Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Voyagistes : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2534 mots)

dissentiment



différence d'opinion. « Il n'y a jamais eu entre elles le moindre dissentiment. »

pestilence



horrible odeur. « Pestilence d'un égout ; une senteur pestilentielle. »

pestilentiel :
qui dégage une odeur infecte.
qui a les caractères de la peste
funeste, pernicieux. « Le système pestilentiel des emprunts, sous lequel les peuples demeurent courbés. »

égérie



femme qui passe pour l'inspiratrice d'un homme politique, d'un écrivain, d'un artiste. « Je serais député, je ne ferais point de bévues, car je consulterais mon égérie dans les moindres choses. »
fig. [en parlant d'une chose personnifiée] source d'inspiration. « L'étude m'a toujours semblé une sorte d'égérie désintéressée. »

égrillard



qui se complaît dans des propos grivois ou licencieux. « Bourgeois égrillards, qui disent beaucoup de polissonneries. »
un peu trop libre, ayant une tendance à la gauloiserie. « Air, sourire égrillard ; histoire, chanson égrillarde ; propos, yeux, sous-entendus égrillards ;une joie égrillarde emplissait les coeurs ; peu à peu notre entretien cessa d'être militaire pour devenir égrillard et puis franchement cochon. »

disert



qui s'exprime, parle facilement et avec élégance. « Le comte a le soin de la phrase, une certaine élégance fleurie et diserte ; Les lettrés guettaient sur ses lèvres disertes l'apparition de belles sentences antiques. »

prophylactique



qui préserve la santé. « Traitement prophylactique, les mesures prophylactiques indiquées en temps de peste. »
métaph.: « la religion a incontestablement sur le suicide une action prophylactique »

dégoiser



débiter rapidement, avec une volubilité excessive (des propos, des chansons, etc.). Dégoiser un discours, des inepties, des injures. « Elle commençait de dégoiser des horreurs sur le monde d'ici ; Sur ce verre, par exemple, il pouvait dégoiser pendant des heures »
raconter : « dégoise-nous quelque chose ; L'abbé dégoisa l'affaire avec une admirable bonhomie ; j'ai tant de choses à vous dégoiser... ; je m'en vais leur dégoiser tout ce qui m'étouffe! »
dégoiser qqc. à, contre, sur qqn/qqc.« Il dégoisait contre les Allemands les plus plaisantes invectives »
dégoiser des blagues, des bourdes, des compliments, des gaudrioles; dégoiser un boniment, un couplet; se mettre à dégoiser qqc.
en dégoiser : parler abondamment et en connaissance de cause. « Celui qui nous a démontré la chose est un muscadin de Paris. C'est un gaillard qui en dégoise. »

gandin



jeune homme très élégant, raffiné et assez ridicule. Jeune gandin; veston de gandin; mener une vie de gandin.
faire le gandin : afficher une mise et des manières très recherchées.

pays de Cocagne



Pays imaginaire dans lequel on mène une vie de luxe, de plaisir et d'abondance. Cocagne désigne la chance dans les régions méridionales.
La cocagne est une friandise que l'on attrape au sommet du mât de cocagne lors des foires des pays du nord.
Son origine vient de la "cocanha" ,boule de feuilles séchées de pastel qui servait à la coloration des tissus, et qui fit la prospérité de Toulouse (et de ses bourgeois, les "Capitouls") au Moyen Age. C'est Marco polo qui a 'tué' ce pays de cocagne en ramenant l'indigo de Chine.

faire florès



briller, faire une dépense d'éclat, gén. sans suite : « quand il a de l'argent, il fait florès. »
obtenir un succès dans le monde, une réputation flatteuse, une réussite brillante : « tu as fait florès, mon cher ! » « Depuis la campagne d'Égypte, le turban fait florès. »

mirabilis



plante herbacée de la famille des nyctagynacées, dont les fleurs s'ouvrent la nuit et qu'on appelle aussi belle-de-nuit. « C'est à la clarté de la lune que la mirabilis et l'arbre triste ouvrent leurs fleurs. »

annus mirabilis : "année merveilleuse" en latin, désigne une année particulièrement féconde, tout particulièrement dans le domaine de la physique. « 1905 est l'annus mirabilis d'Albert Eins.ein. »

monnaie

monnaie



"monnaie" vient du nom de la déesse romaine Juno Moneta (Junon "mère des muses"), car c'est dans son temple que les Romains avaient installé un atelier pour frapper les deniers de l'Empire.

mantra (masc.)



du sanskrit "formule sacrée", cela consiste en un ensemble de mots sacrés, répétés encore et encore afin de créer un état de vide mental permettant la communication avec les dieux. « Le Seigneur promulgue le mantra, la litanie des noms sacrés. »
le mantra "Hare Krishna" est destiné à réveiller la conscience spirituelle endormie. Les dévots de la secte dédiée à Krishna doivent le répéter 1728 fois par jour.
Formule magique.

déliter



Séparer une pierre dans le sens des strates.
Se fendre naturellement dans le sens de son lit; se lever par couche, par lit. Ex: « dans un mur vertical, on disposera le lit de carrière horizontalement, parce que si on les plaçait en délit, les influences atmosphériques et la charge qu'elles ont à supporter les feraient déliter ou tomber en feuillets. »
P. ext. [En parlant de roches, de pierres] se désagréger sous l'influence du gel, des intempéries, de l'humidité : « lorsque le grès a été fortement travaillé par l'érosion, il se délite alors en plaques épaisses. »
[En parlant de certaines matières poreuses qui absorbent l'eau] Se réduire en poussière sous l'action de l'eau. « On entasse la terre aux abords de la carrière afin qu'elle se délite et s'effrite à la pluie et à la gelée. »
4- P. métaph. Sujets où les mots se délitent, où les expressions s'émiettent.

arroi



(vieilli) train, équipage, appareil (d'un personnage important) : « pour apparaître à ses sujets en plus solennel arroi, Don Quichotte fut obligé d'attendre deux jours, caché dans une auberge de matelots, que l'on pût débarquer des bagages ; de belles dames en grand arroi. »
fig.: être en mauvais arroi = être en mauvaise posture.

catafalque

catafalque



estrade décorative élevée pour recevoir un cercueil. Un catafalque de marbre blanc. « Les employés des pompes funèbres transportèrent la bière sur le catafalque dressé au seuil de la chapelle. »
p. métaph.: « je vous apporte une bonne nouvelle, et vous avez l'air de catafalques. »

croissant fertile (le)

croissant fertile (le)



Dans cette région aujourd'hui en grande partie désertique qui va de l'égypte à la Mésopotamie (Irak actuel) sont nées les villes, l'agriculture et l'écriture !
On dit même que l'Histoire commence à Sumer, une région de Mésopotamie. La Mésopotamie tire son nom des mots grecs "méso"= milieu et "potamos" = fleuve (càd "le pays d'entre les fleuves"). Les fleuves en question sont le Tigre et l'Euphrate.
La première forme d'écriture est apparue dans la cité d'Ourouk. Il s'agissait de signes gravés avec la pointe d'un roseau sur des tablettes d'argile. Ces signes étaient en forme de clous ou de coins d'où le qualificatif de cunéiforme donné à cette première écriture (cuneus=coin en latin).

sectateur



1- adepte déclaré d'une doctrine philosophique, religieuse ou politique (=partisan, séide). Ex: les sectateurs de Confucius, de Platon ; Personne ne s'est montré plus fidèle sectateur des anciens Grecs qu'émile Boutmy.
2- P. iron. Personne qui éprouve un intérêt passionné. Ex: rien au monde ne contrastait mieux que le désordonné, le vigoureux Raoul, et Félix de Vandenesse, sectateur de l'élégance anglaise.

cagneux

cagneux



qui a les genoux tournés en dedans (cf. boiteux, tordu). Avoir l'air, être cagneux ; jambes cagneuses. Cheval cagneux.
[en parlant d'une chose] roues cagneuses ; victoires cagneuses.

postiche

postiche



qui est ajouté, rapporté : Ornement postiche.
ajouté artificiellement : Cheveux postiches. « Le valet réalise que la barbe postiche du monarque lui est restée dans la main. »
perruque. « Il badigeonne son crâne dégarni de colle pour y ajuster grossièrement un postiche. »
litt.: qui est factice, trompeur. « Il affuble son nom d'une particule postiche. »

harmattan



vent très chaud et sec d'Afrique de l'Ouest, de direction Nord-Est à Est, en provenance du Sahara. Il souffle de décembre à février. Chargé de poussière et de sable, il cause des épidémies de méningite, notamment le Burkina Faso et le Mali.

môle

môle



construction à l'entrée d'un port pour le protéger des vagues trop fortes (=brise-lames, digue).
ouvrage d'accostage qui s'avance dans l'eau d'un port. « Les bateaux accostent un môle construit en eau profonde. » « Le plan d'eau compris entre les môles constitue une darse. »
fig.: « L'Ardenne est restée en dehors des grands courants qui l'entourent; elle est le môle autour duquel ils se divisent, en pointe entre le Rhin et les Néerlandes germaniques, elle est demeurée wallonne, c'est-à-dire française. »

pétré

pétré



rocheux, couvert de pierres. Désert, plaine, sentier pétré. « Nous suivons un torrent pétré à travers des plateaux stériles. » « L'Herzégovine est un pays de grands plateaux calcaires, c'est par excellence un pays pétré. »

embouche



1- action d'emboucher* des animaux. Ex: pré, terrain, régions, zones, élevage d'embouche ; l'embouche se pratiquait à l'origine sur les seuls herbages naturels.
2- p. méton.: prairie très fertile dont les herbages riches font engraisser rapidement les animaux qui paissent sur place. Ex: j'arrive d'une inspection dans mes prés d'embouche.
* emboucher = mettre un animal à l'herbage pour l'engraisser

trémie

trémie



grand entonnoir de forme pyramidale ou conique, en bois, en métal ou en autres matières, employé essentiellement dans l'agriculture et l'industrie, et destiné à recueillir, à stocker ou à déverser divers types de matériaux qui doivent ensuite subir un traitement. « La trémie, sorte de grande auge carrée, large du haut, étroite du bas, qui devait permettre aux grains de tomber sur les meules. »
mangeoire à volatiles; petite auge garnie de trous dans laquelle on met des graines pour les oiseaux en cage, les faisans parqués, les animaux de basse-cour, etc. Trémie pour pigeons.
ouverture dans un plancher pour faire passer un escalier, une cheminée, un ascenseur.
tranchée d'accès à un souterrain, et à Lyon, par extension, le souterrain.

béer



être largement ouvert. Un tonneau dont la bonde vide bée dans l'ombre.
regarder avec étonnement. J'ai trouvé la rue encombrée de peuple; les voisins béaient aux fenêtres.
béer de + subst = demeurer bouche ouverte sous l'effet d'un sentiment. Luce me regarde de loin et bée de surprise.

dolman

dolman



veste d'abord caractérisée par des manches pendantes et retenue sur les épaules par un cordon seulement, puis ajustée à la taille et pourvue de brandebourgs, que portaient les hussards et les chasseurs à cheval. « Son képi à visière carrée, son ceinturon, son dolman noir et son pantalon bleu, à passepoil jonquille, provoquaient dans la rue une grandissante curiosité. »
en dolman : avec les manches pendantes. « Le prisonnier, sa veste grise en dolman, car son bras en écharpe ne lui permet pas d'en passer la manche, s'incline avec une expression de joie reconnaissante. »
p. ext.: vêtement masculin ou féminin ayant la forme d'un dolman. « Serré dans son dolman polonais vert-myrte bordé de faux chinchilla. » [habits]

dollar



Le mot trouve son origine dans le village de Bohême de Sankt-Joachimsthal. Vers la fin du Moyen Âge, on y découvrit une mine d'argent, ce qui permit de frapper une monnaie de ce métal, le joachimsthaler, vite abrégé en thaler. Cette monnaie se répandit dans l'empire des Habsbourg, y compris en Amérique latine, où elle devint le dólar. Quand les États-Unis acquirent leur indépendance, il prirent pour monnaie le dollar. Depuis, leurs puissances économique et financière a contribué à la propagation du nom dans d'autres régions du monde.
le sigle $ vient de l'abréviation US, pour "United States", les deux lettres étant superposées. Le "U" a fini par être remplacé par deux barres pour des raisons de contraintes typographiques.
Notons que des thalers furent utilisés dans de nombreux États allemands (Brême, Brunswick, Hanovre, Mecklembourg-Schwerin, Mecklembourg-Strelitz, Oldenbourg, Prusse, Saxe), et que ce nom est également à l'origine du nom du tolar slovène.

phalange



armée, troupe (en particulier de fantassins). « La phalange napoléonienne. »
les phalanges célestes, divines = Les anges considérés comme organisés militairement. « Archange Michel, chef des phalanges célestes. »
litt.: groupement humain étroitement uni par un idéal, des goûts, des intérêts (=camarilla, clan, cohorte, faction). « Toute une phalange de jeunes peintres, désireux de réintégrer Dame peinture dans son véritable domaine. La noblesse n'est plus cette phalange impénétrable qui souleva contre elle tant d'inimitiés acharnées. »
p. ext.: groupe nombreux, grand nombre, multitude, légion. « La Révolution française enfante tous les jours des phalanges de héros. Des phalanges d'enfants. »

vaticiner



prophétiser, annoncer l'avenir. « La sibylle chrétienne ne cessait pas de vaticiner et d'annoncer la prochaine ruine de l'empire romain. »
souvent péj.: faire des prédictions, délirer sur l'avenir en se prenant au sérieux. « Au VIe siècle les philosophes affirment ou vaticinent, à partir de Parménide et surtout de Zénon, ils argumentent. »
transitif.: annoncer à la manière d'un oracle. « Il vaticinait le retour de l'âge d'or et une longue ère de bonheur. »
[+ complémt.] « Jaurès, toujours éloquemment, continua de vaticiner que les socialistes allemands étaient là pour s'opposer au cuirassier blanc de Tanger. »
vaticinant, -ante (valeur d'adj.) = qui vaticine. « Le cercle se reformait autour de la vaticinante. »

bléser



prononcer en substituant une consonne faible à une consonne forte, comme le "z" au "s" (=> blésement)

dodécaphonisme



le dodécaphonisme, ou musique dodécaphonique, est une technique de composition musicale développée par l'autrichien Arnold Schönberg, donnant une importance comparable aux 12 notes de la gamme chromatique — il n'y a plus de tonique ni de dominante. « Se faire l'apôtre du dodécaphonisme. »

borsalino

borsalino



Chapeau de feutre (Du nom d'un chapelier à Alexandrie, Italie, créateur et fabricant du modèle depuis 1857) mis à l'honneur au cinéma par Belmondo, A.Delon, Brad Pitt, etc. « Vêtu de bleu, un borsalino de même couleur sur ses cheveux blonds, le Sétois entra. »[habits]

térébrant



[En parlant de certains animaux] Qui perce des trous dans des matières dures, qui creuse des galeries (=perforant). Insecte térébrant.
Qui tend à pénétrer en profondeur dans les tissus. « Kyste, ulcère térébrant. »
Qui donne au malade l'impression qu'une pointe s'enfonce dans ses tissus. « Névralgie térébrante. En dehors de ces douleurs, en éclairs, le malade peut ressentir des douleurs térébrantes, donnant l'impression d'un coup de couteau perforant perpendiculairement les tissus. »
Fig., littér. Aigu, très vif. Cauchemar, désir, souci térébrant. « Sa conscience étouffait sous l'étreinte de remords chaque jour plus précis, plus térébrants, et avec des pointes vrillantes. »
Cri térébrant : cri très aigu, qui semble percer le tympan.

mandala

mandala



terme sanskrit signifiant cercle, et par extension, sphère, environnement, communauté.
figuration mystique et rituelle représentant, sous la forme d'un diagramme géométrique d'aspects variés, le cosmos et les différentes relations qui s'y établissent entre le matériel et le spirituel.

bretteur



celui qui se bat souvent à l'épée, qui aime ferrailler (=duelliste, ferrailleur, spadassin).
fig.: fanfaron.

pelisse

pelisse



Vêtement de dessus, masculin ou féminin, long ou court, avec ou sans manches, garni, doublé ou fait de fourrure. « Les chevaux des Russes, effrayés à la vue des Polonais couverts de pelisses d'ours, le poil en dehors, refusaient d'avancer contre ce qui leur semblait une armée de bêtes féroces. »
La pelisse en peau de mouton, avec la laine en dedans, était un vêtement typique au Moyen-Age en Bulgarie et en Hongrie. Etroite, descendant à mi-jambes et ornée de brandebourgs sur l'ouverture de devant, c'était à la fois un costume populaire et un vêtement de cour, porté aussi par le roi.
à la fin du 18ème s., manteau de femme, tenant de la cape et du mantelet, ample et ouaté, bordé de fourrure et avec deux fentes pour passer les bras, parfois muni d'un coqueluchon, qui sera porté au début du 19ème s. et à l'époque romantique pour les sorties du soir. La jeune femme était enveloppée d'une grande pelisse qui lui laissait les bras libres, et dont le capuchon, rejeté en arrière, découvrait sa belle tête pâle de courroux, et sa luxuriante chevelure blonde.
à la fin du 19ème, début du 20ème s., grand pardessus d'homme fourré, porté surtout avec une tenue de soirée. Des beaux manteaux de serge noire et des pelisses à cols de loutre. Pelisse chaude, bordée d'hermine, à col de fourrure d'astrakan.
Au 19ème s. et jusqu'en 1930 env., manteau d'enfant long, ouatiné et muni d'une pèlerine.
Veste plus longue, de même couleur que la tunique, bordée d'astrakan noir, portée par les officiers français jusqu'en 1914.
Usuel: manteau, souvent imperméable, doublé de fourrure naturelle ou synthétique, porté surtout par les femmes. « Pelisse imitation daim. »[habits]

Shaolin

Shaolin



Les temples Shaolin sont des monastères bouddhistes chinois célèbres pour leur association du bouddhisme Chan avec les arts martiaux, le Shaolin quan. Ce sont les monastères bouddhistes les plus connus en Occident. "Shaolin" signifie "jeune forêt". Les moines Shaolin sont donc des moines combattants.
C'est Bodhidharm, un moine indien voyageant Chine au Ve siècle pour prêcher le bouddhisme Chan, qui aurait décidé d'apprendre aux autres moines des techniques respiratoires et 72 techniques de défense, base du kung fu, afin de parfaire leur condition physique pour supporter les longues heures de méditation et se défendre contre les brigands et les animaux de la forêt.

Echo



Nymphe de la mythologie grecque, amoureuse de Narcisse, mais fut méprisée par celui-ci. Le coeur brisé, elle s'enfuit dans une grotte solitaire et se laissa dépérir. La légende dit qu'elle s'est tellement amaigrie qu'elle a totalement disparu et que seule sa voix lui reste. Ainsi est né le phénomène de l'écho.[personne]

vermiculé



dont la surface présente de petites lignes, de petites stries sinueuses indiquant ou rappelant les sillons tracés par des vers (=vermicellé). « L'écorce vermiculée des chênes. »
[en parlant de l'épiderme] « Des pommettes vermiculées de couperose. »
[archit., décor., orfèvr.] qui est orné d'un entrelacs de fins sillons (taillés, gravés, ciselés, guillochés, etc.) « L'apparence des pierres vermiculées de l'architecture française. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2534 mots)