Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« Ma patrie, c'est la langue française »  — Albert Camus.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)

reductio ad Hitlerum



critique facile basée sur l'association à Adolf Hitler. Ex: « Hitler était végétarien, donc le régime végétarien est condamnable. » « Faute d'arguments valables, ils recourent à la reductio ad hitlerum. » « La reductio ad Hitlerum ou sa variante française non moins affligeante : la "reductio ad lepenum". »

syllogisme

syllogisme



énoncé de deux propositions supposées vraies (nommées "prémisses") pour en tirer une conclusion logique. « Tous les hommes sont mortels. Or Socrate est un homme, donc Socrate est mortel. »
introduite par Aristote, la syllogistique (science des syllogismes) est l'ancêtre de la logique mathématique moderne.

syllogisme juridique : mode de raisonnement déductif des juristes en trois étapes : le rappel de la règle de droit, le rappel des faits, l’application de la règle aux faits.

périgée

périgée



point de l'orbite elliptique d'un astre le plus proche de la Terre (≠apogée). « Mercure est à son périgée. »
« On parle de "super Lune" lorsque la lune est en "périgée-syzygie", c'est-à-dire au point de son orbite le plus proche de la Terre (périgée) et, en même temps, aligné avec le Soleil et la Terre (syzygie). »
adj.: « La lune est périgée. »
p. anal.: point de l'orbite de la Terre le plus proche du soleil (=périhélie). « La terre ne décrit pas un cercle autour du soleil, mais bien une ellipse. À une certaine époque de son parcours, elle est à son apogée, c'est-à-dire à son plus grand éloignement du soleil, et à une autre époque, à son périgée, c'est-à-dire à sa plus courte distance. »
fig.: degré le plus haut. « Ceux qui, touchant au périgée de la crédulité humaine, croient à l'infaillibilité d'un chef suprême. »

anoure

anoure



qui n'a pas de queue. « Il existe chez la souris des lignées anoures. »
animal sans queue. « La grenouille appartient à la classe des batraciens et à l’ordre des anoures. »

piot



[de l'ancien français pier, "boire"] pop.: vin, boisson. « Un homme connu pour aimer le piot. »
humer le piot = boire plus que de raison. « Une nuit que, ayant humé le piot, j'avais la querelle facile. »
petit de la pie. « Pour combler l’appétit de ses piots, la pie n'hésite pas à prélever des oeufs et même des oisillons dans d'autres nids. »
fig.: bavard.

parhélie

parhélie



phénomène d'optique atmosphérique dû à la réflexion de la lumière solaire sur les petits cristaux de glace présents dans certains nuages et qui se manifeste par des taches lumineuses irisées apparaissant à la même hauteur et de part et d'autre du soleil (syn.: faux soleil, chien du soleil). « Le parhélie, apparition de plusieurs soleils, est un phénomène très rare qui nécessite la présence de cristaux de glace dans l'atmosphère. »
fig.: pâle reflet, double amoindri de qqch ou de qqn. « La langue n'est qu'un portrait de l'homme, une espèce de parhélie qui répète l'astre tel qu'il est. » « Il n'est que le parhélie de l'homme que j'ai connu il y a vingt ans. »

purpurin

purpurin



de couleur pourpre (rouge) ou voisine de la pourpre (=pourpré, pourprin). Lèvres purpurines. « Cette fraîcheur rosée, ces couleurs purpurines qui décorent les joues de la femme pendant son âge d'insouciance. » [couleur]

gloriette

gloriette



petite maison indépendante (=maisonnette, pavillon).
p. ext.: construction légère sur laquelle on fait grimper des plantes, utilisée comme abri de jardin (=tonnelle). « Des maisons avec leurs treilles, leurs gloriettes enguirlandées de clématite. »

hypergamie



fait pour un individu d'avoir un conjoint de niveau social plus élevé.
« Un mariage est hypergamique lorsque l'épouse est d'un rang social supérieur à celui du mari. » ( ≠morganatique)
unions répétitives au sein d'une même famille. En Inde, l'hypergamie est pratiquée dans les castes supérieures.

sabord

sabord



ouverture quadrangulaire dans la coque d'un navire pour laisser un passage à la bouche des canons.
p méton.: « Les sabords du vaisseau mugissaient. »
p. métaph.: « Les petites fenêtres des maisons ouvrent, sur la campagne des milliers de sabords. » « Les théâtres, les night clubs, les restaurants font feu de tous leurs sabords. »
sabord de nage = ouverture pratiquée pour laisser passer les avirons. « Les sabords s'ouvrirent pour laisser passer les longs avirons de galère. »
arg.: oeil. Coup de sabord = coup d'œil. « Son goût se devinait aux coups de sabords qu'il lançait quand passait un beau môme. » Jeter un coup de sabord = vérifier l'ouvrage.

janséniste

janséniste



partisan du jansénisme, doctrine chrétienne sur la grâce et la prédestination, selon laquelle, sans tenir compte de la liberté et des mérites de l'homme, la grâce du salut ne serait accordée qu'aux seuls élus dès leur naissance. Théologien janséniste; esprit, parti, secte janséniste. « Les jansénistes aiment mieux la règle que le bien; les jésuites préfèrent le bien à la règle. » « Dans les provinciales, le janséniste Blaise Pascal prend parti contre les jésuites. »
propre, relatif au jansénisme. Doctrine, école, querelle janséniste; austérité, piété janséniste; principes jansénistes. « Si loin que je me sente aujourd'hui du rigorisme janséniste, je ne puis oublier qu'autrefois Pascal était mon maître à penser. »
qui offre un caractère d'austérité, de rigorisme excessif (=intransigeant, puritain, rigoureux, austère). Éducation, morale janséniste. « La sévérité janséniste du directeur. » « L'intérieur sévère, janséniste, de la maison paternelle. »
p. anal. « Le judo, sport janséniste, fondé sur le respect, l'humilité et le dépassement de soi. »
reliure janséniste : reliure très sobre, sans ornement.

quinaud



honteux, confus, penaud. Laisser, rendre quinaud; demeurer, être quinaud. « Si l'on manque son coup, on est désarmé et l'on reste quinaud. »

succédané



produit de remplacement, ersatz.
chose ou personne moins valable que celle dont elle assure le rôle, la fonction.

creuset

creuset



récipient servant à faire fondre les métaux.
lieu où divers gens et choses se mélangent. « Malte est un creuset de civilisations, dont l'histoire remonte à plusieurs millénaires. » « L'amour, c'est le creuset sublime où se fait la fusion de l'homme et de la femme. »
p. réf. au fait que dans un creuset les matières sont fondues et comme détruites : « il passa la soirée avec elle, et fondit bravement ses cent euros au creuset de la prodigalité. »

réifier



transposer une abstraction en un objet concret, appréhender un concept comme une chose concrète (=chosifier). « M. Bergson accuse Aristote et ses successeurs d'avoir réifié le mouvement et de l'avoir morcelé en une série d'immobilités successives. »

bâtonnier

bâtonnier



chef élu de l'Ordre des avocats, chargé de présider et de surveiller leurs assemblées. « Le bâtonnier des avocats. »
détenteur du bâton symbolique d'une confrérie dont il est le chef. « La confrérie des bouchers, à l'élection annuelle de son bâtonnier, revoit ses articles constitutifs. »

démiurge



[chez les Platoniciens] divinité qui donne forme à l'univers.
créateur d'une oeuvre (généralement de grande envergure). « Il y a de la grandeur à faire une oeuvre, et à connaître, l'ayant faite, le rire "puissant" du démiurge content de soi. »

Caudines



« passer sous les fourches caudines » : devoir accepter des conditions sévères, ruineuses et humiliante. La peine infamante du joug dans le défilé de Caudium, pour les Romains : passer en se courbant, les mains liées dans le dos, sous une pique ou une fourche tendue à l'horizontale.

adret

adret



versant d'une montagne exposé au soleil, orienté au sud ou à l'est (contraire de ubac). « La ligne de crête sépare les deux versants d'ubac et d'adret, l'un déjà sombre, l'autre toujours ensoleillé. »

douairière

douairière



veuve de grande famille, qui jouissait d'un douaire. Comtesse, impératrice, marquise douairière. « L'impératrice douairière ne s'est jamais remise du décès de l'empereur. » « Depuis la mort de son époux, elle prend le titre de douairière d'Orléans. »
péj.: vieille femme de l'aristocratie ou de la haute bourgeoisie. « Je vais devoir affronter la douairière permanentée et ses six kilos de fond de teint. »

Bataille d'Hernani

Bataille d'Hernani



célèbre querelle entre classiques et romantiques, qui eut lieu en 1830 à la Comédie-Française, à l'occasion de la première représentation de Hernani, drame romantique de Victor Hugo.
Face aux tenants du théâtre traditionnel, Victor Hugo reçoit entre autres le soutien de Théophile Gautier, Honoré de Balzac et Gérard de Nerval.

tape-dur



fam.: pers. sèche, dure, prompte à punir physiquement. Monsieur tape-dur ; mère tape-dur.

patelin



qui affecte une douceur et une amabilité trompeuses destinées à dissimuler ses véritables intentions. Un(e) patelin(e).
qui cherche à séduire, à s'attirer la bienveillance ou la confiance d'autrui par un comportement doucereux, une amabilité feinte (= onctueux, papelard, patelineur). « N'éprouvant rien près de moi, elle était pateline et non pas affectueuse. »
[en parlant des attitudes, des expressions] doucereux, flatteur, insinuant. Bienveillance, obséquiosité, voix, manière pateline ; sourire patelin.
[en parlant d'un écrit ou d'un discours] empreint de bonhomie feinte, de fausse bienveillance, de flatterie. « Il tente de se dédouaner avec des phrases patelines. »
pateliner. « Pour se faire accepter, il faut pateliner, amadouer, tromper. » « Il ménage et pateline ses électeurs. » « Elle me pateline de la voix. »

longère

longère



bande de terre ou de pré longue et étroite, en bordure d'un chemin ou d'un bois. « Les promeneurs suivent la longère de la forêt. »
en Bretagne, bâtiment ou ensemble de bâtiments de forme basse et allongée. « Devant l'entrée de la longère, une paire d'énormes sabots servait à se chausser les jours de pluie. »

subodorer



1- Vieilli. Reconnaître une odeur; sentir de loin. Synon. flairer. Le garçon qui devait ramener les chevaux se tenait à leur tête et modérait leur allure, car ils hâtaient le pas, subodorant de loin le chaud parfum de l'écurie.
2- Sentir par intuition quelque chose qui est caché, latent. Synon. deviner, se douter de, flairer, pressentir, soupçonner. Ex: Subodorer une gaffe, une mésentente, un mystère, un piège, un secret, une supercherie, une vérité compromettante. À la grandeur de la barque, au nombre des rameurs, il avait subodoré avec son instinct mercantile quelque riche voyageur ; je subodorais qu'ils en avaient pour moi de la tendresse.

nimbe

nimbe



cercle lumineux placé autour de la tête des dieux et des empereurs romains déifiés, puis, par les chrétiens, autour de celle du Christ et des saints. Nimbe diaphane, doré, festonné, lumineux, orbé. « Un nimbe d'or sur la tête du saint. » « La tête du Christ est ornée d'un nimbe crucifère. »
litt.: halo lumineux, auréole entourant quelqu'un, quelque chose. « Son fin profil s'était aminci, sous le nimbe d'or de ses cheveux. »
fig.: « toute mon enfance renaît dans une sorte de nimbe de bonheur. » « Aux yeux des enfants, la mère reste enveloppée d'un nimbe d'idéale pureté. »

nimber : entourer, orner d'un nimbe (=auréoler). « Une représentation de Christ nimbé. »
entourer d'un halo, d'un cercle lumineux. « Elle se tenait droite sur le seuil, nimbée de lumière. » « Ce reflet d'incendie et de fin du monde qui nimbe les grandes villes. » « De quel rayonnement se nimbait le beau visage de mon amie! »
fig.: entourer, auréoler. Nimber qqn de gloire. « Un vocabulaire spécial à l'usage de la cour est censé nimber d'une auréole de sainteté le roi et sa suite. » « Tous ces regards la nimbaient d'une brûlante auréole de désirs. »

théodicée

théodicée



justification de la bonté de Dieu en dépit du mal qui existe dans le monde. « Le livre de Job visait à émouvoir et à édifier, non à résoudre un problème de théodicée. Il s'en dégageait cependant une explication claire de la souffrance du juste. »
tentative de démontrer l'existence de Dieu par le biais de l'expérience et de la raison (=théologie naturelle, rationnelle). « Il se constitua donc, à coup de raisonnements, une véritable théodicée. »

tabernacle

tabernacle



[du lat. tabernaculum, "tente"]
tente sous laquelle habitaient les Hébreux dans le désert.
p. anal.: fixer son, ses tabernacle = s'établir à (tel endroit). « J'ai été heureuse d'apprendre que vous avez définitivement choisi ce pays pour y fixer vos tabernacles. »
fête des Tabernacles (="Souccot" ou "fête des Tentes") : fête religieuse durant laquelle les Juifs habitent des cabanes de branchages en souvenir de l'Exode.
litt., poét. les tabernacles éternels = la demeure de Dieu. « Dieu, daigne m'accueillir dans les tabernacles éternels. »
tente qui abritait l'Arche d'alliance à l'époque de Moïse, avant la construction du Temple de Jérusalem. Tabernacle de L'Alliance ; Tabernacle originel. « Dieu se manifestait au tabernacle de l'alliance dans une colonne de nuée, et il y parlait à Moïse bouche à bouche. »
p. méton.: Arche d'alliance renfermant les tables de la Loi.
partie la plus retirée du Temple où se trouvait l'arche d'alliance (=Saint des saints).
cath.: ouvrage en forme d'armoire fermant à clef, généralement fixé au centre de l'autel, où sont conservées les hosties consacrées.
litt.: lieu ou pers. habité(e) par la présence divine. « Cela tombe sous le sens qu'il existe des tabernacles vivants, et que parfois nous soyons obligés d'adorer la présence visible de Dieu dans un homme. »
lieu ou pers. qui recèle qqch de sacré, de mystérieux ou de précieux. « Cette enfant, tabernacle de toutes les grâces. » « Les océans, tabernacles de la vie. »

zinzolin

zinzolin



d'un violet rougeâtre et délicat. Taffetas, velours zinzolin; étoffe, lumière zinzoline; rubans zinzolins. « La masse blanche de la ville était toute vêtue de reflets zinzolins. »
fig.: celui qui est fin, délicat. « Il y a un Verlaine aimable, spirituel, tendre et musical : c'est le Verlaine zinzolin, largement et justement populaire. »[couleur]

lustrine



vieilli.: étoffe de soie.
étoffe de coton fortement apprêtée et glacée sur une face. « Une doublure de lustrine. De grands tabliers de lustrine. Ses bras maigres enfermés jusqu'au coude dans des manches de lustrine. Un portemanteau qu'un rideau de lustrine verte, courant sur une tringle, préserve de la poussière. »[habits]

usure



taux d'intérêt abusif, obtenu d'un capital prêté ou d'une marchandise vendue à crédit au-dessus du taux fixé par la coutume ou la loi. Emprunter à l'usure. « Des grippe-sous prêtant à grande usure. » « Leur taux d'intérêt est élevé, il se rapproche de l'usure. »
fait de prêter de l'argent à un taux d'intérêt supérieur à la coutume ou la loi. « Pratiquer l'usure. »
fig.: avec usure = au delà de ce qu'on a reçu. « Mon confrère, ajouta-t-il en me faisant un salut que je lui rendis avec usure, vous a indiqué la bonne route. »

musher

musher



meneur de chiens de traîneau. « Il faut qu'il y ait une sorte de symbiose entre le musher et les chiens. »

abouter



Joindre, lier en joignant deux objets par leurs bouts : « ces troncs qui aboutaient leurs rameaux le long des voûtes. »
fig. [En parlant de pers.] Mettre en rapport deux personnes ou deux groupes de personnes : « il était de des "gens-passerelles", ces courtiers involontaires d'âmes : il nous abouta et nous le repoussâmes du pied quand il eut accompli son inconsciente tâche... »
aboutir à, se terminer à, mener jusqu'au bout : « les boeufs n'ont jamais pu abouter la charrue. »
S'abouter avec qqn. Se joindre à : « Il a dit qu'un bataillon d'Autrichiens passerait sur la fin du jour et qu'un autre descendait pour s'abouter avec lui. »
Se joindre comme deux objets mis bout à bout : « Les deux morceaux de sa vie, ou de ce qui en restait, allaient pouvoir se rejoindre, s'abouter par-dessus la mort. »

théophanie



manifestation, révélation de Dieu. « La théophanie du buisson ardent. »
naissance du Christ. « Ah! la radieuse beauté de la Théophanie! Alors que Jésus vient de naître et qu'il ne peut encore parler, il symbolise d'une façon immédiate ses enseignements futurs. »

théorbe

théorbe



instrument à cordes pincées, sorte de grand luth, créé en Italie à la fin du 16ème siècle.

ichtyologie

ichtyologie



étude scientifique des poissons et animaux marins. « Hirohito, passionné de biologie marine, avait fait installer au palais impérial un laboratoire d'ichtyologie. »
p. plaisant.: « quelque écrivain, quelque amateur d'ichtyologie humaine, qui se complaisait à classer ses semblables selon la taille de leur appendice buccal. »
Ichtyologique : relatif à l'ichtyologie, aux poissons.

gégène

gégène



argot milit.: groupe électrogène portatif utilisé pour alimenter les radiotéléphones de campagne.
détournée de sa vocation première, la gégène est aussi un instrument de torture à l'électricité. Passer, soumettre à la gégène. « On m'a soumis à la gégène, fouetté, flagellé et on m'a obligé à rester dehors la nuit. » « Les interrogatoires à la gégène, tristement célèbres en Indochine, ont repris de plus belle pendant la guerre d'Algérie. »

crypto-judaïsme



adhérence secrète au judaïsme, en professant publiquement une autre foi.
Les "crypto-Juifs" réagissent souvent à l'anti-judaïsme, soit de façon directe (campagnes de conversion forcée), soit de façon indirecte (conversion en vue d'échapper aux discriminations anti-juives). Dans le monde chrétien, le crypto-judaïsme a notamment pris l'aspect du marranisme.
on parle aussi de "crypto-christianisme" et de "crypto-musulmans" (ce dont est accusé par ses détracteurs Barack Obama).

hussard

hussard



cavalier militaire appartenant à la cavalerie légère.
Le terme est un emprunt au hongrois "huszár" : "vingtième". En effet, à l'époque des guerres contre les Turcs, un homme Hongrois sur vingt devait servir dans la cavalerie.
à la hussarde (fig.) : avec brutalité et précipitation; sans raffinements ni délicatesses.

hussard noir : surnom donné aux premiers instituteurs de l'école laïque républicaine, en raison de leur uniforme noir les faisant ressembler à l'escadron de cavalerie éponyme. « Nos jeunes maîtres étaient beaux comme des hussards noirs. Sveltes, sévères, sanglés, sérieux et un peu tremblants de leur précoce, de leur soudaine omnipotence. » [Charles Péguy]

bleu pétrole

bleu pétrole



bleu profond, tirant sur le vert, principalement utilisé dans le domaine de la mode. « Un sweater bleu pétrole. »

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 (2750 mots)