Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)

lande



terre inculte et le plus souvent sans relief, où poussent arbustes et plantes sauvages. C'était un pays âpre et dur, tout en landes d'ajoncs et de bruyères.
p. métaph., plur.: parties ennuyeuses, longueurs d'un livre, d'un récit. « Ces règnes arides qu’on pourrait appeler les landes de notre histoire. »

aggiornamento



"mise à jour" en italien, ce terme fut utilisé pendant le concile de Vatican II (1962-1965) pour désigner une volonté de changement, d’ouverture, de modernité et de sécularisation croissante.

uléma (=ouléma)



docteur de la loi musulmane, interprète du Coran. « Les interprétations des oulémas façonnent le droit musulman. »

muséal

muséal



relatif au musée. « En réhabilitant le fort Saint-jean pour y implanter le MuCEM, le Ministère de la culture a constitué l’un des plus beaux ensembles muséaux de France. »

buffleterie

buffleterie



peau de buffle tannée.
p. ext.: tout ce qui dans l'équipement du soldat était confectionné dans de la peau de buffle ou de bœuf, en particulier les courroies pour porter les armes. Étole en buffleterie; ôter sa buffleterie.
p. ext.: tout ce qui sert de décoration à un habit militaire. « Le soleil brillait sur les buffleteries de cuivre des sentinelles. »

choryphée



chef de chœur ou de ballet. « Quand le conteur devient choryphée. »
p. métaph.: « Les meneurs, les chefs, les choryphées... »

chapka

chapka



bonnet doublé de fourrure, dont les pointes protègent les oreilles, le front et la nuque. Une chapka en astrakan. Une chapka de l'armée soviétique. Un russe en chapka. « Rien de tel qu'une chapka pour affronter le froid sibérien. »

rubicond



qui a le teint très rouge (=enluminé, rougeaud), rubescent (littér.), vermeil. « Nez, visage rubicond; joues rubicondes. »
qui a le visage rouge.« Un petit homme gros, rubicond et épanoui. »
rouge. « Je vois au-dessous de moi se répéter au coeur des champs l'image du rond soleil, rubiconde dans le riz vert. »

régalien

régalien



qui appartient à la royauté, au roi, ce qui lui est propre, qui le concerne. « La Maison régalienne désigne la famille descendante d'un roi. »
p. ext.: du ressort exclusif de l'État ou de son représentant suprême. Droits, pouvoirs régaliens ; fonctions régaliennes. « En France, les ministères régaliens sont la Défense, les Affaires étrangères, la Justice, les Finances et l'Intérieur. » « Le droit de grâce du président de la République est un droit régalien. »

arcane



opération secrète; secret de fabrication. « Initier aux arcanes du grand oeuvre ; vous êtes entré dans les arcanes de mon oeuvre, comme si ma cervelle était la vôtre ».
fabriqué à l'aide d'un secret de fabrication. Les constructeurs des cathédrales gardaient arcane ce qu'on divulgue aujourd'hui sans retenue.
noble de mystère ou de secret : vous dessinez une femme, mais vous ne la voyez pas ! Ce n'est pas ainsi que l'on parvient à forcer l'arcane de la nature ; une des choses les plus comiques de ce temps, c'est l'arcane théâtral :on dirait que l'art du théâtre dépasse les bornes de l'intelligence humaine, et que c'est un mystère réservé à ceux qui écrivent comme les cochers de fiacre.

gabion

gabion



grand panier sans fond bourré de sable ou de terre et qui sert de protection. Les gabions des guetteurs. « Les talus des fortifications, exhaussés, hérissés de gabions, de caronades. »
p. compar.: « Il est des axiomes généraux qu'on met devant soi comme des gabions; placé derrière ces abris, on tiraille de là sur les intelligences qui marchent. »
p. plaisant.: personne mal habillée. « C'était Madame Voblat, un gabion de suif. »
vén.: hutte installée sur le bord d'un marais pour la chasse au gibier d'eau.

chantepleure

chantepleure



entonnoir à long tuyau percé de trous, utilisé pour transvaser le vin ou tout autre liquide dans un tonneau, sans le troubler.
robinet d’un tonneau de vin, de cidre, etc.
p. méton.: pressoir à robinet d'écoulement où l'on foule le raisin avant de le transporter dans la cuve.
p. anal.: fente verticale pratiquée dans un mur pour l'écoulement des eaux (cf. barbacane). « Murs percés de chantepleures. »

herpétologie



partie de la zoologie qui étudie les reptiles. « Le vieux professeur est herpétologiste ».

cartulaire



registre qui contient les titres de propriété ou les privilèges temporels d'une église ou d'un monastère. Cartulaire d'une abbaye, d'un cloître, d'un prieuré. « La pièce où s'alignaient sur des rayons de chêne les histoires monastiques et les cartulaires. »

allégorie



mode d'expression consistant à représenter une idée abstraite ou une notion morale par une image ou un récit.

se dégingander



avoir une démarche, une allure à la fois relâchée et sautillante. (= se déhancher, se dandiner). « Elles balançaient les hanches, se pelotonnaient, se dégingandaient, histoire d'attrouper le monde. »
se disloquer. « Votre cerveau se déforme et se dégingande comme votre personne ; le quadrille débute presque convenablement, mais à mesure que les couples s'échauffèrent la danse se déginganda à l'heure du souper. »
se laisser aller maladroitement, notamment en raison de sa grande taille étirée, manquer de tenue. « Cette toile représente une grande femme qui se dégingande dans une robe blanche. »

cacostomie



mauvaise haleine. « L’halitose ou cacostomie résulte généralement de caries ou de troubles digestifs. »

pubescent

pubescent



qui est couvert d'un duvet de poils fins et courts (=tomenteux). Feuille, tige pubescente. Chêne pubescent.
adolescent (masculin) en période pubertaire. « Véhément et incoercible comme un pubescent excité. »

pubescence
caractère de ce qui est pubescent, état d'une surface pubescente.
p. anal.: pilosité du corps humain. « Une pubescence noire ajoutait à sa nudité quelque chose de sauvage. »

jaspiner



arg.: jaser, bavarder. « Tu jaspineras plus tard! »
rare : « si nous pouvions avoir un compagnon jaspinant le hollandais, ce serait excellent. »
jaspineur = qui bavarde. « Vous m'empêchez de dormir, les jaspineurs! »

vendetta



en Corse, état d'inimitié et d'hostilité entre des familles, qui se concrétise par une vengeance exercée contre toute la famille de l'offenseur« . Là, après avoir bu dans le verre d'une jeune fille, Ninetta, il est forcé de se marier avec cette dernière, sous peine d'être en butte à la vendetta des cent cinquante membres de la famille. »

hiératique



qui concerne les choses sacrées; en partic., qui est conforme à un rituel religieux, à une liturgie. « Danse, cérémonie hiératique. Par les cours du palais, circule tortueux serpent hiératique, une procession de moines qui, pieds nus, un cierge en main, ululent d'une voix formidable un cantique. »
p. ext.: qui est imposé ou réglé par une tradition sacrée et immuable. « Art, style hiératique; formes hiératiques; attitude, pose, posture hiératique d'une idole; geste, icône hiératique. L'Égypte reste enfoncée cinquante siècles dans une gangue hiératique dont l'individu ne sort pas. »
qui a un caractère de majesté sévère, d'immobilité ou de gravité, qui semble imposé par un rite ou une tradition (=figé, solennel). « Figure, personnage, visage hiératique; raideur, immobilité hiératique. Son teint pâle, ses traits hiératiques évoquaient l'Asie, le sourire fin des "êtres de sagesse". »
p. plaisant. [En parlant d'une langue] réservé aux initiés (=ésotérique). « L'idiome hiératique et sacré des lettrés et des délicats. »

bémoliser

bémoliser



marquer d'un ou plusieurs bémols, Bémoliser une note, un ton, la clef. « Pour conserver toutes les notes dans la gamme, nous serons conduits à diéser ou à bémoliser certaines d'entre elles. »
p. métaph. : « La vie de bohème a bémolisé son innocence. » « La mauve agitation des flots que charme et bémolise le clair de lune. »

principe de Peter



principe satirique relatif à l'organisation hiérarchique, selon lequel "tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence".
il s'accompagne du "corollaire de Peter" : avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité.
Explication : dans une entreprise, les employés compétents sont promus et les incompétents restent à leur place. Donc un employé compétent grimpe la hiérarchie jusqu'à atteindre un poste pour lequel il ne sera pas compétent. À ce stade, il devient donc un incompétent qui va occuper son poste indéfiniment.

chahada



profession de foi musulmane ("témoignage" ou "attestation" en arabe).
Très brève, elle se limite à ces quelques mots : « Je témoigne qu’il n’y a de vraie divinité que Dieu et que Mohamed est son messager. »

ébaudir



mettre en allégresse, divertir, égayer. « Il nous a ébaudis avec son récit extravagant. »
s'ébaudir = s'égayer, se réjouir. « Tout ce monde-là ne demandait qu'à s'ébaudir, rigoler et chanter. »

prosopée



discours prêté aux absents ou aux défunts

patibulaire



qui concerne le gibet (du latin patibulum : "croix", "potence"). « Le terme de "gibet" est parfois utilisé pour désigner les fourches patibulaires destinées à exposer les cadavres des condamnés à mort dans un but de dissuasion. »
p. méton.: qui présente un aspect inquiétant, louche et peu recommandable. « Les couloirs sombres du commissariat, dans lesquels allaient et venaient des figures patibulaires. »
qui dégage une impression inquiétante ou sinistre. « Le vieux salon était patibulaire, magnifique, laid, sinistre, royal et bourgeois. »
patibulairement : d'une manière patibulaire.

Ninkasi



déesse de la bière dans la mythologie sumérienne.

devoir de grisaille



expression popularisée par Michel Rocard, selon laquelle l'humilité, le sérieux et l'abnégation sont les uniques ressorts de la réussite. « Michel Rocard s’astreint, selon ses propres termes, à un "devoir de grisaille", seul moyen de prouver ses talents de gestionnaire... »

estran

estran



zone maritime tantôt couverte et tantôt découverte par la marée. « La marée est basse, je marche sur l'estran couvert de goémon et de coquillages. »

barista

barista



barman (mot italien parfois francisé en "bariste").
p ext.: expert dans la préparation et le service du café (expresso). « Le barista m'a servi un cappuccino, avec un joli dessin réalisé avec la mousse de lait. »
p ext (SNCF): personnel de restauration à bord.

babillard



fam.: qui aime à babiller, à parler avec abondance, parfois sans réfléchir (=bavard, loquace, prolixe). « Elle était d'humeur enjouée, active, et si babillarde qu'on lui avait donné le surnom de caquet bon bec... » « Le Grec est babillard, discuteur et aime à politiquer. »
p. anal.: la babillarde hirondelle ; les ruisseaux babillards.
arg.: livre, journal. « Griffonneur de babillards. » Une babillarde : une lettre. Porteur de babillardes : facteur.

quoailler

quoailler



pour un cheval : remuer la queue continuellement. « La jument quoiaille. »
pour un chien : rechercher le gibier avec la queue dressée.

théocratie



société où l'autorité politique a une assise d'ordre divin et où le détenteur du pouvoir est l'incarnation d'un dieu, son descendant ou son ministre. « Dans un État théocratique pur, la loi civile et la loi religieuse se confondent. »

armorier

armorier



orner d'armoiries (emblèmes consacrés par l'art héraldique et constitués par des signes en couleur, distinctifs et symboliques).
p. compar.: « L'heure altière de midi, descendue de la tour de Saint-Hilaire qu'elle armoriait des douze fleurons momentanés de sa couronne sonore, avait retenti autour de notre table. »

écailler

écailler



enlever les écailles de. Écailler un poisson.
p. anal.: (faire) se détacher en petites plaques. Le vernis s'écaille. « Une cabane métallique que la pluie et l'embrun écaillent au fil des ans. »
écailler des huîtres = les ouvrir.
pers. dont le travail consiste à ouvrir et à vendre des huîtres, des coquillages. « Une écaillère ravissante ouvrait des coquillages aux touristes. »

singes de la sagesse

singes de la sagesse



symbole asiatique constitué de trois singes, dont chacun se couvre avec les mains une partie différente du visage : les oreilles, les yeux et la bouche. Il s'agit d'une illustration de la parole de Confucius : "ne pas regarder, ne pas écouter, ne pas dire ce qui est contraire à la bienséance".
fidèle à ce principe, Gandhi gardait toujours avec lui une petite sculpture des trois singes de la sagesse.
ce symbole donne lieu à d'autres interprétations, comme le refus d'affronter la vérité.

soft skills



[anglicisme] littéralement « compétences douces », il s'agit des compétences comportementales, par opposition aux compétences techniques (ex: créativité ou empathie). « Bonne nouvelle pour ceux qui redoutent la robotisation : il n’est pas possible de déléguer aux robots les "soft skills" ou compétences comportementales. »

trôler



chasser en quêtant un peu au hasard, en suivant ses intuitions.
pop., vieilli = se déplacer sans but précis, flâner, traîner. « Si c'est pas malh'reux qu' Mad'moiselle mette un' si belle robe pour aller trôler dans les boutiques ».
trôlerie = action d'aller sans but précis, de vagabonder; résultat de cette action (=errance, vagabondage). « Cinq jours de trôleries dans les bois, à me griffer les bras et les jambes aux ronces. »
trôleur = vagabond. « Elle avait beau lui raconter que j'étais un trôleur, elle ne pouvait pas lui dire de se défier »

affusion

affusion



action de verser un liquide sur un corps quelconque.
méd.: procédé thérapeutique qui consiste à verser d'une faible hauteur une certaine quantité d'eau plus ou moins froide sur une partie ou sur la totalité du corps pour obtenir des effets soit sédatifs, soit stimulants. « Charles fut mis dans une baignoire. L'affusion froide commença. » « L'affusion froide a un effet instantané sur le moral. Elle le relève et le décide à l'activité, quand il se sent vaincu par la paresse et le manque de vouloir. Après la pluie, on fait ce qu'on a à faire. »
action de verser de l'eau sur la tête du baptisé.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)