Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2549 mots)

étoupe

étoupe



résidu grossier de fibres textiles obtenu lors du traitement de la filasse, en particulier de chanvre ou de lin. « Tampon, mèche d'étoupe; l'étoupe d'un briquet. »
(vx.) mettre le feu aux étoupes = déclencher un conflit, déterminer des sentiments violents, des passions (=mettre le feu aux poudres)=> « le feu prend aux étoupes... »
étoupe noire (mar.) : filasse obtenue à partir de vieux cordages servant notamment au calfatage. On rend les planches de la coque étanches en introduisant à force l'étoupe dans les interstices.
d'étoupe, en étoupe [en parlant des cheveux, des poils] : touffus et emmêlés. Un vieil homme aux cheveux d'étoupe. Un colosse aux sourcils d'étoupe.
[en parlant d'une pers., de ses attributs] : sans force - « jambes d'étoupe », sans caractère, sans volonté : « en quelles mains d'étoupe le sceptre de Guillaume le Conquérant était-il tombé! »
de qui étouffe le bruit. « Le monde entier semble assoupi. Les voitures roulent dans l'étoupe »
brouillard épais, nuage. Le pilote en panne, s'enfonçant dans l'étoupe blanche, eût tamponné les sommets sans les voir.

étouper : garnir, remplir (quelque chose) avec de l'étoupe, dans le but de rendre étanche ou d'insonoriser. « étouper une clochette, il faut étouper les fentes du tonneau. La voie d'eau était trouvée, c'était le premier pas; l'étouper était le second » (=calfater).

alentir



rendre plus lent, ralentir. « Sa vie rude l'avait épaissi, alenti. »
fig.: rendre moins vif. « Schneider essaie d'alentir son intelligence comme s'il voulait acclimater en lui un certain genre de pensée patiente et tenace dont il croit sans doute qu'elle est le lot des paysans et des soldats. »
emploi pronominal : devenir plus lent, se ralentir. « Une mare d'eau azurée, loin des remous du large, vient s'alentir aux abords du rivage. La glorieuse ruche des beaux jours de juillet, graduellement s'endort, et son haleine chaude, accablée de parfums, s'alentit et se glace. Alors il me semble que ma vie s'alentit, s'arrête et que je vais proprement cesser d'être. »
fig.: « les heures passent et mon émoi s'alentit, comme la marche du soleil moins verticale se fait plus lente. »

merlin



hache à gros tranchant unique servant à fendre le bois.
marteau à long manche servant à assommer les bovins. « Des boeufs tombant sous le poids du merlin. »

impavide



Qui n'éprouve ou ne manifeste aucune crainte, aucune peur.

impéritie



incapacité, inhabilité, défaut de compétence dans la fonction que l'on exerce. « Ces généraux dont la criminelle impéritie avait fait mourir cinq mille soldats de la fièvre. »

squalide



sale, malpropre. « Affublé d'un veston de velours violet mais probablement squalide sous les fourrures et le paillon. »
fig.: qui inspire un vif sentiment de mépris, de dégoût (=abject, ignoble, infâme, répugnant). « Georges Ohnet, le squalide bossu millionnaire... »

reps

reps



étoffe de soie, de laine et/ou de coton, à côtes perpendiculaires aux lisières, employée notamment pour l'ameublement (rideaux, fauteuils). « J'avais trop chaud l'été sous les courtines de reps du grand lit. » « Une robe en reps vert. »

idoine



convenable, propice. Lieu, personne, solution idoine. « Au bain-marie, portez le liquide à la température idoine. » « Les militants, rompus aux guérillas zadistes, ont revêtu la tenue idoine : casque, genouillères et masque à gaz. »

friselis

friselis



léger mouvement souvent accompagné d'un murmure, d'un doux bruissement. « Le friselis d'une rivière que le vent ride. » « Un léger friselis peigne l'eau de l'étang. » « le frisselis de la brise entre les feuilles. »

manteau d'arlequin

manteau d'arlequin



au théâtre, trompe-l'oeil imitant des rideaux ouverts sur les côtés. Il permet d'augmenter ou de diminuer la taille de la scène visible en déplaçant les panneaux sur lesquels on a peint les draperies.
en manteau d'arlequin : bigarré, bariolé. « Paysage en manteau d'Arlequin. » « L'Amérique "multiraciale" en manteau d'Arlequin. »

émonder

émonder



débarrasser de rameaux morts ou inutiles, de branches qui déséquilibrent la croissance, des plantes parasites (=ébrancher, élaguer, tailler). Émonder un chêne ; arbres non émondés. « Il fallait émonder l'arbre, ne lui laisser que les maîtresses branches. » « Des arbustes tous bien émondés, déployés ça et là en charmilles. »
p. ext.: soigner une plante. « Elle émonde avec soin ses plantes d'intérieur. »
enlever, supprimer. « Vous avez émondé tout ce qui a pu être greffé sur vous, et vous vous êtes fait petit. » « On ne gagne rien à faire des concessions, à s'émonder, à se dulcifier. »
débarrasser du superflu, dépouiller, purifier (=monder). Émonder un texte, une doctrine, une science. « On a révisé la constitution pour en émonder tout ce qui blessait l'omnipotence des cantons. »

bisbille



querelle futile. « Elle passait sa vie à créer des brouilles et des bisbilles. »
être en bisbille avec qqn. = avoir un léger différend avec qqn. « Ces incidents nous mirent en bisbille, Thomas et moi. »

cariatide

cariatide



statue de femme, plus rarement d'homme, tenant lieu de colonne ou de pilastre et soutenant sur sa tête une corniche, une architrave, un balcon, etc.
immobilité de cariatide.
apposé avec valeur adj.: « des monstres cariatides se tordent affreusement sous l'énorme pression et font de la peine aux yeux. »
péj. [p. réf. à l'immobilité de la cariatide] femme qui se tient à l'entrée d'un mauvais lieu. « Cariatide de lupanar. » « Mlle Pynsaert était devenue une des cariatides du Nain jaune. Tous les soirs elle s'asseyait la première à la table. »

gélif

gélif



qui se fend sous l'action du gel. Arbres gélifs; roches, vignes gélives. « La nuit de janvier resplendissait d'une de ces lunes implacables, qui font éclater les pierres gélives. » « L'emploi des sels antiseptiques solubles peut rendre les traverses gélives. »
gélivité : défaut de ce qui est gélif; détérioration des pierres sous l'action de la gelée ou de changements brusques de température.
gélivure : gerçure, crevasse, fente causée aux arbres, aux pierres, au sol, par l'action du gel. « Présenter de nombreuses gélivures. »

cascatelle

cascatelle



petite cascade. « Une eau sautant en cascatelles, fusant en gerbes éblouissantes. »
ce qui évoque une cascatelle pour l'œil ou pour l'oreille. « Les blanches cascatelles des guipures et des dentelles. »
série de petites choses qui se succèdent à un rythme rapide. « Une charmante cascatelle de paroles mielleuses. »

exutoire



moyen de se débarrasser de quelque chose, dérivatif.

caillebottis

caillebottis



treillis fermant les écoutilles d'un navire. « Les caillebottis avaient été enlevés, afin d'aérer et de sanifier la cale. »
treillis ou assemblage de rondins servant de plancher, en particulier dans les lieux humides. « Les caillebotis branlent sur le sol humide de la tranchée. » « Le caniveau est recouvert d'un caillebotis qui permet de garder les pieds au sec. » « Il convient de ne pas piétiner la dune, mais d'emprunter les voies piétonnières en caillebotis. »

gorge-de-pigeon

gorge-de-pigeon



aux reflets changeants allant du rose au bleu. Soie, taffetas gorge-de-pigeon. « Là-bas, les montagnes couleur gorge de pigeon, avec les grandes taches d'ombre de nuages. »
fig.: « ces histoires du pays des nuages, ces récits gorge-de-pigeon comme en savent les poètes, frissonnants, qui prennent des couleurs diverses selon les heures où nous les relisons. »
syn.: gorge de tourterelle => « une robe de velours gorge de tourterelle, constellée de grands boutons d'acier. » [couleur]

eustache

eustache



couteau. Un eustache à manche de corne. « On nous munit d'un long couteau à cran d'arrêt, l'eustache des assassins. » « Il lance son eustache contre un arbre. »

éristique



relatif à la controverse. Dialogue, écrit éristique. « Euclide de Mégare fonde une école éristique qui dégénère bientôt en une école de scepticisme. » « Notre conversation un peu éristique me laissa pensif, allait-elle passer du côté des opposants ? »
philosophe appartenant à l'école de Mégare. « Les disciples d'Euclide de Mégare reçurent successivement les noms de "mégariques", "éristiques" et "dialecticiens". »
art de la controverse philosophique, des raisonnements sophistiqués, voire spécieux. Humeur éristique.

impie



qui méprise, rejette sa propre religion ou la religion officielle. « La secte impie des Cathares que l'Église punissait sévèrement. » « Je suis un incroyant, je ne suis pas un impie. » « Ô dix-huitième siècle, impie et châtié! Société sans dieu, qui par Dieu fus frappée! »
qui ne respecte pas ou va à l'encontre des valeurs communément admises. « J'ai vu des gens impies boire de ce nectar sans se troubler. »

prodigue



qui dilapide son bien en dépenses excessives (=dépensier, dissipateur, gaspilleur, panier-percé). « Parcimonieuse et même avare, elle se montrait pour lui follement prodigue. Il était prodigue, sensuel, et menait un train de prince. à père avare, fils prodigue. »
prodigue de : « sans être prodigue de son argent, il l'était de sa sensibilité; il avait facilement la larme à l'oeil. »
qui donne généreusement, en abondance, voire excès. « On est prodigue de ce beau nom d'ami. à l'ordinaire, elle était prodigue de son temps mais dès qu'on lui demandait un peu de patience, elle s'empressait de démontrer qu'aucun de ses instants ne devait être gaspillé. Pourquoi donc les femmes prodigues de leurs corps, trésor dont un seul sultan doit avoir la clef, possèdent-elles plus d'adorateurs que nous autres, malheureuses martyres d'un amour unique? »
[le suj. désigne (un élément de) la nature] : « Le terrain est prodigue de fleurs et de fruits. »
qui fait preuve d'une largesse apparente mais sans s'engager en rien. « Prodigue de bonnes paroles, de bons conseils. Prodigue de saluts et de pardons. »

collapsologie

collapsologie



science de l’effondrement de la civilisation industrielle (néologisme issu du latin "collapsus" : "qui est tombé en un seul bloc").
La collapsologie met en cause le pic de production du pétrole, le réchauffement climatique, l’augmentation de la population et la toxicité des pesticides.

gotha



ensemble des personnes les plus en vue dans un certain milieu professionnel ou social. « Le gotha de l’économie mondiale en conclave à Paris. »

expédient



utile, opportun. « Avoir quelques bons camarades et s'en servir quand il y a lieu, voilà, je crois, la méthode la plus expédiente pour vivre en paix. » « J'ai cru expédient de l'inviter tout aussitôt. »
moyen ingénieux auquel on recourt pour sortir d'une situation délicate. Expédient provisoire; avoir recours à/ trouver un expédient; être à bout d'expédients; vivre d'expédients.

mirifique



fam.: qui suscite la surprise ou l'admiration (=époustouflant, extraordinaire). Réussite mirifique, projets mirifiques.

scolastique



trop scolaire, dogmatique. « Une explication purement scolastique. »

fustiger



frapper à coups de bâton, de fouet, etc.
blâmer vivement. « Je fustigeais mes passions, j'étouffais mes désirs. »

dissension



Conflit d'idées. « De graves dissensions ont éclaté au sein du gouvernement »

irénisme



attitude d'esprit selon laquelle on tolère de façon tranquille des erreurs graves, inacceptables, par désir exagéré de paix et de conciliation. « Dans un louable esprit d'irénisme, Il voulait réconcilier les frères ennemis. »
irénistes : ceux qui croient à la possibilité de la paix perpétuelle.

bâfrer



Manger gloutonnement et avec excès. « Il ne fait que boulotter : paraît qu'il baffre cinq à six poulets par jour. »
Consommer, dépenser. « Les assassins vont bâfrer tranquillement l'argent de la caisse, tandis que la caissière agonisera, un canif dans le ventre ; il se montrait charmant le vendredi, dans la perspective enivrante de s'en aller bâfrer et boire, le lendemain, chez quelques grosses légumes du commerce bordelais. »
3- Se bâfrer de = se goinfrer de. « Se bâfrer de pâtisserie, de friandises... »

brûlot



[marine] bâtiment chargé de matières inflammables et explosives destiné à brûler les bâtiments de l'ennemi.
journal ou écrit très polémique. « Le livre d'Oriana Fallaci, brûlot contre l'islam. »

frette

frette



cercle métallique dont on entoure une pièce de section cylindrique pour la renforcer ou l'empêcher de se fendre. Frette d'un manche d'outil, d'un moyeu de roue (=virole). « Il effleura en passant, de la frette de la roue, la robe du pasteur. » « L'humidité a rongé les frettes de fer et pourri le bois. » « Une frette métallique, dont le but principal est d'éviter l'usure de la jante en contact avec le sol. » « Les conduites sont ceinturées par des frettes qui augmentent leur résistance. »
petite barrette, souvent métallique, placée en travers du manche de certains instruments de musique (ex: guitare)
fretter : garnir d'une frette, assembler par des frettes. Fretter un canon, le manche d'un outil, un moyeu.

substrat



base, support, socle. fondement, : « Le substrat économique d'un développement culturel. » « La vase, substrat de la végétation lacustre. » « Le parler gaulois a disparu mais reste un substrat lexical commun aux langues romanes. »
réalité profonde d'un être. « Il n'est pas mauvais que je vive en contact avec des étrangers, car c'est à ces moments-là que je prends conscience de mon substrat français. »

limbes (>limbique)



séjour des innocents, des justes morts avant d'avoir été sauvés par la Rédemption. Ex: « JC, après sa mort, tira des limbes les patriarches, les prophètes ; On inventa pour les enfants le palliatif des limbes, un petit enfer plus doux où ils flotteraient toujours, loin de leurs mères, en pleurant ; Et nos funèbres coeurs roulent des souvenirs Plaintifs comme le vol des âmes dans les limbes. »
Littér. [En parlant d'une lumière] De limbes = pâle et terne.« Clarté de limbes ; Une allée de haute futaie, où est une lumière de limbes, qui a l'air d'une lumière électrique au travers d'un globe dépoli ; Une pâleur de limbes paraissait suinter du rivage dans cette étale morne du petit jour. »
état incertain, indécis. « Ce projet est resté dans les limbes ; Descartes ne cherchait pas à percer le mystère de ses rêves : il les laissait dans les limbes du réveil ; Sortir des limbes ; limbes de l'avenir, de l'enfance, de l'inconscient, de la mémoire, du mystère, de l'oubli, de la pensée, du souvenir. » [couleur]

stère (masc.)



Unité métrique de volume correspondant à un mètre cube, utilisée pour mesurer les bois de charpente et de chauffage. Ex: « pour faire ce vaisseau, combien faut-il de bois? Trois mille stères. »
Tas de bois correspondant en volume apparent à cette unité. Ex: « je marchais, parmi les stères de bois empilé et les tas de ramille. »

chryséléphantin

chryséléphantin



[statue] composée d'or et d'ivoire. Sculpture chryséléphantine. « Le Parthénon d'Athène avait pour vocation d'abriter la colossale statue chryséléphantine d’Athéna Parthénos, la déesse vierge. » [couleur]

tréfiler



étirer à froid certains métaux pour les transformer en fil à la suite de passages successifs au travers des trous de différentes filières. Tréfiler du fer, du laiton.
p. métaph., empl. pronom : « tandis qu'elle essayait de réagir contre le découragement, elle entrait dans le laminoir de la vie purgative, et s'y tréfilait. »

amarante

amarante



plante dont la fleur d'automne est d'un rouge pourpre velouté. « La branche d'amarante, symbole de la vertu qui ne se flétrit jamais... »
bois d'amarante : employé en marqueterie (appelé également bois violet). « Il compte les festons et les astragales, les boiseries en bois d'amarante... »
de couleur rouge velouté. « Couleur amarante. Le blason de la noble dame, brodé sur un écu de peluche amarante. » [couleur]

marmoréen

marmoréen



qui a la nature ou l'aspect du marbre. Roche, texture marmoréenne.
litt.: qui est froid, dur, blanc comme le marbre. Teinte, immobilité, froideur, pâleur marmoréenne. « Figure immobile, marmoréenne, que jamais un sourire n'illumine. » « La blancheur marmoréenne de ses belles épaules. »
p. métaph.: splendeur marmoréenne, rigidité marmoréenne. « Il sortit enfin de son mutisme marmoréen. »
à toute épreuve (=de fer). « Un homme austère, mais d'une santé marmoréenne et rutilante. »
[couleur]

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2549 mots)