Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2701 mots)

tantale



dans la mythologie grecque, pour avoir offensé les dieux, le roi Tantale fut condamné à souffrir de faim et de soif pour l'éternité, alors même qu'eau et nourriture étaient à sa portée.
p. ext.: pers. désirant ardemment qqch qui lui est inaccessible. « Ces altérés de richesse et d'honneurs, Tantales inquiets, sans repos et sans joie, meurent rêvant encore de nouvelles faveurs ! » « Les convives doivent attendre que toutes les parts soient apportées avant de commencer la danse des cuillères... Il faut voir ces petits tantales ! »

supplice de tantale : supplice consistant à présenter au supplicié la nourriture dont il a besoin, et à l'enlever au moment où il va se servir. « Sentir l'odeur du dîner est un supplice de tantale pour les internés mourant de faim. » « Cette aide maintes fois promise prend les allures d’un supplice de Tantale. »

tantalien : qui suscite une convoitise, un désir toujours inassouvi ou qui en est le lieu. « Le vestibule tantalien où sont affichées les photos des belles. »

tantaliser : inspirer à qqn des désirs qu'il ne peut assouvir. « La vie italienne, à chaque instant évoquée, vient me tantaliser. » « La délicieuse torture des désirs avortés et des voluptés tantalisantes. »

rond-de-cuir

rond-de-cuir



sobriquet attribué aux employés de bureau sédentaires par référence à l'usage qu'ils faisaient autrefois de coussins de cuir ronds, appelés ronds-de-cuir, destinés à soulager la position assise prolongée. « Vas-tu rester toute ta vie ce modeste rond-de-cuir tremblant devant son chef de bureau ? »
p. ext.: personne qui se comporte d'une manière mécanique et indolente, dans l'exercice d'une activité administrative (= bureaucrate). « Les fonctionnaires ne sont pas tous des ronds de cuir planqués des décennies derrière le même bureau ! »

coterie



groupe de personnes qui se soutiennent pour faire prévaloir des intérêts communs. Coterie littéraire, politique ; esprit de coterie. « À l'origine de toutes les fermentations humaines, à la naissance des plus grandes religions, il y a toujours de très petites coteries, d'imperceptibles groupes longtemps impénétrables. »
société d'ouvriers. « Une coterie d'ouvrières brocheuses. »
appellation familière que les ouvriers du bâtiment utilisent pour s'interpeller, ou désigner un ou plusieurs de leurs camarades. La coterie peintre, charpentier, maçon, etc.

digitigrade

digitigrade



animal qui marche en appuyant ses doigts sur le sol (contrairement au plantigrade). Ex: chat, chien, loutre, mangouste, hyène.
p. ext.: qui caractérise un animal digitigrade. « L'allure digitigrade n'entraîne pas de modifications importantes de la main. »

caillebottis

caillebottis



treillis fermant les écoutilles d'un navire. « Les caillebottis avaient été enlevés, afin d'aérer et de sanifier la cale. »
treillis ou assemblage de rondins servant de plancher, en particulier dans les lieux humides. « Les caillebotis branlent sur le sol humide de la tranchée. » « Le caniveau est recouvert d'un caillebotis qui permet de garder les pieds au sec. » « Il convient de ne pas piétiner la dune, mais d'emprunter les voies piétonnières en caillebotis. »

vair

vair



fourrure grise et blanche de l'écureuil petit-gris, au dos gris et au ventre blanc, et qui était réservée aux rois, aux hauts dignitaires pendant le Moyen Âge. « Quoique doublé de vair, ce manteau n'est pas chaud. »
p. métaph. « Les cieux sont de vair, et la terre est recouverte d'une broderie. Chaque chemin d'herbes foulées sous la gelée blanche est comme une traîne lamée. »
pantoufle de vair : certaines fourrures rares, comme le vair, ne pouvaient être portées que par les rois, par les ducs et par les seigneurs. La célèbre pantoufle de Cendrillon était sans doute de vair, quoique Perrault ait bien écrit "verre".[habits]

bodhisattva



être en passe de devenir bouddha mais qui renonce à son propre salut (nirvana) tant que tous les êtres ne sont pas sauvés. La vertu qui détermine toute son action est la compassion.

modus vivendi



accommodement, arrangement dans une relation, une manière de vivre - compromis.

camouflet



affront blessant. Donner, essuyer, recevoir un camouflet. « Une grève dans une entreprise est encore considérée le plus souvent comme un camouflet pour la direction. »

jugement de Salomon



jugement qui, face à l'impossibilité d'établir la vérité dans un litige, partage équitablement les torts entre les deux parties.
procédé consistant à mettre les protagonistes d'un litige devant une situation qui les oblige à réagir spontanément, rendant ainsi possible l'identification du coupable.

Salomon, roi d'Israël (-970 à -931), aurait proposé de partager en deux l'enfant que se disputaient deux femmes, ce qui fit renoncer l'une d'elle et prouva ainsi qu'elle était la vraie mère.

brimborion



(fam) petit objet de peu de valeur (=bibelot, babiole, colifichet). « Un vendeur de brimborions. »
fait sans importance. « Appeler évènements des brimborions sans importance, ça fait pitié quand on y pense. »
un brimborion de = un brin, un morceau de. « Un brimborion de peau. J'avais pas une bribe, pas un brimborion d'honneur. »
[avec une valeur coll.] le brimborion = l'ensemble des éléments vulgaires et futiles. « Prenons garde de tomber dans le brimborion. »
p. ext. [s'appliquant à un animé] Individu de petite taille, personne insignifiante. « Qu'ils sont petits! Quels brimborions que les élèves d'une école maternelle! ».

hétaïre



courtisane grecque d'un rang assez élevé. « Aux époques très cultivées et très raffinées, au siècle des hétaïres en Grèce... »
p. ext., littér.: femme vénale (=prostituée). « La chambre rose, à falbalas dignes d'une hétaïre. »

douar

douar



au Maghreb, groupement d'habitations, fixe ou mobile, temporaire ou permanent, réunissant des individus liés par une parenté fondée sur une ascendance commune en ligne paternelle. « Douar arabe, nomade, douar de bédouins, douars sédentaires. »
p. anal., fam.: ensemble des personnes composant une famille. « Tout mon douar est à Lyon. »
p. ext. [en milieu colonial] : division administrative de base, en Afrique du Nord.

cornier

cornier



qui est à l'angle de, qui forme coin (=angulaire). « Pilier cornier; poteau cornier d'un mur, d'une charpente, d'un bâtiment. »
arbre, pied cornier = arbre choisi pour marquer une borne d'une coupe de bois. « Quiconque aura déplacé ou supprimé les pieds corniers, ou autres arbres plantés pour établir les limites entre différents héritages, sera puni d'un emprisonnement. »

intempérance



manque de retenue, excès (d'une pers.) dans sa manière de vivre, d'agir ou de penser. « Il est toujours vif, quoique l'âge ait quelque peu calmé son intempérance. »
abus des plaisirs de la table, goût immodéré pour la nourriture et le vin (=gloutonnerie, ivrognerie, voracité). « Il faut avoir l'estomac de mes compatriotes pour supporter ces intempérances de boisson. »
abus des plaisirs charnels (=débauche, dépravation, lubricité). Intempérance amoureuse.
manque de mesure dans un domaine particulier. Intempérance d'esprit, d'imagination, d'étude, de travail. « Moins on est capable d'agir, plus devient effrénée l'intempérance des désirs. » « L'intempérance de pensée, cause de presque toutes les erreurs. »
liberté excessive dans le langage; profusion de paroles ou d'écrits. Intempérance de langage. « Une intempérance de style plat et d'idées lâches. » « Il n'est élixir, baume, panacée pour guérir chez la femme l'intempérance de la glotte. » « Avec sa violence coutumière et son intempérance d'adjectifs, l'auteur se lance à fond de train dans une voie qui ne peut le mener qu'à l'absurde. »
plur.: actes dépourvus de modération. « Vos désirs excessifs, vos intempérances, vos joies qui tuent, vos douleurs qui font trop vivre. »
avec intempérance = avec excès, d'une manière immodérée. « Il attaquait les communistes avec intempérance. » « La cloche carillonne avec intempérance. »

janotisme



litt. rare : esprit borné, simplicité excessive, bêtise. « Il y a ici un vieux domestique, le meilleur des hommes et le modèle des serviteurs, mais un fond de janotisme. »
construction vicieuse d'une phrase donnant lieu à des ambiguïtés. Ex: "j'ai acheté un gigot chez le boucher qui était gros." (on ne sait pas si c'est le boucher ou le gigot qui était gros).

bouclier de Brennus

bouclier de Brennus



récompense décernée à l'équipe victorieuse du championnat de France de rugby à XV.
doit son nom à son créateur Charles Brennus, cofondateur de la fédération française de rugby, sur un dessin initial du baron Pierre de Coubertin.
le bouclier de Brennus est surnommé "le bout de bois" par les rugbymen français qui rêvent tous de le brandir un jour.

tourbe



sorte de charbon végétal.
ensemble de personnes de basse extraction, jugées méprisables (=populace).« Je ne me mêlerai pas à ces tourbes. »
grand nombre de personnes jugées sans intérêt. « Parmi l'immense tourbe des exposants de notre époque, M. Raffaëlli est un des rares qui restera. »

algarade



échange brusque de mots vifs. « J'avais bonne envie de lui dire le fond de ma pensée, mais ce n'était pas le moment de faire une algarade. » « Il ne se passe pas un jour sans que des algarades fâcheuses n'éclatent au dortoir. »

zader



soumettre un terrain (et son propriétaire) au régime des Z.A.D. « Le ministre a été amené à "zader" des surfaces importantes pour éviter toute montée des prix des terrains. »
Z.A.D. = zone d'aménagement différé : procédure permettant aux collectivités locales, via le droit de préemption, de s’assurer de la maîtrise foncière de terrains où il est prévu une opération d’aménagement et ainsi d’éviter une envolée des prix.

zadiste :
nom issu du détournement de l'acronyme Z.A.D. pour "zone à défendre" : forme de squat à vocation politique. « Délogés ce matin par les gendarmes, les zadistes de Notre-Dame-des-Landes occupent de nouveau le terrain. »

niké

niké



mot grec signifiant "victoire" et nom de la déesse grecque de la victoire. « Sur l'Acropole d'Athènes, le temple d'Athéna Niké (Athéna la victorieuse), protectrice de la cité. »
la Victoire de Samothrace est une Niké, qui a inspiré "the Spirit of Ecstasy" (figure de proue de la Rolls-Royce).

ligne Maginot



ligne de fortifications et de défense construite par la France le long de ses frontières avec l'Allemagne et l'Italie, durant l'entre-deux-guerres.
Le terme ligne Maginot désigne parfois le système entier, mais souvent, il désigne uniquement les défenses contre l'Allemagne. Les défenses contre l'Italie sont également appelées ligne Alpine.

palanque (fem)



mur de retranchement, de défense ou d'obstacle, fait de troncs d'arbres, de pieux plantés verticalement et jointivement. Ex : « les Autrichiens, derrière leurs palanques, tiraient par des créneaux percés entre les joints. »
au plur., équit.: obstacle de concours, formé de trois planches superposées, que supportent deux piliers.
palanquer : munir de palanques. Ex : « des petites places palanquées. »

corail



invertébré marin au squelette calcaire de couleur rouge ou blanche.
(couleur) corail : couleur vermeille. « Il a des yeux de braise, des lèvres de corail. »

affûtiau



objet de toilette, de parure, sans valeur. « Il n'y a pas de toilettes, il n'y a pas de bijoux qui tiennent! Quand elles n'ont plus tous leurs affûtiaux c'est des fanées, t'entends? »
ensemble des (menus) instruments dont on a besoin pour faire une chose.

conatus



terme latin signifiant "effort" et repris par Spinoza pour son concept de désir essentiel de vivre : "Chaque chose, autant qu'il est en elle, s'efforce de persévérer dans son être".

rythme circadien



du latin circa, "environ", et diem, "jour", littéralement "presque un jour", c'est un rythme biologique d'une durée d'environ 24 heures, marqué notamment par l'alternance veille-sommeil. « La perturbation du rythme circadien favorise le développement de maladies cardiovasculaires et de cancers. »
le mouvement des pétales selon l'heure de la journée est la manifestation chez les fleurs du rythme circadien.
pour décrire un rythme biologique qui se manifeste uniquement quand l'organisme est exposé à l'alternance jour-nuit, on parle plutôt de rythme nycthéméral.

conque



mollusque à grande coquille bivalve; coquille de ce mollusque. Conque marine, de Vénus.
p. compar.: « Le champignon blanc, rosé dans sa conque comme un coquillage. » « Je fus sûr qu'elle m'ouvrirait la conque de la vie mystérieuse. »
grande coquille en spirale. « Voici la conque, le triton avec lequel on appelle les chasseurs dans les montagnes. »
p. méton.: pavillon de l'oreille. « Je graverais d'abord avec un diamant, En traits fins, le sourcil, l'œil, la joue et l'oreille, Conque rose écoutant mes vers malignement. »

babillard



fam.: qui aime à babiller, à parler avec abondance, parfois sans réfléchir (=bavard, loquace, prolixe). « Elle était d'humeur enjouée, active, et si babillarde qu'on lui avait donné le surnom de caquet bon bec... » « Le Grec est babillard, discuteur et aime à politiquer. »
p. anal.: la babillarde hirondelle ; les ruisseaux babillards.
arg.: livre, journal. « Griffonneur de babillards. » Une babillarde : une lettre. Porteur de babillardes : facteur.

parpaillot



fam.: calviniste, protestant. « Des Allemagnes, il était revenu parpaillot comme sa grand'mère. »
p. méton.: impie, mécréant. « Ceux que l'on appelait alors les parpaillots ou les païens. »

almée

almée



danseuse orientale, également capable de chanter et d'improviser des vers dans les fêtes. « La délicieuse almée qui se roulait le soir sur ses tapis, qui faisait sonner tous les grelots de son amoureuse folie. »
p. ext.: femme qui se livre à des exhibitions. « Sur une scène aménagée dans la maison interlope, se trémoussaient des almées. »

forgerie



litt., fig.: rédaction d'un faux en écriture ; document contrefait. « La signature en bas de ce contrat est une forgerie. »
tromperie, machination. « Si cependant tout cela était faux, une forgerie, une infernale invention de femme méchante et jalouse! »
forger : fabriquer faussement. « Des infidélités que sa jalousie maladive forgeait de toutes pièces. »

combe

combe



petite vallée encaissée. « Mon village, blotti au fond de sa combe. »
combe à neige : zone à enneigement prolongé, où se développe une flore particulière. « La végétation des combes à neige, à l'abri du vent et du froid intense, profite des éléments nutritifs libérés lors de la fonte des neiges. »

coupe sombre / coupe claire



restrictions massives (et douloureuses) / restrictions partielles.
★ l'usage a perverti le sens origniel de ces expressions : pour les forestiers, "faire une coupe sombre" consiste en effet à déboiser de manière parcimonieuse afin de laisser de l'ombre. Inversement, "faire une coupe claire" consiste à déboiser totalement pour faire une clairière.

abstème

abstème



qui s'abstient de boissons alcoolisées pour des raisons médicales, religieuses ou personnelles. « Les musulmans sont abstèmes. » « Même en France, pays du bien manger et bien boire, le nombre d'abstèmes est croissant. »

néantir, néantiser



considérer ou présenter comme du néant, comme n’existant pas. « Je domine le monde si j'ai la capacité de le nier ou, comme dirait Sartre, de le néantir. » « Néantiser l'individualisme au profit du collectif. »
détruire, supprimer, anéantir. « Les rejets chimiques ont néantisé la faune sous-marine. » « Son absence m'obsède, elle néantise tout le reste. »

plastronner



bomber le torse afin de se donner une attitude avantageuse (Synon. se rengorger). « Sa petite taille le complexe : il se redresse, il a des talons trop hauts, il plastronne. »
prendre une attitude avantageuse, un ton avantageux; affecter le courage, l'autorité (synon: parader, poser, crâner). « La puberté du paranoïaque est bruyante et rebelle. Il plastronne et provoque avec cynisme, il méprise comme des imbéciles ceux qui ne partagent pas ses convictions. »

pantalonnade



farce burlesque, faite de plaisanteries grossières et gauloises d'un goût douteux. « Ces pantalonnades théologiques, qu'on faisait applaudir à Notre-Dame... »
attitude, comportement, discours ridicule ou hypocrite destiné à tromper, à égarer et qui ne peut être pris au sérieux. « Sans s'arrêter aux pantalonnades des faux patriotes qui prétendent fonder notre puissance sur un héritage napoléonien... »

bayou

bayou



[en Louisiane et dans le bas Mississipi] étendue d'eau peu profonde, stagnante ou à faible courant, constituée soit par un bras secondaire du Mississipi ou d'un autre fleuve important, soit par un lac établi dans un méandre abandonné. Le bayou de La Nouvelle-Orléans. « Il chante d'une voix lente comme le bayou de Louisiane qui l'a vu naître. »
grande région marécageuse du sud de la Louisiane.

chamade



du piémontais "ciamada" (clameur, appel) : sonnerie de trompette ou appel de tambour émis par des assiégés et signalant à l'ennemi leur intention de parlementer. Sonner, battre la chamade.
p. métaph. [le suj. désigne le coeur] battre à un rythme accéléré sous le coup d'une émotion. Coeur battant la chamade ; coeur chamadant. « Grande chamade sous les côtes du jeune homme! »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2701 mots)