Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2622 mots)

conatus



terme latin signifiant "effort" et repris par Spinoza pour son concept de désir essentiel de vivre : "Chaque chose, autant qu'il est en elle, s'efforce de persévérer dans son être".

conque



mollusque à grande coquille bivalve; coquille de ce mollusque. Conque marine, de Vénus.
p. compar.: « Le champignon blanc, rosé dans sa conque comme un coquillage. » « Je fus sûr qu'elle m'ouvrirait la conque de la vie mystérieuse. »
grande coquille en spirale. « Voici la conque, le triton avec lequel on appelle les chasseurs dans les montagnes. »
p. méton.: pavillon de l'oreille. « Je graverais d'abord avec un diamant, En traits fins, le sourcil, l'œil, la joue et l'oreille, Conque rose écoutant mes vers malignement. »

parpaillot



fam.: calviniste, protestant. « Des Allemagnes, il était revenu parpaillot comme sa grand'mère. »
p. méton.: impie, mécréant. « Ceux que l'on appelait alors les parpaillots ou les païens. »

almée

almée



danseuse orientale, également capable de chanter et d'improviser des vers dans les fêtes. « La délicieuse almée qui se roulait le soir sur ses tapis, qui faisait sonner tous les grelots de son amoureuse folie. »
p. ext.: femme qui se livre à des exhibitions. « Sur une scène aménagée dans la maison interlope, se trémoussaient des almées. »

coupe sombre / coupe claire



restrictions massives (et douloureuses) / restrictions partielles.
★ l'usage a perverti le sens origniel de ces expressions : pour les forestiers, "faire une coupe sombre" consiste en effet à déboiser de manière parcimonieuse afin de laisser de l'ombre. Inversement, "faire une coupe claire" consiste à déboiser totalement pour faire une clairière.

pantalonnade



farce burlesque, faite de plaisanteries grossières et gauloises d'un goût douteux. « Ces pantalonnades théologiques, qu'on faisait applaudir à Notre-Dame... »
attitude, comportement, discours ridicule ou hypocrite destiné à tromper, à égarer et qui ne peut être pris au sérieux. « Sans s'arrêter aux pantalonnades des faux patriotes qui prétendent fonder notre puissance sur un héritage napoléonien... »

chamade



du piémontais "ciamada" (clameur, appel) : sonnerie de trompette ou appel de tambour émis par des assiégés et signalant à l'ennemi leur intention de parlementer. Sonner, battre la chamade.
p. métaph. [le suj. désigne le coeur] battre à un rythme accéléré sous le coup d'une émotion. Coeur battant la chamade ; coeur chamadant. « Grande chamade sous les côtes du jeune homme! »

guêtre



Enveloppe de cuir ou d'étoffe qui recouvre le haut de la chaussure et le bas ou l'ensemble de la jambe (=houseau). « Boutonner, chausser, mettre ses guêtres ».
Traîner ses guêtres : flâner oisivement, errer misérablement. « Le gringalet à chevelure ébouriffée m'a l'air d'avoir traîné ses guêtres aux Cours de la Sorbonne. »

tromblon

tromblon



Arme à feu dont le canon évasé en forme d'entonnoir permettait de tirer une charge de plusieurs projectiles à une faible distance (=espingole). « Le jeune reclus s'échappa de sa cellule à pas furtifs, un tromblon sous sa robe. Il empoigna un tromblon gorgé de chevrotines et le déchargea. »
p. anal. (Chapeau) tromblon : chapeau haut-de-forme dont le fond est évasé. « Représentez-vous un grand vieux, maigre, toujours vêtu de noir, coiffé d'un tromblon noir disproportionné. »
argot, "pif en tromblon" : nez évasé

rambleur

rambleur



région.: faible lueur blanche que la Marne châlonnaise projette parfois dans le ciel.
p. ext., lueur. La rambleur de la ville. « Au loin, derrière les collines, la rambleur d'un incendie. »

fébricitant

fébricitant



qui a de la fièvre. « Un malade fébricitant. »
subst.: « Un fébricitant croyait voir ramper sur son lit un serpent rouge. »
fébriciter = avoir de la fièvre, indiquer de la fièvre.
fébricité = état fébrile. « La fébricité du tuberculeux. »

le Grand Soir



notion de rupture révolutionnaire, où tout devient possible, chère aux communistes et aux anarchistes. C'est l'anéantissement du pouvoir précédent et l'avènement d'une société nouvelle.

cour des miracles

cour des miracles



sous l'Ancien Régime, quartiers des mendiants et des voleurs, ainsi nommés car leurs prétendues infirmités y disparaissaient à la nuit tombée, comme par miracle.
p. ext.: lieu sordide et malfamé. « Le vieux réfectoire tient désormais autant de la cantine populaire que d'une cour des miracles. »

faucard



grande faux à plusieurs lames, utilisée pour couper les herbes dans les cours d'eau, les étangs
faucarder = couper les herbes qui encombrent un cours d'eau. Faucarder un étang. « Il profita du printemps pour nettoyer ses biefs qui sentaient mauvais, il se mit à faucarder soigneusement les herbes. »

caseyeur

caseyeur



bateau de pêche en usage notamment en Bretagne, utilisant des casiers destinés à la pêche aux tourteaux, araignées, homards et étrilles.

volucre

volucre



litt. oiseau. « Pourquoi l'épervier est-il choisi de préférence aux autres volucres? Parce qu'il a toujours été le messager des charmes. » « Ce volucre est sacré dans l'Inde. »

Pantomime



Comportement outré, ridicule

flanquer



Construire/être construit sur le(s) flanc(s) ou en angle d'un édifice principal, ou d'un ensemble architectural. « Mon grand-père s'est donné tant de peine pour déguiser sa maison en château, jusqu'à le flanquer d'une tourelle supplémentaire. Deux pavillons à terrasses balustrées flanquaient la porte de bronze. Les seigneurs féodaux flanquaient leurs châteaux de remparts et de fossés. »
Placer une ou plusieurs personnes au(x) côté(s) d'une autre. « Demoiselle d'honneur, on l'avait flanquée de ce silencieux Américain. »
Accompagner, se trouver aux côtés de quelqu'un. « Quatre soldats nous flanquaient, de peur que l'on ne s'échappe. L'homme aux yeux de jais, que flanquaient toujours Françoise Liberté, la fille aux belles mamelles, et la sage-femme à lunettes. »

rapetasser

rapetasser



raccommoder, rapiécer de façon sommaire et disparate. Rapetasser une robe. « Une ignorante fille sans cesse occupée à rapetasser des bas, à ravauder la garde-robe de son père. »
fig., péj.: corriger, remanier grossièrement un texte; compléter une œuvre par divers emprunts. « Nous avons passé hier de longues heures à lire et à rapetasser son manuscrit. »

rapetassage : « Des écrivaillons experts en rapetassage qui ne méritent pas de signer leurs ouvrages. » « Nous dénonçons dans le christianisme le dernier des rapetassages mythologiques. »

rapetasseur : qui rapetasse. Un rapetasseur de savates. Fig.: auteur d'ouvrages faits de divers emprunts; plus gén., pers. qui prétend faire du neuf à partir de matériaux déjà utilisés. « la France ne produit plus un architecte; les gens qui s'affublent de ce nom sont des cambrousiers, des rapetasseurs de chapelles. »

psittacisme

psittacisme



[du lat. psittacus, perroquet] péj.: reproduction mécanique de phrases qui ne sont pas comprises. « Un psittacisme journalistique fait de phrases vides, qu'on se complaît à écouter à longueur de journée »
psittacin : qui répète machinalement. Culture psittacine.
psittaciser : pratiquer le psittacisme, répéter machinalement comme un perroquet, sans réfléchir. « Encore un politicien qui psittacise sa rhétorique lénifiante. »
psittaciste : qui pratique le psittacisme, qui répète sans réfléchir. « C'est un psittaciste, un simple ergoteur. »

bourriche

bourriche



panier oblong, grossièrement tressé, sans anses, servant au transport du gibier ou de la marée, plus rarement des fruits. « Bourriche d'huîtres, de gibier, de poisson, etc. »

quarteron

quarteron



qui a ¼ de sang noir, c'est-à-dire né d'un blanc et d'une mulâtresse ou d'une blanche et d'un mulâtre. « Notre hôte est un quarteron affable, au parler français damasquiné de mots créoles. » « Petit-fils d'une esclave noire de Saint-Domingue, Alexandre Dumas était un "quarteron", exposé au racisme de ses contemporains pour sa peau foncée et ses cheveux crépus. »
péj.: petit groupe, une poignée de gens. Un quarteron de crève-la-faim. « Le putsch manqué d'un quarteron de conjurés. » « Sauf un quarteron de pusillanimes et d'empotés, je ne sache pas que ces mesures préventives aient empêché un seul prisonnier de s'évader. »
quart de livre. Quarteron de beurre, de fromage.

tycoon



mot anglais dérivé du mot japonais "Taikun", signifiant "grand homme" ou "prince". Pendant la période Edo, le mot était utilisé pour désigner les grands chefs militaires. Aujourd'hui on l'utilise en anglais pour "magnat" ou "nabab", c'est à dire un homme d'affaires riche et influent.

écoutille

écoutille



ouverture carrée ou rectangulaire, pratiquée dans le pont d'un navire, permettant l'accès à l'intérieur. Ex: fermer les écoutilles ; l'air et la lumière pénétraient dans la pièce par une simple écoutille.

baryonique



"matière baryonique" = matière composée de baryons (protons et neutrons). Cela inclut les atomes et donc à peu près la totalité de la matière ordinaire.
La "matière non-baryonique" en est l'exacte antithèse. Dans l'absolu, cela concerne les neutrinos, les photons et les électrons, mais le terme est généralement réservé à la matière « exotique » — et hypothétique — comme la matière noire non-baryonique.
L'existence même des baryons est un problème classique en cosmologie. Il est généralement supposé que le Big Bang a initalement produit des quantités égales de baryons et d'antibaryons. Le processus qui a conduit les baryons a être légèrement plus nombreux que leurs antiparticules est appelé baryogénèse.

matassin

matassin



bouffon imitant comiquement des danses guerrières (=paillasse).
danseur comique. « J'avais préparé pour intermède une scène de matassins avec une poursuite bouffonne parmi le public. »
p. ext.: pers. ridicule, objet de moquerie. « N'avez-vous pas vu ces matassins, auxquels on a retourné leur habit, à la figure desquels on a convié la population à cracher ? »
médecin bouffon (=médicastre).
p. méton.: ancienne danse bouffonne. Danser les matassins.

prince-de-Galles

prince-de-Galles



tissu moderne de laine, ordinairement de couleur grise, à fils noirs et blancs, et à légers filets de couleur vive formant de grands quadrillés (du nom du prince de Galles, futur édouard VII, qui mit ce tissu à la mode au début du 20ème siècle).
p. méton.: costume fait dans ce tissu. « Un prince-de-Galles vigoureusement quadrillé, des tons chauds et raffinés, en camaïeu. »[habits]

vibrisses



chez l'homme, poils situés à l'intérieur des narines.
moustaches du chat. « Les vibrisses du chat sont tellement sensibles qu'il peut ressentir la forme d'un objet en ressentant les turbulences dans un courant d'air. »

estran

estran



zone maritime tantôt couverte et tantôt découverte par la marée. « La marée est basse, je marche sur l'estran couvert de goémon et de coquillages. »

slug



anglicisme désignant un label court donné à un article publié ou en cours de publication, afin de l'identifier simplement.
sur internet, l'utilisation de slugs dans les urls est un moyen d'améliorer le référencement.

belluaire

belluaire



celui qui combattait contre les bêtes fauves dans les amphithéâtres romains, ou qui était chargé d'entretenir les animaux du cirque (=bestiaire). « Au fond de l'arène oblongue du cirque, les belluaires ouvraient la cage des bêtes féroces. »
littér.: dompteur de bêtes fauves dans les cirques ou plus spécialement celui qui est chargé de les soigner (=dompteur, garçon de cirque). « Un tigre bouffe, fouaillé par un belluaire, tâchait de lui happer son fouet. »
p. métaph., littér.: « les quatre vertus cardinales sont somptuaires, mais les Théologales sont belluaires. »

ouvrir le parapluie



dégager sa responsabilité ou la faire porter sur un autre. « Evite d'ouvrir le parapluie sans arrêt, d'essayer de faire porter les responsabilités aux autres. »

incise



proposition intercalée entre virgules dans le corps de la phrase ou rejetée à la fin de celle-ci, utilisée pour indiquer que l'on rapporte les paroles ou les pensées de quelqu'un ou pour introduire diverses nuances (supposition, opinion, explication, interrogation). « L'argent, dit le sage, ne fait pas le bonheur » (ici, la proposition "dit le sage" est une incise). « A force d'incises, de retouches, cette conférence prenait corps, se dessinait avec des contours précis. »
en incise : « les interjections se placent en incise dans la phrase. »
inscription, motif gravé. « Ces incises, dessinées avec toute la pureté du beau style égyptien... »

vétilleux



Qui a l'habitude de s'attacher à des vétilles; qui témoigne d'une minutie pointilleuse, tatillone.

aligoté



l'aligoté est un Bourgogne blanc léger. Il doit se boire jeune.
Le cépage "Aligoté" existe uniquement en Bourgogne. Les vignerons sont cependant autorisés à adjoindre jusqu'à 15% de Chardonnay.
La production de Bourgogne Aligoté diminue d'année en année. Les gens préfèrent semble-t-il les charmes du Chardonnay (cépage blanc le plus connu dans le monde entier. Utilisé pour le vin blanc de Bourgogne, le Champagne, etc.).

stère (masc.)



Unité métrique de volume correspondant à un mètre cube, utilisée pour mesurer les bois de charpente et de chauffage. Ex: « pour faire ce vaisseau, combien faut-il de bois? Trois mille stères. »
Tas de bois correspondant en volume apparent à cette unité. Ex: « je marchais, parmi les stères de bois empilé et les tas de ramille. »

bistrer



donner la couleur du bistre. « Quelle passion avait bistré sa face bulbeuse, qui, dessinée en caricature, aurait paru hors du vrai? ; Hélène est très excitante avec ses yeux bistrés... » [couleur]

mabrouk



mot arabe signifiant à la fois "félicitations", "meilleurs voeux" et "que cela te porte chance" (="mazel tov" en hébreu). « Dites-moi mabrouk! » « Mabrouk à tous les candidats! »

faix



réunion d'éléments identiques (liés ensemble dans le sens de la longueur). « Faix de bois, d'herbes » (=fagot).
charge, corps pesant (=fardeau). « Plier, succomber sous le faix; colonnes qui portent un faix prodigieux. Un âne dont le faix ensanglantait le dos. »
fig.= ce qui constitue une charge, une contrainte morale qui pèse lourdement sur celui qui la subit. Faix de fatigue, de labeur, de douleurs; ployer, succomber sous le faix. Le voilà arrivé au bout du chemin, pliant sous le faix de sa vie. Plier, être courbé sous le faix des ans.

pro domo



de/pour sa propre cause. Parler, plaider, prêcher pro domo. « Quand Zola soulève une thèse, elle n'est jamais désintéressée, c'est toujours un plaidoyer pro domo. »
un pro domo : « loin de se réfugier dans un pro domo revendicatif de leur ouvrage, les auteurs ont su rester objectifs. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2622 mots)