Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 (2765 mots)

rubato



(mus.) mode d'exécution qui consiste à décaler légèrement le rythme de la mélodie en retardant certaines notes, en en précipitant d'autres (= souplesse rythmique). Tempo rubato ; jouer rubato. « Le tempo rubato, si cher aux romantiques. » « Un pianiste reconnaissable à son rubato expressif, jamais excessif. » « Il existe une fine limite entre le rubato approprié, et le rubato de mauvais goût. »
p. métaph.: « Certains voient leur vie comme une course effrénée, d'autres comme un plaisant rubato. »

attique

attique



qui est relatif à l'Attique (domaine de l'ancienne Athènes), à Athènes, aux anciens Athéniens. « Il n'existait pas au monde de lumière intellectuelle plus éclatante que celle de la tribune et du théâtre attiques. »
grec attique: grand dialecte littéraire grec. Auteurs, orateurs attiques, les attiques.
p. ext: écrivain dont les oeuvres se distinguent par des qualités équivalentes à celles des grands auteurs attiques. « Pellisson, malgré son élégance et sa pureté de diction, ne fut jamais un attique véritable et il ignora toujours les vraies grâces... »
p. ext: qui présente des qualités (finesse, élégance, grâce...) comparables à celles des grands auteurs attiques. « Le jeune élégant répondit d'un ton léger mais fin qui exprimait une raillerie attique. »
"sel attique" : fine et spirituelle manière de penser, de s'exprimer et en particulier de plaisanter, caractéristique de l'atticisme. S'applique p. anal. à toute chose exprimée sur le même ton de délicate raillerie. « A Paris et Athènes, capitales du goût et des beaux-arts, où se répandent profusément les bons mots et le sel attique. »
"miel attique" : par allus. aux abeilles de l'Hymette, réputées pour leur excellent miel, et à la légende selon laquelle ces abeilles se seraient posées sur les lèvres de Platon qui leur devrait la douceur de son style. « Le miel attique est sur ses lèvres. » « Le miel attique de la politesse et de l'urbanité. »
archit.: partie supérieure qui vient couronner une construction. « L'attique d'un arc de triomphe est le massif qui se trouve au-dessus des baies et de l'entablement qui les surmonte. Il accueille souvent une ou des statues, un quadrige par exemple. »

néo-attique : relatif aux artistes, aux écrivains hellénistiques ou latins qui s'inspirent de la tradition grecque classique.

supercoquentieux



[pers., caractère] superbe, magnifique (sens ironique). « La plus exorbitante et supercoquentieuse figure qu'on pût voir. » « Ma foi, certains jours, ces malotrus, ces supercoquentieux m'échauffent la bile. »
p ext.: « cet argument supercoquentieux, que les adversaires du projet de loi ont eu l'aplomb d'invoquer contre lui. »

banshee

banshee



être légendaire, issu du folklore irlandais et écossais, dont les hurlements (appelés keening) annonceraient une mort prochaine. La banshee peut prendre les traits d'une belle jeune fille comme d'une sorcière effrayante. Francisé en "banshie", on confond souvent ce personnage avec la "dame blanche".

Machrek



orient arabe, dont les limites géographiques ne sont pas définies avec précision. Comprend généralement l'Irak, la Syrie, le Liban, la Jordanie, Israël, la Palestine et le Koweït.

algide

algide



glacial. Eaux algides.
se dit des espèces animales et végétales endémiques des contrées glacées du Nord.
méd.: affection ou symptôme qui s'accompagne d'une sensation de froid glacial. Fièvre algide. « Je grelottais sous les couvertures, claquant des dents, trempé de sueur algide. »

algidité : état pathologique caractérisé par le refroidissement des extrémités et une sensation de froid intense.

mana

mana



concept polynésien de force supérieure tenant à la fois du sacré et de la magie, susceptible d'expliquer la réussite ou l'échec de toute entreprise.
« Selon les uns, le mana serait un principe universel de vie et constituerait la substance des âmes. Selon d'autres, ce serait plutôt une force qui viendrait par surcroît et que l'âme pourrait capter. »
« En tuant un ennemi, le guerrier absorbe son mana. » « Certains lieux sont pénétrés de mana et l'on s'y sent en sécurité. »

rat-de-cave

rat-de-cave



bougie mince et longue, enroulée sur elle-même, dont on se sert pour éclairer une cave. « Aux lueurs des tristes rats-de-caves... »
péj.: sous l'Ancien Régime, terme utilisé pour désigner les inspecteurs des impôts indirects.
« Quelques-uns n'hésitent pas, malgré les rats-de-cave, à faire fonctionner leur alambic dans l'arrière-cour de leur ferme. »
p ext., péj.: agent de douane (=gabelou).

Paul de Tarse

Paul de Tarse



juif rigoriste anti-chrétien, converti au christianisme après une apparition du Christ sur le chemin de Damas, tandis qu'il allait chercher des prisonniers chrétiens. son nom hébraïque, Saül, devint alors Paul, « saint Paul ».
converti après la mort du Christ, Paul de Tarse est considéré comme le « treizième apôtre » par la tradition chrétienne. Il a un rôle majeur dans le développement du christianisme. [personne]

échauguette

échauguette



guérite en bois ou en pierre placée en encorbellement sur la muraille ou l'angle d'une construction fortifiée, permettant d'en surveiller les abords (=tourelle). L'échauguette du mur d'enceinte, du donjon. Échauguette en poivrière.
petite tourelle placée en encorbellement à l'angle d'une maison d'habitation. « La façade est ornée d'une échauguette et couronnée d'un toit immense. »

grimaud



élève des petites classes. « On s'étonnera de rencontrer ces rêves de risque-tout chez un grimaud promis à la cléricature ». => un grimaud d'école. « Les grimauds des écoles qui griffonnent leurs cahiers. »
personne pédante, qui n'a pas su assimiler le savoir reçu (= cuistre). « Votre majesté voit que je ne suis pas un grimaud, que j'ai étudié excellemment, et que j'ai beaucoup d'éloquence naturelle. »
mauvais écrivain, pédant et scolaire. « De fiers officiers de cavalerie et des grimauds académiciens. »
gauche, emprunté. « Trop timide pour inviter une danseuse, je devins naturellement très grimaud et ne sachant que faire de ma personne. »

phosphore

phosphore



élément chimique de symbole P, toxique et inflammable, anciennement utilisé dans la fabrication d'allumettes.
fig.: qui éclaire, excite l'esprit. « Les mots nouveaux, les mots magiques, receleurs du phosphore des désirs. » « Ses livres manquent de phosphore. »
de phosphore : qui brille comme le phosphore. Ruissellement, traînée, yeux de phosphore. « De grands éclairs bleuâtres, incessants, semblaient courir au ras du sol, en larges sillons de phosphore. »

littérarité



fait d'être littéraire, d'un style qui fait preuve d'une grande culture en lettres. « Les critères de lisibilité et de littérarité ne sont pas antinomiques. » « L'emploi de telles formules est un indice de littérarité. »

rembucher

rembucher



suivre la voie d'un grand animal de chasse jusqu'à ce qu'il soit rentré dans son enceinte boisée ou fort. « Ronflant avait rembuché le cerf rouge, les rapprocheurs l'avaient mis debout et la meute l'avait attaqué. »
se rembucher : regagner le sous-bois et/ou son fort. « Les traces fraîches d'une compagnie de sangliers qui s'est rembûchée dans la forêt. » « Quand le cerf se rembuchait, le matin, il s'avançait loin dans un fort, s'y couchait lourdement pour bien marquer sa reposée. »
p. anal.: « Les brigands s'étaient rembûchés dans le bois. »
être rembuché (=se rembucher) « En faisant le tour de l'enceinte, on s'assure que les animaux y sont bien rembûchés. »

bigorexie

bigorexie



dépendance à l'activité physique, en particulier aux sports d'endurance ou de culturisme, par suite d'une pratique excessive (=sportoolisme).

coterie



groupe de personnes qui se soutiennent pour faire prévaloir des intérêts communs. Coterie littéraire, politique ; esprit de coterie. « À l'origine de toutes les fermentations humaines, à la naissance des plus grandes religions, il y a toujours de très petites coteries, d'imperceptibles groupes longtemps impénétrables. »
société d'ouvriers. « Une coterie d'ouvrières brocheuses. »
appellation familière que les ouvriers du bâtiment utilisent pour s'interpeller, ou désigner un ou plusieurs de leurs camarades. La coterie peintre, charpentier, maçon, etc.

conchyliculture



élevage des coquillages

sorcières de Salem

sorcières de Salem



en 1692, dans le village de Salem (Massachusetts), huit jeunes filles présentent tout à coup des troubles du comportement inexplicables. C'est le point de départ d'une longue série de procès pour sorcellerie, aboutissant à vingt condamnations à mort.
L'ensorcellement présumé serait en fait le résultat d'une intoxication à l'ergot de seigle, champignon parasite des céréales, fortement hallucinogène (utilisé pour produire le LSD).
Cet épisode a contribué à l'évolution de la société américaine, en diminuant le pouvoir de la foi puritaine et en inspirant les principes fondateurs des États-Unis d'Amérique.

impécunieux



qui manque d'argent : « l'homme impécunieux pour attirer l'argent devient ingénieux ; le morne troupeau, inactif et impécunieux, des fonctionnaires à la retraite... »

guingois

guingois



ce qui n'est pas droit, ce qui s'écarte du cheminement normal. « Il y a un guingois dans ce jardin. » « On a tâché de cacher le guingois de cette chambre par une cloison. »
ligne qui ne va pas droit. « L'ombre forme des guingois sur la tôle ondulée. »
de guingois = de travers. Une perspective de guingois. « Des livres posés de guingois sur les étagères. » « Elle se tient un peu de guingois. »
fig.: s'habiller de guingois; avoir l'esprit de guingois ; aller de guingois « Depuis son départ tout va de guingois. »

pisse-copie



écrivain qui rédige abondamment et médiocrement; journaliste à la tâche.

tonnelle

tonnelle



petite construction, le plus souvent circulaire, à sommet en voûte, faite d'un treillage le long duquel on fait grimper des plantes afin de former un abri ombragé (=berceau, gloriette). « Une tonnelle de jasmins et de clématites. » « Des tonnelles en treillis vert mal dissimulées par les feuilles du lierre. » « La charmille, plantée de petits pieds arrachés dans le bois, que l'on dirigera en tonnelle continue appelée "cabinet de verdure". »
filet utilisé pour la chasse aux oiseaux. « Un lent rabat dirige les perdrix ou les canards vers la tonnelle. »

cosplay

cosplay



néologisme formé par les mots "costume" et "playing", pour désigner une pratique originaire du Japon, consistant à jouer le rôle de personnages fictifs (héros de mangas, de films d'animations, de jeux vidéo, etc.) en imitant leur costume, leurs cheveux et leur maquillage. « Un vestiaire cosplay, c’est un peu la cour des miracles en plus colorée. On crie, on jauge le voisin, on mange des madeleines et après on essaye désespérément de passer les portes avec ses ailes de deux mètres. » « Les cosplayers se rassemblent et se mesurent avec des costumes faits maison, incroyablement élaborés. »

insane



qui a perdu son bon sens, fou. « Une vieille bigote un peu insane qui faisait peur aux enfants. »
[en parlant des idées, des sentiments] qui est contraire au bon sens, à la raison. « Des élucubrations insanes et d'une platitude désolante. » « Il se persuade que ses craintes sont insanes, qu'il est aimé. »

morigéner



réprimander, gronder, sermonner. « Christophe n'était pas homme à se laisser morigéner. Il trouva fort mauvais qu'un âne se permît de lui dire ce qu'il devait faire, en musique. »

libelle



petit livre de caractère satirique, insultant ou diffamatoire. « Veut-on écraser un ennemi politique ? On le calomnie dans un libelle. » « D'innombrables libelles, d'une violence extraordinaire, furent publiés contre Henri III. »
genre littéraire correspondant. « Ce livre a de l'allure, mais, par endroits, il tient du libelle. »

échalas

échalas



piquet de bois servant à soutenir une plante, un arbuste, et en particulier les ceps de vigne (=pieu, tuteur, paisseau). « Echalas de chêne, de châtaignier, de roseau; les échalas des haricots avaient été renversés par le vent. »
fig.: « peut-être sa pensée-liane avait-elle besoin de cet échalas-support pour s'élever ».
bâton de bois servant de canne ou d'arme. Ex: frapper à coups d'échalas.
grand et maigre. « Elle est sèche comme un échalas, cette petite. » « Une femme de trente ans, anémique et pâle, très échalas, avec des rêves fous dans les yeux. »
avoir l'air d'un échalas, être planté comme un échalas : se tenir très raide : « il demeure là, raide et petit comme un échalas dans une vigne. »
en échalas : maigre et long. Jambes, nez en échalas. « Elle balançait ses jambes en échalas dans un élégant pantalon. »

nanar



film tellement mal réalisé et ridicule qu'il en devient involontairement amusant et comique. Normalement, le terme nanar diffère du navet par son aptitude à divertir. Le nanar amuse par ses défauts, tandis que le navet est simplement mauvais et ennuyeux.
tout ce qui est drôle car mauvais. Ex: un livre nanar.
dans le jargon des brocanteurs et bouquinistes, le nanar désigne un livre ou un objet médiocre et invendable.

madrague (fém.)



piège fixe constitué d'une vaste enceinte de filets à compartiments pour capturer les bancs de poissons migrant le long de la côte, généralement des thons. La pêche à la madrague est aujourd'hui interdite en France.

manichéisme



Doctrine religieuse conçue par Mani, fondée sur la coexistence et l'antagonisme de deux principes cosmiques égaux et éternels: le bien et le mal; conception qui admet le dualisme antagoniste d'un principe du bien et d'un principe du mal. « Il n'y a pas le bien et le mal luttant éternellement comme dans le manichéisme. Satan est la créature de Dieu. »
P. anal. Attitude de celui, de celle qui ne juge le monde qu'en termes opposés de bien et de mal.« Quand l'ennemi est séparé de vous par une barrière de feu, vous devez le juger en bloc comme une incarnation du mal: toute guerre est un manichéisme. »
Manichéisme délirant : délire dans lequel le malade voit le monde divisé en deux fractions qui s'affrontent à son sujet et assiste à cet affrontement sans y participer.

fibrille



petite fibre.
petit filament composant un tissu, un organe, une fibre.
fig.: « peut-être la profonde passion d'Eugénie devrait-elle être analysée dans ses fibrilles les plus délicates. »
petite veine colorée apparaissant sur la peau (=veinule, ridule). « Il avait les yeux pleins de petites fibrilles rouges. » « Les ailes de son nez nervurées de fibrilles rouges. »
fibrillé = marqué de fibrilles, de lignes en réseau. Visage fibrillé.

Blitzkrieg



la stratégie de la Blitzkrieg ("guerre-éclair" en allemand) consiste à utiliser conjointement blindés et avions pour percer les lignes ennemies en un point de rupture précis. L'objectif est de neutraliser l'ennemi avant qu'il n'ait eu le temps d'opposer un front solide. Les trois éléments essentiels sont l'effet de surprise, la rapidité de la manoeuvre et la brutalité de l'assaut.
c'est grâce à cette tactique très offensive que la Wehrmacht a réussi à vaincre les armées alliées durant la première partie de la Seconde Guerre mondiale (lors de la "bataille de France", 1940, qui mit fin à la "Drôle de guerre" ou "Sitzkrieg", guerre assise).
La Blitzkrieg fut ensuite contrée par les alliés, qui l'appliquèrent à leur tour.
ne pas confondre avec le "blitz" ("éclair" en allemand), campagne de bombardement du Royaume-Uni par la Luftwaffe, l'aviation allemande dans le cadre de la bataille d'Angleterre.

polymathie



connaissance approfondie d'un grand nombre de sujets différents (=savoir encyclopédique). « Des méthodes nouvelles faciliteront-elles la polymathie ? »
polymathe : Léonard de Vinci, René Descartes, Benjamin Franklin étaient des polymathes.

Zeitgeist



terme allemand signifiant "l'esprit du temps", théorisé par Hegel puis Heidegger. Il dénote le climat intellectuel ou culturel d'une époque.
Il se différencie du Volksgeist ("Esprit du peuple"), qui décrit l'âme d'une nation particulière, et du Weltgeist ("Esprit du Monde"), qui décrit l'esprit immuable de l'humanité.

quoailler

quoailler



pour un cheval : remuer la queue continuellement. « La jument quoiaille. »
pour un chien : rechercher le gibier avec la queue dressée.

karma

karma



dans le bouddhisme et l'hindouisme, somme de ce qu'un individu a fait, est en train de faire ou fera. Chaque individu est responsable de son karma (de ses actes), et donc de sa sortie du "Samsara" (cycle des réincarnations). « Encore une épreuve. Cela fait probablement partie de mon karma. »

karmique : qui concerne le karma. Loi karmique ; rétribution karmique. « Vie après vie, nous progressons sur l’échelle karmique, de la créature la plus insignifiante jusqu'à l'être transcendantal. »

monte-en-l'air

monte-en-l'air



fam.: cambrioleur. « Le monte-en-l'air a dû s'introduire dans la demeure par le toit. »

ocre

ocre



substance colorante naturelle, d'un jaune plus ou moins accentué.
couleur tirée de ce pigment : « un badigeon d'ocre jaune ; il y avait là une pointe d'ocre et un soupçon de kermès, c'était peut-être le cinabre ? ; des hauts murs badigeonnés d'une ocre si rouge qu'ils paraissent dégager eux-mêmes la lumière. »
p. ext : couleur d'un brun plus ou moins clair tirant sur le jaune ou sur le rouge. « Une boiserie d'un vert bouteille que le temps avait nuancé d'ocre et de bitume ; sa tête maigre et creusée, d'un ton sévère, où l'ocre et le bistre étaient harmonieusement fondus... »
adj. invar : « couleur, peinture ocre ; dentelle ocre ; affiche ocre. »
ocrer : colorer en ocre, donner des reflets d'ocre à quelque chose. [couleur]

morbifuge



qui repousse la maladie (du lat. morbus, "maladie" et fuga, "faire fuir"). « Les laudatives épithètes de vin "nourrissant, théologique et morbifuge. »
ignifuge : qui éteint le feu, qui préserve de l’incendie. « Un coffre-fort ignifuge, spécialement conçu pour protéger les documents d'un incendie. »
lucifuge : qui fuit la lumière. « Par temps clair, ces poissons préfèrent le fond, car ils sont lucifuges. »
obésifuge : qui évite, combat l'obésité. « Des inconditionnelles du régime qui, emportées par un zèle obésifuge, en oublient son véritable intérêt. »

truisme



vérité trop évidente pour devoir être énoncée (=banalité, évidence, lapalissade). « Les anciens méritent le respect, voilà un truisme qu'il n'est pas inutile de rappeler. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 (2765 mots)