Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 (2794 mots)

à chaux et à sable



bâtir à chaux et à sable = très solidement.
fam.: très robuste. « Un grand gaillard bâti à chaux et à sable »

devoir de grisaille



expression popularisée par Michel Rocard, selon laquelle l'humilité, le sérieux et l'abnégation sont les uniques ressorts de la réussite. « Michel Rocard s’astreint, selon ses propres termes, à un "devoir de grisaille", seul moyen de prouver ses talents de gestionnaire... »

estran

estran



zone maritime tantôt couverte et tantôt découverte par la marée. « La marée est basse, je marche sur l'estran couvert de goémon et de coquillages. »

pruine

pruine



poussière cireuse recouvrant des parties de certaines plantes (fruits, feuilles, chapeau et lamelles de champignons en particulier). « Framboise embrumée de pruine mauve. Pruine des grains de raisin, de la feuille de chou. »
pruiné [en parlant de la couleur d'un fruit] = recouvert de pruine, modifié par la présence de la pruine. « Des baies d'un beau bleu pruiné »

barista

barista



barman (mot italien parfois francisé en "bariste").
p ext.: expert dans la préparation et le service du café (expresso). « Le barista m'a servi un cappuccino, avec un joli dessin réalisé avec la mousse de lait. »
p ext (SNCF): personnel de restauration à bord.

censitaire



celui qui était assujetti au paiement du cens à un seigneur. « Les censitaires et autres débiteurs de droits féodaux. »
suffrage censitaire : mode de suffrage dans lequel seuls les citoyens dont le total des contributions dépasse un seuil, appelé cens, sont électeurs.
p. métaph.: relatif au suffrage censitaire. Monarchie censitaire. « Aux temps royalistes et censitaires. »

monogramme

monogramme



dessin formé de plusieurs lettres (ex: initiales d'un nom).
le monogramme du Christ, ou "chrisme", est formé des lettres grecques Χ et Ρ, les deux premières du mot Χριστός (Christ).

théocratie



société où l'autorité politique a une assise d'ordre divin et où le détenteur du pouvoir est l'incarnation d'un dieu, son descendant ou son ministre. « Dans un État théocratique pur, la loi civile et la loi religieuse se confondent. »

armorier

armorier



orner d'armoiries (emblèmes consacrés par l'art héraldique et constitués par des signes en couleur, distinctifs et symboliques).
p. compar.: « L'heure altière de midi, descendue de la tour de Saint-Hilaire qu'elle armoriait des douze fleurons momentanés de sa couronne sonore, avait retenti autour de notre table. »

singes de la sagesse

singes de la sagesse



symbole asiatique constitué de trois singes, dont chacun se couvre avec les mains une partie différente du visage : les oreilles, les yeux et la bouche. Il s'agit d'une illustration de la parole de Confucius : "ne pas regarder, ne pas écouter, ne pas dire ce qui est contraire à la bienséance".
fidèle à ce principe, Gandhi gardait toujours avec lui une petite sculpture des trois singes de la sagesse.
ce symbole donne lieu à d'autres interprétations, comme le refus d'affronter la vérité.

soft skills



[anglicisme] littéralement « compétences douces », il s'agit des compétences comportementales, par opposition aux compétences techniques (ex: créativité ou empathie). « Bonne nouvelle pour ceux qui redoutent la robotisation : il n’est pas possible de déléguer aux robots les "soft skills" ou compétences comportementales. »

affusion

affusion



action de verser un liquide sur un corps quelconque.
méd.: procédé thérapeutique qui consiste à verser d'une faible hauteur une certaine quantité d'eau plus ou moins froide sur une partie ou sur la totalité du corps pour obtenir des effets soit sédatifs, soit stimulants. « Charles fut mis dans une baignoire. L'affusion froide commença. » « L'affusion froide a un effet instantané sur le moral. Elle le relève et le décide à l'activité, quand il se sent vaincu par la paresse et le manque de vouloir. Après la pluie, on fait ce qu'on a à faire. »
action de verser de l'eau sur la tête du baptisé.

morgue



attitude hautaine, méprisante. Morgue aristocratique, hautaine, insolente, insultante, superbe; avec morgue. « Il n'a pas la morgue, l'envie et la vanité des nouveaux auteurs. Il est plein de jalousie, plein de morgue et de vantardise. Il lui parut changé, ses yeux étaient noirs d'inquiétude; il restait un peu de morgue aux coins des lèvres, mais c'était l'arrogance boudeuse d'un enfant pris en faute. »

imago

imago



[masc.] forme définitive de l'insecte adulte sexué, à la fin de ses métamorphoses. « Alors que le ver luisant femelle demeure à l'état larvaire, le mâle doit se métamorphoser en imago ailé pour pouvoir se reproduire. »
[fém.] image inconsciente que l'on se fait d'une personne, à partir du modèle parental. « L’imago de la bonne mère est la fée, celui de la mauvaise mère est la sorcière. » « Une phobie sociale liée à l’absence d’une imago maternelle sécurisante. »
imagoïque : qui a les caractères de l'imago.

madras

madras



étoffe à chaîne de soie et à trame de coton, de couleurs vives. « Des jeunes filles, à mes pieds, vendaient les percales, les châles, les madras... »
p. méton.: pièce de cette étoffe utilisée comme foulard, fichu, cravate ou mouchoir. « Il porte autour du cou un madras à fond rouge, qui lui fait un teint blême. »
coiffure formée d'un fichu de cette étoffe noué sur la tête. « Elle était coiffée d'un vieux madras jaune enroulé autour de sa tête et noué sur la nuque. » [habits]

obséquieux



qui porte à l'excès les marques de politesse, les égards, le respect ou l'empressement envers quelqu'un. « Courtisan, serviteur obséquieux; peuple obséquieux. Sourire obséquieux; attitude, manière obséquieuse. »

gésine

gésine



état d'une femme en mal d'enfantement (=accouchement). Être en gésine. « À quarante-sept ans, elle se payait le luxe d'une gésine. » « La gésine et la nursery ne sont pas l'affaire dominante de l'homme. »
en gésine = en couches. « Ma femme est en gésine. »
p. anal. femelle en gestation. « Des génisses en gésine meuglent dans l'étable. »
. fig.: action de créer. « La gésine du monde venait de finir et nous allions enfin commencer de respirer. » « Ces grandes minutes de gésine sociale et d'enfantement révolutionnaire. » « Un écrivain toujours en gésine de locutions inouïes. » « Un cerveau toujours en gésine. »

phénoménologie



philos. [du gr. phainomen, "ce qui apparaît" et logos, "science"] étude du fonctionnement de la conscience, par l'intermédiaire des phénomènes, qui au sens philosophique désignent ce qui apparaît à la conscience.
« Pour Edmund Husserl, fondateur de la phénoménologie en 1900, la conscience est dépendante d'un objet : "toute conscience est conscience de quelque chose". C'est ce qu'il nomme intentionnalité : l'orientation nécessaire de la conscience vers un objet. »
« La réduction phénoménologique — ou réduction transcendantale — consiste en une suspension volontaire de tout jugement afin de voir le monde en tant que phénomène pur. »
« La phénoménologie – qui s'intéresse à la façon dont les objets se présentent à la conscience, et la philosophie analytique – qui vise à la clarification des idées et concepts, sont deux courants majeurs de la philosophie du XXe siècle. »

anomique



absence de normes ou d'organisation stable; désarroi qui en résulte chez l'individu. « L'anomie intellectuelle et morale qui marque la fin du temps des questions d'école... » « Si l'anomie est un mal, c'est avant tout parce que la société en souffre, ne pouvant se passer, pour vivre, de cohésion et de régularité. »
p. ext.: contestation de la société, soit par refus de toute société, soit par désir de la réformer.

vertugadin

vertugadin



armature arrondie, bourrelet porté aux 16 et 17ème s. autour de la taille pour faire bouffer la jupe au niveau des hanches et lui donner une forme de cloche.
robe à vertugadin. « Des fillettes en robes à vertugadin. »
p. méton: jupon, robe muni(e) de cette armature.
en vertugadin. « Des infantes fardées, en vertugadins. »
chaise/siège à vertugadin = chaise, siège sans accoudoirs, utilisé(e) par les femmes portant un vertugadin.
p. anal.: pelouse disposée en amphithéâtre. [habits]

venaison

venaison



chair de gibier. Morceau, tranche de venaison; plat, repas de venaison. « Un énorme pâté de venaison. »
haute venaison : chair de gros gibier (cerf, chevreuil, sanglier).
basse venaison : chair de petit gibier (lièvre, lapin). « La chair dont on se nourrit dans les châteaux n'est pas celle des bêtes d'élevage, mais la venaison, haute ou basse. »
sauce venaison (=sauce grand veneur) : sauce pour gibier dont la plus classique est une poivrade additionnée de crème fraîche et de gelée de groseille.
p. anal. [p. réf. à l'odeur forte du gibier] « Le camembert et son fumet de venaison. »
p. métaph.: « cette littérature est sans intérêt, si l'on en excepte ses romans : des venaisons enfin aptes à satisfaire mon appétit. »

victoire à la Pyrrhus



[p allus. au roi Pyrrhus 1er d'Épire, qui vainquit les Romains, mais dont l'armée fut décimée] victoire obtenue au prix de lourdes pertes. « Une victoire oui, mais une victoire à la Pyrrhus, qui fragilise dangereusement la démocratie. »

lordose

lordose



cambrure du bas de la colonne vertébrale (=creux des reins).
cez les mammifères femelles non-primates, la lordose est un réflexe sexuel (l'augmentation de la courbure du dos facilitant la copulation).
la lordose devient pathologique lorsqu'elle est excessive (=hyperlordose).

anglaise

anglaise



boucle de cheveux allongés. « De longues anglaises encadraient ses joues de leurs spirales d'or. » « Soudain elle tourna la tête, faisant danser ses jolies anglaises blondes. »

avunculaire

avunculaire



qui appartient, qui a rapport à l'oncle ou à la tante. Amour, indulgence, sagesse avunculaire. « Nous passâmes une agréable semaine sous le modeste toit avunculaire. »

avunculat : institution sociale selon laquelle le rôle de l'oncle maternel est plus important que celui du père.

apologue



court récit en prose ou en vers, dont on tire une instruction morale. Ex : fables du grec Esope (fondateur du genre), fables de La Fontaine.

avanie



vexation que les Turcs du Levant faisaient subir notamment aux chrétiens pour leur confisquer de l'argent. « J'avais été prévenu de ne me laisser jamais plaisanter par ces Turcs, si je ne voulais m'exposer à mille avanies. »
affront public. Essuyer, subir une avanie. Faire une avanie sanglante à qqn. « Ce refus est pour moi l'avanie suprême. »

probe



d'une honnêteté stricte, irréprochable (=qui fait preuve de probité). Commerçant probe; être probe en affaires. « C'est un homme probe jusqu'à la rigidité, et qui jusqu'à présent a rempli tous ses engagements avec une parfaite exactitude. »

guêpier



nid de guêpes.
situation difficile, affaire fâcheuse, piège.

palangrotte

palangrotte



petite ligne à main à plusieurs hameçons, utilisée surtout en Méditerranée. « Le capitaine jette l'ancre et fait dérouler les palangrottes. »

heaume



casque enveloppant la tête et le visage, muni d'ouvertures pour les yeux, que portaient les hommes d'armes au Moyen Âge.

aporie



contradiction insoluble (du grec "aporia", absence de passage, difficulté, embarras). Les apories du modèle capitaliste.
aporétique : relatif à, issu de l'aporie ; contradictoire. « Aujourd'hui, la réponse sociale à cette question, quelque peu aporétique on en conviendra, est l'échec scolaire. »

Yemanja (ou iemanja)



déesse de la mer (au Brésil), parfois représentée comme une sirène ou une créature fabuleuse émergeant des flots. Protectrice des pêcheurs, mais aussi des mères et des enfants.
Le 2 février, fête officielle de Yemanja, la célébration a lieu à Salvador de Bahia, sur la plage du Rio Vermelho. Initialement nommées "Offrandes à la mère de l'eau", les festivités se sont fait connaître comme "la fête de Iemanja" : la population se réunit sur la plage dès le matin, danse au son des tambours et des chants africains, puis font leurs offrandes à la mer. La fête de Iemanja est très populaire, et y participent des milliers de personnes: Blancs et Noirs, riches et pauvres, Brésiliens ou étrangers.

yacana



en langue nahuatl, signifie conduire, diriger quelqu'un, gouverner, commander.

oppidum

oppidum



ville fortifiée; fortification généralement située sur une hauteur à l'époque romaine et gallo-romaine. « À l'époque gauloise, le quartier de Fourvière, qui domine la ville, avait été aménagé en oppidum. » « La commune d'Opio (Alpes-Maritimes) tient son nom de l'oppidum qui s'y dressait autrefois, »

Blitz



nom donné à la campagne de bombardement de l'Angleterre (Londres en particulier) par la Luftwaffe, l'aviation allemande, entre 1940 et 1941.

étiologie



discipline qui a pour objet la recherche des causes. « L'étiologie et l'épistémologie d'Aristote. »
étude des causes des maladies; ces causes elles-mêmes. L'étiologie des septicémies, de la tuberculose; l'étiologie des névroses; une maladie d'étiologie inconnue ; l'étiologie du cancer. « Il traîne un violent rhume de cerveau et ne se lasse pas d'en esquisser l'étiologie : "Nous habitons dans un trou. La maison est mal exposée". »

bernique

bernique



mollusque gastéropode, à coquille conique, sans opercule, qui vit fixé aux rochers (=patelle ou "chapeau de chinois").
fig: « seule une poignée d'irréductibles subsiste, comme bernique sur son rocher. »
pop.: interjection exprimant la déception.

LP

LP



[de l'anglais "Long Play"] enregistrement longue durée sur disque vinyle 33 tours.
EP : "Extended Play" ou "super 45 tours", enregistrement d'une durée à mi-chemin entre le "single" (2 titres) et le "LP" ou album.

l'Arlésienne



nouvelle d'Alphonse Daudet, extraite des Lettres de mon moulin, dont est tiré un mélodrame mis en musique par Georges Bizet en 1872.
Frédéri, garçon de bonne famille, est amoureux fou d'une jeune fille de la ville d'Arles, rencontrée aux arènes. Ses parents consentent au mariage jusqu'à ce que le gardian Litifio, amant jaloux, leur révèle sa liaison avec leur future belle-fille. Frédéri doit renoncer au mariage, mais ne peut oublier l'Arlésienne et finit par se donner la mort.
L'Arlésienne, dans sa thématique d'amour fatal et de mort, évoque déjà Carmen.

par ext.: chose dont on se préoccupe beaucoup, mais qui n'apparaît jamais. En effet, bien qu'au centre de l'intrigue, l'Arlésienne n'apparaît jamais sur la scène.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 (2794 mots)