Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)

hispide

hispide



[en parlant d'un végétal] garni de poils. Tige hispide.
p. anal.: « terres hispides et sans culture. »
[en parlant d'une pers.] à la barbe ou aux cheveux hirsutes, d'aspect revêche. « Une bouchère hispide que le beau Swan avait dédaignée. »

péréquation

péréquation



[du lat. "peraequare" : égaliser, niveler] répartition des charges, des impôts, etc., tendant à une égalité. « Les banques sont vent debout contre le projet du gouvernement de créer un fonds de péréquation, pour venir en aide aux collectivités locales. »
réajustement du montant des traitements et des pensions des fonctionnaires.
péréquation douanière = majoration des droits de douane pour ramener le prix d'un produit étranger au prix d'un produit local. Péréquation de prix.

mabrouk



mot arabe signifiant à la fois "félicitations", "meilleurs voeux" et "que cela te porte chance" (="mazel tov" en hébreu). « Dites-moi mabrouk! » « Mabrouk à tous les candidats! »

réification



1- transformation, transposition d'une abstraction en objet concret, en chose (=chosification).
2- tendance à rendre statique ce qui est mouvant, mobile. Que savez-vous de la réalité, que savez-vous des « lignes intérieures de la structure des choses », et par quelle grossière réification des concepts venez-vous lui essayer vos catégories mentales d'immobile ou mobile?
3- [Chez Marx, Lukács] transformation de l'activité humaine en marchandise qui aboutit dans l'économie capitaliste à une véritable fétichisation de l'objet en tant que valeur d'échange dominant complètement la valeur d'usage. Ex: la réification a donc transformé au cours des derniers siècles toutes les sphères de la vie sociale. Alors que dans les époques antérieures, les sphères politiques, économiques, juridiques et religieuses s'articulaient indissolublement l'une sur l'autre, avec l'avènement de la société capitaliste marchande, la sphère économique a conquis une autonomie presque totale.

Habeas Corpus



l’ordonnance (ou bref, ou mandat) d'habeas corpus est une procédure légale en vigueur en Angleterre dont les origines remontent au Moyen Âge. Elle amène un juge à se prononcer sur le caractère légal ou non de la détention d’une personne et le cas échéant à ordonner sa libération. Ex: l'Angleterre est un pays de liberté : on y jouit de l'habeas corpus et de la liberté de la presse ; le prévenu était mis en liberté par voie d’habeas corpus en attendant la tenue de son procès.

kafir

kafir



mot arabe signifiant mécréant, infidèle, non musulman. Parfois francisé en "cafre". « Avant 1967, il était interdit à un "kafir" de visiter l’esplanade des mosquées. »
kafir est à l'origine du mot français "cafard".

escarcelle

escarcelle



grande bourse attachée à la ceinture, en usage jusqu'au 16è siècle. « Une clef qu'il portait toujours sur lui dans l'escarcelle pendue à son côté. »
fam.: bourse, portefeuille. « Dix mille francs qui sont rentrés dans mon escarcelle. » « Il se met en quête d'un cabaret à la portée de son escarcelle. » « Presque toujours une gratification tombait dans l'escarcelle du maître d'hôtel. »

saccharine

saccharine



qui est de la nature du sucre, qui en contient. Richesse saccharine des betteraves ; acide saccharin. « Les raisins exposés au soleil prennent de belles teintes mais voient leur richesse saccharine diminuer. »
qui est relatif au sucre (=sucrier). Industrie saccharine.
substance édulcorante, au pouvoir sucrant 300 fois plus élevé que le sucre, mais à l'arrière goût amer.

cosse

cosse



enveloppe allongée des graines de légumineuses notamment comestibles : pois, haricots, fèves, lentilles, etc. (=tégument). Cosse de pois, pois en cosses.
p ext.: objet enveloppant
fig.: laisser les cosses = s'attribuer la meilleure part.
pop.: paresse, flemme. Avoir la cosse. Tirer, secouer sa cosse (=ne rien faire). « Elles se vautraient dans une vraie cosse. »

biffer



barrer, annuler d'un trait de plume ce qui est écrit. « Ses manuscrits étaient biffés, rebiffés, raturés, grattés, chargés. La tâche dite de "révision de la copie" consiste à rectifier les erreurs, à biffer les redites, etc. »
p. métaph.: supprimer, retrancher, détruire. « Vous êtes si aimable aujourd'hui! si c'était possible je bifferais tout ce que je vous ai dit hier. Le vieillard, décidé à ne biffer sa vie que quand il n'aurait plus une heure à vivre, opposait à toutes les supplications un obstiné "pas encore". »

tabide



d'une maigreur excessive.
fig.: sans volonté, sans force. Esprit tabide et léthargique.

boscot

boscot



pop.: personne petite et bossue ; bossu. « Un pauvre boscot. Femme mignonne, un rien boscotte. Créatures tortillardes et boscotes. »

pupille de la nation



orphelin de guerre adoptés par la Nation avec une prise en charge totale.

chamade



du piémontais "ciamada" (clameur, appel) : sonnerie de trompette ou appel de tambour émis par des assiégés et signalant à l'ennemi leur intention de parlementer. Sonner, battre la chamade.
p. métaph. [le suj. désigne le coeur] battre à un rythme accéléré sous le coup d'une émotion. Coeur battant la chamade ; coeur chamadant. « Grande chamade sous les côtes du jeune homme! »

banche

banche



coffrage ou panneau de coffrage utilisé pour la réalisation des murs en béton armé ou en pisé. « Les murs plans sont réalisés en coulant du béton entre des banches. »
bancher : couler du béton dans des banches. « Béton banché. »

dinanderie

dinanderie



ensemble d'ustensiles de cuivre jaune, tels que pièces de vaisselle, chandeliers, aiguières, etc. Ouvrages de dinanderie.
usine où l'on fabrique des objets en cuivre jaune.

chassieux



qui a de la chassie (humeur onctueuse et jaunâtre sécrétée sur le bord des paupières). « Des yeux chassieux »
fig.: qui a l'apparence de la chassie. « Une humidité chassieuse. »

mashup



application qui combine du contenu provenant de plusieurs applications plus ou moins hétérogènes.
Dans le cas de sites Web, le principe est d'agréger du contenu provenant d'autres sites, afin de créer un site nouveau. De plus en plus d'éditeurs de contenu proposent gratuitement des API permettant de créer des mashup à partir de leur contenu.

baume



plante odoriférante, notamment menthe. « Baume des champs, des jardins »
Médicament à base de substances aromatiques végétales (=onguent)
p. métaph. : ce qui adoucit, guérit les maux de l'âme : « j'ai trouvé dans ses paroles un secours inespéré, un baume qui me fait revivre. »
baume bienfaisant, consolateur, divin, rafraîchissant, restaurateur, salutaire; distiller, jeter, mettre, répandre du baume sur (les plaies, les blessures, etc.). Fam. Mettre du baume au/dans le coeur/sang.
substance résineuse : son utilisation par les égyptiens a donné le verbe "embaumer", au sens de préserver les corps de la corruption.
parfum extrait du baume. « Fleurer (ou flairer) comme baume »
p. anal. Parfum émané de toute autre substance : « languide et terreux arôme, odeur du sol, le dernier baume, autour des corps muets et froids. »
p. métaph. : « l'enfance est l'essence de la vie. Nous délayons ce baume précieux dans le cours des années insipides qui s'écoulent après. Aussi, devons-nous nous estimer heureux quand, au milieu de notre existence le goût de ce parfum n'est pas entièrement évaporé. »

vistemboir



objet banal, mystérieux, essentiellement non identifiable et inutile (=machin, schmilblick). « Il passait tout son temps enfermé dans sa chambre, à construire des vistemboirs incompréhensibles. »

busquer > busqué



muni d'un busc (élément rigide servant à maintenir le devant d'un corset). « Busquer un corset; busquer une poitrine. Tes seins que busqua un diable cruel nous ont mis dans tous nos etats. »
d'une forme recourbée comme le devant d'un busc : « nez, profil, visage busqué. Le visage d'Armand s'était affiné; son nez se busquait sur ses lèvres amincies et décolorées ; de belles jeunes filles parées, au profil busqué, apparaissent furtivement. »
p. anal.: cheval busqué, à la tête busquée = arqué : « le fringant cheval cabre sa tête busquée en mâchant son mors. »
[En parlant d'écluses] Se fermer en prenant la forme d'un busc : « au moment de la fermeture, les vantaux battirent assez longtemps l'un contre l'autre avant de busquer. » [habits]

chrysocale



alliage de cuivre, de zinc et d'étain en proportions variables et ayant l'aspect de l'or : « une montre attachée par une chaîne en chrysocale. » [couleur]

enchifrené



enrhumé. Vieillard enchifrené « Me sentant plus ou moins enchifrené, je demandai à Max la permission de le quitter. »
altéré par une inflammation des muqueuses nasales. Voix, toux enchifrenée. « Il écarquille sa bouche coupée en fente de tire-lire d'où s'échappe une voix pointue et enchifrenée. » « La prononciation enchifrenée qu'impose le flux des larmes. »

manne

manne



grand panier d'osier de forme rectangulaire ou cylindrique, muni de deux anses, qui sert à transporter divers objets. « Manne de poissons ; manne à linge, manne de pâtissier ; agenouillées sous les riflards de cotonnade bleue, larges comme des tentes, elles échangeaient des réflexions, parmi les mannes d'osier emplies de fromages, et les cages à claire-voie où grouillaient des volailles. »
nourriture providentielle que Dieu envoya aux Hébreux pendant la traversée du désert.
nourriture abondante et inespérée. « Sa brûlante imagination lui peignait une destinée calme au bord d'un ruisseau frais, sous un bananier qui dispensait une manne savoureuse, sans culture. »
fig.: bienfait d'origine divine, grâce. « Mais pour goûter ce repos sacré, pour savourer cette manne, il faut une parfaite tranquillité extérieure. »

soutache

soutache



tresse de galon qui orne un uniforme militaire ou un vêtement féminin. Soutache de coton, de laine, de soie; broderie de soutache. « Une veste de velours bleu relevée de boutons, de brandebourgs et de soutaches d'argent. »
soutacher : coudre une soutache sur (quelque chose); garnir d'une soutache. Soutacher une veste. « La couturière soutache un corsage de jais. » [habits]

brandebourg

brandebourg



fém., vx. Casaque à longues manches, ornée de boutons en olive reliés par des galons. « Porter une brandebourg. »
p. méton.: ornement de broderie ou de galon entourant les boutonnières d'un vêtement ou servant de boutonnières. « une robe grise, garnie de brandebourgs blancs. » [habits]

basque

basque



partie découpée du vêtement qui descend au-dessous de la taille. Habit à petites, à grandes basques. « Il portait une veste à longue basque et à larges poches pleines de tabatières. » « Il courait, les basques au vent. »
fam.: se pendre, s'accrocher aux basques de qqn. Le suivre partout, ne pas le quitter. [habits]

caraco

caraco



sous-vêtement féminin droit et court, porté avec une culotte assortie. « Un caraco chic et sexy, avec son encolure en guipure raffinée. »
autrefois, corsage de femme cintré, à manches longues, porté ample sur une jupe froncée.
[habits]

citrin

citrin



qui rappelle la couleur du citron. Une teinte citrine. Un liquide citrin. « Le chat noir aux yeux citrins. »
(pierre de) citrine : pierre semi-précieuse (variété de quartz colorée en jaune) appelée encore fausse topaze.

moria



trouble neurologique se caractérisant par un excès de jovialité, associé à une excitation euphorique donnant une certaine tendance à la plaisanterie. « La moria est symptomatique des lésions du lobe frontal. »

tenancier



fermier d'une petite métairie dépendant d'une grosse ferme : « au lieu d'élever du bétail, la duchesse laissait ses terres à des tenanciers qui payaient mal leurs fermages ».
celui qui tient un établissement soumis à une autorisation d'ouverture et à une surveillance des pouvoirs publics : « tenancier de bar, de café, d'hôtel, de maison de jeux, de maison publique. »
p. anal., surtout au fém.: tenancière de cabinets, de lieux d'aisance, de chalet de nécessité; tenancière de vestiaire.
tenance = fief, possession. « Un million de rente, sans compter les châteaux fiefs, tenances, prébendes, dîmes et redevances. »

giries



pop.: manières affectées. « Tu trouves charmantes les giries de la petite Camille et les mines altières de madame de Blinville. »
faire des giries = Faire des manières. « Je ne fais pas un tas de giries, je vais au but, soyez heureux. »
plaintes hypocrites, non justifiées (=jérémiade). « Si je retourne près de ma femme je vais subir des averses de giries et de pleurs. »

trumeau

trumeau



espace compris entre deux portes, entre deux fenêtres ; panneau, revêtement (de menuiserie, de glace, peinture) qui occupe cet espace. « Les trumeaux des fenêtres, horriblement surchargés, se lézardaient en tous sens. »
glace décorant le dessus d'une cheminée; panneau de bois sculpté, peinture ornementale au-dessus d'une telle glace. « Trumeau orné de marqueterie ; trumeau rococo ; Au-dessus de la cheminée s'élevait jusqu'au plafond un trumeau encadré par un fouillis de branchages, de nids de tourterelles et de canaris dorés. »
pilier, souvent sculpté ou masqué par une statue, qui soulage en son milieu le linteau d'un portail. Trumeau gothique sculpté.
pop. (vieux) trumeau = personne âgée, en partic. vieille femme outrageusement fardée.

linteau



traverse horizontale de bois, de pierre ou de métal, formant la partie supérieure d'une porte, d'une fenêtre et qui soutient la maçonnerie.« Un linteau de marbre noir, merveilleusement sculpté au-dessus de la porte ; Une seule fenêtre, pittoresque d'ailleurs, dont un pilier roman soutenait le linteau. »
traverse horizontale située à la partie supérieure d'une cheminée et supportant le manteau.

carmin



matière colorante rouge vif, tirée à l'origine de la cochenille.
p. méton: couleur rouge vif du carmin. Lèvres de carmin. Les ongles teintés de carmin. Une étoffe de couleur carmin.
qui a la couleur du carmin. Des lèvres carmin, une robe carmin.
carminer : peindre, enluminer avec du carmin, teindre en carmin. « Carminer de la soie, carminer une estampe, se carminer les lèvres, ongles carminés. La pourpre phénicienne n'a pas carminé seulement les rivages syriens, mais la Méditerranée tout entière. Les épines de la ronce, translucides à contre-jour, se carminaient d'un sang vermeil » [couleur]

vermillon



poudre fine de cinabre, d'un rouge éclatant tirant plus ou moins sur l'orangé, employée notamment en peinture et pour la fabrication des fards.
couleur d'un rouge éclatant plus ou moins orangé. « Les pieds des chaises étaient peints en vermillon. Ce jaune doré, relevé d'un peu de vermillon, forme la couleur de l'aurore proprement dite, et s'élève ensuite, par différentes teintes de rouge, jusqu'au carmin au zénith. Le vermillon des tuiles, contre le bleu du ciel. Ciel, visage vermillon; joues vermillon(nes). Une longue robe de cachemire vermillon. »
arbre au vermillon ou vermillon = chêne kermès. « Te rappelles-tu quand grand-mère nous emmenait cueillir du vermillon du côté de Montmajour ? »
[comme signe de santé, de jeunesse ou de fraîcheur] « On eût dit que ses joues étoient peintes du vermillon de ces baies d'églantiers qui brillent au milieu des neiges. Ses joues étaient du plus beau vermillon. »
[comme signe d'émotion] « un léger ton de vermillon passa comme l'éclair sur ses joues pâles. »
pop., vieilli : anglais, à cause de l'habit rouge des soldats de la Grande-Bretagne. [couleur]

raout



(vieilli) grande réception mondaine. « Raout ministériel, parisien; donner un raout; inviter qqn à un raout. »

nocher



celui qui conduit une embarcation, une barque. « Conduire sa gondole en habile nocher ; deux fois le vieux Caron lui réclama l'obole. Comme il ne bougeait pas le nocher lui donna de son aviron dans les reins. »

catachrèse



procédé qui étend l'emploi d'un terme au-delà de ce que permet son sens strict. À cheval sur un mur.
métaphore dont l'usage est si courant qu'elle n'est plus sentie comme telle : les pieds d'une table, les ailes d'un moulin.

fish-eye

fish-eye



[photographie] objectif photographique à très grand angle (de 160° à 220°) qui donne des images déformées : toutes les lignes droites qui ne passent pas par le centre sont courbées.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 (2566 mots)