Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2687 mots)

pontuseau

pontuseau



le pontuseau est une fine tige en bois ou en métal soutenant les vergeures (trame de fils de laiton serrés, qui reçoit la pâte à papier).
chacune des lignes verticales et espacées qui coupent perpendiculairement les vergeures. « Les pontuseaux sont verticaux, les vergeures horizontales. »

lordose

lordose



cambrure du bas de la colonne vertébrale (=creux des reins).
cez les mammifères femelles non-primates, la lordose est un réflexe sexuel (l'augmentation de la courbure du dos facilitant la copulation).
la lordose devient pathologique lorsqu'elle est excessive (=hyperlordose).

siniser

siniser



rendre chinois; donner certains caractères chinois. Pays, cultures sinisé(e)s. « Au Tibet, que d’aucuns prétendent sinisé depuis des siècles, le plus gros de la population ignore le mandarin. »
se siniser : devenir chinois; adopter tout ou partie de la civilisation chinoise. « Les Mongols s'étaient sinisés au point d'être souvent méconnaissables. » « Leur stratégie pour aborder le marché chinois est de se siniser complètement. »
sinisant : qui porte de l'intérêt à la Chine, à sa civilisation, oui qui parle chinois. Les sinisants ; amateur sinisant. « Ce livre sur la pensée chinoise plaira aux philosophes, sinisants ou non. »
sinisation : action de siniser; résultat de cette action. « L'ouverture de la ligne Pékin-Lhassa marque un nouveau pas dans la sinisation du Tibet. »

zarma



deuxième ethnie du Niger. Dialecte de cette ethnie.
interjection (=ma parole!)

floche

floche



légèrement torse. Une houppe de soie floche.
p. métaph.: mou, flasque. « Une rose alanguie, aux feuilles floches et tombantes. » « La belle dort paisiblement, le secret de sa vie offert, floche et sans défense. »
flocher = tomber mollement. « Bas de pantalons flochant sur des bottes. »
petite masse peu dense de fibres textiles. Du coton en floches ou ouate. « Les petites floches de drap bleu dont sont faits les uniformes prussiens. »
petite houppe floconneuse servant de décoration.« Un foulard en tissu fin avec des floches à son extrémité . »
littér.: touffe de poils floconneuse. « Les floches rousses de ses longues moustaches. »
flocon. « Les floches de neige que le vent chasse de toutes parts. » « Il faisait tout à fait jour. Les dernières floches de brume avaient fondu dans l'espace blond. »

bachi-bouzouk



cavalier mercenaire de l'armée de l'Empire ottoman, souvent d'origine albanaise. Les bachi-bouzouk participèrent notamment au siège de Vienne. « C'était un vrai bachi-bouzouk, hardi, noceur, féroce et gai, d'une gaieté calme d'oriental. »
injure favorite du capitaine Haddock, personnage de la bande dessinée Les Aventures de Tintin. « Espèce de Bachi-Bouzouk ! regardez ce que vous avez fait ! »

ineffable



qu'il est impossible de nommer ou de décrire, en raison de sa nature, de sa force, de sa beauté (=indescriptible, indicible, inexprimable). Amour, joie, moment, regard, plénitude, volupté ineffable. Éprouver d'ineffables allégresses. « Un sourire ineffable fit resplendir son visage taillé dans du vieux buis. »
« L'âme aspire confusément à l'ineffable; elle a besoin d'illimité; elle a soif du divin. »
le nom ineffable = le nom de Dieu, Yahvé, que nul ne pouvait prononcer, et qu'on remplace, dans la lecture publique de la Bible, chez les Juifs, par des équivalents.
l'ineffable = Dieu.
fam.: qui ne peut se décrire, en raison de son caractère ridicule ou extravagant (=impayable, inénarrable). Personnage ineffable; comique, ridicule, lenteur ineffable.
ineffable de : « J'ai passé une partie de la nuit à lire le roman de Feuillet qui est ineffable de bêtise. »

lambris

lambris



revêtement de menuiserie, de marbre, de stuc, uni ou formé de cadres et de panneaux, décorant les murs d'une pièce d'habitation et les isolant du froid et de l'humidité. Lambris de bois, de marbre, de stuc.
faux lambris = revêtement de plâtre, comportant des moulures, peint à l'imitation d'un lambris de bois ou de marbre. « Le faux lambris de chêne peint, égratigné d'éraflures plâtreuses. »
revêtement de menuiserie généralement ouvragé, richement peint ou formant des caissons, appliqué à un plafond. Lambris dorés, de plafond. « Au plafond, une immense glace carrée s'encadrait dans un large lambris doré et très orné, laissant pendre, au milieu, un lustre à quatre branches. »
litt.: vivre, dormir sous des lambris dorés, sous de riches lambris = vivre dans l'opulence (les lambris étant signe de luxe et de richesse). « Vous saviez bien que cette petite paysanne ne viendrait pas du fond de sa campagne vous relancer sous vos lambris dorés... » « Le bonheur se trouve rarement sous les lambris dorés. »
p. méton.: demeure vaste et magnifique. « Il habite maintenant des lambris doré. »
fam.: sous nos lambris = chez nous, à la maison. « Sa sœur, venue passer quelques jours sous nos lambris. »
litt. et poét.: célestes lambris = le ciel. « Vénus, du haut des célestes lambris. »
sous d'humbles lambris = dans des chaumières. « Mieux vaut vivre libres sous nos humbles lambris que courtisans à Paris. »

Messaline



Femme de moeurs dissolues. « Filles mystérieuses, moitié Cendrillons moitié Messalines... » « De même qu'on découvre souvent un avare vaniteux dans un homme connu pour ses charités, sa forfanterie de vice nous fait supposer une Messaline dans une honnête fille pleine de préjugés. »

peccamineux

peccamineux



qui est de l'ordre du péché; relatif au péché (=coupable, répréhensible). Acte peccamineux; pensée, maladie peccamineuse.
qui est enclin à pécher, capable de faire le mal (=faillible, fautif). « Suspect et peccamineux, il détournait le regard. » « La nature peccamineuse de l'homme. »

glasnost

glasnost



en ex-U.R.S.S., politique de transparence de la vie publique accompagnant le changement d'orientation (perestroïka) impulsé en 1985 par Mikhaïl Gorbatchev ("glasnost" = transparence en russe).

phosphène

phosphène



sensation lumineuse due à une réaction de la rétine sous l'effet d'un agent autre que la lumière (compression externe ou interne du globe oculaire, choc, excitation électrique, etc.). « Phosphènes, c'est le nom de ces images lumineuses que nous produisons dans notre rétine en pressant sur notre oeil. » « Ces phosphèmes mouvants qu'on entrevoit en fermant les yeux. »

chenet

chenet



Chacun des supports de métal que l'on place dans le foyer d'une cheminée afin de maintenir les bûches au dessus de l'âtre pour en faciliter la combustion.
Fig. et fam.: Être les pieds sur les chenets = vivre dans un confort paresseux => « froissé par les hommes, j'ai besoin d'un intérieur bourgeois où je puisse être les pieds sur les chenets. »

gourmander



Réprimander vivement en adressant des paroles sévères (=gronder, sermonner, tancer, engueuler). Gourmander un enfant pour son bien, devant tout le monde. Au collège j'étais toujours puni, maltraité, gourmandé. Son épouse le traitait à présent avec rudesse et autorité, elle le gourmandait sans cesse pour tout ce qu'il faisait et pour tout ce qu'il ne faisait pas.
Blâmer avec vigueur. « Gourmander l'égoïsme, la paresse de qqn. »
Gourmander qqn sur qqc. « Il gourmande Alfred de Musset sur ses désespoirs égoïstes et pour s'être désintéressé de la chose publique. »

spadassin



vx. péj.: homme d'épée habile dont on louait les services pour sa protection ou celle de quelque personne (=bretteur, ferrailleur). Duel avec un spadassin. « Des spadassins assurent la protection du roi. »
p. ext.: homme de main, tueur à gages. « Un spadassin chargé du tuer notre agent. »
p. anal.: celui qui est plein d'ardeur dans les débats, la critique, le pamphlet. « Le chroniqueur politique, spadassin des idées et des réputations, est dans les médias la voix de la démocratie. »

cénotaphe

cénotaphe



[du grec kenos, vide, et taphos, tombeau]
tombeau vide élevé à la mémoire d'un mort, généralement illustre, qui a été enterré ailleurs ou qui n'a pas reçu de sépulture. Élever, ériger un cénotaphe; un riche cénotaphe. « Les Anglais ont édifié là un grand cénotaphe de pierre, hommage abstrait, devant lequel les passants se découvrent; mais le corps même du soldat est enterré à Westminster et personne ne s'occupe de lui. »
p. métaph. « Ce jardin, ce palais là-bas, où le soleil met une dernière lueur, c'est le cénotaphe de tout ce que Marie-Antoinette a eu de bonheur et d'illusions. »

pisse-copie



écrivain qui rédige abondamment et médiocrement; journaliste à la tâche.

silentiaire



sous le Bas Empire romain, huissier chargé de faire régner l'ordre et le silence dans les réceptions.
sous le Bas Empire romain, garde de l'empereur
littér.: personne encline à garder le silence, qui ne parle pas ou qui parle peu.
religieux qui par règle observe un silence monacal. Les trappistes sont des silentiaires. Saint Jean le Silentiaire.
littér.: [en parlant d'une pers. ou d'une chose] qui réduit au silence. « Il faisait de grands gestes silentiaires, comme s'il y avait eu, dans sa demeure, un agonisant. »

anglaise

anglaise



boucle de cheveux allongés. « De longues anglaises encadraient ses joues de leurs spirales d'or. » « Soudain elle tourna la tête, faisant danser ses jolies anglaises blondes. »

ensilage

ensilage



opération de mise en silo (pour sa conservation pendant l'hiver) d'une récolte (de grains, racines ou fourrages verts). « Herbes et trèfles ramassés pour l'ensilage. » « L'ensilage repose sur le déclenchement de fermentations qui favorisent la conservation. »
p. méton.: récolte ainsi conservée. « Des bêtes sont entretenues l'hiver avec du foin, du maïs, de l'ensilage. »

nonce

nonce



écclésiastique ambassadeur du Saint-Siège auprès d'un gouvernement étranger. Nonce du pape. « Les nonces ont encore la préséance sur tous les ambassadeurs; mais cette vieille prérogative n'est plus qu'une simple politesse. »

rabla



héroïne (= meumeu, brown sugar, slow, cassonade)

dimidié



[bot., méd.] dont un seul des deux côtés est développé ; qui ne concerne qu'un des deux côtés du corps. « Anesthésie dimidiée. »

guivre



serpent fantastique préposé, selon certains contes, à la garde d'un trésor (=vouivre). « Tu verras une petite ouverture cachée dans la gueule d'une guivre dorée. »

ciboire

ciboire



vase sacré en forme de calice couvert, fait de métal précieux, où sont déposées les hosties consacrées destinées à la communion des fidèles. « Le vieux curé, tenant en main le ciboire d'argent doré, passait devant les enfants, leur offrant, entre deux doigts, l'hostie sacrée, le corps du Christ. »

coaltar

coaltar



de l’anglais coal tar ("goudron de charbon"), goudron minéral extrait de la houille utilisé pour prévenir la pourriture des bois (bois injecté de coaltar, peinture au coaltar) et en thérapeutique comme puissant désinfectant (émulsion, poudre de coaltar; poudre au coaltar). « Je hume cette odeur natale de coaltar et de goémon, que j’aime toujours, bien qu’elle n’ait jamais été douce à mon enfance. »
arg.: rouge-coaltar [p. anal. avec la consistance sirupeuse du coaltar] : gros vin rouge.
être dans le coaltar : être à demi-inconscient ou hébété, comme le serait une personne plongée dans du coaltar, liquide collant et visqueux.

schlague

schlague



châtiment par coups de baguettes, autrefois en usage dans les armées allemandes et autrichiennes. Administrer, donner, recevoir la schlague.
p. ext.: correction brutale. « Qu'est-ce qu'il a donc, le mioche ? S'il continue à nous ennuyer, donne-lui la schlague. »
fig.: à la schlague = de manière autoritaire et brutale. Mener qqn à la schlague. « Une réforme imposée à la schlague. »

onyx

onyx



["ongle" en grec] variété d'agate fine, présentant des raies parallèles et concentriques de couleurs différentes et nuancées, dont certaines, semi-transparentes, rappellent celles de l'ongle, et qui est utilisée notamment pour la fabrication des camées. « L'onyx, regardé par les Grecs comme les ongles de Vénus, coupés par Cupidon et tombés sur la terre. »
p. métaph.: « Une main pointue où étincelle le quintuple onyx des ongles. »
p. méton.: tout objet précieux: bijou, joyau, etc. taillé dans l'onyx. « Des bas-reliefs antiques, des coupes d'agate, des onyx merveilleux!... »

ad usum delphini

ad usum delphini



[du lat. "à l’usage du Dauphin"] collection d'ouvrages classiques spécialement remaniés pour convenir à l'instruction du Dauphin, fils de Louis XIV.
p ext.: suffisamment édulcoré pour être à l’usage des enfants. « Il y a deux Histoires : l'Histoire officielle, menteuse qu'on enseigne, l'Histoire "ad usum delphini " ; puis l'Histoire secrète, où sont les véritables causes des événements, une histoire honteuse. »
p ext.: expurgé. « Une édition ad usum delphini, expurgée, avec des notes destinées aux néophytes. »

euphémisme



adoucissement d'une expression jugée trot crue, trop choquante (ex: il nous a quittés pour dire il est mort).

impécunieux



qui manque d'argent : « l'homme impécunieux pour attirer l'argent devient ingénieux ; le morne troupeau, inactif et impécunieux, des fonctionnaires à la retraite... »

antiphrase



figure par laquelle, par crainte, scrupule ou ironie, on emploie un mot ou locution avec l'intention d'exprimer le contraire de ce que l'on a dit. Syn: ironie. On peut aussi rapprocher l'antiphrase de l'euphémisme qui s'exprime parfois par antiphrase.

derviche

derviche



membre d'un ordre musulman soufi, vivant selon des principes de pauvreté et d'austérité extrêmes.
derviche tourneur : derviche exécutant une danse extatique consistant à tourner sur soi-même comme une toupie.
p. anal.: personne au comportement exalté, prenant à l'occasion des allures de prophète. « Protestants allemands, huguenots français, quakers et autres étranges derviches engendreront cette démocratie anglaise si peu connue de nous. »
fig.: derviche tourneur : qui change souvent et aisément de parti, d'opinion (="girouette"). « Pour tenter de plaire à tous, l'élu adopte la stratégie du derviche tourneur, faisant tout et son contraire. »

écale

écale



enveloppe extérieure de la coque de certains fruits (noix, noisette, amande, etc.); p. ext. gousse des fèves, des pois, des haricots. « On a voulu réserver "écaille" pour les poissons et "écale" pour les végétaux ». « Des gens qui se soucient d'une femme comme d'une écale qui serait vide. »
écaler : dépouiller de l'écale; décortiquer. Écaler des noix. « Des moulins hydrauliques qui écrasaient le grain, l'écalaient. »

scotch whisky



nom couramment utilisé pour qualifier le whisky en provenance d'Écosse.

fleuret moucheté



fleuret dont on a garni la pointe d'une mouche, de manière à rendre les assauts sans danger.
fig.: à fleurets mouchetés, à armes mouchetées = de manière à ne pas blesser ou offenser ouvertement l'adversaire. Duel à fleurets mouchetés. « Quelques critiques entre les leaders du parti, mais formulées de façon oblique et à fleuret moucheté. » « C'est un affrontement à fleurets mouchetés, une guerre larvée derrière un accord de façade. »

tomenteux

tomenteux



organe végétal couvert de poils ou de duvet à l'aspect cotonneux (=pubescent). Chardon, champignon tomenteux; plantes tomenteuses.
p. anal.: cotonneux. « Dans ce pays des styrax et des clématites, ces personnages tomenteux semblaient un produit du sol. »

Gilles de Rais

Gilles de Rais



compagnon de Jeanne d'Arc, surnommé "Barbe bleue" nantais. Héros de la guerre de Cent Ans (parmi les principaux capitaines à soutenir Jeanne d'Arc), il reste surtout célèbre pour avoir violé, torturé et assassiné 140 enfants, notamment dans le cadre de rites sataniques. Il fut exécuté en 1440 à Nantes.[personne]

épistémologie



du grec épistémé, "science", et logos, "discours". Partie de la philosophie qui étudie la démarche scientifique, s'interroge sur les fondements d'une science et la validité de ses énoncés. Épistémologie générale, scientifique, économique; épistémologie de la sociologie. « Dans l'épistémologie de Karl Popper, une proposition scientifique ne peut jamais prétendre au statut de vérité. Susceptible d'être réfutée, elle doit être mise à l’épreuve continuellement. » « La théorie quantique : une révolution scientifique et une rupture épistémologique. »

hiatus



rencontre de deux voyelles appartenant à des syllabes différentes, à l'intérieur d'un mot ou dans la succession de deux mots. Ex: il a appris hier la nouvelle.
p. anal., vx.: espace, ouverture, orifice. « Le hiatus de sa bouche restant grande ouverte. »
fig.: distance (entre des choses abstraites, des personnes) marquant une différence. « On évoque là un hiatus profond entre les deux docteurs. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2687 mots)