Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2666 mots)

scansion

scansion



action ou manière de scander des vers. Scansion d'un vers de Virgile.
fait de rythmer, de marquer fortement la cadence. Scansion d'un air, d'un chant, d'un discours. Scansion de la mesure. Scansion journalistique.

dodécaphonisme



le dodécaphonisme, ou musique dodécaphonique, est une technique de composition musicale développée par l'autrichien Arnold Schönberg, donnant une importance comparable aux 12 notes de la gamme chromatique — il n'y a plus de tonique ni de dominante. « Se faire l'apôtre du dodécaphonisme. »

borsalino

borsalino



Chapeau de feutre (Du nom d'un chapelier à Alexandrie, Italie, créateur et fabricant du modèle depuis 1857) mis à l'honneur au cinéma par Belmondo, A.Delon, Brad Pitt, etc. « Vêtu de bleu, un borsalino de même couleur sur ses cheveux blonds, le Sétois entra. »[habits]

térébrant



[En parlant de certains animaux] Qui perce des trous dans des matières dures, qui creuse des galeries (=perforant). Insecte térébrant.
Qui tend à pénétrer en profondeur dans les tissus. « Kyste, ulcère térébrant. »
Qui donne au malade l'impression qu'une pointe s'enfonce dans ses tissus. « Névralgie térébrante. En dehors de ces douleurs, en éclairs, le malade peut ressentir des douleurs térébrantes, donnant l'impression d'un coup de couteau perforant perpendiculairement les tissus. »
Fig., littér. Aigu, très vif. Cauchemar, désir, souci térébrant. « Sa conscience étouffait sous l'étreinte de remords chaque jour plus précis, plus térébrants, et avec des pointes vrillantes. »
Cri térébrant : cri très aigu, qui semble percer le tympan.

gémonies

gémonies



[antiq.] nom d'un escalier au flanc du Capitole (Rome), où étaient exposés les corps des suppliciés avant d'être jetés dans le Tibre.
p. ext.: lieu de supplice et de mort. « Des prédicateurs vindicatifs, qui menacent leurs ouailles de gémonies et d'apocalypse »
fig.: traîner, vouer (qqn ou qqc.) aux gémonies : humilier, outrager publiquement (qqn ou qqc.) « Je ne voue pas l'ensemble des journalistes aux gémonies mais déplore la frilosité de certains. » « Mon frère souffrit sans protestations qu'on traînât son œuvre aux gémonies. »

mandala

mandala



terme sanskrit signifiant cercle, et par extension, sphère, environnement, communauté.
figuration mystique et rituelle représentant, sous la forme d'un diagramme géométrique d'aspects variés, le cosmos et les différentes relations qui s'y établissent entre le matériel et le spirituel.

bretteur



celui qui se bat souvent à l'épée, qui aime ferrailler (=duelliste, ferrailleur, spadassin).
fig.: fanfaron.

bille en tête



(billard) façon de frapper la boule, ou bille, blanche au-dessus et à la verticale de son centre.
fig.: droit au but, directement, sans hésiter. « Inconscient, il se lance bille en tête dans un travail colossal, en mettant la charrue avant les boeufs »

Shaolin

Shaolin



Les temples Shaolin sont des monastères bouddhistes chinois célèbres pour leur association du bouddhisme Chan avec les arts martiaux, le Shaolin quan. Ce sont les monastères bouddhistes les plus connus en Occident. "Shaolin" signifie "jeune forêt". Les moines Shaolin sont donc des moines combattants.
C'est Bodhidharm, un moine indien voyageant Chine au Ve siècle pour prêcher le bouddhisme Chan, qui aurait décidé d'apprendre aux autres moines des techniques respiratoires et 72 techniques de défense, base du kung fu, afin de parfaire leur condition physique pour supporter les longues heures de méditation et se défendre contre les brigands et les animaux de la forêt.

Echo



Nymphe de la mythologie grecque, amoureuse de Narcisse, mais fut méprisée par celui-ci. Le coeur brisé, elle s'enfuit dans une grotte solitaire et se laissa dépérir. La légende dit qu'elle s'est tellement amaigrie qu'elle a totalement disparu et que seule sa voix lui reste. Ainsi est né le phénomène de l'écho.[personne]

vermiculé



dont la surface présente de petites lignes, de petites stries sinueuses indiquant ou rappelant les sillons tracés par des vers (=vermicellé). « L'écorce vermiculée des chênes. »
[en parlant de l'épiderme] « Des pommettes vermiculées de couperose. »
[archit., décor., orfèvr.] qui est orné d'un entrelacs de fins sillons (taillés, gravés, ciselés, guillochés, etc.) « L'apparence des pierres vermiculées de l'architecture française. »

réquisit



ce qui est nécessairement requis pour une fin donnée. « Réquisits d'une démarche scientifique. Donner à tous des opportunités d’action, des moyens en formation permanente, des outils pour s’adapter aux réquisits du monde contemporain est un premier objectif. »

ponant



ouest, couchant, occident. Vers le ponant ; du ponant au levant. « Voyez, du ponant jusques à l'orient, l'Europe, qui vous hait, vous regarde en riant. Les orages viennent toujours du sud et les giboulées du ponant ».
côtes occidentales de l'Europe, océan Atlantique (par opposition à la Méditerranée). Ports du Levant et du Ponant.
(vx.) ponantais: qui est de l'océan Atlantique, des côtes occidentales de l'Europe. « Cette place de gardien de phare dont jouissaient mes pères sur les côtes ponantaises. »
du levant au ponant = de l'est à l'ouest.

casemate

casemate



réduit d'un fort, généralement souterrain, à l'épreuve des bombes et des obus.« à l'intérieur de la citadelle, dans une de ces profondes casemates, impénétrables aux gros obus. »
p. ext.: petit ouvrage fortifié à l'épreuve des bombes et des obus (=bunker, blockhaus). « Une casemate côtière dont on devinait la coupole de béton, à deux kilomètres de là. »
casemater = garnir de casemates. « En un tour de main, la ville fut blindée, barricadée, casematée. Chaque maison devint une forteresse. »

cénobite



moine qui vit en communauté (par oppos. à "anachorète").

archicube



arg. scolaire.: élève ou ancien élève de l'École normale supérieure de garçons (rue d'Ulm).

boqueteau

boqueteau



petit bois, bouquet d'arbres, le plus souvent au milieu d'une plaine (=bosquet). « Les boqueteaux se succèdent et ponctuent l'espace agricole. »

battant des lames



du battant des lames au sommet des montagnes : au sens premier, désignait le mode de répartition des concessions territoriales aux colons de l'île de La Réunion.
p. ext.: du littoral aux plus hauts reliefs => en tout lieu, partout.

chatterie



disposition naturelle à plaire ou à séduire à la manière câline d'un chat. « Elle charmait par sa grâce juvénile, sa douceur, sa chatterie instinctive. Elle déploya cette chatterie de paroles, cette fine envie de plaire qu'elle savait montrer mieux que personne. »
au plur.: attitude, expression câline, comme celle du chat; attentions délicates, en partic. paroles douces et enjôleuses. Dire, débiter des chatteries. « Ses chatteries de sourire et d'yeux. »
caresses habituelles des amoureux; manège galant ou coquetterie féminine. « Une femme ayant toutes les délicatesses tendres et toutes les moelleuses chatteries de la femme. »
péj.: manières douces et flatteuses destinées à tromper quelqu'un ou à en obtenir un avantage. « Les chatteries de la noble dame s'étaient adressées moins à sa beauté qu'à son opulence. »
bonbons, friandises qui flattent agréablement le goût (=douceur). « Les dames grignotent des cédrats, des chatteries, des feuilletés turcs au miel. »

faufiler



coudre provisoirement à grands points afin de maintenir en place avant la couture définitive (anton.: défaufiler). « Je faufilais les chemises à l'ouvroir pour les soeurs. Elle savait tout faire : couper les vêtements d'homme, faufiler, piquer, broder, tricoter. »
p. métaph.: « un voile transparent de vapeur impalpable, comme faufilé aux grands roseaux de la rive, en couvrait de sa gaze ténue le miroir étincelant. »
faufil = faufilure = fil passé provisoirement à grands points au travers des parties d'un ouvrage, afin de les maintenir en place, avant la couture définitive. « Examinant la robe et se penchant pour arracher quelques faufilures. »

falarique



flèche ou javelot imprégné de matières incendiaires, et lancé contre des ouvrages ennemis. « La redoutable falarique, ce javelot que l'on lançait enflammé »

forlancer



faire sortir une bête de son gîte. Le chevreuil est forlancé
. p. métaph.: « Je vous connus grand veneur d'âmes, les chassant et les rabattant ainsi que la mienne, dans une trappe. Aujourd'hui, vous ne me forlancez plus; je n'entends plus le frisson de vos ordres et je suis réduit à me conduire, de moi-même, selon les données de la raison humaine. »

genêtière

genêtière



lieu où croissent des genêts. Traverser une genêtière. « Outre la genêtière qui bordait de larges festons d'or tout un côté du village, au nord, au midi éclataient des touffes de fleurs roses, bleues, jaunes ou pourpres. »

préquelle



(fém. - ou "prequel", masc.) épisode précédent mais réalisé après un épisode déjà diffusé (ex: Star Wars - Episode 1 à 3).
Il s'agit de la francisation du mot prequel, néologisme anglais réunissant sequel (suite) et le préfixe "pre" (avant).

godillot

godillot



manufacturier de brodequins militaires.
jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, chaussure de l'armée française.
p. ext.: grosse chaussure. « Cette paire de godillots appartenait à mon père. »
fam.: personne exécutant les ordres ou suivant les consignes sans discuter, en particulier parlementaire qui suit sans discuter les consignes de vote de son parti. Parti godillot, vote godillot, député godillot. « je ne veux pas être un godillot. »

Majorelle

Majorelle



En 1937, l'artiste français Jacques Majorelle peint son atelier à Marrakech dans un bleu vif, qui choque beaucoup de monde, si bien qu'on baptisera cette couleur "bleu Majorelle". [personne]

carnier

carnier



sac pour mettre le gibier (=carnassière) : « les trois ou quatre lapins qu'il avait tués faisaient au fond du carnier un tas de boue sanglante et de poils gris. »
p. métaph.: « As-tu assez de peines dans ton grenier, as-tu assez de haines dans ton carnier? »

ragusain



habitant de Dubrovnik, connue sous le nom de Raguse jusqu'en 1808.

Lion de Belfort

Lion de Belfort



sculpture monumentale (22 m x 11 m) de Frédéric Bartholdi, située à Belfort en France. Elle commémore la résistance héroïque de Belfort (menée par le colonel Denfert-Rochereau) pendant son siège de la ville par l'armée prussienne en 1870/1871.

réversion



littér.: retour en arrière, à un état antérieur. « Et nos tours de détresse et nos réversions ne valent pas le quart de votre confidence. La durée vécue se prête aux réversions de la mémoire, et le passé miraculeux insère à tout instant dans le présent sa trame d'un coloris à peine atténué. »
droit de retour en vertu duquel les biens dont une personne a disposé en faveur d'une autre lui reviennent quand celle-ci meurt sans enfant (=réversibilité). « Rentrer dans un bien par réversion, par droit de réversion. Pension de réversion. »
retour d'un mot qui change partiellement de sens. Antithèse consistant à énoncer deux fois les mêmes mots, mais pour qu'il en résulte deux propositions sémantiques opposées. Ex.: « il faut manger pour vivre et non vivre pour manger. »

gendelettre



(fam. et iron.) homme ou femme de lettres. « Les articles sont ordonnés par un gendelettre. Ah! les gendelettres, les journalistes!... quand il s'agit de se battre! »
gendelettrerie, gendelettrie = ensemble des gens de lettres; qualité, profession d'homme de lettres.
gendelettreux : « ici ça brille, c'est amusant! Mais c'est gendelettreux, cocotteux, bruyant... »

jubilé



indulgence accordée par le souverain pontife, à intervalles réguliers (actuellement tous les vingt-cinq ans) et parfois à l'occasion d'anniversaires de faits religieux importants; cérémonies qui l'accompagnent. « Temps du jubilé ; l'année du grand jubilé. »
ensemble des fêtes et des cérémonies ayant lieu pendant la période où est accordée cette indulgence. « Les foires, les tournois, les jubilés où affluaient des gens de toutes conditions. »
faire son jubilé : observer les pratiques imposées pour obtenir cette indulgence.
fête célébrée lors du cinquantenaire d'une prise de pouvoir, d'une entrée en fonctions ou à l'occasion de cinquante ans de mariage. « Fêter son jubilé, célébrer son jubilé; jubilé de cinquante ans de règne. »

lovelace



[p. allus. au pers. du roman de Richardson] séducteur, généralement libertin et peu scrupuleux (=don Juan, suborneur).
qui a le caractère d'un lovelace. « Il revoit ses gouttières où, matou lovelace et toujours triomphant, il s'amuse à courir les chattes qu'il enjôle. »
propre à un lovelace (=donjuanesque). « Nos sentinelles de cavalerie ont l'air Lovelace. »

air de bravoure



air de musique d’une exécution brillante où peut se montrer tout le talent de l’exécutant. « La soprano entonne Casta Diva, le célébrissime air de bravoure. »
air/morceau de bravoure : passage écrit ou parlé particulièrement brillant destiné à attirer l'attention ou à susciter l'enthousiasme. « Le ministre se tirait d'embarras par un air de bravoure sur la patrie et l'armée. » « Les morceaux de bravoure, les passages à effet sont la marque des œuvres inférieures. » « Le film possède son lot de morceaux de bravoure techniquement époustouflants. »

arc de cupidon

arc de cupidon



courbe des lèvres supérieures en forme d'arc.

brise-bise



petit rideau tendu au bas d'une fenêtre pour empêcher l'air de passer. « Un petit bar à la devanture voilée de brise-bise. »

blurb



court texte de présentation ou résumé qui accompagne un travail créatif (livre, cd, dvd, article, site web, etc). Le mot a été inventé en 1907 par l'humoriste américain Gelett Burgess.

recension



comparaison d'une version du texte d'un auteur ancien avec les manuscrits antérieurs. « Le texte original ne nous est pas entièrement connu, on en connaît deux recensions, dont la plus courte est une révision faite par saint Jérôme, et dont la plus longue est un remaniement de la précédente. »
texte revu et édité par un critique. « La recension d’Homère par Aristarque. »
compte rendu critique d'un ouvrage dans une revue. « Une recension de l'ouvrage de Raewyn Connell, Masculinités, a paru dans la revue Sociologie du travail. »

promission



promesse. « En ce temps-là j'étais crédule, un mot m'était promission. »
terre de promission = terre promise. « Le Messie est né parmi les hommes et il nous rétablira dans la terre de promission. »
p. anal.: pays abondant et fertile; endroit rêvé. « Ces plateaux: terre de promission pour le blé qui, grâce à la profondeur de ses racines, n'a pas besoin d'être constamment humecté. »

anacoluthe



rupture de la syntaxe d'une phrase, qui produit une incohérence grammaticale sans pénaliser (voire en facilitant) la compréhension du message.
« Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, la face du monde en eût été changée. » « Les autres éternellement sur nous, j'étouffe! »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2666 mots)