Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)

aile de corbeau

aile de corbeau



de couleur noire. Cheveux (couleur) aile de corbeau. « Ses longs cheveux aile de corbeau descendent sur ses épaules. » [couleur]

billabong

billabong



en Australie, point d'eau qui ne s'assèche jamais et où toute la vie animale se regroupe pour survivre en saison sèche.

anthropocène

anthropocène



[du gr anthropos, être humain et kainos, nouveau] nouvelle époque géologique caractérisée par l'influence perceptible de l'homme sur le système terrestre. Elle aurait débuté au 19e siècle avec la révolution industrielle. « Nous aurions fait entrer la Terre dans une nouvelle époque géologique, l’Anthropocène ou "l’âge de l’homme". » « La sixième extinction massive, nommée "extinction de l'Holocène" ou "entrée dans l'Anthropocène". »

octavon



qui a un huitième de sang noir, c'est-à-dire issu de l'union d'un blanc et d'une quarteronne ou d'une blanche et d'un quarteron (¼ de sang noir). « Entre un octavon et un créole, jamais un Européen n'a pu faire de différence. » « C'était un octavon sournois, à tête de rongeur. »

levantin

levantin



originaire du Levant, des côtes de l'Asie et de l'Égypte (=proche-oriental). Peuples levantins; nations, villes levantines. « La civilisation apparue autour des mers levantines. » « Les Levantins de l'Empire ottoman. »
caractéristique des habitants de ces pays. Élégance levantine; costumes levantins. « Ils avaient cet air levantin caractéristique des rives de la Méditerranée. »
étoffe de soie unie fabriquée à l'origine dans les pays du Levant. Robe, mante de levantine.

bornoyer



examiner, en tenant un seul œil ouvert, la rectitude d'un alignement, la régularité d'une surface. Bornoyer une règle, un mur.
p. méton.: placer des jalons en ligne droite au moyen de ce procédé. Bornoyer les arbres d'une allée.

pugilat

pugilat



[antiq.] jeu de lutte à coups de poings. « Pythagore passait pour avoir eu le prix du pugilat. »
p. ext.: bagarre à coups de poing (=rixe). « La querelle dégénère en pugilat. » « La discussion tourne au pugilat. » « Interné suite à une affaire de pugilat avec un cocher. »
p. métaph.: « Ce pugilat à outrance entre notre égoïsme et notre devoir. » « Taux de change du yuan : gare au pugilat américano-chinois ! »

oiseleur

oiseleur



personne qui prend les petits oiseaux à la pipée, aux pièges ou aux filets. Marchand oiseleur. « Des oiseaux sauvages, pris dans les rets de l'oiseleur. ».
animal qui capture de petits oiseaux pour sa nourriture. Serpent oiseleur.
vents oiseleurs : vents réguliers et périodiques, qui soufflent tous les ans dans la même saison (= vents étésiens). « Les vents oiseleurs, les vents étésiens brassent la Méditerranée à chaque saison, avec leurs retours réguliers »

aulique

aulique



qui a rapport, qui appartient à la Cour, à l'entourage d'un souverain. « La vie aulique, soumise à une étiquette rigoureuse, où le moindre impair est guetté et sanctionné. »
qui a les caractères de ce qui appartient à la cour d'un souverain. Jardin aulique; splendeurs auliques.

sot-l'y-laisse



morceau très fin, assez peu apparent, situé de chaque côté de la carcasse d'une volaille, au-dessus du croupion.
fig. plur.: postérieur. « Vos perversités pour petite drôlesse, qui se fait dans les coins pincer les sot-l'y-laisse, révoltent mon amour de l'Amour. »

obliquité



caractère, position de ce qui est oblique.
fig. Manque de franchise, de droiture. « L'obliquité humaine; l'obliquité de sa conduite »

étrivières

étrivières



courroie fixée de chaque côté de la selle et à laquelle est suspendu l'étrier.
coups d'étrivières = coups donnés avec cette courroie. « Six siècles de scorbut, de fièvre, de presse, de pendaisons, de coups d'étrivières. Fatigué des coups de pied au cul, des bastonnades et des étrivières. »
menacer qqn des étrivières ; donner les étrivières à qqn. « Elle lui ferait donner les étrivières pour son impertinence... »

fortitude



force morale, fermeté d'âme. « Le peuple témoigna une grande constance et beaucoup de fortitude. » « À la servitude s’oppose la fortitude, cette force d’âme qui unit fermeté et générosité. »
opération Fortitude (courage en anglais) : nom de code des opérations de désinformation menées en 1944 par les Alliés pour tromper les Allemands sur le lieu du débarquement.

lèchefrite



(fém.)
ustensile de cuisine placé sous la broche pour récupérer la graisse et le jus de la viande. « La graisse chantait dans la lèchefrite. »
plateau métallique destiné à recueillir jus et graisses de cuisson dans un four.

Rodinia

Rodinia



"terre mère" en Russe, Rodinia est le nom du supercontinent formé il y a environ 1.100 millions d'années, ancêtre d'un autre super-continent, la Pangée, lui-même ancêtre des continents actuels.
« La première grande glaciation, provoquée par la dislocation du supercontinent Rodinia, il y a 715 millions d'années. »

jaboter



[oiseau] pousser des cris en secouant le jabot. « Entendez-vous jaboter ces perruches? »
[pers.] bavarder sans arrêt de façon plus ou moins futile ou oiseuse (=babiller, jaser). « Je me demandais de quoi ils pouvaient jaboter si longtemps. »

aménorrhée



disparition partielle ou totale du flux menstruel chez une femme en âge d'être réglée

brimborion



(fam) petit objet de peu de valeur (=bibelot, babiole, colifichet). « Un vendeur de brimborions. »
fait sans importance. « Appeler évènements des brimborions sans importance, ça fait pitié quand on y pense. »
un brimborion de = un brin, un morceau de. « Un brimborion de peau. J'avais pas une bribe, pas un brimborion d'honneur. »
[avec une valeur coll.] le brimborion = l'ensemble des éléments vulgaires et futiles. « Prenons garde de tomber dans le brimborion. »
p. ext. [s'appliquant à un animé] Individu de petite taille, personne insignifiante. « Qu'ils sont petits! Quels brimborions que les élèves d'une école maternelle! ».

gemme

gemme



pierre fine, précieuse ou ornementale, caractérisée par sa couleur attrayante. « Un fourreau de velours incrusté de gemmes. »
p. métaph.: « L'eau du lac endormi, dont la pureté de gemme ajoute à la magie environnante. »
sel gemme = sel marin fossile extrait des mines sous forme de minerai. « C'est en Lorraine que se trouve la dernière mine française de sel gemme. »
suc de résine de pin maritime, obtenu par gemmage (incision de l'écorce), dont on extrait la colophane et l'essence de térébenthine.

gemmer
orner de gemmes, de pierres précieuses. « Çà et là étaient épars d'admirables menus objets de femme : glaces à main, flacons de poche, diverses boîtes travaillées et des cristaux gemmés. »
p. métaph.: « Une région gemmée de truffes. »

épancher



faire couler, (dé)verser, répandre. « L'Oise dans la Seine épanche ses eaux bleues. » « Une cuve, d'où le vin s'épanche par un robinet. »
fig.: « mes yeux s'épanchèrent en ruisseaux. » « Elles s'épanchaient en pleurs sincères. » « Les derniers flots de ma vie s'épanchaient dans cet adieu. »
p. anal.: répandre généreusement. « L'aube épanchait une clarté laiteuse au haut des futaies. » « Un blanc magnolia épanche son parfum de neige et de melon. »
p. métaph. : « Bianca, ton chaste nom, lorsqu'il flotte à la bouche, d'un charme toujours neuf vous remue et vous touche, et comme le parfum nage autour de la fleur, sur Venise il épanche une amoureuse odeur. » « La lumière s'épanchait magnifiquement dans la brume lointaine. » « Sa chevelure s'épanche au gré du vent. » « Sa douce chevelure s'épanche comme un flot de lumière immobile. »
fig.: donner libre cours à un sentiment, le confier en toute liberté et sincérité. Épancher son cœur, sa joie. « Un cœur où je pourrais épancher mes douleurs quand elles surabondent. » « L'indignation et la douleur trop longtemps contenues s'épanchèrent. »
épancher sa bile, son fiel = donner libre cours à son amertume, à son indignation. « Il y a des jours où je brûle d'être journaliste, pour épancher ma bile. » « Il dut se borner à épancher son fiel en un soliloque navré et imprécis. »
se confier, s'exprimer en toute liberté et sincérité. S'épancher dans le sein de qqn, besoin de s'épancher. « Il avait besoin de s'épancher, de trouver quelqu'un à qui tout dire. » « Il s'épanche volontiers en confidences, en rires ou en pleurs. »
p. ext.: se répandre abondamment. « L'amour est inépuisable; il vit et renaît de lui-même, et plus il s'épanche, plus il surabonde. »

linéament

linéament



ensemble des lignes essentielles caractérisant l'aspect général d'un être, d'un objet. Premier linéament; linéaments primordiaux. « L'art florentin conserva quelques-uns des linéaments de l'art antique. »
plur.: traits particuliers d'un visage. « La pointe du menton et l'os du nez soulèvent et tendent la peau en émergeant des chairs. Ce sont les seuls linéaments sensibles dans ce visage. »
premières traces d'organisation de l'embryon chez tout être vivant. « Depuis l'apparition des premiers linéaments dans le foetus jusqu'à son développement... »
fig.: lignes qui forment l'esquisse ou l'ébauche d'une oeuvre. Dessiner les linéaments. « Néanmoins nous devons tracer les premiers linéaments et poser les premiers jalons de cette classification. » « Je demeurais un adolescent à travers ces troubles, c'est-à-dire un être encore incertain, inachevé, en qui s'ébauchaient les linéaments de son âme à venir. »
linéamentaire: qui se résume à des linéaments. « Dépossédé de tous ses biens, il se vit réduit à condescendre aux plus linéamentaires expédients. »

giron

giron



partie du corps comprise entre la ceinture et les genoux, chez une personne assise.
rentrer, retourner dans le giron de : retourner là où l'on était protégé.
sphère d'influence, de protection, refuge. « Les enfants élevés, comme vous, dans le giron maternel restent plus longtemps enfants que les autres. » « Le giron de la sainte mère église. »

lutrin

lutrin



pupitre servant dans les églises à supporter les livres de chant ou les livres liturgiques. Chanter au lutrin; lutrin de table.
ceux qui chantent au lutrin. « C'est lui qui dirige le lutrin, qui donne le ton au lutrin »

acculturation



modifications qui se produisent dans un groupe culturel par suite du contact permanent avec un groupe d'une autre culture.
processus par lequel un individu apprend les modes de comportements, les modèles et les normes d'un groupe de façon à être accepté dans ce groupe et à y participer sans conflit.

picaro

picaro



de l'espagnol "misérable" ou "de mauvaise vie", le picaro est un aventurier espiègle, caractéristique de la littérature espagnole du 16e siècle. « Les aventures se succèdent dans sa vie comme dans celles des plus fiers picaros. »
intrigant sans scrupules (=chevalier d'industrie, coquin, fripon, vaurien). « La plupart des valets de Molière sont des picaros . »

picaresque
genre littéraire espagnol des 16e et 17e s., décrivant les aventures de héros populaires aux prises avec toutes sortes de difficultés et permettant par ce biais de contester l'ordre social établi. (ex: Don Quichotte, Lazarillo de Tormes).
qui rappelle les picaros, leur comportement. « Ton stratagème est assez picaresque et comique. »
à la picaresque : à la manière des picaros. « L'Espagne est toujours le royaume du vagabondage à la picaresque. »

édicule

édicule



petit édifice à caractère religieux, en forme de temple ou d'église. « L'édicule gothique sous lequel des ouvriers descendaient le cercueil. »
petite construction dans l'espace public urbain (ex: vespasienne, kiosque à journaux, bouche de métro, colonne Morris). « Au fond de la rue, un improbable kiosque à journaux. Sur la table devant l’édicule, des journaux en vrac. »

courtine

courtine



rideau servant à dissimuler et à décorer un lit. Lit à courtines (=lit à baldaquin). « Je m'endormais protégé contre le vent de la nuit sous mes courtines de velours. »
p. ext.: tenture permettant de masquer un élément ou une partie d'un espace intérieur (porte, autel, etc.). Les courtines d'un oratoire. « Les maisons étaient tendues de courtines et de tapisseries précieuses. »
p. métaph.: « les longs rameaux de la vigne formaient des courtines de feuillage devant les fenêtres. »
fortif.: partie de rempart comprise entre deux bastions ou deux tours. « Une courtine gardée par des soldats. » « Deux tours reliées par une longue courtine. »

tourmenteux



qui est sujet aux tourmentes, aux tempêtes. « Les plages tourmenteuses de l'océan. »

essart

essart



terre déboisée et défrichée. « Il vit un lion dans un essart. »
essarter = défricher une terre en arrachant et, éventuellement, en brûlant la végétation. « On essarta partiellement cette vaste forêt pour y installer la ferme. »

vernaculaire



propre à un pays, à ses habitants (=indigène, autochtone, domestique). Ex: coutumes vernaculaires ; constructions vernaculaires.
langue vernaculaire (p. oppos. à langue véhiculaire) = langue communément parlée dans les limites d'une communauté.
(sc. nat.) nom vernaculaire = nom vulgaire d'animal ou de végétal (par opposition aux noms scientifiques).

baliveau



jeune arbre droit et vigoureux, épargné lors de la coupe des taillis pour qu'il puisse croître en futaie. « Réserver tant de baliveaux par hectare. Les bois fournissaient chaque année, avec quelques baliveaux dont on n'espérait plus de croissance, un taillis de douze ans qu'on mettait en fagots. »
p. métaph.: « mais, tandis que le monde, ses usages, émondaient presque tous ces baliveaux de bonnes familles, Raymond Courrèges, lui, jetait sans vergogne tout son feu. Je l'admirais, pardi! ce rejeton, ce baliveau de quinze ans. La vie tendait la peau, comme un merisier son écorce... »
longue perche fine employée pour la construction des échafaudages.
balivage : repérage des baliveaux pour la transformation du taillis en futaie.

intempérance



manque de retenue, excès (d'une pers.) dans sa manière de vivre, d'agir ou de penser. « Il est toujours vif, quoique l'âge ait quelque peu calmé son intempérance. »
abus des plaisirs de la table, goût immodéré pour la nourriture et le vin (=gloutonnerie, ivrognerie, voracité). « Il faut avoir l'estomac de mes compatriotes pour supporter ces intempérances de boisson. »
abus des plaisirs charnels (=débauche, dépravation, lubricité). Intempérance amoureuse.
manque de mesure dans un domaine particulier. Intempérance d'esprit, d'imagination, d'étude, de travail. « Moins on est capable d'agir, plus devient effrénée l'intempérance des désirs. » « L'intempérance de pensée, cause de presque toutes les erreurs. »
liberté excessive dans le langage; profusion de paroles ou d'écrits. Intempérance de langage. « Une intempérance de style plat et d'idées lâches. » « Il n'est élixir, baume, panacée pour guérir chez la femme l'intempérance de la glotte. » « Avec sa violence coutumière et son intempérance d'adjectifs, l'auteur se lance à fond de train dans une voie qui ne peut le mener qu'à l'absurde. »
plur.: actes dépourvus de modération. « Vos désirs excessifs, vos intempérances, vos joies qui tuent, vos douleurs qui font trop vivre. »
avec intempérance = avec excès, d'une manière immodérée. « Il attaquait les communistes avec intempérance. » « La cloche carillonne avec intempérance. »

suroît



vent pluvieux du sud-ouest. « Des tuiles et des ardoises soufflées des pignons par les premières rafales du suroît. »
vareuse, vêtement imperméable que mettent les marins et les pêcheurs pour se protéger du vent et de la pluie. « Les pêcheurs en suroît de toile brique vont ramasser les harengs au ventre d'argent. »
chapeau imperméable en toile huilée dont l'arrière descend sur la nuque. « Il avait ajouté à son accoutrement un suroit, un manteau de caoutchouc et une paire de bottes. »

fleurer



répandre, exhaler une odeur. « Ma mère fleurait la cretonne lavée, le fer à repasser chauffé sur la braise de peuplier, la feuille de verveine citronnelle. »
fam. sa réputation fleure comme baume, ne fleure pas comme baume = il a une excellente, une mauvaise réputation.
respirer (une chose odorante), sentir, flairer. « Il fleura ses doigts. »
fig. « On y fleurait dès le corridor d'entrée, une sorte d'affirmation politique ou plus exactement sociale qui me pénétrait de respect, presque d'enthousiasme. »
fleurance : odeur, exhalaison. « Ça vient sur moi, ça me couvre de couleur, de fleurance et de fruits et ça fond dans la nuit sur ma droite. »

calade

calade



rue pavée, souvent pentue, « La calade qui descend à la fontaine. »
équit.: terrain en pente sur lequel on exerce les chevaux à descendre au galop.

calader : paver, empierrer. « Mon village, avec ses petites rues caladées et ses passages sous voûtes. »

ris

ris



chacune des bandes horizontales d'une voile qu'on replie et qu'on serre sur la vergue pour diminuer la surface de la voilure pendant le mauvais temps.
prendre un ris, des ris = serrer un ou plusieurs ris sur la vergue pour diminuer la surface de la voile. « Il fallut amener le grand foc et le remplacer par le second en prenant un ris dans la voile. »
prendre des ris à l'irlandaise = déchirer une voile à coups de couteau pour soulager immédiatement un bâtiment couché par le vent.
être au bas ris : prendre tous les ris de manière à n'exposer au vent que la plus petite surface de voilure possible.
arriser, riser = amener un peu les voiles en se servant des ris, afin d'en diminuer la hauteur, en cas de gros temps = diminuer la hauteur des voiles. Arriser les vergues. Arriser les voiles. « La force du vent nous a contraint d'arriser les huniers déjà au bas ris. »

ris = action de rire, manière de rire. « On ne commande pas les ris aussi facilement qu'on peut faire couler les larmes. » « Jamais spectacle plus grotesque n'a excité des ris plus immodérés. »
divinités qui présidaient à la gaieté. « Nous ne nous en prenons ni aux Grâces ni aux Ris, encore moins aux images de Dieu et des saints. »
fig.: plaisirs. « Taciturne, il méprisait les ris et les jeux. »

ris = thymus du veau, de l'agneau et du chevreau qui constitue un mets fin très apprécié. « Vol-au-vent garni de ris d'agneau, de veau. » « Le ris de veau passe pour être de facile digestion. »

aquilon

aquilon



nom du dieu romain des vents septentrionaux (équivalent de « Borée » chez les Grecs).
vent du nord, et plus gén. tout vent violent, froid et orageux. La violence des aquilons, l'orageux aquilon. « Ainsi, les oiseaux du nord sont la manne des aquilons, comme les rossignols sont les dons des zéphyrs : de quelque point de l'horizon que le vent souffle, il nous apporte un présent de la providence. »
p. méton.: le nord. « Un peuple venu de l'aquilon pour prendre Babylone. »
p. métaph.: épreuve, événement pénible. « C'est une plante rare à cultiver, à développer, à préserver du souffle des aquilons. » « Il ne faut rien pour m'émouvoir; tout me trouble et m'agite, tout m'est aquilon comme un roseau. »
oiseaux aquilons : aigles. « Autour de Satan planaient les oiseaux aquilons. »

mamamouchi

mamamouchi



[p. allus. au titre honorifique inventé par Molière, et plaisamment conféré à M. Jourdain dans Le Bourgeois Gentilhomme] haut dignitaire turc de comédie. « Les nouveaux venus cherchaient à nous impressionner, habillés en mamamouchis et parlant fort. »
p. iron.: pers. occupant un certain rang dans une administration. « Les mamamouchis du gouvernement. » « Les caprices de Cyril Hanouna, qui joue au grand mamamouchi du PAF. »
mamamouchisme (hapax) : action d'élever, de s'élever à de prétendues dignités. « Je soupçonne le destin de mettre parfois en branle ce mamamouchisme qui flatte la vanité des hommes, et de se divertir un peu à leurs dépens. »

chat en poche



acheter / vendre chat en poche = conclure un marché sans voir / montrer l'objet de la vente. « Je ne suis pas de ces gens qui, comme on dit, conseillent d'acheter chat en poche... Venez par ici... Vous les examinerez tout à votre aise »

immanent

immanent



qui est contenu dans un être, qui résulte de sa nature même et non d'une action externe. « L'idée de dépassement est immanente à l'homme. » « Une espèce de mal immanent qui surgit sans qu'on y puisse rien. »
qui est impliqué dans. Immanent à la matière, à la nature, au sujet, aux phénomènes (=inhérent). « L'instinct de discipline immanent à cette société. »

justice immanente : principe selon lequel la vertu finit naturellement par être récompensée, et le vice par être puni (= justice poétique). « Quelle sottise que ce qu'on nomme la justice immanente! et quelle puérilité d'estimer que le monde se charge de récompenser les vertus naturelles! »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)