Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Voyagistes : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2534 mots)

satyriasis



exagération morbide des désirs sexuels de l'homme (=nymphomanie de l'homme).
satyriase (=satyriasique) = atteint de satyriasis.

rabioter



pop., fam.: prendre pour soi ce qu'on est chargé de distribuer, ou rogner sur la part des autres. « Il m'a encore rabioté deux francs sur mon compte. »
arg.: s'approprier indûment quelque chose, ou faire de petits profits illicites. « Le cuisinier de la caserne y rabiote sur tout! »
rabiot = ce qui reste, ce qui est en supplément

insula

insula



antiq. rom.: habitation de type collectif, destinés aux foyers modestes (lointain ancêtre de nos HLM).

patache

patache



mar.: bâtiment léger servant à divers usages.
bâtiment léger employé au 19è s. pour porter des ordres, ou comme éclaireur pour les grands navires. Nous étions amarrés au fond du bassin parmi les vieilles bailles, les vieilles pataches, et le Pathless, un grand trois-mâts dont l'étambot, curieusement encorbellé, nous dominait en plein.
p. ext.: vedette qui amène les douaniers à bord des navires sur rade. J'étais sur la jetée pour voir rentrer la patache de la douane.
petit bâtiment, souvent en mauvais état, faisant le service du courrier et des passagers. La patache qui faisait le service entre Bastia et Toulon, me reçut à son bord.
p. ext. Vieux bateau. L'autre grand bateau, une patache pourrie, appartenait à Rouget.
p anal.: mauvaise diligence à deux roues, mal suspendue, et dans laquelle on voyageait à peu de frais. Les diligences de Châteauroux à Orléans étaient d'affreuses pataches.
fam. vx. : mauvaise voiture privée ou publique, inconfortable et de modèle désuet.
★ patachon : conducteur d'une patache (diligence). Toujours en route, il était réputer mener une vie déréglée et boire beaucoup, d'où l'expression "mener une vie de patachon".

baptismal



qui se rapporte au baptême.
robe baptismale = robe de couleur blanche, symbole de l'innocence, dont on revêt souvent les enfants pour la cérémonie du baptême.
baptismal => p. ext.: pur, serein, exempt de trouble. « Azur baptismal ; la clarté baptismale du matin. »
fonts baptismaux = petit bassin qui contient l'eau du baptême
tenir un enfant sur les fonts baptismaux = lui servir de parrain ou de marraine.

fonts

fonts



(plur.) bassin placé sur un support dans lequel se trouve l'eau bénite dont on se sert pour baptiser. Fonts baptismaux. Les fonts, en pierre, dans leur naïve et rude nudité.
tenir un enfant sur les fonts = en être le parrain ou la marraine. « Sonia était sa filleule. C'était lui qui l'avait tenue sur les fonts de baptême. »

poitrinaire



qui est atteint de tuberculose pulmonaire (=phtisique, tuberculeux). « Cette expression de langueur ardente dont s'idéalise tout visage de poitrinaire. »
p. métaph.: « un orgue poitrinaire qui toussait les débris d'une polka démodée. »
qui caractérise ou évoque cette maladie. « Le pauvre Pernin, figure poitrinaire, était un pauvre jeune homme pâle. »
fig., péj.: qui manque de combativité, d'énergie, de vigueur. « Les peintures poitrinaires des romantiques. Lamartine et son lyrisme poitrinaire. »

clairaudience

clairaudience



faculté d’audition paranormale. Le phénomène se manifesterait généralement par un sifflement dans l'oreille gauche suivi de signaux sonores de style morse ou plus précisément comme une voix donnant des informations.

ragusain



habitant de Dubrovnik, connue sous le nom de Raguse jusqu'en 1808.

appariteur



officier public au service d'un magistrat romain; en particulier, garde attaché à la personne d'un tribun.
p. anal.: garde chargé de la protection d'un haut personnage : « Des commissaires étaient venus avec lui pour le protéger. Ces appariteurs ne furent point reçus d'abord par la maison militaire. »
huissier attaché à une institution universitaire.
personne mandatée par le Conseil municipal dont la mission est la pose des affiches municipales, appartenant à la commune.
fig. : « L'ancien testament est l'appariteur et le fourrier, et le préparateur et l'annonciateur du nouveau testament. »

hypallage



figure de style consistant à attribuer à certains mots d'une phrase ce qui convient à d'autres mots de la même phrase. « "Ils avançaient, obscurs dans la nuit solitaire", fameuse double hypallage virgilienne. »

tracassier



qui s'emploie, par une attitude tatillonne et mesquine, à susciter des difficultés, des ennuis à autrui. « Une femme vaine, tracassière, acariâtre. »

fiel



liquide amer, verdâtre, contenu dans la vésicule biliaire.
bile des animaux de boucherie, de la volaille, etc.
p. ext. substance amère. « Boire le vinaigre et le fiel. »
peint.: fiel de boeuf = liquide vert servant de fixatif pour les dessins au crayon que l'on veut enluminer.
expr. fam.: « Comment, pas vrai? attends, fiel de corbeau! »
fig.: sentiment d'amertume, de douleur. « Le fiel des rancunes; boire à la coupe de fiel; goûter le fiel avant le miel. Vous m'abreuvez de fiel et d'absinthe, vous rouvrez toutes mes blessures. Se nourrir de fiel, boire chaque matin un calice d'amertume. »
animosité plus ou moins sourde, haine contre quelqu'un ou quelque chose. « Le fiel des envieux; une âme, une satire pleine de fiel; des regards chargés de fiel; avoir le fiel à, dans la bouche; épancher son fiel. Je n'ai jamais senti dans mon coeur de fiel pour l'émigré. Donnant libre cours au fiel qui l'étranglait. »
sans fiel = sans aucune méchanceté.
n'avoir pas plus de fiel qu'un pigeon (le foie du pigeon ne contient pas de fiel). « Elle avait le coeur sur la main et pas plus de fiel qu'un pigeon. »
fieller = écrire avec fiel. « Il avait fiellé des articles nombreux contre les turpitudes et les hontes du règne. »

billon

billon



alliage de cuivre et d'une faible dose d'argent, dont était faite la monnaie de même nom. Des pièces de cuivre ou de billon.
monnaie faite de cet alliage. Monnaie de billon.
arg.: menue monnaie; fam., ferraille.
p. méton.: lieu réservé à la refonte des pièces de monnaie défectueuses. Mettre, envoyer au billon.
p. métaph.: tout ce qui, aux yeux de quelqu'un, est sans valeur, digne d'être rejeté. Porter, mettre qqc. au billon (=mettre au rebut). « être la monnaie de billon de qqn. »

nescience



littér.: absence de savoir, de connaissance (=ignorance, méconnaissance). « Les paysannes croyantes sont dégrevées du poids affreux du doute, elles possèdent la nescience presque absolue du Mal. »
nescient : qui ne sait pas, qui ignore.

digitigrade



animal qui marche en appuyant ses doigts sur le sol (contrairement au plantigrade). Ex: loutre, mangouste, moufette, marte, chat, civette, hyène, chien.
p. ext.: qui caractérise un animal digitigrade. Passage de l'allure plantigrade des reptiles actuels à une allure digitigrade.

ormeau

ormeau



jeune orme. Haie d'ormeaux. « Le clair carillon s'envolait sous les petits ormeaux du chemin de halage. »
orme champêtre. Des ormeaux, ces pauvres ormeaux classiques, dédaignés des poëtes de nos jours, et bien déchus du haut rang où la rime les avait mis! Près le débarcadère une allée de vieux ormeaux à tronc large, à branches diffuses, sous lesquels des fillettes dansent au son du violon.
p. méton.: bois de cet arbre. « Des sabots d'aulne ou de hêtre pour les hommes, d'ormeau ou de noyer, fibre plus noble, pour la femme. »
mollusque marin gastéropode, comestible, à coquille aplatie et nacrée (= haliotis, haliotide, oreille de mer). « On retourne les pierres à marée basse pour chercher des ormeaux haliotis. »

sardonique



rire, sourire sardonique => se traduisant par une forte contraction des muscles de la face donnant à la bouche une expression acerbe et moqueuse. « Un sourire sardonique errait sur les lèvres du docteur Maugredie, esprit distingué, mais pyrrhonien et moqueur. »
p. méton.: « la bouche sardonique et les yeux froids de ce vieillard dodeliné par les vices. »
pathol.:.rire, rictus sardonique = rictus convulsif, contraction involontaire des muscles de la face qui s'observe dans certaines affections graves (notamment le tétanos) et qui donne l'impression d'un rire forcé dans un faciès grimaçant (= rire, spasme cynique). « Un rire sardonique voltigeait sur ses lèvres pâles, interrompu de temps à autre par un claquement de dents fiévreux. »
p. méton., péj.: qui traduit une expression de moquerie, une intention railleuse ou sarcastique, amère ou méchante. « Ricanements sardoniques; regards sardoniques. Une étrange contradiction subsistait toujours malgré lui entre ses pensées et ses paroles; jamais pensées plus magnifiques et élevées; jamais paroles plus sardoniques et basses. »
[en parlant d'une pers.] ironique, moqueur. « Méprisante et sardonique, elle le traitait de "pauvre malheureux!" »

palingénésie



de palin, "nouveau", et genesis, "génération", "naissance".
régénération, renaissance, résurrection.
retour éternel des mêmes événements, la renaissance des mêmes individus dans l’humanité, ou l’accès de l’âme à une vie supérieure.
p.anal.: transformation profonde et salutaire d'un individu ou d'un groupe d'individus qui s'apparente à une totale renaissance. « Ma convalescence merveilleuse fut une palingénésie. Je renaquis avec un être neuf, sous un ciel neuf et au milieu de choses complètement renouvelées. »
doctrine selon laquelle l'histoire des peuples est la reproduction d'une même suite de révolutions dont la succession tend à réaliser une fin générale et providentielle de l'humanité.
palingénèse = apparition, chez l'homme ou l'animal, de caractères morphologiques hérités d'ancêtres éloignés et qui n'étaient pas manifestes chez les individus des générations intermédiaires.
palingénésique : qui concerne la palingénésie. « Les dogmes palingénésiques. »
p. plaisant.: propre à refaire, à reconstituer un homme. « Un dîner palingénésique. »
adepte de la palingénésie. « Les palingénésiques, mythiques et autres panthéistes, qui croient échapper au formidable anathème... »

gymkhana

gymkhana



ensemble d'épreuves en voiture ou à moto, où les concurrents doivent parcourir un itinéraire compliqué de chicanes et d'embûches. « Un gymkhana automobile a été disputé sur le quai de Bandol devant une foule considérable. »
fam.: parcours hérissé de difficultés. « Quel gymkhana j'ai dû faire pour te rattraper ! »

fontange

fontange



nœud de rubans dans les cheveux mis à la mode au 17ème s. par Mlle de Fontanges. Coiffure à la Fontange.
p. ext. (souvent au plur.) : coiffure faite de mousseline, de dentelle et de rubans, montés sur fil d'archal. « Ses cheveux grisonnent sur les fontanges. »

trille



ornement musical réalisé par la répétition, rapide et alternative, d'une note principale avec une note auxiliaire supérieure d'un ton ou d'un demi-ton, produite par un instrument de musique ou par la voix (=tremblement, trémolo).
tout bruit ou son évoquant cette exécution musicale. « Aucune lueur ne révélait que ce fût l'aube, mais seulement ce trille interrompu de merle. »
triller = exécuter un trille. Triller des points d'orgue. « Une alouette suspendue au-dessus de la lande, trillait dans un frisson d'ailes, se taisait brusquement, tombait à pic, sa chanson cassée comme un fil. »

cor

cor



nombre de pointes de la ramure d'un cerf (=andouiller). Cerf huit-cors, dix-cors, etc. « A 5, 6 ans le cerf devient un dix cors. »

matité



qualité de ce qui est mat. Matité de la chair, de la peau, du teint. Les villages deviennent d'un brun rouge qui les incorpore à la terre. L'ensemble a déjà cette matité de couleurs qui ira s'accentuant jusque dans la Biscaye.
qualité d'un son qui est mat. « La matité de sa voix. La sonorité des jeux bouchés de l'orgue est sourde, cotonneuse et contribue par sa matité à la variété de timbres qui est une des richesses de l'instrument. »

gluau



planchette ou branche menue enduite de glu, utilisée pour prendre les petits oiseaux. « Au pied de l'arbre nous avions placé des gluaux, et nous guettions, le cœur battant, le premier petit oiseau qui allait s'y laisser prendre. »

lagomorphes

lagomorphes



ordre de mammifères constitué notamment des léporidés (lièvres, lapins). « Viandes de volaille et de lagomorphes. » « Attention à ne pas confondre l'ordre des lagomorphes avec celui des rongeurs. »

mulon

mulon



petit tas en forme de meule. Mulon de sable. « La construction ne consistait qu'en un petit mulon formé de tronçons d'arbres, revêtu d'écorce de bouleau. »
petit tas de foin (=meulon). « C'était la saison des foins, et à travers une vapeur blanche, je voyais les mulons qui bordaient le chemin. »
petit tas de sel tiré des marais salants. « Les sauniers "tirent le sel" et l'entassent en mulons. »

banneret

banneret



chevalier banneret, seigneur banneret ou, p. ell., banneret = celui qui, ayant un nombre suffisant de vassaux, a droit de lever bannière, c'est-à-dire de former avec eux une compagnie en vue du combat. « Les chevaliers bacheliers, qui contrairement aux chevaliers bannerets n'avaient pas assez de vassaux ni d'argent, ou qui étaient trop jeunes encore pour lever bannière... »

coupellation



opération pratiquée dans une coupelle et consistant à isoler les métaux précieux des métaux auxquels ils sont alliés, par oxydation de ces derniers à l'air chaud.

goémon

goémon



ensemble des algues marines ramassées sur les plages (goémon de laisse) ou coupées à marée basse (goémon de coupe), servant notamment à la production d'engrais (=varech). Ramasser le goémon. « L'air froid était rempli de la senteur âcre du goémon. »
goémon d'épave : goémon rejeté à la côte par la mer. « Le goémon d'épave, masses déracinées et rejetées par le flot, que les femmes recueillent et transportent pour amender les champs. »

goémonier : homme, bateau qui fait la récolte du goémon« . La fumée légère qui monte des tranchées des goémoniers. »

cantharide

cantharide



coléoptère de couleur vert doré, d'aspect brillant, dégageant une odeur forte et pénétrante. « La rose du matin qu'orne la cantharide, brillante comme une émeraude. »
p. méton.: préparation à base de cantharides desséchées et pulvérisées, employée autrefois comme vésicant et comme aphrodisiaque. Extrait, huile, teinture de cantharide.
p. métaph.: « la jalousie, cantharide pour les nerfs exacerbés des mâles... »

caïque

caïque



petite embarcation à voiles ou à rames, suffisamment légère pour être remontée sur la plage à l'aide d'un cabestan. « Un caïque à deux paires de rames. »
embarcation à voile, motorisée, appréciée des plaisanciers pour son confort et sa construction en bois. « Une luxueuse petite caïque de type goélette de construction traditionnelle en bois. »
oiseau de la famille des Psittacidae. Caïque à ailes noires.

rosière

rosière



jeune fille à laquelle on décerne solennellement, dans certaines localités, un prix de vertu symbolisé par une couronne de roses, et une récompense. « C'était un malheureux qui avait épousé une de ces rosières que les municipalités dotaient dans les grandes occasions. »
p. ext., et qqf. p. iron.: jeune fille vertueuse, candide. « Je sais bien que je n'ai plus vingt-cinq ans et je ne pose pas pour la rosière, mais on garde sa petite coquetterie tout de même. »
adj.: « je m'endormais la conscience toute rosière »
rosier [créé par Maupassant pour sa nouvelle: Le Rosier de Mme Husson] jeune homme vertueux et naïf. « Le combat terrible livré dans l'âme du rosier entre le mal et le bien, l'attaque tumultueuse de Satan, ses ruses, les tentations qu'il jeta en ce coeur timide et vierge? »

lithosphère



enveloppe solide, rocheuse, discontinue qui constitue la croûte terrestre.

troll



[internet] (issu de l'anglais "trolling" : pêche à la traîne).
action de nature à créer une polémique en provoquant les participants d'un espace de discussion (de type forum, newsgroup ou wiki). Le mot désigne également un utilisateur qui a recours a ce type d'action.
message polémique ou excessivement provocateur, et dénué d'intérêt per se.
par ext.: débat conflictuel dans sa globalité. Les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de "trolls" que de "trolleurs".

mirepoix

mirepoix



préparation à base de légumes, d'aromates et parfois de jambon ou de lard, généralement coupés en petits dés, qui entre dans la confection de certaines sauces ou qui sert à accommoder une viande ou un poisson.
p. méton.: sauce contenant cette préparation. « Faites cuire le foie gras dans une mirepoix, avec un verre de madère. La mirepoix est une sauce que l'on ajoute aux viandes ou aux poissons pour en augmenter la saveur: => Sauce mirepoix. »

sagaie

sagaie



lance ou javelot de peuplades primitives utilisé à la chasse et à la guerre. Coups de sagaie; fer de sagaie. « Des pointes de sagaie en ivoire de mammouth. »

parégorique



vx. (médicament) qui calme la douleur. Remède parégorique, un parégorique.
p. métaph.: « Les vertus parégoriques de la méditation. »
élixir parégorique : préparation à base d'opium utilisée contre les coliques et les douleurs intestinales.

décaméron



(par réf. au Décaméron de Boccace) ouvrage construit à partir d'un récit d'événements s'étalant sur dix jours. « Florilège de chevalerie, décaméron d'amour qui charmera les nobles oisivetés des manoirs. »
p. méton.: société dépeinte dans le Décaméron de Boccace ou comparable à celle-ci; société pouvant produire un jeu littéraire du type du Décaméron. « Autour d'une vieille femme, un décaméron de vieillards affreux. Des entretiens galants, des rendez-vous de chasse, des décamérons dans les grands parcs à terrasses. »

le Décaméron de Boccace :
durant la peste qui frappe la ville de Florence en 1348 et dont l’auteur (Boccace) a été témoin, trois jeunes hommes et sept jeunes femmes prennent la décision de s’isoler dans une villa lointaine pour échapper à la peste. Dans ce lieu, pour éviter de repenser aux horreurs vues, ils se racontent des contes les uns aux autres. Ils restent durant quatorze jours dans la villa mais sans raconter d'histoire les vendredis et samedis. Le titre vient donc de ces dix journées de contes. Au total, l'oeuvre se compose de cent récits de longueur inégale.

impétrant



celui qui a obtenu de l'autorité compétente ce qu'il avait sollicité (charge, titre, privilège).
celui qui a obtenu un diplôme universitaire. « Un certificat constatant que l'impétrant est digne, par sa moralité, de se livrer à l'enseignement. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2534 mots)