Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2666 mots)

sérendipité



fait de découvrir quelque chose "par accident", en cherchant autre chose. « Deux médicaments récents doivent leur développement à la sérendipité : le Botox, initialement utilisé contre les contractions involontaires des muscles des paupières, et le Viagra, conçu pour traiter l'angine de poitrine. »

contribule



membre d'une même tribu (qu'un autre). « Les marabouts allaient de douar en douar prêcher la guerre sainte à leurs contribules. »

tintinnabuler

tintinnabuler



produire un son léger aux harmonies aiguës et cristallines. « Les grelots tintinnabulaient agréablement au pas ferme et régulier des chevaux. »

miscellanées

miscellanées



recueil d'écrits divers, littéraires ou scientifiques. « Ces miscellanées, entre prescriptions et éclairages, se lisent avec plaisir. »
p. anal.: « j'ai pris l'habitude de prendre tous les jours des notes sur de petits carnets. Je puise ensuite dans ces miscellanées pour écrire mes articles. »

échalier

échalier



échelle rustique placée contre une haie pour permettre de la franchir.
clôture faite généralement de branches d'arbre entrelacées pour empêcher les bestiaux de s'échapper. Franchir, sauter l'échalier. « Il passait d'un champ à un autre par-dessus les échaliers. » « Des claies nous barraient le passage, non pas claies en façon d'échalier, mais hautes grilles seigneuriales à flèches et buissons dorés. »
p. méton.: partie d'une clôture qui peut s'ouvrir ou se déplacer. « J'entendis l'échalier retomber en grinçant, »

liminaire

liminaire



qui concerne le seuil. « Je parvins devant la porte de l'usine, mais demeurai figé à cet endroit liminaire, anéanti par la vision des machines. »
qui est au début d'un livre, d'un poème, d'un débat. « Chapitre, déclaration, note liminaire. »
qui concerne le commencement de quelque chose, qui prélude à quelque chose. « Une étape liminaire dans le développement d'une science. » « Occupé à ces conversations liminaires, je n'était pas attentif. »

bisbille



querelle futile. « Elle passait sa vie à créer des brouilles et des bisbilles. »
être en bisbille avec qqn. = avoir un léger différend avec qqn. « Ces incidents nous mirent en bisbille, Thomas et moi. »

banche

banche



coffrage ou panneau de coffrage utilisé pour la réalisation des murs en béton armé ou en pisé. « Les murs plans sont réalisés en coulant du béton entre des banches. »
bancher : couler du béton dans des banches. « Béton banché. »

peccamineux

peccamineux



qui est de l'ordre du péché; relatif au péché (=coupable, répréhensible). Acte peccamineux; pensée peccamineuse; maladie peccamineuse. « L’homosexualité demeure peccamineuse pour de nombreux croyants. »
rare : qui est enclin à pécher, capable de faire le mal (=faillible, fautif).
p. méton.: nature, condition peccamineuse de l'homme. « Pour transcender sa condition peccamineuse... »

contumélie



offense grave et blessante. « Il vivent au ban de la société, endurant persécutions et contumélies. »

hypogée

hypogée



(masc.) construction souterraine destinée à des sépultures. « L'ensemble des montagnes, où sont creusés les hypogées... »
littér.: (partie d'une) construction souterraine. « Ces maisonnettes ont ordinairement trois étages, dont un sous terre. L'hypogée est, comme les caves de nos pays, frais en été, chaud en hiver. »
littér. => hypogéen : qui appartient à un hypogée, à une construction souterraine. « La porte hypogéenne de ces cubes de pierre. »

aulique

aulique



qui a rapport, qui appartient à la Cour, à l'entourage d'un souverain. « La vie aulique, soumise à une étiquette rigoureuse, où le moindre impair est guetté et sanctionné. »
qui a les caractères de ce qui appartient à la cour d'un souverain. Jardin aulique; splendeurs auliques.

quintessence



cinquième élément qui s'ajoute chez certains philosophes anciens aux quatre premiers (la terre, le feu, l'air, l'eau) et qui en assure la cohésion.
extrait le plus concentré, partie la plus subtile d'une substance. « Le temps, qui dépouillant encore nos armagnacs séculaires de tout ce qui n'est pas leur quintessence, leur donne cette couleur, cette saveur et cette chair sans rivales. »
p. métaph. « On croirait déguster des paysages extraordinaires, des quintessences de terroirs compacts et d'étincellement. »
fig.: forme la plus raffinée, la plus concentrée d'un être ou d'une chose. « C'est la quintessence de ce que je déteste le plus, des gens comme elle et comme son père! »
ce qu'il y a d'essentiel, de plus important dans un ouvrage, dans une oeuvre et que l'on présente sous une forme abrégée, résumée, condensée (=essentiel). « Il lit, annote, compile, rédige et enserre dans son cerveau la quintessence de quelques mille volumes qui garnissent sa chambre. » « La quintessence de son expérience et de ses réflexions. »
expression de ce qu'il y a de meilleur, de plus précieux dans qqch ou chez qqn. « L'amour pur, l'amour platonique, la quintessence de l'amour. » « Il est la quintessence du parfait gentleman, courtois et spirituel. »
subtilité excessive (dans l'expression). « Un énoncé sobre, sans quintessence ni pédanterie. »

mellifluent

mellifluent



doux comme le miel (=melliflu). « Le parfum mellifluent du printemps. »
fig.: qui est empreint de douceur (notamment en parlant d'une façon de s'exprimer). « Le babil mellifluent des Andalous. »

hypégiaphobie



peur des responsabilités. « Atteint d'hypégiaphobie, il perd ses moyens dès qu'il lui faut prendre une décision. »

baccara



jeu de cartes qui se joue entre un banquier et un certain nombre de joueurs appelés pontes, et dans lequel les points de 10, 20, 30 sont nommés baccara.
arg.: faillite, échec. Avoir baccara : être perdant.
être en plein baccara (arg.) :
être dans une misère noire. « J'suis en plein baccara. »
rester sans réaction suite à des ennuis sérieux ayant atteint le moral. « Depuis la mort de sa nana, il est en plein baccara. »

cohober



remettre dans la cornue la liqueur qui a passé dans le récipient, pour la distiller de nouveau.
fig.: condenser, exalter. « Des Esseintes voulait écrire un roman concentré en quelques phrases qui contiendraient le suc cohobé des centaines de pages toujours employées à établir le milieu. »

ataraxie

ataraxie



quiétude absolue de l'âme, idéal du sage, selon l'épicurisme et le stoïcisme. « Le secret de l’ataraxie est l’indifférence, l'insensibilité aux vicissitudes de l’existence. » « L'équilibre, la paix, l'ataraxie, qu'on donne le nom qu'on voudra à cela que je crains de ne jamais trouver. »

ontologie



étude des propriétés essentielles de l'être, telles l'existence, le devenir, etc. « L'ontologie, la question de l’être, est au coeur de la démarche heideggerienne. » « Le dualisme de Descartes est une thèse ontologique qui définit l'être comme la coexistence du corps et de l'esprit. »

ontologique
qui se rapporte à l'essence des choses. « Les fondements ontologiques de la crise. »
p ext: qui appartient à l'être et non au paraître.

obérer



accabler d'une lourde charge financière, endetter jusqu'à la ruine. « Les dettes qui obérent les petits entrepreneurs. » « Si riche que fût l'Espagne, ses charges l'obéraient. » « Je règle tous les frais pour éviter qu'elle ne s'obère. »
obérer de/par des dettes. « Son patrimoine est obéré par des dettes hypothécaires qui l'empêchent d'en bénéficier. »
p. anal.: accabler d'une lourde charge, constituer une entrave à qqch. « De nouvelles difficultés obèrent nos recherches. » « Le départ des jeunes obère les possibilités de renouvellement du secteur. » « Une pareille jeunesse obère gravement l'avenir du pays... » « Arnaud est un talent obéré par son tempérament. »

ab ovo



depuis l'origine, depuis le commencement ("depuis l’œuf" en latin). « Cette manière de prendre toutes les questions ab ovo comme si on avait affaire à des écoliers... » « L’identité juive est une identité clivée ab ovo, et « Juif » n'est autre que le nom de cette fissure originaire. »

compendieux



qui résume un ensemble de connaissances. « Il a rédigé une compendieuse note sur le sujet. »
p. ext.: bref, concis, mais néanmoins complet. « Un discours compendieux, clair, simple et intelligible. »
p. méton.: concis, qui s'exprime en peu de mots tout en n'omettant rien d'essentiel. « Peu parleur et compendieux quand il se mettait à parler. »

compendieusement :
brièvement, succinctement, mais sans rien omettre d'essentiel. « Je vais m'efforcer de présenter mon travail le plus compendieusement possible. »

acanthe

acanthe



plante ornementale méditerranéenne dont les grandes feuilles découpées ont inspiré les architectes grecs, en particulier pour l'ornement des chapiteaux corinthiens. « Le bouquet d’acanthe blanche est un symbole d'amour éternel. » « Une colonne de marbre terminée par un chapiteau à feuilles d’acanthe. »

hucher



appeler quelqu'un d'une voix forte, ou en sifflant très fort. Hucher à pleine voix. « J'entendis la voix claire de Denise qui me huchait de toute sa force, tout en riant, d'un bord de la clairière à l'autre. »
crier qqch à qqn d'une voix forte. « On hucha la nouvelle à tout le groupe. »
placer qqch/qqn en un lieu élevé et d'accès plus ou moins difficile (=jucher, percher). « Je lui ai parlé par sa fenêtre, huché que j'étais sur les épaules de quatre hommes. » « J'avais dû me hucher sur un mur pour que tout le groupe pût me voir. » « Il hucha son bagage au sommet de la pile. »
fig. « Quand on est huché sur l'Antiquité, les modernes ne vous semblent pas fort élevés de stature. »

ombelle

ombelle



inflorescence dans laquelle les fleurs, petites et nombreuses, sont toutes dans un même plan horizontal, portées par des pédoncules partant tous du même point de la tige. « Une clarté tremblante se posait sur les ombelles des reines des prés, chargées d'eau. »
en ombelle(s) : « des fleurs en ombelles à l'extrémité des rameaux. »
p. anal. : « un pin parasol, au fût cannelé, arrondissant dans l'espace son ombelle maigre. » « À la saison où fleurissent les ombelles noires des parapluies. »
ombellifère : qui porte des ombelles. Pédoncule ombellifère. Plante ombellifère.

mignardise



littér.: qualité de ce qui est mignard. « Quel contraste entre sa grosse voix et la mignardise de ses traits. Elle a un nez fait pour des mouchoirs au point d'Alençon./ex]
affectation exagérée de gentillesse et de délicatesse. Mignardise de style. « Sa voix, autrefois gâtée par la mignardise et l'afféterie, s'échappait pure et limpide. »
bx-arts: se dit, dans une oeuvre d'art, d'une exécution où se font trop sentir l'afféterie, l'affectation, la recherche de la grâce. « La pratique du pinceau ne doit jamais tomber dans la fade et froide mignardise d'un Mignard, ni dans le faire insipide et blaireauté d'un Carlo Dolci. »
p. méton.: manières, gestes ou paroles traduisant une certaine tendresse. « Mathilde est passée dans sa chambre où elle couche le petit en lui débitant des mignardises. »
petits gâteaux servis à la fin du repas (avec le café et les liqueurs le plus souvent). « Une petite soupe de fruits rouges et ses sorbets et enfin le café et les mignardises »

opale

opale



silice d'un blanc laiteux et bleuâtre, à reflets irisés, qui la font rechercher en joaillerie comme pierre précieuse. Opale noble, opale de feu, chatoyante ou girasol, opale arlequine.
litt.: couleur, éclat à la beauté indéfinissable, à la manière des reflets changeants de l'opale. « Voici l'aurore, une opale infinie remplit l'espace. »
d'opale : aux reflets changeants d'opale. « Ce matin, un peu avant quatre heures, tout était d'un bleu d'opale. » « Le soleil étale sa chevelure d'or et sa robe d'opale. »

opalin : qui est d'une teinte laiteuse et bleuâtre, avec des reflets irisés, comme ceux de l'opale. « Une petite bouteille d'un liquide trouble, opalin, irisé de reflets bleuâtres. »[couleur]
opalisé : qui a pris les caractéristiques, la teinte, les reflets irisés de l'opale. « De longues mains blanches aux ongles opalisés. » « Cette noire Centauresse qui galope sur les nues opalisées, à travers les régions éthérées. »

écuisser

écuisser



faire éclater le tronc d'un arbre. « Un hêtre qu'une roue de charrette avait dernièrement écuissé. » « De vieux pommiers au tronc écuissé. »

intaille

intaille



pierre précieuse gravée en creux (à l'inverse du camée, gravé en relief). Bague à intaille. « Une bague en or dont le chaton est serti d'une intaille en jaspe sanguin, finement gravée d'une Victoire ailée. »
p ext.: gravure en creux (sur bois, cuir, etc.) « Ces riches panneaux de paravents à intailles coloriées. »
en intaille : en creux. « Des croix en relief ou en intaille. »
fig.: image, idée, oeuvre fortement ancrée, gravée dans l'esprit de qqn. « Rien de ce que je lus de Goethe, ensuite, ne put modifier cette première intaille [la lecture du Prométhée]. »
style nerveux, incisif. « La concision doit coïncider avec l'intaille, ou la morsure. »

passement

passement



tissu plat, plus ou moins large, formé par l'entrelacement régulier de fils d'or, d'argent, de soie ou de laine, servant à orner les vêtements, les tentures d'ameublement, les meubles et autrefois les voitures. « Un simple lit de damas jaune et incarnat, sans clinquant ni passement ». « un pourpoint garni de passements de soie. »
dentelle de fil de soie ou d'or, au fuseau, faite sur coussin et servant à border les vêtements.[habits]

mantille

mantille



voile léger de soie ou de dentelle, le plus souvent noir, couvrant la tête et les épaules, qui fait partie du costume traditionnel des Espagnoles.
fig.: « une pluie fine déposait une mantille aux mailles serrées sur leurs crânes et leurs épaules. » « Une mantille sombre s'était déployée sur la ville, étouffant la lumière du jour. »
p. anal: coiffure féminine rappelant cette coiffure traditionnelle. « Ces mantilles de laine enveloppent la tête des dames lorsqu'elles sont dans la rue et qu'il fait froid. » [habits]

noocratie



(philos.) domination de la raison pure en tant que faculté directrice de toutes les autres.

grenu



qui est riche en grain. « Un épi bien grenu. »
qui est ou paraît recouverte d'une multitude de petits grains saillants (=grené). Cuir grenu; cou, nez grenu; chair, peau grenue. « De superbes lézards verts, le dos chatoyant et grenu comme une bourse de perles. Son visage, à l'épiderme grenu et à pores dilatés... »
subst.: « le grenu de la chair de poule sur la peau lotionnée d'eau froide. »

rubéfier

rubéfier



rendre rouge. « Une goutte de sang frais et vif rubéfiait ses lèvres. » « Des sardines fraîches se rubéfient sur les braises du foyer. » « L'action des eaux d'infiltration a oxydé et rubéfié le sol. »

pasionaria

pasionaria



[p.réf. à Dolorès Ibarruri, héroïne de la guerre civile espagnole] femme qui se passionne pour une cause, une idée, et dont l'exemple et l'éloquence agissent sur les foules. « Winnie Mandela, la pasionaria de la lutte contre l'apartheid. » « Raquel Garrido, l'impulsive pasionaria de la France Insoumise. » « Brigitte Bardot, la pasionaria de la cause animale. »

poujadisme



[du nom du leader syndical Pierre Poujade] mouvement syndical de la fin de la Quatrième République revendiquant la défense des petits commerçants contre la concurrence des grandes surfaces. « Parmi les poujadistes élus aux législatives de 1956, Jean-Marie Le Pen, qui devient à 27 ans le benjamin de l'Assemblée. » « La nouvelle droite prend le créneau d'un poujadisme intelligent et modernisé. »
p ext. péj.: mouvement réactionnaire des classes moyennes et supérieures (= "conservatisme petit-bourgeois"). « Une poussée du poujadisme et des replis identitaires. » « Un discours populiste et poujadiste. »
néo-poujadisme : « N'y a-t-il pas dans cette fronde des entrepreneurs une forme de "néo-poujadisme" ? »

bis

bis



d'un gris foncé, grisâtre : le moulin s'engourdissait sous son toit bis de farine. Un temps bis; un teint bis, une peau bise. Dentelle, mousseline bise; un tablier de toile bise; draps, sarraus bis.
pain bis : pain de qualité inférieure, de couleur gris-brun, à cause du son qu'il contient.
p. métaph. Le pain bis de + subst. abstr. : elle mangeait le pain bis d'une vie honnête... La philosophie de Lyon l'irritait; il ne put s'accoutumer au pain bis de la scolastique; il partit. [couleur]

rachidien

rachidien



qui se rattache à la colonne vertébrale. Nerfs rachidiens. Bulbe rachidien. Canal rachidien.

de bon aloi



de bonne qualité. "Aloi" est la forme ancienne du mot "alliage" et en particulier l'alliage servant à fabriquer les pièces de monnaie. « J'avais espéré monnaie de bon aloi et ce ne sont que jetons de cuivre et de plomb doré ! »
d’un usage conforme au bon goût ou au bon sens. « Le nouveau venu fait preuve d'une humilité de bon aloi. » « Frondeur avant l'heure, il n'a pas attendu qu'il soit de bon aloi de critiquer l'attentisme du parti. »

procrastiner



remettre quelque chose au lendemain (synon: ajourner). « Mon penchant à procrastiner... »
procrastinateur = atermoyeurs. « Les procrastinateurs de mon acabit sont de ceux qui ne finissent rien et ne commencent pas davantage. »
procrastination : tendance à différer, à remettre au lendemain une décision ou l'exécution de quelque chose (synon: ajournement, atermoiement).

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2666 mots)