Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)

putatif



enfant, père putatif = qui est supposé être l'enfant de. « Je soupçonne que je ne suis que son fils putatif. »
p. métaph.: « Lavoisier, le père putatif de toutes les découvertes qui font du bruit. »
mariage putatif.: mariage que les parties ont contracté à tort, mais de bonne foi, dans l'ignorance où elles sont des empêchements qui s'opposaient à leur union.
p. ext.: qui est supposé être. « Peut-être mon offenseur putatif ne voulait-il pas m'offenser... »

préquelle



(fém. - ou "prequel", masc.) épisode précédent mais réalisé après un épisode déjà diffusé (ex: Star Wars - Episode 1 à 3).
Il s'agit de la francisation du mot prequel, néologisme anglais réunissant sequel (suite) et le préfixe "pre" (avant).

venue



manière dont une plante pousse, un animal grandit (= croissance). « Des plantes d'une belle ou d'une bonne venue. Un cerf de bonne venue, daguet à sa première tête, passera huit-cors à sa 2ème tête et dix-cors à sa 3ème. »
manière dont une action se déroule. « L'auteur a écrit cette nouvelle d'une seule venue » (= d'un trait).

billebarrer



fam.: bigarrer par un mélange bizarre de diverses couleurs. « On a billebarré ce mur d'une étrange façon. »

titraille



en journalisme, ensemble des éléments entrant dans la composition d'un titre (surtitre, titre, sous-titre, chapeau), qui le cas échéant doit s'accorder à l'illustration.

ectogénèse

ectogénèse



procréation d'un être humain dans un utérus artificiel. « Avec l’ectogénèse, qui déchargera la femme de la gestation, s’achèvera la révolution de la condition féminine. »

platier

platier



surface plane inclinée vers la mer, affleurement de roches, ou partie d'une plage apparaissant à marée basse.
surface horizontale d'un haut-fond sous marin, parfois visible à marée basse. « La plus grande partie du platier, immergée aux hautes mers, forme les îles qui jalonnent l'atoll. » « Lorsqu'on se promène à marée basse sur le platier du récif, on peut retrouver les vestiges de navires anciens. »

florescence



synon. littér. et mélioratif de excroissance. « Les florescences de la chair. » « Florescences vénéneuses. »
florescent : qui est en floraison. « Les boulevards sont un parterre toujours florescent, hiver comme été. » « Ses bras s'ouvraient vers l'étendue florescente qui ondoyait. »

incarnadin

incarnadin



d'une couleur plus pâle que l'incarnat. Soie incarnadine. Velours incarnadin. « Ce ruban est d'un très bel incarnadin. » « Sa chemise déchirée laisse entrevoir une blessure, entaille humide, incarnadine. »

glauque

glauque



d'une couleur verte blanchâtre ou bleuâtre comme l'eau de mer. « Il avait les yeux pers ou glauques, comme ceux des lions ou des anciens barbares. » « Une robe de vert glauque, de cette nuance que seules les blondes les plus sûres de leur teint peuvent affronter. » « L'air, trop chargé de vapeur pour être parfaitement limpide, étale sur les verts sombres des forêts et les verts glauques des savanes, un glacis de nacre azurée. »
« La lumière était immobile et stagnante, d'un glauque aussi glacial et morne que celui d'un abîme marin. »
fig., péj.: qui manque de netteté, de précision. « Un film à l'atmosphère sombre et glauque. »
se glauquer : prendre une couleur glauque. « L'atmosphère se glauque avec des teintes d'aquarium »

rapin

rapin



apprenti dans un atelier d'artiste peintre ; élève peintre.
peintre médiocre. « Auprès de grands artistes fameux se sont groupés les rapins de Montmartre. »
rapinade : peinture médiocre. « De prétentieuses rapinades, odieuses pour l'œil d'un vrai amateur. »

acmé



point culminant
paroxysme

écoline

écoline



flacon de peinture aquarelle, ou "encre aquarelle", hautement soluble à l'eau, permettant de réaliser des dégradés très subtils. Utilisée en bande dessinée et dans les compositions et paysages. « Coloriser une illustration à l'écoline. »

belluaire

belluaire



celui qui combattait contre les bêtes fauves dans les amphithéâtres romains (=bestiaire, gladiateur), ou qui entretenait les animaux du cirque.
p. ext, litt.: dompteur de bêtes fauves dans les cirques ou plus spécialement celui qui est chargé de les soigner. Le tigre, fouaillé par un belluaire, tâchait de lui happer son fouet et d'en avaler la mèche.

écornifler



se procurer à bon compte, par ruse, en volant. « Je parierais que c'est le nouveau qui m'a écorniflé mon pain l'autre jour. »
manger sans payer. « Écornifler les tables, est le propre ou d'un indigent, ou d'un homme qui se respecte peu. »
érafler, endommager (=écorner). « Mes sièges d'acajou neuf sont tout écorniflés par les guêtres de peau de bique, les souliers à clous, et les sarraux. »
fig.: endommager, porter atteinte à. « Ces histoires de putinerie écorniflent la morale. »
écornifleur : personne qui se procure à bon compte, par ruse, en volant, en parasitant, ce qui est nécessaire à son existence (=parasite, tricheur). « Impossible de trouver un aussi grand écornifleur et un aussi bas coquin... »
p. ext.: personne qui profite d'une situation. « Cet écornifleur administratif laissait aller les choses, soucieux seulement de toucher son traitement. »

bobèche

bobèche



petite pièce concave à rebord, percée à son milieu d’un trou cylindrique, qu’on adapte aux chandeliers, aux lustres, aux girandoles, afin de recueillir leur cire fondue. Bobèche d’argent, de cuivre, de cristal. « Elle claqua la porte si fort qu'une bobèche dansa et tinta autour d'une bougie. »
joueur de parade, pitre, bouffon. Costume de bobèche. « Un bobèche au pantalon couleur de souffre, au gilet jaune agrémenté de passements rouges, distrayait l'assemblée. »
fig., pop.: niais. Un vrai bobèche.

fluer



couler. « La fontaine fluait à cinq pas devant la porte. L'humeur qui flue de ses oreilles. »
p. ext.: se répandre. « Dans le demi-brouillard où flue un goût de rhum. Sens-tu fluer vers toi les parfums d'alentour? Ton corps est cette nuit profond comme la terre. »
monter : la mer flue et reflue.
p. métaph. [en parlant du temps] se dérouler. « La vie qui flue et reflue, s'écoule et se recompose. »
[en parlant de ce qui échappe à notre contrôle] s'écouler : « tout ce qui flue de nous d'original dans les moments d'abandon... »
[en parlant d'une façon fluide de s'exprimer]. « La pensée flue pure d'un cours limpide et sinueux sous les mille ombrages fleuris. »
★ fluant : qui change. « La fluante réalité. »
fig: fluée : fait de fluer sans arrêt. « Le salon, avec sa tapisserie de vieilles dames qui dorment le long d'un mur, l'averse des conversations, la fluée des sornettes, la pluie sans fin des polkas et des valses! »

élimer



user une étoffe par un frottement répété. « Il a élimé son veston. » « Les lumières de l'intérieur des boutiques élimaient la trame comme les étoiles éliment la nuit. »
p. métaph. « À polir et repolir cent fois un ouvrage, on finit par élimer la trame de telle façon qu'elle se dépersonnalise. »
pronom. à sens passif : « Cette étoffe s'élime. » « Cette veste s'élime aux coudes et aux poignets. »
p. anal. « C'était une vieille alliance d'or. On sentait que la main où elle s'était élimée ainsi, ne reculait devant aucune besogne. »

élimé
qui a été usé par un long usage (=râpé, usé). Linge, tapis, tissu élimé; cet habit est tout élimé. « Son linge était malpropre, sa jaquette usée, son pantalon élimé. » « Il était vêtu d'un veston d'intérieur tellement élimé sur le devant qu'à cet endroit il y avait comme une large plaque blanchâtre : c'était la corde du vêtement qui apparaissait. »
p. anal. « Il y a bal sur la place du Castillo, entre de vieux acacias élimés. »
fig.: fatigué, usé. Corps élimé; personne élimée jusqu'à la corde. « Il était usé de corps, élimé d'âme, inapte à aimer. »

panthéisme



doctrine selon laquelle Dieu est en toute chose, dans chaque être, et ne fait qu'un avec l'univers. On dit alors que Dieu est immanent, par opposition au Dieu transcendant (extérieur au monde) et personnel du théisme. « Le panthéisme, en supprimant la personnalité divine, est aussi loin qu'il se peut du Dieu vivant des religions anciennes. » « Selon la doctrine des panthéistes, Dieu est l'unité du monde, Dieu est dans l'homme, dans chacun de nous. »
p. ext.: attitude d'esprit qui tend à représenter la nature comme un être divin auquel on rend un culte. « Écologistes, panthéistes et autres adorateurs de la nature. » « L'harmonie de la nature occupe une place particulière dans les mentalités et mythes nordiques qui sont encore imprégnés, malgré la christianisation, de paganisme et d'un certain panthéisme. »

congruent



qui convient, qui s'ajuste bien à. « L'apothicaire avait toujours des expressions congruentes à toutes les circonstances imaginables. » « Une philosophie politique congruente aux circonstances actuelles »
iron.: « les gondoles n'étant pas congruentes à la méditation, ils louèrent un vieux cabriolet »

expédient



utile, opportun. « Avoir quelques bons camarades et s'en servir quand il y a lieu, voilà, je crois, la méthode la plus expédiente pour vivre en paix. » « J'ai cru expédient de l'inviter tout aussitôt. »
moyen ingénieux auquel on recourt pour sortir d'une situation délicate. Expédient provisoire; avoir recours à/ trouver un expédient; être à bout d'expédients; vivre d'expédients.

peccadille



péché véniel, sans gravité. S'accuser d'une peccadille.
par ext.: faute légère (= erreur, manquement, légèreté, bavure). Légère, simple peccadille; peccadille de jeunesse; se reprocher une peccadille; être puni pour une peccadille. « Pour cette peccadille, le malheureux fut condamné à deux ans de prison. »

longanime



qui se montre patient malgré la possibilité ou l'autorité qu'il aurait de faire cesser ce qui lui déplaît (=indulgent, magnanime). « Si le gouvernement et la police se montraient si longanimes, c'est qu'ils y trouvaient leur intérêt. »
longanimité: patience avec laquelle on endure des insultes, des fautes qu'on pourrait punir. « Ce Dieu plein de longanimité et de patience... »

Bar Mitsvah



Communion juive, ou âge de la majorité religieuse (13 ans pour le garçon et 12 ans pour la fille).
La tradition veut qu'elle soit l'objet d'offices particuliers où le jeune (garçon) remplacera le chantre ou le rabbin. Suivant ses capacités, il pourra conduire la totalité de l'office ou, au minimum, lire dans la Torah le passage affecté à la semaine de sa majorité.
La lecture de la Torah n'est pas particulièrement aisée car le texte hébreu s'écrit sans voyelles et qu'aucune erreur n'est permise. Elle demande donc soit un travail de mémorisation soit une très bonne connaissance de la langue. De plus, il faut chanter avec les Téamims, sorte de notes de musique qui indiquent l'intonation que l'on doit avoir. La Communauté, et surtout les parents, sont fiers de l'aisance avec laquelle leur fils ou leur fille assure la lecture de la Torah et le chant des prières.

rhapsodie



[antiq. gr.] suite de poèmes épiques chantés par les rhapsodes.
péj.: ouvrage en vers ou en prose fait de morceaux divers, mal liés entre eux. « Il a jeté son livre en disant: "c'est une véritable rhapsodie, un tissu de contresens et d'absurdités". »
[mus.] oeuvre instrumentale ou orchestrale de forme libre, composée de thèmes juxtaposés, d'inspiration populaire ou régionale. « Les Rhapsodies hongroises des Liszt. »

rhapsodique
décousu, désordonné. « Une procession magnifique et bigarrée de pensées désordonnées et rapsodiques. »
qui tient de la rhapsodie musicale.

rhapsoder
compiler et citer en désordre, mal arranger; parler, écrire à tort et à travers. « Pressé par le temps, il rhapsode de vieux articles pour boucler ses chroniques. »

mana

mana



concept polynésien de force supérieure tenant à la fois du sacré et de la magie, susceptible d'expliquer la réussite ou l'échec de toute entreprise.
« Selon les uns, le mana serait un principe universel de vie et constituerait la substance des âmes. Selon d'autres, ce serait plutôt une force qui viendrait par surcroît et que l'âme pourrait capter. »
« En tuant un ennemi, le guerrier absorbe son mana. » « Certains lieux sont pénétrés de mana et l'on s'y sent en sécurité. »

exciper de



invoquer qqch pour sa défense. Exciper de sa bonne foi. « Le législateur ne peut exciper de son ignorance de la juridiction. »
employer une pièce pour sa défense. Exciper d'une renonciation, d'une quittance.

atticisme



ensemble des qualités de pensée et d'expression propres aux grands écrivains attiques : élégance, finesse, pureté de la langue, etc. (≠béotisme). « Les Grecs, leur politesse, leur urbanité, leur atticisme... » « Une belle phrase d'un diplomate plein d'atticisme. »

rinceau

rinceau



ornement de sculpture, de peinture, d'orfèvrerie, etc., emprunté aux rameaux des plantes qui se recourbent en volutes. Rinceaux contournés, fleuris; rinceaux gothiques; rinceaux d'or; rinceaux de fleurs, de feuillages; fenêtre à rinceaux. « Les portes sont décorées de rinceaux gracieusement enroulés, martelés et ciselés. » « Pièces de vaisselle décorées de lambrequins et de rinceaux bleus. »
support de métal en forme de branche recourbée destiné à retenir les rideaux.

galetas



logement situé directement sous les toits et éclairé par une lucarne ou par un châssis à tabatière.
p. ext.: logement misérable, sordide et manquant de confort (=taudis). « Arrivé à Lille dans les années 1980, il occupe d’abord un galetas sous les toits, d’où il renonce à se défenestrer craignant de tuer quelqu’un dans sa chute. »

saure

saure



d'une teinte jaune tirant sur le brun. Cheval saure, chignon saure. « Le soleil incendiait les argiles saures. »
d'une couleur brun jaune, semblable à celle qui résulte de l'action de la fumée (=sauré). « Rideaux taillés dans de vieilles étoles, dont l'or assombri et quasi sauré, s'éteignait dans la trame d'un roux presque mort. »[couleur]

sensille

sensille



organe sensoriel sous forme de poil, couvrant le corps des insectes. « Sensilles olfactives ; une sensille gustative. »

oriflamme

oriflamme



(fém ; du latin aurea flamma, la "flamme d'or").
hist.: étendard de soie rouge orangé, à la partie flottante découpée en pointes, qui fut primitivement celui de l'abbaye de Saint-Denis et que les rois de France adoptèrent comme bannière royale du 12ème au 15ème s. « De tous les points du pays, vassaux et milices vinrent se ranger autour du roi et de l'oriflamme de Saint Denis. »
p. ext.: étendard. « Oriflamme tricolore. »
bannière d'apparat ou d'ornement, souvent utilisée à l'occasion de fêtes ou de cérémonies. « De lourds navires penchés sous la voilure, les oriflammes claquantes. »
pavillon que l'on hisse avant le départ de la course et que l'on amène après son départ. « Taisez-vous donc, on lève l'oriflamme... »
fig.: ce qui symbolise quelque chose; ce qui constitue un signe de ralliement.« Je continuerai, sous la bannière de la religion, à tenir d'une main l'oriflamme de la monarchie et de l'autre le drapeau des libertés publiques. »

bois de brésil

bois de brésil



bois exotique de couleur rouge qui, séché et pulvérisé, fournit une matière colorante rouge.
brésiller = teindre avec du bois de brésil. [couleur]

astérie

astérie



étoile de mer. « Des astéries apparaissaient puis disparaissaient sous les longues franges entrelacées des algues et des mousses vertes. »
étoile lumineuse observée par réflexion de la lumière sur certains cristaux .

vitrauphanie

vitrauphanie



autocollant destiné à être appliqué sur une vitre, une vitrine, et à être vu de l'extérieur. Mot formé à partir de "vitre" et de la racine grecque phanos : "clair, lumineux, brillant".
d'abord limitée à l'imitation de vitraux, la vitrauphanie est aujourd'hui utilisée à des fins signalétiques et décoratives.

minaudière

minaudière



accessoire de mode féminin, de forme oblongue et plate et tenant facilement en main, servant à ranger poudrier, rouge à lèvres, briquet, clés, etc. « Cette magnifique minaudière en satin noir se porte à la main ou à l'épaule »

sabir



langue utilisée par des locuteurs de langues maternelles différentes placés devant la nécessité de communiquer (=langue véhiculaire, pidgin).
Les sabirs sont des langues d'appoint, peu élaborées et limitées aux besoins qui les ont fait naître.
p ext.: charabia. « Si l'enseignement du latin disparaît, notre langue deviendra une sorte de sabir formé de français, d'anglais, de grec, d'allemand, et toutes sortes d'autres langues. »

ballotin

ballotin



petite boîte en carton destinée à contenir des pralines. « Pour soi ou pour offrir, le ballotin de chocolats est le cadeau de toutes les occasions gourmandes. »

barguigner



marchander.
fam.: hésiter, ne pas arriver à se décider, mettre du temps à agir. « Il n'y a pas à barguigner. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)