Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

Une sélection de mots qu'on ne peut pas laisser dormir dans le dico !

Tri par : popularité / ordre alphabétique

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)

soliflore

soliflore



vase étroit conçu pour recevoir une seule fleur. « Un (vase) soliflore en verre à col de cygne. »

tancer



réprimander qqn (=admonester, morigéner, sermonner). Tancer qqn pour, sur qqc.; tancer qqn durement, sévèrement, vertement, d'importance.« En retard à une réunion avec son homologue chinois, John Kerry s'est fait tancer publiquement et n'a pu que s'excuser platement. » « Elle tança la domestique de ne pas savoir préparé sa visite. »

bémoliser

bémoliser



marquer d'un ou plusieurs bémols, Bémoliser une note, un ton, la clef. « Pour conserver toutes les notes dans la gamme, nous serons conduits à diéser ou à bémoliser certaines d'entre elles. »
p. métaph. : « La vie de bohème a bémolisé son innocence. » « La mauve agitation des flots que charme et bémolise le clair de lune. »

rudéral

rudéral



[du lat. rudus, déblais, décombres] qui pousse sur les décombres, les tas d'ordures. Végétation rudérale. « Les orties sont des plantes rudérales. » « En été, il n'y a guère que les bruyères arborescentes, les arbousiers et autres rudérales qui résistent. »

boustrophédon

boustrophédon



écriture archaïque (grec, étrusque, etc.) dont les lignes se lisaient alternativement de gauche à droite puis de droite à gauche, à la manière des sillons tracés dans un champ. Écriture, écrire en boustrophédon.
p. anal.: démarche en boustrophédon. « Il allait et venait d'un mur à l'autre en boustrophédon. »

giton



jeune homme entretenu par un homosexuel (=mignon). « C'est la réunion des plus horribles choses : gitons efféminés, tribades, fellatrices. »

allogène



se dit d'un groupe ethnique installé depuis relativement peu de temps sur un territoire et présentant encore des caractères raciaux ou ethniques qui le distinguent de la population autochtone. (contraire de indigène, aborigène, autochtone). « Combien de temps faut-il pour qu'une population allogène devienne indigène ? »
qui provient d'un autre domaine « notion allogène. »

falbala

falbala



bande d'étoffe plissée ou froncée ornant les vêtements ou les pièces d'ameublement. Robe, jupe à falbala; rideaux à falbala, garnis de plusieurs falbalas. « Des dames promenant leurs falbalas »
p. métaph : « des grèves que les algues festonnent de leurs grands falbalas frisés ». « Les arbres du parc qu'avril charge de falbalas ». « L'écume étale ses falbalas tout autour du navire ». « Les derniers falbalas d'un coucher de soleil ».
en falbala(s) = en vêtement d'apparat (à falbalas). Femmes en falbalas.
péj.: ornements excessifs, prétentieux (=affiquets, fanfreluches). « Parées de bijoux douteux, de falbalas criards. »
fig.: [appliqué à l'expression écrite ou orale] ornements excessifs, fioritures. « Que vient-il nous parler de l'amour, celui-là, Avec sa flûte et ses sonnets à falbalas ? » « Je vous explique ça comme je le sais, sans falbalas. » « Mais il y a des pages qui ne sont que falbalas. » [habits]

topaze

topaze



(fém.) pierre semi-précieuse, transparente et brillante, le plus souvent d'un jaune orangé.
topaze brûlée = topaze du Brésil qui a acquis une teinte rose après calcination. « Un coloris ferme et cependant transparent comme une topaze brûlée. »
(couleur de) topaze brûlée = d'un jaune doré.« Les falaises reprirent leurs teintes mordorées, gorge-de-pigeon, améthyste et topaze brûlée. »
couleur jaune vif lumineux et transparent. « La topaze claire d'un petit verre d'eau-de-vie de cidre. »
de topaze. « Un chat aux yeux de topaze. » « L'astre coule et fait un ruisseau couleur d'or, d'ambre et de topaze. »
liqueur, robe, soie, collier topaze. « Vous choisirez de dormir en chemise de nuit "topaze", c'est la couleur à la mode pour la lingerie. »[couleur]

musher

musher



meneur de chiens de traîneau. « Il faut qu'il y ait une sorte de symbiose entre le musher et les chiens. »

fard (islam)



désigne ce qui est obligatoire, ce que l'on doit faire parce que prescrit par la loi. Par exemple, faire la prière ou jeûner pendant le Ramadan font partie du fard.
Syn.: wajib.

rachidien

rachidien



qui se rattache à la colonne vertébrale. Nerfs rachidiens. Bulbe rachidien. Canal rachidien.

radiant

radiant



qui rayonne, émet des radiations visibles. « Une matière précieuse, radiante, comme la robe blanche d'une femme dans la nuit d'un jardin. »
fig.: « ta remarque est radiante! »
qui diffuse un rayonnement, ou se propage par des radiations. Chaleur, matière radiante.

radiance : rayonnement. « L'éclair du désir, la radiance de l'extase. » « La radiance de l'horizon se rapprochait. »

de Charybde en Scylla

de Charybde en Scylla



tomber, aller de Charybde en Scylla : aller de mal en pis, passer d'une difficulté à une autre. « Au fil des mois, la Libye tombe de Charybde en Scylla. » « Entre goupillon et sabre, de Charybde en Scylla, le chemin vers la démocratie est parsemé d'embûches. »
dans la mythologie grecque, Hercule punit Charybde du vol de son bétail, en la condamnant à rester sur un rocher et trois fois par jour, ingurgiter toute l’eau du détroit.
Quant à Scylla, nymphe changée en monstre, elle dévore quiconque s'aventure à proximité de sa caverne.
Charybde et Scylla personnifient les dangers du détroit de Messine, entre l’Italie et la Sicile : les marins qui échappent au tourbillon (Charybde) se retrouvent précipités sur le récif (Scylla).

labile



mobile, changeant. instable. « Il n'existe pas de "civilisations". Il n'y a que des sociétés, des groupes culturellement et historiquement labiles. » « Les cellules de la peau sont des éléments labiles qui se renouvellent fréquemment par desquamation. »
p. ext.: sujet à défaillance, chute. « En Amérique latine, les frontières sont encore labiles. »
bot.: qui se détache et tombe facilement. Pétales labiles.

sanguine

sanguine



variété terreuse d'hématite rouge servant à la fabrication de brunissoirs, de colorants, de crayons. « Crayon de sanguine ».
rouge de sanguine : « le rouge de sanguine était la teinte générale des murailles de la ville. »
en sanguine = dans cette couleur, variant du rouge ocre au pourpre.
crayon fait avec de la sanguine. « Croquis, esquisse, portrait à la sanguine; quelques traits à la sanguine; un trait de sanguine; papier frotté à la/de sanguine; teinter des planches à la sanguine. »
croquis, dessin exécuté avec ce crayon = « une sanguine de Watteau, de Fragonard. »
pierre précieuse couleur de sang. « Un diadème orné d'améthystes, de sanguines et de sombres rubis. » [couleur]

myoclonie



[du grec myo, muscle, et klonos, agitation] contraction musculaire rapide, involontaire, de faible amplitude, d'un ou plusieurs muscles. Myoclonies d'endormissement ; secousses myocloniques. « Des myoclonies ont lieu lors de l'endormissement ou lors des crises d'épilepsie. ».

effet de manche

effet de manche



action exagérée, factice, destinée à impressionner. « Elle se contente d'un questionnement factuel, là où ses confrères jouent la provocation et l'effet de manche. »
l'expression vient du fait que les vêtements des avocats et procureurs ont des manches larges qui se mettent en mouvement lorsqu'ils s'animent pour tenter de convaincre leur auditoire.

turpitude



laideur morale, ignominie qui résulte d'un comportement indigne (=déshonneur, infamie, vilenie). Connaître, dévoiler, montrer la turpitude de qqn.
action, parole, pensée particulièrement basse, honteuse (=bassesse, ignominie). « Ce roman est une turpitude. » « Cette soumission à son rival était la pire turpitude. »
plur.: turpitudes politiques; turpitudes de la presse; écrire des turpitudes sur qqn; accuser qqn de mille turpitudes. « Il semblait que toutes les turpitudes fussent lavées, que tous les péchés fussent blanchis, que tout fût de neige. »

faconde



grande facilité de parole (=éloquence). Une faconde étourdissante, intarissable. « Sa bonhomie et sa faconde font le bonheur de l'assemblée. »

gracile

gracile



qui est délicat, fragile, tout en restant gracieux (=élancé, fin, menu, mince, svelte). « Elle avait un cou fin, mobile, et pâle, plus encore que ses joues : son aspect gracile invitait à de tendres égards. »
synon. de léger : « le gracile sommeil des vierges de la Mort. Une voix gracile (= jolie mais fluette). »

déjeter



déformer en faisant subir une déviation. « Une génuflexion qui lui déjetait la taille. » « Renoir, déjeté par le rhumatisme. » « Son vieux corps, déjeté par l'arthrose. » « Les besognes pénibles qui rendent les paysans déjetés, noueux, pareils à des souches. » « La chaleur du climat, qui déjette les grandes pièces de bois. » « Ceps tordus et déjetés. »
[emploi pronom.] se courber, se contourner. « Sa colonne vertébrale s'est un peu déjetée. » « Oliviers nains, dont les branches se contournent, se déjettent. » « Le bois de ce meuble s' est déjeté. »
réfléchi, p. métaph. « Depuis les Grecs l’homme, en se développant, s’est déjeté ; il s’est déjeté tout d’un côté par la prédominance de la vie cérébrale. »

lilial

lilial



propre au lis. Parfum lilial.
qui rappelle le lis par sa blancheur. Visage lilial. « La soie liliale de sa peau. »
fig.: pur comme le lis. Candeur liliale.

s'anuiter

s'anuiter



vx.: s'obscurcir avec la tombée de la nuit : « l'île s'anuitait déjà, on eût dit qu'avant l'heure les fantômes du soir se hâtaient de reprendre possession de la lande. »
vx.: se laisser surprendre par la tombée de la nuit : « j'errais à pas lents et je m'anuitai : on ferma les portes. J'essayai de trouver une issue. »

hallier

hallier



enchevêtrement de buissons serrés et touffus, d'un accès difficile (=fourré). Hallier impénétrable ; battre les halliers. « Des halliers si épais et si épineux qu'un serpent n'y aurait pas pénétré. »
p. métaph.: « les dogmes et les lois sont de profonds halliers où des tas de vieux droits divins mêlent leurs branches. »
filet de chasse. « J'aimais la chasse aux cailles, avec le hallier et l'appeau, dans les blés verts. »

déperlant

déperlant



caractéristique d'une surface, en particulier un tissu, sur laquelle l'eau glisse sans pénétrer. « Un canapé à l'épreuve de l'humidité, grâce à des tissus déperlants. »

cluse

cluse



vallée creusée perpendiculairement dans une montagne par une rivière.
cluse morte : cluse qui n'est plus traversée par une rivière.

gentrification

gentrification



anglicisme créé à partir de gentry, "petite noblesse", désignant l'appropriation de quartiers populaires par un milieu social plus aisé (="embourgeoisement urbain"). « La gentrification du quartier fait monter les prix, au grand dam des familles modestes. »

capricant

capricant



qui fait des bonds analogues à ceux de la chèvre.
littér. [en parlant d'une pers., de son allure, de ses gestes] : qui procède par bonds irréguliers, par saccades. « On entendait les longs doigts de Valdo battre une charge capricante sur le panneau de la porte. » « Elle s'en vient à nous, capricante, menue, les yeux luisants comme deux gouttes de café. »
p. anal. : pouls capricant.
p. métaph., litt.: fantasque, capricieux, désordonné. Humeur capricante. « Les papotages capricants et giratoires d'une préface absolument inutile. »

lucifère



qui produit de la lumière.
nubifère = qui porte des nuées
★ le suffixe "fère" est issu du latin "fer" : qui porte, qui contient, voire qui produit.

syllogisme

syllogisme



énoncé de deux propositions supposées vraies (nommées "prémisses") pour en tirer une conclusion logique. « Tous les hommes sont mortels. Or Socrate est un homme, donc Socrate est mortel. »
introduite par Aristote, la syllogistique (science des syllogismes) est l'ancêtre de la logique mathématique moderne.

syllogisme juridique : mode de raisonnement déductif des juristes en trois étapes : le rappel de la règle de droit, le rappel des faits, l’application de la règle aux faits.

se goberger



se moquer, se gausser (de). « Il se gobergeait de ces gens-là. »
prendre ses aises, se divertir. « Nous pourrions nous amuser, danser, rire et nous goberger de toutes les façons. »
s'empiffrer, bâfrer. « Des fêtards se gobergeaient d'oursins, sur le trottoir, avec un verre de blanc. » « Cependant les boches se gobergeaient en France, mangeaient notre cuisine, prenaient du ventre, buvaient nos vins. »
nourrir, entretenir (qqn) à sa table. « Il ne foutrait rien, et c'est moi qui le gobergerais! »

Rubicon



petit fleuve séparant l'Italie de la Gaule, dont la traversée était défendue et que César a pourtant franchi avec ses troupes.
franchir, passer le Rubicon : prendre une décision hasardeuse irrévocable et lourde de conséquences (= sauter le pas). « Ces catholiques ont franchi en conscience le Rubicon de la laïcité. » « Les deux anciens opposants font cause commune, le Rubicon est franchi. »

gaudriole



propos gai et licencieux (= grivoiserie, gauloiserie, polissonnerie). Dire, chanter, débiter des gaudrioles. « On a été sage ce soir, très sage! Pas une gaudriole, pas un mot pour rire! » « Un peu ivre, il leur lançait des gaudrioles. »

vulgate



traduction latine de la Bible (par saint Jérôme) à partir du texte hébreu. Elle fut le premier livre imprimé par Gutenberg, en 1456.
Confrontée à la montée de la Réforme protestante qui a favorisé la diffusion du texte biblique auprès d'un large public, l'église catholique ressent la nécessité de réaffirmer sa doctrine. Sur décision du Concile de Trente, un statut d'authenticité incontestable est donné à la version latine de saint Jérôme. Ainsi la Vulgate fut l'un des instruments de la Contre-Réforme catholique.
p. anal.: texte qui fait foi.

mansuétude



disposition d'esprit qui incline à une bonté indulgente. Faire preuve de mansuétude. « Dans cette affaire, la mansuétude du gouvernement est pointée du doigt. »

vénusté

vénusté



beauté gracieuse et pure, comparable à celle de Vénus. « Ton corps est si voluptueux, depuis les jambes jusqu'à ta gorge triomphante dans sa gracile vénusté. »
qui enchante les sens ou l'esprit. « Un vin qui allie souplesse, rondeur et vénusté. » « Mes rêves ont perdu leur vénusté adolescente. » « La fraîcheur et la vénusté des airs de ballets improvisés de Mozart. »

agelaste



qui ne rit jamais, qui ne sait pas rire (du grec ancien gélôs, "rire"). « Lors de son passage dans l’espace cosmique, l’âme du véritable agelaste ne saura pénétrer en paradis. »

dilection



amour tendre et purement spirituel porté à qqn. « C'était son enfant préféré, son fils de dilection. »
préférence parfois secrète pour qqn ou qqch. « Une profonde dilection pour la poésie. » « Il témoignait à cette dame une dilection spéciale. »

grégaire



qui pousse les êtres humains à former des groupes ou à adopter le même comportement

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 (2517 mots)