Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 (2765 mots)

baccara



jeu de cartes qui se joue entre un banquier et un certain nombre de joueurs appelés pontes, et dans lequel les points de 10, 20, 30 sont nommés baccara.
arg.: faillite, échec. Avoir baccara : être perdant.
être en plein baccara (arg.) :
être dans une misère noire. « J'suis en plein baccara. »
rester sans réaction suite à des ennuis sérieux ayant atteint le moral. « Depuis la mort de sa nana, il est en plein baccara. »

ris

ris



chacune des bandes horizontales d'une voile qu'on replie et qu'on serre sur la vergue pour diminuer la surface de la voilure pendant le mauvais temps.
prendre un ris, des ris = serrer un ou plusieurs ris sur la vergue pour diminuer la surface de la voile. « Il fallut amener le grand foc et le remplacer par le second en prenant un ris dans la voile. »
prendre des ris à l'irlandaise = déchirer une voile à coups de couteau pour soulager immédiatement un bâtiment couché par le vent.
être au bas ris : prendre tous les ris de manière à n'exposer au vent que la plus petite surface de voilure possible.
arriser, riser = amener un peu les voiles en se servant des ris, afin d'en diminuer la hauteur, en cas de gros temps = diminuer la hauteur des voiles. Arriser les vergues. Arriser les voiles. « La force du vent nous a contraint d'arriser les huniers déjà au bas ris. »

ris = action de rire, manière de rire. « On ne commande pas les ris aussi facilement qu'on peut faire couler les larmes. » « Jamais spectacle plus grotesque n'a excité des ris plus immodérés. »
divinités qui présidaient à la gaieté. « Nous ne nous en prenons ni aux Grâces ni aux Ris, encore moins aux images de Dieu et des saints. »
fig.: plaisirs. « Taciturne, il méprisait les ris et les jeux. »

ris = thymus du veau, de l'agneau et du chevreau qui constitue un mets fin très apprécié. « Vol-au-vent garni de ris d'agneau, de veau. » « Le ris de veau passe pour être de facile digestion. »

prolixe



qui est trop long dans ses discours ou ses écrits (synon. bavard, verbeux). « L'inquiétude des gens prolixes quand ils s'aperçoivent qu'ils nous fatiguent. » « Je le connais ce prolixe! Chaque fois, qu'il vient m'interviewer j'en suis pour deux heures au moins! »
en parlant d'un exposé oral, d'un écrit: qui est trop long, qui comporte de nombreux développements et des digressions (=diffus, redondant). Discours prolixe. « Si le conte est fait d'une manière trop prolixe, si le conteur emploie trop de paroles et s'arrête à peindre trop de détails, l'esprit de l'auditeur s'épuise. »
trop abondant, exubérant. « Une toilette prolixe et coquette. »

cabochon

cabochon



pierre précieuse à face supérieure arrondie et polie, non taillée à facettes. Cabochons de rubis. Bague cabochon. « Une émeraude-cabochon d'un vert assez pâle. »
en architecture, motif décoratif saillant, en céramique, de forme ronde et multicolore.
petite pièce de dallage venant orner un sol carrelé.
petite illustration accompagnant un texte (=illustration, vignette).
clou à tête décorée utilisé en ameublement, tapisserie, couture, etc. Ceinture de cabochons d'acier. « Trois épingles énormes, à cabochons gracieusement travaillés. »
p. métaph.: mot-cabochon = mot saillant dans un discours.

mamamouchi

mamamouchi



[p. allus. au titre honorifique inventé par Molière, et plaisamment conféré à M. Jourdain dans Le Bourgeois Gentilhomme] haut dignitaire turc de comédie. « Les nouveaux venus cherchaient à nous impressionner, habillés en mamamouchis et parlant fort. »
p. iron.: pers. occupant un certain rang dans une administration. « Les mamamouchis du gouvernement. » « Les caprices de Cyril Hanouna, qui joue au grand mamamouchi du PAF. »
mamamouchisme (hapax) : action d'élever, de s'élever à de prétendues dignités. « Je soupçonne le destin de mettre parfois en branle ce mamamouchisme qui flatte la vanité des hommes, et de se divertir un peu à leurs dépens. »

chat en poche



acheter / vendre chat en poche = conclure un marché sans voir / montrer l'objet de la vente. « Je ne suis pas de ces gens qui, comme on dit, conseillent d'acheter chat en poche... Venez par ici... Vous les examinerez tout à votre aise »

immanent

immanent



qui est contenu dans un être, qui résulte de sa nature même et non d'une action externe. « L'idée de dépassement est immanente à l'homme. » « Une espèce de mal immanent qui surgit sans qu'on y puisse rien. »
qui est impliqué dans. Immanent à la matière, à la nature, au sujet, aux phénomènes (=inhérent). « L'instinct de discipline immanent à cette société. »

justice immanente : principe selon lequel la vertu finit naturellement par être récompensée, et le vice par être puni (= justice poétique). « Quelle sottise que ce qu'on nomme la justice immanente! et quelle puérilité d'estimer que le monde se charge de récompenser les vertus naturelles! »

béotien



habitant de la Béotie, province de la Grèce ancienne.
p. ext.: inculte, lourd, lourdaud. Être un Béotien ; avoir des goûts de Béotien. Avoir une oreille béotienne, une vie, des mœurs béotiennes. « Les béotiens l’ignorent, mais l'Art Contemporain ne renvoie pas à une époque mais à un genre. »
profane dans un domaine particulier. « Je suis béotien en sculpture. »

béotisme
caractère, attitude de l'esprit béotien (=grossièreté, lourdeur, stupidité). « L'atticisme de ses hôtes lui rend insupportable son propre béotisme. » « Il semble qu'on commette un béotisme en exprimant son admiration pour ce dessin si grand et si simple, cette couleur d'une clarté si chaude, cette fleur de vie répandue partout. »

coercitif



qui a le pouvoir de contraindre

déférence



respect. « Ils lui tendirent la main avec la déférence due à un homme de cet âge. »

jactance



vanité qui se traduit par des propos pleins de suffisance. « La jactance stérile d'un polémiste. »

sophisme



argument qui, partant de prémisses vraies, aboutit à une conclusion absurde et difficile à réfuter. Ex: « Tout ce qui est rare est cher, un cheval bon marché est rare, donc un cheval bon marché est cher. »
raisonnement vicié à la base reposant sur un jeu de mots, un argument séduisant mais faux, destiné à induire l'interlocuteur en erreur.

tempérance



modération, sobriété.
les anciens classaient les vertus en quatre familles: Prudence, Tempérance, Force, Justice. La tempérence permettait de limiter les désirs et passions.

cédrat

cédrat



fruit du cédratier, de plus grande taille et à peau plus épaisse que le citron, donnant une essence très parfumée utilisée en confiserie et en parfumerie. Essence, huile, zeste de cédrat. Cédrat méditerranéen, cédrat de Corse. « Elle venait de reconnaître cet arôme de cédrat qui flottait toujours autour de Jérôme après sa toilette. »
Le cédrat, le palmier, la myrte et le saule sont les "Quatre Espèces" de végétaux que les Juifs réunissent en bouquet à l'occasion de Souccot, la fête des Tabernacles.

fluctuat nec mergitur

fluctuat nec mergitur



locution latine pouvant être traduite par « il est battu par les flots mais ne sombre pas », adoptée comme devise de la ville de Paris. Elle symbolise à la fois la puissance de la corporation des nautes de Lutèce (à l'origine de Paris) et la vitalité inaltérable de la ville en dépit de son histoire mouvementée.

concomitance



Existence simultanée de deux ou de plusieurs choses. ex: la concomitance de l'éclair et du tonnerre.

pestilence



horrible odeur. « Pestilence d'un égout ; une senteur pestilentielle. »

pestilentiel :
qui dégage une odeur infecte.
qui a les caractères de la peste
funeste, pernicieux. « Le système pestilentiel des emprunts, sous lequel les peuples demeurent courbés. »

angélisme



souci excessif de se conformer à un type idéal ignorant ou refusant d'admettre certaines réalités humaines (charnelles, morales, sociales, matérielles, etc.). L'angélisme de qqc., de qqn; l'angélisme dévot. « Pacifisme, vérisme, libérisme, purisme en général, tous ces "ismes" sont les variétés d'un seul et même angélisme qui réifie pour rendre absurde. »

dialectique



Qui concerne l'art de raisonner et de convaincre. Ex: les gens de loi forment une société fermée, toute puissante, parce que la clarté de leurs esprits et leur habileté dialectique les rendent indispensables.

proctologue



médecin spécialisé dans les affections du rectum et de l'anus

claustrer



enfermer dans un cloître ou, par extension, dans quelque autre lieu (=cloîtrer).
se claustrer = se cloîtrer. « le jeune homme se claustra en un farouche mutisme. »
fig: renfermer, limiter. « Il n'est pas tenu, sous peine d'amende, de claustrer son indignation dans une feuille longue de quarante centimètres. »

dilatoire



qui diffère, retarde, suspend. User de moyens dilatoires.
qui vise à gagner du temps, à retarder qqch par son caractère vague ou ambigu. Réponse dilatoire. « Cessez vos manœuvres dilatoires. » « La direction dénonce l'attitude dilatoire voire obstructive du syndicat. »

gracile

gracile



qui est délicat, fragile, tout en restant gracieux (=élancé, fin, menu, mince, svelte). « Elle avait un cou fin, mobile, et pâle, plus encore que ses joues : son aspect gracile invitait à de tendres égards. »
synon. de léger : « le gracile sommeil des vierges de la Mort. Une voix gracile (= jolie mais fluette). »

ébaudir



mettre en allégresse, divertir, égayer. « Il nous a ébaudis avec son récit extravagant. »
s'ébaudir = s'égayer, se réjouir. « Tout ce monde-là ne demandait qu'à s'ébaudir, rigoler et chanter. »

prandial

prandial



relatif aux repas. Pause prandiale.
post-prandial : qui se produit après les repas. « Une sieste post-prandiale. »

vicinal



de voisin, de voisinage. « Elle lui avait demandé par la suite quelques petits services d'ordre agricole et vicinal. »
chemin vicinal : qui relie des hameaux, des villages.

vicissitudes



succession d'événements heureux et malheureux qui alternent au cours d'une vie (=aléas, hasards, tribulations). Vicissitudes de la fortune ; vicissitudes de la vie de couple. « Les vicissitudes charmantes ou pathétiques d'une existence. »
événements malheureux, épreuves. « Un plaisir sensoriel m'avait envahi, si puissant qu'il me rendait indifférentes les vicissitudes de la vie. »

planche de salut

planche de salut



fig.: dernier recours, dernière chance. « Sa connaissance de la musique a été pour lui une planche de salut. »

vase canope

vase canope



vase en terre, poreux, dont le couvercle représentait souvent une figure humaine, et servant à recevoir les entrailles des momies.

stère (masc.)



Unité métrique de volume correspondant à un mètre cube, utilisée pour mesurer les bois de charpente et de chauffage. Ex: « pour faire ce vaisseau, combien faut-il de bois? Trois mille stères. »
Tas de bois correspondant en volume apparent à cette unité. Ex: « je marchais, parmi les stères de bois empilé et les tas de ramille. »

surseoir



suspendre momentanément une affaire; interrompre une procédure; remettre qqch à plus tard, différer qqch. « Les juges peuvent surseoir l'exécution des poursuites. »
surseoir à. Surseoir à statuer ; surseoir à l'exécution. « L'église a sursis à les promouvoir à la souveraine dignité de saints. » « Ordre au lieutenant de surseoir à son départ jusqu'à l'arrivée du capitaine Morhange. »
empl. abs.: « On me conseille de surseoir, de ne pas attendre. »

heaume



casque enveloppant la tête et le visage, muni d'ouvertures pour les yeux, que portaient les hommes d'armes au Moyen Âge.

cimaise

cimaise



moulure formant la partie supérieure d'une corniche : « l'entablement de l'église se surmonte d'une large cimaise dans laquelle de nombreuses têtes de lion jettent dehors les eaux du toit. »
boiserie à moulure placée à hauteur d'appui sur les murs d'une pièce et plus particulièrement sur un meuble.
[dans une galerie d'art, une exposition, etc.] place de choix, à hauteur de vue. « Partager les honneurs de la cimaise; exposer un tableau sur la cimaise. »
p. métaph. : « le "Musée Imaginaire" de Malraux étale sur les cimaises de notre mémoire les oeuvres par lesquelles toutes les civilisations et toutes les générations ont déjà répondu. »

parentèle



ensemble des parents. Lien du sang, consanguinité (=parenté). « Il s'était marié trois fois et n'abandonnait personne de sa parentèle ; je m'embrouille toujours un peu dans ces complications de la parentèle. »

rhéteur



antiq.: pers. qui enseignait l'éloquence; maître de rhétorique.
pers. qui parle bien, orateur éloquent. « C'était un galant homme de lettres, un élégant rhéteur, prêt à goûter doucement les plaisirs de l'esprit et à converser avec grâce parmi les honnêtes gens. »
p. anal.: écrivain au style riche, maître dans l'art d'écrire. « Victor Hugo, le maître des constructions verbales, le rhéteur génial du rythme et du mot. »
péj.: pers., orateur dont l'éloquence apprêtée, déclamatoire et artificielle s'attache à mettre en valeur l'aspect formel du discours sans souci du contenu. Lieu commun de rhéteur. « Des rhéteurs et sophistes de toutes sortes. »
écrivain dont le style pompeux et artificiel cache la pauvreté de l'inspiration et la médiocrité de l'oeuvre. « Laharpe et autres petits rhéteurs musqués du dix-huitième siècle... »

vindicte



Punition, châtiment mérité par quelqu'un ayant commis un acte jugé délictueux. Ex: désigner, signaler qqn à la vindicte publique; échapper à la vindicte populaire; des attentats dignes de la vindicte publique, redouter la vindicte patronale.

harpagon



[p. réf. au personnage de L'Avare de Molière] homme d'une grande avarice. « C'est un harpagon! Quel harpagon! »

gabier

gabier



[de "gabies", ancien nom des hunes, plate-formes intermédiaires dans les mâts] matelot chargé d'entretenir les voiles, le gréement, la mâture. Un vieux gabier de la marine royale; gabier de beaupré, de misaine. « Par tous les temps, jour et nuit, les gabiers bravent le danger, montent dans les hunes pour hisser ou affaler les vergues et les voiles, mais aussi pour entretenir la mâture et les gréements. »
mod.: matelot breveté dans la spécialité de la manœuvre, chargé du soin de la mâture, du gréement, des embarcations et des ancres. « Les "gabiers" qui sont chargés de tout ce qui concerne la manœuvre du navire. »

oraculaire



relatif à un oracle. « Pour retrouver le sens humain du pari, il faut remonter croyons-nous, d'une part aux techniques oraculaires, d'autre part à l'ordalie. »
[pers.] qui fait autorité, s'exprime comme un oracle (=sentencieux). Prédicateur oraculaire.
relatif à un oracle. Ton oraculaire ; mots oraculaires.

moria



trouble neurologique se caractérisant par un excès de jovialité, associé à une excitation euphorique donnant une certaine tendance à la plaisanterie. « La moria est symptomatique des lésions du lobe frontal. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 (2765 mots)