »
cage à rouet = cage munie d'un cylindre tournant. « Une cage à rouet avec un écureuil dedans. »
fig. être au rouet = être dans un cercle vicieux, dans l'embarras. « Je suis au rouet à l'idée de quitter ce pays que j'aime. »

pectiné

pectiné



pourvu d'une structure en forme de dents de peigne (=penné). Antennes, feuilles pectinées ; végétal pectiné. « Le sapin pectiné, aussi appelé sapin blanc ou sapin commun, est fréquemment utilisé comme arbre de Noël. »
toit pectiné : toit pentu à bords dentelés par les extrémités des chevrons.

accouver



faire couver en préparant un nid et des oeufs. « Accouver une poule. »
fig : s'accroupir comme une poule qui couve. « Elle s'accouve, sa robe qui bouffe tout autour d'elle s'accroche par la frange aux épines, le pasteur jette son manteau, elle s'y couche sur le dos. »

écouvillon

écouvillon



[boulangerie] vieux linge attaché à un long bâton, avec lequel on nettoie le four.
[artill.] petite brosse cylindrique dont on se sert pour nettoyer ou graisser les armes à feu. Écouvillon de fusil, de revolver. Passer l'écouvillon. « Pour les carabines, l'étroitesse du canon fait que l'écouvillon métallique passe difficilement. »
p anal.: brosse cylindrique munie d'un manche, employée pour nettoyer l'intérieur des bouteilles, des instruments de musique dans lesquels on souffle, etc.
[méd.] brosse ou boule de coton fixée au bout d'une longue tige et destinée à nettoyer une cavité profonde, à faire des prélèvements ou à appliquer des solutions antiseptiques.
arg.: tête d'écouvillon = tête rasée et dont les cheveux sont hérissés.

écouvillonner
nettoyer avec un écouvillon un four, le canon d'une arme à feu.
p. anal. [méd.] : nettoyer une cavité naturelle ou pathologique avec un écouvillon. « Prélèvements effectués au moyen d'un écouvillon stérile. »
fig.: nettoyer, purifier. « Nous nous sentîmes tous délivrés, soulagés, écouvillonnés, replacés dans un univers respirable. » « Une palmeraie, à l'horizon; les plus hauts palmiers écouvillonnent le ciel. »

équarrir

équarrir



tailler (une bille de bois, un bloc de pierre) à angles droits, rendre carré. Équarrir une poutre, une pierre, un bloc de marbre.
fig.: dégrossir, affiner. « Plus on s'efforcera d'équarrir l'intelligence des pauvres diables, plus on développera en eux les germes de la souffrance morale et de la haine »
dépecer et découper un animal mort. Équarrir un cheval, un mouton. « Cet équarrisseur littéraire ne discute pas une oeuvre, il la dépèce. »

sibyllin



des sibylles (prophétesses qui rendaient des oracles). Oracles sibyllins.
fig.: dont le sens est obscur, mystérieux, symbolique comme celui des oracles. Style, terme, texte sibyllin ; parole, littérature sibylline. « Il avait le goût des déclarations sibyllines qui impressionnaient ses élèves. »

thomisme

thomisme



doctrine philosophique et théologique de saint Thomas d'Aquin, reposant sur l'observation du réel ("réalisme philosophique"). « Comme Aristote, Saint Thomas est un réaliste : il valorise l'expérimentation et l'humilité devant le réel. » « Le thomisme est depuis le début du XXe siècle la philosophie officielle de l'Église catholique. »

tabide



d'une maigreur excessive.
fig.: sans volonté, sans force. Esprit tabide et léthargique.

se rebéquer



pop.: se rebiffer, se révolter, répliquer avec insolence, avec colère. « Ne t'avise pas de te rebéquer! »

rebecca : bagarre.
faire du rebecca, aller au rebecca : protester, chercher la bagarre. « Je vais te passer l'envie de faire du rebecca! »

apodictique



qui présente un caractère de vérité absolue. Jugement, proposition apodictique. Ex: Par un point passent toujours un nombre infini de droites.
p.ext.: « tout est mis en œuvre pour nous présenter la crise comme une évidence apodictique n'admettant qu'une réponse : l'austérité. »

bernique

bernique



mollusque gastéropode, à coquille conique, sans opercule, qui vit fixé aux rochers (=patelle ou "chapeau de chinois").
fig: « seule une poignée d'irréductibles subsiste, comme bernique sur son rocher. »
pop.: interjection exprimant la déception.

sarment

sarment



rameau ligneux flexible de la vigne que l'on taille et qui, desséché, sert à faire du feu. Sarment de vigne; sarments desséchés; tas de sarments; sec comme un sarment. « Des vignes sauvages qui tordent leurs sarments le long des murailles. » « Des feux clairs de sarments flambaient au fond des cuisines. »
fam., jus de sarment. : vin.
p anal.: tige, branche ligneuse et flexible d'une plante grimpante ou rampante. « Les longs sarments chargés de mûres de la ronce déjà couleur de sang. »

Bleu de méthylène



colorant et désinfectant d'un bleu vif, extrait de la houille.
p. métaph. « Je vois de ma fenêtre, sur la mer d'un bleu dansant de méthylène, les irradiations du zénith se multiplier en facettes miroitantes. » [couleur]

millénium



règne terrestre du Messie avant le jugement dernier, d'une durée de mille ans, annoncé par les millénaristes ou chiliastes.
p. ext.: longue période de paix et de bonheur sur terre. « Depuis Proudhon jusqu'à l'Internationale, plusieurs sortes de milléniums ont été construits sur le papier, et nous savons quels ravages ils font dans des cerveaux incultes conduits par des cerveaux demi-cultivés. »

être refait



fam.: être trompé, mystifié, escroqué. « Ne rouscaillez pas, on a été refaits cette nuit et nous ne possédons plus un pélo. »

voxophile



personne qui s'intéresse au doublage (cinéma)

salonnard



péj.: habitué des salons mondains, souvent snob et intrigant. « Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. » « D'un crayon habile, il stigmatisait politiciens vénaux et juges dociles, banquiers véreux et salonnards faisandés. »

égruger



réduire en poudre, en menues parcelles à l'aide d'un égrugeoir. Sel bien égrugé.
fig. « Filou! t'a osé dire filou! tu veux donc que je t'égruge ? » « Ces voix en farine qui s'égrugent au moindre souffle. »
p. ext.: user, rogner par le frottement. « L'omnibus égrugeant le pavé »

poulaine

poulaine



chaussure à l'extrémité allongée en pointe, parfois relevée, à la mode au Moyen Âge. « Des chaussures à la poulaine. »
p. anal.: « Séoul et ses toits à la poulaine. »
comme les souliers à la poulaine. « Les cavaliers chinois ont des bottes de velours noir dont les bouts pointus se relèvent à la poulaine. »

gimmick



quelques notes de musique capables de capter l'oreille de l'auditeur. Le terme vient du jazz.
phrase musicale répétée, ostinato, riff.
chose qui revient régulièrement et qui se retient facilement : phrase de cinéma, une attitude, paroles de chansons, etc.

veau marin

veau marin



phoque. « Le phoque commun ou veau marin est un mammifère carnivore, de la famille des phocidés. »

rouleur



littér.: qui roule, emporte quelque chose. « Des mers, rouleuses de galets, monte un puissant murmure. » « Torrent rouleur d'or. »
manoeuvre chargé de déplacer, de pousser des charges. Rouleur de brouettes.
dans les mines, manoeuvre employé au roulage (=hercheur). « Il était rouleur, c'est-à-dire qu'il poussait, qu'il roulait sur des rails un wagon nommé benne. »

meulon

meulon



petite meule de foin provisoire. « On fait des foins; les paysans en rapportent des meulons sur leurs têtes. »
p. anal. petit tas de sel extrait d'un marais salant (=javelle, mulon).

lit de Procuste

lit de Procuste



règle étroite et tyrannique. « Par le mariage de la religion et de la politique, le concept d'État-nation crée un lit de Procuste culturel. »
Procuste, brigand de la mythologie grecque, torturait les voyageurs en les attachant sur un lit où ils devaient tenir exactement. S'ils étaient trop grands, il leur coupait les membres qui dépassaient ; s'ils étaient trop petits, il les étiraient jusqu'à ce qu'ils atteignent la taille requise.
[personne]

keepsake

keepsake



[de l'anglais to keep, garder, et sake, amour] livre-album élégamment présenté, comportant des poésies et des fragments de prose, autrefois offert en cadeau à Noël et au jour de l'an. « Incapable de lui écrire un sonnet, il finit par en copier un dans un keepsake. » « En décembre il pleut inévitablement des almanachs et des keepsakes. »
figure, image, paysage, etc. de keepsake = d'une élégance raffinée, d'une grâce délicate. « Ici, dans ce décor de keepsake, l'imagination se refuse à concevoir la menace qui pèse si lourdement sur le monde. » « Les îlots, les ponts rustiques et les pièces d'eau se succédent dans des paysages de keepsake. »
d'un raffinement excessif, artificiel ou un peu mièvre. « Une dame coiffée avec une afféterie de keepsake. » « De vraies élégantes et non des bourgeoises de keepsake, qui veulent avoir de l'âme. »

ignivome

ignivome



qui vomit du feu. Volcan, cheminée ignivome. « Un volcan empanaché de fumée et de flammes, au-dessus de petits monticules ignivomes. » « Un char attelé de deux dragons ailés et ignivomes. »

force de Coriolis

force de Coriolis



force centrifuge due à la rotation terrestre. Elle s'exerce sur tous les objets en mouvement, y compris l'atmosphère et les océans. Dans l'hémisphère nord, les vents sont déviés vers la droite. Ainsi, entre Tropiques et Équateur, les vents sont déviés vers l'est.
Contrairement à une croyance populaire, la force de Coriolis est trop faible pour avoir le temps d'influer sur le sens de rotation de l'écoulement de l'eau dans un lavabo qui se vide. Seule la géométrie du lavabo entre en jeu.

plafond de verre

plafond de verre



(de l'anglais "glass ceiling") expression désignant l'impossibilité d'accès de certaines catégories (ex: femmes, immigrés) aux niveaux hiérarchique supérieurs. « Brisons le plafond de verre qui bloque les carrières des femmes dans le secteur. »

dosseret



dossier d'un siège en forme de dais, dais surmontant un siège. « Des sièges seigneuriaux à dosserets. »
pilastre ou saillie servant de support à un arc, ou de jambage à une ouverture. « Des dosserets supportent les retombées des arcs. »

siècle



le monde et ses activités profanes par opposition à la vie consacrée à Dieu, à la vie en religion. Vivre dans le siècle, hors du siècle; vivre selon le siècle; quitter le siècle, renoncer au siècle. « Ce stage dans la cléricature dura peu. Il abandonna à temps une carrière pour laquelle il n'était pas fait et rentra dans le siècle. »
le monde et la civilisation par opposition à la nature, à la vie naturelle. « Le siècle n'a mis aucune marque sur cet horizon qui n'est fait que du grand ciel et des plis du terrain. »
séculariser = passer de l'état religieux à l'état séculier ou laïc. « Un prêtre sécularisé. Le monastère primitif s'est sécularisé. »
transférer un bien d'Église dans le domaine public. « Catherine II avait sécularisé une grande partie des biens de l'Église orthodoxe. »
soustraire une fonction, une institution à la domination religieuse ; la mettre entre les mains des laïcs (=laïciser).
séculier = laïque, non religieux.

naïade

naïade



nymphe des sources et des ruisseaux. « En sa claire fontaine, la naïade s'endort au sein des verts roseaux. »
p. méton.: représentation plastique de cette divinité (=nymphe). « On entend le bruit de l'eau perlant sur le torse ébréché des naïades. »
p. anal.: baigneuse, nageuse. « Vos cheveux noirs qui ont l'air toujours mouillés, comme ceux d'une naïade sortant du bain. »

bure

bure



étoffe grossière de laine brune, lourde, rêche et robuste. Robe, vêtement de bure. « Ses formes gracieuses se révélaient sous la bure épaisse de sa robe. »
p. méton. vêtement confectionné avec cette étoffe. Vêtu, couvert d'une bure; bure de berger, de forçat, de moine.
fig. [p. réf. à la couleur et/ou à la rugosité du vêtement de bure] : « la bure tenace des feuilles mortes demeurait attachée aux chênes. »
p. métaph. : « le crépuscule envahissait la mer et le palais, et la longue bure du soir s'étendait sur le monde. »
p. méton. [p. réf. à l'austérité du vêtement de moine] : « la science a fait comme la liberté : originale et créatrice sous la bure, routinière et paresseuse sous la livrée. »

bleu perruquier

bleu perruquier



bleu criard, d'une intensité excessive. « Maisons peintes en rouge vif ou en bleu de perruquier. » « Des panneaux de bois finement sculptés, hélas recouverts d'un hideux bleu perruquier... »

suppôt



hist.: pers. qui en secondait une autre ou remplissait des fonctions de subalterne. Suppôt de l'Université. Suppôts de la justice.
p. anal., plais.: suppôt d'Esculape = médecin. « Un jeune suppôt d'esculape s'affairait auprès des blessés. »
péj.: celui qui assiste un autre, qui se fait le complice de ses mauvais desseins, de ses mauvaises actions. « Mithridate, roi de Pont, achetait à Rome des suppôts et créatures à la douzaine. » « Des ennemis de la République, des prêtres réfractaires, suppôts du Pape et des tyrans. »
partisan passionné d'une mauvaise cause; adepte. Suppôt de la tyrannie, du despotisme, de l'extrême droite. « On accusait Dubreuilh tantôt d'être un crypto-communiste, tantôt un suppôt de Wall Street. »
p. plaisant.: suppôt de Bacchus = Ivrogne. « Notre source étant un suppôt de Bacchus notoire, cette information est à prendre avec précaution. »
suppôt de Satan, du démon, du diable, de l'enfer = être pervers et malfaisant. « La femme, qu'ils décrivent comme un suppôt de Satan attisant le désir impur des hommes... »

borée

borée



[du gr. boréas, "vent du nord"] dieu grec du Vent du Nord (équivalent de « Aquilon » chez les Romains).
litt.: vent du nord, froid et brutal « Borée glacial, dont le souffle horrible tourmente l’immensité des cieux. » « Quand Janvier lâchera ses borées... »
p ext.: le nord.

calicot

calicot



toile de coton assez grossière, de qualité très ordinaire. Draps, rideaux de calicot; chemise en calicot. « Pourquoi avoir un calicot de coton quand je peux avoir une robe en soie ? »
p. méton.: banderole de calicot ou de tissu grossier portant une inscription. « Les manifestants brandissaient un énorme calicot sur lequel figurait en lettres rouges : "attention, la colère du peuple monte." »
péj.: objet ou symbole de piètre qualité. « Maintenant, ce qu'on me présentait, c'était une religion d'indienne et de calicot, une piété musquée, enrubannée. »
commis élégant, employé de magasin de nouveautés. « Le costume des calicots comportait alors un pantalon blanc, un gilet et des bottes ornées d'éperons. »
fém., rare : « il s'était fortement épris d'une calicote du Bon Marché. »
p. métaph.: vif comme un jeune commis. Avoir l'air calicot. « Un certain je ne sais quoi de fringant dans les manières qu'on pourrait définir genre calicot. »
péj.: employé subalterne de magasin : « ses compagnes n'avaient pour amants que des rustres, des calicots ou des commis de quincaillerie. »

haïku

haïku



court poème japonais (dix-sept syllabes) illustrant l'évanescence des choses.
« Désolation hivernale · je traverse un hameau · un chien aboie. »

lilial

lilial



propre au lis. Parfum lilial.
qui rappelle le lis par sa blancheur. Visage lilial. « La soie liliale de sa peau. »
fig.: pur comme le lis. Candeur liliale.

judéo-bolchevisme

judéo-bolchevisme



terme péjoratif assimilant la judéïté au bolchevisme et au communisme en général (équivalents : "judéo-communisme", "judéo-marxisme").
Le rôle important des Juifs dans l'avènement du communisme est la conséquence de l'oppression qu'ils subissaient de la part des monarchies chrétiennes. Cependant, leurs opposants (Russes blancs d'abord, puis mouvements antisémites européens) y ont vu un complot pour l'hégémonie du peuple Juif.
Avec la théorie du judéo-bolchevisme, les nazis réussirent à rallier à leur cause des fractions de la société jusqu'alors réticentes, comme l'Église, foncièrement anticommuniste.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)