Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)

ghetto

ghetto



C'est Venise qui a créé le premier ghetto juif. En 1516, l'ensemble de la population juive de Venise fut obligée de résider dans le quartier de Ghetto Novo, ou "Nouvelle Fonderie", car ce quartier hébergeait des fonderies. L'origine étymologique est le verbe italien "gettare" qui signifie "jeter".

brandebourg

brandebourg



fém., vx. Casaque à longues manches, ornée de boutons en olive reliés par des galons. « Porter une brandebourg. »
p. méton.: ornement de broderie ou de galon entourant les boutonnières d'un vêtement ou servant de boutonnières. « une robe grise, garnie de brandebourgs blancs. » [habits]

fibrille



petite fibre.
petit filament composant un tissu, un organe, une fibre.
fig.: « peut-être la profonde passion d'Eugénie devrait-elle être analysée dans ses fibrilles les plus délicates. »
petite veine colorée apparaissant sur la peau (=veinule, ridule). « Il avait les yeux pleins de petites fibrilles rouges. » « Les ailes de son nez nervurées de fibrilles rouges. »
fibrillé = marqué de fibrilles, de lignes en réseau. Visage fibrillé.

héritier présomptif



personne désignée d'avance par la parenté ou par l'ordre de la naissance pour succéder à quelqu'un, pour en hériter. « Nous ne sommes pour nos parents que des héritiers présomptifs. Ils n'exigent de nous que deux choses: d'abord, que nous profitions des sacrifices qu'ils font pour nous; et ensuite, que nous nous laissions modeler à leur guise... »
prince, princesse qui doit succéder à un souverain. « Le fils aîné du Roi, l'héritier présomptif de la couronne, suscite la jalousie de ses proches. »

allant



qui aime le mouvement, actif. « Un petit homme brun, alerte, sautant, allant. » « Des troupes par trop allantes que le haut-commandement avait du mal à discipliner. »
p. ext.: allègre. « À côté de lui, les gens les plus allants et les plus gais ont l'air de sombres et tristes protestants. » « Une tristesse allante, ou, si l'on veut, une allègre tristesse. »
entrain. « Ma mère réclamait ma complicité et si je manquais d'allant, elle s'inquiétait. »

zonier



fam.: habitant de la zone. « Ces squatters vivaient, comme aujourd'hui nos zoniers, dans des abris insalubres. »
relatif à la zone. Jardin zonier. « Il n'y avait autour de nous que terrains vagues, baraques zonières, entreprises insalubres. »

lusitanien

lusitanien



propre au Portugal, à ses habitants. « La vieille ville de Macao, encore empreinte de l'âme des navigateurs lusitaniens. »

pandiculation



étirement du corps souvent accompagné de bâillements et qui se produit au réveil, en cas de fatigue, d'ennui, d'envie de dormir, ainsi que dans certains états pathologiques.
pandiculer = s'étirer. Je revendique le droit de pandiculer sous un pandanus (arbre proche du palmier).

papelard



dont l'affabilité laisse deviner l'hypocrisie (=patelin). Ton papelard. « Bonhomme papelard et venimeux qui disait toujours des méchancetés, avec des airs contrits et dévots. »

revif



période de croissance du mouvement des marées entre morte-eau et vive-eau.
fig.: revif de qqc. = regain de qqc. « Elle prit la parole, avec un revif de grâce, de jeunesse et d'esprit. »
regain de vitalité, d'activité. « Une nouvelle activité lui donnera du revif. »

gymkhana

gymkhana



ensemble d'épreuves en voiture ou à moto, où les concurrents doivent parcourir un itinéraire compliqué de chicanes et d'embûches. « Un gymkhana automobile a été disputé sur le quai de Bandol devant une foule considérable. »
fam.: parcours hérissé de difficultés. « Quel gymkhana j'ai dû faire pour te rattraper ! »

sagaie

sagaie



lance ou javelot de peuplades primitives utilisé à la chasse et à la guerre. Coups de sagaie; fer de sagaie. « Des pointes de sagaie en ivoire de mammouth. »

sur



acide, aigre. Pommes sures.
[odeur] âcre, piquant(e). « Elle respirait l'odeur fraîche, un peu sure, des couloirs aux volets toujours mi-clos... »

mème

mème



élément culturel reconnaissable (par exemple : un concept, une habitude, une information, etc.), répliqué et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus.
Le terme est apparu et 1976 et provient d'une association entre "gène" et "mimesis" ("imitation" en grec), et d'un jeu de mot avec le français "même".
Les mèmes sont "réplicateurs", comparables à ce titre aux gènes, mais responsables de l'évolution des comportements et des cultures.
L'étude des mèmes a donné naissance à une nouvelle science : la mémétique.

township

township



ghetto réservé aux Noirs au temps de l’apartheid. « Comme tous les townships sud-africains, Soweto a son lot de bidonvilles et de misère. »

musette

musette



ancien instrument à vent analogue à la cornemuse, comportant un sac en peau de mouton, une anche, un ou plusieurs tuyaux, et un soufflet que le joueur tient sous son bras.
air fait pour la musette ou dont le caractère s'accorde à la musette. Jouer, chanter, composer, danser une musette.
gavotte pastorale à deux ou trois temps, exécutée sur un air de musette, très en vogue aux 17ème et 18ème s.
(accordéon) musette = accordéon qui a un timbre spécial caractéristique, qui a été spécialement désaccordé pour rappeler le son de la musette.
(bal) musette = bastringue, guinguette. Fréquenter les musettes. « Ils allèrent dans un musette boire un dernier verre. »
orchestre-musette = orchestre de bal musette qui comprend notamment un accordéon. « Un petit orchestre-musette plein de gaîté et de fantaisie. »
valse-musette. Valse de bal musette composée et dansée dans un style particulier; air, musique d'accordéon qui l'accompagne. « La musique change pour faire place à une valse-musette assez vulgaire. »
(style) musette = genre de musique que jouent les orchestres musettes ; style propre à certaines danses (java, valse, fox-trot) des bals musettes.
[p. anal. de forme avec le sac de la musette] sac de toile souvent porté en bandoulière. Musette de toile; musette de soldat, d'ouvrier, d'écolier; mettre son repas dans sa musette.
sac de toile qu'on attache au museau des chevaux, des bêtes de somme et qu'on remplit d'avoine. « Bob s'arrêta en plein bois, débrida son cheval et lui passa au cou une musette pleine d'avoine. »

banneret

banneret



chevalier banneret, seigneur banneret ou, p. ell., banneret = celui qui, ayant un nombre suffisant de vassaux, a droit de lever bannière, c'est-à-dire de former avec eux une compagnie en vue du combat. « Les chevaliers bacheliers, qui contrairement aux chevaliers bannerets n'avaient pas assez de vassaux ni d'argent, ou qui étaient trop jeunes encore pour lever bannière... »

prasin

prasin



vert clair. « Un carré de soie prasine. » « Les bottines vert prasin de l'acrobate. »

(tout) son soûl



à satiété, en suffisance (=son content). Manger, consommer, dormir, rire tout son soûl. « Enfin je suis libre ! Je peux boire et manger tout mon soûl. » « L'été ne faisait que commencer, j'étais loin d'avoir mon soûl de soleil et de mer. » « J'en ai plus que mon soûl de vos brimades. »
à son saoul : « enfin, dit-il, je vais m'embêter à mon saoûl, tranquillement. »

plastination

plastination



technique de préservation des tissus biologiques consistant à remplacer les liquides organiques par du silicone. Cette méthode permet de préserver de toute dégradation n'importe quel organe, coeur, poumons, intestins, foie et même des corps entiers. « Une dépouille mortelle conservée en l'état, par la grâce de la plastination. »
plastiner : organe, corps plastiné. « Pour ses expositions de corps plastinés, l'anatomiste Gunther von Hagens est soupçonné de trafic de cadavres de condamnés à mort chinois. »

iconoclaste



partisan de l'iconoclasme, doctrine hérétique qui voulait supprimer le culte des images saintes. Parti, querelle des iconoclastes ; iconoclastes byzantins. Hérésie, persécution iconoclaste. « La violente réaction iconoclaste du 9e siècle, qui faillit expurger l'art religieux de toute figuration. »
p. ext.: qui, pour des motifs de pureté religieuse, proscrit le culte des images, la représentation plastique du divin. « Les Romains furent longtemps iconoclastes. » « Le zèle iconoclaste de Luther. »
qui, par haine religieuse, détruit ou profane des objets ou des édifices sacrés. « La statue a échappé aux iconoclastes de la dernière guerre civile. »
fig.: qui s'oppose à toute tradition, qui refuse un culte établi ; qui se livre à des destructions gratuites, sous prétexte de modernisme. « C'est un ennemi acharné du luxe, des beaux-arts et des belles-lettres, iconoclaste juré, bourreau de Vénus et d'Apollon! »

astringent



qui a la propriété de resserrer les tissus (contraire de émollient). Remède, froid astringent ; drogue, herbe, potion, tisane astringente.
[goût, odeur] amer. « Le sulfate de fer a une saveur astringente. »
fig.: « il y a en cette maison quelque chose d'astringent et d'agressif qui contracte les natures un peu impressionnables. Ce quelque chose c'est le soupçon ironique, la malignité envieuse et dénigrante, la parole perfide, la mauvaise joie de faire de la peine à autrui. »

Alexandre le Grand

Alexandre le Grand



ou Alexandre III de Macédoine (356 - 323 av. J.-C.), est l'un des plus grands conquérants de l'Antiquité. En onze ans, il conquiert "l'ensemble du monde connu" : l'Empire perse, le Proche-Orient, l'Egypte, jusqu'aux rives de l'Indus. Son rêve de faire fusionner les civilisations grecque et orientales est le point de départ de la civilisation hellénistique.
Élève du philosophe grec Aristote, il est considéré comme l'un des meilleurs stratèges de l'histoire.
Il meurt à l'âge de 32 ans à Babylone, suite à de violentes fièvres (malaria ou empoisonnement). Immédiatement après sa mort, ses généraux se partagent son empire. [personne]

gésine

gésine



état d'une femme en mal d'enfantement (=accouchement). Être en gésine. « À quarante-sept ans, elle se payait le luxe d'une gésine. » « La gésine et la nursery ne sont pas l'affaire dominante de l'homme. »
en gésine = en couches. « Ma femme est en gésine. »
p. anal. femelle en gestation. « Des génisses en gésine meuglent dans l'étable. »
. fig.: action de créer. « La gésine du monde venait de finir et nous allions enfin commencer de respirer. » « Ces grandes minutes de gésine sociale et d'enfantement révolutionnaire. » « Un écrivain toujours en gésine de locutions inouïes. » « Un cerveau toujours en gésine. »

forcené



rendu particulièrement violent par un accès de folie, une forte émotion. Brute forcenée; passion, orgueil forcené(e). « Elle haïssait comme peste ce forcené gentilhomme, qui la poursuivait de ses galanteries violentes et scandaleuses. » « Avec un geste forcené, il poussa le verrou qui fermait l'auvent au dehors. »
qui est d'une très grande violence. « J'ai entendu le cri des Bédouins, ce cri forcené avant-coureur des massacres. »
qui dépasse toute mesure dans sa passion pour. Partisan, amateur forcené de qqc. « Un antidreyfusard forcené. »
poussé à l'excès. Désir, goût forcené de qqc.; travail forcené; individualisme, nationalisme forcené. « Avec une application forcenée, un infini scrupule, je tâche d'exprimer l'essentiel de ma pensée. »
p. anal.: développement, industrialisation forcené(e).
subst.: pers. en proie à une crise de folie furieuse. Se démener comme un forcené. « Les gendarmes, venus arrêter Léopold dans son établissement, s'étaient vus dans l'obligation d'abattre le forcené. » « Notre attitude nous avait valu à l'avance une solide réputation de forcenés. »
pers. qui s'adonne sans mesure à une passion, une activité. « Je lisais, je lisais comme un forcené, tout ce qu'il y avait dans la bibliothèque. »

difficultueux



qui cause des difficultés à autrui, est enclin à les faire naître. « C'est un homme fort difficultueux. » « C'est un esprit difficultueux. »
fam.: qui est hérissé de difficultés nombreuses ou compliquées. Entreprise difficultueuse. Problème difficultueux. « De longues et difficultueuses recherches. »

mabrouk



mot arabe signifiant à la fois "félicitations", "meilleurs voeux" et "que cela te porte chance" (="mazel tov" en hébreu). « Dites-moi mabrouk! » « Mabrouk à tous les candidats! »

Hérodote

Hérodote



historien grec, 482-425 av. J.C. Né à Halicarnasse (aujourd'hui Bodrum, Turquie). Il a été surnommé « le père de l'Histoire », mais aussi du reportage : il est considéré comme l'un des premiers explorateurs. [personne]

oreillard

oreillard



qui a de longues oreilles.
la gent oreillarde = les lapins.
animal à grandes oreilles

résille

résille



filet qui sert à envelopper les cheveux. « Sa belle chevelure enfermée dans une résille de perles. »
p. ext.: ouvrage à mailles plus ou moins serrées, destiné à différents usages. « On jette sur les reins des bêtes des résilles ou des couvertures blanches à longs effilés pour les caparaçonner. »
bas résille. « Une paire de longues jambes féminines gainées de bas résille noirs. »
ensemble des tiges de plomb qui servent à tenir en place les fragments d'un vitrail. « Les vitraux poussiéreux qui grelottent dans leur résille de plomb. »
archit.: filet de métal ou de béton dont on enveloppe un bâtiment. Résille de béton, de métal, de verre. « Depuis quelques années, les architectes réintroduisent la résille, qui rappelle les motifs de dentelle, sur les façades des bâtiments. » « Un bâtiment habillé d'une élégante résille d'aluminium. » « Le MuCEM, drapé dans sa résille de béton. »
p. anal., litt.: ensemble des lignes constituant ou évoquant par leur entrecroisement un réseau. « Il riait doucement, les yeux plissés, une résille de rides en éventail aux tempes. » « Il s'approcha assez de la maison pour distinguer sur le crépi du mur la résille sinueuse des sarments. »

résiller
litt.: couvrir comme d'une résille. « Le mur blanc que résillaient les tiges du lierre. »

passement

passement



tissu plat, plus ou moins large, formé par l'entrelacement régulier de fils d'or, d'argent, de soie ou de laine, servant à orner les vêtements, les tentures d'ameublement, les meubles et autrefois les voitures. « Un simple lit de damas jaune et incarnat, sans clinquant ni passement ». « un pourpoint garni de passements de soie. »
dentelle de fil de soie ou d'or, au fuseau, faite sur coussin et servant à border les vêtements.[habits]

gourmette

gourmette



chaînette passant sous la mâchoire inférieure du cheval et servant à fixer le mors dans sa bouche. « Le cliquetis clair du cheval qui secoue, en levant la tête, la gourmette et le mors. »
rompre sa gourmette (fig.) : se dissiper, après s'être contraint quelque temps, après avoir vécu dans la retenue. « Ce jeune homme a rompu sa gourmette. »
resserrer la gourmette de la bride : tenir un cheval serré. P. métaph.: « Tout en l'adoucissant, il sut donc resserrer par ces paroles la gourmette de la bride. »
lâcher la gourmette à qqn. : lui donner plus de liberté.

crevé

crevé



ouverture pratiquée dans un vêtement généralement en forme de losange et laissant apparaître un autre tissu de couleur différente. « Sa robe à manches garnies de crevés de satin rose liserés de passequilles de jais. »
(petit) crevé = jeune homme efféminé, malingre et adorateur servile de la mode. « Ce jeune crevé, hâve, voûté, avec sa coiffure de rhétoricien. » « Les petits crevés aux vestons courts jusques aux nuques... »

fatwa



[Islam] avis juridique donné par un spécialiste de loi religieuse sur une question particulière. En règle générale, une fatwa est émise à la demande d'un individu ou d'un juge pour régler un problème où la jurisprudence islamique n'est pas claire. Un spécialiste pouvant donner des fatwas est appelé un mufti.

fish-eye

fish-eye



[photographie] objectif photographique à très grand angle (de 160° à 220°) qui donne des images déformées : toutes les lignes droites qui ne passent pas par le centre sont courbées.

fatma



femme arabe (généralement au foyer) : « la fatma me fait signe de venir, de monter dans son gourbi. Elle va me faire les lignes de la main... »

exoréisme

exoréisme



caractère des régions dont les eaux courantes vont vers la mer (contraire d'"endoréisme" : écoulement des eaux n’atteignant pas la mer, et d'"aréisme" : absence d’écoulement).

jacquerie

jacquerie



soulèvement des paysans contre les seigneurs pendant la captivité de Jean le Bon, en 1358. La jacquerie fut promptement réprimée.
p. ext.: insurrection populaire, notamment paysanne. « La misère est telle dans les faubourgs qu'on redoute une jacquerie. » « Les émeutes serviles, les jacqueries, les guerres des gueux, les révoltes des rustauds. »

✎ Le mot jacquerie vient du prénom Jacques, appliqué au Moyen Âge comme sobriquet aux vilains et gens de campagne. « Après quatre cents ans, le cri de douleur et de colère des Jacques, passant encore à travers les champs dévastés, va faire trembler les maîtres, au fond des châteaux. »

méhari

méhari



dromadaire de selle très rapide, dressé pour les courses. « Traversée du désert à dos de méhari. »
méharée : randonnée à dos de méhari. « Une méharée de dix-sept jours et de 120 km dans le Sahara. »
méhariste : pers. qui monte un méhari. « Là où les jeeps ne peuvent accéder, les méharistes prennent le relais. »

boutefeu

boutefeu



[anciennement] baguette garnie à son extrémité d'une mèche et qui servait, en artillerie, à mettre le feu à la charge du canon.
p. ext.: tout dispositif de ce genre servant à allumer le feu.
p ext.: incendiaire. « Une longue flamme illumina la galerie lorsque le boutefeu ouvrit la vanne de son appareil. »
p. métaph., fam.: qui suscite, qui exacerbe les querelles ou les passions. Un article boute-feu. « L'ancien ministre, devenu le boutefeu du nationalisme serbe. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)