Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)

matutinal



littér.: qui appartient au matin. « Cette messe matutinale était singulièrement mélancolique dans l'oratoire qui n'était éclairé que par des cierges ; paresses matutinales ; rendez-vous matutinaux ; étoile matutinale »
matutin, matutineux : « le gris de perle matutineux d'un paysage avant la montée dans le ciel du soleil ; L'étoile matutine »
matutinalement = matinalement.

avalaison

avalaison



torrent formé par de grosses pluies ou par la fonte subite des neiges (=avalasse). « Impossible de s'aventurer sur ces nappes mugissantes et ces impétueuses avalasses, brisées en mille remous où se creusaient des gouffres. »
p. ext.: amas de pierres entraînées par cette chute d'eau.
mar.: vent d'aval ou vent du large qui souffle sans interruption pendant plusieurs jours.
pêche : descente des poissons de l'amont vers l'aval, pour atteindre les eaux maritimes.

cacochyme



qui est d'une santé fragile. Vieillard cacochyme.
p. métaph.: suranné et sans force. Le véhicule cacochyme.
p. anal.: il n'y a pas d'arbres plus laids : ils ont toujours l'air cacochyme et amputé.
un cacochyme = un vieillard

casuistique



étude de faits particuliers afin d'aboutir au dégagement de lois générales. Rendue célèbre par les jésuites.
tendance à argumenter avec une subtilité excessive, notamment sur les problèmes de morale.

cloaque



poche d'eaux sales et stagnantes où croupissent des ordures (=égout).
endroit très sale, malsain. « Cloaques industriels. Le peuple, celui qui se pourrit dans le cloaque des faubourgs... »
foyer de corruption morale ou intellectuelle. « La vie est un cloaque où tout être patauge. »

docétisme

docétisme



hérésie des premiers siècles de l'Église, qui niait la réalité de l'Incarnation. Pour les docètes, Jésus n'a pas eu de corps physique, et la crucifixion est une illusion.

égotisme



culte du moi, intérêt excessif porté à sa propre personnalité

épitôme (=épitomé)



abrégé d'un livre, d'une histoire. Jusqu'ici les traductions de ce chef-d'oeuvre ont été moins de véritables traductions que des épitômes ou des amplifications paraphrasées.
précis d'histoire sainte ou d'histoire grecque rédigé en latin et servant autrefois de manuel aux élèves débutant en latin. « On me mit au latin et je fus classé parmi les élèves ayant expliqué l'épitome ».
p anal.: « il a une petite plantation sur laquelle il a réuni tout ce qu'on cultive d'utile et d'agréable dans ces états. On peut le dire, son jardin et sa terre sont un épitome du continent. »

jocrisse



personnage de comédie, type du valet bouffon, crédule et maladroit. Faire le Jocrisse.
p. ext.: benêt qui se laisse duper. Un jocrisse.

carmagnole

carmagnole



veste étroite, à collet sur les épaules, revers courts, nombreux boutons, courtes basques, adoptée en particulier par les révolutionnaires. « Des spectateurs en carmagnole percée, la pique sur l'épaule. »
révolutionnaire fanatique portant la carmagnole. « Robespierre aurait préféré la collaboration des bourgeois à celle des sinistres carmagnoles déchaînées par Danton. »
chant et ronde révolutionnaires. « Les neuf muses, seins nus, chantaient la Carmagnole. »
fig.: faire danser la carmagnole à qqn. = se débarrasser de qqn, en particulier en le guillotinant.

litote



expression qui consiste à dire moins pour faire entendre plus (exemple: je ne te hais point = je t'aime)

pamphlet



écrit satirique généralement court et violent, dirigé contre qqn ou qqch (=libelle, diatribe). Pamphlet incendiaire, piquant, virulent; pamphlets électoraux. Écrire un pamphlet contre qqn. « Le "J'accuse", immortel pamphlet de Zola qui marqua l'affaire Dreyfus. »

prodrome



(vieilli)exposé préliminaire à l'étude d'une science; introduction à un traité d'histoire naturelle (=préface, préambule, prolégomènes). « Dans son Prodrome, il énuméra près de 20000 espèces d'invertébrés fossiles. »
(pathol.) signe avant-coureur d'un malaise, d'une maladie (=symptôme). « Les prodromes d'une maladie de coeur. » « Un prodrome bouleversant de quelque mal honteux. »
fait qui présage un événement, qui constitue le début d'un événement. « Les prodromes d'une amitié naissante. » « Au début du siècle apparaissaient les prodromes de la guerre. »

prosélytisme



zèle déployé pour répandre la foi, pour faire des adeptes, des prosélytes.
p.ext: zèle déployé pour convertir autrui à ses idées, pour tenter d'imposer ses convictions. « Rien ne me choque plus que le prosélytisme et ses moyens, toujours impurs. »

tautologie



répétition d'une même idée en termes différents dans certaines formules (=pléonasme). « Au jour d'aujourd'hui. » « Je l'ai vu de mes yeux. » « Monter en haut. »

truisme



vérité trop évidente pour devoir être énoncée (=banalité, évidence, lapalissade). « Les anciens méritent le respect, voilà un truisme qu'il n'est pas inutile de rappeler. »

vénal



prêt à se vendre pour de l'argent, facilement corruptible.
qui s'acquiert à prix d'argent.

ceste

ceste



ancien gant de combat, ancêtre du poing américain. Ceste de fer; être armé du ceste.
litt.: ceinture. « Le ceste du manteau royal. »
p. métaph.: « Les dures étreintes laissent un ceste bleu sur ta nudité. »
ceste, ceston de Vénus. Ceinture de Vénus, qui donnait la grâce, les attraits séducteurs à celles qui la portaient. « Elle portait le ceste, une ceinture magique offerte par Zeus, qui ravivait l'amour de son époux volage. »

landerneau



commune du département du Finistère.
"Cela va faire du bruit dans Landerneau" : expression utilisée lorsqu'un événement provoque un grand émoi dans un milieu clos. Par extension on appelle "Landerneau" un milieu élevé et difficile d'accès. « Le landerneau des grands restaurateurs ; Le Landerneau culturel ; le Landerneau économique. »

reître



autrefois, cavalier allemand payé par la France comme mercenaire.
guerrier brutal et grossier; homme qui se complaît dans la violence et la grossièreté (=soudard). « Tu me chasses? Ce reître irrité que tu attendais, est-ce ma faute si je ne lui ressemble pas? » « J'arrivais à lui faire convenir que son Herbert avait toujours été pas mal reître, plus gentilhomme de nom que de façons. »
vieux reître : homme d'expérience, homme rusé (=vieux routier). « Deux vieux reîtres comme nous mèneront la barque à bon port, dit Bertrand. »

pléonasme



= tautologie. Ex: "monter en haut".

regimber



ruer en refusant d'avancer (parlant d'un cheval). « Se laisser conduire comme un cheval et un mulet, et plus docilement encore, parce que ces animaux regimbent sous l'éperon. »
se montrer récalcitrant. « Cessez de regimber! Il regimbe contre votre complaisance. Il est inutile de regimber. »

ratafia

ratafia



liqueur préparée en faisant macérer, dans de l'eau-de-vie additionnée de sucre, des fruits ou des substances végétales. Ratafia d'anis, de cerise, de coing, « Son petit verre de ratafia bu, il en vida un second. »
ratafia de champagne : vin de liqueur préparé avec du moût de raisin et du marc de champagne. « Le ratafia de champagne se boit frais, en apéritif ou en fin de repas. »
pop.: ratafia de grenouilles : eau. « Je ne bois que du ratafia de grenouilles. » « Le semailles sont terminées, vivement qu'il tombe du ratafia de grenouilles. »

coprophage



Qui se nourrit d'excréments. Insecte coprophage.

Habit vert (et épée)



costume officiel d'un académicien (Académie Française)

Course à l'échalote



Epreuve de course du genre comique où les concurrenrs se tiennent par le fond de la culotte.
Au sens figuré, le participant est contraint de courir par celui qui le tient. On parle couramment de course à l'échalote lors d'une lutte pour le pouvoir.

Hégémonie



Suprématie politique et militaire d'une ville, d'un État, d'un peuple sur d'autres. Au figuré : domination souveraine exercée sur quelque chose.

organdi

organdi



mousseline de coton légère, claire et apprêtée (=organza).
« Ex : elle l'attendit à la gare: sa robe d'organdi s'épanouissait au soleil. » [habits]

avatar



incarnation du dieu Vichnou ou d'autres divinités de la religion hindoue. « Le sanglier, un des avatars de Vishnou. »
changement, transformation ou métamorphose d'une personne ou d'une chose qui en a déjà subi d'autres (dans l'aspect physique, les opinions etc.)

quadrige

quadrige



char antique attelé de quatre chevaux.
ensemble de quatre chevaux attelés à un char. « Un char traîné par un quadrige de chevaux blancs. »
archit.: motif décoratif sculpté ou gravé figurant un attelage de quatre chevaux.

sarcler



arracher une plante, désherber.

contingence



philos.: manière d'être d'une réalité (être ou chose) susceptible de ne pas être (anton.: nécessité, déterminisme).
plur.: circonstances, données imprévisibles. « Les contingences économiques. »
plur.: faits d'importance mineure. « Mépriser les contingences matérielles. » « Se placer au-dessus des contingences. »

épître (fem.)



fragment de l'Ecriture sainte
lettre.
pièce en vers adressée à quelqu'un. « Une épître interminable de ma cousine. »
(voir "épistolaire")

faîte



sommet. Le faîte de la colline, des montagnes ; parvenir au faîte de la gloire.

magnat



personnage puissant. « Les magnats du pétrole. »

ostracisme



mise à l'écart. « Frapper quelqu'un d'ostracisme. »
attitude hostile d'un ensemble de personnes constituant une communauté envers ceux qui lui déplaisent. « En dix minutes, il subit toutes les manifestations de ce terrible ostracisme du monde parisien. »

pernicieux



Nuisible, qui cause un mal d'ordre physique, moral ou social.

sollicitude



soin plein d'affection. « Il l'aida tout le jour. Il était d'une patience, d'une sollicitude qui la touchaient. »

tribulations



difficultés, mésaventures. « Parvenir après maintes tribulations. »

pétulance



vivacité impétueuse, difficile à contenir (synon: exubérance, fougue). « La duchesse ne fut point insensible à cette politesse, elle modéra la pétulance de son regard. Il papillonne, se démène des bras, des jambes, des yeux, de la tête, avec une pétulance de méridional. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2741 mots)