Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)

carrousel

carrousel



tournoi exécuté par des cavaliers à l'occasion d'une fête, d'une réjouissance publique.
lieu où se donnaient les carrousels, les revues militaires, les manifestations officielles. La place, le pont du carrousel.
p. ext.: grand jeu équestre où des cavaliers se livrent à des évolutions variées. Parader dans un carrousel. « Il ne rêvait que protocole, galas et carrousels, chapelets du pape et ordres de rois. »
p. anal.: manège de chevaux de bois. Carrousel de foire.
p. méton.: ronde, succession rapide de personnels ou de choses sur un espace réduit. Le carrousel des autobus, des promeneurs, des voitures.
faire le carrousel = tourner. « Les mouches qui par dizaines font le carrousel au-dessus de nos têtes. »

jugement de Salomon



jugement qui, face à l'impossibilité d'établir la vérité dans un litige, partage équitablement les torts entre les deux parties.
procédé consistant à mettre les protagonistes d'un litige devant une situation qui les oblige à réagir spontanément, rendant ainsi possible l'identification du coupable.

Salomon, roi d'Israël (-970 à -931), aurait proposé de partager en deux l'enfant que se disputaient deux femmes, ce qui fit renoncer l'une d'elle et prouva ainsi qu'elle était la vraie mère.

laie

laie



femelle du sanglier. « La laie fécondée part en quête d'un habitat pour sa portée. »
chemin de terre percé dans une forêt, parfois assez large pour permettre le passage des voitures (=layon). Tracer, faire une laie dans une forêt. « Par quelles laies forestières passèrent-ils? »

layer
tracer une laie (dans une forêt). Layer un bois, une forêt.
marquer les arbres qu'on doit laisser debout dans un abattis.

yatagan



sabre à lame recourbée utilisé dans l'ancienne Turquie (=ataghan). « À coups de yatagans et de masses d'armes, les mamelouks achevaient les malheureux. »

orangerie

orangerie



lieu fermé où l'on met à l'abri les orangers et d'autres plantes craignant le froid pendant l'hiver. « Nous atteignîmes Versailles: l'orangerie et ses escaliers de marbre m'émerveillèrent. » « L'Orangerie des Tuileries, où avait lieu la vente de charité, était ornée très luxueusement pour la circonstance. »
partie d'un jardin où sont placés les orangers lorsque le temps le permet.
synon. d'orangeraie.

adultérer



altérer la pureté originelle par le mélange d'éléments de moindre qualité. « Ils soutiennent que l'épicier adultère ses chocolats. » « Une beauté que rien ne vient adultérer. » « Le capitalisme exacerbe la passion du lucre, adultère et déprise l'esprit de don. » « Avec le temps, les couleurs vives des peintures s'adultèrent et perdent leur force. »
falsifier. Adultérer des médicaments; adultérer des monnaies; adultérer un texte.

reprendre le collier



se remettre au travail après une période d'interruption. « À 70 ans, le chanteur reprend le collier et part en tournée. »

capybara

capybara



le plus gros rongeur actuel (de 1,05 m à 1,35 m de long et de 35 à 70 kg). Il vit en Amérique du Sud où il mène la vie d'un mammifère social et semi-aquatique.

jeter sa gourme



la gourme est une maladie bénigne du poulain, provoquant la sécrétion d'une morve également appelée "gourme". Tous les poulains ou presque la contractent, comme une étape obligée avant l'âge adulte. "Jeter sa gourme" a ici le sens d'"émettre des sécrétions".
p. ext., fig.: frasques de jeunesse. « Un jeune homme doit jeter sa gourme, et le plus tôt est le mieux. »
jeter la gourme de qqc. « Sa raison mûrissait, il avait jeté la gourme de ses rancunes. »

charmille

charmille



pépinière de petits charmes.
charmes plantés et taillés pour former une allée, une haie, des palissades, des berceaux, des tonnelles de verdure. Charmille à la française (ex: Versailles); allée, labyrinthe, rideau de charmille; émonder la charmille. « Une magnifique allée en berceau, fermée sur les côtés par des charmilles taillées en portiques »
p. ext. [en parlant d'autres arbres ou arbustes] « La place plantée de tilleuls taillés en charmilles. »
berceau de verdure ou de fleurs. « Sous une charmille de roses, de liserons, d'acacias et d'orangers. »

ormeau

ormeau



jeune orme. Haie d'ormeaux. « Le clair carillon s'envolait sous les petits ormeaux du chemin de halage. »
orme champêtre. Des ormeaux, ces pauvres ormeaux classiques, dédaignés des poëtes de nos jours, et bien déchus du haut rang où la rime les avait mis! Près le débarcadère une allée de vieux ormeaux à tronc large, à branches diffuses, sous lesquels des fillettes dansent au son du violon.
p. méton.: bois de cet arbre. « Des sabots d'aulne ou de hêtre pour les hommes, d'ormeau ou de noyer, fibre plus noble, pour la femme. »
mollusque marin gastéropode, comestible, à coquille aplatie et nacrée (= haliotis, haliotide, oreille de mer). « On retourne les pierres à marée basse pour chercher des ormeaux haliotis. »

vertébrer



fig.: charpenter, structurer. « Un seul reproche: les entrées, salades diverses de crustacés ou marinades de poisson, ne suffisent pas à vertébrer une carte. On attend un peu plus de création. C'est la danse qui m'a vertébrée. »

causeuse



petit canapé bas, le plus souvent capitonné, à dossier cintré, où peuvent s'asseoir deux personnes en particulier pour converser. « La profonde causeuse de la vieille dame est encore là et des bergers sourient à leurs bergères dans le rose fané des camaïeus. »

treillage

treillage



assemblage de lattes ou d'échalas posés parallèlement ou croisés en losanges, formant des berceaux ou des palissades destinés à supporter des plantes grimpantes (= treille, treillis). Treillage d'espalier, de tonnelle. « Ces petits jardins des faubourgs où l'on boit de la bière sous des treillages de houblons semés de roses. »
p. anal.: assemblage de plantes dont les tiges s'entrecroisent en poussant (=treillis). « Un capricieux treillage de tiges dans les entrelacs duquel s'ouvraient des fleurs colorées. »
p. ext.: assemblage ajouré de lattes de bois ou réseau de fil de fer imitant les mailles d'un filet, utilisé pour clore un lieu ou fermer une ouverture. Cage, volière en treillage. « Un poulailler entouré d'un treillage en fil de fer. »
p. anal.: assemblage ou entrecroisement de divers éléments à des fins décoratives. « Sur le mur, les reflets du treillage du balcon. »
en treillage : à la manière d'un treillage. « Les manches et le corsage sont couverts de petits rouleaux de satin disposés en treillage. »
p. métaph. « Le délicat treillage de la pluie. »

treillager : garnir d'un treillage, faire pousser sur un treillage. Treillager les murs d'un jardin, d'une cour. « Au bas du jardin, s'étendait une allée rectiligne bordée de charmilles treillagées. »
p. anal: recouvert de choses entrelacées comme les mailles d'un filet. « Hanoï et ses rues étroites, encombrées, treillagées de fils électriques. »

palindrome



lisible de gauche à droite et de droite à gauche. Mot palindrome : « ressasser ». Phrase palindrome : « Ésope reste ici et se repose. »

malévole



malveillant. Personnage, attitude, propos malévole.

boulingrin

boulingrin



[de l'anglais "bowling-green" : pelouse du jeu de boules]
parterre de gazon souvent entouré de bordures, caractéristique des parcs de châteaux et des jardins publics. « Des boulingrins tantôt unis et simples, tantôt contrastés et garnis de fleurs. » « De "bowling-green", tapis vert à rouler une boule, nous avons fait boulingrin. On a aujourd'hui ce pré-là dans sa maison ; seulement on le met sur une table, il est en drap au lieu d’être en gazon, et on l'appelle billard. »
taillé en boulingrins : taillé comme le sont les arbustes qui entourent les boulingrins. « Un château entouré d'ifs taillés en boulingrins. »

écueil



rocher marin
obstacle : « franchir l'écueil du vote ; un écueil imprévisible. »

arboretum

arboretum



pépinière spécialement consacrée à la culture expérimentale d'arbres et d'arbustes. « Un arboretum rassemblant la plupart des espèces d'arbres de tous les continents. »

lancéolé



qui rappelle la forme d'un fer de lance. « Feuilles lancéolées, aiguille lancéolée. »

embrèvement

embrèvement



évidement pratiqué dans une pièce qui en soutient une autre. « Embrèvement pour recevoir une tête de vis. »

proscenium



avant-scène (au théâtre)

cote



montant de la cotisation imposée à chaque contribuable (=quote-part). Cote d'impôt ; payer sa cote.
p méton., litt.: contribuable. « Un impôt équitable, qui sollicite chaque cote en fonction de ses capacités. »
appréciation de la valeur de qqn ou qqch. La cote des voitures d'occasion.

« cote mal taillée »
compte arrêté approximativement.
fig.: compromis. Faire une cote mal taillée. « Une cote mal taillée qui, sans léser quiconque, ne satisfait personne. » « La ministre estime que le retrait des troupes de cette région est une cote mal taillée extrêmement dangereuse. »

fourrager



amasser du fourrage (=nourriture végétale) pour le bétail; se nourrir de fourrage. « Une prairie où fourragent les animaux. » « Les paysans fourragent en prévision de l'hiver. »
fig.: recueillir (des idées, des exemples). Fourrager dans des livres, chez des écrivains. « C'est un homme qui va fourrageant dans tous les livres, c'est un compilateur, ou c'est un plagiaire. »
p. métaph.: « La critique, qui a besoin de pâture et qui ne trouve guère où fourrager... »
fam.: fouiller, mettre du désordre quelque part pour y chercher qqch (=fureter, fouiner, farfouiller). Fourrager (dans) un tiroir, (dans) sa poche, (dans) son sac. « Pour un oui ou pour un non, la police fourrage dans vos papiers. » « Je l'ai surprise en train de fourrager mes affaires. »
fig.: fourrager ses souvenirs.
fourrager (dans) ses cheveux, (dans) sa barbe = les mettre en désordre en y passant la main. « Une barbe hirsute et malpropre, où il fourrageait à pleines mains. » « Les lycéens, dans les salles d'étude, mordillant leur porte-plume ou fourrageant leurs cheveux. »
parcourir en ravageant. « Le troupeau a fourragé le champ de blé. » « Les lapins ont fourragé mon jardin. »
fourrager la cendre, la cheminée, le feu = tisonner avec excès.
pop.: peloter. Fourrager les seins, les dessous d'une femme.

propre à servir de fourrage au bétail. Plante, graine fourragère ; blé, chou fourrager.
abondant en fourrage; qui produit du fourrage. Pré fourrager.
relatif au fourrage. Culture, production fourragère.

apostolat



mission d'un apôtre.
mission qui, comme celle d'un apôtre, demande beaucoup de zèle et d'abnégation.

inexpugnable



qu'il est ou qu'il semble impossible de prendre d'assaut, par la force des armes (synon: imprenable). Cité, forteresse, position inexpugnable
« Frédéric Ier, voulant rendre son château inexpugnable, fit élever une forte tour au-dessus du petit vallon qui le sépare des montagnes au levant. »
[p. méton., en parlant de pers.] « Ils s'étaient retranchés dans ce trou, et se croyaient inexpugnables. »
que l'on ne peut enlever à son possesseur. « J'ai dû demander l'affection de mon choix. Avignon, hélas! est inexpugnable, car le professeur Honorius tient bon, je le sais. »
fig.: qui ne peut être vaincu, qui résiste à tous les assauts (= indomptable, invincible). Force, puissance inexpugnable. « Nos automatismes ne sont pas en nous des fatalités inexpugnables. »
[en parlant d'une femme ou de sa vertu] qui résiste à toutes les tentatives de charme, de séduction. Coeur, femme, pudeur inexpugnable. « Elle ménage ce bélître dans l'idée de s'en faire épouser, et se livre à ces simagrées de pudeur hyrcanienne et de vertu inexpugnable, repoussant l'amour des ducs les mieux faits. »

éreutophobie



crainte obsessionnelle de rougir, qui entraîne elle-même le phénomène redouté. « Mon éreutophobie est soumise à rude épreuve ! »

maîtrise



école attachée à une cathédrale et où des enfants étaient formés à la musique et au chant religieux (=manécanterie). La maîtrise de la cathédrale Notre Dame de Paris.
p. anal.: école formant les enfants à la musique et au chant choral, en sus des matières générales. La Maîtrise de Radio-France.
ensemble de chanteurs, chorale d'adultes ou d'enfants attachée au service d'une institution religieuse ou laïque.

taqiya

taqiya



doctrine coranique qui autorise tout musulman à dissimuler sa foi et à faire usage de tromperie dans l'intérêt de l’islam.
stratégie djihadiste de dissimulation, consistant à adopter momentanément les codes et moeurs des non musulmans.

calame

calame



roseau dont se servaient les anciens pour écrire sur le papyrus ou le parchemin.
p. ext.: plume, stylo. « Tremper son calame dans son encrier. »
lapsus calami : substitution involontaire d'un mot par un autre, en écrivant (≠ lapsus linguæ)

bonhomme allumette

bonhomme allumette



dessin représentant un humain de façon très simple (=bonhomme bâton, stickfigure en anglais). La tête est représentée par un cercle, les membres et le torse par de simples lignes droites. « Circulation interdite, journée noire de la signalétique, les bonhommes allumette ont pris la fuite ! »

satori

satori



éveil soudain de l'esprit, rendu possible par la méditation zen. « Le moine nous raconta son expérience de l’Éveil, lors d’un premier satori, d’une première "illumination". »
p ext.: « J'ai eu alors un satori. C'était comme un voile qui tombait d'un coup. Depuis lors, je suis devenu libre, et je le suis resté. » « La découverte du jazz fut pour lui un satori. »

parousie



retour glorieux du Christ sur terre, à la fin des temps. « Jésus ne reviendra vite que si nous l'attendons beaucoup : c'est une accumulation de désirs qui doit faire éclater la Parousie. »
p. anal.: « Le mouvement révolutionnaire a vécu dans l'attente de la fin du monde et de la parousie du Christ prolétarien. »

escarbille

escarbille



petit morceau de charbon, incomplètement brûlé, qui se mêle aux cendres ou s'échappe d'un foyer. Escarbilles incandescentes. « Des escarbilles sortaient de la cheminée de la locomotive. » « Il souffle sur les escarbilles pour raviver le feu. » « La Terre, une escarbille insignifiante dans l'univers. »

aphorisme



courte maxime. « Tel père, tel fils. »

imprécation



malédiction solennelle, proférée contre quelqu'un. Charger (qqn) d'imprécations. « Nous avons marqué ce jour pour frapper d'une imprécation irrévocable les mauvais esprits de l'écosse. Les imprécations des héros tragiques maudissant leur destin. »
p. ext.: souhait de malheur, adressé à quelqu'un.
p. ext. injure. Lancer, proférer, hurler, fulminer des imprécations; éclater, se répandre en imprécations; un flot d'imprécations. « Je maudis Arabelle par une seule imprécation qui l'eût tuée si elle l'eût entendue. C'est à je ne sais quel Portugais qu'il en a et vers lequel il jette ses imprécations ordurières. »
imprécation contre (qqn, qqc.).« Joséphine, indignée, se répandit en imprécations contre son père. »

mustélidés

mustélidés



famille de mammifères carnivores de taille faible, bas sur pattes, à queue longue, possédant dans la région anale des glandes odoriférantes d'odeur désagréable, mais à fourrure souvent appréciée, tels que l'hermine, la belette, le putois, le vison, la martre, le glouton, le blaireau, le furet et les loutres.

triskaidékaphobie



issu du grec "triskaideka" (13) "phobos" (peur), c'est la phobie du nombre treize. Elle est reliée au fait qu'il y avait 13 personnes au dernier repas de Jésus, mais son origine remonte plus probablement aux Vikings, le dieu Loki étant le treizième dieu de leur mythologie. Ce fut repris plus tard par les chrétiens, désignant Satan comme le treizième ange.
Sur certaines compagnies aériennes (dont Air France), le chiffre 13 n'est pas utilisé pour la numérotation des sièges en cabine.

scolie



nom féminin issu du grec "skholion" : commentaire.
remarque grammaticale, critique ou historique due à un commentateur ancien.
en logique, remarque qui suit un théorème démontré ou un problème résolu.

suif



graisse (animale) qui servait autrefois à la fabrication de bougies, onguents, savons etc. « Cierge, savon de suif, suif de mouton, de boeuf. »
p. anal., fam.: graisse humaine. « Ce pavé que l'Europe foule Est gras encor du suif des morts. »
de suif : qui semble être en suif, gras, mou. « Quand on lui serre la main, on a l'impression de toucher du suif. Ma parole! Et, quand il mange, il remue des joues de suif. »
boule de suif : personne très grasse. « La femme, une de celles appelées galantes, était célèbre par son embonpoint précoce qui lui avait valu le surnom de Boule de suif. »
fig.: ce que l'on a en réserve, ce qui est un acquis. « En fait de littérature, il y a longtemps qu'il ne se renouvelle pas et qu'il vit de son suif. »
arg.: bagarre, dispute violente.« C'est baissant les yeux que je suis entré, voulant dévisager aucune gonzesse, minimiser les risques de suif. »
être en suif : être fâché, en froid avec quelqu'un. « Car la pipelette renaudait. Et le Nantais ne tenait pas à être en suif avec elle. »
chercher du suif : chercher querelle. « Les poulets étaient venus lui chercher du suif. »
faire du suif : faire un scandale. « Suzanne a dû faire un drôle de suif auprès d'Angelo... »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)