Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

Une sélection de mots qu'on ne peut pas laisser dormir dans le dico !

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)

sorgue



arg., vieilli: nuit; soir. Pendant la sorgue. « On ne peut pas être là et ailleurs, quand on travaille à la sorgue. »
p. anal.: la grande sorgue = la mort; la fin du monde. « C'est pas qu' j'ay' peur ed' la grand' sorgue. »

germon

germon



thon blanc. « Au début du mois de mai, lorsque revient le germon au large des côtes espagnoles. »

chorège



citoyen qui, à Athènes, finançait un chœur de danse pour les concours dramatiques ou musicaux.
p. ext.: celui qui dirige une troupe d'acteurs. « Et maintenant, chorège, il faut recruter tes acteurs, afin que chacun joue son rôle, entrant et se retirant quand il faut. »
p. métaph.: celui qui dirige, qui préside une cérémonie, un spectacle.
p. plaisant.: le chef. « Je menaçai le chorège de cette troupe de coquins. »

chorégie
fonction de chorège
p. ext.: chants, danses en l'honneur de qqn, qqch. « Des chorégies où les lamentations alternaient avec les chants de joie. »
"Chorégies d’Orange" : festival d’opéra et de musique classique se tenant chaque été au théâtre antique d’Orange.

viatique



argent, provisions que l'on emporte pour voyager. « Leur amour était le soulagement qu'ils portaient en viatique aux indigents. »
fig.: bagage. « Je ne puis te laisser partir sans le viatique d'une chaude parole. »

Pantomime



Comportement outré, ridicule

minoterie

minoterie



grand établissement industriel qui transforme les céréales, et notamment le blé, en farine. « Les vieux moulins restaient nombreux, mais des minoteries utilisant l'électricité les concurrençaient. »
industrie et commerce de la mouture des grains. « L'industrie de la meunerie ou minoterie. »
pêche minotière : activité de pêche dont les captures sont transformées en farine pour l'élevage.

ergophobie



du grec "ergon" (= travail) - aversion morbide pour le travail

palisser

palisser



fixer les branches et les rameaux d'un arbre fruitier, d'un arbrisseau, contre un mur, un treillage ou tout autre support, de manière à leur donner une direction parfaitement droite. (=palissader). « Il monte à l'échelle pour palisser ses poiriers. Que la vigne soit une liane nous explique pourquoi on la palisse en culture et on la taille régulièrement. »
passif : « les vignes sont palissées sur échalas. »
p.anal. fixer les branches, les tiges d'une plante contre un support. « Palisser des oeillets. »

cabochon

cabochon



pierre précieuse à face supérieure arrondie et polie, non taillée à facettes. Cabochons de rubis. Bague cabochon. « Une émeraude-cabochon d'un vert assez pâle. »
en architecture, motif décoratif saillant, en céramique, de forme ronde et multicolore.
petite pièce de dallage venant orner un sol carrelé.
petite illustration accompagnant un texte (=illustration, vignette).
clou à tête décorée utilisé en ameublement, tapisserie, couture, etc. Ceinture de cabochons d'acier. « Trois épingles énormes, à cabochons gracieusement travaillés. »
p. métaph.: mot-cabochon = mot saillant dans un discours.

se ranger des voitures



passer à une vie plus sage ou plus honnête. S'assagir. « À trente ans, il s'était décidé à se ranger des voitures. »

écueil



rocher marin
obstacle : « franchir l'écueil du vote ; un écueil imprévisible. »

cacique



personnalité importante, influente. « Les électeurs votent en troupeau conduits aux urnes par leurs caciques, chefs des organisations politiques. »

malthusianisme



restriction volontaire de la procréation.
ralentissement volontaire de la production, de l'expansion économique.

pamphlet



écrit satirique généralement court et violent, dirigé contre quelqu'un, une institution, un groupe (=libelle, diatribe). Pamphlet incendiaire, piquant, virulent; pamphlets électoraux; stupide pamphlet; écrire un pamphlet contre qqn. « Lancer un pamphlet contre les jansénistes, Mazarin, Molière, l'Académie, un gouvernement. L'immortel pamphlet de Zola ("J'accuse") qui marqua l'affaire Dreyfus. »

collapsologie

collapsologie



science de l’effondrement de la civilisation industrielle (néologisme issu du latin "collapsus" : "qui est tombé en un seul bloc").
La collapsologie met en cause le pic de production du pétrole, le réchauffement climatique, l’augmentation de la population et la toxicité des pesticides.

bêlant



qui bêle. « Le berger, au milieu des chèvres bêlantes. »
conformiste, dépourvu de toute originalité. « Des hardiesses que le troupeau bêlant des honnêtes gens appelle des vices »
p. métaph.: « Un livre audacieux, au-dessus de la morale bêlante. »

fulgurer



lancer des éclairs. « Touchant le ciel, les Landes apparaissent, ligne d'ombre immobile et de silence, où l'on voit, dans les soirs calmes, fulgurer de lointains orages et des incendies soufrer le ciel. »
p. ext.: briller d'une lumière éclatante. « Une lueur effrayante fulgurait derrière la toile. Les éclairs fulgurent sans discontinuer, le ciel pantelant est strié de gros nuages qui se précipitent. »
fulgurer de : « la nef de la cathédrale fulgure d'émaux et de marbres, de bronzes et d'or. Une Italienne dont les yeux noirs fulguraient comme un Vésuve. »
p. iron.: lancer un regard méchant. « L'oeil de Mlle Receveur fulgura. Votre mari peut fulgurer, vitupérer : Il est inoffensif. »
fig.: présenter avec soudaineté un éclat particulier. « Une volonté superbe fulgurait dans ses yeux. »

dadaïsme

dadaïsme



mouvement fondé en 1916 à Zurich par Tristan Tzara, qui vise à renverser la conception traditionnelle de l'art par la provocation et la dérision. Les dadaïstes (Aragon, André Breton, Éluard, etc.) refusent de participer à la guerre et appellent au renversement des valeurs établies.
Le mouvement dada a influencé le surréalisme.

angélisme



souci excessif de se conformer à un type idéal ignorant ou refusant d'admettre certaines réalités humaines (charnelles, morales, sociales, matérielles, etc.). L'angélisme de qqc., de qqn; l'angélisme dévot. « Pacifisme, vérisme, libérisme, purisme en général, tous ces "ismes" sont les variétés d'un seul et même angélisme qui réifie pour rendre absurde. »

dépenaillé



dont les vêtements sont en lambeaux

gouaille



attitude moqueuse et insolente; raillerie plus ou moins vulgaire. « La gouaille parisienne; un air de gouaille. L'expression de gouaille polissonne du cocher. »

pandiculation



étirement du corps souvent accompagné de bâillements et qui se produit au réveil, en cas de fatigue, d'ennui, d'envie de dormir, ainsi que dans certains états pathologiques.
pandiculer = s'étirer. Je revendique le droit de pandiculer sous un pandanus (arbre proche du palmier).

plastronner



bomber le torse afin de se donner une attitude avantageuse (Synon. se rengorger). « Sa petite taille le complexe : il se redresse, il a des talons trop hauts, il plastronne. »
prendre une attitude avantageuse, un ton avantageux; affecter le courage, l'autorité (synon: parader, poser, crâner). « La puberté du paranoïaque est bruyante et rebelle. Il plastronne et provoque avec cynisme, il méprise comme des imbéciles ceux qui ne partagent pas ses convictions. »

priapisme



érection prolongée (plusieurs heures ou jours), sans objet, et parfois douloureuse.

musarder



passer son temps à rêvasser: en partic. flâner en s'attardant à des riens. (=s'attarder, badauder (fam.), baguenauder (fam.), flâner, lanterner, traînailler, traînasser, traîner). « Musarder dans les rues, devant des vitrines, le long d'un chemin; perdre son temps à musarder. »
fig.: « la conversation familiale musardera le long de sujets non épineux »
perdre son temps au lieu de travailler; travailler sans énergie (=glander, lambiner, traînasser). « Je ne me plains pas, quoiqu'il n'y ait guère le temps de musarder : pour faire proprement tout ce qu'il y a à faire ici, une femme seule, il lui faudrait des jours de vingt-cinq heures. »

niké

niké



mot grec signifiant "victoire" et nom de la déesse grecque de la victoire. « Sur l'Acropole d'Athènes, le temple d'Athéna Niké (Athéna la victorieuse), protectrice de la cité. »
la Victoire de Samothrace est une Niké, qui a inspiré "the Spirit of Ecstasy" (figure de proue de la Rolls-Royce).

lansquenet

lansquenet



mercenaire des armées de Charles Quint (Saint-Empire romain germanique) reconnaissable à son chapeau à plume, sa hallebarde et sa braguette proéminente en forme de phallus en érection,
Les lansquenets furent notamment appelés à la rescousse lors du siège de Vienne par Soliman II le Magnifique en 1529. Impécunieux, ils semèrent la terreur chez les paysans.

poterne

poterne



petite porte intégrée aux murailles d'une fortification, permettant aux occupants de sortir ou rentrer à l’insu de l’assiégeant. « Une poterne basse à voussure de brique. »

claquemurer



enfermer très étroitement. « Le froid très vif claquemure davantage les gens dans leurs maisons ; j'ai souvent remarqué que notre vie leur semble claquemurée ; rien de voyant, rien de décolleté : Je veux une robe montante, claquemurant ma grâce et ma beauté ; claquemuré dans un ordre établi. »
p. ext.: cacher, obscurcir. « à plus forte raison, une phrase d'argot, dont le sens est alors doublement claquemuré. »
pronominal: se claustrer dans un lieu exigu. « Ils s'étaient claquemurés en une cave percée d'un trou. »

abluer



laver des manuscrits ou des livres avec un produit spécial pour en raviver l'écriture ou enlever les taches.
fig.: « toute pierre lavée des signes de voirie, toute feuille lavée des signes de latrie, nous te lirons enfin, terre abluée des encres du copiste. »
s'abluer : se laver (entièrement), faire ses ablutions. « Il sautait du lit, s'abluait rapidement et priait. »
fig.: se raviver, comme après un lavage. « Ses amis d'enfance renaissaient tous dans sa mémoire, leurs visages s'abluaient avec leurs traits précis, leurs regards, leurs voix... »

heaume



casque enveloppant la tête et le visage, muni d'ouvertures pour les yeux, que portaient les hommes d'armes au Moyen Âge.

In varietate concordia

In varietate concordia



devise de l'Union européenne.
en français, ces mots latins signifient "unie dans la diversité". Ce sont les particularités individuelles de chaque membre qui font la force et la richesse de l'Union.

liniment



pommade, onguent. « Le liniment oléo-calcaire est un mélange d'huile d'olive et d'eau de chaux, principalement utilisé pour nettoyer les fesses des bébés. »
p. métaph. : « Des regrets amoureux, auxquels la brume des étangs d'Aigues-Mortes avait été un liniment et un feutrage contre la vie. »

géhenne



enfer (représenté comme un feu éternel). Ex: « Géhenne du feu; feu de la géhenne; être jeté, précipité dans la géhenne ; on croyait assister à quelque scène de géhenne, parmi les ricanements des démons ; le diable travaille à nous faire aller avec lui dans la géhenne. »
littér.: souffrance physique ou morale atroce, douleur intolérable. Ex: « être, mettre (qqn) à la géhenne ; Ses trois dernières années furent rendues abominables par la géhenne de ses crises rhumatismales. »
p. méton. Lieu de grande souffrance; situation intenable. Ex: « l'enseignement supérieur ne doit pas devenir une géhenne d'où les esprits sortent contrefaits et glacés. »

épiphanie



du grec epipháneia, "apparition". Commémoration de l'apparition de Jésus aux rois mages (fixée au 6 janvier ou au dimanche suivant).
fig.: prise de conscience soudaine et lumineuse de la nature profonde de qch. « Un texte lyrique dans lequel l'auteur livre ses déchirements et ses épiphanies. » « L'amitié, épiphanie de notre humanité. »

étrave

étrave



forte pièce de bois ou de métal qui termine la coque vers l'avant en formant la proue d'un navire. « La longueur d'un navire se mesure de l'étrave à l'étambot. » « Il demeura sur la passerelle à suivre le jeu de la houle que l'étrave du bateau tranchait et brisait en éclats de cristal. »
fig.: « La pointe de Manhattan, portée à l'incandescence par le couchant, enfonçait comme un fer rouge son étrave dans une mer sillonnée de chalands. »
vague d'étrave : vague qui se forme à l'avant d'un bateau quand l'étrave fend l'eau en avançant. À l'arrière, le bateau est suivi par la vague de poupe.

aigrette



échassier voisin du héron, généralement blanc, quelquefois roux, caractérisé par le faisceau de plumes effilées que le mâle porte sur la tête et le dos à la saison des amours.
ornement fait d'un bouquet de plumes (voire d'une seule plume), surmontant une coiffure ou la tête d'un cheval, un dais, etc. « Chapeau, turban à aigrette(s) ; il arracha, pour en faire une aigrette à son chapeau, les plumes de la queue d'un magnifique ara qui criait de douleur sur son perchoir. »
petite touffe de poils ou de soies permettant la dispersion des graines par le vent. « Une fleur de pissenlit, couronnée de ces délicates aigrettes sur lesquelles on souffle pour les voir s'envoler. »
ornement fait d'un faisceau de pierreries ou de tout autre matière recherchée, servant à parer les cheveux ou le front d'une femme. « Aigrette de diamants, de verre ; elle attacha dans ses cheveux une aigrette de saphirs et de rubis ; elle avait sur le front une aigrette faite de brins d'argent, constellés de diamants. »
[en parlant d'un sentiment, d'une chose abstr.] ce qui couronne, rayonne autour de, s'associe à. « Gubetta, Gubetta-poison, Gubetta-poignard, Gubetta-gibet!... ils ont mis à mon nom une flamboyante aigrette de sobriquets. » « Ma vie de quarante-cinq ans se ramassait en ces cinq années où j'avais convoité cette fée souple, entourée des aigrettes brillantes de mon désir. » [habits]

poche marsupiale



(ou repli maruspial) poche ventrale extérieure dans laquelle certains mammifères (marsupiaux) portent leurs petits pendant la dernière phase de leur développement embryonnaire. Ex: kangourou
>> p. métaph => « deux malabars s'approchent, les mains enfoncées dans la poche marsupiale de leur tablier. »

bayadère

bayadère



danseuse sacrée hindoue : « des bayadères vêtues de gazes roses brochées d'or et d'argent, qui dansaient merveilleusement. »
p. compar : « la plante distillait la chaleur vineuse de ses touffes par effluves aussi jolies que ses fleurs, ces bayadères de la botanique. »
danseuse professionnelle de spectacle : « vingt bayadères londoniennes se démenaient en mélodies et bacchanales impétueuses. »
péj : faire la bayadère : « n'est-ce pas près de l'Académie royale de Musique que de charmantes bayadères affriandent tous les soirs les élégants promeneurs ? »
« je ne suis pas née pour griffonner du papier... je suis née pour m'amuser, je veux mener une vie de bayadère ! »
étoffe ou vêtement à larges rayures multicolores : « un tissu bayadère une jupe de satin bayadère ; une robe bayadère. » [habits]

dame-jeanne

dame-jeanne



bonbonne (souvent enveloppée d'osier). « On avait posé sur la table une dame-jeanne d'une cinquantaine de litres de vin nouveau. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)