Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2622 mots)

tancarville

tancarville



séchoir à linge, soit rétractable, soit pliable. « Vous voyez le monstre métallique qui traîne dans la salle de bain ? C’est ça, un tancarville. On l’a ainsi nommé à cause de sa ressemblance avec le pont de Tancarville. »

tête de nègre

tête de nègre



de couleur marron foncé. Brun tête de nègre. « La couleur tête-de-nègre, le ton de Sienne crue de cette carapace salissait les reflets du tapis sans les activer. »
meringue fourrée de crème et recouverte de chocolat.

colophon

colophon



note finale d'un livre (références, date d'impression, transcription, etc.)

emboucaner



sentir mauvais, puer. « Ah! triste chose que l'humanité. Incarcérée, elle ne sent pas la rose, dehors libérée, elle emboucane, elle fouette à vomir. »
importuner par son odeur. « Mes codétenus m'ont réveillé en m'emboucanant. »

saunier

saunier



ouvrier qui travaille à l'extraction du sel dans un marais salant (=paludier). « Les sauniers tirent le sel et l'entassent en mulons. »
qui produit du sel ou fait commerce de sel.
faux saunier : qui faisait la contrebande du sel. « Un quartier interlope ou se côtoient braconniers, contrebandiers et faux sauniers. »

canardière

canardière



mare où l'on élève des canards; aménagement prévu sur un étang, un marais pour prendre les canards sauvages à la nasse.
long fusil propre à la chasse aux canards sauvages et autres gibiers à plumes. « Pécuchet emprunta la canardière de Langlois pour tirer des alouettes. »
arg.: qui fait des fausses notes, des couacs. « Puisse-t-il retrouver des clarinettes moins canardières! »

banane bleue

banane bleue



aussi appelée "mégalopole européenne" ou "dorsale européenne", la banane bleue désigne un espace densément peuplé et fortement urbanisé allant de Londres à Milan en passant par la vallée du Rhin et pouvant être considéré comme le centre économique de l'Europe.

omerta



loi du silence imposée par la mafia (en partic.: interdiction de collaborer avec la police). « Il est temps de faire la lumière et briser l'omerta entretenue autour de cette affaire. »

dodeliner



balancer doucement, bercer. « Elle dodelinait l'enfant, pour qu'il se calmât. »
p. métaph.: « tandis que ces pensées dodelinaient ainsi mon esprit, je brossai mon habit et mon pantalon. »
balancer doucement (une partie du corps). « L'homme dodelina la tête. »
(se) balancer doucement. Dodeliner de la tête ; dodeliner du chef, des épaules, du ventre. « Devant nous des croupes de chevaux dodelinent. »
pronom. : « Endormie au bleu de la croisée, où le jardin mélodieux se dodeline... »

Lady Godiva

Lady Godiva



dame anglo-saxonne du xie siècle, qui aurait traversé les rues de Coventry à cheval, entièrement nue, afin de convaincre son époux, le comte Léofric de Mercie, de diminuer les impôts qui accablaient le peuple. [personne]

concréter



rendre concret, solide (=durcir, épaissir, solidifier). « Le froid concrète la plupart des liquides. » « La plaie se concrète en croûte par coagulation sanguine. »
p. métaph. « Tout cela est en moi, dans une gangue dure et grise que j'ai laissée se concréter et que je ne puis briser. » « Instant où s'amalgament et se concrètent les courants, les principes de notre vie, les éléments encore fluides de notre destin, et que l'avenir durcira. »
fig.: faire prendre corps à qqch. « Il est temps de réaliser mes rêves, de concréter mes ambitions. ».
se concréter en, par qqc. = se concrétiser. « Les investissements publics se concrètent enfin en une reprise de la croissance. »

prurit



vive démangeaison.
désir irrépressible, obsédant. « Prurit d'écrire, de posséder; prurit de bavardage, de désirs, de nouveauté; prurit anticlérical, sentimental; prurit de bibelots; prurit de meurtre, etc. »

avoir l’oeil américain



être vigilant et perspicace, p. allus. à l'aptitude des Indiens d’Amérique de regarder de côté en ayant l’air de regarder en face (cf.: roman « Le Dernier des Mohicans »).

laudatif



qui loue, qui exprime une louange (=louangeur, élogieux). Discours, terme laudatif; phrases, paroles laudatives. « Le journaliste se répandit en effusions laudatives. »

avalaison

avalaison



torrent formé par de grosses pluies ou par la fonte subite des neiges (=avalasse). « Impossible de s'aventurer sur ces nappes mugissantes et ces impétueuses avalasses, brisées en mille remous où se creusaient des gouffres. »
p. ext.: amas de pierres entraînées par cette chute d'eau.
mar.: vent d'aval ou vent du large qui souffle sans interruption pendant plusieurs jours.
pêche: descente des poissons migrateurs vers l'aval d'une rivière.

monter en graine



pour une plante, fait de grandir et se développer jusqu'à porter graine. « La chenille meurt quand elle forme sa chrysalide. La plante meurt quand elle monte en graine. »
fig.: rester vieille fille; parvenir à la maturité sans être mariée. « Et maintenant, bien que très montée en graine et vieille fille, elle est une autre femme, mille fois plus parfaite. » « La plupart, déjà sérieusement montées en graine, pensaient avec amertume qu'elles ne se marieraient jamais. »

sibylle

sibylle



femme ayant reçu d’Apollon le don de prophétie. Les sibylles rendaient des oracles (réponses des divinités aux questions des fidèles). Oracles sibyllins. « Les sibylles ouvrent et ferment le livre du destin. » « Les sibylles de Michel-Ange, au plafond de la Chapelle Sixtine. »
femme faisant des prédictions.
voyante. « L'antre de la sibylle, une tireuse de cartes, était beaucoup plus sombre que l'antichambre. » « Sibylle de malheur! »
péj.: "vieille sibylle" : femme âgée et laide, qui a quelque prétention à l'esprit, et connue pour la méchanceté de ses propos.

vaccin

vaccin



Le mot "vaccin" vient du latin "vacca" qui signifie "vache". En effet, c'est en inoculant la variole de la vache (lat. "variola vaccina") à l'homme que le médecin anglais Edward Jenner créa le premier vaccin.

soluté



préparation liquide obtenue en faisant dissoudre une ou plusieurs substances médicamenteuses ou un principe actif dans un solvant. « Soluté vermifuge; soluté de digitaline; Conserver le soluté d'eau oxygénée dans des flacons fermés. Benzoate de mercure en soluté chloruré à 8 pour 1000 en injections sous-cutanées. »
soluté alcoolique = préparation obtenue par dissolution d'une ou plusieurs substances médicamenteuses dans l'alcool.
soluté physiologique = sérum physiologique (solution saline assimilée aux liquides corporels, utilisée pour nettoyez le nez ou les yeux, et pour remplir les prothèses mammaires)
chim.: substance dissoute dans un solvant.

morgue



attitude hautaine, méprisante. Morgue aristocratique, hautaine, insolente, insultante, superbe; avec morgue. « Il n'a pas la morgue, l'envie et la vanité des nouveaux auteurs. Il est plein de jalousie, plein de morgue et de vantardise. Il lui parut changé, ses yeux étaient noirs d'inquiétude; il restait un peu de morgue aux coins des lèvres, mais c'était l'arrogance boudeuse d'un enfant pris en faute. »

fourgue



receleur, fourgueur (=qui traffique des biens volés).

virago



femme de grande taille, robuste, d'allure masculine. « Une virago moustachue ; une virago cocardière, une de ces créatures sans sexe, qui tiennent du zouave et de la jument. »

Buridan



L'âne de Buridan : quelqu'un qui est incapable de se départager et de choisir entre deux sollicitations (aphorisme signé Jean Buridan, recteur de Paris, sur l'âne qui mourut de faim et de soif, faute de pouvoir se décider entre le picotin d'avoine d'un côté et le seau d'eau de l'autre).

nef

nef



navire. « Va donc! Et souviens-toi de l'heure où, dans sa force, ta haute nef heurta l'inébranlable écueil. »
partie d'une église comprise entre le portail et le transept, que délimitent les deux rangées de piliers soutenant la voûte, et dont la forme générale rappelle la coque d'un vaisseau renversé.

étrave

étrave



forte pièce de bois ou de métal qui termine la coque vers l'avant en formant la proue d'un navire. « La longueur d'un navire se mesure de l'étrave à l'étambot. » « Il demeura sur la passerelle à suivre le jeu de la houle que l'étrave du bateau tranchait et brisait en éclats de cristal. »
fig.: « La pointe de Manhattan, portée à l'incandescence par le couchant, enfonçait comme un fer rouge son étrave dans une mer sillonnée de chalands. »
vague d'étrave : vague qui se forme à l'avant d'un bateau quand l'étrave fend l'eau en avançant. À l'arrière, le bateau est suivi par la vague de poupe.

luddisme



mouvement ouvrier des années 1811-1812 en Angleterre, connu pour ses destructions de machines (métiers à tisser notamment), dont on craignait qu'elles paupérisent le prolétariat. Ces ouvriers sont appelés luddistes ou luddites.
Le terme "luddisme" est maintenant utilisé plus généralement de façon péjorative pour fustiger ceux qui s'opposent aux nouvelles technologies (on parle même de "neo-luddisme").

haram



mot arabe signifiant illégal, illicite, interdit, inviolable, sacré (Contraire de halâl : permis, licite, non sacré).
Par exemple, la consommation du porc et de l'alcool sont haram. Concernant les rapports conjugaux, la sodomie est haram, la pénétration ne peut se faire que dans le vagin qui est "l’endroit du labour".
Par ailleurs haram signifie "sacré". Par exemple la mosquée de la Mecque est appelée la "Mosquée Sacrée" : "Masjid al-Haram", la Kaaba est la "Maison sacrée" : "Bayt al-Haram".
Le mot harem a la même racine arabe : l'épouse est sacrée et interdite à tout autre que son époux, le harem est un lieu interdit et sacré.
Dans une mosquée, la salle de prière est désignée sous le nom haram.

commensal



Compagnon de table; p. ext., hôte.« Il me donne à dîner et il me donne pour commensaux Frédéric Masson et Ternaux, attaché à l'ambassade de Russie. »
Être commensal d'une maison = y être attaché, y manger habituellement.
Animal domestique nourri par l'homme. « Les animaux réfractaires à la peste, serviteurs ou commensaux, sont encore des porte-germes dangereux; les chats, les chiens, les oiseaux sont particulièrement à craindre. »

campanile

campanile



clocher italien de la Renaissance, le plus souvent construit comme un élément à part entière, ne faisant pas partie de l'église ou de la cathédrale. Il abritait les cloches qui servaient à appeler les fidèles à la prière.

carcinogène



qui engendre le cancer (=cancérigène). « À l'heure actuelle, on connaît bien l'influence carcinogène du charbon. »

CamelCase



mode d'écriture utilisé notamment en informatique et dans le marketing, consistant à mettre en majuscule la première lettre des mots et à supprimer les espaces entre les mots liés. Ex: « McDonald's, PlayStation, QuickTime. »
Ce terme, traduisible en français par "casse de chameau", fait référence aux creux et bosses du dos d'un chameau, qui symbolisent l'alternance de majuscules et minuscules.

trotte-menu



animal qui se déplace à pas sautillants, souris ou rat en particulier. « La gent trotte-menu. »
allure d'un animal qui se déplace à petits pas rapides et sautillants. « On entend le trotte-menu du lapin dans les feuilles. »
qui marche à pas rapides et légers. « La tante trotte-menu, si preste, si drôle, me préparait le café. »
rapide, sautillant. « On entendait les pas lourds de Thierry et de son père, et la marche trotte-menu de Clémence. »
fig.: léger, qui n'a pas de poids, sans profondeur. « Son amabilité trotte-menue. » « Sa beauté trotte-menu ne pouvait être devinée que par les Parisiens adonnés à la chasse des grisettes. »

obituaire

obituaire



registre renfermant le nom des morts et la date anniversaire de leur sépulture. Tenir un registre obituaire.
cimetière. « Il quitta la tombe et parcourut à pied tout l'obituaire. »
relatif à la mort. « Au centre de l'hémicycle obituaire, une espèce de cachot noir d'où s'exhale un relent de catacombe. » « Je m'endormis las, plongé dans ces pensées obituaires. »

davier

davier



instrument en forme de tenaille courbée utilisé par les dentistes pour arracher les dents. Le davier du dentiste. « Brandir au bout de son davier une dent bleue où pendait du rouge. »

crevé

crevé



ouverture pratiquée dans un vêtement généralement en forme de losange et laissant apparaître un autre tissu de couleur différente. « Sa robe à manches garnies de crevés de satin rose liserés de passequilles de jais. »
(petit) crevé = jeune homme efféminé, malingre et adorateur servile de la mode. « Ce jeune crevé, hâve, voûté, avec sa coiffure de rhétoricien. » « Les petits crevés aux vestons courts jusques aux nuques... »

boute-en-train

boute-en-train



étalon placé au voisinage des juments à l'effet de les mettre en chaleur et de les disposer à l'accouplement.
boeuf utilisé dans les centres de prélèvement de semence afin de provoquer l'éjaculation du taureau reproducteur.
petit oiseau que l'on place avec d'autres pour les inciter, pour leur apprendre à chanter.
fig., fam.: pers. qui met tout le monde en train, en gaieté. « Le joyeux boute-en-train de la pension. » « Il était si rieur, si boute-en-train, qu'on se disputait sa compagnie. »

haquenée

haquenée



petit cheval ou jument aisé(e) à monter, qui va l'amble et qui servait autrefois de monture aux dames. « Une dame magnifiquement parée, montée sur une haquenée. »
p. métaph.: « mon âme, haquenée boiteuse des fatigues du jour, repose maintenant sur la litière dorée des songes. »
aller sur la haquenée des cordeliers : aller à pied, un bâton à la main.
fig.: femme laide, mal bâtie, d'allure masculine. « Mademoiselle Goujet appartenait au genre des grandes haquenées. Elle se savait laide, elle riait la première de sa laideur. »
courtisane, femme de mœurs légères. « C'est Anne Boleyn, la haquenée d'Angleterre, qui prit la place de Catherine répudiée. »

astringent



qui a la propriété de resserrer les tissus (contraire de émollient). Remède, froid astringent ; drogue, herbe, potion, tisane astringente.
[goût, odeur] amer. « Le sulfate de fer a une saveur astringente. »
fig.: « il y a en cette maison quelque chose d'astringent et d'agressif qui contracte les natures un peu impressionnables. Ce quelque chose c'est le soupçon ironique, la malignité envieuse et dénigrante, la parole perfide, la mauvaise joie de faire de la peine à autrui. »

lichade



fam. beuverie, ripaille. « L'établi semblait avoir servi de table à toute une garnison, taché de café et de vin, emplâtré de confiture, gras des lichades du lundi. »
baiser, embrassade. « Il y a une telle passion dans son jeu, un tel pelotage, de telles lichades, que Mme Daudet a peur d'amener Lucien à la première. »

obfuscation

obfuscation



l'obfuscation (=offuscation ou "assombrissement"), est une stratégie de protection de la vie privée qui consiste à "noyer" les informations réelles dans une multitude de données sans rapport.
en informatique, l'obfuscation ou consiste en la production de "code impénétrable" (obfuscated code), par exemple pour protéger un code propriétaire.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2622 mots)