Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2716 mots)

serment du Jeu de paume

serment du Jeu de paume



Le 20 juin 1789, le roi refuse que les députés du tiers état se réunissent. Ceux-ci se retrouvent alors dans la "salle du Jeu de paume", au château de Versailles. Là, ils font le serment de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France.
Jacques-Louis David peint pour l'occasion son célèbre tableau « Le Serment du Jeu de paume ».

émoucher

émoucher



débarrasser des mouches en les chassant. Émoucher un cheval. « Dans le dernier compartiment, quatre enfants qu'on émouche avec des éventails. » « Les oiseaux émouchent le tronc à la recherche de nourriture. » « Les vaches utilisent leur queue pour s'émoucher. »

émouchoir : instrument pour émoucher (=chasse-mouches), généralement constitué par une queue de cheval attachée à un manche. « Dans sa main, elle tient un émouchoir en crin. »

verbatim



("mot" en latin) littéralement, textuellement, mot pour mot, texto. « Je ne signerai ma confrontation que si ces propos sont reportés verbatim. »
reproduction intégrale des propos prononcés ; compte rendu fidèle. « Ici, aucun commentaire n’est nécessaire : il suffit de lire le verbatim. »

hypergamie



fait pour un individu d'avoir un conjoint de niveau social plus élevé.
« Un mariage est hypergamique lorsque l'épouse est d'un rang social supérieur à celui du mari. » ( ≠morganatique)
unions répétitives au sein d'une même famille. En Inde, l'hypergamie est pratiquée dans les castes supérieures.

sautoir

sautoir



pièce honorable figurant une croix de Saint-André (croix en forme de X). « Petit sautoir alésé. »
écartelé en sautoir : blason divisé en quatre parties par la réunion du tranché et du taillé.
p. anal.: figure ou objet en forme de croix.« On dispose deux traverses en X, ou en croix de St-André, et on assemble une extrémité de cette croix ou sautoir dans chacun des pieds du tabouret. »
en sautoir : objets disposés en forme de croix de Saint-André. « Au mur, deux os en sautoir... »
collier ou chaîne qui pend sur la poitrine. « Sa main était occupée sans cesse à enrouler autour d'un doigt le sautoir en jais qui retenait la montre. »
en sautoir : pendant sur la poitrine. « Porter ses lunettes en sautoir. »
fig.: porter son cœur en sautoir : afficher ses sentiments. « Ces discours où l'on porte son coeur en sautoir ne m'inspirent pas confiance. »

épointer



rendre moins pointu en cassant ou en usant la pointe (de qqch). Épointer une aiguille, un couteau, des ciseaux.
p. métaph.: « La rudesse de cette vie aura bientôt épointé les flèches de son ardeur. » « malheur à l'imagination française, on veut épointer les aiguilles de sa plaisanterie! »
emploi pronom. à sens passif : devenir moins pointu, moins acéré. « Ces aiguilles ne valent rien, elles s'épointent facilement. »
fig.: devenir moins vif, moins pénétrant. « Son intuition s'est épointée. »

cacique



chef indien de certaines tribus d'Amérique du Sud.
en Espagne et en Amérique espagnole, notable local qui contrôle la vie politique et sociale de son district. « Les électeurs votent en troupeau conduits aux urnes par leurs caciques, chefs des organisations politiques. »
fam.: élève reçu premier au concours d'entrée de l'École normale supérieure. P. ext., le premier au concours de l'agrégation, ou le premier dans une discipline. « Pierre Brossolette, cacique de sa promotion, n'est reçu que deuxième à l'agrégation d'histoire, derrière Georges Bidault. »
fam.: personnalité importante, influente. Un cacique du régime, du système. « Un parti déchiré par de violentes querelles entre caciques et dissidents. »

incurie



manque de soin ou d'application dans l'exercice d'une fonction ou l'exécution d'une tâche (=négligence). Incurie professionnelle; vivre dans l'incurie. « L'état désastreux de la voirie témoigne de l'incurie des pouvoirs publics. »

vénusté

vénusté



beauté gracieuse et pure, comparable à celle de Vénus. « Ton corps est si voluptueux, depuis les jambes jusqu'à ta gorge triomphante dans sa gracile vénusté. »
qui enchante les sens ou l'esprit. « Un vin qui allie souplesse, rondeur et vénusté. » « Mes rêves ont perdu leur vénusté adolescente. » « La fraîcheur et la vénusté des airs de ballets improvisés de Mozart. »

cocardier



qui aime les uniformes, les décorations, la vie militaire. « Je ne suis pourtant pas cocardier mais ça me fait plaisir de voir un officier prussien. »
patriote exalté, chauvin. « Quoiqu'il ne fût pas cocardier, Flavien pensait avec satisfaction, que c'était un cheval français ; L'article cocardier qu'il avait lu dans l'Action Française. »
taureau porteur d'une cocarde, sélectionné pour le combat. « Il faut veiller à ce que les cocardiers aient suffisamment d'aliments afin qu'ils soient en bonne condition pour les premières courses du printemps. »

courir le guilledou



rechercher, multiplier les aventures galantes (=courir la prétentaine). « Sa fille courait le guilledou. »
coureur, coureuse de guilledou : personne de moeurs légères.

frimas

frimas



plur.: brouillard froid et épais qui se cristallise en tombant et forme du givre. Sommets, arbres couverts de frimas. « L'Angleterre, enveloppée d'un suaire de neige et de frimas. » « L'hiver a ses beautés, l'oeil aime ces frimas, ces tapis argentés, ces aigrettes flottantes, en mobiles cristaux à nos arbres pendantes. »
p. métaph.: blancheur des cheveux due à l'âge. « Tout jeune, d'une beauté robuste que poudrait un frimas précoce. » [couleur]

péréquation

péréquation



[du lat. "peraequare" : égaliser, niveler] répartition des charges, des impôts, etc., tendant à une égalité. « Les banques sont vent debout contre le projet du gouvernement de créer un fonds de péréquation, pour venir en aide aux collectivités locales. »
réajustement du montant des traitements et des pensions des fonctionnaires.
péréquation douanière = majoration des droits de douane pour ramener le prix d'un produit étranger au prix d'un produit local. Péréquation de prix.

capé

capé



sportif sélectionné en équipe nationale. « Avec 142 sélections, Lilian Thuram est le footballeur français le plus capé. »
p ext.: le plus capé = le plus expérimenté. « L'ancien ministre est le candidat le plus capé de cette élection. »
produit financier dont la hausse est limitée par un contrat à un certain niveau. « Un prêt bancaire capé à 6%. »

hanoucca



fête juive, aussi connue sous le nom de fête des Lumières, célébrée pendant 8 jours à partir du 25 du mois hébraïque de Kislev (novembre-décembre).
Elle marque la victoire des Maccabées (soldats juifs) contre l'oppression de la dynastie grecque des Séleucides, et est associée au « miracle de la fiole d'huile », permettant aux prêtres du Temple de faire brûler la menorah pendant huit jours avec une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée.

palanquin

palanquin



siège ou litière porté à bras d'hommes, parfois à dos de chameau ou d'éléphant, en usage dans les pays orientaux. Se faire porter dans un palanquin, en palanquin.

s'anuiter

s'anuiter



vx.: s'obscurcir avec la tombée de la nuit : « l'île s'anuitait déjà, on eût dit qu'avant l'heure les fantômes du soir se hâtaient de reprendre possession de la lande. »
vx.: se laisser surprendre par la tombée de la nuit : « j'errais à pas lents et je m'anuitai : on ferma les portes. J'essayai de trouver une issue. »

se payer de mots



faire de beaux discours qui n'engagent pas ; se contenter de promesses, de paroles vagues. « Je n'ai pas l'habitude de me payer de mots, je fais ce que je dis. » « Il n'est plus temps de se payer de mots, il faut prendre des mesures. »

stridulation



son aigu produit par certains insectes comme la cigale, le criquet, le grillon, grâce au frottement de deux organes striés ou rugueux (ex: élytres ou patte contre aile). « Les premiers préludes de l'accouplement sont la stridulation des mâles. » « La cigale stridule, ou plus exactement elle "cymbalise". »
p. métaph.: « L'interprète traduisait très vite, du glouglou russe à la stridulation castillane. »

voussure

voussure



courbure d'une voûte ou d'une arcade; en partic., portion de voûte qui raccorde un plafond avec la corniche d'une pièce. « Les muses de stuc assises, une lyre à la main, dans la voussure du plafond. »
p. anal.: courbure d'une chose dont la forme rappelle celle d'une voûte. « Il avait l'échine étroite et maigre, avec une voussure en partie naturelle et en partie acquise. »
archit.: partie cintrée surmontant une porte ou une fenêtre. « Une poterne basse à voussure de brique. »

lupin

lupin



plante herbacée annuelle à feuilles alternes digitées dont les fleurs se dressent en longs épis coniques. Lupin blanc, bleu, jaune, bigarré. « De magnifiques lupins bleus qui rivalisent par la couleur et la splendeur avec les variétés cultivées. »
propre au loup. « La population lupine a doublé dans cette région. »

mojo



dans la tradition vaudou, sac amulette contenant des objets magiques.
p. ext., fam.: pouvoir, charisme, sex-appeal, bonne étoile. Avoir le mojo. « Il a le mojo, elles succombent toutes ! »

lunule

lunule



en forme de croissant, de demi-lune, voire de lune entière. « Une lunule, un grand cercle bistre laissé par une tasse de café. » « Des papillons gris aux ailes de plumes cendrées, tachées de lunules oranges et roses. » « Cet affleurement rocheux en forme de lunule n'est autre qu'une empreinte de dinosaure. »
tache blanche en forme de croissant, située à la base de l'ongle et délimitée à sa partie supérieure par une ligne courbe. « Elle termina l’ongle de son petit doigt, en prenant le temps de souligner le contour de la lunule, puis referma le flacon de vernis »
boîte ronde ou en forme de croissant transparente contenant l'hostie au centre de l'ostensoir.
satellite d'une autre planète que la Terre.
lunulé. « Poteries à anse cornue ou lunulée. »

dab(e)



[argot] maître, patron, roi, dieu. « C'est notre dab ! »
dab de la cigogne = procureur général. « On vient me chercher de la part du "dab de la cigogne" ».
père (= vieux). « T'as palpé vingt balles de ton dab ? »
parents. « Ce qu'ils me disaient mes dabes, en somme c'était bien raisonnable. »

abjection



état abject (=qui est rejeté et digne de l'être, et par conséquent, vil, méprisable). Tomber dans l'abjection. « Il vécut dans la débauche et l'abjection. »
rebut. « L'opprobre des hommes et l'abjection du peuple. »

entrelacs

entrelacs



ornement composé de motifs dont les courbes s'entrecroisent et s'enchevêtrent. « Un justaucorps de velours noir rayé d'entrelacs d'or. »
p. anal.: réseau formé de fils, de branches, se croisant les uns les autres. « Sous le meuble, un entrelacs de câbles. » « Le ciel limpide parmi les entrelacs de la vigne et des roses. »
fig.: enchevêtrement, imbrication. « L'entrelacs des intérêts privés, collectifs et étatiques. »

spicilège



recueil de notes, de documents, de textes (=anthologie). « Un spicilège d'articles de journaux donne un aperçu des diverses facettes de la crise. »

pertuis

pertuis



trou, petite ouverture. Pertuis d'une aiguille, de l'oreille. « Les germes s'insinuent par d'invisibles pertuis qui, pour eux, sont autant de portes cochères... »
ouverture pratiquée pour permettre le passage ou l'écoulement de l'eau (=chenal). « L'eau d'un bassin qu'on ne retient plus et dont on ouvre les pertuis sur les rigoles. »
ouverture ménagée dans une digue ou un barrage. « On a ouvert des pertuis laissant passer la mer à travers la digue pour le passage des bateaux. » « Les pertuis des barrages de dérivation, fermés par des vannes, jouent le rôle d'évacuateur de crues. »
étranglement d'un fleuve. « Les pertuis de la Seine. »
détroit entre une île et le continent ou entre deux îles.
passage d'un versant à l'autre d'une montagne (=col). « Les pertuis entre les collines sont des portes du vent. »

flexueux

flexueux



[bot.] qui est courbé, fléchi plusieurs fois en divers sens dans sa longueur. Tige flexueuse, pédoncule flexueux (=sinueux). « Le saule, qui trouve dans l'humidité du sol de quoi alimenter son bois flexueux. »
fig., littér.: qui ondule, serpente(=sinueux, ondoyant). « La grande femme folle et vague avec son visage de fée! Plus vaine que l'eau qui fuit, plus que le Rhin flexueuse. » « Nos sentiments, même les plus indurés, sont mobiles et flexueux. »

libation



acte qui consiste à répandre un liquide (vin, huile, lait p. ex.) à l'intention d'une divinité. « Offrir une libation. »
liquide destiné à cet acte. « Répandre, verser la libation. »
gén. au plur., fam.: fait d'absorber de l'alcool de façon abondante et répétée. « Faire des libations ; de fréquentes libations de vin de Bordeaux animèrent cette discussion ; Sa journée se passa en libations et en adieux. »

passementerie

passementerie



ensemble des ouvrages de fil (généralement d'or ou de soie) servant à orner les vêtements, en particulier les équipements militaires et les vêtements sacerdotaux, certaines pièces de mobilier et autrefois les voitures de chemin de fer.
Passementerie de coton, de laine, de fils d'argent. « Le second Empire marque le triomphe du "goût tapissier" : il en résulte une profusion de passementerie. » « L'étoffe somptueuse des rideaux, garnie d'une passementerie digne du corsage d'une princesse portugaise. »
p. métaph.: « La grise journée filait sa passementerie de nacre. »

cinépimastie



du grec "mouvement entre les seins", qui illustre une séquence de frottement de la verge dans le sillon mammaire.

pré carré



terres, domaine que l'on possède. Élargir son pré carré.
fig.: domaine d'influence. « La bourgeoisie parisienne défend son pré carré. » « L’intervention de la France au Mali relève d’une stratégie de défense du pré carré africain, face à l'influence de la Chine et du Moyen-Orient. »

au temps pour moi



locution exprimant la reconnaissance d'une erreur de la part du locuteur. « Au temps pour moi, veuillez m'excuser ! »
"Au temps" est une expression militaire signifiant qu'un des soldats n'était pas dans le temps en faisant un mouvement, et que l'opération doit être reprise depuis le début.

bergamasque

bergamasque



de Bergame (ville et province d'Italie). Culture, paysage bergamasque. « Nous avons pu admirer deux jolies bourgeoises bergamasques qui portaient corset. »
danse et air de danse originaire de Bergame : « Les masques et les bergamasques sont remplacés par des appareils à sous. »
fig.: dont la fantaisie et la légèreté rappellent la danse de Bergame. « Une sorte d'aérienne fantaisie caractérise le génie bergamasque de Watteau. »

quia



être à quia. N'avoir rien à répondre.
mettre, réduire qqn à quia = mettre quelqu'un dans l'impossibilité de répondre, de répliquer. « Laissez-moi lui répondre; j'ai de quoi le mettre à quia! » « Ah! Ah! Je t'ai cloué le bec, réduit à quia! »
à quia = à l'incapacité de répondre à un besoin, de réagir à la situation. « Leur appétit insatiable finira par réduire mon bien à quia. »
p. anal.: en très mauvais état.

alentir



rendre plus lent, ralentir. « Sa vie rude l'avait épaissi, alenti. »
fig.: rendre moins vif. « Schneider essaie d'alentir son intelligence comme s'il voulait acclimater en lui un certain genre de pensée patiente et tenace dont il croit sans doute qu'elle est le lot des paysans et des soldats. »
emploi pronominal : devenir plus lent, se ralentir. « Une mare d'eau azurée, loin des remous du large, vient s'alentir aux abords du rivage. La glorieuse ruche des beaux jours de juillet, graduellement s'endort, et son haleine chaude, accablée de parfums, s'alentit et se glace. Alors il me semble que ma vie s'alentit, s'arrête et que je vais proprement cesser d'être. »
fig.: « les heures passent et mon émoi s'alentit, comme la marche du soleil moins verticale se fait plus lente. »

grenu



qui est riche en grain. « Un épi bien grenu. »
qui est ou paraît recouverte d'une multitude de petits grains saillants (=grené). Cuir grenu; cou, nez grenu; chair, peau grenue. « De superbes lézards verts, le dos chatoyant et grenu comme une bourse de perles. Son visage, à l'épiderme grenu et à pores dilatés... »
subst.: « le grenu de la chair de poule sur la peau lotionnée d'eau froide. »

touer

touer



faire avancer un navire, une embarcation en le tirant (=remorquer, haler, paumoyer). « Des chaloupes nous touèrent dans le port. » « On se jeta à l'eau pour touer l'esquif et vaincre le courant. »
se touer. « Le navire se toue hors du port. »
toueur : qui permet le touage. Bateau toueur. Ancre toueuse.

ab ovo



depuis l'origine, depuis le commencement ("depuis l’œuf" en latin). « Cette manière de prendre toutes les questions ab ovo comme si on avait affaire à des écoliers... » « L’identité juive est une identité clivée ab ovo, et « Juif » n'est autre que le nom de cette fissure originaire. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 (2716 mots)