Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2701 mots)

regimber



ruer en refusant d'avancer (parlant d'un cheval). « Se laisser conduire comme un cheval et un mulet, et plus docilement encore, parce que ces animaux regimbent sous l'éperon. »
se montrer récalcitrant. « Cessez de regimber! Il regimbe contre votre complaisance. Il est inutile de regimber. »

ratafia

ratafia



liqueur préparée en faisant macérer, dans de l'eau-de-vie additionnée de sucre, des fruits ou des substances végétales. Ratafia d'anis, de cerise, de coing, « Son petit verre de ratafia bu, il en vida un second. »
ratafia de champagne : vin de liqueur préparé avec du moût de raisin et du marc de champagne. « Le ratafia de champagne se boit frais, en apéritif ou en fin de repas. »
pop.: ratafia de grenouilles : eau. « Je ne bois que du ratafia de grenouilles. » « Le semailles sont terminées, vivement qu'il tombe du ratafia de grenouilles. »

coprophage



Qui se nourrit d'excréments. Insecte coprophage.

Habit vert (et épée)



costume officiel d'un académicien (Académie Française)

bréhaigne



stérile (en parlant d'un animal femelle et par ext. d'une femme, d'une idée, etc.).

Course à l'échalote



Epreuve de course du genre comique où les concurrenrs se tiennent par le fond de la culotte.
Au sens figuré, le participant est contraint de courir par celui qui le tient. On parle couramment de course à l'échalote lors d'une lutte pour le pouvoir.

Hégémonie



Suprématie politique et militaire d'une ville, d'un État, d'un peuple sur d'autres. Au figuré : domination souveraine exercée sur quelque chose.

roboratif



fortifiant, qui revigore, redonne des forces. « Il se retrempa dans ce bain de l'habitude auquel d'artificiels regrets insinuaient une qualité plus roborative et plus tonique. »

organdi

organdi



mousseline de coton légère, claire et apprêtée (=organza).
« Ex : elle l'attendit à la gare: sa robe d'organdi s'épanouissait au soleil. » [habits]

gourgandine



femme légère, facile, dévergondée (=catin, coureuse, fille, gaupe, sauteuse).
« La mère est une gourgandine qui s'est frottée pendant des années à tous les uniformes d'Algérie! »
=> gourgandinage

avatar



incarnation du dieu Vichnou ou d'autres divinités de la religion hindoue. « Le sanglier, un des avatars de Vishnou. »
changement, transformation ou métamorphose d'une personne ou d'une chose qui en a déjà subi d'autres (dans l'aspect physique, les opinions etc.)

quadrige

quadrige



char antique attelé de quatre chevaux.
ensemble de quatre chevaux attelés à un char. « Un char traîné par un quadrige de chevaux blancs. »
archit.: motif décoratif sculpté ou gravé figurant un attelage de quatre chevaux.

fulminer



[divinité] lancer la foudre. « Alors le Seigneur apparut dans l'éclair, le tonnerre et les trompettes; il fulminait et grondait. »
[chose] briller de tous ses feux, resplendir. « Sur des bancs, fulminaient les robes vermillon des enfants de choeur. »
fig. [pers.] éclater en invectives ou menaces, exploser sous l'effet de la colère. « M. Churchill fulminait et jurait qu'il défendrait Spears. »
fulminer contre (qqc.). « Je l'entends fulminer contre une exposition. Il fulmine contre ceux qui abusent de leur pouvoir pour opprimer leurs subordonnés. »
p. méton.: « la lettre, dont il nous lit la copie, fulmine contre un écrivain "immonde". »
p. ext. [en parlant d'une opinion émise] formuler avec violence (une critique, un jugement négatif). « Le jugement passionné fulminé unanimement par les partis politiques. Il fulminait des imprécations, il s'emportait contre Finot. Aussitôt se fulminèrent de terribles imprécations contre l'ancien maire. »

philippique



attaque verbale, discours violent contre quelqu'un. « Son nom seul excitait chez le baron les plus violentes colères, les philippiques les plus éloquentes mais les plus terribles. »

sarcler



arracher une plante, désherber.

contingence



philos.: manière d'être d'une réalité (être ou chose) susceptible de ne pas être (anton.: nécessité, déterminisme).
plur.: circonstances, données imprévisibles. « Les contingences économiques. »
plur.: faits d'importance mineure. « Mépriser les contingences matérielles. » « Se placer au-dessus des contingences. »

épître (fem.)



fragment de l'Ecriture sainte
lettre.
pièce en vers adressée à quelqu'un. « Une épître interminable de ma cousine. »
(voir "épistolaire")

faîte



sommet. Le faîte de la colline, des montagnes ; parvenir au faîte de la gloire.

magnat



personnage puissant. « Les magnats du pétrole. »

ostracisme



mise à l'écart. « Frapper quelqu'un d'ostracisme. »
attitude hostile d'un ensemble de personnes constituant une communauté envers ceux qui lui déplaisent. « En dix minutes, il subit toutes les manifestations de ce terrible ostracisme du monde parisien. »

pernicieux



Nuisible, qui cause un mal d'ordre physique, moral ou social.

sollicitude



soin plein d'affection. « Il l'aida tout le jour. Il était d'une patience, d'une sollicitude qui la touchaient. »

tribulations



difficultés, mésaventures. « Parvenir après maintes tribulations. »

Antéchrist



Ennemi du Christ qui, selon saint Jean, doit venir s'opposer à l'avènement du Royaume de Dieu quelque temps avant la fin du Monde.

pétulance



vivacité impétueuse, difficile à contenir (synon: exubérance, fougue). « La duchesse ne fut point insensible à cette politesse, elle modéra la pétulance de son regard. Il papillonne, se démène des bras, des jambes, des yeux, de la tête, avec une pétulance de méridional. »

méridienne



sieste de la mi-journée. « Faire la/sa méridienne ; même à l'état de veille on ne pouvait deviner si elle ne digérait pas encore quelque miette de méridienne ou de grasse matinée. »
petite chambre isolée, avec un lit de repos, dans laquelle on se retire pour faire la sieste ou méridienne
lit de repos à deux chevets de hauteur inégale où l'on faisait la méridienne, notamment sous l'Empire et la Restauration. « S'étendre sur une méridienne; méridienne rapiécée. »

flibustier

flibustier



aventuriers français, hollandais et anglais qui aux 16ème et 17ème siècles écumaient les côtes et dévastaient les possessions espagnoles en Amérique.
homme rusé et malhonnête

ampoulé



plein d'emphase et d'exagération.« Discours ampoulé, style ampoulé. »

guêpier



nid de guêpes.
situation difficile, affaire fâcheuse, piège.

commisération



sentiment de compassion, en présence des malheurs d'autrui. Élan de commisération.

cuistre



pédant ridicule. Personne qui fait un étalage intempestif d’un savoir mal assimilé. « C'est un cuistre / avoir l'air cuistre. »

ébaubi



frappé de surprise au point de bégayer, de ne plus pouvoir s'exprimer. Air ébaubi, tout ébaubi de stupeur, de voir, demeurer ébaubi. (=éberlué, ébahi). « Il y a en elles un tas de complications mystérieuses qui me laissent ébaubi ; Je suis arrivé à la source de la lave et y suis resté tout ébaubi d'admiration ; avec ses airs de jeune bourgeoise candide et facilement ébaubie par un nom ou une situation. »

expurger



abréger un texte en éliminant ce qui est contraire à une morale, un dogme (=épurer). « La version expurgée d’un film. »

matamore



Personnage de la comédie espagnole qui se vante à tout propos de ses exploits guerriers contre les Maures (Mata Moros) et que l'on représente généralement en uniforme chamarré au geste large et au verbe haut.
P. ext. Faux brave, vantard plus courageux en paroles qu'en actes. Synon. bravache, fanfaron, hâbleur. Air, arrogance, grimaces de matamore; attitude, discours, ton de matamore. Ex: tous nos matamores reculaient à l'idée de ne plus se trouver seulement en face de foules désarmées.

tératologie



science des monstres, qui traite des anomalies congénitales ou héréditaires, en établit les classements d'après leur aspect anatomique, étudie le développement de l'embryon mal formé et tente de déceler les causes de ces malformations.
par métaphore : « cette tératologie sublime du progrès faisant effort vers l'idéal, donne ce monstre et produit ce chef-d'oeuvre: Paris. »

tontine



groupe d'épargnants d'âges différents au sein duquel les parts des associés qui meurent sont réparties entre les survivants.
p. méton.: cette rente (=pension). Recevoir sa tontine. « Je n'ai pas encore touché ma tontine. »
hortic.: paillon, poignée de paille, filet ou panier maintenant la motte qui entoure les racines d'un arbre ou d'un arbuste pendant sa transplantation.
tontiner : garnir d'une tontine. « Les plantes étaient "tontinées", emmaillotées par une sorte de mousse protectrice. »

prébende



revenu, profit attaché à une charge, à une fonction (ecclésiastique ou autre) - avantage attribué par faveur. « Prébende électorale ; course aux prébendes ; ramasser des miettes de prébendes ; ces professeurs à qui l'on paye de grosses prébendes... »

vicinal



de voisin, de voisinage. « Elle lui avait demandé par la suite quelques petits services d'ordre agricole et vicinal. »
chemin vicinal : qui relie des hameaux, des villages.

concentrique

concentrique



qui a un même centre. Hexagones, sphères concentriques. « Le reflux avait laissé sur la grève le dessin de ses arceaux concentriques. » « Les anneaux concentriques sur le tronc coupé d'un arbre. » « Une hiérarchie de pouvoirs concentriques. »
concentrique à : « L'altruisme n'est pas moins naturel que l'égoïsme ; il lui est concentrique. »
[en parlant d'un mouvement] qui forme des cercles concentriques, se rapprochant du centre. « Le vol concentrique d'un oiseau de proie. »

Cracovie



Avoir ses lettres de Cracovie : être expert dans l'art du mensonge et de la tromperie. Réussir à faire passer le faux pour du vrai (craque désigne une blague, craqueur un imposteur, Cracovie en est la déformation).

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2701 mots)