Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)

hiératique



qui concerne les choses sacrées; en partic., qui est conforme à un rituel religieux, à une liturgie. « Danse, cérémonie hiératique. Par les cours du palais, circule tortueux serpent hiératique, une procession de moines qui, pieds nus, un cierge en main, ululent d'une voix formidable un cantique. »
p. ext.: qui est imposé ou réglé par une tradition sacrée et immuable. « Art, style hiératique; formes hiératiques; attitude, pose, posture hiératique d'une idole; geste, icône hiératique. L'Égypte reste enfoncée cinquante siècles dans une gangue hiératique dont l'individu ne sort pas. »
qui a un caractère de majesté sévère, d'immobilité ou de gravité, qui semble imposé par un rite ou une tradition (=figé, solennel). « Figure, personnage, visage hiératique; raideur, immobilité hiératique. Son teint pâle, ses traits hiératiques évoquaient l'Asie, le sourire fin des "êtres de sagesse". »
p. plaisant. [En parlant d'une langue] réservé aux initiés (=ésotérique). « L'idiome hiératique et sacré des lettrés et des délicats. »

mercure



métal d'aspect brillant et argenté utilisé dans l'industrie à l'état liquide.
de mercure = qui présente l'aspect du mercure. « Les fontaines miroitantes avec des reflets de mercure. » « Ce matin le golfe est de mercure, calme et splendide. »
entremetteur, messager d'amour (du nom du messager des dieux de la myth. lat.)
Mercure françois (= Mercure français) : nom de la première revue française connue, publiée annuellement de 1611 à 1648 et relatant les faits marquants de l'année antérieure. En préface, l'imprimeur écrit : "Je te donne dans ce livre les choses les plus remarquables que mon messager (que j'appelle Mercure françois) m'a apporté des quatre parties du monde, en diverses langues". « Oh ! pourvu que je sois dans les petits papiers du Mercure François » (Cyrano de Bergerac).

cerneau

cerneau



noix tirée de la coque avant sa maturité. Manger des cerneaux, éplucher des cerneaux.
vin de cerneaux = vin rosé, bon à boire à l'époque des noix vertes.
p. ext.: tout fruit huileux (noix, noisettes, amandes) encore vert.

portefaix



1- celui dont le métier consiste à porter des fardeaux (=porteur). Ex: un troupeau de portefaix qui se disputaient les bagages ; L'éternel portefaix, courbé, tête basse, sans regarder le ciel, sans penser, sans s'élever jamais à l'invention.
2- [Aspect physique, vigueur] Taillé comme un portefaix, avoir des mains de portefaix; allure de portefaix; très grand, taillé en force, avec des épaules de portefaix.
3- [Comportement jugé grossier] Injures, langage de portefaix; parler comme un portefaix ; s'insulter comme des portefaix.

saurer



faire sécher un aliment à la fumée pour en assurer la conservation (= saurir). Saurer un jambon, des harengs.
p. métaph.: « cette figure de femme nue aux chairs comme sauries par la patine du temps. »

insane



qui a perdu son bon sens, fou. « Une vieille bigote un peu insane qui faisait peur aux enfants. »
[en parlant des idées, des sentiments] qui est contraire au bon sens, à la raison. « Des élucubrations insanes et d'une platitude désolante. » « Il se persuade que ses craintes sont insanes, qu'il est aimé. »

impécunieux



qui manque d'argent : « l'homme impécunieux pour attirer l'argent devient ingénieux ; le morne troupeau, inactif et impécunieux, des fonctionnaires à la retraite... »

nanar



film tellement mal réalisé et ridicule qu'il en devient involontairement amusant et comique. Normalement, le terme nanar diffère du navet par son aptitude à divertir. Le nanar amuse par ses défauts, tandis que le navet est simplement mauvais et ennuyeux.
tout ce qui est drôle car mauvais. Ex: un livre nanar.
dans le jargon des brocanteurs et bouquinistes, le nanar désigne un livre ou un objet médiocre et invendable.

mandragore

mandragore



espèce de plante herbacée vivace des pays du pourtour méditerranéen, de la famille des solanacées, voisine de la belladone. Les Anciens prêtaient à cette plante des vertus magiques, en raison de sa forte teneur en alcaloïdes aux propriétés hallucinogènes.

ocre

ocre



substance colorante naturelle, d'un jaune plus ou moins accentué.
couleur tirée de ce pigment : « un badigeon d'ocre jaune ; il y avait là une pointe d'ocre et un soupçon de kermès, c'était peut-être le cinabre ? ; des hauts murs badigeonnés d'une ocre si rouge qu'ils paraissent dégager eux-mêmes la lumière. »
p. ext : couleur d'un brun plus ou moins clair tirant sur le jaune ou sur le rouge. « Une boiserie d'un vert bouteille que le temps avait nuancé d'ocre et de bitume ; sa tête maigre et creusée, d'un ton sévère, où l'ocre et le bistre étaient harmonieusement fondus... »
adj. invar : « couleur, peinture ocre ; dentelle ocre ; affiche ocre. »
ocrer : colorer en ocre, donner des reflets d'ocre à quelque chose. [couleur]

morbifuge



qui repousse la maladie (du lat. morbus, "maladie" et fuga, "faire fuir"). « Les laudatives épithètes de vin "nourrissant, théologique et morbifuge. »
ignifuge : qui éteint le feu, qui préserve de l’incendie. « Un coffre-fort ignifuge, spécialement conçu pour protéger les documents d'un incendie. »
lucifuge : qui fuit la lumière. « Par temps clair, ces poissons préfèrent le fond, car ils sont lucifuges. »
obésifuge : qui évite, combat l'obésité. « Des inconditionnelles du régime qui, emportées par un zèle obésifuge, en oublient son véritable intérêt. »

chausse-trappe

chausse-trappe



défense constituée soit par un pieu aigu camouflé au fond d'un trou dissimulé par une trappe, soit par quatre pointes de fer.
piège à renard et autres animaux. « Il a retrouvé son chien pris au piège dans une chausse-trappe. »
fig.: embûche, piège. « Un pays creusé de chausse-trappes par le fisc et la police. » « Cette réforme est une jolie chausse-trappe pour le nouveau président. »

lucre



gain, avantage, profit tiré d'une activité quelconque (=bénéfice). Travailler pour le lucre.
péj.: profit pécuniaire, souvent matériel, plus ou moins licite et recherché avec avidité. Appétit, esprit, pensées de lucre; amour, appât, goût, soif du lucre. « Cette âpreté de gain, ce prurit de lucre, s'étaient aussi répercutés dans le clergé. »

Diogène

Diogène



pers. dont le cynisme et la sobriété sont comparables à ceux de Diogène, philosophe grec, fondateur de l'école cynique. « Un nouveau Diogène qui va, la lanterne à la main, cherchant un reste de moralité dans ce monde corrompu. »
diogénique : qui s'apparente aux conceptions du philosophe cynique Diogène. Cynisme diogénique. Lanterne diogénique.

assassin



l'étymologie de ce mot est incertaine, mais une origine possible est le mot arabe "hashishiyya" ("fumeur de haschich"), nom donné aux Ismaëliens de Syrie, des musulmans fanatiques qui, au temps des croisades, assassinaient (sous l'emprise du haschich) des chefs chrétiens et musulmans.

chambranle

chambranle



cadre de bois ou de pierre composé de deux montants verticaux et d'un linteau, et qui borde une fenêtre, une porte ou une cheminée. « Le chambranle de la cheminée était encombré de laines, de bobines. Chambranle en marbre ; chambranle chargé d'ornements ; chambranle simple, mouluré ; s'appuyer au chambranle, sur le chambranle. »

au temps pour moi



locution exprimant la reconnaissance d'une erreur de la part du locuteur. "Au temps" est une expression militaire signifiant qu'un des soldats n'était pas dans le temps en faisant un mouvement, et l'opération doit être reprise depuis le début.

pelleteux de nuages



qui se préoccupe de questions théoriques et n’ayant aucun sens pratique (=rêveur, idéaliste). « Vous les pelleteux de nuages, vous avez de bonnes critiques, mais que proposez-vous ? » « Idéologues pelleteux de nuages, nostalgiques de modes de vie dépassés »

siècle



le monde et ses activités profanes par opposition à la vie consacrée à Dieu, à la vie en religion. Vivre dans le siècle, hors du siècle; vivre selon le siècle; quitter le siècle, renoncer au siècle. « Ce stage dans la cléricature dura peu. Il abandonna à temps une carrière pour laquelle il n'était pas fait et rentra dans le siècle. »
le monde et la civilisation par opposition à la nature, à la vie naturelle. « Le siècle n'a mis aucune marque sur cet horizon qui n'est fait que du grand ciel et des plis du terrain. »
séculariser = passer de l'état religieux à l'état séculier ou laïc. « Un prêtre sécularisé. Le monastère primitif s'est sécularisé. »
transférer un bien d'Église dans le domaine public. « Catherine II avait sécularisé une grande partie des biens de l'Église orthodoxe. »
soustraire une fonction, une institution à la domination religieuse ; la mettre entre les mains des laïcs (=laïciser).
séculier = laïque, non religieux.

cordelier

cordelier



surnom donné aux religieux de l'ordre de Saint-François d'Assise (Franciscains) en raison de la cordelière à trois nœuds qu'ils portent serrée autour de leur taille, symbole de la pauvreté.
aller sur la haquenée, sur la mule des Cordeliers = aller à pied, un bâton à la main.
parler latin devant les Cordeliers = parler avec assurance d'un sujet qu'on connaît mal devant des personnes qui le connaissent bien.
fam: avoir la conscience large comme la manche d'un Cordelier = être peu scrupuleux.
cordelier peut aussi désigner un membre du club des Cordeliers, club révolutionnaire fondé à Paris en 1790 dans l'ancien couvent des Cordeliers.

obsécration



prière ou demande instantes adressées à Dieu ou aux hommes. « Ce temps de génuflexions et d'obsécration obscène est révolu à jamais. Les thuriféraires de totems doivent se le mettre en tête. » « Le discours du ministre sur la politique de la chancelière ressemble à une sorte d'obsécration. »

écailler

écailler



enlever les écailles de. Écailler un poisson.
p. anal.: (faire) se détacher en petites plaques. Le vernis s'écaille. « Une cabane métallique que la pluie et l'embrun écaillent au fil des ans. »
écailler des huîtres = les ouvrir.
pers. dont le travail consiste à ouvrir et à vendre des huîtres, des coquillages. « Une écaillère ravissante ouvrait des coquillages aux touristes. »

pleine fleur

pleine fleur



[cuir] qui comporte sa fleur d'origine sans qu'aucune pellicule de surface n'ait été ôtée par ponçage, effleurage ou refente. « Les plus beaux vêtements et canapés sont élaborés à partir de cuir pleine fleur. » « Le cuir pleine fleur aniline est le plus noble : sa coloration n'est obtenue que par la stricte utilisation de colorant à l'exclusion de tout pigment. »
fleur : partie superficielle d'une matière, d'un objet. En peausserie, il s'agit de la partie d'une peau tannée qui portait les poils, la toison. « Le côté fleur, par opposition au côté chair. »

forcené



rendu particulièrement violent par un accès de folie, une forte émotion. Brute forcenée; passion, orgueil forcené(e). « Elle haïssait comme peste ce forcené gentilhomme, qui la poursuivait de ses galanteries violentes et scandaleuses. » « Avec un geste forcené, il poussa le verrou qui fermait l'auvent au dehors. »
qui est d'une très grande violence. « J'ai entendu le cri des Bédouins, ce cri forcené avant-coureur des massacres. »
qui dépasse toute mesure dans sa passion pour. Partisan, amateur forcené de qqc. « Un antidreyfusard forcené. »
poussé à l'excès. Désir, goût forcené de qqc.; travail forcené; individualisme, nationalisme forcené. « Avec une application forcenée, un infini scrupule, je tâche d'exprimer l'essentiel de ma pensée. »
p. anal.: développement, industrialisation forcené(e).
subst.: pers. en proie à une crise de folie furieuse. Se démener comme un forcené. « Les gendarmes, venus arrêter Léopold dans son établissement, s'étaient vus dans l'obligation d'abattre le forcené. » « Notre attitude nous avait valu à l'avance une solide réputation de forcenés. »
pers. qui s'adonne sans mesure à une passion, une activité. « Je lisais, je lisais comme un forcené, tout ce qu'il y avait dans la bibliothèque. »

singes de la sagesse

singes de la sagesse



symbole asiatique constitué de trois singes, dont chacun se couvre avec les mains une partie différente du visage : les oreilles, les yeux et la bouche. Il s'agit d'une illustration de la parole de Confucius : "ne pas regarder, ne pas écouter, ne pas dire ce qui est contraire à la bienséance".
fidèle à ce principe, Gandhi gardait toujours avec lui une petite sculpture des trois singes de la sagesse.
ce symbole donne lieu à d'autres interprétations, comme le refus d'affronter la vérité.

abstème

abstème



qui s'abstient de boissons alcoolisées pour des raisons médicales, religieuses ou personnelles. « Les musulmans sont abstèmes. » « Même en France, pays du bien manger et bien boire, le nombre d'abstèmes est croissant. »

modus vivendi



accommodement, arrangement dans une relation, une manière de vivre - compromis.

Syndrome de Stockholm



propension des otages à prendre à leur compte les revendications de leurs ravisseurs.

Onc, On(c)ques



- Un jour, à quelque moment. (ex:...femme passionnée, s'il en fut oncques).
- Avec une valeur négative, servant, avec ne, à former une négation de temps. (ex: Elle a fait son devoir, c'est a dire que Onques elle n'eut de souhait Impossible).

truchement



personne qui parle à la place d'une autre, qui exprime sa pensée, lui servant d'intermédiaire, de porte-parole. « Le ministre chrétien est le truchement entre Dieu et l'homme. »
ce qui fait comprendre, permet de traduire la pensée, les sentiments. « La forme est, dans ses figures, ce qu'elle est chez nous, un truchement pour se communiquer des idées, des sensations. »
par le truchement de : par l'intermédiaire de. « Par le truchement d'un ami. »

argument ad hominem



Cet argument consiste à retourner contre l'adversaire, en vue de le confondre, ses propres actes et ses propres paroles

provende

provende



provision (propre ou fig.). « Une provende de légumes et de fruits. » « Il allait joyeux, furieux, avec sa provende de douleur et de plaisir qu'il ne démêlait pas encore. » « Le journal quotidien et sa provende d'actualité toute chaude. »
aller à la provende = aller faire des provisions.
nourriture du bétail. Porter la provende aux bestiaux. « Les chèvres allaient chercher leur provende dans les jachères, les jardins et les bois. »

espagnolette

espagnolette



système de fermeture de châssis (fenêtre, volet, porte) composé d'une tige de fer munie d'une poignée et dont les extrémités à crochets viennent s'emboîter dans des gâches (p. méton: la poignée de ce système).
fermer (deux châssis) à l'espagnolette : les laisser entrouverts en ne les maintenant que par la poignée. « On avait simplement fermé le volet à l'espagnolette, sans l'attacher de l'intérieur. »

glyphe



inscription, trait gravé en creux. « On ne connaît pas en France de gravures rupestres autres que les glyphes des rochers de la Vendée. »
trait. « Ô stylographe à la plume de platine, qui trace sur le papier les glyphes alphabétiques. »
trait gravé en creux dans un ornement architectural (=cannelure, ciselure, rainure).

passepoil

passepoil



liseré, bande étroite de tissu ou de cuir qui borde certaines parties d'un vêtement ou les coutures, de manière à former une garniture en relief. Passepoil d'une boutonnière, d'une poche ; mettre un passepoil. « La redingote est bordée d'un petit passepoil. »
liseré de couleur qui borde les coutures des uniformes militaires et qui constitue un signe distinctif des corps de troupes. « Des gardes arrivaient, avec leur uniforme à passepoil jaune. »
passepoiler = border, garnir d'un passepoil. Passepoiler des boutonnières, un pantalon.
passepoilé = qui est bordé, garni d'un passepoil. Poche passepoilée. « Une culotte noire passepoilée de grenat. » [habits]

Circé

Circé



déesse et magicienne de l'Odyssée d'Homère, experte en drogues et poisons propres à opérer des métamorphoses.
femme artificieuse, séduisante et dangereuse : « La Circé tyrannique aux dangereux parfums. »
circéen : propre à une femme séduisante et dangereuse. « O toi, qui par ton art circéen et subtil, m'as perdu. »

viduité



veuvage. « Après la virginité, c'est la viduité qui a joui partout du respect des hommes. »
délai de viduité : délai que doit respecter une femme veuve ou divorcée avant de pouvoir se remarier.
fig.: état d'abandon; isolement affectif. « Privé des sens, son intelligence est condamnée à une éternelle viduité. »
vacuité. « C'est partout la même viduité. Cette pauvreté de pensée, ce manque de cœur a gagné tout le parti socialiste. »

corybantes



prêtres de la mère des Dieux, Cybèle, qui dansaient armés, aux sons des flûtes, des tambours, des trompes et des boucliers frappés par les lances (=derviches). « Ces derviches représentent la tradition non interrompue des cabires, des dactyles et des corybantes, qui ont dansé et hurlé durant tant de siècles sur ce même rivage. »
p. métaph.: « tous les démantibulés corybantes de l'art moderne »

zibeline

zibeline



petit mammifère carnivore de Sibérie, de la famille des Mustélidés, proche de la martre et très recherché pour sa fourrure d'un brun roux soyeux.
fourrure de cet animal traitée et destinée à la confection de pelisses ou de garnitures de vêtements d'hiver. Bonnet, col, pourpoint, manteau de zibeline.
p. méton.: vêtement ou garniture de vêtement en zibeline. « Les manches de ma zibeline. »[habits]

gouape



voyou. « Comment avait-elle pu, mille millions de tonnerres coucher avec cette gouape, ce petit maquereau entretenu par un vieux pédéraste cacochyme? »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)