Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)

déparer



vx.: dégarnir de ce qui pare, ôter une parure (≠ parer, décorer).
déparer la marchandise : choisir le dessus d'un panier de fruits ou d'autres denrées, prendre ce qu'il y a de plus beau. Emploi pronom.: « tout pâlit; l'autel se dépare. »
rendre moins agréable, altérer l'effet esthétique, l'harmonie d'un petit ensemble (=enlaidir, gâter). « Rien ne peut déparer une tête de quinze ans. » « Une façade déparée par un vilain ciment. »
fig.: « Ces âmes, inclinées à se regarder elles-mêmes, cherchent surtout à connaître les défauts et les vices qui les déparent, et les vertus dont elles se doivent orner. »

rubescent

rubescent



qui est légèrement rouge. Égratignure, peau, teinte rubescente ; crépuscule, visage rubescent.

érubescent :
qui devient rouge. « Les lis d'or érubescent. » « Des hommes que je jugeais ivres à leurs faces érubescentes et leurs rires tonitruants. » [couleur]

serment du Jeu de paume

serment du Jeu de paume



Le 20 juin 1789, le roi refuse que les députés du tiers état se réunissent. Ceux-ci se retrouvent alors dans la "salle du Jeu de paume", au château de Versailles. Là, ils font le serment de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France.
Jacques-Louis David peint pour l'occasion son célèbre tableau « Le Serment du Jeu de paume ».

haptonomie

haptonomie



[du gr. "haptein", le toucher, et "nomos", la règle, la mesure] science de la communication par le toucher, les sensations tactiles. « L'haptonomie est particulièrement utilisée en préparation à l'accouchement, la communication avec le fœtus étant possible à travers le ventre de la mère. »

miscellanées

miscellanées



recueil d'écrits divers, littéraires ou scientifiques. « Ces miscellanées, entre prescriptions et éclairages, se lisent avec plaisir. »
p. anal.: « j'ai pris l'habitude de prendre tous les jours des notes sur de petits carnets. Je puise ensuite dans ces miscellanées pour écrire mes articles. »

palingénésie



de palin, "nouveau", et genesis, "génération", "naissance".
régénération, renaissance, résurrection.
retour éternel des mêmes événements, la renaissance des mêmes individus dans l’humanité, ou l’accès de l’âme à une vie supérieure.
p.anal.: transformation profonde et salutaire d'un individu ou d'un groupe d'individus qui s'apparente à une totale renaissance. « Ma convalescence merveilleuse fut une palingénésie. Je renaquis avec un être neuf, sous un ciel neuf et au milieu de choses complètement renouvelées. »
philos.: doctrine selon laquelle l'histoire des peuples est la reproduction d'une même suite de révolutions dont la succession tend à réaliser une fin générale et providentielle de l'humanité.

palingénèse : apparition, chez l'homme ou l'animal, de caractères morphologiques hérités d'ancêtres éloignés et qui n'étaient pas manifestes chez les individus des générations intermédiaires.

palingénésique : qui concerne la palingénésie. Dogme palingénésique.
p. plaisant.: propre à refaire, à reconstituer un homme. Dîner palingénésique.
adepte de la palingénésie. « Les palingénésiques, mythiques et autres panthéistes, qui croient échapper au formidable anathème... »

diane

diane



sonnerie de clairon ou batterie de tambour exécutée à la pointe du jour pour réveiller les soldats. Battre, sonner la diane ; être réveillé par la diane. « Je dormais trop bien pour entendre l'orage, pas plus que les dianes de toutes ces villes en guerre. »
p. méton.: se lever à la diane (= à l'aube).

épointer



rendre moins pointu en cassant ou en usant la pointe (de qqch). Épointer une aiguille, un couteau, des ciseaux.
p. métaph.: « La rudesse de cette vie aura bientôt épointé les flèches de son ardeur. » « malheur à l'imagination française, on veut épointer les aiguilles de sa plaisanterie! »
emploi pronom. à sens passif : devenir moins pointu, moins acéré. « Ces aiguilles ne valent rien, elles s'épointent facilement. »
fig.: devenir moins vif, moins pénétrant. « Son intuition s'est épointée. »

incurie



manque de soin ou d'application dans l'exercice d'une fonction ou l'exécution d'une tâche (=négligence). Incurie professionnelle; vivre dans l'incurie. « L'état désastreux de la voirie témoigne de l'incurie des pouvoirs publics. »

trémuler



être agité d'un tremblement (=trembloter). « Le tintement du grelot trémula dans le silence nocturne, clair, régulier, couvrant le bruit des pas. »
p. métaph.: « il y a des moments où, pendant l'extraordinaire cérémonie, le petit frisson de la splendeur divine vous fait trémuler l'âme et où l'on se sent exalté, projeté hors de soi-même. »
trémulant: agité, parcouru d'un tremblement (=tremblant, tremblotant). « Du ruisseau débordé, on ne distinguait plus que les hampes des joncs, parcourues toutes au choc des eaux d'une ondulation trémulante et qui se propageait très loin. »

courir le guilledou



rechercher, multiplier les aventures galantes (=courir la prétentaine). « Sa fille courait le guilledou. »
coureur, coureuse de guilledou : personne de moeurs légères.

dais

dais



tenture fixée ou déployée au-dessus d'une estrade, d'un trône (=baldaquin), d'un lit (=ciel-de-lit), d'un autel, d'un catafalque. Tendre un dais. « Un lit de garçonnet, avec son petit dais en forme de tente militaire. » « Un dais seigneurial coiffé de plumes. »
symbole du pouvoir. « Anathème sur toi, sur ton trône et ton dais! »sous le dais : sur le trône, au faîte du pouvoir et des honneurs.
ouvrage de pierre ou de bois en forme de petite voûte, au-dessus d'un siège, d'une statue, etc. « Des niches de saints surmontées de dais richement sculptés. »
liturg.: étoffe tendue, soutenue par quatre montants, sous laquelle on porte le saint sacrement dans les processions, ou sous laquelle on recevait les rois dans une église. Dais de la procession, du saint sacrement, liturgique; marcher sous le dais; sous un dais d'or.
litt.: abri, chose en forme de voûte qui recouvre. « Le dais bleu du ciel. » « Le dais sombre du feuillage. » « Sous le dais mouvant des nuées lourdes. » « Les branches retombantes du cèdre forment une sorte de dais. »

frimas

frimas



plur.: brouillard froid et épais qui se cristallise en tombant et forme du givre. Sommets, arbres couverts de frimas. « L'Angleterre, enveloppée d'un suaire de neige et de frimas. » « L'hiver a ses beautés, l'oeil aime ces frimas, ces tapis argentés, ces aigrettes flottantes, en mobiles cristaux à nos arbres pendantes. »
p. métaph.: blancheur des cheveux due à l'âge. « Tout jeune, d'une beauté robuste que poudrait un frimas précoce. » [couleur]

péréquation

péréquation



[du lat. "peraequare" : égaliser, niveler] répartition des charges, des impôts, etc., tendant à une égalité. « Les banques sont vent debout contre le projet du gouvernement de créer un fonds de péréquation, pour venir en aide aux collectivités locales. »
réajustement du montant des traitements et des pensions des fonctionnaires.
péréquation douanière = majoration des droits de douane pour ramener le prix d'un produit étranger au prix d'un produit local. Péréquation de prix.

chattemite



fam.: personne affectant des manières doucereuses et hypocrites pour tromper ou séduire qqn. Faire la chattemite. Un ton, un regard, une mine de chattemite.
« Est-ce que tu crois qu'on ne te connaît pas, malgré ta mine de chattemite ? » « Sa voix avait une inflexion fausse et chattemite. » « Ne faites pas la chattemite, Monsieur Bertrand, ne faites pas le doucereux ! »

capé

capé



sportif sélectionné en équipe nationale. « Avec 142 sélections, Lilian Thuram est le footballeur français le plus capé. »
p ext.: le plus capé = le plus expérimenté. « L'ancien ministre est le candidat le plus capé de cette élection. »
produit financier dont la hausse est limitée par un contrat à un certain niveau. « Un prêt bancaire capé à 6%. »

hanoucca



fête juive, aussi connue sous le nom de fête des Lumières, célébrée pendant 8 jours à partir du 25 du mois hébraïque de Kislev (novembre-décembre).
Elle marque la victoire des Maccabées (soldats juifs) contre l'oppression de la dynastie grecque des Séleucides, et est associée au « miracle de la fiole d'huile », permettant aux prêtres du Temple de faire brûler la menorah pendant huit jours avec une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée.

noocratie



[philos.] domination de la raison pure en tant que faculté directrice de toutes les autres. « La religion serait-elle remplacée par la noocratie ? Le gouvernement de l'intelligence pure continuerait-il l'épopée de l'humanité ? »

se payer de mots



faire de beaux discours qui n'engagent pas ; se contenter de promesses, de paroles vagues. « Je n'ai pas l'habitude de me payer de mots, je fais ce que je dis. » « Il n'est plus temps de se payer de mots, il faut prendre des mesures. »

tartan

tartan



étoffe de laine à grands carreaux de diverses couleurs que les Écossais utilisent pour la confection de certains vêtements. « Un châle de tartan. » « D'immenses étoffes de soie bariolée d'incarnat, de vert et de jaune, à la façon du tartan écossais. »
vêtement écossais coupé dans du tartan, généralement un châle, un kilt ou un grand manteau. « Enveloppé dans son tartan écossais... »
vêtement, châle ou plaid fait d'un tissu semblable au tartan écossais. « La petite fille, malade, avait sur les jambes un tartan rouge à carreaux blancs. » « Elle jeta sur ses épaules un tartan à carreaux gris et blancs. »

porte-queue



celui qui porte la traîne du vêtement d'un grand personnage (=caudataire.) « L'héritière eût-elle désiré un porte-queue, on lui en aurait trouvé un. »
papillon (machaon) dont les ailes inférieures sont pourvues de prolongements. « Je vois un banc de porte-queues, la plupart noirs zébrés d'azur. »

oncial

oncial



se dit d'une écriture composée de lettres capitales aux contours arrondis, essentiellement utilisée du IVe au VIIe s. Écriture onciale, lettres onciales, caractères onciaux.

lupin

lupin



plante herbacée annuelle à feuilles alternes digitées dont les fleurs se dressent en longs épis coniques. Lupin blanc, bleu, jaune, bigarré. « De magnifiques lupins bleus qui rivalisent par la couleur et la splendeur avec les variétés cultivées. »
propre au loup. « La population lupine a doublé dans cette région. »

galimafrée



vx.: fricassée de viande. Galimafrée de veau.
p. ext., péj.: mets peu appétissant, composé de divers restes; repas copieux, indigeste, nourriture lourde. « Chaque soir, on servait une galimafréé des restes du dîner. »
p. métaph.: « Une galimafrée de projets farfelus. »

au doigt mouillé

au doigt mouillé



fam.: approximativement, à vue de nez, au pif. Estimation au doigt mouillé. « On ne peut pas se permettre de donner des chiffres au doigt mouillé. »
l'expression a pour origine un moyen d'observer le sens du vent à l'aide d'un doigt mouillé de salive. Le vent, refroidissant le côté du doigt sur lequel il souffle, donne une idée approximative de sa direction.

épigénétique

épigénétique



étude des changements du caractère des gènes en fonction de l'environnement, sans mutation de l'ADN.
Ex: une même larve d'abeille devient soit reine soit ouvrière en fonction de la nourriture qu'elle reçoit. Un même œuf de tortue devient soit mâle soit femelle en fonction de la température.

hypostase

hypostase



chacune des trois personnes de la Trinité, considérées comme substantiellement différentes les unes des autres (le Père, le Fils et l'Esprit saint). « Il y a en Dieu trois hypostases et une seule nature. »
p. ext.: « Le drapeau, hypostase de la nation et de son unité, doit être respecté en toutes circonstances. »

hypostasier: attribuer à tort une existence réelle à un concept ou une idée. « Gardons-nous toutefois d'hypostasier un concept! » « Hypostasier "le peuple" en identité est le premier ressort du populisme. »

écholalie



répétition systématique de paroles entendues. « L'écholalie, naturelle chez le jeune enfant, relève généralement chez l'adulte d'un trouble autistique. » « Affligé d'une énervante écholalie. »

lunule

lunule



en forme de croissant, de demi-lune, voire de lune entière. « Une lunule, un grand cercle bistre laissé par une tasse de café. » « Des papillons gris aux ailes de plumes cendrées, tachées de lunules oranges et roses. » « Cet affleurement rocheux en forme de lunule n'est autre qu'une empreinte de dinosaure. »
tache blanche en forme de croissant, située à la base de l'ongle et délimitée à sa partie supérieure par une ligne courbe. « Elle termina l’ongle de son petit doigt, en prenant le temps de souligner le contour de la lunule, puis referma le flacon de vernis »
boîte ronde ou en forme de croissant transparente contenant l'hostie au centre de l'ostensoir.
satellite d'une autre planète que la Terre.
lunulé. « Poteries à anse cornue ou lunulée. »

illuminisme



doctrine mystique de ceux qui recherchent l'illumination intérieure (par Dieu). « Un esprit de mysticisme, voire d'illuminisme. » « Son imagination était exaltée dans les choses pures, il dériva vers l'illuminisme des sectes allemandes. »
psych.: état d'excitation cérébrale accompagné d'extase et d'hallucinations.

entrelacs

entrelacs



ornement composé de motifs dont les courbes s'entrecroisent et s'enchevêtrent. « Un justaucorps de velours noir rayé d'entrelacs d'or. »
p. anal.: réseau formé de fils, de branches, se croisant les uns les autres. « Sous le meuble, un entrelacs de câbles. » « Le ciel limpide parmi les entrelacs de la vigne et des roses. »
fig.: enchevêtrement, imbrication. « L'entrelacs des intérêts privés, collectifs et étatiques. »

émonder

émonder



débarrasser de rameaux morts ou inutiles, de branches qui déséquilibrent la croissance, des plantes parasites (=ébrancher, élaguer, tailler). Émonder un chêne ; arbres non émondés. « Il fallait émonder l'arbre, ne lui laisser que les maîtresses branches. » « Des arbustes tous bien émondés, déployés ça et là en charmilles. »
p. ext.: soigner une plante. « Elle émonde avec soin ses plantes d'intérieur. »
enlever, supprimer. « Vous avez émondé tout ce qui a pu être greffé sur vous, et vous vous êtes fait petit. » « On ne gagne rien à faire des concessions, à s'émonder, à se dulcifier. »
débarrasser du superflu, dépouiller, purifier (=monder). Émonder un texte, une doctrine, une science. « On a révisé la constitution pour en émonder tout ce qui blessait l'omnipotence des cantons. »

girandole

girandole



faisceau de plusieurs jets d'eau
pyrotechnie : gerbe de fusées partant d'une roue tournant autour d'un axe vertical et donnant lieu au bouquet. « Chacun poussa des exclamations qui partirent comme les fusées d'une girandole. »
décoration : chandelier à plusieurs branches disposées en forme de pyramide, souvent orné de pendeloques de cristal. « Une girandole à trois branches éclaire ce curieux oratoire. »
p. méton.: branche de la girandole. « Je courus dans la pièce voisine et vis remuer les girandoles des chandeliers. »
valeur d'adj.: « de chaque côté de la cheminée était fixée une lampe girandole en porcelaine. »
p. métaph.: « des floraisons courent en girandoles et en espaliers. » « Une délicieuse girandole d'azur. »
[p. réf. aux pendeloques de cristal qui décorent souvent les girandoles] ensemble de pierres précieuses, disposées en pendants d'oreille. « Toutes les filles d'Archidona portent aux oreilles de longues girandoles ornées de pierres de couleur. »

spicilège



recueil de notes, de documents, de textes (=anthologie). « Un spicilège d'articles de journaux donne un aperçu des diverses facettes de la crise. »

pertuis

pertuis



trou, petite ouverture. Pertuis d'une aiguille, de l'oreille. « Les germes s'insinuent par d'invisibles pertuis qui, pour eux, sont autant de portes cochères... »
ouverture pratiquée pour permettre le passage ou l'écoulement de l'eau (=chenal). « L'eau d'un bassin qu'on ne retient plus et dont on ouvre les pertuis sur les rigoles. »
ouverture ménagée dans une digue ou un barrage. « On a ouvert des pertuis laissant passer la mer à travers la digue pour le passage des bateaux. » « Les pertuis des barrages de dérivation, fermés par des vannes, jouent le rôle d'évacuateur de crues. »
étranglement d'un fleuve. « Les pertuis de la Seine. »
détroit entre une île et le continent ou entre deux îles.
passage d'un versant à l'autre d'une montagne (=col). « Les pertuis entre les collines sont des portes du vent. »

flexueux

flexueux



[bot.] qui est courbé, fléchi plusieurs fois en divers sens dans sa longueur. Tige flexueuse, pédoncule flexueux (=sinueux). « Le saule, qui trouve dans l'humidité du sol de quoi alimenter son bois flexueux. »
fig., littér.: qui ondule, serpente(=sinueux, ondoyant). « La grande femme folle et vague avec son visage de fée! Plus vaine que l'eau qui fuit, plus que le Rhin flexueuse. » « Nos sentiments, même les plus indurés, sont mobiles et flexueux. »

résilience



force morale; qualité de quelqu'un qui ne se décourage pas, ne se laisse pas abattre. « Dans ce deuil, elle étonna ses amis par son immédiate résilience. »
résistance d'un matériau au choc. « Les plastiques de la carrosserie doivent avoir une résilience suffisante. »
capacité de reproduction d'une espèce animale inemployée en raison d'une ambiance hostile, mais susceptible d'une expansion soudaine si cette ambiance s'améliore. « Les cyprinidés ont parmi les poissons une forte résilience en raison du grand nombre d'oeufs qu'ils pondent. »

déréliction

déréliction



solitude morale, en particulier par rapport à Dieu. « Noël terrible. Tristesse énorme, sensation d'une solitude, d'une déréliction effroyables. »
au plur., rare: cas ou moment de solitude morale. « Ce nouveau monde "plan" où pas une tête ne dépasse ne génère-t-il pas de nouvelles dérélictions ? »

agape(s)

agape(s)



dans l'Église primitive, repas fraternel à caractère liturgique que les chrétiens prenaient en commun.
repas copieux et joyeux entre amis ; festin. Somptueuses agapes ; les agapes de Noël. « Il croyait présider une de ces agapes fraternelles comme en tenaient les premiers Chrétiens. »

passementerie

passementerie



ensemble des ouvrages de fil (généralement d'or ou de soie) servant à orner les vêtements, en particulier les équipements militaires et les vêtements sacerdotaux, certaines pièces de mobilier et autrefois les voitures de chemin de fer.
Passementerie de coton, de laine, de fils d'argent. « Le second Empire marque le triomphe du "goût tapissier" : il en résulte une profusion de passementerie. » « L'étoffe somptueuse des rideaux, garnie d'une passementerie digne du corsage d'une princesse portugaise. »
p. métaph.: « La grise journée filait sa passementerie de nacre. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)