Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)

murin



qui est relatif au rat, à la souris; en partic., qui affecte le rat, la souris; qui est propagé par ces animaux. Typhus murin; septicémie d'origine murine. « La cryoconservation : un outil pour la sauvegarde des lignées murines. »
qui ressemble au rat, à la souris. « Un marsupial à allure murine. »
qui est de couleur gris souris.

rémanence



fait de se maintenir, de persister; durée, permanence de qqch. (=persistance). Rémanence d'une superstition, d'une coutume.
persistance partielle d'un phénomène après disparition de sa cause. Aimant à faible rémanence, à rémanence élevée ; rémanence d'un écran fluorescent ; rémanence d'un désherbant, d'un insecticide. « La rémanence de ces insecticides dans les sols est de plusieurs années. »
propriété de certaines sensations de subsister après la disparition de l'excitation qui leur a donné naissance. Rémanence des images visuelles.
vibrations positives ou négatives qui imprégneraient un lieu précis après un événement du passé. Rémanence d'une maison, d'un mur, d'une pièce. « Dans la maison du meurtre, les murs restent imprégnés de vibrations de peur et de souffrance, ce sont les rémanences, ou "la mémoire des murs". »

Onc, On(c)ques



- Un jour, à quelque moment. (ex:...femme passionnée, s'il en fut oncques).
- Avec une valeur négative, servant, avec ne, à former une négation de temps. (ex: Elle a fait son devoir, c'est a dire que Onques elle n'eut de souhait Impossible).

encorbellement

encorbellement



construction en saillie du plan vertical d'un mur, portant à faux sur des consoles.
en encorbellement = en saillie du plan vertical d'un mur. Bâtir en encorbellement; plate-forme, terrasse en encorbellement. « D'ordinaire, les échauguettes avancent en encorbellement hors du rempart, afin de permettre aux sentinelles d'en voir le pied. »
p. métaph. [en parlant d'un détail proéminent dans une toilette ou silhouette] « Une forte paysanne à profil de Cérès coiffée à la sauvage d'un encorbellement de fleurettes et de feuilles. » « Sa silhouette change : son ventre perd son encorbellement dodu, son rein charnu s'affaisse. »

philippique



attaque verbale, discours violent contre quelqu'un. « Son nom seul excitait chez le baron les plus violentes colères, les philippiques les plus éloquentes mais les plus terribles. »

émacié

émacié



amaigri, très maigre (=décharné, étique, squelettique). Physionomie, corps, figure émacié(e). « Son visage émacié trahissait la gravité du mal qui la frappait. » « Un pianiste aux longs doigts émaciés. »
sec, sans ornement. « Cette musique émaciée qui agissait instinctivement sur ses nerfs. »

émaciation : amaigrissement très prononcé. « Mon visage, hier florissant, était réduit à un état d'émaciation cadavéreuse. » « L'émaciation du corps donnait l'illusion d'un enfant encore plus jeune. »

gibbeux

gibbeux



qui présente une/des gibbosité(s).
qui a le dos bossu. « Des nains aux pieds tors, au corps gibbeux et difforme. C'est avant tout un gibbeux à la colonne incurvée et tassée. »
(botanique) qui est arrondi, convexe. « Corolle gibbeuse, pétales gibbeux. »
Parties gibbeuses de la lune = parties en relief. « Les parties gibbeuses de la lune sont les plus éclairées ».
Lune gibbeuse = éclairée à un peu plus de la moitié.
(littér.) qui présente un relief inégal (anton.: plat). « Parfois la terre est gibbeuse, comme soulevée jusqu'à l'horizon par des vagues. Quant au goût jésuite, avec ses dômes gibbeux et ses colonnes oedématiques, nous professons pour lui une horreur insurmontable. »
gibbosité = ce qui fait saillie; déformation en relief (=protubérance). « J'ai vu lever le soleil. Vers six heures il a puissamment troué les nuages et ses rayons horizontaux sont allés au loin faire surgir à l'horizon les gibbosités monstrueuses du Jura. Ce sont déjà des bosses formidables. On sent que ce sont les dernières ondulations de ces énormes vagues de granit qu'on appelle les Alpes. »

plantigrade

plantigrade



[animal] qui marche en appuyant sur le sol toute la surface de la plante des pieds et non pas seulement les doigts (digitigrade). Animal, mammifère plantigrade. « L'ours, ce plantigrade gigantesque et féroce... »
Démarche, locomotion plantigrade : dans laquelle la surface entière de la plante est en contact avec le sol.
p. plaisant.: être humain. « Ces acrobaties ne sont pas à la portée de n'importe quel plantigrade. »
p. plaisant.: qui est lourd dans ses mouvements. « La grosse Catherine ébranlait le grenier de sa marche plantigrade. »

pommelé

pommelé



[cheval] couvert de taches rondes grises et blanches. Jument pommelée. Chevaux gris pommelés. « Un chat pommelé dort sur ses genoux. »
[ciel] couvert de petits nuages ronds. Un ciel pommelé. « Un ciel gris pommelé recouvrait avec une douce tristesse le faubourg tranquille. »
p. anal.: dont l'aspect fait penser au ciel pommelé. « Un plaine pommelée et zébrée d'arbres et de cultures. »

(se) pommeler
se couvrir de taches rondes grises et blanches. « Ce cheval commence à se pommeler. »
(se) couvrir de petits nuages arrondis. « Le ciel se pommelait d'ouates éclatantes, se tendait, comme dans les vieilles soieries, de bleus tendres. » « Des nuages s'étirent contre le ciel qu'ils pommellent. »

d'arrache-pied



avec acharnement, sans faiblir. « Travailler d'arrache-pied. Se mettre d'arrache-pied à un ouvrage. »

forçage

forçage



procédé accélérant la croissance des plantes, le mûrissement des fruits. Serres de forçage. « L'endive, un légume d'hiver obtenu par forçage dans l'obscurité d'une racine de chicorée. »
fig. : « Une culture générale superficielle, issue du forçage en école préparatoire. »

forcerie
serre chauffée, humidifiée et éclairée de telle sorte qu'elle favorise le forçage des légumes et des fruits.
fig. : « À cette époque, Zola se donne tout entier à la suite des Rougon-Macquart. Son pavillon des Batignolles est devenu une véritable forcerie littéraire. »

vibrion

vibrion



microorganisme mobile en forme de bâtonnet incurvé, responsable du choléra.
pers. sans mérite, sans valeur. « Il fut de ces vibrions dont l'horizon est borné par le manque d'ambition. » « Les vibrions de la littérature. »
pers. très agitée, et souvent inopérante. « Nicolas Sarkozy, un président vibrion, chouchou de la presse magazine. »
vibrionner : s'agiter sans cesse. « Arrête de vibrionner, tu m'agaces! » « Vibrionnant de bonheur, Jack Lang affirmait donner à Paris la première place du marché de l'art. »
vibrionisme : agitation frénétique. Le vibrionisme politique.

toile de Jouy

toile de Jouy



étoffe de coton présentant des dessins monochromes, rouges ou violets (aubergine) sur fond écru ou bistre.
La toile de Jouy tient son nom de la commune de Jouy-en-Josas (Yvelines) et de sa manufacture, l'une des plus importantes "indienneries" du 18ème siècle.

indurer



rendre anormalement dur et épais (un tissu organique). « Une inflammation qui indure un tissu. »
pronominal: devenir anormalement dur et épais. « La paupière se tuméfie, s'indure, puis se ramollit. La mamelle s'enflamme et s'indure. »
littér., fig.: durcir, endurcir. « « Il était trop induré, ce vieux cœur! » Les légionnaires sont recrutés parmi les réactionnaires les plus butés, les plus indurés. »

yoni

yoni



du sanskrit "lieu", désigne pour les hindous les organes génitaux féminins. Sa représentation est presque systématiquement associée à celle du "lingam" (phallus), afin d'exprimer la complémentarité des principes féminin et masculin.

guéret

guéret



terrain labouré (ou qu'on est en train de labourer) et qui n'est pas encore ensemencé. « Un guéret labouré de la veille. »
terrain laissé en jachère; pâturage maigre, terre inculte. « Sur cent trente hectares il y en avait une quarantaine de cultivables. Le reste : des guérets, des bois. »
lever, relever les guérets = labourer une terre que l'on a laissée se reposer pendant un an.

noyauter



introduire clandestinement des éléments isolés dans le but de désorganiser, d'infléchir l'action et éventuellement de prendre le contrôle de. Noyauter une administration, un groupement, un organisme, un parti politique. « Les communistes ont noyauté toutes les administrations. » « Les Juifs ont avancé de l'argent au syndicat du port et l'ont peu à peu noyauté. »

séton



drain constitué d'une mèche en coton ou d'un faisceau de crins que l'on insère sous la peau, de façon à ce que les deux extrémités en sortent par deux orifices différents, afin d'évacuer les sécrétions sanglantes ou purulentes d'une plaie profonde. Poser un séton. « Oui, mon vieux, j'ai un séton qui coule et me démange, qui me tient le cou raide et m'agace au point que j'en ai des suées. »
blessure, plaie en séton : qui a un trajet sous-cutané et qui comporte deux orifices, provoquée par une arme blanche, un projectile ou un corps étranger.
« La balle a dû prendre l'os de biais, en séton. » « C'est une balle en séton qui m'a frisé la hanche. »
p. métaph.: « Le soleil se couchait, de biais, ne voulant blesser mon vieux pays qu'en séton. » « Le soleil entre en séton dans l'atmosphère tiède de la chambre. »

sarouel

sarouel



pantalon d'origine orientale, caractérisé par un entrejambe très bas, proche des genoux.

ver d’oreille



mélodie ou chanson entêtante. obsédante. « Une chercheuse britannique s’est penchée sur le phénomène des vers d’oreille, ces mélodies qui nous trottent dans la tête durant plusieurs minutes, voire des heures. »

stellé

stellé



qui est semé, parsemé d'étoiles (=constellé, étoilé). « Dans les nuits toujours stellées, les bouches toujours mêlées se baisent éperdument. »
p. anal.: qui est orné d'objets brillants. Manteau stellé.
stellé de = orné de. « Les sables stellés de lagunes d'opales. »
en forme d'étoile. « Les réseaux de chemins se classent en deux types, les quadrillés et les stellés. »

gentrification

gentrification



anglicisme créé à partir de gentry, "petite noblesse", désignant l'appropriation de quartiers populaires par un milieu social plus aisé (="embourgeoisement urbain"). « La gentrification du quartier fait monter les prix, au grand dam des familles modestes. »

tombereau

tombereau



char servant au transport des matériaux que l'on décharge par basculement.
contenu de cette voiture. « Si l'on creusait un peu ici, on aurait deux ou trois cents tombereaux de terre grasse, qui formerait un bon engrais pour la côte. »
grosse quantité de quelque chose. Tombereau d'objets, de problèmes, d'injures, etc.
camion constitué par une benne automotrice à plans inclinés ouverte à l'arrière et se déchargeant par basculement.

giberne

giberne



boîte portée à la ceinture ou en bandoulière, dans laquelle les soldats mettaient leurs cartouches, leurs grenades (=cartouchière, grenadière). Giberne en sautoir ; une giberne pleine de cartouches.
enfant de (la) giberne : enfant né d'un soldat et d'une cantinière.
fam.: avoir le/son bâton (de maréchal) dans sa giberne : pouvoir, à partir de l'échelon le plus bas, accéder aux plus hauts grades d'une hiérarchie. « Il a son bâton dans sa giberne; vous l'aiderez à l'extraire. »
p. ext.: petite boîte à partitions ; sac d'écolier. Giberne de musicien ; giberne d'écolier.

hippogriffe



créature imaginaire à l'apparence d'un cheval ailé avec la tête et les membres antérieurs d'un aigle

plumetis

plumetis



sorte de broderie exécutée en relief et fortement bourrée. Brodé au plumetis. « Mademoiselle se fait broder une robe de soie noire par sa mère, fine travailleuse qui exécute dessus, au plumetis, de grands bouquets, des guirlandes, des branches... »
p. méton.: étoffe légère brodée au plumetis (notamment de petits pois en relief). Plumetis de coton.
p. anal.: ce qui évoque le plumetis par sa légèreté, sa délicatesse. « Le sol se couvrait d'un plumetis de flocons légers. »

hyrcanien



qui est de l'Hyrcanie, contrée de l'ancienne Perse au sud-est de la mer Caspienne.
farouche et féroce (p. allus. à la nature des habitants et des animaux de cette contrée). « Désormais je serai d'une férocité hyrcanienne, froid comme Hippolyte et fuyard des femmes. »

obduration



endurcissement, persévérance dans le mal. « Il se disait que la grande Prévarication sacerdotale allait sans doute recommencer, puisqu'on revenait à l'obduration et à l'enflure théologique de la synagogue »

tango

tango



orange très vif, couleur dont la vogue a correspondu à celle du tango.
d'un orange très vif. Étoffe, laine, robe, ruban tango. « Son grand sac en toile brodé tango. » [couleur]

cabochon

cabochon



pierre précieuse à face supérieure arrondie et polie, non taillée à facettes. Cabochons de rubis. Bague cabochon. « Une émeraude-cabochon d'un vert assez pâle. »
en architecture, motif décoratif saillant, en céramique, de forme ronde et multicolore.
petite pièce de dallage venant orner un sol carrelé.
petite illustration accompagnant un texte (=illustration, vignette).
clou à tête décorée utilisé en ameublement, tapisserie, couture, etc. Ceinture de cabochons d'acier. « Trois épingles énormes, à cabochons gracieusement travaillés. »
p. métaph.: mot-cabochon = mot saillant dans un discours.

chrisme

chrisme



monogramme du Christ, formé des lettres grecques Χ et Ρ, les deux premières du mot Χριστός (Christ). On le trouve souvent accompagné des lettres α (Alpha) et ω (Oméga), première et dernière lettres de l'alphabet grec, symbolisant la totalité : le commencement et la fin. Par ailleurs, le verbe grec ainsi formé, ἄρχω, signifie « diriger, aller en tête, commencer ». Il renvoie à la double caractérisation de Jésus-Christ : fondateur et premier chef de l'Église.

katana

katana



sabre japonais, symbole de la caste des samouraïs.

afféterie



manière pleine d'affectation par laquelle, dans le dessein de plaire, on s'éloigne du naturel et tombe dans un excès de recherche contraire au bon goût. « Il faut apprendre à réprimer l'afféterie et les attitudes précieuses. » « La prétention de tout ennoblir expose l'artiste à retomber dans l'afféterie et dans le maniéré. » « L'afféterie est tout aussi insupportable que la trivialité qui est le défaut opposé. »

cacarder

cacarder



[en parlant de l'oie] crier. « On entend cacarder les oies d'une basse-cour à l'autre. »

crapoussin



personne de petite taille, bedonnante et contrefaite. « C'était un crapoussin bonasse et un jovial compère que ce commerçant coureur de guilledous. »
personne sans importance, homme de rien. « C'est un filon d'ordures qui va certainement enrichir quelques crapoussins de lettres. »

forfanterie



1- Caractère d'une personne qui se montre impudemment vantarde. Ex: Il avait plus d'audace et de forfanterie que de finesse d'esprit et de véritable habileté
2- Acte, parole de fanfaron, de vantard (Synon: fanfaronnade). Ex: ce besoin de forfanterie, de hâblerie, de vantardise ingénue, propre à tout soldat qui se respecte.

coalescence



réunion d'éléments voisins, ou en biologie, de tissus voisins. « Coalescence des lèvres d'une plaie. »
p. métaph.: « les segments sociaux perdent de leur individualité, il s'effectue entre eux une coalescence. »
ling.: réunion, dans une unité nouvelle, d'éléments compatibles quoique de soi disjoints. Ex: coalescence d'un article avec un substantif (l'endemain lendemain).

patibulaire



qui concerne le gibet (du latin patibulum : "croix", "potence"). « Le terme de "gibet" est parfois utilisé pour désigner les fourches patibulaires destinées à exposer les cadavres des condamnés à mort dans un but de dissuasion. »
p. méton.: qui présente un aspect inquiétant, louche et peu recommandable. « Les couloirs sombres du commissariat, dans lesquels allaient et venaient des figures patibulaires. »
qui dégage une impression inquiétante ou sinistre. « Le vieux salon était patibulaire, magnifique, laid, sinistre, royal et bourgeois. »
patibulairement : d'une manière patibulaire.

arctique

arctique



pôle Nord.
arctique vient du grec ancien "arktikos" (des ours, du pays des ours), d'où le nom des constellations "Grande Ourse" et "Petite Ourse", situées au nord.
c'est dans la constellation de la Petite Ourse que brille l'étoile polaire (utile pour ne pas perdre le nord !)

prince-de-Galles

prince-de-Galles



tissu moderne de laine, ordinairement de couleur grise, à fils noirs et blancs, et à légers filets de couleur vive formant de grands quadrillés (du nom du prince de Galles, futur édouard VII, qui mit ce tissu à la mode au début du 20ème siècle).
p. méton.: costume fait dans ce tissu. « Un prince-de-Galles vigoureusement quadrillé, des tons chauds et raffinés, en camaïeu. »[habits]

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)