Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2549 mots)

rombière



arg., pop.: femme âgée, ridicule et prétentieuse. « Regarde-moi cette vieille rombière, quelle touche! Et ça a au moins quatre-vingts ans! »

subodorer



1- Vieilli. Reconnaître une odeur; sentir de loin. Synon. flairer. Le garçon qui devait ramener les chevaux se tenait à leur tête et modérait leur allure, car ils hâtaient le pas, subodorant de loin le chaud parfum de l'écurie.
2- Sentir par intuition quelque chose qui est caché, latent. Synon. deviner, se douter de, flairer, pressentir, soupçonner. Ex: Subodorer une gaffe, une mésentente, un mystère, un piège, un secret, une supercherie, une vérité compromettante. À la grandeur de la barque, au nombre des rameurs, il avait subodoré avec son instinct mercantile quelque riche voyageur ; je subodorais qu'ils en avaient pour moi de la tendresse.

prospectif



philos.: qui est orienté vers l'avenir. (anton. rétrospectif). « Tout homme est un être prospectif, nous sommes "condamnés" à espérer. »
qui anticipe sur l'avenir. Synon. prévisionnel. « Une étude prospective du type de civilisation qui sera celle de la France en 2100... »

cèdre du Liban

cèdre du Liban



le Cèdre du Liban compte parmi les bois les plus précieux. Le liban ayant cet arbre sur son drapeau, on l'appelle souvent "le pays du cèdre". Le mot "Liban" est en fait issu de l'arabe "laban" (lait), en référence au manteau neigeux des montagnes libanaises, un paysage bien rare dans cette région du monde.

séquelle



péj.: suite de personnes attachées à qqn ou qch. « Je me moque de lui et de toute sa séquelle. » « Toute sa famille était là, toute la séquelle, jusqu'aux arrière-petits-cousins. »
suite de choses. « Il est venu me faire une longue séquelle de questions ridicules. » « Après le champagne est venu le punch, après le punch nous avons pris du grog, ensuite le kirsch, le rhum, toute la séquelle. »

esquille



petit fragment qui se détache d'un os fracturé ou cassé. « On lui a tiré plusieurs esquilles de la jambe. » « Une esquille osseuse a peut-être coupé une artère. »
p. anal.: fragment. Esquille de roche, de bois. « Tous les miroirs étaient brisés et la moquette, jonchée d'esquilles de verre. »

ziggourat (fém.)



La ziggourat n'est pas une invention babylonienne, ce type de construction existait déjà chez les Sumériens. Ces temples-tours se composaient d'étages superposés dont l'empilement devait permettre d'atteindre le ciel, ce que traduit le verbe zaqaru, "construire en hauteur" d'où a dérivé le nom de ziggourat. La ziggourat de Babylone, atteignant sous Nabuchodonosor 90m de haut 90m à sa base, a donné naissance au récit biblique de la "tour de Babel".

cosmogonie



Ensembles de récits mythiques ou de conjectures scientifiques, cherchant à expliquer l'origine et l'évolution de l'univers. Ex: la cosmogonie est un genre littéraire les plus riches et les plus antiques qui soient. On dirait que le monde est à peine plus âgé que l'art de faire le monde.

reptation

reptation



action de ramper. « Les serpents se déplacent par reptation. »
reptation prosternée : marche sur les mains et les genoux, les épaules plus basses que les hanches.
p anal.: « Le serpentement de la rivière devient la voracité tentaculaire, la reptation qui tout à coup s'élance pour enlacer et engloutir les montages ivres. »
fig.: « Son parcours scolaire, longue et douloureuse reptation... »

dégauchir



rendre plane, lisse, la surface d'une pierre, d'une pièce de bois ou de métal. « On dégauchit les lattes à l'intérieur, pour qu'elles plaquent plus tard sur le fût. »
redresser une pièce qui a été courbée. « Sa tige courbée [de l'étouffoir] qu'on dégauchit. »
fig., fam. Corriger la gaucherie, la timidité de quelqu'un. « Rien de mieux qu'une femme aimante pour dégauchir un jeune homme »
emploi pronom réfl.: « ce jeune homme commence à se dégauchir. »

Michel-Ange

Michel-Ange



peintre, sculpteur, poète et architecte italien de la Renaissance (1475-1564). Ses sculptures les plus connues sont le David et le Moïse sur le Tombeau de Jules II. Pour la peinture, on retient le plafond de la chapelle Sixtine, le Jugement dernier au-dessus de l’autel, le Martyre de saint Pierre dans la chapelle Paolina du Vatican.[personne]

édicule

édicule



petit édifice à caractère religieux, en forme de temple ou d'église. « L'édicule gothique sous lequel des ouvriers descendaient le cercueil. »
petite construction dans l'espace public urbain (ex: vespasienne, kiosque à journaux, bouche de métro, colonne Morris). « Au fond de la rue, un improbable kiosque à journaux. Sur la table devant l’édicule, des journaux en vrac. »

chenet

chenet



Chacun des supports de métal que l'on place dans le foyer d'une cheminée afin de maintenir les bûches au dessus de l'âtre pour en faciliter la combustion.
Fig. et fam.: Être les pieds sur les chenets = vivre dans un confort paresseux => « froissé par les hommes, j'ai besoin d'un intérieur bourgeois où je puisse être les pieds sur les chenets. »

son

son



résidu de la mouture des grains de céréales, séparé de la farine après blutage. Son de froment, de maïs, de blé.
« moitié farine et moitié son » = mélange confus, équivoque.
« aimer mieux le son que la farine » = préférer une chose grossière à une chose délicate, le commun au distingué.
sciure servant à bourrer, à remplir, à garnir. « Le poète reparut dans l'amant, il replaçait sur un piédestal de déesse la poupée dont il avait entrevu le son sous la couverte de peau rose. »
poupée de son : « Elle restait là, assise, les yeux clos, comme une molle poupée de son. »
p. anal. [pour exprimer l'idée d'une pers. molle, sans personnalité] « Je cherche des hommes et non des mannequins, des hommes de chair et d'os, se confessant à nous, et non des menteurs qui n'ont que du son dans le ventre. »
fam.: tache de son : tache de rousseur (= éphélide). « Elle était toujours la même, tavelée de taches de son, la voix criarde, sa tignasse rouge ébouriffée. »
taché, tavelé de son : « Son doux visage, tavelé de son sur les pommettes. »

émerillon



petit rapace diurne du genre des faucons, que l'on dressait autrefois pour la chasse. « Les faucons et les émérillons s'ennuient sur le poing des écuyers. »
p. comp.: « figure violente de santé, cheveux noirs, œil d'émérillon... »
s'émerilloner, émerillonné : prendre une humeur gaie, un éclat plus vif (comme l'œil perçant de l'émerillon). « De grands yeux bruns encore un peu timides, qui ne demandent qu'à s'émérillonner. Il devient galant, égrillard; son œil s'émerillonne. »

sente



petit chemin, sentier. Sente boueuse, herbeuse, moussue, pierreuse; sente rapide. « Une sente très étroite qui s'insinuait dans la forêt. Les amoureux enchantés s'en iront seuls par les sentes. »

pommelé

pommelé



[cheval] couvert de taches rondes grises et blanches. Jument pommelée. Chevaux gris pommelés. « Un chat pommelé dort sur ses genoux. »
[ciel] couvert de petits nuages ronds. Un ciel pommelé. « Un ciel gris pommelé recouvrait avec une douce tristesse le faubourg tranquille. »
p. anal.: dont l'aspect fait penser au ciel pommelé. « Un plaine pommelée et zébrée d'arbres et de cultures. »

(se) pommeler
se couvrir de taches rondes grises et blanches. « Ce cheval commence à se pommeler. »
(se) couvrir de petits nuages arrondis. « Le ciel se pommelait d'ouates éclatantes, se tendait, comme dans les vieilles soieries, de bleus tendres. » « Des nuages s'étirent contre le ciel qu'ils pommellent. »

laie

laie



femelle du sanglier. « La laie fécondée part en quête d'un habitat pour sa portée. »
chemin de terre percé dans une forêt, parfois assez large pour permettre le passage des voitures (=layon). Tracer, faire une laie dans une forêt. « Par quelles laies forestières passèrent-ils? »

layer
tracer une laie (dans une forêt). Layer un bois, une forêt.
marquer les arbres qu'on doit laisser debout dans un abattis.

pelisse

pelisse



Vêtement de dessus, masculin ou féminin, long ou court, avec ou sans manches, garni, doublé ou fait de fourrure. « Les chevaux des Russes, effrayés à la vue des Polonais couverts de pelisses d'ours, le poil en dehors, refusaient d'avancer contre ce qui leur semblait une armée de bêtes féroces. »
La pelisse en peau de mouton, avec la laine en dedans, était un vêtement typique au Moyen-Age en Bulgarie et en Hongrie. Etroite, descendant à mi-jambes et ornée de brandebourgs sur l'ouverture de devant, c'était à la fois un costume populaire et un vêtement de cour, porté aussi par le roi.
à la fin du 18ème s., manteau de femme, tenant de la cape et du mantelet, ample et ouaté, bordé de fourrure et avec deux fentes pour passer les bras, parfois muni d'un coqueluchon, qui sera porté au début du 19ème s. et à l'époque romantique pour les sorties du soir. La jeune femme était enveloppée d'une grande pelisse qui lui laissait les bras libres, et dont le capuchon, rejeté en arrière, découvrait sa belle tête pâle de courroux, et sa luxuriante chevelure blonde.
à la fin du 19ème, début du 20ème s., grand pardessus d'homme fourré, porté surtout avec une tenue de soirée. Des beaux manteaux de serge noire et des pelisses à cols de loutre. Pelisse chaude, bordée d'hermine, à col de fourrure d'astrakan.
Au 19ème s. et jusqu'en 1930 env., manteau d'enfant long, ouatiné et muni d'une pèlerine.
Veste plus longue, de même couleur que la tunique, bordée d'astrakan noir, portée par les officiers français jusqu'en 1914.
Usuel: manteau, souvent imperméable, doublé de fourrure naturelle ou synthétique, porté surtout par les femmes. « Pelisse imitation daim. »[habits]

palustre, paludéen

palustre, paludéen



qui est propre aux marais, qui en est caractéristique (du latin "palus", marais). « Des joncs ou autres plantes palustres. ». « Un paysage paludéen de rives à peine sorties des eaux. »
paludier : personne qui travaille dans les marais salants. « Le paludier pêche son sel dans les bassins. »

taxinomie

taxinomie



science des lois et des principes de la classification des organismes vivants (=taxonomie).
p. ext.: science de la classification (=systématique). En biologie, classification des organismes vivants par famille et sous familes. Exemple: vertébrés/invertébrés, avec sous les vertébrés, les mammifères, les ovipares, etc. Les mammifères sont donc une sous-catégorie (sous-classe) des vertébrés.
classification d'éléments; suite d'éléments formant des listes qui concernent un domaine, une science. Taxinomie bactériologique, botanique, chimique, zoologique. La taxonomie classe les Animaux et les Plantes en différentes catégories. Elle range tous les êtres vivants suivant les caractères qu'ils ont en commun, des plus généraux (règne) aux plus particuliers (espèce).
ling.: classification d'éléments, de suites d'éléments formant des listes qui permettront, par leurs règles de combinaison, de rendre compte des phrases d'une langue.
★ Le web sémantique utilise ce concept, notamment dans la taxinomie des documents.

nuit américaine

nuit américaine



technique cinématographique qui permet, grâce à une sous-exposition de la pellicule ou à l'utilisation d'un filtre, de tourner de jour des scènes censées avoir lieu la nuit.

se vermouler



[bois, meubles] être attaqué par des insectes; devenir vermoulu. « Du bois qui commence à se vermouler. »
fig.: se dégrader. « Ce n'est pas bien écrire que de laisser sa prose se vermouler d'alexandrins. Voici qui crée une langue hybride et de séduction ambiguë. »

azurer

azurer



donner à qqch. une couleur d'azur ou bleutée. Teindre qqch en bleu d'azur. Azurer une étoffe ; azurer une pièce. « Le regard, à travers ce rideau de verdure, ne voit rien que le ciel et l’onde qu’il azure. »
fig.: apporter des sentiments de calme, de réconfort ou d'espoir.
[pronom.] litt: prendre une couleur d'azur ou une teinte légèrement bleutée. « Au loin, la mer s’azurait et scintillait. »
fig., rare.: revêtir une apparence de beauté. « La jeunesse rend supportables nos vices, sur ses flots les pires monstres s'azurent; mais les jeunes années une fois retirées, de flasques méduses jonchent nos plages... »

battant des lames



du battant des lames au sommet des montagnes : au sens premier, désignait le mode de répartition des concessions territoriales aux colons de l'île de La Réunion.
p. ext.: du littoral aux plus hauts reliefs => en tout lieu, partout.

espalier

espalier



disposition d'arbres fruitiers plantés le long d'un mur sur lequel on palisse les branches, pour favoriser l'ensoleillement et protéger des intempéries les fleurs et les fruits. Espalier fleuri; se promener le long d'un espalier. Un espalier d'abricotiers.
mur d'espalier, espalier = mur qui soutient un espalier. « Un espalier mitoyen. »
p. anal.: disposition de plantes qui grimpent sur un mur ou un treillage. « Un espalier de roses. »
en espalier = taillé court et palissé contre un mur ou un treillage. Des orangers en espalier. « Dans le jardin, une vigne en espalier conduisait au pavillon. »
fig.: disposé en appui contre qqch. Jardin en espalier (sur une pente). « Quelques maisons en espalier sur la colline. »
arbre dont les branches sont palissées le long d'un mur ou d'un treillage. « La maison était garnie de volets verts et d'espaliers disposés entre les fenêtres. »
fig. [en parlant d'une pers.] (être, se tenir, rester) en espalier = debout contre un mur, une porte, etc. « La beauté des femmes du peuple dure peu, surtout quand elles restent en espalier à la porte d'un restaurant. »
arg. [théâtre] = groupe de figurants. « Tout un espalier de jolies filles en costume de pages. »

gemme

gemme



pierre fine, précieuse ou ornementale, caractérisée par sa couleur attrayante. « Un fourreau de velours incrusté de gemmes. »
p. métaph.: « L'eau du lac endormi, dont la pureté de gemme ajoute à la magie environnante. »
sel gemme = sel marin fossile extrait des mines sous forme de minerai. « C'est en Lorraine que se trouve la dernière mine française de sel gemme. »
suc de résine de pin maritime, obtenu par gemmage (incision de l'écorce), dont on extrait la colophane et l'essence de térébenthine.

gemmer
orner de gemmes, de pierres précieuses. « Çà et là étaient épars d'admirables menus objets de femme : glaces à main, flacons de poche, diverses boîtes travaillées et des cristaux gemmés. »
p. métaph.: « Une région gemmée de truffes. »

vol à l’américaine



escroquerie consistant à se faire remettre une somme importante d'argent en échange d’objets sans valeur laissés en gage.

fébricule



fièvre de faible importance (de 37,2 à 37,8 °C). « Cette infection n'entraîne que des symptômes bénins comme une fébricule ou une diminution passagère de l'appétit. »
fébriciter = avoir de la fièvre, indiquer de la fièvre.
fébricité = état fébrile. « La fébricité du tuberculeux. »
fébricitant = qui a de la fièvre. « Un fébricitant croyait voir ramper sur son lit un serpent rouge. »

prosopopée



figure de style consistant à faire parler et agir un être inanimé, un animal, une personne absente ou morte. « Une ode à la Provence sous forme de prosopopée qui donne la parole aux cigales, à la mer, au mistral. »
p. méton.: discours pompeux, véhément et emphatique.

décours



période de temps comprise entre la pleine et la nouvelle lune. Au décours de la lune. Quand la lune entre en décours.
p. anal.: période de déclin d'une maladie. Période, phase de décours. « La fièvre était en son décours. »
p métaph.: « Au décours d'une révolution, le peuple redevient veule et cupide. »

ris

ris



chacune des bandes horizontales d'une voile qu'on replie et qu'on serre sur la vergue pour diminuer la surface de la voilure pendant le mauvais temps.
prendre un ris, des ris = serrer un ou plusieurs ris sur la vergue pour diminuer la surface de la voile. « Il fallut amener le grand foc et le remplacer par le second en prenant un ris dans la voile. »
prendre des ris à l'irlandaise = déchirer une voile à coups de couteau pour soulager immédiatement un bâtiment couché par le vent.
être au bas ris : prendre tous les ris de manière à n'exposer au vent que la plus petite surface de voilure possible.
arriser, riser = amener un peu les voiles en se servant des ris, afin d'en diminuer la hauteur, en cas de gros temps = diminuer la hauteur des voiles. Arriser les vergues. Arriser les voiles. « La force du vent nous a contraint d'arriser les huniers déjà au bas ris. »

ris = action de rire, manière de rire. « On ne commande pas les ris aussi facilement qu'on peut faire couler les larmes. » « Jamais spectacle plus grotesque n'a excité des ris plus immodérés. »
divinités qui présidaient à la gaieté. « Nous ne nous en prenons ni aux Grâces ni aux Ris, encore moins aux images de Dieu et des saints. »
fig.: plaisirs. « Taciturne, il méprisait les ris et les jeux. »

ris = thymus du veau, de l'agneau et du chevreau qui constitue un mets fin très apprécié. « Vol-au-vent garni de ris d'agneau, de veau. » « Le ris de veau passe pour être de facile digestion. »

adobe

adobe



argile qui, mélangée d'eau et d'une faible quantité de paille hachée, peut être façonnée en briques.
briques ainsi obtenues. « Une maison faite d'adobes, ces briques de terre crue séchées au soleil. »
construction faite avec ces briques.

clepsydre

clepsydre



horloge à eau utilisée dans l'Antiquité (par écoulement régulier d'eau d'un vase dans un autre muni d'une échelle horaire). « La clepsydre était connue aussi bien des Égyptiens que des Amérindiens ou des Grecs. »

crase



mélange de la dernière voyelle (ou syllabe) d’un mot avec la première voyelle (ou syllabe) d’un mot suivant.
la crase est fréquente en français parlé courant. Ex: "t'as app'lé" pour "tu as appelé".

accessit



distinction ou récompense décernée aux élèves qui ont le plus approché du prix. Avoir, gagner, mériter, obtenir, remporter un accessit. « Il a concouru cinq fois, et n'a obtenu qu'un accessit à l'Académie de Bruxelles. »
élève qui a obtenu un accessit. « Cet excellent homme était, sur toute la ligne, un premier accessit. »

pleuviner

pleuviner



pleuvoir doucement, à très fines gouttes (=bruiner). « Il pleuvinait toujours, mais le ciel déchiqueté montrait vers l'ouest une déchirure bleue, une blessure d'azur brillante. »
fig.: survenir comme une pluie fine et persistante, en apportant la mélancolie, l'ennui. « Des souvenirs douloureux sur mon âme pleuvinent. »

ab ovo



depuis l'origine, depuis le commencement ("depuis l’œuf" en latin). « Cette manière de prendre toutes les questions ab ovo comme si on avait affaire à des écoliers... » « L’identité juive est une identité clivée ab ovo, et « Juif » n'est autre que le nom de cette fissure originaire. »

caroubier

caroubier



arbre du bassin méditerranéen dont le bois, dur et d'une couleur rouge sombre, est utilisé en ébénisterie. « On déjeunait à l'ombre du grand caroubier, si grand, si gros et si vert qu'il constituait une source d'étonnement toujours renouvelé. »
p. méton.: (couleur) caroubier = couleur rouge sombre. « Un chandail caroubier. » [couleur]

caroube (=carouge) : fruit du caroubier, gousse longue et plate contenant une pulpe sucrée proche du cacao. « La caroube présente de nombreuses vertus médicinales. »
couleur de caroube : brun-rouge foncé légèrement violacé. « Une cravate couleur de caroube. »
p. compar.: sec comme une caroube = très maigre, décharné. « Maigre et sec comme une caroube. »

la graine de caroube est à l'origine du mot "carat". En effet, d'un poids régulier de 0,2g, elle était autrefois utilisée comme unité de mesure dans le commerce des diamants et pierres précieuses.

agape(s)

agape(s)



dans l'Église primitive, repas fraternel à caractère liturgique que les chrétiens prenaient en commun.
repas copieux et joyeux entre amis ; festin. Somptueuses agapes ; les agapes de Noël. « Il croyait présider une de ces agapes fraternelles comme en tenaient les premiers Chrétiens. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 (2549 mots)