Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2701 mots)

vantablack

vantablack



noir le plus absolu, d' un coefficient d’absorption de la lumière de 99,965 %, constitué d'une multitude de nanotubes verticaux ("Vertically Aligned NanoTube Arrays black").
Les droits d'utilisation de cette peinture ont été acquis par le plasticien britannique Anish Kapoor.

mâchicoulis

mâchicoulis



Galerie à encorbellement établie dans le haut d'un ouvrage de fortification, percée de meurtrières à sa base (permetnat l'envoi sur l'attaquant de projectiles et de matières brûlantes).
P. méton. La meurtrière elle-même.

huis



porte extérieure d'une maison. « Frapper à l'huis de qqn ; heurter l'huis d'une maison ; l'huis des auberges grises »
orifice. « L'aigu ronflement chassé par l'huis béant de sa bouche. »

oeil-de-boeuf



lucarne, fenêtre ronde ou ovale pratiquée dans la partie supérieure d'un édifice ou dans un mur.
antichambre (d'un château). J'étais là dans l'oeil-de-boeuf du château de Butschirad.
horloge oeil-de-boeuf : horloge dont le cadran rond ou ovale rappelle la forme de la lucarne du même nom. « Seules, les ménagères venues là pour laver leurs petits paquets de linge, se hâtaient, en regardant l'oeil-de-boeuf accroché au-dessus du bureau. »

corybantes



prêtres de la mère des Dieux, Cybèle, qui dansaient armés, aux sons des flûtes, des tambours, des trompes et des boucliers frappés par les lances (=derviches). « Ces derviches représentent la tradition non interrompue des cabires, des dactyles et des corybantes, qui ont dansé et hurlé durant tant de siècles sur ce même rivage. »
p. métaph.: « tous les démantibulés corybantes de l'art moderne »

façonnier



celui, celle qui façonne, qui réalise un ouvrage. « Façonnier en porcelaine. »
p. métaph. « Que des écrivains aient traité en écrivain ce façonnier d'ordures, cela montre l'anarchie et la misère intellectuelle de notre temps. »
celui, celle qui travaille "à façon" (= pour le compte d'autrui, sans fournir la matière première.). « À Lyon, depuis le XVIe siècle, le "fabricant" était en réalité un négociant qui amenait la soie et exportait les soieries : il laissait le travail aux canuts, comme façonniers salariés. Il n'avait des métiers à lui que depuis cinq ou six ans, et encore faisait-il travailler beaucoup de façonniers, auxquels il fournissait la matière première. »
fig. (celui, celle) qui fait des façons, qui manque de simplicité. « Cette femme est trop façonnière. Marivaux dépasse sans parfois la mesure et tombe insensiblement dans le raffiné, et devient maniéré, minaudier, façonnier. »
p. ext. [En parlant d'un obj.] surchargé, de mauvais goût. « J'ai salué la chute des balustrades façonnières et de toutes les abominations mauresques qui déshonoraient le ciel de Passy. »

obliquité



caractère, position de ce qui est oblique.
fig. Manque de franchise, de droiture. « L'obliquité humaine; l'obliquité de sa conduite »

wengé

wengé



arbre des forêts tropicales d’Afrique fournissant un bois très sombre, dur et résistant, utilisé notamment pour la fabrication des parquets, en ameublement et en ébénisterie. « Un parquet en wengé massif. »

courtepointe

courtepointe



couverture de lit doublée, remplie de coton ou de duvet, piquée ou brodée. Elle se distingue de la couverture simple par le fait qu'elle se compose d'au moins deux épaisseurs de tissu enfermant un rembourrage. « Un lit royal à baldaquin, couvert d'une courtepointe rouge. »
couverture d'ornement (=couvre-lit).

germon

germon



thon blanc. « Au début du mois de mai, lorsque revient le germon au large des côtes espagnoles. »

pyrrhonien



disciple de Pyrrhon, philosophe grec, fondateur de l'école sceptique.
relatif à Pyrrhon ou a sa doctrine. L'école pyrrhonienne. « Sa philosophie est une philosophie pyrrhonienne dans laquelle il n'y a pas de place pour une seule affirmation. Tandis que le doute pyrrhonien est indécision et irrésolution, le doute de Descartes est décision et résolution. »
p. ext.: pers. qui affecte de douter de tout. « C'est un franc pyrrhonien. Cet homme est pyrrhonien. »
sceptique en général.

puerpéral



relatif à l'accouchement. Période puerpérale ; accidents puerpéraux ; fièvre puerpérale.
p. métaph.: « je suis, quand j'écris, dans la situation d'un enfantement interminable, d'un travail puerpéral qui se contrarierait obstinément lui-même, et ne garderait que la souffrance de l'accouchement sans s'accorder la délivrance finale. »

viatique



argent, provisions que l'on emporte pour voyager. « Leur amour était le soulagement qu'ils portaient en viatique aux indigents. »
fig.: bagage. « Je ne puis te laisser partir sans le viatique d'une chaude parole. »

Syndrome de Stockholm



propension des otages à prendre à leur compte les revendications de leurs ravisseurs.

bancelle

bancelle



petit banc long et étroit, sans dossier, à deux ou à quatre pieds. « Bancelle de cabaret. Assis devant la table, sur le rebord de la bancelle »

minoterie

minoterie



grand établissement industriel qui transforme les céréales, et notamment le blé, en farine. « Les vieux moulins restaient nombreux, mais des minoteries utilisant l'électricité les concurrençaient. »
industrie et commerce de la mouture des grains. « L'industrie de la meunerie ou minoterie. »
pêche minotière : activité de pêche dont les captures sont transformées en farine pour l'élevage.

hespérides



myt. grecque : nymphes du Couchant, filles d'Atlas et d'Hespéris, chargées de garder les pommes d'or données par Junon à Jupiter.
litt. jardin des hespérides ; pommes d'or des hespérides. « Le voyageur peut se croire parvenu en ce jardin des Hespérides, dont les pommes d'or excitèrent les convoitises du vainqueur du monstre de Némée. »
fig.: jardin des Hespérides : endroit plein de choses précieuses dont l'accès est interdit.

lucifer

lucifer



[du lat. lux, "lumière" et ferre, "porter"] nom donné par les Romains à l'« étoile du matin » ou « étoile du Berger », la plus brillante de toutes, qui n'est en réalité pas une étoile mais la planète Vénus.
autre nom de Satan, ange déchu pour avoir défié Dieu. Dans l'Ancien Testament (Livre d'Isaïe), Satan est en effet comparé à cet astre. « Comment es-tu tombé du ciel, Lucifer, toi qui te levais si brillant le matin? Toi qui disais en ton coeur : Je monterai au ciel, j'établirai mon trône au-dessus des astres de Dieu, je m'assiérai sur la montagne de l'alliance, aux côtés de l'aquilon; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut? Mais tu as été précipité dans l'enfer, jusqu'au plus profond des abîmes. »

lucifère
[du lat. lux, "lumière" et ferre, "porter"] qui produit ou apporte la lumière. Gaz lucifères. Vénus, l'étoile lucifère.

chantoung



étoffe de soie épaisse, d'origine chinoise. « Un garçon en veste de chantoung. Cette robe de chantoung est le clou du défilé. »[habits]

ergophobie



du grec "ergon" (= travail) - aversion morbide pour le travail

palisser

palisser



fixer les branches et les rameaux d'un arbre fruitier, d'un arbrisseau, contre un mur, un treillage ou tout autre support, de manière à leur donner une direction parfaitement droite. (=palissader). « Il monte à l'échelle pour palisser ses poiriers. Que la vigne soit une liane nous explique pourquoi on la palisse en culture et on la taille régulièrement. »
passif : « les vignes sont palissées sur échalas. »
p.anal. fixer les branches, les tiges d'une plante contre un support. « Palisser des oeillets. »

se ranger des voitures



passer à une vie plus sage ou plus honnête. S'assagir. « À trente ans, il s'était décidé à se ranger des voitures. »

cochenille



petit insecte dont on tire le carmin (matière colorante rouge). Laque, teinture de cochenille. « Les rouges sombres de la cochenille ont fourni la pourpre des rois. »
principe colorant tiré de cet insecte. « Ils reviennent des Indes avec un chargement de cochenille et d'indigo. »
« rouge cochenille. »

aiguade



lieu où les navires font provision d'eau douce. « L'île, avec son aiguade facile, son petit port, ses ressources de toutes sortes... » « Les marins au long cours doivent s'appliquer à connaître les meilleures aiguades. »

babil



agréable facilité de parole, bavardage amusant. Adorable, gentil babil; le babil d'un enfant, d'une femme, des moissonneurs.
p. métaph. : babil de la fontaine ; un babil d'oiseau bavard. « Bercé par le babil des ondes, je sombrais dans le sommeil. »
p. ext. : « il y a quelques bonnes idées à recueillir parmi le babil ingénieux de son livre. »
fig., rare.: babil de qqc. = balbutiement, manifestation élémentaire : « un premier babil de la connaissance scientifique. »
caquet, abondance excessive de paroles vaines, de propos futiles. « Étourdir qqn par son babil. »
n'avoir que du babil = ne dire que des choses inutiles, futiles, dénuées de sens.

tératoïde



qui ressemble à un monstre, qui est atteint d'une grave aberration physique ou physiologique.

glabelle

glabelle



espace compris entre les sourcils. S’épiler la glabelle. « Lorsqu'elle fronçait le sourcil, la glabelle, où résidait pour les anciens la divinité du visage, disparaissait complètement. »

salacité



penchant excessif pour les rapprochements sexuels (=lasciveté, lubricité). « Dites-vous qu'après tout, la salacité n'est point la plus impardonnable des fautes. »
caractère des propos ou des comportements érotiques, lubriques, obscènes. « Seule face aux hommes, à leurs sarcasmes, à la salacité de leurs regards... »

zinzinuler

zinzinuler



chanter, gazouiller (= zinzibuler). « Écoutons zinzinuler les mésanges et les fauvettes ».
p. anal. « Les femmes zinzibulèrent selon leur coutume, les hommes restèrent debout. »

habitudinaire



celui qui commet toujours le même péché. « Ces habitudinaires qui n'osent plus, après de persévérantes chutes, franchir le seuil de l'église. »

fascine



assemblage de menu bois, de branchages (=fagot). Fascine de joncs, de bruyères. « J'aperçus alors, au bord du sentier, un abri constitué par un toit de fascines posant sur quatre piquets. La tranchée était plutôt bâtie que creusée, composée de sacs, de fascines et de claies. »

écueil



rocher marin
obstacle : « franchir l'écueil du vote ; un écueil imprévisible. »

conspuer



manifester bruyamment en groupe contre quelqu’un. Huer. « Conspuer un acteur, l'auteur, l'orateur; conspuer un homme politique; se faire conspuer. »
manifester son mépris contre. « Conspuer l'argent, l'honneur; conspuer une doctrine, une pièce de théâtre. »

sépulcral

sépulcral



qui est propre au sépulcre. Caveau, vase sépulcral; cérémonie, colonne, inscription, pierre, urne sépulcrale. « Même, dans le pourtour de l'abside, jusque dans les cryptes sépulcrales, s'éveillaient des rayons. »
lampe, lanterne sépulcrale = lampe, lanterne que l'on tient allumée près d'un tombeau. « L'oeil hagard, les cheveux hérissés, il portait une lampe sépulcrale. Ma terne prunelle ne voyait que des lanternes sépulcrales sur une voûte de pierre. »
qui évoque le tombeau, la mort. Silence sépulcral; lueur, odeur, solennité sépulcrale. « Le contact, froid, gluant, sépulcral, de la paroi d'argile. »
triste, sinistre, lugubre. « Le sol mineur sépulcral, jaillit, sur un fulgurant sol majeur d'en haut, le cri de résurrection du ténor. »
dont l'aspect est spectral, fantomatique. Visage sépulcral; silhouette sépulcrale.
voix sépulcrale = qui semble venir de la tombe, de l'au-delà; voix grave, sourde, caverneuse. « Sa voix grave et sépulcrale. »

javelle

javelle



brassée de céréales ou d'oléagineux moissonnée à la faux ou à la moissonneuse, demeurant en petits tas sur le chaume, avant la mise en gerbe. « Sa brassée d'épis, qu'elle posait ensuite en javelle, régulièrement, tous les trois pas. »
p. métaph.: « Fanny et sa javelle de cheveux noirs éployés. »
fagot d'échalas, de sarments de vigne. « Mettez une javelle au feu. » « Un feu de javelles qui brûlait en toutes saisons dans la cheminée. »
tas de sel de 8 à 10 tonnes provenant du râclage des tables salantes.
petit tas de sel. « Le sel est détaché à la pelle et rassemblé sur la table même en petits tas ou javelles pour faciliter son égouttage. »
[en parlant d'un objet fait de pièces de bois assemblées] tomber en javelle : se disloquer. Baril, tonneau tombé en javelle. « Contre le jambage de la porte s'appuyait une roue démantelée et tombant en javelle, dernier débris d'un carrosse défunt sous le règne précédent. »
p. métaph.: « le travail les a usés, ils sont morts, tombés en javelle. »

hâbleur



qui aime à vanter ses mérites, ses actions (=fanfaron).

panoptique

panoptique



qui est aménagé de telle sorte que d'un point de l'édifice on puisse en voir tout l'intérieur. Ex: Prison, système panoptique.

équanimité



égalité d'humeur. « Une patiente équanimité de vieillard. Il m'a semblé peu doué pour l'équanimité si nécessaire à l'homme d'état. »

fallacieux



trompeur, spécieux. Argument, renseignement fallacieux; paroles, promesses fallacieuses. « Sans venir de son coeur, des pleurs fallacieux paraissent tout à coup sur le bord de ses yeux. »

malthusianisme



restriction volontaire de la procréation.
ralentissement volontaire de la production, de l'expansion économique.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2701 mots)