Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

Une sélection de mots qu'on ne peut pas laisser dormir dans le dico !

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)

goujatisme



goujaterie érigée en système de vie. « Aucun d'eux ne m'avait parlé et le bavardage ne s'était pas ralenti une seconde à mon entrée, le goujatisme contemporain ne comportant pas la déférence pour l'étranger. »

peine-à-jouir



fam.: personne longue à la détente.

pancrace

pancrace



sport de combat grec, permettant au temps des Jeux olympiques antiques quasiment tous les coups, y compris mortels. Le pancrace devrait prochainement revenir dans les Jeux Olympiques, sous une forme revue et corrigée.

douar

douar



au Maghreb, groupement d'habitations, fixe ou mobile, temporaire ou permanent, réunissant des individus liés par une parenté fondée sur une ascendance commune en ligne paternelle. « Douar arabe, nomade, douar de bédouins, douars sédentaires. »
p. anal., fam.: ensemble des personnes composant une famille. « Tout mon douar est à Lyon. »
p. ext. [en milieu colonial] : division administrative de base, en Afrique du Nord.

caroncule

caroncule



petite excroissance non pathologique de chair.
caroncule(s) lacrymale(s) : située(s) dans l'angle interne de l'oeil, visible à l'oeil nu. « Il s'essuie la caroncule, où ne perle aucune larme. »
excroissance de chair située sur le front, la gorge, etc. de certains oiseaux. « La caroncule charnue, de forme conique qui s'élève sur la base du bec supérieur du dindon. De magnifiques coqs, noirs de crête, de caroncule et d'épiderme. »
p. métaph.: « il se dit anarchiste et littérateur, en arborant quelle caroncule de dindon! »

mème

mème



élément culturel reconnaissable (par exemple : un concept, une habitude, une information, etc.), répliqué et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus.
Le terme est apparu et 1976 et provient d'une association entre "gène" et "mimesis" ("imitation" en grec), et d'un jeu de mot avec le français "même".
Les mèmes sont "réplicateurs", comparables à ce titre aux gènes, mais responsables de l'évolution des comportements et des cultures.
L'étude des mèmes a donné naissance à une nouvelle science : la mémétique.

banne

banne



bâche servant à couvrir les marchandises transportées par voitures ou par bateaux, afin de les protéger des intempéries.
toile tendue au-dessus d'un bateau afin de garantir les passagers des intempéries. « Une embarcation étroite, qu'une banne blanche mettait à l'abri des rayons du soleil... »
auvent de toile disposé devant une boutique, ou un café, pour servir d'abri. « Des marquises pour permettre aux clients d'entrer à couvert dans les boutiques, et des bannes de toile pour préserver les marchandises des rayons du soleil. »
grande manne, le plus souvent d'osier, servant généralement à transporter des fruits ou des légumes.
p. métaph. : « quand les éclairs vident les péniches du ciel à grand fracas et déversent des bannes de tonnerre... »
charrette, tombereau. Il voyageait à pied, suivait des sentiers au milieu des blés. « Si par hasard il rencontrait quelque banne, il demandait la permission d'y monter. »
tombereau servant au transport du charbon :« d'interminables convois de vivres et de longues séries de bannes de charbon. »

coudoyer



(vx) toucher, heurter qqn du coude. « Un passant le coudoya, qui ne se retourna même pas pour s'excuser. Nous étions si serrés à table, qu'il était impossible de ne pas se coudoyer. »
passer très près de quelqu'un en le touchant presque (=frôler).« Les négociants et les fonctionnaires marchaient côte à côte; ils se laissaient coudoyer, heurter même et déplacer par de petits employés à la mine pauvre. »
être très proches voisins. « On vivait côte à côte, on se coudoyait, et les gardiens vous confondaient. »
p. ext.: rencontrer souvent quelqu'un ou être en contact habituel avec quelqu'un (= croiser, rencontrer, côtoyer, fréquenter). « Il pensait aux braves gens, riches d'intelligence et de coeur, qu'il coudoyait dans les couloirs. Dans les amphithéâtres de la Sorbonne, je coudoyai des garçons et des filles de tous horizons... Aux dîners de la rédaction, des vétérans, Mallarmé, Huysmans, Villiers de l'Isle-Adam, se coudoyaient autour d'une langouste et d'un bol de crème fouettée. »
exister côte à côte avec (=côtoyer), aller de pair avec. « Elle imposait à Christophe des programmes baroques, où de plates rapsodies coudoyaient les chefs-d'oeuvre. L'adultère, le crime et la faiblesse se coudoient. »

vitrauphanie

vitrauphanie



autocollant destiné à être appliqué sur une vitre, une vitrine, et à être vu de l'extérieur. Mot formé à partir de "vitre" et de la racine grecque phanos : "clair, lumineux, brillant".
Utilisée d'abord pour la réalisation de " faux vitraux", elle sert aujourd'hui à la signalisation, la décoration, et à la communication visuelle en général.

aiguière

aiguière



vase élégant avec anse et bec, pouvant affecter les formes les plus diverses, destiné à contenir de l'eau (parfumée ou non) pour l'ablution des doigts ou des mains généralement après les repas, de l'eau (tiède) pour la toilette, ou de l'eau (fraîche) pour boire, exceptionnellement du vin, du thé. « Aiguière d'argent, d'or, de vermeil. » (=buire)
objet de toilette. « Un esclave, tenant une aiguière d'or et un bassin d'argent, verse une eau pure sur les mains du prêtre d'Homère. »
vase pour la boisson. Des aiguières à long col enserrant des vins inconnus. Une aiguière d'eau fraîche à portée de la main.
objet de décoration.
métaph.: ce qui ressemble à une aiguière par sa forme, sa fonction. « Le jasmin tend ses aiguières, et la garance ses guerres. »

buire

buire



cruche en terre ou en métal, à large panse et de grande capacité, utilisée autrefois pour l'eau, l'huile, le lait, etc.
p. méton.: contenu d'une buire. « Il but une buire d'eau pure. »
p ext.: vase à bec évasé et à anse destiné autrefois à contenir des boissons ou des parfums, et devenu objet de décoration. « Buire d'argent, d'or. »
p. métaph. : « elle plus belle que la plus belle Sarrazine du Soudan! C'est une tourelle d'ivoire! C'est une buire d'argent! »

carcinogène



qui engendre le cancer (=cancérigène). « À l'heure actuelle, on connaît bien l'influence carcinogène du charbon. »

tenir la dragée haute à qqn.



lui faire payer cher ce qu'il demande, le faire attendre. « Je restais maîtresse de l'argent; je lui tenais la dragée haute. »

floralies

floralies



[p. allus. aux fêtes printanières célébrées à Rome en l'honneur de Flore] fête horticole, et en partic., exposition de fleurs. « Les floralies nationales, créées en 1906, sont organisées chaque année dans une ville différente. »

hayon

hayon



panneau de bois amovible servant à fermer l'arrière ou l'avant d'une charrette, d'un tombereau
ensemble lunette arrière/porte de coffre s'ouvrant ensemble. « Coffre à hayon. L'essor du marché des berlines compactes dotées de quatre portes et hayon. »
hayon élévateur : système de plate-forme élévatrice disposé à l'arrière de la caisse d'un camion. Il permet d'y disposer de lourdes charges sans devoir le mettre à quai.

township

township



ghetto réservé aux Noirs au temps de l’apartheid. « Comme tous les townships sud-africains, Soweto a son lot de bidonvilles et de misère. »

suber

suber



synonyme scientifique de liège.
substance végétale dont la transformation aboutit à l'élaboration du liège. « Liste des principes immédiats végétaux : la sève, le tannin, la résine, le caoutchouc, le ligneux, le suber. »
subéreux = qui contient ou qui est constitué par du liège. « Assise subéreuse d'un tronc; écorce, couche subéreuse. Lorsque la couche de cellules subéreuses atteint 2 à 3 centimètres d'épaisseur, on procède à l'exploitation. »
p. anal.: qui a la consistance du liège. « Réceptacles charnus, subéreux ou ligneux. »

gâtine

gâtine



terre inculte et marécageuse
pays de landes et de médiocre culture mal dégagé de la forêt. « La gâtine tourangelle, autrefois couverte d'une vaste forêt. »

hune

hune



plate-forme intermédiaire dans les mâts, servant notamment aux manoeuvres hautes. Le petit havre était endormi. « Quelques navires y étaient mouillés, hunes capelées et sans fanaux. »
hune de tir = tourelle de direction de tir d'un navire de guerre installée au sommet d'un mât.

capeler



(faire) passer par-dessus.
p. ext.: rabattre et attacher par un capelage (une voile). « Capeler le hunier. »
p. ext.: mettre sur soi, revêtir. « Capeler un ciré, une vareuse. »

feuille de boucher

feuille de boucher



couteau de boucher, évoquant par sa forme une feuille format A5, le manche dépassant par le bord long.

emphytéose



bail de longue durée (de 18 à 99 ans) dans lequel le locataire a un droit réel sur l’immeuble ou sur un terrain agricole, c'est-à-dire qu'il peut l’hypothéquer, le louer ou le sous-louer (=bail emphytéotique).

catatonie



forme de schizophrénie caractérisée par des périodes de passivité et de négativisme alternant avec des excitations soudaines. « Tendance à la catatonie. »
catatonique: qui se rapporte à la catatonie, qui dénote de la catatonie. Agitation, démence, syndrome catatonique.
personne atteinte de catatonie. « Comme la plupart des catatoniques, il entend tout ce qu'on dit mais refuse ou est incapable de répondre. »

maravédis

maravédis



ancienne monnaie de billon espagnole de faible valeur. « J'ai mis cinquante mille maravédis dans l'affaire. »
p. ext.: monnaie de peu de valeur. « Cela ne vaut pas un maravédis. » « Je n'en donnerais pas un maravédis. »
fam.: ne pas avoir un maravédis, être sans un maravédis = être sans le sou. « Comme j'étais maintenant sans un maravédis en fouille, je n'avais pas le choix... »

roussin

roussin



cheval de bât, mauvais cheval. « Ils sont très habiles maquignons, ils arrivent à faire d'un vieux roussin une bête fringante. »
âne. « L'âne de la cure était un roussin fort têtu. »

bouilleur de cru

bouilleur de cru



propriétaire autorisé à distiller chez lui, pour sa consommation personnelle, des produits provenant exclusivement de sa récolte. « Autrefois, avant que la loi sur les bouilleurs de cru nous eût spoliés, chacun de nous possédait son alambic. »
p. ext.: défenseur des intérêts des bouilleurs de cru. « J'en demande bien pardon à la Chambre, mais ce n'est ni comme bouilleur, ni comme antibouilleur que je suis à cette tribune. »

non-régression



en informatique, les tests de non-régression ont pour objectif de vérifier que des modifications apportées à une application n'ont pas introduit de défaut sur des parties déjà existantes.

saurien

saurien



taxon regroupant les oiseaux et bon nombre de reptiles vivants.
Il désignait autrefois l'ensemble des lézards et des dinosaures. Les oiseaux, descendant des dinosaures, ont ensuite été inclus à ce groupe.

godet

godet



petit récipient à boire sans pied ni anse (=gobelet, timbale).
arg.: contenu de ce récipient : « un godet de rouge. Il s'est mis une dizaine de godets derrière la cravate. »
p. métaph.: « Tant de gens ont à peine une goutte de poésie dans le large godet de leur existence! »
petit récipient ou réceptacle : « La lampe du chœur brûlait seule dans son godet d'huile jaune. Le fuseau sur lequel s'enroulait le coton pivotait dans un godet de bois. »
petit vase dans lequel on donne à boire aux oiseaux en cage. « Elle versait à boire aux oiseaux dans un petit godet de porcelaine. »
petit récipient servant à recueillir l'huile destinée à graisser les différentes pièces d'une machine. « Les godets graisseurs des cylindres. »
« Les norias sont constituées essentiellement par des chaînes entre lesquelles sont interposés des godets qui contiennent la matière à transporter. »
godet de pelleteuse = extrémité du bras articulé, servant de pelle.

phrénologie

phrénologie



théorie selon laquelle les instincts, le caractère, les aptitudes, les facultés mentales sont conditionnés par la conformation externe du crâne. Synon.: cran(i)ologie.

casse

casse



boîte ou meuble divisé en petites cases contenant les caractères typographiques.
bas de casse = partie inférieure du meuble proche de la main du typographe et contenant les caractères les plus courants, rangés par ordre de fréquence, en particulier minuscules. P. méton.: minuscules.
haut de casse = partie supérieure où sont rangées les lettres à l'emploi le moins fréquent (capitales, lettres accentuées, etc.).
casseau = compartiment spécial servant à conserver le trop-plein des caractères.

cathéter

cathéter



instrument en forme de tige servant à dilater, sonder ou nettoyer un conduit naturel ou un vaisseau sanguin.

batiste



toile fine et blanche de lin ou parfois de chanvre. Drap, mouchoir de batiste; en batiste. « C'était une belle toile de batiste blanche et souple comme du satin, ornée en bas d'une légère broderie. »
batiste de soie : tissu de soie qui imite la batiste de lin et qui sert à la fabrication de dessous féminins comme les soutiens-gorge, les corsets, etc.
p. méton.: vêtement, surtout pièce de lingerie en cette matière. « Furieuse, Fanny bondit, s'échappa de la chambre, à moitié nue, la batiste ouverte. »

liquidambar

liquidambar



grand arbre ornemental à résine balsamique. « À l'ombre des érables et des liquidambars. » « Le grand parc, planté de tilleuls, de séquoias et d'un liquidambar, était mangé par la forêt. »
p. méton.: résine du liquidambar, utilisée en médecine et en parfumerie (=ambre liquide),

messeoir



littér. [surtout employé à la forme négative et à la 3e pers.] ne pas convenir; n'être pas séant (contraire de seoir). Ne pas messeoir à qqn ou qqc. « La simplicité des vêtements ne messied pas à la grandeur. » « Un peu de fantaisie ne messied pas en art. » « Un peu de discrétion ne messiérait pas. »

ultima ratio



force qui emporte la décision. « Le gouvernement fléchira devant l'ultima ratio du sabre. »
fig.: argument d'autorité. « Le droit de veto, cet ultima ratio des souverainetés malmenées... »

"ultima ratio regum" : en latin "le dernier argument des rois", cette formule justifie l'emploi de la force lorsque les recours pacifiques ont été épuisés.
Louis XIV la fit graver sur ses canons.

innocuité



caractère de ce qui n'est pas toxique, nocif. Innocuité d'un médicament, d'une inoculation; vaccin d'une parfaite innocuité; être d'une innocuité absolue.
caractère de ce qui ne cause aucun dommage. « L'innocuité de la propagande chez les esprits libres ». « L'innocuité d'un adversaire désarmé. »

bouille



longue perche dont les pêcheurs se servent pour remuer la vase et troubler l'eau, afin que le poisson entre plus facilement dans les filets.
bouiller : remuer l'eau d'une rivière avec une bouille.

bouilleur
celui qui trouble l'eau à l'aide d'une bouille (=rabouilleur).
celui qui, par profession, fait bouillir une substance. En partic. Celui qui convertit le vin en eau-de-vie.
bouilleur de cru : propriétaire autorisé à distiller chez lui, pour sa consommation personnelle, des produits provenant exclusivement de sa récolte. « Autrefois, avant que la loi sur les bouilleurs de cru nous eût spoliés, chacun de nous possédait son alambic. »

barbacane

barbacane



ouvrage percé de meurtrières, protégeant un point important, tel qu'un pont, une route, un passage, une porte. « Sur le rivage même, ils avaient établi une barbacane, fortification sommaire en demi-cercle, destinée à protéger les approches du pont-levis et des deux tours d'entrée. »
meurtrière pratiquée dans le mur des forteresses.
ouverture étroite dans un mur de soutènement pour faciliter l'écoulement des eaux. « Il faut toujours assurer l'assèchement des terres derrière les murs de soutènement en maçonnerie au moyen de barbacanes. »
ouverture étroite en partie haute d'une cloison de cour pour faciliter l'aération entre caves.
fenêtre de hauteur normale mais très étroite. « La nuit, à travers les barbacanes de la porte, je le voyais dans son laboratoire, disséquant un cadavre de femme, dont les cheveux blonds tombaient jusqu'à terre. »

élémental



qui participe de la nature des éléments, des forces naturelles. « L'électricité est, comme la musique symphonique, un fluide élémental. »
qui participe de la nature originelle de l'élément premier. « Retour à la confusion élémentale. »
élémentals (ou élémentaux) = esprits (bons, mauvais ou neutres) qui habitent les quatre éléments et peuvent exercer une influence sur l'homme. « Il y a dans l'air des êtres immatériels, des élémentals comme on les nomme... »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)