Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

Une sélection de mots qu'on ne peut pas laisser dormir dans le dico !

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)

campanile

campanile



clocher italien de la Renaissance, le plus souvent construit comme un élément à part entière, ne faisant pas partie de l'église ou de la cathédrale. Il abritait les cloches qui servaient à appeler les fidèles à la prière.

cheviotte



laine du mouton cheviot, abondante et fine.
p. méton.: tissu léger et souple fait avec cette laine. Veston, jaquette, costume de cheviotte, cheviotte rayée. « Un petit complet en cheviotte d'Angleterre ».[habits]

colophane

colophane



résine jaunâtre obtenue par la distillation de la térébenthine, servant à frotter les archets des instruments à corde et entrant dans la préparation d'onguents et d'emplâtres (=arcanson). « D'un brun de colophane virant au noir de poix. L'archet dont il frotta les soies de colophane. »
colophaner = enduire de colophane. « Colophaner le crin d'un archet, une composition typographique. »
colophané => « des mains colophanées. »[couleur]

cornaline

cornaline



pierre de couleur rouge, d'une transparence cornée, utilisée en bijouterie (=agate rouge ou jaune). « Des colliers à rangs septuples de cornaline, de lapis-lazuli, de jaspe sanguin, de perles, d'agates, de sardoines. »
la cornaline guérit les tumeurs et les blessures : dans certaines régions, on croit encore qu'elle arrête les hémorragies nasales.[couleur]

débouquer



mar.: quitter une passe, un détroit, un canal étroits pour déboucher en haute mer.« Ces vents du nord me décidèrent à débouquer par le canal qui est au sud de l'île Marikan »

égruger



réduire en poudre, en menues parcelles à l'aide d'un égrugeoir. « Saupoudrez de sel bien égrugé. »
fig. « Filou! t'a osé dire filou! tu veux donc que je t'égruge? Ces voix en farine qui s'égrugent au moindre souffle. »
p. ext.: user, rogner par le frottement. « L'omnibus égrugeant le pavé »

étrivières

étrivières



courroie fixée de chaque côté de la selle et à laquelle est suspendu l'étrier.
coups d'étrivières = coups donnés avec cette courroie. « Six siècles de scorbut, de fièvre, de presse, de pendaisons, de coups d'étrivières. Fatigué des coups de pied au cul, des bastonnades et des étrivières. »
menacer qqn des étrivières ; donner les étrivières à qqn. « Elle lui ferait donner les étrivières pour son impertinence... »

embosser



s'installer dans une position solide. « Marie Duvalle, embossée ce matin-là derrière la fenêtre de la salle à manger. »
s'abriter, s'envelopper. « Il rabattit son chapeau sur ses yeux, s'embossa à l'espagnole dans un manteau de couleur sombre, et sortit de l'hôtel à pas de loup. »

euscarien

euscarien



basque. « Des lettres écrites en langue euskarienne. » « Les Basques, qui s'appellent eux-mêmes les Euskariens, c'est-à-dire "le peuple qui précéda", sont un des plus vieux peuples du monde. »

tournière

tournière



espace réservé en bordure d'une terre labourée ou cultivée pour pouvoir tourner la charrue ou une machine agricole (=chaintre). « Vous enverrez deux hommes pour faire la tournière et couper les épines, avant cinq heures. »

grouillot



jeune employé de la Bourse chargé de porter rapidement des ordres d'achat ou de vente. « Je fis comme simple grouillot, mon apprentissage des choses de l'argent. »
apprenti, débutant. « Il en revenait au temps où il était grouillot au journal Le Matin. »

halophile



qui vit dans les milieux salés. Algue, bactérie, plante halophile

hercher

hercher



rouler à bras les wagonnets transportant le minerai au fond des mines. Hercher de la houille. « Les enfants trop jeunes ou trop faibles pour hercher sont employés comme galibots. »
hercheur = ouvrier dont le métier est de hercher.

haro

haro



[vx.] cri poussé par la victime d'un flagrant délit pour attirer l'attention, et qui rend obligatoire l'intervention de ceux qui l'entendent pour faire cesser le délit et arrêter le coupable. Faire haro sur qqn. « Ce vieux cri de "Haro!", qui jadis faisait accourir les passants. »
clameur de haro : clameur poussée par qqn pour attirer l'attention sur le coupable d'un forfait.
fig.: manifestation bruyante d'hostilité contre qqn. « Il se fit une clameur de haro sur la mauvaise foi du commerçant. »
litt.: terme servant à désigner à la réprobation générale. Haro sur l'intelligence! Haro sur le lobbying. Haro sur le bobo.
expression ou manifestation d'indignation, de réprobation (envers qqn ou qqc. qu'on désigne comme responsable). Affronter le haro. « Un haro général s'élève contre lui : Il a, le malheureux, mangé l'herbe d'autrui! »
crier haro (sur qqn ou qqc.) : désigner qqn (ou qqc.) à la réprobation générale en le faisant passer pour coupable. « Dès qu'il eut parlé, tout le monde cria haro sur lui. »
(crier) haro sur le baudet (p. allus. à la fable de La Fontaine Les animaux malades de la peste) : locution utilisée pour désigner un innocent à la vindicte populaire (=bouc émissaire). « Si je réussis, qui m'en saura gré? si j'échoue, haro sur le baudet. » « Je ne crois pas qu'on puisse crier haro sur le baudet et englober toute la hiérarchie ecclésiastique dans la même accusation. »

oreillard

oreillard



qui a de longues oreilles.
la gent oreillarde = les lapins.
animal à grandes oreilles

panachure

panachure



bandes, taches de couleurs diverses qui se mêlent à la couleur principale. Panachures d'un plumage, des fleurs, des feuilles, des fruits. « Une palette des verts, allant des verts noirs aux verts tendres, en passant par toutes les panachures variées des houx, des fusains, des aucubas. »
panachure (des mammifères) : formation de zones blanches sur le fond coloré de la peau ou du pelage de certains animaux. « Deux souris panachées ont une descendance qui ne comprend que des panachées. Mais cette panachure est variable comme étendue, depuis une simple tache jusqu'à un animal entièrement blanc. »

paralume

paralume



écran plus ou moins opaque destiné à dissimuler à la vision directe les sources de lumière, du néon en particulier. « Seize plafonniers de tubes fluorescents, munis de paralumes. »

Monsieur Loyal

Monsieur Loyal



nom d'un directeur de cirque, passé dans le langage courant pour désigner le maître de la piste, le chef d’orchestre des numéros, particulièrement des entrées de clowns.

beaupré

beaupré



mât placé plus ou moins horizontalement à la proue d'un bâtiment à voiles. Mât, haubans de beaupré

bagad

bagad



formation musicale bretonne inspirée du pipe band écossais. Le bagad est composé de 3 pupitres : biniou bras (cornemuse écossaise), bombarde et percussion.

bissac

bissac



besace ouverte en long par le milieu et fermée par les deux bouts, que portaient les paysans, les compagnons ou les chemineaux. Bissac de toile grise; vider des victuailles de son bissac.
p. métaph. : « la mort a dans son bissac des tours d'un écolier narquois : elle coupe avec des ciseaux la corde du chien qui conduit un aveugle, et l'aveugle est à deux pas d'une fosse ouverte... »

dont acte



acte est pris de ce qui vient d'être dit.
Il est pris bonne note de la chose. « Après cet incident, vous m’avez présenté vos excuses. Dont acte, n’en parlons plus. »

bougnat



tenancier d'un débit de boissons, d'un café. « Nous nous retrouvâmes tous chez un bougnat de la rue Dupeyron. »
le café lui-même. « Nous avons bu un jus avec le cocher dans un bougnat. »

hétaïre



courtisane grecque d'un rang assez élevé. « Aux époques très cultivées et très raffinées, au siècle des hétaïres en Grèce... »
p. ext., littér.: femme vénale (=prostituée). « La chambre rose, à falbalas dignes d'une hétaïre. »

loi de Murphy

loi de Murphy



principe décrit par l'ingénieur américain Edward A. Murphy Jr., selon lequel "tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal".
en ingénierie , la loi de Murphy est une règle de conception sécuritaire qui préconise l'élimination en amont de toute éventualité de mauvaise utilisation.
prise au pied de la lettre, c'est un principe de pessimisme appelé familièrement "loi de l’emmerdement maximum".

touloupe

touloupe



(fém.) vêtement en peau de mouton porté en Russie par les paysans. [habits]

condottiere



(plur.: condottieri) chefs des compagnies de mercenaires, se mettant, par contrat (condotta), au service des princes ou des villes (dans l'Italie du Moyen Âge et de la Renaissance).
p. métaph.: aventurier.

larmes

larmes



traînées que le vin laisse le long de la paroi d’un verre, permettant de juger sa texture (=jambes). « Les larmes de vin sont éloquentes sur le contenu du verre. On dit qu'elles reflètent l’âme du vin. »

bossuer



faire des bosses (=bosseler). Bossuer une vieille bassine à coups de pierres. Il mangeait, à grosses bouchées qui lui bossuaient les joues. Pavé bossué. Front bossué.

prométhéen

prométhéen



relatif à Prométhée, héros grec qui déroba le feu aux dieux. Mythe prométhéen. « L'inépuisable génie grec a su donner son modèle à l'insurrection. Et quelques-uns des traits prométhéens revivent encore dans l'histoire révoltée que nous vivons. »
litt.: caractérisé par le désir de se surpasser, le goût de l'effort et des grandes entreprises, la foi dans la grandeur humaine. « Ivre de sa puissance prométhéenne, le monde occidental a longtemps ignoré les conséquences de son mode de vie. »
immense, énorme, titanesque. Rire prométhéen ; fanfare prométhéenne.

cliffhanger

cliffhanger



de l'anglais "pendu à une falaise", désigne une fin ouverte visant à créer un fort suspense (dans un film ou un roman). On dira qu’il y a cliffhanger quand un récit s’achève avant son dénouement, à un point crucial de l’intrigue, quitte à laisser un personnage dans une situation difficile. Ce type de fin, très fréquent dans les feuilletons, implique souvent que le récit ait une suite. « Le cliffhanger de ce premier épisode captive le téléspectateur et le pousse vers le "binge watching". »

coquemar

coquemar



bouilloire de terre ou de métal, munie d'une anse et parfois d'un couvercle, d'un bec et de trois pieds. « Un coquemar de terre brune laissait fuser une fine vapeur de son couvercle. Un coquemar de fonte pendu à la crémaillère. »
p. méton.: contenu d'un coquemar. « Des décoctions d'écorce de saule, dont un grand coquemar bouillonnait sur le feu. »

palangre

palangre



(pêche) corde ou grosse ligne à laquelle sont suspendues des lignes munies d'hameçons, qui peut reposer sur le fond ou être soutenue par des flotteurs. « Des palangres de plusieurs kilomètres de long, avec des centaines d'hameçons. »
palangrier = navire armé pour la pêche à la palangre.

néoplasie

néoplasie



(littéralement : nouvelle croissance) désigne une formation nouvelle (néoplasme) par prolifération cellulaire (=tumeur, cancer).
néoplasme : tissu morbide résultant d'une néoplasie. P.ext.: tumeur, cancer.
fig.: « L'homme, néoplasme de l’évolution, dont les métastases peuvent s'observer en tous points du globe. »

cagot



personne misérable appartenant à un groupe proscrit pour des raisons mal définies (lèpre, etc.).
qui montre une dévotion outrée, généralement mal comprise ou hypocrite. « Je ne sais quelle conjuration de cagots et de vieilles filles a pu réussir, en deux siècles à discréditer le mot plaisir. »
qui manifeste ou dénote du fanatisme religieux, de la bigoterie hypocrite.

hagio



préfixe (du grec hagios = saint) servant à former des mots en relation avec les saints issus de la religion.

orant

orant



archéol.: figure symbolique représentant un personnage généralement féminin, debout, les deux bras étendus dans le geste de la prière. « Vierge orante. Les orantes de l'Acropole. »
figure peinte ou sculptée, au Moyen Âge et à la Renaissance, représentant un personnage dans l'attitude de la prière (=priant).
adj.: « deux anges orants. »
litt.: personne en prière. « Les expressions simples et concentrées de ces orantes recueillies devant la croix, dégageaient une saveur religieuse réelle. Les trois orantes commencèrent, à genoux sur des mottes de terre, les prières du chemin de la croix. »
adj.: « les mains orantes, jointes par-dessus les cheveux. »

comédon

comédon



[du latin comedo, « mangeur », la matière sébacée qui le constitue étant réputée manger la peau] petit bouton contenant du sébum, au sommet noir (point noir) ou blanc (point blanc). « Les points noirs, que l'on appelle des comédons ouverts, sont le cauchemar de dizaines de millions d'adolescents. »

bruxisme



syn. de grincement de dents.
Il peut être diurne et conscient mais, aussi et surtout, nocturne et inconscient. Il est fréquent et physiologique durant l'enfance, où son rôle est l'usure des dents de lait. Il est problématique chez l'adulte.

haquet

haquet



charrette étroite et longue, dépourvue de ridelles, et servant essentiellement au transport des tonneaux. « Le marchand de tonneaux, avec son haquet attelé et le cheval allant au petit pas et les tonneaux sur le haquet »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)