Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2638 mots)

chiffre

chiffre



dessin formé de plusieurs lettres (ex: initiales d'un nom) utilisé pour marquer des objets personnels (=monogramme). « Un superbe sac de cuir du Levant, marqué d'un chiffre illisiblement entortillé, surmonté d'une couronne de baron. »
p. métaph. : « La fleur capucine brode de ses chiffres de pourpre les murs sacrés des couvents. »
caractères d'écriture (lettres ou chiffres) représentant par convention secrète les lettres ou les groupes de lettres des mots d'une langue. Lettre écrite en chiffres.
p. méton.: écriture secrète ainsi constituée. « Une écriture à rebours, chiffre dont tous les secrets n'ont pas été pénétrés encore. »
code, règles permettant d'écrire ou de déchiffrer un langage secret (=code, clef). « Des dépêches dont le gouvernement avait le chiffre. » « Il écrivit au ministre une lettre chiffrée et lui transmit le chiffre sous la même enveloppe. » « Le miracle est un phénomène naturel dont on n'a pas encore le chiffre. » « La Bible contient pour chacun de nous un message chiffré. Le chiffre, c'est la foi qui nous le donne. » « Peut-être un seul mot qu'elle eût dit, un sourire, m'eussent fourni une clef, un chiffre inattendus, pour lire l'expression de sa figure et de sa démarche, qui seraient aussitôt devenues banales. »
p. méton.: service d'un ministère, d'une armée, etc., chargé de transcrire les messages en chiffre ou de les déchiffrer. Section, officier du chiffre.
p. ext.: langage secret quelconque; règles permettant de le pratiquer. « Ils utilisaient pour leur correspondance un chiffre ou argot qu'on a peine à pénétrer. »
symbole conventionnel. « Le soufre, qui est le chiffre du feu. »
technol.: arrangement secret de chiffres, de lettres, permettant à celui qui l'a conçu ou y est initié d'ouvrir la porte d'un coffre-fort (=combinaison). « Le coffre-fort dont il repoussa la porte sans brouiller le chiffre. » « Un coffre-fort qui s'ouvre lorsque l'on a disposé les lettres de la serrure selon un certain chiffre qui sert de clé. »

se faire porter pâle



Se faire porter malade. Un lieutenant s'en mêla; rien n'y fit. Il déclara qu'il ne se battrait pas, qu'il aimait mieux devenir boche, et qu'il allait se faire «porter pâle»

escoffier



arg.: tuer. « Il aurait fait escoffier un témoin gênant. »

zonier



fam.: habitant de la zone. « Ces squatters vivaient, comme aujourd'hui nos zoniers, dans des abris insalubres. »
relatif à la zone. Jardin zonier. « Il n'y avait autour de nous que terrains vagues, baraques zonières, entreprises insalubres. »

fatuité



caractère du fat; satisfaction excessive et ridicule de soi-même (=infatuation, contentement de soi, suffisance, vanité). « Plein de fatuité ; se remplir de fatuité ; un air, un ton, un sourire de fatuité ; dans quel pays du monde la fatuité n'est-elle pas une ressource de l'amour-propre pour cacher la médiocrité naturelle? »

godelureau



jeune homme aux manières affectées et qui se plaît à courtiser les femmes (=galantin). « Le godelureau trouva digne d'intérêt cette belle jeune femme savante qui lui donnait la réplique. »

Roswell (l'affaire)



en 1947 un "Ovni" s'écrase à Roswell au nouveau mexique. Accident extraterrestre ou simple manoeuvres militaires ratées? En pleine guerre froide, le mutisme de l'armée,américaine attise l'imaginaire populaire sur ce mystère qui demeure l'un des plus controversé du xxe siècle.

corail



invertébré marin au squelette calcaire de couleur rouge ou blanche.
(couleur) corail : couleur vermeille. « Il a des yeux de braise, des lèvres de corail. »

mise en abyme

mise en abyme



[ou "mise en abîme"] procédé consistant à incruster une image en elle-même, ou, d'une manière générale, à représenter une oeuvre dans une oeuvre de même type. On y retrouve le type d'"autosimilarité" qui constitue également le principe des fractales ou de la récursivité en mathématiques.
en littérature, procédé consistant à placer à l'intérieur du récit principal un récit qui reprend de façon plus ou moins fidèle des actions ou des thèmes du récit principal. Ex: à l'intérieur de la pièce (Hamlet) se joue une pièce de théâtre qui dénoncera l'adultère et le meurtre du père d'Hamlet.
dans Les Ménines de Diego Vélasquez, le procédé est utilisé de façon paradoxale parce qu'on ne voit pas réellement le tableau qu'il est en train de peindre, ce qui ajoute au trouble.

grandiloquent



qui s'exprime d'une manière pompeuse, emphatique. « Orateur grandiloquent. »
qui est pompeux, emphatique. Discours, style, ton grandiloquent; mots grandiloquents; phrases grandiloquentes. « Beaucoup d'anarchistes finirent par se lasser de lire toujours les mêmes malédictions grandiloquentes lancées contre le régime capitaliste. »

mégir



(=mégisser) tanner une peau au moyen d'un bain spécial, afin d'obtenir un cuir très souple. « Ces beaux tons qui ont du gris fauve de peaux de daim mégissées. Les peaux, préalablement mégies et encore humides, sont suspendues dans une chambre close. »
mégissier : ouvrier qui transforme les peaux en cuir fin et souple par tannage, pour la ganterie et la chaussure. « Toutes les façons d'une paire de bottes ne sont pas données par le bottier seulement, mais aussi par le nourrisseur de bestiaux, par le mégissier, par le corroyeur, etc. » [habits]

brimborion



(fam) petit objet de peu de valeur (=bibelot, babiole, colifichet). « Un vendeur de brimborions. »
fait sans importance. « Appeler évènements des brimborions sans importance, ça fait pitié quand on y pense. »
un brimborion de = un brin, un morceau de. « Un brimborion de peau. J'avais pas une bribe, pas un brimborion d'honneur. »
[avec une valeur coll.] le brimborion = l'ensemble des éléments vulgaires et futiles. « Prenons garde de tomber dans le brimborion. »
p. ext. [s'appliquant à un animé] Individu de petite taille, personne insignifiante. « Qu'ils sont petits! Quels brimborions que les élèves d'une école maternelle! ».

claie

claie



treillis d'osier à claire-voie tendu sur un support en bois. « Claie d'alfa, de branchages, de roseaux, de rotin, de bois. Nous nous sommes étendus, en les attendant, sur des claies de jonc. Une claie faite de branchages entrelacés. »
par ext.: brancard. « Tu as vu le berger des Campas, quand on l'a rapporté sur la claie? »
peine infamante consistant à attacher un condamné sur une claie et à le faire tirer souvent par un cheval dans les rues de la ville.« Condamner qqn à la claie; promener les suppliciés sur des claies; traîner qqn sur la claie. »
p. métaph.: « et ces hommes qui avaient traîné Louise sur la claie du sarcasme, étaient-ils méchants? Sa mémoire comme son corps, tantôt au Panthéon et tantôt sur la claie! Malgré lui, ses yeux se braquaient sur ce prie-dieu où il avait si cruellement souffert. Dire qu'il allait falloir se remettre sur cette claie! »

bissac

bissac



besace ouverte en long par le milieu et fermée par les deux bouts, que portaient les paysans, les compagnons ou les chemineaux. Bissac de toile grise; vider des victuailles de son bissac.
p. métaph. : « la mort a dans son bissac des tours d'un écolier narquois : elle coupe avec des ciseaux la corde du chien qui conduit un aveugle, et l'aveugle est à deux pas d'une fosse ouverte... »

catéchumène

catéchumène



personne qui reçoit une instruction religieuse en vue du baptême. « Une jeune catéchumène; les nouveaux catéchumènes. »
p. anal.: personne que l'on initie, qui aspire à quelque chose.

bushido



code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus d'observer.

hégire



fuite de Mahomet de la Mecque à Médine en 622 après J.-C.
Cette date marque le début de l'Islam et du calendrier musulman. « En 2016 commence l'an 1438 de l'hégire. » « La Révolution deviendra une époque nationale, comme la captivité de Babylone chez les Juifs, et l'an de l'Hégire chez les Arabes et les Turcs. »
p. anal.: « C'est à Lausanne que Sainte-Beuve deviendra décidément le grand paysagiste littéraire. L'hégire au Léman, de 1837, marque le grand tournant. »

babilan



homme atteint d’impuissance sexuelle. Un babilan. « Voyez-vous, il faut être imaginatif quand on est babilan. »

liteau

liteau



pièce de bois rectangulaire qu'on utilise à divers usages, notamment clouée sur les poutres pour supporter les tuiles. « La pièce n'avait pas de plafond, et l'on touchait de la main l'envers des tuiles, clouées sur les liteaux poudreux. »
raie de couleur sur le bord extérieur d'une toile, d'une serviette. Serviette à liteau rouge.
lieu où le loup se repose durant la journée. « Les chasseurs ont débusqué le loup de son liteau. »

syrinx

syrinx



flûte de Pan. « Ma syrinx à neuf tons enduits de cire neuve. »

didascalies



indications scéniques fournies par l'auteur sur le jeu des acteurs (théâtre).

elliptique



[énoncé] qui procède par ellipses (= omissions de mots non essentiels à la compréhension), sous-entendus. Phrase, proposition elliptique. « Une langue adhésive, solitaire et secrète, pleine de rétractions de phrases, de tournures elliptiques, d'audacieux tropes. »

chabler

chabler



chabler des noix = les faire tomber à l'aide d'une gaule.
pop.: frapper. « Oh! il m'aurait volontiers chablé, le chacal. »
pop.: ça va chabler = ça va barder,
chablis : arbre déraciné sous l'action de différents agents naturels (vent, orage, neige, vieillesse, etc).

ghetto

ghetto



C'est Venise qui a créé le premier ghetto juif. En 1516, l'ensemble de la population juive de Venise fut obligée de résider dans le quartier de Ghetto Novo, ou "Nouvelle Fonderie", car ce quartier hébergeait des fonderies. L'origine étymologique est le verbe italien "gettare" qui signifie "jeter".

caban



manteau d'étoffe épaisse, à capuchon, porté principalement par les marins. « Un caban de matelot ; un caban de conducteur d'omnibus ; un caban à broderie d'argent. ». [habits]

fibrille



petite fibre.
petit filament composant un tissu, un organe, une fibre.
fig.: « peut-être la profonde passion d'Eugénie devrait-elle être analysée dans ses fibrilles les plus délicates. »
petite veine colorée apparaissant sur la peau (=veinule, ridule). « Il avait les yeux pleins de petites fibrilles rouges. » « Les ailes de son nez nervurées de fibrilles rouges. »
fibrillé = marqué de fibrilles, de lignes en réseau. Visage fibrillé.

héritier présomptif



personne désignée d'avance par la parenté ou par l'ordre de la naissance pour succéder à quelqu'un, pour en hériter. « Nous ne sommes pour nos parents que des héritiers présomptifs. Ils n'exigent de nous que deux choses: d'abord, que nous profitions des sacrifices qu'ils font pour nous; et ensuite, que nous nous laissions modeler à leur guise... »
prince, princesse qui doit succéder à un souverain. « Le fils aîné du Roi, l'héritier présomptif de la couronne, suscite la jalousie de ses proches. »

fatwa



[Islam] avis juridique donné par un spécialiste de loi religieuse sur une question particulière. En règle générale, une fatwa est émise à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème où la jurisprudence islamique n'est pas claire. Un spécialiste pouvant donner des fatwas est appelé un mufti.

incipit

incipit



premiers mots d'un manuscrit, d'un texte; début d'une oeuvre musicale. (p. réf. à la loc. lat. que l'on trouve au début des manuscrits du Moy. Âge : incipit liber, "ici commence le livre"). « On classe les documents anonymes et non datés du Moyen Âge par ordre alphabétique d'incipit. » « en relevant l'incipit musical, on peut parfois retrouver l'auteur de la pièce. »
antonyme : "explicit" ou "excipit" (fin d'un livre).

rorqual

rorqual



mammifère cétacé dont la taille varie de 10 à 30 mètres, caractérisé par une nageoire dorsale très développée et de nombreux sillons longitudinaux sous le ventre (=baleinoptère). « Le rorqual bleu, ou baleine bleue, est le plus gros animal connu. »

revif



période de croissance du mouvement des marées entre morte-eau et vive-eau.
fig.: revif de qqc. = regain de qqc. « Elle prit la parole, avec un revif de grâce, de jeunesse et d'esprit. »
regain de vitalité, d'activité. « Une nouvelle activité lui donnera du revif. »

sapajou

sapajou



famille de singes d'Amérique centrale et du sud, au pelage court de couleur sombre, à longue queue préhensile, comprenant les alouattes (sapajous hurleurs ou "singes-hurleurs"), les capucins, les atèles (singes-araignées), les singes-écureuils, tous diurnes et grimpeurs. « Une agilité de sapajou. Ces amusans sapajous, qui faisaient alors les délices de toutes les femmes à la mode. »
p anal.: homme laid, ridicule; individu puéril ou borné. « Deux ou trois de mes étudiants me donnent des impatiences, par leur incurable puérilité. Il est dur d'avoir des sapajous parmi ses auditeurs, et de professer devant des gamins. »
vieux libertin. « Elle me trompera pour d'affreux sapajous, Elle est chaque jour pire. »

gymkhana

gymkhana



ensemble d'épreuves en voiture ou à moto, où les concurrents doivent parcourir un itinéraire compliqué de chicanes et d'embûches. « Un gymkhana automobile a été disputé sur le quai de Bandol devant une foule considérable. »
fam.: parcours hérissé de difficultés. « Quel gymkhana j'ai dû faire pour te rattraper ! »

grisbi



arg.: argent (=fric, pognon). « Touche pas au grisbi, salope ! » (Michel Audiard, Les Tontons flingueurs.)

sur



acide, aigre. Pommes sures.
[odeur] âcre, piquant(e). « Elle respirait l'odeur fraîche, un peu sure, des couloirs aux volets toujours mi-clos... »

bromance

bromance



mot-valise formé des mots "brother" (bro) et "romance", désignant une amitié forte entre deux hommes. « L'arrivé de Clara semble avoir perturbé la bromance entre les deux amis. »

stipendier



avoir à sa solde; payer qqn pour accomplir une tâche. Stipendier des troupes. « En vue de faciliter son implantation, le groupe n'a pas hésité à stipendier des responsables politiques. »
payer qqn pour accomplir une basse besogne. Stipendier des bandits.

déjeter



déformer en faisant subir une déviation. « Une génuflexion qui lui déjetait la taille. » « Renoir, déjeté par le rhumatisme. » « Son vieux corps, déjeté par l'arthrose. » « Les besognes pénibles qui rendent les paysans déjetés, noueux, pareils à des souches. » « La chaleur du climat, qui déjette les grandes pièces de bois. » « Ceps tordus et déjetés. »
[emploi pronom.] se courber, se contourner. « Sa colonne vertébrale s'est un peu déjetée. » « Oliviers nains, dont les branches se contournent, se déjettent. » « Le bois de ce meuble s' est déjeté. »
réfléchi, p. métaph. « Depuis les Grecs l’homme, en se développant, s’est déjeté ; il s’est déjeté tout d’un côté par la prédominance de la vie cérébrale. »

combe

combe



petite vallée encaissée. « Mon village, blotti au fond de sa combe. »
combe à neige : zone à enneigement prolongé, où se développe une flore particulière. « La végétation des combes à neige, à l'abri du vent et du froid intense, profite des éléments nutritifs libérés lors de la fonte des neiges. »

shako

shako



coiffure militaire rigide et à visière, le plus souvent de forme tronconique, portée par différentes troupes de l'armée française jusqu'à la première guerre mondiale et, de nos jours, par l'infanterie de la Garde républicaine et par les Saint-Cyriens. « Shako de hussard ; shako de fantassin ; shako bleu ciel surmonté du casoar des élèves de l'école de Saint-Cyr. » (casoar= plumet rouge et blanc ornant le shako des saint-cyriens). [habits]

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 (2638 mots)