Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)

spicilège



recueil de notes, de documents, de textes (=anthologie). « Un spicilège d'articles de journaux donne un aperçu des diverses facettes de la crise. »

pertuis

pertuis



trou, petite ouverture. Pertuis d'une aiguille, de l'oreille. « Les germes s'insinuent par d'invisibles pertuis qui, pour eux, sont autant de portes cochères... »
ouverture pratiquée pour permettre le passage ou l'écoulement de l'eau (=chenal). « L'eau d'un bassin qu'on ne retient plus et dont on ouvre les pertuis sur les rigoles. »
ouverture ménagée dans une digue ou un barrage. « On a ouvert des pertuis laissant passer la mer à travers la digue pour le passage des bateaux. » « Les pertuis des barrages de dérivation, fermés par des vannes, jouent le rôle d'évacuateur de crues. »
étranglement d'un fleuve. « Les pertuis de la Seine. »
détroit entre une île et le continent ou entre deux îles.
passage d'un versant à l'autre d'une montagne (=col). « Les pertuis entre les collines sont des portes du vent. »

flexueux

flexueux



[bot.] qui est courbé, fléchi plusieurs fois en divers sens dans sa longueur. Tige flexueuse, pédoncule flexueux (=sinueux). « Le saule, qui trouve dans l'humidité du sol de quoi alimenter son bois flexueux. »
fig., littér.: qui ondule, serpente(=sinueux, ondoyant). « La grande femme folle et vague avec son visage de fée! Plus vaine que l'eau qui fuit, plus que le Rhin flexueuse. » « Nos sentiments, même les plus indurés, sont mobiles et flexueux. »

libation



acte qui consiste à répandre un liquide (vin, huile, lait p. ex.) à l'intention d'une divinité. « Offrir une libation. »
liquide destiné à cet acte. « Répandre, verser la libation. »
gén. au plur., fam.: fait d'absorber de l'alcool de façon abondante et répétée. « Faire des libations ; de fréquentes libations de vin de Bordeaux animèrent cette discussion ; Sa journée se passa en libations et en adieux. »

passementerie

passementerie



ensemble des ouvrages de fil (généralement d'or ou de soie) servant à orner les vêtements, en particulier les équipements militaires et les vêtements sacerdotaux, certaines pièces de mobilier et autrefois les voitures de chemin de fer.
Passementerie de coton, de laine, de fils d'argent. « Le second Empire marque le triomphe du "goût tapissier" : il en résulte une profusion de passementerie. » « L'étoffe somptueuse des rideaux, garnie d'une passementerie digne du corsage d'une princesse portugaise. »
p. métaph.: « La grise journée filait sa passementerie de nacre. »

cinépimastie



du grec "mouvement entre les seins", qui illustre une séquence de frottement de la verge dans le sillon mammaire.

pré carré



terres, domaine que l'on possède. Élargir son pré carré.
fig.: domaine d'influence. « La bourgeoisie parisienne défend son pré carré. » « L’intervention de la France au Mali relève d’une stratégie de défense du pré carré africain, face à l'influence de la Chine et du Moyen-Orient. »

au temps pour moi



locution exprimant la reconnaissance d'une erreur de la part du locuteur. « Au temps pour moi, veuillez m'excuser ! »
"Au temps" est une expression militaire signifiant qu'un des soldats n'était pas dans le temps en faisant un mouvement, et que l'opération doit être reprise depuis le début.

bergamasque

bergamasque



de Bergame (ville et province d'Italie). Culture, paysage bergamasque. « Nous avons pu admirer deux jolies bourgeoises bergamasques qui portaient corset. »
danse et air de danse originaire de Bergame : « Les masques et les bergamasques sont remplacés par des appareils à sous. »
fig.: dont la fantaisie et la légèreté rappellent la danse de Bergame. « Une sorte d'aérienne fantaisie caractérise le génie bergamasque de Watteau. »

quia



être à quia. N'avoir rien à répondre.
mettre, réduire qqn à quia = mettre quelqu'un dans l'impossibilité de répondre, de répliquer. « Laissez-moi lui répondre; j'ai de quoi le mettre à quia! » « Ah! Ah! Je t'ai cloué le bec, réduit à quia! »
à quia = à l'incapacité de répondre à un besoin, de réagir à la situation. « Leur appétit insatiable finira par réduire mon bien à quia. »
p. anal.: en très mauvais état.

effet de manche

effet de manche



action exagérée, factice, destinée à impressionner. « Elle se contente d'un questionnement factuel, là où ses confrères jouent la provocation et l'effet de manche. »
l'expression vient du fait que les vêtements des avocats et procureurs ont des manches larges qui se mettent en mouvement lorsqu'ils s'animent pour tenter de convaincre leur auditoire.

alentir



rendre plus lent, ralentir. « Sa vie rude l'avait épaissi, alenti. »
fig.: rendre moins vif. « Schneider essaie d'alentir son intelligence comme s'il voulait acclimater en lui un certain genre de pensée patiente et tenace dont il croit sans doute qu'elle est le lot des paysans et des soldats. »
emploi pronominal : devenir plus lent, se ralentir. « Une mare d'eau azurée, loin des remous du large, vient s'alentir aux abords du rivage. La glorieuse ruche des beaux jours de juillet, graduellement s'endort, et son haleine chaude, accablée de parfums, s'alentit et se glace. Alors il me semble que ma vie s'alentit, s'arrête et que je vais proprement cesser d'être. »
fig.: « les heures passent et mon émoi s'alentit, comme la marche du soleil moins verticale se fait plus lente. »

baculum

baculum



os pénien, présent dans le pénis de la plupart des mammifères à l'exception des humains, équidés, lagomorphes, marsupiaux. « Le baculum, "bâton" en latin, est un os long et légèrement courbé, dont le but est de faciliter l'accouplement. »

grenu



qui est riche en grain. « Un épi bien grenu. »
qui est ou paraît recouverte d'une multitude de petits grains saillants (=grené). Cuir grenu; cou, nez grenu; chair, peau grenue. « De superbes lézards verts, le dos chatoyant et grenu comme une bourse de perles. Son visage, à l'épiderme grenu et à pores dilatés... »
subst.: « le grenu de la chair de poule sur la peau lotionnée d'eau froide. »

imbelle

imbelle



qui n'aime pas la guerre; qui est impropre aux combats. Peuple imbelle. « Des armes d'apparat, belles mais imbelles. »

parhélie

parhélie



phénomène d'optique atmosphérique dû à la réflexion de la lumière solaire sur les petits cristaux de glace présents dans certains nuages et qui se manifeste par des taches lumineuses irisées apparaissant à la même hauteur et de part et d'autre du soleil (syn.: faux soleil, chien du soleil). « Le parhélie, apparition de plusieurs soleils, est un phénomène très rare qui nécessite la présence de cristaux de glace dans l'atmosphère. »
fig.: pâle reflet, double amoindri de qqch ou de qqn. « La langue n'est qu'un portrait de l'homme, une espèce de parhélie qui répète l'astre tel qu'il est. » « Il n'est que le parhélie de l'homme que j'ai connu il y a vingt ans. »

touer

touer



faire avancer un navire, une embarcation en le tirant (=remorquer, haler, paumoyer). « Des chaloupes nous touèrent dans le port. » « On se jeta à l'eau pour touer l'esquif et vaincre le courant. »
se touer. « Le navire se toue hors du port. »
toueur : qui permet le touage. Bateau toueur. Ancre toueuse.

méliorisme



philos.: doctrine selon laquelle le monde tend à s'améliorer ou peut être amélioré par l'effort de l'Homme; plus généralement tendance à s'améliorer.
mélioriste : propre au méliorisme, partisan du méliorisme. Philosophie mélioriste.

ab ovo



depuis l'origine, depuis le commencement ("depuis l’œuf" en latin). « Cette manière de prendre toutes les questions ab ovo comme si on avait affaire à des écoliers... » « L’identité juive est une identité clivée ab ovo, et « Juif » n'est autre que le nom de cette fissure originaire. »

orbe

orbe



1) orbite. Orbe lent de la lune. L'orbe des étoiles.
litt. [en parlant d'un astre] globe. Orbe du soleil. « La lune remplissant seule de son orbe démesuré tout le dôme céleste. »
p. ext.: tout corps circulaire. « Le fiacre aux quatre orbes agiles. »
orbe étoilé = voûte du ciel. « Le haut d'une montagne a, sous l'orbe étoilé, Pris des ailes et s'est tout à coup envolé. »
ligne, mouvement circulaire. Orbes d'un serpent; tracer des orbes dans le ciel. « L'épervier resserre peu à peu les orbes de son vol circulaire avant de fondre sur sa proie. »
fig.: zone d'influence (=orbite). « Le communisme et les différents mouvements révolutionnaires qui gravitent dans son orbe. »
2) qui n'a pas d'ouverture. Mur orbe (= mur plein).

babélien

babélien



qui rappelle la confusion des langues de la tour de Babel. Confusion babélienne.

piétaille



péj.: ensemble des subalternes. « Dans le château, toute la piétaille s’était réunie. »

cinabre

cinabre



sulfure de mercure de couleur rouge (sang), utilisé pour la fabrication du vermillon.
p. méton: couleur rouge vermillon.
cinabrin = de la couleur du cinabre. « Ses lèvres sont cinabrines. » [couleur]

synopsie

synopsie



forme de synesthésie où la perception d'un son entraîne la perception d'une couleur (= audition chromatique ou colorée).
« En entendant ou en lisant une phrase, je vois les mots colorés déambuler devant moi comme sur un écran... Je me souviens de la couleur du nom d’une personne avant de me rappeler comment elle s’appelle : Anna est rouge et vert foncée et son anniversaire est violet blanc, ce qui ne peut être que le premier mai. »

valétudinaire



dont la santé est chancelante, délicate, qui est souvent malade (=cacochyme, égrotant, maladif). « Watteau était valétudinaire, mélancolique, voyait tout en noir et n'avait de rose que sur sa palette. »
Valétudinaire de + subst : « ces valétudinaires de la pensée que la nature morale a condamnés comme la nature physique a condamné les phtisiques. »
p. métaph : « Je me confesse à vous comme le sait faire l'homme à l'homme, la nature faible à la forte, l'âme troublée et valétudinaire à l'intelligence sereine et haute. »
[En parlant d'une période de l'existence] Qui se passe dans un état quasi continu de maladie, de faiblesse. « Enfance, vieillesse valétudinaire. »
Qui est en mauvais état, d'apparence fragile. « le bruit endimanché D'une cloche très vieille et valétudinaire ».
fig. Fragile, chancelant. « La Russie, ce grand empire valétudinaire »

scorie

scorie



résidu des métaux en fusion. Scories de hauts fourneaux, d'usine métallurgique; scorie siliceuse. « Des amas de scories formaient des remblais obstruant le fond de la vallée. »
produits vitrifiés rejetés par les volcans. Pluie de scories. « Sur leur noir lit de scories, les mottes de magma en fusion s'éteignent lentement. »
fig.: ce qui n'a pas de valeur ou est de mauvaise qualité et que l'on élimine. « Des scories dénaturent ce texte. » « Nettoyer un texte de ses scories. » « L'univers est ainsi dans la main de Dieu, qui l'agite et le secoue continuellement pour en faire tomber toutes les scories et toutes les enveloppes grossières. »

touffeur



atmosphère étouffante et lourde qui saisit dans un lieu où la chaleur est extrême. Touffeur accablante, insupportable, orageuse; touffeur d'une chambre, d'été, de la nuit, d'orage. « J' ai senti en entrant une touffeur insupportable. »
« Il rêve d'une dérive voluptueuse, d'un repli quasi fœtal dans la touffeur du Sud. »
p. métaph. « Je sens la touffeur de ce cœur brûlant, ouvert et déjà livré... »

contumélie



offense grave et blessante. « Il vivent au ban de la société, endurant persécutions et contumélies. »

falbala

falbala



bande d'étoffe plissée ou froncée ornant les vêtements ou les pièces d'ameublement. Robe, jupe à falbala; rideaux à falbala, garnis de plusieurs falbalas. « Des dames promenant leurs falbalas »
p. métaph : « des grèves que les algues festonnent de leurs grands falbalas frisés ». « Les arbres du parc qu'avril charge de falbalas ». « L'écume étale ses falbalas tout autour du navire ». « Les derniers falbalas d'un coucher de soleil ».
en falbala(s) = en vêtement d'apparat (à falbalas). Femmes en falbalas.
péj.: ornements excessifs, prétentieux (=affiquets, fanfreluches). « Parées de bijoux douteux, de falbalas criards. »
fig.: [appliqué à l'expression écrite ou orale] ornements excessifs, fioritures. « Que vient-il nous parler de l'amour, celui-là, Avec sa flûte et ses sonnets à falbalas ? » « Je vous explique ça comme je le sais, sans falbalas. » « Mais il y a des pages qui ne sont que falbalas. » [habits]

chant du cygne



Dernière oeuvre d'un écrivain, d'un artiste, au sommet de sa perfection, avant le déclin ou la mort. « Le concert "Jazz at Massey Hall", enregistré à Toronto en 1953 par le quintet emblématique Gillespie - Parker - Powell - Mingus - Roach, est considéré comme le chant du cygne du bebop. »

syncrétisme



du grec "union des Crétois", fusion de différents cultes ou de doctrines religieuses; en partic., tentative de conciliation des différentes croyances en une nouvelle qui en ferait la synthèse (≈oecuménisme). « La croyance des Druses n'est qu'un syncrétisme de toutes les religions et de toutes les philosophies antérieures. »
mélange, fusion d'éléments de plusieurs cultures ou de différents systèmes sociaux. « La solution serait peut-être une réconciliation des partis politiques dans une sorte de syncrétisme où leurs ressorts propres s'affaibliraient. »
être ou objet qui résulte d'un mélange d'éléments hétéroclites. « Le jazz, cet étrange syncrétisme entre des mains plus ou moins noires des "mélodies" du monde moderne. » « L'homme, syncrétisme de la création, point d'union de toutes les virtualités physiques, organiques, intellectuelles et morales manifestées par la création. »

syncrétique :
relatif au syncrétisme (fusion de différents cultes ou visions du monde) « Une philosophie syncrétique. »
global, indifférencié. « Les jeunes enfants ont de leur environnement une image syncrétique dans laquelle chaque objet fait partie d'un tout indivisible. »
fondé sur une perception globale du monde extérieur. « On distingue les tests syncrétiques ou globalistes des tests analytiques [de caractère]. »

syncrétiquement :
de manière globale, indifférenciée. « À l'origine les divers caractères qui, en se groupant, ont formé plus tard le syriaque, l'hébreu, etc., existaient syncrétiquement et sans constituer encore des dialectes indépendants. »

pétaudière



lieu, assemblée où règnent la confusion, l'anarchie. « Quelles pétaudières sont les démocraties! »

palimpseste

palimpseste



manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau. « La lecture des palimpsestes, surtout quand il s'agit de textes inconnus, demande aux paléographes des trésors d'habileté et de patience. »
p.anal.: support sur lequel on écrit, susceptible d'être effacé après usage. « Au Maroc, le palimpseste est la planche sur laquelle écrivent les enfants à l'école. »
fig.: oeuvre dont l'état présent laisse supposer et apparaître des traces de versions antérieures. « Toute oeuvre est un palimpseste. » « En déchiffrant l'étrange palimpseste qu'est la littérature moderne, on découvre les nombreuses traces que la religion a laissé dans l'âme de notre race. »
mécanisme psychologique tel que les faits nouvellement mémorisés se substituent à ceux qui leur préexistaient dans la mémoire. « L'oubli n'est autre chose qu'un palimpseste. Qu'un accident survienne, et tous les effacements revivent dans les interlignes de la mémoire étonnée. »

dispendieux



qui exige beaucoup de dépense, entraîne de grands frais (synon: onéreux, coûteux, ruineux). Plaisirs, train de vie dispendieux ; entreprise, guerre dispendieuse. « Il regrettait jusqu'aux dîners dispendieux qu'il avait offerts à la jeune fille. »

de Charybde en Scylla

de Charybde en Scylla



tomber, aller de Charybde en Scylla : aller de mal en pis, passer d'une difficulté à une autre. « Au fil des mois, la Libye tombe de Charybde en Scylla. » « Entre goupillon et sabre, de Charybde en Scylla, le chemin vers la démocratie est parsemé d'embûches. »
dans la mythologie grecque, Hercule punit Charybde du vol de son bétail, en la condamnant à rester sur un rocher et trois fois par jour, ingurgiter toute l’eau du détroit.
Quant à Scylla, nymphe changée en monstre, elle dévore quiconque s'aventure à proximité de sa caverne.
Charybde et Scylla personnifient les dangers du détroit de Messine, entre l’Italie et la Sicile : les marins qui échappent au tourbillon (Charybde) se retrouvent précipités sur le récif (Scylla).

aigrefin



individu rusé et habile à duper autrui pour parvenir à ses fins (=escroc, chevalier d’industrie). « Je vis que j'avais affaire à un aigrefin à qui de pareils marchés étaient familiers. » « Une clientèle interlope, constituée d'aigrefins, de coupe-bourses et de coupe-jarrets. »
adj. : « On ne sait par quelle manoeuvre aigrefine il a obtenu ce poste. » « Partout retentit le son de sa voix aigrefine. »

hypégiaphobie



peur des responsabilités. « Atteint d'hypégiaphobie, il perd ses moyens dès qu'il lui faut prendre une décision. »

seriner

seriner



seriner un oiseau : instruire un oiseau chanteur au moyen d'une serinette (petit orgue à manivelle pour apprendre à chanter aux oiseaux).
sens figuré : répéter continuellement une chose à qqn. « Ne nous serine pas avec tes questions. » « Le poste de radio , après avoir seriné en sourdine des mélodies sentimentales, annonça que la peste avait fait cent trente victimes. »

délétère

délétère



qui attaque la santé, met la vie en danger. Gaz, substance délétère.
litt.: qui corrompt l'esprit ; nuisible, corrupteur, néfaste. « Les effets délétères de l'argent sur la politique. »

apparatchik

apparatchik



mot tiré du russe "apparat", gouvernement, et "chik", agent, utilisé pour désigner en URSS et dans les autres dictatures communistes les membres éminents de l'appareil d'État.
p ext.: membre de l'appareil d'un parti, d'un syndicat.
péj.:, pers. qui profite de son rang, de sa situation au sein d'un groupe social ou politique pour renforcer son ascendant et son prestige, voire pour s'enrichir, faire carrière, etc (=bureaucrate).

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2730 mots)