Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2701 mots)

formique



appartenant aux, ou provenant des fourmis.
acide formique : liquide incolore fumant à l'air, à forte odeur piquante, corrosif, naturellement présent dans l'organisme des fourmis, les orties, la sueur, l'urine, etc. Il sert entre autre de décolorant et de désinfectant en teinturerie, tannerie, brasserie, distillerie, etc.

madrague (fém.)



piège fixe constitué d'une vaste enceinte de filets à compartiments pour capturer les bancs de poissons migrant le long de la côte, généralement des thons. La pêche à la madrague est aujourd'hui interdite en France.

heuristique



[fém., du gr. anc. eurisko, « je trouve », même racine que eurêka] art d'inventer, de faire des découvertes.
utile à la découverte. Une (méthode) heuristique.
art de repérer de manière exhaustive toute la documentation relative à un sujet d’étude. Investigation heuristique.
méthode permettant de solutionner rapidement un problème complexe par approximations (=raccourci cognitif). « Connaissez-vous les différents types d'heuristiques ou raccourcis mentaux que nous utilisons lorsque nous devons faire face à un problème ? » « Les heuristiques permettent aux individus un gain de temps car en les utilisant, ils ne tiennent pas compte de toute la complexité des informations pertinentes à la situation. Cependant, elles mènent parfois à des biais et des erreurs dans la prise de décision. »
carte heuristique (=carte cognitive ou mind map) : représentation sous forme de schéma du fonctionnement et du cheminement de la pensée. « Développer sa créativité et sa capacité d'analyse en utilisant la méthode des cartes heuristiques (mind-mapping). »

gabier

gabier



[de "gabies", ancien nom des hunes, plate-formes intermédiaires dans les mâts] matelot chargé d'entretenir les voiles, le gréement, la mâture. Un vieux gabier de la marine royale; gabier de beaupré, de misaine. « Par tous les temps, jour et nuit, les gabiers bravent le danger, montent dans les hunes pour hisser ou affaler les vergues et les voiles, mais aussi pour entretenir la mâture et les gréements. »
mod.: matelot breveté dans la spécialité de la manœuvre, chargé du soin de la mâture, du gréement, des embarcations et des ancres. « Les "gabiers" qui sont chargés de tout ce qui concerne la manœuvre du navire. »

tombereau

tombereau



char servant au transport des matériaux que l'on décharge par basculement.
contenu de cette voiture. « Si l'on creusait un peu ici, on aurait deux ou trois cents tombereaux de terre grasse, qui formerait un bon engrais pour la côte. »
grosse quantité de quelque chose. Tombereau d'objets, de problèmes, d'injures, etc.
camion constitué par une benne automotrice à plans inclinés ouverte à l'arrière et se déchargeant par basculement.

oraculaire



relatif à un oracle. « Pour retrouver le sens humain du pari, il faut remonter croyons-nous, d'une part aux techniques oraculaires, d'autre part à l'ordalie. »
[pers.] qui fait autorité, s'exprime comme un oracle (=sentencieux). Prédicateur oraculaire.
relatif à un oracle. Ton oraculaire ; mots oraculaires.

moria



trouble neurologique se caractérisant par un excès de jovialité, associé à une excitation euphorique donnant une certaine tendance à la plaisanterie. « La moria est symptomatique des lésions du lobe frontal. »

catachrèse



procédé qui étend l'emploi d'un terme au-delà de ce que permet son sens strict. « À cheval sur un mur. »
métaphore dont l'usage est si courant qu'elle n'est plus sentie comme telle. « Les pieds d'une table. » « Les ailes d'un moulin. »

marrane



[cochon en espagnol]juif ou descendant de juif d'Espagne ou du Portugal, converti au christianisme, mais resté secrètement fidèle aux croyances et aux pratiques juives ancestrales. « Doña Gracia, riche marrane de la Renaissance, prêta de l'argent aux rois mais aussi aux juifs persécutés par l'Inquisition. » « Tous riches qu'ils sont, ils sentent le marrane. »
on emploie aujourd'hui ce mot à propos des juifs d'Union soviétique, qui subsistent tels sous un vernis marxiste-léniniste. On l'applique parfois également aux juifs ayant subi une conversion forcée en terre d'islam.
p. ext : traître, renégat.

Andromaque



femme d'Hector de Troie et mère d'Astyanax, fille du roi de Thèbes. Après la guerre de Troie, où Achille a tué Hector, elle devint l'esclave de Pyrrhus, fils d'Achille.
première grande tragédie de Racine, et l'une des pièces les plus jouées à la Comédie-Française.
position d'Andromaque : pour les anciens, il était connu qu'Andromaque, la femme du grand héros d'Homère, Hector, "chevauchait son époux". Le couple légendaire donne ainsi sa caution à une position pourtant controversée : l'homme y est en situation inférieure, la femme le domine et a la maîtrise du jeu. [personne]

prétérition



procédé de style par lequel on déclare passer sous silence une chose dont on parle néanmoins par ce moyen. « Monsieur Paul, pour ne pas le nommer. » « Inutile de vous présenter monsieur Paul. » « Sans commentaire. »
action de taire, de passer sous silence, omission volontaire. Traiter une affaire par prétérition.

pierre de rosette



en 1799, l'officier français Pierre Bouchard appartenant à l'expédition que Bonaparte mène en Egypte, exhume une stèle de basalte noire. Sans le savoir, il vient de mettre la main sur un décret datant de Ptolémée V retranscrit en trois écritures, grecque, démotique et hiéroglyphique : la Pierre de Rosette.
Cette pierre permit au jeune Champollion de déchiffrer l'égyptien ancien, jusque là hermétique aux savants européens.
Elle est exposée au British Museum à Londres depuis 1802.

déhaler



haler un navire au moyen d'amarres ou de cordages (hors d'une position dangereuse). « Comment déhaler la Santa Maria de sa fâcheuse position ? »
se déhaler : s'éloigner d'une position dangereuse.
fig.: tirer d'embarras, d'une mauvaise posture. « Les guides déhalèrent à bout de bras, tel un ballot, l'alpiniste à demi inconscient. »
se déhaler : se tirer d'embarras. « Il se déhale joliment dans son nouvel emploi. »

folliculaire



vieilli, péj.: journaliste sans talent et sans scrupules. « Vaugoubert n'a pas eu à faire face seulement aux intrigues de couloirs mais aux injures de folliculaires à gages qui plus tard, lâches comme l'est tout journaliste stipendié, ont été des premiers à demander l'aman... »

capé

capé



sportif sélectionné en équipe nationale. « Avec 142 sélections, Lilian Thuram est le footballeur français le plus capé. »
p ext.: le plus capé = le plus expérimenté. « L'ancien ministre est le candidat le plus capé de cette élection. »
produit financier dont la hausse est limitée par un contrat à un certain niveau. « Un prêt bancaire capé à 6%. »

hagiographie



étude de la vie des saints.
p. méton.: ouvrage consacré à la vie d'un ou de plusieurs saints.
p. ext.: biographie excessivement élogieuse. « Le livre hagiographique de Catherine Nay sur Nicolas Sarkozy. » « Plus qu'une biographie, c'est une hagiographie. »

tête de pont



milit.: position conquise (sur une rive ou côte) et point d'entrée en territoire ennemi. « Nous avions conquis et organisé une solide tête de pont sur la rive droite du fleuve. »
p. anal.: « À cette époque, Liverpool était la tête de pont du commerce transatlantique. »

lacis



Tissu consistant en un entrelacement de fils. « Ces robes où l'on entrevoyait le sein à travers un lacis de rubans. »
Réseau dense et serré de nerfs, de vaisseaux sanguins. « Sa main était un lacis de veines et de muscles saillants. Le froid accentuait, à ses joues, un lacis de veinules violettes. »
Réseau dense et serré d'objets (plus ou moins filiformes) qui s'entrecroisent ou s'enchevêtrent (=entrelacement). « Le lacis fin des vergues sur le ciel. Les racines forment dans le sédiment un lacis trop serré. Des êtres translucides surgissaient d'entre le lacis des algues. »
Réseau dense et compliqué (=dédale, labyrinthe). Lacis de ruelles, de rails, de voies de chemin de fer; lacis inextricable.
Noeud, tissu. « Il n'est pas inutile d'expliquer le lacis d'intérêts dans lequel il allait mettre le pied. Un lacis d'intrigues. Elle se perdait dans un lacis d'histoires embrouillées. »

vents étésiens

vents étésiens



vents qui soufflent du Nord pendant l'été sur la Méditerranée. « Quand vient l'époque des vents étésiens. »

taqiya

taqiya



doctrine coranique qui autorise tout musulman à dissimuler sa foi et à faire usage de tromperie dans l'intérêt de l’islam.
stratégie djihadiste de dissimulation, consistant à adopter momentanément les codes et moeurs des non musulmans.

sente

sente



petit chemin, sentier (= laie, layon). Sente boueuse, herbeuse, moussue, pierreuse; sente rapide. « Une sente très étroite qui s'insinuait dans la forêt. » « Je m'en irai, suivant les sentes ombragées, les voies pavées, les routes sinueuses. »

décavé

décavé



(fam.) amaigri, épuisé, décharné (par la fatigue, la faim, la maladie). Visage décavé.
yeux décavés = enfoncés dans leurs orbites (= yeux cavés, yeux caves).

rogomme

rogomme



liqueur forte, eau-de-vie. « Elle sifflait son verre de rogome sur le comptoir. » « Une voix rauque, brûlée par le rogomme. »
voix de rogomme : voix éraillée, enrouée ; voix d'ivrogne. « Un gros homme très commun vin lui serrer la main, et, d'une voix de rogomme réclama le texte du poème qu'on venait de déclamer. Il avait la voix de rogomme à force de hurler ses conneries. »
qui a la voix éraillée, rauque. « C'est clair, comme ma voix - pas ce soir par exemple - je suis rogomme comme tout... »
rogommeux (vieilli, pop.) [voix, ton] rauque, enroué, éraillé par l'abus d'alcool. Voix rogommeuse. « La grande dame dont la voix, quoique déguisée, apportait à son oreille des sons rogommeux... »

chiner

chiner



[1] faire alterner des couleurs sur les fils de la chaîne de sorte qu'en les tissant se forme un dessin.
p. métaph. « De petits fils blancs chinaient le rectangle de sa barbe. »
se chiner : « Les dentelures innombrables des cheminées se chinaient de jaune et de bleu... »
chinure : aspect de ce qui est chiné. « Au-dessus de ce champ de foire, dans la chinure brouillée de la foule, les buvettes haussaient leurs tentes de toile grise. »

[2] brocanter, chercher des occasions. « Il allait chiner dans la banlieue de Paris, »
chineur : brocanteur achetant et revendant des objets d'occasion de toutes sortes.

[3] critiquer, se moquer. « Marie-Lou avait été chic aussi, après tout. Elle ne l’avait pas trop chinée. »
chinage : moquerie. « Il ne supportait pas aisément le chinage. »
chineur : celui, celle qui critique, qui se moque. « Quel chineur vous faites ! »

yeuse

yeuse



(fém) chêne aux feuilles persistantes vert foncé, au bois très dur, et qui croît notamment au sud de la Loire (=chêne vert). « Quand la nuit vous appercevez une yeuse isolée, revêtue de cette draperie, vous croiriez voir un fantôme. Des bois d'yeuses, que ne déteint pas décembre. » (On dit aussi "chêne(-)yeuse").

pelisse

pelisse



Vêtement de dessus, masculin ou féminin, long ou court, avec ou sans manches, garni, doublé ou fait de fourrure. « Les chevaux des Russes, effrayés à la vue des Polonais couverts de pelisses d'ours, le poil en dehors, refusaient d'avancer contre ce qui leur semblait une armée de bêtes féroces. »
La pelisse en peau de mouton, avec la laine en dedans, était un vêtement typique au Moyen-Age en Bulgarie et en Hongrie. Etroite, descendant à mi-jambes et ornée de brandebourgs sur l'ouverture de devant, c'était à la fois un costume populaire et un vêtement de cour, porté aussi par le roi.
à la fin du 18ème s., manteau de femme, tenant de la cape et du mantelet, ample et ouaté, bordé de fourrure et avec deux fentes pour passer les bras, parfois muni d'un coqueluchon, qui sera porté au début du 19ème s. et à l'époque romantique pour les sorties du soir. La jeune femme était enveloppée d'une grande pelisse qui lui laissait les bras libres, et dont le capuchon, rejeté en arrière, découvrait sa belle tête pâle de courroux, et sa luxuriante chevelure blonde.
à la fin du 19ème, début du 20ème s., grand pardessus d'homme fourré, porté surtout avec une tenue de soirée. Des beaux manteaux de serge noire et des pelisses à cols de loutre. Pelisse chaude, bordée d'hermine, à col de fourrure d'astrakan.
Au 19ème s. et jusqu'en 1930 env., manteau d'enfant long, ouatiné et muni d'une pèlerine.
Veste plus longue, de même couleur que la tunique, bordée d'astrakan noir, portée par les officiers français jusqu'en 1914.
Usuel: manteau, souvent imperméable, doublé de fourrure naturelle ou synthétique, porté surtout par les femmes. « Pelisse imitation daim. »[habits]

nymphéa

nymphéa



plante aquatique vivace, à rhizome, à feuilles flottantes plates et arrondies, à fleurs hermaphrodites, souvent odorantes, dont la corolle est formée de nombreux pétales de couleur blanche ou rose mais aussi rouge, bleue.
littér.: nénuphar blanc (nymphaea alba) = lis d'eau, lune d'eau. « à fleur d'eau, dans la tiédeur de la nappe dormante doucement chauffée, des nymphéa ouvraient leurs étoiles roses. »
"Les nymphéas" : série de paysages d'eau, par Claude Monet.

rambleur

rambleur



région.: faible lueur blanche que la Marne châlonnaise projette parfois dans le ciel.
p. ext., lueur. La rambleur de la ville. « Au loin, derrière les collines, la rambleur d'un incendie. »

houri

houri



vierge promise par le Coran aux musulmans fidèles qui accéderont au paradis. « Ils y trouveront des houris aux regards chastes, qu’avant eux aucun homme ou djinn n’aura déflorées. »
p. ext.: femme très belle et séduisante. « Telles des houris, ces danseuses me transportent au paradis. »

Sabin

Sabin



qui habitait la Sabine, région voisine de Rome.
l’enlèvement des Sabines par les Romains est un épisode mythique de l’histoire de la Rome primitive. Pour combler le manque de femmes, Romulus et ses compagnons enlèvent celles de leurs voisins, les Sabins. Lorsque les Sabins attaquent Rome pour récupérer leurs femmes, celles-ci, ne pouvant choisir entre leurs maris et leurs pères, s'interposent et parviennent à les réconcilier. Certains voient dans cet épisode le premier cas connu de syndrome de Stockholm.

émétique



qui a des propriétés vomitives. Houx, tartre, racine, substance émétique.
p. anal. « Il éprouva comme une chaleur émétique au creux de l'estomac, en ressentant une terreur assez semblable à celle du criminel devant le gendarme. »

oukase



(=ukase) en Russie, édit promulgué par le tsar. Ukase impérial; préparer un ukase; agir par ukase. « Les premiers ukases d'Alexandre diminuent les impôts, favorisent l'industrie, améliorent le système de douanes et de finances. »
p anal., plais.: ordre impératif, décision arbitraire et sans appel. Les ukases d'un supérieur. « Ma mère insista pour qu'il reprît de la salade, ce qu'il fit, mais en disant seulement au lieu du compliment qu'on espérait: "J'obéis, madame, puisque je vois que c'est là de votre part un véritable oukase". »

reprendre le collier



se remettre au travail après une période d'interruption.

patte-d'oie



point d'embranchement de plusieurs routes (=carrefour).
rides qui se forment sur l'angle extérieur de chaque oeil.

princeps

princeps



titre porté par les empereurs romains à partir d'Auguste. « Le titre de princeps confère à son détenteur un pouvoir quasi absolu sur ses sujets. »
premier. « L'étude princeps qui fit la lumière sur ce domaine, et qui allait être suivie d'une littérature abondante. »
édition princeps : première édition d'un ouvrage (=édition originale). « Le texte de l'édition princeps a été repris sans modification dans l'édition de 2015. »
médicament princeps : médicament d'origine qui sert de modèle aux médicaments génériques (=médicament de référence). « Produit d'investissements importants, le prix du médicament princeps est généralement supérieur à celui du générique. »

duègne



femme âgée, chargée de veiller sur la conduite d'une jeune personne. « Sous la surveillance d'une duègne; donner une duègne (à qqn). »
p. métaph.: « et vos sourires sont les duègnes de votre vertu. »
p. ext., péj.: vieille femme insupportable et gênante, généralement chargée de surveiller une jeune personne. « Une vieille, une sotte duègne; une duègne revêche. Une affreuse duègne. »

bouts-rimés



jeu consistant à composer un poème sur un sujet prédéfini à l’aide de rimes données d’avance.

Pygmalion et Galatée

Pygmalion et Galatée



légende de la mythologie grecque, dans laquelle Pygmalion, un sculpteur de l'île de Chypre, tombe amoureux de Galatée, l'une de ses statues. En réponse à ses prières, Aphrodite donne vie à Galatée et Pygmalion peut l'épouser.
p. ext: pers. qui par amour ou affection façonne une autre pour la conduire au succès. Jouer les pygmalions. « Sa femme a été son pygmalion. » « Ce petit jeune a du talent, tu devrais jouer pour lui les Pygmalion. »

zeste

zeste



écorce d'un agrume qui, découpée en lamelles ou râpée, sert à aromatiser des préparations.
fam.: très petite quantité ; une pointe de. « Il a un zeste d'accent du Midi. »
entrain, vivacité. « Ce succès redonna à son caractère son zest ancien. »
caractère piquant de quelque chose. « Le policeman se tut pour assimiler le zest de la situation. »

ziste = partie blanche, souvent amère, sous le zeste des agrumes (orange, citron, cédrat, etc.)

entre le ziste et le zeste : dans un état ni bon, ni mauvais; ni bien, ni mal. « Une maison entre le ziste et le zeste, où il se vendait beaucoup de choses prohibées, mais que la douane n'a pas l'habitude de saisir. »
dans l'indécision, l'incertitude. « Il n'a jamais su prendre de décision, ç'a été toujours un homme entre le zist et le zest. »

rhomboïdal

rhomboïdal



qui a la forme d'un rhomboïde (parallélépipède). « Une énorme femme au torse rhomboïdal, emmanché de deux petits bras et de deux petites jambes. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2701 mots)