Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)

joug

joug



pièce de bois servant à atteler une paire d'animaux de trait. « Attelés de front et par paires, les bœufs supportent un joug qui les attache à un timon. »
litt.: dure sujétion, contrainte matérielle ou morale. Subir le joug d'une armée d'occupation.
chez les Romains, javelot attaché horizontalement sur deux autres fichés en terre, et sous lequel le vainqueur faisait passer, en signe de soumission, les chefs et les soldats de l'armée vaincue.

entour



ce qui est autour de qqch. « Ça vous tient dans la tête et ça serre tout l'entour des yeux. » « Une barque pêchait dans les entours de l'île » « Un entour de vieux arbres sous lesquels se mussaient quelques logis de ferme. »
vx,: entourage (d'une pers.). « Il lui parle de ses parents, de ses entours, lui raconte des scènes du grand monde... »

microbiote



(du grec micro = petit et bios = vie) ensemble des micro-organismes (bactéries, levures, champignons, virus) vivant dans un environnement spécifique (appelé microbiome).
microbiote intestinal = flore intestinale. « Au même titre que le microbiote intestinal, il existe un microbiote du sol et de l’océan. »

cultivar



type végétal résultant d'une sélection, d'une mutation ou d'une hybridation et cultivé pour ses qualités agricoles (=variété cultivée). « Un cultivar de pomme qui ne tombe pas de l’arbre lorsqu'il atteint la maturité. »

performatif



verbe qui non seulement décrit l'action de celui qui les utilise, mais à la fois implique cette action. Ex: je te conseille de, je jure que, je t'ordonne de.
p. ext.: qui réalise une action par le fait même de son énonciation (anton.: constatatif). Fonction performative, énoncé performatif.
p. méton.: énoncé qui a ces caractères. « Je-t-aime est sans nuances. Il supprime les explications, les aménagements, les degrés, les scrupules. Il n'a d'autre référent que sa profération : c'est un performatif. »

dhimmi



chrétien ou juif toléré en terre d'islam, moyennant l'acquittement d'un impôt, d'une certaine incapacité juridique et du respect de certaines obligations discriminantes. « Même si les dhimmi pouvaient jouir d’une grande prospérité, ils n’étaient toujours que tolérés, exposés aux caprices des gouvernants et aux passions de la foule. »
Bat Ye'or, essayiste britannique, est à l'origine des néologismes "dhimmitude", qui étudie les servitudes pesant sur les juifs et les chrétiens (les dhimmis) en terre d'islam, et "Eurabia", qui prédit la vassalisation de l'Union européenne par le monde arabe, du fait de l'immigration et d'un taux de fécondité élevé des populations musulmanes en Europe.

contre-hermine

contre-hermine



fourrure qui, à l'inverse de l'hermine, est faite d'un fond noir semé de mouchetures blanches. « Ainsi qu'une haute tenture de contre-hermine, le ciel se levait devant lui, noir et moucheté de blanc. »

dartre



maladie de la peau qui se manifeste par des rougeurs et des démangeaisons.« Il faisait tomber sur la table des écailles de sa joue, mangée par une immense dartre. »
p. métaph. « L'opprobre est une lèpre et le crime une dartre. » « Une vie souillée par l'insulte de la boue et la dartre du péché. »
dartreux : affection, peau, tumeur dartreuse. Un dartreux, une dartreuse.
p. métaph.: ravagé par le temps ou par les intempéries. « Une lugubre masure dartreuse et sombre. »

escabelle

escabelle



siège bas, sans bras, avec ou sans dossier, et généralement à trois pieds. « Le père et la mère, sur leurs petites escabelles, filaient et tressaient. »
escabeau.

oncial

oncial



se dit d'une écriture composée de lettres capitales aux contours arrondis, essentiellement utilisée du IVe au VIIe s. Écriture onciale, lettres onciales, caractères onciaux.

deliquium



chim.: état d’un corps qui, de solide, est devenu liquide, en absorbant l’humidité de l’air.
fig.: « C’était l’agonie de la vieille langue qui, après s’être persillée de siècle en siècle, finissait par se dissoudre, par atteindre ce déliquium de la langue latine qui expirait dans d'énigmatiques expressions... »

saie (ou sayon)

saie (ou sayon)



manteau court ne dépassant pas les genoux, porté notamment par les soldats romains et gaulois. « Le fantassin espagnol, si ferme au combat avec sa saie rouge et son épée à deux tranchants. »
litt.: manteau court d'étoffe grossière de paysan ou de berger. « Une saie de peau de mouton comme celle que portent nos paysans du Danube. »

lai



frère lai, sœur laie : religieux non prêtre, religieuse non admise aux vœux solennels et qui assuraient des services matériels dans les couvents (=frère convers, sœur converse).

marcotte

marcotte



branche enterrée jusqu'à la formation de racines puis séparée de la plante mère pour constituer un nouvel individu autonome (=provin).

marcotter : multiplier (des végétaux) par des marcottes (=provigner). Marcotter des chèvrefeuilles, des œillets.

boucaner

boucaner



[du vieux français "boucan", cabane en bois servant à fumer les aliments] fumer de la viande, du poisson pour les conserver. « On conserve la viande en la boucanant. »
p. ext.: dessécher. « Des végétaux morts que le soleil boucane. » « La viande au lieu de pourrir se boucana dans l'air pur, »
p. anal.: noircir, brûler.
p. ext.: mener la vie des boucaniers.

boucanier

boucanier



aventurier d'Amérique et des Antilles chassant le bœuf sauvage pour boucaner la viande et faire le commerce des peaux. « Pour toute arme, il n'avait que son couteau de boucanier. »
(fusil) boucanier : long fusil utilisé pour cette chasse.
p. ext.: pirate écumant, au 17e siècle, les mers de l'Amérique et des Antilles. « Tomber aux mains des boucaniers. »

félibre



auteur, poète de langue provençale moderne. « J'allais rejoindre mes amis les poètes provençaux, les Félibres. À cette époque, le Félibrige n'était pas encore érigé en institution académique. »
défenseur des dialectes d'oc et de la culture provençale. Un auteur félibre.
félibréen : relatif aux félibres, au félibrige. Association félibréenne ; traditions félibréennes. « Cette vie félibréenne ressemblait beaucoup à celle de la Pléiade, le Rhône remplaçant la Loire. »
Félibrige = école, association littéraire fondée à l'initiative de Mistral et d'autres écrivains provençaux pour assurer la sauvegarde de la langue provençale. « Le congrès du Félibrige se réunit chaque année dans une ville des pays de langue d'oc. »

sati

sati



dans la tradition hindouiste, veuve qui se faisait brûler sur le bûcher funéraire de son mari, en témoignage de fidélité. Femme sati, veuve sati.
le rite lui-même. « Le sâti fut aboli en 1829 par Lord William Bentick. »

pointille



chose, sujet léger ou de peu d'importance. « L'affaire ne roule que sur une pointille. »
dispute, chicane sur des bagatelles. « Ce ne sont que des pointilles perpétuelles. »

rubalise

rubalise



ruban rouge et blanc servant à la délimitation temporaire de zones (chantier, secours, scène de crime) ou de parcours (=ruban de balisage, ruban de chantier ou "ruban ferrari"). « Un groupe de policiers s'est formé devant la rubalise qui délimite la scène du crime. » « Des kilomètres de rubalise déroulés à perte de vue. » « Nous voilà obligés de rebrousser chemin, sur l'injonction d'une barrière de rubalise rouge et blanche. »

escarboucle

escarboucle



nom donné jadis au rubis et aux grenats rouges. « Au sommet de la tente d'Alexandre resplendissent deux pommeaux, l'un d'escarboucle, l'autre de topaze. »
litt.: objet brillant d'un vif éclat. « Yichnou, poisson à taille gigantesque, à œil brillant comme l'escarboucle , s'éleva du sein des eaux... »
pièce héraldique représentant une pierre précieuse projetant huit rais aux extrémités fleurdelisées. « L'escarboucle embrasse le champ de l'écu. »

guimpe

guimpe



corsage brodé ou froncé, sans manches, et très montant, qui se porte sous une robe décolletée. Guimpe de tulle; guimpe tuyautée. « Une jeune femme dont le châle glissait, découvrant une guimpe plissée à petits plis. »
robe à/en guimpe = robe à corsage montant. « Vêtue d'une robe à guimpe de percaline rose à mille raies. »
p. anal.: poitrail d'un animal, gorge d'un oiseau. « La plus charmante tourterelle que nous eussions vue; elle était blanche, sa guimpe semée de petites taches rouges et blanches, »
ornement de dentelle destiné à orner ou éventuellement à atténuer le décolleté d'une robe. « La ciselure du tuyautage d'une guimpe cachant l'entre-deux des seins de la femme décolletée. »
pièce de toile blanche, encadrant le visage et couvrant le cou et la poitrine, qui fait encore partie du costume de certaines religieuses. « La jolie figure de la religieuse est serrée dans une guimpe amidonnée. »

quitus



acte par lequel un mandataire est reconnu s'être acquitté de sa charge. « En donnant quitus au syndic, les copropriétaires approuvent sa gestion et le déchargent de sa responsabilité concernant l'exercice clos. » « En fin de mandat, le mandataire se fait donner quitus. »

papier pelure

papier pelure



papier fin et translucide comme une pelure d'oignon, utilisé notamment pour diminuer l'épaisseur ou le poids d'un courrier. « Les premiers temps, Graux se servait de papier à lettres ordinaire, mais sa mère lui avait fait remarquer que le port s'élevait parfois à quinze francs et elle lui avait envoyé de Moulins une rame de papier pelure. »

défectif



[ling.] mot ou verbe qui ne s'utilise qu'à certaines formes, temps ou personnes. Ex: "ciseaux", "il faut", "il pleut".
[mus.] auquel manquent les demi-tons. « La gamme pentatonique est une gamme défective. » « Au piano, la gamme sans les touches blanches est défective. »
pers. qui ne jouit pas des facultés psychiques normales. « Il y a seulement des défectifs qui deviennent criminels. »

brassin

brassin



cuve où l'on brasse la bière. « Dans chaque brassin, un bouquet de houblons différent. »
p. métaph. : « O ces brassins de vie où bout en feux épars à travers l'infini la matière féconde! »
p. méton.: contenu de cette cuve. « Si la mouture est trop grosse, le brassin ne peut entrer dans le filtre. »

layetier(-emballeur)

layetier(-emballeur)



ouvrier qui fabrique des coffres, des caisses en bois servant généralement d'emballage. « Louis Vuitton, parti à pied à 14 ans de son Jura natal pour entamer une carrière de layetier à Paris. »

refend

refend



rainure destinée à marquer les assises de pierre et les joints verticaux, qui forme ce que l'on appelle une ligne de refend. P. ext.: moulure de décoration de façade. « Tous ces refends, tous ces bossages qui sillonnent les faces de ce palais lui donnent ce caractère d'austérité et de grandeur. »
bois de refend : bois scié en long.
feuilles de refend : feuilles à découpures profondes comme les feuilles d'acanthe. « Les moulures sont souvent ornées de feuilles de refend. »
(mur de) refend : mur porteur intérieur. « Plus que tout autre mur, le mur de refend doit être parfaitement droit. » « Il abattit le refend pour agrandir le salon. »
pierre de refend : pierre angulaire.

oligo

oligo



[du grec ancien oligos, "peu abondant"] préfixe indiquant une faible quantité.
oligo-éléments : éléments minéraux indispensables au bon fonctionnement de l'organisme, mais en quantités infimes (ex: fer, zinc, iode, magnésium, sélénium, cuivre, etc.)
oligophrénie [oligos + phrên, "esprit"] : faiblesse d'esprit, handicap mental.

mojo



dans la tradition vaudou, sac amulette contenant des objets magiques.
p. ext., fam.: pouvoir, charisme, sex-appeal, bonne étoile. Avoir le mojo. « Il a le mojo, elles succombent toutes ! »

kudos

kudos



[du grec kudos, "ce dont on a entendu parler"] gloire, prestige, lauriers. « Kudos au lauréat ! » « Honnêtement, il ne mérite pas tous les kudos qu'on lui accorde. »

fontaine ubérale

fontaine ubérale



[du lat. "uber", mamelle, sein] fontaine ornée de statues de femmes lançant des jets d'eau par la pointe de leurs seins.

alpaguer



[de alpaga, manteau] arg.: arrêter, appréhender. « Il s'est fait alpaguer par les flics. » « Tôt ou tard, il finira par se faire alpaguer. »
arg.: alpagueur : pers. qui en arrête une autre. P. ext.: policier.

truster



s'emparer (par un trust, à la manière d'un trust) d'un marché, d'un secteur de l'économie; le contrôler, le monopoliser. Truster un marché. « Le groupe Aoste truste le marché du saucisson. »
p. anal., fam.: accaparer qqch, monopoliser. Truster des décorations, des bonnes notes. « L'Europe truste les premières places de l'index mondial de l'innovation. » « Bien qu'ils ne représentent que 0,27% de la population mondiale, les juifs Ashkénazes trustent 30% des Prix Nobel. »

crédence

crédence



buffet sur lequel on faisait l'épreuve des mets et des boissons destinés aux princes afin d'éviter leur empoisonnement.
p. méton.: partie d'un buffet située entre le corps supérieur et le corps inférieur, dont les étagères permettent l'exposition de pièces de vaisselle (=desserte, dressoir).
p. anal.: table sur laquelle sont déposés les mets, la vaisselle nécessaire au service du repas et qui sert éventuellement à la découpe des viandes; meuble de salle à manger dans lequel est rangée la vaisselle et dont la table d'applique permet l'exposition d'objets et le dépôt des plats. « L'écuyer-tranchant découpa sur une crédence les viandes. » « Au-dessus de cette crédence d'albâtre où s'empilaient tant de coupes. »
petite armoire à étagères dans laquelle sont rangés les objets nécessaires à l'essai. « Près de la table, un petit meuble fermé, la crédence, qui contient les objets employés à l'essai des mets. »
p. ext., rare: meuble fermé destiné à recevoir des objets précieux. « Cachez toujours bien vos feuillets dans la crédence que j'ai fait mettre en votre chambre. »
dans une église, petite console placée près de l'autel, sur laquelle on prépare ce qui est nécessaire à l'office (burettes, encensoir, etc.) « À coté, sur une crédence, s'étalait un autre livre, le registre de paroisse.«

regrattier



vx.: celui qui faisait le commerce du sel au détail. « Depuis 1710 les regrattiers furent toujours à la nomination de l'adjudicataire des gabelles. »
p. ext., vieilli: celui qui fait le commerce de produits de seconde main, en petite quantité ou des restes de restaurant ou de grandes maisons. « C'étaient dans ce quartier de gueux, de très pauvres gens, des regrattières, des sœurs de charité, des loqueteux. »
p. métaph. « Un croyant qui voulait contraindre les regrattiers du salut à repeser devant lui leur marchandise ne pouvait pas se faire beaucoup d'amis dans le sacerdoce. »
p. anal., péj.: pers. qui, par esprit d'économie sordide, fait des réductions sur les plus petits comptes ("économies de bouts de chandelle").
auteur sans talent qui plagie ou compile des œuvres. « Je me suis châtré l'âme à temps d'un bas instinct, celui du plagiat. J'aurais pu faire du Flaubert aussi bien sinon mieux que tous les regrattiers qui le débitent. »

regratterie : commerce des regrattiers, marchandise de regrat.
p. métaph.: « Nous vivons au temps de la regratterie, de la friperie, du marchandage, du camouflage, de l'usurpation. »

regrat : vx. vente de sel à petite mesure, à petit poids. Acheter du sel de regrat. « L'achat au regrat permettait aux pauvres de se procurer du sel. »
p. ext., vx. vente au détail et de seconde main de menues denrées, de petites quantités de produits ou vente des restes d'un restaurant. « Le vieil homme tenait une misérable boutique de regrat. »
p. métaph.: « Il composait ses livres de regrats, compilant et recompilant ce qu'il avait lu ailleurs. »

leucoderme



dont la peau est de couleur claire (≠mélanoderme). « Les Européens, la plupart des Asiatiques occidentaux et des Africains du nord sont leucodermes. »

palefrenier

palefrenier



garçon d'écurie chargé du soin des chevaux. « Plusieurs palefreniers et maréchaux-ferrants travaillent à l'écurie. »
p. anal., péj.: pers. rustre, grossière, sans éducation. « Si, si, je me suis conduit à votre égard comme un palefrenier que voulez-vous, je suis vif, je m'échauffe et je deviens d'une brutalité! » « Il se dit écrivain mais il écrit comme un palefrenier! »

chapka

chapka



bonnet doublé de fourrure, dont les pointes protègent les oreilles, le front et la nuque. Une chapka en astrakan. Une chapka de l'armée soviétique. Un russe en chapka. « Rien de tel qu'une chapka pour affronter le froid sibérien. »

embabouiner



fam. amener (qqn) à faire ce que l'on désire en (le) séduisant par des flatteries, des cajoleries (=embobiner, embobeliner). « Elle l'a embabouiné. » « Il n'est pas de ceux qui se laissent intimider et embabouiner. »
[pronom., en parlant d'un navire] se mettre en mauvaise posture (dans des écueils, des hauts-fonds, etc). « Cargos grecs, maltais ou syriens qui allèrent s'embabouiner, par leur ignorance des courants, sur tous ces récifs érythréens. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 (2674 mots)