Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)

bec-de-cane

bec-de-cane



poignée, ayant souvent la forme d'un bec d'oiseau, permettant de mouvoir le pêne d'une serrure sans l'aide d'une clé. Tourner le bec-de-cane. « Elle pesa doucement sur le bec-de-cane en cuivre qu'elle connaissait bien et ouvrit la porte. »

Roch Hachana

Roch Hachana



fête juive célébrant la nouvelle année du calendrier hébraïque. Joyeux Roch Hachana ! « Roch Hachana, le nouvel an juif, commence cette année le 20 septembre à la tombée de la nuit et se termine le 22 septembre. »
les aliments symboliques de Roch Hachana sont des pommes trempées dans du miel (présage d'une bonne et douce année).

placet



litt.: écrit adressé à une personne détenant un pouvoir pour lui demander justice, obtenir une grâce, une faveur (=pétition, requête). Placet apostillé; présenter un placet. « Madame rédigeait placets sur placets, pétitions sur pétitions, afin d'obtenir un bureau de tabac. »
acte de procédure comportant les références d'une affaire et l'assignation, qui est déposé au greffe d'une juridiction pour sa mise au rôle.

cantharide

cantharide



coléoptère de couleur vert doré, d'aspect brillant, dégageant une odeur forte et pénétrante. « La rose du matin qu'orne la cantharide, brillante comme une émeraude. »
p. méton.: préparation à base de cantharides desséchées et pulvérisées, employée autrefois comme vésicant et comme aphrodisiaque. Extrait, huile, teinture de cantharide.
p. métaph.: « la jalousie, cantharide pour les nerfs exacerbés des mâles... »

virelangue



groupe de mots difficiles à articuler, assemblés dans un but ludique ou pour servir d'exercice d'élocution. « Le virelangue du "chasseur sachant chasser" est un des plus connus en France. »

jovien

jovien



relatif à la planète Jupiter. Atmosphère jovienne. Champ magnétique jovien. « Saturne, Uranus et Neptune sont appelées les planètes joviennes car Jupiter est à la fois la plus grosse d'entre elles et la moins éloignée du Soleil. »
astrol.: né sous le signe de Jupiter.
qui tient de Jupiter, qui a un caractère impérieux, dominateur (=jupitérien). « Certaines fois, il avait pris des jeunes filles dans un coup de vent jovien, qui ne laissait place à rien d'autre qu'à la gloire du rapt. »

jovicentrique : qui se rapporte au centre de la planète Jupiter. « Le mouvement jovicentrique du premier satellite de Jupiter. »

hune

hune



plate-forme intermédiaire dans les mâts des navires, utilisée notamment pour exécuter des travaux dans la mâture. C'est le poste le plus habituel pour les gabiers (la hune portait autrefois le nom de "gabie"). « Le petit havre était endormi. Quelques navires y étaient mouillés, cargues sur vergues, hunes capelées, et sans fanaux. »
grande hune = hune du grand mât.
hune de tir = tourelle de direction de tir d'un navire de guerre installée au sommet d'un mât.

méhari

méhari



dromadaire de selle très rapide, dressé pour les courses.
méharée = randonnée à dos de méhari. « Une méharée de dix-sept jours et de 120 km dans le Sahara »
méhariste = personne qui utilise le méhari comme monture.

demoiselle



insecte de l'ordre zygoptères, se distinguant de la libellule par son corps plus grêle et ses ailes repliées au repos.

avitailler



ravitailler. « Une vaste cité, bien gardée de fossés, abondamment avitaillée où pullulaient les marchands, les tâcherons, les artisans et les gourgandines. »
p. métaph.: pourvoir, nourrir. « Puberté, collège, solitude, snobisme... Maigres pépinières, insuffisantes à engendrer et avitailler un vice nombreux, bien assis... »
se pourvoir de vivres. « Les pêcheurs français peuvent s'avitailler et s'abriter dans tous les ports. »

écobuage

écobuage



forme de défrichement où les mottes de terre et d'herbe sont retournées et brûlées pour préparer la mise en culture. « Pratique ancestrale, l'écobuage est une source majeure d'émissions de COV (composés organiques volatils). »
débroussaillement par le feu.

écobue :
houe spéciale servant à découper les mottes de gazon ou pendant l'écobuage. « Le sol qui doit être modifié par l'écobuage est généralement divisé en plaquettes, au moyen d'une écobue. »
p. méton.: parcelle de terre soumise à l'écobuage. « Les hautes bruyères qu'on allait brûler par meules dans une gigantesque écobue de cinq cents hectares. »
plur.: produit de l'écobuage. « Toutes scories et écobues qui se peuvent émonder, brûler et jeter aux vents. »

grège

grège



soie grège : soie brute obtenue par le simple dévidage du cocon. « Un vêtement de soie grège. »
p. anal.: qui a la couleur écrue (à la fois grise et beige) de la soie grège. Une étoffe grège. Des chaussettes en laine grège.

perfide Albion

perfide Albion



surnom péjoratif de l'Angleterre et par extension du Royaume-Uni. "Perfide" signifie "qui ne respecte pas sa foi, sa parole", et Albion est le nom latin de la Grande-Bretagne ("alba", blanc, renvoie à la blancheur des falaises crayeuses de Douvres).
« La perfide Albion qui brûla Jeanne d’Arc sur le rocher de Sainte-Hélène. »

caparaçon

caparaçon



housse que l'on met sur les chevaux dans un but ornemental ou pour les protéger (intempéries, insectes, etc.)
p métaph.: « l'imperceptible remuement de la terre, sous son caparaçon de gel ou de neige. »

caparaçonner :
couvrir d'un caparaçon. « On jette sur les reins des bêtes des couvertures blanches pour les caparaçonner. »
p. ext.: couvrir de manière originale. « En vain, on a voulu, d'un funéraire voile, caparaçonner ta gaîté. »

pousse-au-crime



arg.: vin rouge grossier à fort degré alcoolique (=aramon, gros rouge, rouquin). « Nous fîmes alors appel au tutu, au pousse-au-crime, au vin rouge si vous aimez mieux, pour nous donner des forces. »

sagittal

sagittal



anat.: qui est en forme de flèche (du latin "sagitta", flèche).
plan sagittal = plan perpendiculaire au plan vu de face, suivant la direction d'une flèche tirée par l'observateur. « Le plan sagittal, ou plan de symétrie du corps, est à la fois perpendiculaire aux plans transversaux et aux plans frontaux. »

samovar

samovar



bouilloire en usage en Russie et dans les pays voisins, composée d'un réchaud surmonté d'une petite chaudière munie d'un robinet dans le bas, permettant de disposer en permanence d'eau bouillante pour les usages domestiques et le service du thé. « La maîtresse de la maison remplissait la théière au samovar, bouillant en face d'elle. »

goule

goule



vampire femelle qui, selon les superstitions orientales, dévore les cadavres dans les cimetières. « Elle me rappelait cette goule des Mille et une Nuits... »

avoir du bien au soleil



avoir de l'argent placé, à l'abri. « Albert, dont le père avait du bien au soleil, était promis à Catherine. » « Union parfaite sous tous les rapports. Des écus au soleil. Un nom qui sonne altièrement. »

jonchaie, jonchère

jonchaie, jonchère



lieu où croissent des joncs. « D'immenses vols de canards passaient à faible hauteur, cherchant la première jonchaie pour s'ébrouer »

drageon

drageon



jeune pousse qui sort du sol à une distance plus ou moins grande soit des tiges, soit des racines et qui, détachée et replantée, peut servir à la reproduction (=rejet, rejeton, surgeon). Drageons d'arbres fruitiers, de vigne ; reproduction par drageons. « Cet arbre se multiplie plus facilement de marcottes, de drageons et de boutures, que de semences. » « Un terrain à demi sauvage, mangé de ronces et de drageons. »
p. métaph.: « la danseuse se mouvait avec une souplesse de drageon. »

drageonner : produire des drageons. « Les racines du peuplier qui s'étendent à une grande distance drageonnent beaucoup. » « Les cépées drageonnantes. »
p. métaph.: « Cette obsession, chiendent de l'âme, qui soudain drageonne et jaillit en d'inextricables touffes. »

improuver



désapprouver, blâmer. Improuver la conduite de qqn; improuver une action; jugement improuvé. « Je baissais les yeux, pour éviter de l'approuver ou de l'improuver par mon regard. »

acuminé

acuminé



[du lat. acutus, "aigu", "pointu"] pointu, en forme de pointe. Arbre à feuilles acuminées. « Le têtard est facile à reconnaître : son corps est ovale, arrondi, peu acuminé vers le museau. »

apagogie



raisonnement par lequel on démontre la vérité d'une proposition en prouvant l'impossibilité ou l'absurdité de la proposition contraire.
apagogique = par l'absurde. Raisonnement, méthode apagogique.

gastrolâtre



celui qui voue un culte passionné à la bonne chère. « La digestion, en employant les forces humaines, constitue un combat intérieur qui, chez les gastrolâtres, équivaut aux plus hautes jouissances de l'amour. »
gastrolâtrie : culte passionné de la bonne chère. « Aussi Paris a-t-il ses thériakis, pour qui le jeu, la gastrolâtrie ou la courtisane sont un opium. »
gastrolâtrique : relatif à la gastrolâtrie. « Ne partageant pas leurs penchants gastrolâtriques, leurs agapes m'ennuyaient prodigieusement. »

légitimiste

légitimiste



partisan de la branche aînée des Bourbons (dynastie capétienne), p. oppos. à orléaniste ou bonapartiste. « Le rejet des Bourbons a entraîné une méfiance vis-à-vis du clergé, ouvertement légitimiste. » « Le prétendant légitimiste au trône de France est Louis XX, aîné des Capétiens depuis 1989. »
partisan du pouvoir en place. « L'ex-ministre, légitimiste, n'a pas osé défier le président sortant. »

somnambulique

somnambulique



relatif au somnambulisme. État, hyperesthésie, sommeil, crise somnambulique.
effectué, produit dans un état de somnambulisme. Écriture somnambulique.
qui rappelle l'état de somnambulisme, ses manifestations. « Elle s'éloigna, d'un pas somnambulique, le long des arbres dépouillés. »

somnambuliquement
dans un état de somnambulisme. « Tout son bonheur tomba, comme tombe un homme qui, parvenu somnambuliquement sur la cime d'un toit, entend une voix, avance et s'écrase sur le pavé. »
à la manière d'un somnambule (=machinalement). « Elle faisait son ouvrage machinalement, somnambuliquement. »

épisser

épisser



relier un bout de cordage à un autre en entrelaçant les torons. Épisser une corde, un câble. « Les femmes, réunies au sous-sol, épissaient des cordes ou effilaient des monceaux de vieille toile. »
p. anal.: réunir deux conducteurs électriques, deux câbles métalliques, en entrelaçant leurs extrémités. « J'épisse un second fil au bout du premier pour obtenir une longueur suffisante. »

épissure : assemblage de deux cordages ou deux conducteurs électriques par entrelacement de leurs extrémités. « Raccordement effectué au moyen d'une épissure. »

emblaver

emblaver



[agr.] ensemencer en blé. Superficie, surface, terre emblavées; emblaver un champ, une terre. « Une vraie terre besogneuse, avec des horizons, des charrues, des meules, des chevaux et des paysans qui labouraient, emblavaient, moissonnaient. »
emblavure : terre ensemencée en blé (=emblavement). « Les emblavures ont besoin de beaucoup d'engrais. » « Dans la région, rares sont les emblavures qui dépassent un hectare. »

tirant d'eau

tirant d'eau



hauteur de la partie immergée du bateau, mesurée depuis le dessous de la quille jusqu'à la ligne de flottaison (=enfoncement). Faible, fort tirant d'eau.
fig. ou p. métaph. « De nous tous, Rostand est le seul qui ait la gloire, qui déplace les foules. C'est un fait, il a un tirant d'eau formidable. »

tirant d'air
hauteur maximum des superstructures au-dessus de la ligne de flottaison. S'emploie surtout pour des bâtiments fluviaux qui doivent passer sous les ponts.
p méton.: hauteur libre d'un pont au-dessus d'un fleuve ou d'une rivière.

spécisme



hiérarchisation des espèces établissant la supériorité de l'homme sur l'animal. « C’est par analogie avec le sexisme que le spécisme a été défini en 1970 par Richard D. Ryder comme une discrimination selon l’espèce. »
p ext.: mauvais traitement, exploitation des animaux. « Stop au spécisme ! »

antispécisme : opposé au spécisme. « L’ouvrage collectif La Révolution antispéciste questionne notre rapport à l’animal et appelle à un renversement du spécisme, la discrimination fondée sur l’espèce. »

marqueterie

marqueterie



technique (et p. méton. ouvrage) d'ébénisterie assemblant des pièces de bois, d'essence et de tons différents, juxtaposées sur un fond de menuiserie en vue d'obtenir des dessins, des motifs variés. Meuble de/en marqueterie. « Peut-on refuser une espèce de génie à ces véritables poètes qui, en mariant dans des marqueteries chatoyantes les essences étrangères, thuya, violette, amarante, ont empreint dans ces humbles choses, un fauteuil, une bergère, une vie opulente et légère? »
p. métaph.: « Ses écrits sont une marqueterie de métaphores, toutes plus raffinées les unes que les autres. »
inspiré de la technique de la marqueterie. « Un peintre doit avoir deux manières, l'une lâche et violente, l'autre miniature et de marqueterie. »
fig., péj.: ouvrage d'esprit composé de morceaux disparates, reliés artificiellement entre eux (=mosaïque). Ce livre est une marqueterie/un ouvrage de marqueterie; une vraie marqueterie. « J'ai volontairement passé sous silence l'Opéra qui n'est qu'une marqueterie de tous styles, un raccord de toutes les époques. »
p. ext.: « Je m'extasiais devant ce chef-d'œuvre de la littérature, j'admirais les marqueteries irrégulières et bizarres de ce style... »
p. ext.: ouvrage de ce genre employant (sur fond de menuiserie) d'autres matériaux que le bois. Marqueterie d'or, d'argent, de nacre. « Le clinquant de la marqueterie de cuivre, d'ivoire et d'écaille, plaisent aux contemporains de Napoléon III. »

marqueter
marquer de couleurs, de dessins décoratifs variés; en partic.: travailler en marqueterie,
meuble, ouvrage, marqueté. « Sur le couvercle en bois, son prénom en lettres marquetées. » « On entendait les souliers ferrés piétiner les parquets marquetés. » « Chaînes d'or marquetées d'argent. »
marquer, parsemer (être parsemé) de plusieurs petites marques ou taches naturelles ou accidentelles pouvant prendre l'aspect de dessins variés (=tacheté). Léopard marqueté; chien, cheval marqueté. « Les jeunes marcassins ont encore le corps barré et marqueté de poils d'une autre couleur, alors que le vieux sanglier est noir. » « Un marécage miroitant, fourmillant d'herbes humides et marqueté de places lumineuses. » « Ses joues sont marquetées de taches de rousseur. » « Sa peau s'est marquetée de taches rouges et bleues. »

refendre

refendre



fendre ou scier dans le sens de la longueur. Refendre du bois, de l'ardoise. Scie, hache à refendre. « Un tuyau primitif, formé d'un tronc d'arbre refendu, dont chaque moitié creusée en gouttière est chevillée. »
textile, reliure : diviser ou couper dans le sens de la longueur. Soies refendues. « La bande imprimée est refendue en deux à l'aide du massicot. »
peausserie : diviser en plusieurs épaisseurs. « On sépare le cuir en fleur et croûte à l'aide d'une machine à refendre les cuirs. »
agric.: labourer dans le même sens que précédemment, mais en faisant passer la charrue entre les sillons du premier labour. « Il se mit à genoux dans le sillon qu'il allait refendre, et fit sa prière du matin. »

séminal

séminal



relatif à la semence, à la graine des végétaux. « On appelle feuilles séminales les deux premières feuilles qui sortent de la graine. »
chez l'homme et chez l'animal, relatif à la semence du mâle (=spermatique). « La pollution est responsable d'une détérioration de la qualité séminale. »
glandes séminales = testicules.
liqueur séminale = sperme. « Un écoulement involontaire de liqueur séminale, qui affaiblit les malades. »
[philos.] raison séminale = chez les stoïciens, principe actif qui est la loi de l'être et qui, ne faisant qu'un avec la matière, en est comme le germe, en explique le premier mouvement comme toutes les formes. « Dieu est la raison séminale du monde. »
p ext.: « Cette inclusion native, cette incorporation séminale du Mal dans le Bien me paraissait un mystère tel qu'une vie entière ne suffirait pas à le résoudre. »
p ext.: « Vincent van Gogh, figure séminale de la modernité en art. » « L'essai séminal d'Alain Finkielkraut est La ­Défaite de la pensée, paru en 1987. »

chancelière

chancelière



boîte fourrée à l’intérieur, permettant de tenir les pieds chauds. « J'ai hâte de retrouver mon chalet et ma chancelière bien fourrée. »
vêtement de nourrisson constitué par un sac matelassé à capuchon (=nid d'ange).

casimir

casimir



drap léger fait de laine croisée ou de coton, de dessins et de couleurs variés, très employé au 19ème siècle dans la fabrication des vêtements d'homme. Culotte, gilet, pantalon de casimir. Etre habillé en casimir. « Napoléon et son célèbre uniforme vert, traversé par son grand cordon rouge, rehaussé par le dessous blanc de sa culotte de casimir. »

denim

denim



terme dérivé de "serge de Nîmes", toile de coton à armure de serge originaire de Nîmes et utilisée pour la confection des jeans. « La nouvelle collection est dominée par des denims délavés ou cirés. »
le tissu "jean" doit également son nom à sa ville d'origine : Gênes (Italie). Sa couleur bleu provenait d'une teinture appelée blu di genova (bleu de Gênes), qui a donné le nom "blue jeans".
[habits]

soliflore

soliflore



vase étroit conçu pour recevoir une seule fleur. « Un (vase) soliflore en verre à col de cygne. »

onomastique



qui est relatif aux noms propres. Études onomastiques, table, index onomastique.
discipline ayant pour objet l'étude des noms propres. « L’onomastique est à la fois l'étude des noms de personnes, l'anthroponymie, et celle des noms de lieux, la toponymie, »

Panamax

Panamax



désignation des navires dont les dimensions permettent le passage du canal de Panama. Panamax est un facteur déterminant en architecture navale : nombreux sont les cargos conçus à la limite de cette taille.
Les navires trop gros pour le canal de Panama sont appelés "post-Panamax". On appelle "Suezmax" ceux qui peuvent encore emprunter le canal de Suez, et "Capesize" ceux qui n'ont pas d'autre alternative qu'emprunter les caps (Horn et Bonne-Espérance).

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)