Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

Une sélection de mots qu'on ne peut pas laisser dormir dans le dico !

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)

suidés

suidés



famille de mammifères ongulés non ruminants, dont les espèces les plus connues sont le porc domestique, le sanglier, le pécari, le phacochère, le potamochère et le babiroussa. « Les Suidés sont fondamentalement végétariens. »

parsec



unité de longueur équivalant à environ à 3,26 années-lumière. « Nébuleuse située à 7 millions de parsecs. » « Ceux qui annonçaient que le web 2.0 allait révolutionner le monde étaient à des parsecs de la réalité. »

tertre

tertre



petite éminence de terre, souvent à sommet plat, et isolée (=butte, monticule). « Du haut de ce tertre isolé, l'œil plane sur la mer et sur des marais. » « Je me laisse tomber sur un tertre de gazon planté d'arbres. »
monticule de terre recouvrant une sépulture (=tumulus). Tertre funéraire. « On n'a pas encore osé conseiller la suppression des tertres tumulaires, gaspilleurs de place. »

tumulus

tumulus



grand tertre, amas de terre ou de pierres en forme de cône ou de pyramide, élevé au-dessus d'une sépulture royale ou collective (=cairn).
p. anal.: tertre artificiel, butte. « Un tumulus d'amendement fait de couches alternées de fumier et de terre. »

tumulaire : relatif aux tombeaux, aux monuments funéraires. Marbre tumulaire, pierre tumulaire, inscription tumulaire, tertre tumulaire.

chien-assis

chien-assis



lucarne ou fenêtre pratiquée dans une toiture en redressant à cet endroit la pente du toit, afin de permettre l'installation de chambres, l'aération ou l'éclairage des combles. « Une lucarne du genre appelé chien-assis éclaire mystérieusement cet asile. »

vahiné

vahiné



femme tahitienne. « Un Tahitien et sa vahiné. »
la vahiné occupe une place de prédilection dans la peinture de Paul Gauguin.

stetson

stetson



marque de chapeau, populaire pour ses chapeaux de cow-boy.
par ext.: chapeau de cow-boy

futaille

futaille



tonneau ou fût contenant du vin, du cidre, de l'eau-de-vie ou d'autres liquides. « Il faudra remplir les petites futailles de vin nouveau et le laisser bouillir dedans. »
ensemble de tonneaux. « Le fumet de futaille et de vinasse. »

billabong

billabong



en Australie, point d'eau qui ne s'assèche jamais et où toute la vie animale se regroupe pour survivre en saison sèche.

céiste

céiste



pratiquant de canoë. « Un céiste est au canoë ce qu'un kayakiste est au kayak. »

pidgin



langue composite, née du contact de l'anglais avec une langue d'Extrême-Orient. Pidgin de Chine, pidgin mélanésien. « Le système du pidgin est beaucoup plus complet que celui du sabir, son vocabulaire couvrant de nombreuses activités. »

fanal

fanal



feu ou lanterne servant de repère ou de signal dans la nuit. « Déjà il découvre le fanal qui brûle au sommet de la tour du château. »
le fanal du môle = le phare. « La petite tour carrée du fanal, ancienne et noire, au bout de la brève jetée déserte. »
fig.: ce qui guide ou éclaire. « Les illusions, les erreurs, les ombres de la nuit s'éloignent; le fanal de la vérité illumine le monde. »

grisbi



arg.: argent (=fric, pognon). « Touche pas au grisbi, salope ! » (Michel Audiard, Les Tontons flingueurs.)

froufrou



léger bruit produit par le frottement de certaines étoffes sur elles-mêmes (en particulier la soie) ou par le frottement de feuilles, de plumes... entre elles. Froufrou d'une robe, d'un plumage; froufrous de dentelles; froufrou soyeux; faire un froufrou. « Une caille surprise se levait du creux d'un sillon et partait dans un frou-frou d'ailes. » « Les robes de soie faisaient le frou-frou le plus discret. »
p. méton.: « le temps disparu avait tant de choses pour lui que jamais nous ne retrouverons : le charme, le froufrou des femmes, l'esprit parisien, quoi! »
p. ext.: pièce de vêtement typiquement féminine : « elle se recouvrait de guipures, de mantilles, de frou-frous... »

froufrouter : faire un froufrou. « Les fins parfums de la jupe qui froufroute. » « La rivière froufroutait, en se brisant sur les bateaux du pont. » « Un rossignol froufroute dans un tas de fagots et se met à chanter. » « Une dame très élégante, qui froufroute, rayonne de soie violette et noire. »

in abstracto



locution latine qui signifie littéralement "dans l'abstrait". En droit, elle est utilisée pour signifier qu'une situation doit être analysée de manière générale et impersonnelle. On évite, par exemple, de tenir compte des circonstances atténuantes propres à la situation.
l'analyse in abstracto, qui s'oppose à celle "in concreto", renvoie à la notion de "bon père de famille".

débours



somme avancée pour le compte de quelqu'un. « On lui a payé ses débours. »
p. ext.: dépense. « Marquant ses moindres débours, il ne dépassa jamais la dépense qu'il pouvait se permettre pour le mois. »

comblanchien

comblanchien



calcaire compact de teinte beige et de dureté comparable à celle du marbre, utilisé en construction (sols, escaliers, etc.)
nom de la commune de provenance de cette pierre (Côte-d'Or).

phanère



toute formation épidermique apparente : ongles, poils, plumes. « Les phanères sont le décor de la forme : système pileux, couleur des yeux, dents, orifices, peau. Le poil est plus ou moins lustré, les dents ont plus ou moins d'éclat, les bords muqueux sont plus ou moins nets et pigmentés, la peau plus ou moins onctueuse. »

coracle

coracle



embarcation légère, de forme ronde ou ovale, constituée d’un tissu (ou d'une peau) tendu sur un cadre en vannerie et enduit de goudron pour le rendre étanche. « L'arche de Noé est décrite comme un coracle grand comme les deux tiers d’un terrain de football. »

brigue



action de briguer une faveur, un poste, une charge : la brigue des emplois.
ensemble de manœuvres détournées employées pour triompher d'un concurrent ou pour obtenir quelque chose. Faire, former une (des) brigue(s).
p. méton.: « une brigue de lords en quête d'influence. »

babillard



fam.: qui aime à babiller, à parler avec abondance, parfois sans réfléchir (=bavard, loquace, prolixe). « Elle était d'humeur enjouée, active, et si babillarde qu'on lui avait donné le surnom de caquet bon bec... » « Le Grec est babillard, discuteur et aime à politiquer. »
p. anal.: la babillarde hirondelle ; les ruisseaux babillards.
arg.: livre, journal. « Griffonneur de babillards. » Une babillarde : une lettre. Porteur de babillardes : facteur.

Repetto

Repetto



marque de chaussures de danse popularisée dans les années 1970 par Serge Gainsbourg et ses fameuses « zizi » blanches à lacets (créées à l'origine pour la danseuse Zizi Jeanmaire).
« On a du mal à imaginer Gainsbourg sans ses Repetto, portées sans chaussettes été comme hiver. »

prosopopée



figure de style consistant à faire parler et agir un être inanimé, un animal, une personne absente ou morte. « Une ode à la Provence sous forme de prosopopée qui donne la parole aux cigales, à la mer, au mistral. »
p. méton.: discours pompeux, véhément et emphatique.

cretonne

cretonne



forte toile, de coton ou de lin et de chanvre, blanche ou imprimée. Cretonne d'ameublement, à fleurs; rideaux, coussins de cretonne. « Une chambre tendue d'une cretonne jaune à ramages verts. » « Un lit à quenouilles encourtiné de cretonne bleue et blanche. »

contemner



mépriser, exprimer son mépris pour qqn (=dénigrer). « Elle devient odieuse et contemne Dieu et les lois de la création. » « J'en viens à contemner bien fort tous ces soupirs de vieille amoureuse... »

connétable



grand officier de la Couronne.
commandant en chef des armées royales. « Le roi le fit connétable, lui donna l'épée de connétable. »
p. métaph.: « un de ces jeunes maréchaux de la littérature française dont Chateaubriand semble le connétable. »

muséal

muséal



relatif au musée. « En réhabilitant le fort Saint-jean pour y implanter le MuCEM, le Ministère de la culture a constitué l’un des plus beaux ensembles muséaux de France. »

canotier

canotier



matelot en service dans un canot.
chapeau de paille à bords étroits et à fond plat. En canotier, coiffé d'un canotier. « Canotier et panama : la tendance chapeaux de paille de l'été. »

ashram

ashram



mot sanskrit qui dans le bouddhisme désigne soit la période consacrée à la recherche d'un certain détachement spirituel, soit le lieu où l'on se dédie à cet effort. « Épuisé de la vie parisienne, il s'isola dans un ashram en Inde. »
lieu d'enseignement de gourou en Inde.

synode



assemblée réunie pour l'examen des problèmes de la vie ecclésiale à tous les niveaux. « Le synode est une institution très ancienne dans l'histoire de l'Église. »
période synodique : temps mis par une planète pour revenir à la même configuration Terre-planète-Soleil, c'est-à-dire à la même place dans le ciel par rapport au Soleil, vu de la Terre.

Perséides

Perséides



pluie d'étoiles filantes la plus spectaculaire et la plus populaire de l'année, se produisant entre le 20 juillet et le 25 août . Il s'agit de débris de la comète Swift-Tuttle qui rencontrent l’atmosphère terrestre.
ce phénomène est surnommé « Les Larmes de saint Laurent », car il atteint son intensité maximum le 10 août, date de la fête de Saint-Laurent de Rome.

missi dominici



sous les Mérovingiens et les Carolingiens, notamment sous Charlemagne, inspecteurs envoyés deux par deux (un clerc et un laïque) pour visiter les provinces du royaume et y faire respecter le pouvoir royal.
p. anal.: envoyés spéciaux d'une autorité. « Dès que j'annonçai ma charge, on ne vit plus en moi qu'un des missi dominici du ministère. »

déparler



[le plus souvent à la forme négative] s'arrêter de parler. « Voilà douze heures que je n'ai déparlé. Dieu ! que j'ai soif ! »
parler inconsidérément; dire n'importe quoi. « Allons, tu déparles, tu dis des bêtises ! »

emboire



imbiber, imprégner. « Emboire d'huile le moule, pour empêcher la matière de s'y attacher. »
fig: rendre terne en imprégnant. « Malgré la pluie qui emboit le dehors, la véranda s'éclaire. »
s'emboire : devenir terne lorsque le support absorbe l'huile ou l'essence. « Ce tableau s'emboit. »

joug

joug



pièce de bois servant à atteler une paire d'animaux de trait. « Attelés de front et par paires, les bœufs supportent un joug qui les attache à un timon. »
litt.: dure sujétion, contrainte matérielle ou morale. Subir le joug d'une armée d'occupation.
chez les Romains, javelot attaché horizontalement sur deux autres fichés en terre, et sous lequel le vainqueur faisait passer, en signe de soumission, les chefs et les soldats de l'armée vaincue.

entour



ce qui est autour de qqch. « Ça vous tient dans la tête et ça serre tout l'entour des yeux. » « Une barque pêchait dans les entours de l'île » « Un entour de vieux arbres sous lesquels se mussaient quelques logis de ferme. »
vx,: entourage (d'une pers.). « Il lui parle de ses parents, de ses entours, lui raconte des scènes du grand monde... »

lasure

lasure



produit de finition du bois par imprégnation superficielle, non filmogène (à la différence du vernis et de la peinture), permettant de préserver l'aspect veiné du bois. « Appliquer une lasure sur les bois extérieurs est l'assurance de bien les protéger. »
lasurer = enduire de lasure. « J'ai démonté les volets pour les lasurer. »

microbiote



(du grec micro = petit et bios = vie) ensemble des micro-organismes (bactéries, levures, champignons, virus) vivant dans un environnement spécifique (appelé microbiome).
microbiote intestinal = flore intestinale. « Au même titre que le microbiote intestinal, il existe un microbiote du sol et de l’océan. »

cultivar



type végétal résultant d'une sélection, d'une mutation ou d'une hybridation et cultivé pour ses qualités agricoles (=variété cultivée). « Un cultivar de pomme qui ne tombe pas de l’arbre lorsqu'il atteint la maturité. »

performatif



verbe qui non seulement décrit l'action de celui qui les utilise, mais à la fois implique cette action. Ex: je te conseille de, je jure que, je t'ordonne de.
p. ext.: qui réalise une action par le fait même de son énonciation (anton.: constatatif). Fonction performative, énoncé performatif.
p. méton.: énoncé qui a ces caractères. « Je-t-aime est sans nuances. Il supprime les explications, les aménagements, les degrés, les scrupules. Il n'a d'autre référent que sa profération : c'est un performatif. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)