Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

Une sélection de mots qu'on ne peut pas laisser dormir dans le dico !

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)

peccant



le plus souvent au fém. plur. [en parlant d'une humeur, d'une exhalaison] vicié ou trop abondant dans l'organisme et censé provoquer les maladies. « Le roi a des humeurs peccantes qui lui pèsent sur le cerveau, qui vont le lui remplir, et la crise est imminente. » « Il désigna magistralement le repli d'intestin où se formaient les vapeurs peccantes responsables de mon ballonnement. »
p. métaph.: « son attachement à la peccante, superficielle humanité des salons. »

miché, micheton



arg.: client d'une fille publique. Il me semblait, parfois, que nous étions en maison et que nous attendions le miché. De vieilles catins qui traînent sur les bancs, cherchant l'ombre pour leurs rides et de pauvres michés pas difficiles.
p. ext.: homme qui entretient une femme. C'est une fille qui a son genre de vie, elle saura jamais garder un miché.

coudrier



noisetier (=coudre). Bois de coudrier; rameau de coudrier.
bois de cet arbre. « Ses sabots de coudrier avaient fait place aux bottes fortes d'un postillon. »
coudraie, coudrette = lieu planté de coudriers. « Il prenait l'air sous sa coudrette. »

fadette



liste détaillée des appels émis et reçus depuis un téléphone mobile.
Le mot est une déformation de "facdet", raccourci de "facturation détaillée".

liberty

liberty



tissu fin inventé par l'anglais Arthur Lasenby Liberty, identifiable par ses motifs à petites fleurs. « Une jeune brune habillée de liberty mandarine bordé de cygne blanc. » « Des coussins liberty mettent partout leur note acidulée. »
impression qui représente un semis de fleurs; style qui utilise ce motif. Papier-peint liberty.

planchéier

planchéier



garnir de planches le sol d'une pièce. « La chambre n'était ni carrelée, ni planchéiée. »
p. anal.: former, garnir le fond de quelque chose. « Le charbon de bois, planchéiant les fours, clignait brun sur rouge. »

chaintre

chaintre



espace nécessaire pour tourner la charrue, à chaque extrémité d'un champ labouré (=tournière). « Il termina le sillon et en arrivant au chaintre, retint le cheval et s'arrêta. »
chemin à l'extrémité d'une terre, à la lisière d'un bois.
mode de culture de la vigne ou les rangs de vigne alternent avec des cultures intercalaires.

poplité

poplité



qui appartient au jarret, à la partie postérieure du genou. Veine poplitée; vaisseaux poplités.
creux poplité = espace losangique limité par les muscles sur les côtés, qui se trouve en arrière du genou.

ruche

ruche



bande d'étoffe plissée ou froncée qui sert à accompagner et décorer une pièce de vêtement.
p. méton., les plissés ainsi formés (=ruché). Bonnet, chapeau, col à ruches; ruches de dentelle, de mousseline, de tulle. « Elle est habillée d'une robe de satin blanc, avec au bas cinq ou six rangs de petites ruches qui font un remous de luisants et de reflets de soierie à ses pieds. »

ruché : qui est plissé ou froncé en ruche. Soie ruchée. « Un chapeau orné de deux rangs de tulle ruché. »
qui est garni d'une ruche. Bonnet, corsage ruché; chemise ruchée.
p. anal. [en parlant de la végétation] froncé, plissé. « Il vient de traverser la Promenade, paré d'une algue ruchée qu'il a épinglée autour de son cou. »
fig., péj. [en parlant du style d'un auteur, d'un compositeur, etc.] ampoulé, apprêté, orné. « On peut rencontrer encore sous sa plume quelques traces de ce style affouillé, ruché, qui faisait fureur vers 1750. »

cochenille



petit insecte dont on tire le carmin (matière colorante rouge). Laque, teinture de cochenille. « Les rouges sombres de la cochenille ont fourni la pourpre des rois. »
principe colorant tiré de cet insecte. « Ils reviennent des Indes avec un chargement de cochenille et d'indigo. »
« rouge cochenille. »

faire long feu



échouer, en parlant d’un tir de mousquet, la poudre se consumant au lieu d'exploser.
fig: manquer son but, échouer. « Gaza : la trêve a fait long feu. »

les expressions "faire long feu" et "ne pas faire long feu" ne sont pas antagonistes. Elles induisent toutes deux la notion d'échec. « Une belle idée qui hélas n'a pas fait long feu… »

cénacle



salle haute où Jésus-Christ entouré de ses apôtres, institua l'Eucharistie.
salle haute où, après l'ascension de Jésus, ses disciples se réunissaient pour prier avec Marie et quelques proches.
p. anal.: cercle restreint d'écrivains, d'artistes, d'hommes politiques ou de savants réunis dans un but commun. Cénacle littéraire, poétique, politique.
p. méton. réunion de ce cercle. Tenir cénacle. « J'ai vu de Vigny depuis mon retour. Il y avait chez lui cénacle. »
p. ext.: réunion fermée d'amis ou de gens unis par des intérêts communs : « chez elle se réunissait tout un cénacle de jeunes élégants. »

nielle

nielle



maladie du blé, qui altère la qualité du grain et de la farine
technique d'orfèvrerie consistant en incrustations noires sur fond clair, ou réciproquement. « Des oeuvres finement ciselées où les nielles, les émaux et les ivoires rehaussent la beauté du métal. »
nieller : orner de nielles un bijou ou une pièce d'orfèvrerie. Nieller la poignée d'un sabre. Niellé d'or. « Luttant contre l'ombre, la clarté de la lampe niellait la lame de paillettes étincelantes. » « Un disque de métal décoré d'un triskell niellé d'or. »

surérogatoire



qui n'est pas d'obligation; qui est simplement conseillé, recommandé, en matière de dévotion. « Les prières nocturnes sont d'ordre surérogatoire. »
p. ext.: superflu, au-delà de ce qui est nécessaire. « Ces précautions furent inutiles et surérogatoires. » « Le maître prit une servante surérogatoire. »

molleton

molleton



étoffe de laine, de coton ou de soie, douce et chaude, dont on fait des couvertures, des gilets, des robes de chambre, etc. « Gilet doublé de molleton. »
fig.: « un molleton de neige poudreuse recouvrait les champs. »

vigilantisme



exercice de la loi de manière individuelle et en dehors de toute procédure judiciaire légale (=auto-justice). « Symptôme d'un malaise social, le vigilantisme s'installe en France. »
dans la Rome antique, les "vigiles urbani" étaient les veilleurs de nuit chargés d'arrêter les esclaves en fuite, les mendiants, et de combattre le feu.

capillarité

capillarité



ténuité comparable à celle d'un cheveu. « La gondole serpente à travers l'infinie capillarité des rues aquatiques. »
phénomène d'élévation d'un liquide au-dessus du point de contact avec un corps (ex: sucre qui noircit trempé dans le café).
p. ext.: propriétés d'un corps dans lequel on observe le phénomène. La capillarité d'un corps. « La capillarité du tissu végétal favorise-t-elle l'ascension de la sève ? »
p. ext.: « Elle apprend l'écriture de manière instinctive, presque par capillarité, en lisant des livres. » « L'avenir s'y dessinait naturellement, orienté par une sorte de capillarité du bonheur. »
capillarité sociale = mouvement d'ascension des individus dans l'échelle sociale. « Dans une démocratie, tout petit bourgeois peut et veut s'élever. Ce phénomène de capillarité n'est possible que dans un pays d'égalité politique et d'inégalité économique. »

armorier

armorier



orner d'armoiries (emblèmes consacrés par l'art héraldique et constitués par des signes en couleur, distinctifs et symboliques).
p. compar.: « L'heure altière de midi, descendue de la tour de Saint-Hilaire qu'elle armoriait des douze fleurons momentanés de sa couronne sonore, avait retenti autour de notre table. »

azyme



(pain) non levé (qui n'a pas gonflé sous l'effet du levain) utilisé par les Juifs pour la Pâque et par l'Église romaine pour la célébration eucharistique. « Et si Jésus n'avait rompu du pain azyme à ses disciples mais au contraire du pain levé ? » « Sous forme de feuille, le pain azyme est nommé "papier azyme" ou "papier hostie". »
p. ext.: qui est sans goût. « Les abonnés connaissent trop ce genre littéraire et ne lisent plus ces tartines azymes. »
fig. personne pure, sans corruption. « À mon air enjoué, mon rire sur la lèvre, vous me croyez heureux, doux, azyme et sans fièvre. »

océaniser



couler un navire dont on veut se débarrasser.

stellé

stellé



qui est semé, parsemé d'étoiles (=constellé, étoilé). « Dans les nuits toujours stellées, les bouches toujours mêlées se baisent éperdument. »
p. anal.: qui est orné d'objets brillants. Manteau stellé.
stellé de = orné de. « Les sables stellés de lagunes d'opales. »
en forme d'étoile. « Les réseaux de chemins se classent en deux types, les quadrillés et les stellés. »

lupin

lupin



plante herbacée annuelle à feuilles alternes digitées dont les fleurs se dressent en longs épis coniques. Lupin blanc, bleu, jaune, bigarré. « De magnifiques lupins bleus qui rivalisent par la couleur et la splendeur avec les variétés cultivées. »
propre au loup. « La population lupine a doublé dans cette région. »

forfaiture



[dr. féodal] acte commis en violation du serment de foi prêté par un vassal à son suzerain et entraînant la confiscation du fief tenu par ce vassal.
crime commis par un fonctionnaire public dans l'exercice de ses fonctions (=prévarication). « Le juge qui viole le principe d'impartialité se rend coupable de forfaiture et peut être poursuivi au civil et au pénal. »
p. ext.: manquement grave à une parole donnée, à son devoir; trahison de la confiance d'autrui. « Ne pas leur venir en aide serait, de notre part, une forfaiture. » « Ai-je donc commis quelque forfaiture dont la teneur m'est inconnue ? »

duramen

duramen



(du latin durare, durer) partie interne du bois, appelée également « bois de cœur » ou « bois parfait ». Le duramen est dur, dense, imputrescible, et plus sombre que l'aubier qui l'entoure. « La transformation de l'aubier en duramen, caractérisée notamment par des dépôts de tanins et d'oléorésines, nécessite 20 ans chez le chêne, 3 ou 4 ans seulement chez le châtaignier ; elle n'a pas lieu chez le hêtre et le sapin. »

zarma



deuxième ethnie du Niger. Dialecte de cette ethnie.
interjection (=ma parole!)

fronce

fronce



pli de la peau provoqué par contraction musculaire. « Anxieux, des fronces au sourcil... »
p. anal. de forme : « la nuée aux grosses fronces s'échelonnant et plafonnant. »
plur.: petite ondulation (du tissu) réalisée par le resserrement de fils coulissés. Fronces de satin bleu ; robe à fronces. « Une garniture en satin carmin, ayant sur chaque fronce de la passementerie de jais. » [habits]

cant



formalisme excessif, hypocrisie de manières et de langage, particuliers à une certaine classe de la société anglaise. « Lord Byron détestait le cant, ou l'hypocrisie des salons. » « Londres victorien, cité du cant et des tabous sexuels. » « Le peuple anglais, peuple du convenu, de l'étiquette, du formalisme, du cant, des castes, de l'isolement individuel. »

Machrek



orient arabe, dont les limites géographiques ne sont pas définies avec précision. Comprend généralement l'Irak, la Syrie, le Liban, la Jordanie, Israël, la Palestine et le Koweït.

fleurer



répandre, exhaler une odeur. « Ma mère fleurait la cretonne lavée, le fer à repasser chauffé sur la braise de peuplier, la feuille de verveine citronnelle. »
fam. sa réputation fleure comme baume, ne fleure pas comme baume = il a une excellente, une mauvaise réputation.
respirer (une chose odorante), sentir, flairer. « Il fleura ses doigts. »
fig. « On y fleurait dès le corridor d'entrée, une sorte d'affirmation politique ou plus exactement sociale qui me pénétrait de respect, presque d'enthousiasme. »
fleurance : odeur, exhalaison. « Ça vient sur moi, ça me couvre de couleur, de fleurance et de fruits et ça fond dans la nuit sur ma droite. »

stipendier



avoir à sa solde; payer qqn pour accomplir une tâche. Stipendier des troupes. « En vue de faciliter son implantation, le groupe n'a pas hésité à stipendier des responsables politiques. »
payer qqn pour accomplir une basse besogne. Stipendier des bandits.

supercoquentieux



[pers., caractère] superbe, magnifique (sens ironique). « La plus exorbitante et supercoquentieuse figure qu'on pût voir. » « Ma foi, certains jours, ces malotrus, ces supercoquentieux m'échauffent la bile. »
p ext.: « cet argument supercoquentieux, que les adversaires du projet de loi ont eu l'aplomb d'invoquer contre lui. »

historier



dire, raconter (qqch) avec des détails; enjoliver. « Il racontait son voyage, historiant chaque journée, chaque lieu qu'il avait visité. »
p. anal.: « le thème de La Ronde de nuit était trop banal pour que Rembrandt ne l'historiât pas de quelque manière, et d'autre part trop précis pour qu'il y mît beaucoup d'invention. »
p. méton.; agrémenter. « Le dîner fut extrêmement gai, plein de bonhomie, historié par de grosses plaisanteries. »
décorer, ornementer. « Des motifs religieux historient le parchemin. » « Un salon historié de statues, enluminé de peintures. » « Ce lambris est trop nu, il faudrait l’historier. »
lettre historiée : lettre (de l'alphabet) décorée ou ornée de scènes relatives au sujet de l'écrit.
p. ext. « Petits boutons de porcelaine historiant les coutures de sa blouse. »

manique, manicle

manique, manicle



brassard métallique dont les gladiateurs se protégaient le bras droit et les archers le bras gauche. « Sa main droite portait la manicle de cuir comme le ceste des lutteurs. »
gant de ménage, généralement recouvert d'amiante, utilisé pour se protéger de la chaleur excessive des plats, casseroles, etc.
gant de cuir très résistant dont certains artisans et ouvriers se protègent les mains pendant leur travail (cordonniers, selliers, relieurs, chapeliers, bourreliers).
spécialisation dans un métier, habileté à le pratiquer. Parler manicle; avoir de la manicle. « Beau travail pour un homme qui n'est pas de la manique. »
tirer la manique = faire le métier de cordonnier
sentir la manicle = sentir le cuir ou toute autre odeur d'atelier
anneau de pied du forçat, rivé, auquel est fixée la chaîne (=manille). River la manicle. « Obligé d'envoyer dans une jambe plus de force que dans l'autre pour tirer cette manicle. »
frères de la manicle = voleurs, forçats accouplés.
fig.: manège, manigance, habileté à faire qqch. « J'ai bien l'horreur du bigotisme et des maniques pieuses, mais je ne me sens pas attiré, tout en les admirant, vers les phénomènes de la mystique. »
Il entend la manicle = il est adroit, rusé.

refendre

refendre



fendre ou scier dans le sens de la longueur. Refendre de l'ardoise, du pavé. Scie à refendre. « Un tuyau primitif, formé d'un tronc d'arbre refendu, dont chaque moitié creusée en gouttière est chevillée. »
textile, reliure : diviser ou couper dans le sens de la longueur. Soies refendues. « La bande imprimée est refendue en deux à l'aide du massicot. »
peausserie : diviser en plusieurs épaisseurs. « On sépare le cuir en fleur et croûte à l'aide d'une machine à refendre les cuirs. »
agric.: labourer dans le même sens que précédemment, mais en faisant passer la charrue entre les sillons du premier labour. « Il se mit à genoux dans le sillon qu'il allait refendre, et fit sa prière du matin. »

mante (fém.)



1- grand voile noir traînant jusqu'à terre porté par les femmes en signe de deuil.
2- vêtement ample et sans manches, le plus souvent avec capuchon, porté surtout par les femmes au-dessus des autres vêtements pour se protéger du froid (=cape). Ex: mante de bure, d'hermine ; j'ai mis ma mante noire, et je suis sorti.
3- vêtement den forme analogue, porté par des religieuses ou des membres d'un organisme de bienfaisance. Ex: deux nonnes du «social service» à mantes grises... [habits]

pusillanime



timide, craintif (=couard, faible, lâche, pleutre, timoré). Coeur, esprit pusillanime. « La ville fut emportée d'assaut. Pusillanimes comme toujours, les habitants se rendirent à merci. » « La routine, solution idéale des paresseux et des sclérosés, des pusillanimes et des passéistes. »

cerneau

cerneau



noix tirée de la coque avant sa maturité. Manger des cerneaux, éplucher des cerneaux.
vin de cerneaux = vin rosé, bon à boire à l'époque des noix vertes.
p. ext.: tout fruit huileux (noix, noisettes, amandes) encore vert.

portefaix



1- celui dont le métier consiste à porter des fardeaux (=porteur). Ex: un troupeau de portefaix qui se disputaient les bagages ; L'éternel portefaix, courbé, tête basse, sans regarder le ciel, sans penser, sans s'élever jamais à l'invention.
2- [Aspect physique, vigueur] Taillé comme un portefaix, avoir des mains de portefaix; allure de portefaix; très grand, taillé en force, avec des épaules de portefaix.
3- [Comportement jugé grossier] Injures, langage de portefaix; parler comme un portefaix ; s'insulter comme des portefaix.

saurer



faire sécher un aliment à la fumée pour en assurer la conservation (= saurir). Saurer un jambon, des harengs.
p. métaph.: « cette figure de femme nue aux chairs comme sauries par la patine du temps. »

insane



qui a perdu son bon sens, fou. « Je déclare mon faible pour une Marie Dubas un peu insane, le hennin de travers... N'étaient les insanes, dont la fêlure s'élargit selon que monte le thermomètre, Paris l'été garde de quoi réjouir ses captifs ».
[en parlant des idées, des sentiments] qui est contraire au bon sens, à la raison. « Ses élucubrations insanes et d'une platitude désolante. Il se persuade que ses craintes sont insanes, qu'il est aimé. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)