Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)

nielle

nielle



[orfèvr.] [du latin nigellus, "noirci"] incrustations noires sur fond clair, ou réciproquement. « Des oeuvres finement ciselées où les nielles, les émaux et les ivoires rehaussent la beauté du métal. »
nieller : orner de nielles un bijou ou une pièce d'orfèvrerie. Nieller la poignée d'un sabre. Niellé d'or. « Un disque de métal décoré d'un triskell niellé d'or. » « Luttant contre l'ombre, la clarté de la lampe niellait la lame de paillettes étincelantes. »
[bot.] plante adventice des céréales aux graines toxiques. « Semences de céréales contaminées par des graines de nielle. »

capillarité

capillarité



ténuité comparable à celle d'un cheveu. « La gondole serpente à travers l'infinie capillarité des rues aquatiques. »
phénomène d'élévation d'un liquide au-dessus du point de contact avec un corps (ex: sucre qui noircit trempé dans le café).
p. ext.: propriétés d'un corps dans lequel on observe le phénomène. La capillarité d'un corps. « La capillarité du tissu végétal favorise-t-elle l'ascension de la sève ? »
p. ext.: « Elle apprend l'écriture de manière instinctive, presque par capillarité, en lisant des livres. » « L'avenir s'y dessinait naturellement, orienté par une sorte de capillarité du bonheur. »
capillarité sociale = mouvement d'ascension des individus dans l'échelle sociale. « Dans une démocratie, tout petit bourgeois peut et veut s'élever. Ce phénomène de capillarité n'est possible que dans un pays d'égalité politique et d'inégalité économique. »

anguiforme

anguiforme



qui a la forme d'un serpent (=serpentiforme). « Le requin-lézard, avec son allure anguiforme, peut atteindre 2 mètres de long. »

flaccidité



caractère d'une chose flasque. Flaccidité d'un corps, d'un muscle. « Ses seins ont la flaccidité et le reploiement mou de crêpes posées sur des coupes. »
fig.: caractère de ce qui manque de vigueur. Flaccidité d'un style ; flaccidité intellectuelle. « Je ne supporte ni la flaccidité de sa pensée ni l'aménité de son style »

flaccide
qui n'a pas de tenue (=flasque). Muscles, tissus flaccides.
fig.: « Un roman d'une écriture soignée, encore que trop flaccide à mon goût. »

forfaiture



[dr. féodal] acte commis en violation du serment de foi prêté par un vassal à son suzerain et entraînant la confiscation du fief tenu par ce vassal.
crime commis par un fonctionnaire public dans l'exercice de ses fonctions (=prévarication). « Le juge qui viole le principe d'impartialité se rend coupable de forfaiture et peut être poursuivi au civil et au pénal. »
p. ext.: manquement grave à une parole donnée, à son devoir; trahison de la confiance d'autrui. « Ne pas leur venir en aide serait, de notre part, une forfaiture. » « Ai-je donc commis quelque forfaiture dont la teneur m'est inconnue ? »

brassin

brassin



cuve où l'on brasse la bière. « Dans chaque brassin, un bouquet de houblons différent. »
p. métaph. : « O ces brassins de vie où bout en feux épars à travers l'infini la matière féconde! »
p. méton.: contenu de cette cuve. « Si la mouture est trop grosse, le brassin ne peut entrer dans le filtre. »

layetier(-emballeur)

layetier(-emballeur)



ouvrier qui fabrique des coffres, des caisses en bois servant généralement d'emballage. « Louis Vuitton, parti à pied à 14 ans de son Jura natal pour entamer une carrière de layetier à Paris. »

duramen

duramen



(du latin durare, durer) partie interne du bois, appelée également « bois de cœur » ou « bois parfait ». Le duramen est dur, dense, imputrescible, et plus sombre que l'aubier qui l'entoure. « La transformation de l'aubier en duramen, caractérisée notamment par des dépôts de tanins et d'oléorésines, nécessite 20 ans chez le chêne, 3 ou 4 ans seulement chez le châtaignier ; elle n'a pas lieu chez le hêtre et le sapin. »

refend

refend



rainure destinée à marquer les assises de pierre et les joints verticaux, qui forme ce que l'on appelle une ligne de refend. P. ext.: moulure de décoration de façade. « Tous ces refends, tous ces bossages qui sillonnent les faces de ce palais lui donnent ce caractère d'austérité et de grandeur. »
bois de refend : bois scié en long.
feuilles de refend : feuilles à découpures profondes comme les feuilles d'acanthe. « Les moulures sont souvent ornées de feuilles de refend. »
(mur de) refend : mur porteur intérieur. « Plus que tout autre mur, le mur de refend doit être parfaitement droit. » « Il abattit le refend pour agrandir le salon. »
pierre de refend : pierre angulaire.

satori

satori



éveil soudain de l'esprit, rendu possible par la méditation zen. « Le moine nous raconta son expérience de l’Éveil, lors d’un premier satori, d’une première "illumination". »
p ext.: « J'ai eu alors un satori. C'était comme un voile qui tombait d'un coup. Depuis lors, je suis devenu libre, et je le suis resté. » « La découverte du jazz fut pour lui un satori. »

opératique

opératique



qui concerne, qui est en rapport avec l’opéra. Style, voix, mise en scène opératique. « La détresse du personnage prend au fil du récit une majesté opératique. » « La Chartreuse de Parme, ce rêve d'une vie italienne, passionnée, opératique. »

faction



groupe qui cherche à renverser ou fragiliser le pouvoir établi. Factions qui divisent un parti, un pays, une ville. Guerre de factions.
machination subversive visant à faire prévaloir les intérêts d'un petit groupe (=complot, conspiration, intrigue, sédition). « On l'accuse d'avoir participé à une faction contre-révolutionnaire. »
petit groupe de personnes unies par des idées, des goûts, des intérêts communs et qui mènent à l'intérieur d'un groupe plus important une action pour imposer leurs conceptions. Faction musicale. « Une petite faction militaire qui s'arroge le droit de parler au nom de l'armée. » « Il se forme des factions dans la poésie, qui prennent les façons rudes et âpres des partis politiques. »

surveillance exercée par un homme en armes aux abords d'un poste, dans un lieu déterminé (=garde, guet, quart). Être de, en faction; mettre, placer un soldat, une sentinelle en faction; monter, prendre la faction; relever de faction. « Ils ont alerté l'agent en faction au coin de la rue. » « Trois gendarmes de faction se promenaient en faisant retentir leurs sabres sur le plancher. »
p. ext.: attente, surveillance prolongée en un même lieu. Faction assidue, longue; monter la faction. « Au bout de deux heures de faction, il vit le portier chargé d'une pyramide de malles. »

transalpin

transalpin



au-delà des Alpes. Région transalpine. « Liaison ferroviaire transalpine Lyon - Turin. »
p ext.: Italie, Italien « La pizza, symbole incontournable de la cuisine transalpine. » « Vous autres les transalpins... »

évent



exposition au vent, à l'air. Mettre des marchandises à l'évent.
fig.: tête à l'évent = pers. étourdie, frivole. « Il connaissait trop bien cette tête à l'évent, pleine de lacunes et de fentes, pour lui confier ses projets de bonheur. »
p. ext.: altération subie par une substance (notamment alimentaire) exposée trop longtemps à l'air. « La négligence dans le remplissage des tonneaux, permettant au vin le contact avec l'air atmosphérique, fait contracter au vin un goût d'évent. »
p. méton.: odeur dégagée par un produit exposé à l'air. « Le vieux parfum de l'encens se mêlait à l'évent des pierres humides. »
fig.: découverte, mise au jour d'une chose que l'on souhaite tenir cachée (cf. éventer).
orifice naturel ou artificiel permettant le passage de l'air ou d'un fluide. Évent hydrothermal.
orifice respiratoire des cétacés, situé au dessus de la tête. « Pour aller sous l’eau, les cétacés retiennent leur respiration en fermant leur(s) évent(s). »

portraiturer



faire le portrait (de qqn). Portraiturer un homme politique, une classe sociale. Se faire portraiturer. « Elle fut l'une des femmes les plus portraiturées de son temps, posant pour Bonnard, Toulouse-Lautrec, Renoir, etc. » « Quand le portraitiste rend le portraituré plus beau qu'il ne l'est. »
litt.: dépeindre, décrire (qqn). « L'auteur portraiture longuement ses personnages. »

khôl

khôl



poudre cosmétique utilisée depuis l'antiquité pour maquiller les yeux. Crayon khôl. « Pour accentuer l'effet allongé, le trait de khôl doit dépasser de la paupière. » « J'aime quand tu colores tes yeux de khôl noir. » « Le kajal et le khôl sont tous deux sont des crayons très pigmentés, le premier provenant d'Inde, le second d'Égypte. »

maralpin

maralpin



du département des Alpes-Maritimes. Villages maralpins, coutumes maralpines. « 95% des Maralpins vivent sur le littoral contre seulement 5% dans l'arrière-pays. »

souquer



mar.: raidir ou serrer fortement. Souquer une amarre, une écoute, une aussière, un nœud. « Lorsque le vent est fort, il faut souquer la drisse pour l'étarquer. »
souquer un hublot : le fermer en serrant à bloc. « Une lame frappa un hublot mal souqué, ils se mirent à jurer... »
agir avec force sur les rames. Souquer sur les avirons. Souquer ferme. « Toutes les rames à la mer! Coup de sifflet. Attention! Souquez! Une, deux! Une, deux! »
p. ext., fam.: « Il souque dur; et il est très obéissant, dit-elle d'un air épanoui. »
-------------------------------------
arg.: attacher, ligoter qqn solidement. « Il a fallu qu'ils l'arriment, qu'ils le souquent sur la banquette avec de la corde. »
être souqué : être serré, comprimé.
donner à qqn une bonne correction, punir sévèrement.
-------------------------------------
souquée : coup de rame énergique. « Sous la forte souquée du garde-pêche, le miroir d'eau qui reflétait la vieille auberge se brisa en vingt morceaux chavirés au fond de la rivière avec les souvenirs qu'ils évoquaient. »

catoblépas

catoblépas



[du grec ancien katoblepon, "qui regarde vers le bas"] grande antilope d'Afrique à grosse tête inclinée.
myth.: animal fabuleux à la tête si lourde qu'elle est toujours inclinée vers le bas, et dont le regard passait pour être mortel.
litt.: buffle noir, avec une tête de porc tombant jusqu'à terre, ayant la particularité de se dévorer lui-même. « Le budget que vous présentez, on pourrait aussi bien le comparer à cet animal fabuleux, le catoblépas, qui se dévore lui-même ; il n’a même pas la force de lever la tête, celle-ci traîne à terre, et il dévore ses propres jambes. »
p ext.: animal symbolisant la laideur et la bêtise. La bêtise du catoblépas. « Elle empoignait ses aliments à deux mains, et moi, la devinant d'une stupidité divine, je pensais qu'elle allait, comme le Catoblépas, dévorer le bout de ses doigts sans s'en apercevoir. »

mégaptère

mégaptère



[du gr. méga, "grand" et "pterón", ailes] genre de cétacé caractérisé par la longueur des nageoires pectorales (1/3 de la longueur du corps). La seule espèce actuelle de mégaptère est la baleine à bosse (syn.: jubarte ou rorqual à bosse). « Les mégaptères protègent les phoques des orques en les portant sur leur ventre. »
le nom "baleine à bosse" vient du fait qu'avant de sonder, la baleine fait le dos rond et qu'une « bosse » dépasse de la surface de l'eau.

voie Appienne

voie Appienne



voie romaine de près de 500 km de longueur, reliant Rome au Sud de l'Italie (région des Pouilles).
Surnommée « la Reine des voies » par les Romains, elle à l'origine de l'expression « prendre la voie royale ».

au doigt mouillé

au doigt mouillé



fam.: approximativement, à vue de nez, au pif. Estimation au doigt mouillé. « On ne peut pas se permettre de donner des chiffres au doigt mouillé. »
l'expression a pour origine un moyen d'observer le sens du vent à l'aide d'un doigt mouillé de salive. Le vent, refroidissant le côté du doigt sur lequel il souffle, donne une idée approximative de sa direction.

croupière

croupière



pièce de harnachement passant sous la croupe du cheval. « Le cheval avait une fausse queue attachée à la croupière. »
fig.: tailler des croupières à qqn. : mettre à qqn des bâtons dans les roues, le mettre dans l'embarras. « Son rival cherche à lui tailler des croupières. »

dithyrambique



très élogieux, parfois à l’excès. « Un long éloge dithyrambique auquel je ne compris rien. »

altéré



qui a soif. Homme altéré, bouche altérée. « Le voyageur altéré se précipite en apercevant le bassin. ». « Altéré comme une citerne vide, il buvait sans cesse et demandait toujours à boire. » « Une source tarie dont les chevaux altérés fouillaient la vase de leurs narines sanglantes. » « À ce lys altéré versez l'eau qu'il implore... »
altéré de : assoiffé de. « Des barbares altérés de sang. » « Un tigre altéré de carnage. » « Un peuple altéré de liberté. »
fig.: qui a un vif désir, un grand besoin de qqch. « Les dures privations d'air, de lumière et d'amour dont j'étais altéré. »
homme assoiffé. « Il chercha les lèvres de sa femme encore et les reprit bien vite entre les siennes, comme un altéré à qui on a enlevé sa coupe d'eau fraîche. »

altérer : donner soif. « La chaleur et la poussière m'ont fort altéré. »
Par métaph. : « Une soif d'inconnu altérait leurs yeux. »

affriander



accoutumer au désir de manger ou de boire des choses friandes, délicates; attirer fortement par qqch de délicat à manger ou à boire. « Elle affriande ses hôtes. » « La mère avait laissé, pour affriander Zulime, un pot de miel, de la crème, des noisettes. »
[le suj. désigne la chose qui attire] « Le boudin surtout l'affriandait. »
[chasse/pêche] attirer (un poisson, un oiseau) par un appât agréable au goût. « Affriander le poisson à l'aide de mouches. »
fig.: attirer, allécher qqn par qqch d'agréable. « Les amusements qui affriandent les jeunes. » « Le bal surtout affriandait ma curiosité. » « Il affriande le tout Paris par le faste de ses réceptions. » « Rien n'affriande comme l'espoir du gain. » « Des nourritures recherchées appellent la luxure, la débauche, affriandent à toutes les jouissances. »

rubato



(mus.) mode d'exécution qui consiste à décaler légèrement le rythme de la mélodie en retardant certaines notes, en en précipitant d'autres (= souplesse rythmique). Tempo rubato ; jouer rubato. « Le tempo rubato, si cher aux romantiques. » « Un pianiste reconnaissable à son rubato expressif, jamais excessif. » « Il existe une fine limite entre le rubato approprié, et le rubato de mauvais goût. »
p. métaph.: « Certains voient leur vie comme une course effrénée, d'autres comme un plaisant rubato. »

supercoquentieux



[pers., caractère] superbe, magnifique (sens ironique). « La plus exorbitante et supercoquentieuse figure qu'on pût voir. » « Ma foi, certains jours, ces malotrus, ces supercoquentieux m'échauffent la bile. »
p ext.: « cet argument supercoquentieux, que les adversaires du projet de loi ont eu l'aplomb d'invoquer contre lui. »

Machrek



orient arabe, dont les limites géographiques ne sont pas définies avec précision. Comprend généralement l'Irak, la Syrie, le Liban, la Jordanie, Israël, la Palestine et le Koweït.

algide

algide



glacial. Eaux algides.
se dit des espèces animales et végétales endémiques des contrées glacées du Nord.
méd.: affection ou symptôme qui s'accompagne d'une sensation de froid glacial. Fièvre algide. « Je grelottais sous les couvertures, claquant des dents, trempé de sueur algide. »

algidité : état pathologique caractérisé par le refroidissement des extrémités et une sensation de froid intense.

mana

mana



concept polynésien de force supérieure tenant à la fois du sacré et de la magie, susceptible d'expliquer la réussite ou l'échec de toute entreprise.
« Selon les uns, le mana serait un principe universel de vie et constituerait la substance des âmes. Selon d'autres, ce serait plutôt une force qui viendrait par surcroît et que l'âme pourrait capter. »
« En tuant un ennemi, le guerrier absorbe son mana. » « Certains lieux sont pénétrés de mana et l'on s'y sent en sécurité. »

rat-de-cave

rat-de-cave



bougie mince et longue, enroulée sur elle-même, dont on se sert pour éclairer une cave. « Aux lueurs des tristes rats-de-caves... »
péj.: sous l'Ancien Régime, terme utilisé pour désigner les inspecteurs des impôts indirects.
« Quelques-uns n'hésitent pas, malgré les rats-de-cave, à faire fonctionner leur alambic dans l'arrière-cour de leur ferme. »
p ext., péj.: agent de douane (=gabelou).

indigence



pauvreté, misère. Vivre, mourir, tomber dans l'indigence
dénuement, pauvreté (de qqch). L'indigence d'un logis, d'un vêtement, d'un décor.
p métaph.: indigence du cœur, de l'esprit, de l'âme, d'idées ; indigence intellectuelle, morale. Sentiment d'indigence. « Il voit cet échec comme la preuve de son indigence et de sa nullité. »
insuffisance, manque. Indigence de la natalité, des effectifs. Indigence de la langue, du vocabulaire.
fig.: médiocrité, petitesse. Indigence du théâtre contemporain, de la sculpture. « Je compte sur votre imagination pour relever l'indigence de mes lettres et colorer les pâleurs de mes expressions. »

Paul de Tarse

Paul de Tarse



juif rigoriste anti-chrétien, converti au christianisme après une apparition du Christ sur le chemin de Damas, tandis qu'il allait chercher des prisonniers chrétiens. son nom hébraïque, Saül, devint alors Paul, « saint Paul ».
converti après la mort du Christ, Paul de Tarse est considéré comme le « treizième apôtre » par la tradition chrétienne. Il a un rôle majeur dans le développement du christianisme. [personne]

échauguette

échauguette



guérite en bois ou en pierre placée en encorbellement sur la muraille ou l'angle d'une construction fortifiée, permettant d'en surveiller les abords (=tourelle). L'échauguette du mur d'enceinte, du donjon. Échauguette en poivrière.
petite tourelle placée en encorbellement à l'angle d'une maison d'habitation. « La façade est ornée d'une échauguette et couronnée d'un toit immense. »

grimaud



élève des petites classes. « On s'étonnera de rencontrer ces rêves de risque-tout chez un grimaud promis à la cléricature ». => un grimaud d'école. « Les grimauds des écoles qui griffonnent leurs cahiers. »
personne pédante, qui n'a pas su assimiler le savoir reçu (= cuistre). « Votre majesté voit que je ne suis pas un grimaud, que j'ai étudié excellemment, et que j'ai beaucoup d'éloquence naturelle. »
mauvais écrivain, pédant et scolaire. « De fiers officiers de cavalerie et des grimauds académiciens. »
gauche, emprunté. « Trop timide pour inviter une danseuse, je devins naturellement très grimaud et ne sachant que faire de ma personne. »

rembucher

rembucher



suivre la voie d'un grand animal de chasse jusqu'à ce qu'il soit rentré dans son enceinte boisée ou fort. « Ronflant avait rembuché le cerf rouge, les rapprocheurs l'avaient mis debout et la meute l'avait attaqué. »
se rembucher : regagner le sous-bois et/ou son fort. « Les traces fraîches d'une compagnie de sangliers qui s'est rembûchée dans la forêt. » « Quand le cerf se rembuchait, le matin, il s'avançait loin dans un fort, s'y couchait lourdement pour bien marquer sa reposée. »
p. anal.: « Les brigands s'étaient rembûchés dans le bois. »
être rembuché (=se rembucher) « En faisant le tour de l'enceinte, on s'assure que les animaux y sont bien rembûchés. »

coterie



groupe de personnes qui se soutiennent pour faire prévaloir des intérêts communs. Coterie littéraire, politique ; esprit de coterie. « À l'origine de toutes les fermentations humaines, à la naissance des plus grandes religions, il y a toujours de très petites coteries, d'imperceptibles groupes longtemps impénétrables. »
société d'ouvriers. « Une coterie d'ouvrières brocheuses. »
appellation familière que les ouvriers du bâtiment utilisent pour s'interpeller, ou désigner un ou plusieurs de leurs camarades. La coterie peintre, charpentier, maçon, etc.

conchyliculture



élevage des coquillages

katana

katana



sabre japonais, symbole de la caste des samouraïs.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)