Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Voyagistes : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (2534 mots)

gabardine

gabardine



tissu croisé de laine ou de coton dont l'endroit présente une côte légèrement en relief. « La chemise blanche largement ouverte sur un complet de gabardine beige, il avait l'air à l'aise dans son corps. »
p. méton.: manteau imperméable coupé dans ce tissu. « Des policiers en civil avec leurs gabardines, leurs parapluies, les breloques sur leur ventre. »[habits]

gabare

gabare



embarcation de transport de marchandises sur les rivières et les estuaires. Gabare à voiles, à rames, à moteur. « De lourdes gabares débordantes de marchandises. »
bateau de pêcheur.
filet de pêche en estuaire.
gabarier : patron, matelot d'une gabare; manoeuvre qui charge et décharge les gabares.
gabare de Dordogne (=coureau) : bateau de charge adapté à la navigation difficile sur cette rivière.

gabegie



gaspillage résultant d'une mauvaise gestion. « Il faut mettre un terme à cette gabegie financière. »

gabelou

gabelou



employé de la gabelle (=gabeleur). « Un malheureux traîné en prison parce que les gabeloux ont trouvé chez lui quatre livres de sel. »
employé de la Douane ou de l'administration des Contributions Indirectes. « La haine proverbiale du français pour le gabelou. » « Nul n'ignore qu'il est contrebandier, il s'en vante au nez des gabelous. »
fig.: celui qui fait obstacle à qqch. « Quand donc les directeurs gabelous de la littérature laisseront-ils arriver au comité public tes œuvres... »

gabion

gabion



grand panier sans fond bourré de sable ou de terre et qui sert de protection. Les gabions des guetteurs. « Les talus des fortifications, exhaussés, hérissés de gabions, de caronades. »
p. compar.: « Il est des axiomes généraux qu'on met devant soi comme des gabions; placé derrière ces abris, on tiraille de là sur les intelligences qui marchent. »
p. plaisant.: personne mal habillée. « C'était Madame Voblat, un gabion de suif. »
vén.: hutte installée sur le bord d'un marais pour la chasse au gibier d'eau.

gadjo



dans le vocabulaire des gitans, terme désignant un non-gitan. « Je ne suis pas rom, mais gadjo. Les gadje sont tous ceux qui ne sont ni roms, ni tsiganes, ni gitans, ni manouches. »
Gadjo Dilo (film de Tony Gatlif, 1998) signifie "l'étranger fou".

galénique

galénique



[remède] tiré des plantes (p. oppos. aux remèdes chimiques). Préparation, pharmacie galénique. « Le laudanum, préparé à partir de l'opium, est un médicament galénique. »
qui a rapport à la doctrine de Galien (médecin grec du IIème siècle après Jésus-Christ).
qui suit les principes de Galien.

galetas



logement situé directement sous les toits et éclairé par une lucarne ou par un châssis à tabatière.
p. ext.: logement misérable, sordide et manquant de confort (=taudis). « Arrivé à Lille dans les années 1980, il occupe d’abord un galetas sous les toits, d’où il renonce à se défenestrer craignant de tuer quelqu’un dans sa chute. »

galimatias



discours confus qui semble dire quelque chose mais ne signifie rien (=embrouillamini). « On pourrait résumer en quatre mots tout son galimatias. »
galimatias double : galimatias que ne comprend ni son auteur ni son destinataire.

gambit

gambit



aux échecs, le gambit (de l'italien "gambetto", croc-en-jambe) est un sacrifice volontaire d'un pion dans la phase d'ouverture du jeu, afin d'obtenir un avantage stratégique. « Les parties débutant par un gambit sont souvent très rythmées, car le camp qui l'aura joué s'efforcera de ne pas perdre son avantage. »
fig.: « Elle joue un gambit en acceptant ce poste : ce sera soit un tremplin, soit un frein pour sa carrière. » « Le gambit démocratique de Poutine : un risque calculé de sacrifier un peu pour gagner beaucoup. » « J'accuse de Zola, le gambit de la victoire dreyfusarde. »

ganache



fauteuil capitonné, sans bois apparent, très en vogue au dix-neuvième siècle. « Au coin de la cheminée, deux ganaches, et au fond, des divans recouverts de tapis d'Orient. » « Le major, à demi-couché dans un voluptueux fauteuil ganache. »
partie de la mâchoire inférieure du cheval.
pop.: mâchoire de l'homme.« Ni leur ganache britannique ni l'aubergine de leur pif..., rien n'a pu me les faire aimer. »
péj., pop.: personne incapable et bornée (=imbécile). « Tu devrais consulter qqn d'intelligent. Les ganaches qui te soignent ne peuvent que te donner de mauvais conseils. » « Faut-il être ganache pour laisser des coups pareils! » « Sous mon air timide et ganache j'ai une violence au fond de moi. »
vieille ganache : vieillard décrépit et radoteur (=vieille baderne, vieux gâteux). « Un tas de vieilles ganaches en gilet de flanelle. »
p. plaisant.: votre vieille ganache; cette vieille ganache de (+ nom propre) = formule familière pour se désigner à un ami. « Votre vieille ganache romantique et libérale vous embrasse tendrement. »

gandin



jeune homme très élégant, raffiné et assez ridicule. Jeune gandin; veston de gandin; mener une vie de gandin.
faire le gandin : afficher une mise et des manières très recherchées.

gandoura

gandoura



longue tunique sans manches portée en Afrique du Nord. « Elle porte une gandoura de soie brodée. » « Un imam drapé dans une gandoura blanche. »

ganse (ganser)

ganse (ganser)



cordonnet rond, ruban plat tressé employé soit pour attacher, soit pour orner ou border un vêtement, un tissu d'ameublement. Coudre, poser une ganse; robe bordée d'une ganse. « Vêtu encore de velours noir, soutaché d'une ganse d'or tel qu'un jeune seigneur. »
attache faite avec ce cordonnet plié. Ganse de botte. « Un manteau court lui pendait de l'épaule, retenu par une ganse dont les glands retombaient sur la poitrine. »
boutonnière faite avec une bride formée par ce cordonnet. « Une robe fermée par soixante olives sous lesquelles passaient autant de ganses. »
ganse de cheveux: tresse de cheveux pour l'ornement de la coiffure.
fig.: « vois tout au lointain s'allumer droitement la ligne des lanternes, mettant leur ganse jaune au long des chemins gris. »
[habits]

garance

garance



plante grimpante et vivace, dont la racine fournit une matière colorante rouge.
matière colorante rouge : « une décoction de garance pour teindre le tissu. »
couleur rouge vif : « des rideaux garance. » [couleur]

garder une poire pour la soif



épargner pour les jours difficiles à venir. « Quand j'ai quitté ma famille, j'emportais comme réserve, comme poire pour la soif, une paire de boucles d'oreilles en diamants. »
être une poire pour la soif = être une réserve en cas de nécessité. « Tenez, dit le général, gardez ce diamant; nous jouons souvent gros jeu; que cela vous soit au besoin une poire pour la soif. »

gastrolâtre



celui qui voue un culte passionné à la bonne chère. « La digestion, en employant les forces humaines, constitue un combat intérieur qui, chez les gastrolâtres, équivaut aux plus hautes jouissances de l'amour. »
gastrolâtrie : culte passionné de la bonne chère. « Aussi Paris a-t-il ses thériakis, pour qui le jeu, la gastrolâtrie ou la courtisane sont un opium. »
gastrolâtrique : relatif à la gastrolâtrie. « Ne partageant pas leurs penchants gastrolâtriques, leurs agapes m'ennuyaient prodigieusement. »

gâtine

gâtine



terre inculte et marécageuse
pays de landes et de médiocre culture mal dégagé de la forêt. « La gâtine tourangelle, autrefois couverte d'une vaste forêt. »

gaudriole



propos gai et licencieux (= grivoiserie, gauloiserie, polissonnerie). Dire, chanter, débiter des gaudrioles. « On a été sage ce soir, très sage! Pas une gaudriole, pas un mot pour rire! » « Un peu ivre, il leur lançait des gaudrioles. »

gaupe

gaupe



prostituée de bas étage; p. ext. femme dévergondée, d'une conduite lamentable (=garce, putain). « Les prunelles quémandeuses des gaupes de faubourg. »
femme malpropre et désagréable (=souillon).

gausser



- tourner (quelqu'un) en ridicule, railler. « Jadis, quand un étranger arrivait dans une ville de province, était-il gaussé de porte en porte. »
- se gausser : se moquer ouvertement. « Elle n'était point du tout pieuse alors et se gaussait des curés, voire d'autre chose, avec une liberté extrême. »

gégène



argot militaire : diminutif de génératrice et désignant une dynamo électrique manuelle d'abord utilisée pour alimenter les téléphones de campagne.
la gégène est ensuite utilisée comme instrument de torture à l'électricité, pendant les guerres d'Indochine et d'Algérie.

géhenne



enfer (représenté comme un feu éternel). Ex: « Géhenne du feu; feu de la géhenne; être jeté, précipité dans la géhenne ; on croyait assister à quelque scène de géhenne, parmi les ricanements des démons ; le diable travaille à nous faire aller avec lui dans la géhenne. »
littér.: souffrance physique ou morale atroce, douleur intolérable. Ex: « être, mettre (qqn) à la géhenne ; Ses trois dernières années furent rendues abominables par la géhenne de ses crises rhumatismales. »
p. méton. Lieu de grande souffrance; situation intenable. Ex: « l'enseignement supérieur ne doit pas devenir une géhenne d'où les esprits sortent contrefaits et glacés. »

gélif

gélif



qui se fend sous l'action du gel. Arbres gélifs; roches, vignes gélives. « La nuit de janvier resplendissait d'une de ces lunes implacables, qui font éclater les pierres gélives. » « L'emploi des sels antiseptiques solubles peut rendre les traverses gélives. »
gélivité : défaut de ce qui est gélif; détérioration des pierres sous l'action de la gelée ou de changements brusques de température.
gélivure : gerçure, crevasse, fente causée aux arbres, aux pierres, au sol, par l'action du gel. « Présenter de nombreuses gélivures. »

géminé

géminé



litt.: double. « Seule la France a la vraie forme organique, géminée, à double climat : climats océanique, méditerranéen. »
groupé deux par deux sans être en contact. Baies, fenêtres géminées. « Des ogives soutenues par des colonnes géminées. »
disposé par paires. Feuilles, fleurs géminées.
réitéré. Actes, arrêts, commandements géminés.
lettres géminées : lettres doublées, dans les inscriptions et les médailles, pour indiquer que les mots abrégés sont au pluriel.
classe géminée : classe groupant deux classes de faible effectif et recevant l'enseignement d'un même maître.

gemmer



orner de gemmes, de pierres précieuses. « Çà et là étaient épars d'admirables menus objets de femme : glaces à main, flacons de poche, diverses boîtes travaillées et des cristaux gemmés. »
p. métaph.: « l'Auvergne, la Corrèze, et le noir Périgord gemmé de truffes. »

gémonies

gémonies



[antiq.] nom d'un escalier au flanc du Capitole (Rome), où étaient exposés les corps des suppliciés avant d'être jetés dans le Tibre.
p. ext.: lieu de supplice et de mort. « Des prédicateurs vindicatifs, qui menacent leurs ouailles de gémonies et d'apocalypse »
fig.: traîner, vouer (qqn ou qqc.) aux gémonies : humilier, outrager publiquement (qqn ou qqc.) « Je ne voue pas l'ensemble des journalistes aux gémonies mais déplore la frilosité de certains. » « Mon frère souffrit sans protestations qu'on traînât son œuvre aux gémonies. »

gendelettre



(fam. et iron.) homme ou femme de lettres. « Les articles sont ordonnés par un gendelettre. Ah! les gendelettres, les journalistes!... quand il s'agit de se battre! »
gendelettrerie, gendelettrie = ensemble des gens de lettres; qualité, profession d'homme de lettres.
gendelettreux : « ici ça brille, c'est amusant! Mais c'est gendelettreux, cocotteux, bruyant... »

genêtière

genêtière



lieu où croissent des genêts. Traverser une genêtière. « Outre la genêtière qui bordait de larges festons d'or tout un côté du village, au nord, au midi éclataient des touffes de fleurs roses, bleues, jaunes ou pourpres. »

gens de revue



gens qui se revoient en de fréquentes occasions. « Nous aurons l'occasion d'en reparler, nous sommes gens de revue, comme on dit. »

gentilé



nom donné aux habitants d’un lieu, un pays, un continent, une région, une province, etc. Ex: le gentilé pour Paris est Parisien. « Connaissez-vous le gentilé de Draguignan ? »
les gentilés prennent une majuscule contrairement aux adjectifs. « Les Français parlent en français à leurs amis français. »

Quelques gentilés difficiles : Appelou (Firminy), Balbynien (Bobigny), Bellifontain (Fontainebleau), Biarrot (Biarritz), Bisontin (Besançon), Biterrois (Béziers), Caladois (Villefranche-sur-Saône), Carolomacérien (Charleville-Mézières), Cristolien (Créteil), Germanopratin (quartier Saint-Germain-des-Prés, Paris), Ligérien (Loire), Majolan (Meyzieu), Meldois (Meaux), Messin (Metz), Palois (Pau), Pétrocorien (Périgueux), Rambolitain (Rambouillet), Malouin (Saint-Malo), Séquano-dionysien (Seine-Saint-Denis ), Sparnacien (Épernay), Spinalien (Épinal), Vaudais (Vaulx-en-Velin).

gentrification

gentrification



anglicisme créé à partir de gentry, "petite noblesse", désignant l'appropriation de quartiers populaires par un milieu social plus aisé (="embourgeoisement urbain"). « La gentrification du quartier fait monter les prix, au grand dam des familles modestes. »

gentry



petite noblesse anglaise non titrée, haute bourgeoisie (par opposition à la Nobility, noblesse titrée).
p. ext.: haute société française. « Gentry académique, parisienne, provinciale, intellectuelle. »

géométral

géométral



qui indique la disposition, la forme et les dimensions exactes des différentes parties d'un objet, d'un ouvrage sans tenir compte de la perspective. Dessin, plan géométral. « Vus sur la carte, en plan géométral, les bâtiments forment un rectangle. »
en géométral : d'une manière qui ne tient pas compte de la perspective. « L'homme ne saurait voir dans leur véritable grandeur, autrement dit, en géométral, que les choses qui sont perpendiculaires à la rétine et à la distance voulue. »

gerbille

gerbille



petit mammifère rongeur de la famille des Muridés, vivant dans les déserts d'Afrique, d'Amérique et d'Asie, et qui par la longueur des pattes postérieures rappelle la gerboise.

Germanopratin



gentilé de Saint-Germain-des-Prés. « Boris Vian le Germanopratin. »

germon

germon



thon blanc. « Au début du mois de mai, lorsque revient le germon au large des côtes espagnoles. »

gésine

gésine



état d'une femme en mal d'enfantement (=accouchement). Être en gésine. « À quarante-sept ans, elle se payait le luxe d'une gésine. » « La gésine et la nursery ne sont pas l'affaire dominante de l'homme. »
en gésine = en couches. « Ma femme est en gésine. »
p. anal. femelle en gestation. « Des génisses en gésine meuglent dans l'étable. »
. fig.: action de créer. « La gésine du monde venait de finir et nous allions enfin commencer de respirer. » « Ces grandes minutes de gésine sociale et d'enfantement révolutionnaire. » « Un écrivain toujours en gésine de locutions inouïes. » « Un cerveau toujours en gésine. »

ghazel



poésie arabe parlant de femmes, de vin et de fleurs. « Je me rappelle un ghazel persan où un amant célèbre la finesse de la peau de sa maîtresse: "Quand elle boit du vin rouge, dit-il, on le voit passer le long de sa gorge". »

ghetto

ghetto



C'est Venise qui a créé le premier ghetto juif. En 1516, l'ensemble de la population juive de Venise fut obligée de résider dans le quartier de Ghetto Novo, ou "Nouvelle Fonderie", car ce quartier hébergeait des fonderies. L'origine étymologique est le verbe italien "gettare" qui signifie "jeter".

gibbeux

gibbeux



qui présente une/des gibbosité(s).
qui a le dos bossu. « Des nains aux pieds tors, au corps gibbeux et difforme. C'est avant tout un gibbeux à la colonne incurvée et tassée. »
(botanique) qui est arrondi, convexe. « Corolle gibbeuse, pétales gibbeux. »
Parties gibbeuses de la lune = parties en relief. « Les parties gibbeuses de la lune sont les plus éclairées ».
Lune gibbeuse = éclairée à un peu plus de la moitié.
(littér.) qui présente un relief inégal (anton.: plat). « Parfois la terre est gibbeuse, comme soulevée jusqu'à l'horizon par des vagues. Quant au goût jésuite, avec ses dômes gibbeux et ses colonnes oedématiques, nous professons pour lui une horreur insurmontable. »
gibbosité = ce qui fait saillie; déformation en relief (=protubérance). « J'ai vu lever le soleil. Vers six heures il a puissamment troué les nuages et ses rayons horizontaux sont allés au loin faire surgir à l'horizon les gibbosités monstrueuses du Jura. Ce sont déjà des bosses formidables. On sent que ce sont les dernières ondulations de ces énormes vagues de granit qu'on appelle les Alpes. »

gibbosité

gibbosité



méd.: bosse du thorax due à une déformation de la colonne vertébrale (par exemple une scoliose). « Sa gibbosité le ployait vers l’avant. »
bot.: bosse, excroissance sur un végétal. « Ces feuilles de vigne pleines de gibbosités violettes. »
litt.: ce qui fait saillie; déformation en relief (=protubérance). « A l'horizon surgissent les gibbosités monstrueuses du Jura. Les dernières ondulations de ces énormes vagues de granit qu'on appelle les Alpes. »

giberne

giberne



boîte portée à la ceinture ou en bandoulière, dans laquelle les soldats mettaient leurs cartouches, leurs grenades (=cartouchière, grenadière). Giberne en sautoir ; une giberne pleine de cartouches.
enfant de (la) giberne : enfant né d'un soldat et d'une cantinière.
fam.: avoir le/son bâton (de maréchal) dans sa giberne : pouvoir, à partir de l'échelon le plus bas, accéder aux plus hauts grades d'une hiérarchie. « Il a son bâton dans sa giberne; vous l'aiderez à l'extraire. »
p. ext.: petite boîte à partitions ; sac d'écolier. Giberne de musicien ; giberne d'écolier.

gigantomachie



myth. gr.: combat des géants contre les dieux. « Une représentation de Dionysos combattant un Géant durant la Gigantomachie. »
p. métaph.: « Une ville à l'abandon, gigantomachie déchaînée du minéral et du végétal. »

gigogne



avec une maj. [P. allus. à Madame Gigogne ou la mère Gigogne, marionnette représentant une grande et forte femme entourée d'enfants sortant de ses jupes] Mère Gigogne. Mère de famille nombreuse. « Ah! la belle et bonne mère Gigogne, comme elle s'appelait elle-même en plaisantant parfois, avec Rose sur sa poitrine, Ambroise disparu à moitié contre un de ses flancs, Blaise et Denis derrière ses épaules! »
p. anal.: qui se compose de plusieurs éléments de forme analogue et de taille décroissante pouvant s'emboîter les uns dans les autres. « Fusée, lit, poupée gigogne ; tables gigognes. »

Gilles de Rais

Gilles de Rais



compagnon de Jeanne d'Arc, surnommé "Barbe bleue" nantais. Héros de la guerre de Cent Ans (parmi les principaux capitaines à soutenir Jeanne d'Arc), il reste surtout célèbre pour avoir violé, torturé et assassiné 140 enfants, notamment dans le cadre de rites sataniques. Il fut exécuté en 1440 à Nantes.[personne]

gimmick



quelques notes de musique capables de capter l'oreille de l'auditeur. Le terme vient du jazz.
phrase musicale répétée, ostinato, riff.
chose qui revient régulièrement et qui se retient facilement : phrase de cinéma, une attitude, paroles de chansons, etc.

girandole

girandole



faisceau de plusieurs jets d'eau
pyrotechnie : gerbe de fusées partant d'une roue tournant autour d'un axe vertical et donnant lieu au bouquet. « Chacun poussa des exclamations qui partirent comme les fusées d'une girandole. »
décoration : chandelier à plusieurs branches disposées en forme de pyramide, souvent orné de pendeloques de cristal. « Une girandole à trois branches éclaire ce curieux oratoire. »
p. méton.: branche de la girandole. « Je courus dans la pièce voisine et vis remuer les girandoles des chandeliers. »
valeur d'adj.: « de chaque côté de la cheminée était fixée une lampe girandole en porcelaine. »
p. métaph.: « des floraisons courent en girandoles et en espaliers. » « Une délicieuse girandole d'azur. »
[p. réf. aux pendeloques de cristal qui décorent souvent les girandoles] ensemble de pierres précieuses, disposées en pendants d'oreille. « Toutes les filles d'Archidona portent aux oreilles de longues girandoles ornées de pierres de couleur. »

giries



pop.: manières affectées. « Tu trouves charmantes les giries de la petite Camille et les mines altières de madame de Blinville. »
faire des giries = Faire des manières. « Je ne fais pas un tas de giries, je vais au but, soyez heureux. »
plaintes hypocrites, non justifiées (=jérémiade). « Si je retourne près de ma femme je vais subir des averses de giries et de pleurs. »

giron

giron



partie du corps comprise entre la ceinture et les genoux, chez une personne assise.
rentrer, retourner dans le giron de : retourner là où l'on était protégé.
sphère d'influence, de protection, refuge. « Les enfants élevés, comme vous, dans le giron maternel restent plus longtemps enfants que les autres. » « Le giron de la sainte mère église. »

girond(e)



beau, joli, bien fait. « Des photographies du temps qu'elle était gironde. »
qui est bien en chair, qui a des formes, en parlant d'une femme. « Elle est charmante, la caissière. Un peu gironde peut-être. »

giton



jeune homme entretenu par un homosexuel (=mignon). « C'est la réunion des plus horribles choses : gitons efféminés, tribades, fellatrices. »

glabelle

glabelle



espace compris entre les sourcils. S’épiler la glabelle. « Lorsqu'elle fronçait le sourcil, la glabelle, où résidait pour les anciens la divinité du visage, disparaissait complètement. »

glacis

glacis



(peinture) teinte légère, transparente, qu'on étend sur une couleur sèche pour lui donner du brillant et harmoniser l'ensemble. Les glacis du Titien; préparer un glacis.
p. anal.: glacis brillant de l'eau; glacis lustré des feuilles.
fig.: apparence brillante qui met un voile sur la réalité (= vernis). « La tête de Jacques, à vrai dire, n'avait rien de séraphique, mais un certain glacis bourgeois en déguisait l'abondante sensualité. »

terrain incliné qui sert à couvrir et à masquer les accès d'une fortification. Glacis d'un château fort ; glacis de protection. « On restait des après-midi sur les glacis du château-fort, une énorme ruine pleine d'échos, de cavernes et d'oubliettes. »
p. métaph. « L'homme sur le point de mourir se sent brusquement à découvert, sans les délais et glacis protecteurs qui fournissaient des alibis à sa mauvaise foi. »

glasnost

glasnost



en ex-U.R.S.S., politique de transparence de la vie publique accompagnant le changement d'orientation (perestroïka) impulsé en 1985 par Mikhaïl Gorbatchev ("glasnost" = transparence en russe).

glauque

glauque



d'une couleur verte blanchâtre ou bleuâtre comme l'eau de mer. « Il avait les yeux pers ou glauques, comme ceux des lions ou des anciens barbares. » « Une robe de vert glauque, de cette nuance que seules les blondes les plus sûres de leur teint peuvent affronter. » « L'air, trop chargé de vapeur pour être parfaitement limpide, étale sur les verts sombres des forêts et les verts glauques des savanes, un glacis de nacre azurée. »
« La lumière était immobile et stagnante, d'un glauque aussi glacial et morne que celui d'un abîme marin. »
fig., péj.: qui manque de netteté, de précision. « Un film à l'atmosphère sombre et glauque. »
se glauquer : prendre une couleur glauque. « L'atmosphère se glauque avec des teintes d'aquarium »

glèbe



vx. Motte de terre. écraser les glèbes.
Terre grasse et compacte (cf. glaise). « Il marchait péniblement, arrachant à chaque pas ses souliers lourds de glèbe. »
littér. Terre en culture. « J'avançais par grandes et lentes enjambées dans la glèbe luisante et noire. »
Féod. Terre, domaine auquel étaient attachés des serfs et certains droits seigneuriaux.

glitch



un glitch ("pépin" en anglais) est un dysfonctionnement d'un matériel ou logiciel informatique dû à une fluctuation dans les circuits électroniques ou une coupure de courant (interruption dans l'alimentation électrique).
Par extension, un glitch désigne tout type de problème en informatique, hardware et software (=bug).

gloriette

gloriette



petite maison indépendante (=maisonnette, pavillon).
p. ext.: construction légère sur laquelle on fait grimper des plantes, utilisée comme abri de jardin (=tonnelle). « Des maisons avec leurs treilles, leurs gloriettes enguirlandées de clématite. »

gluau



planchette ou branche menue enduite de glu, utilisée pour prendre les petits oiseaux. « Au pied de l'arbre nous avions placé des gluaux, et nous guettions, le cœur battant, le premier petit oiseau qui allait s'y laisser prendre. »

glyphe



inscription, trait gravé en creux. « On ne connaît pas en France de gravures rupestres autres que les glyphes des rochers de la Vendée. »
trait. « Ô stylographe à la plume de platine, qui trace sur le papier les glyphes alphabétiques. »
trait gravé en creux dans un ornement architectural (=cannelure, ciselure, rainure).

godelureau



jeune homme aux manières affectées et qui se plaît à courtiser les femmes (=galantin). « Le godelureau trouva digne d'intérêt cette belle jeune femme savante qui lui donnait la réplique. »

godet

godet



petit récipient à boire sans pied ni anse (=gobelet, timbale).
arg.: contenu de ce récipient : « un godet de rouge. Il s'est mis une dizaine de godets derrière la cravate. »
p. métaph.: « Tant de gens ont à peine une goutte de poésie dans le large godet de leur existence! »
petit récipient ou réceptacle : « La lampe du chœur brûlait seule dans son godet d'huile jaune. Le fuseau sur lequel s'enroulait le coton pivotait dans un godet de bois. »
petit vase dans lequel on donne à boire aux oiseaux en cage. « Elle versait à boire aux oiseaux dans un petit godet de porcelaine. »
petit récipient servant à recueillir l'huile destinée à graisser les différentes pièces d'une machine. « Les godets graisseurs des cylindres. »
« Les norias sont constituées essentiellement par des chaînes entre lesquelles sont interposés des godets qui contiennent la matière à transporter. »
godet de pelleteuse = extrémité du bras articulé, servant de pelle.

godillot

godillot



manufacturier de brodequins militaires.
jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, chaussure de l'armée française.
p. ext.: grosse chaussure. « Cette paire de godillots appartenait à mon père. »
fam.: personne exécutant les ordres ou suivant les consignes sans discuter, en particulier parlementaire qui suit sans discuter les consignes de vote de son parti. Parti godillot, vote godillot, député godillot. « je ne veux pas être un godillot. »

goémon

goémon



ensemble des algues marines ramassées sur les plages (goémon de laisse) ou coupées à marée basse (goémon de coupe), servant notamment à la production d'engrais (=varech). Ramasser le goémon. « L'air froid était rempli de la senteur âcre du goémon. »
goémon d'épave : goémon rejeté à la côte par la mer. « Le goémon d'épave, masses déracinées et rejetées par le flot, que les femmes recueillent et transportent pour amender les champs. »

goémonier : homme, bateau qui fait la récolte du goémon« . La fumée légère qui monte des tranchées des goémoniers. »

goguette



être en goguette(s)= être de bonne humeur, sous l'effet du vin et de la bonne chère. « Avec son chapeau haute forme, au milieu de toutes ces filles en cheveux, il a l'air d'un petit notaire de province en goguette. »
société chantante, à Paris, au xixe siècle, se produisant dans un cabaret. P. méton.: le cabaret lui-même.

Golem

Golem



dans la tradition juive d'Europe orientale, être artificiel (fait d’argile) à forme humaine que l'on dote momentanément de vie en fixant sur son front le texte d'un verset biblique.

Gondwana

Gondwana



masse continentale d'un seul tenant réunissant il y a 200 millions d'années l'Amérique du sud, l'Afrique, Madagascar, l'Inde et l'Australie. « Deux continents principaux, séparés par un océan, occupaient la surface du globe : la Laurasia au nord-ouest et le Gondwana au sud-est. »

gorge-de-pigeon

gorge-de-pigeon



aux reflets changeants allant du rose au bleu. Soie, taffetas gorge-de-pigeon. « Là-bas, les montagnes couleur gorge de pigeon, avec les grandes taches d'ombre de nuages. »
fig.: « ces histoires du pays des nuages, ces récits gorge-de-pigeon comme en savent les poètes, frissonnants, qui prennent des couleurs diverses selon les heures où nous les relisons. »
syn.: gorge de tourterelle => « une robe de velours gorge de tourterelle, constellée de grands boutons d'acier. » [couleur]

gorgone

gorgone



personnage fabuleux, de type plutôt féminin, qui se caractérise généralement par des ailes, des défenses de sanglier, une chevelure de serpents, un regard fixe, pétrifiant et qui symbolise une puissance redoutable. => les trois Gorgones : Méduse, Euryale, Sthényo.
Ex : jamais guivre, jamais gorgone ne fut plus lippue, plus hideuse, plus sinistre, plus épouvantable à voir.
fig: personne qui inspire une forte répulsion par sa laideur, sa méchanceté, etc. Ex: « une gorgone en tablier sale »
chose qui rebute, effraie. Ex: on a vu la rage, la rancune, toutes les gorgones, triompher
animal marin.
★ Le verbe "méduser", vient de Méduse, l'une des trois Gorgones. Son regard dangereux changeait en statue de pierre quiconque avait le malheur de le croiser.

gotha



ensemble des personnes les plus en vue dans un certain milieu professionnel ou social. « Le gotha de l’économie mondiale en conclave à Paris. »

gouaille



attitude moqueuse et insolente; raillerie plus ou moins vulgaire. « La gouaille parisienne; un air de gouaille. L'expression de gouaille polissonne du cocher. »

gouape



voyou. « Comment avait-elle pu, mille millions de tonnerres coucher avec cette gouape, ce petit maquereau entretenu par un vieux pédéraste cacochyme? »

goujatisme



goujaterie érigée en système de vie. « Aucun d'eux ne m'avait parlé et le bavardage ne s'était pas ralenti une seconde à mon entrée, le goujatisme contemporain ne comportant pas la déférence pour l'étranger. »

goule

goule



vampire femelle qui, selon les superstitions orientales, dévore les cadavres dans les cimetières. « Elle me rappelait cette goule des Mille et une Nuits... »

gouleyant

gouleyant



[vin] frais et léger. « C'était un saint-véran, jeune et gouleyant. »
p ext.: « Ce texte, qu'il est gouleyant et pétillant ! »

goupil

goupil



renard. Chasser le goupil. « Il était de petite taille, vif, avec des yeux vairons, un nez de goupil et très peu de cheveux sur son crâne bossué. »

gourgandine



femme légère, facile, dévergondée (=catin, coureuse, fille, gaupe, sauteuse).
« La mère est une gourgandine qui s'est frottée pendant des années à tous les uniformes d'Algérie! »
=> gourgandinage

gourmander



Réprimander vivement en adressant des paroles sévères (=gronder, sermonner, tancer, engueuler). Gourmander un enfant pour son bien, devant tout le monde. Au collège j'étais toujours puni, maltraité, gourmandé. Son épouse le traitait à présent avec rudesse et autorité, elle le gourmandait sans cesse pour tout ce qu'il faisait et pour tout ce qu'il ne faisait pas.
Blâmer avec vigueur. « Gourmander l'égoïsme, la paresse de qqn. »
Gourmander qqn sur qqc. « Il gourmande Alfred de Musset sur ses désespoirs égoïstes et pour s'être désintéressé de la chose publique. »

gourmer

gourmer



brider un cheval en lui mettant la gourmette. « Il faut gourmer ce cheval plus court. »
p. métaph.: « Lorsque les auteurs cesseront de gourmer leur fantaisie, ils nous donneront une très bonne pièce qui ne rougira pas d'être comique. »
se gourmer (fig.) : affecter un air, un maintien raide et compassé. « Il se raidit, il se gourme, il se fait solennel . »

gourmé : qui offre une apparence raide, compassée, sans naturel. Air, maintien gourmé; attitude, figure gourmée; gestes gourmés. « Ce petit magistrat, si gourmé, si solennel, qui s'imagine que l'homme est sur la terre en visite de cérémonie. » « Ces vers râpeux et gourmés, cet indigent vocabulaire aux teintes insonores et plates, le suppliciaient. » « Malgré le gourmé, la gravité des têtes, on eût dit de grands écoliers, ridés et grisonnants. »

gourmette

gourmette



chaînette passant sous la mâchoire inférieure du cheval et servant à fixer le mors dans sa bouche. « Le cliquetis clair du cheval qui secoue, en levant la tête, la gourmette et le mors. »
rompre sa gourmette (fig.) : se dissiper, après s'être contraint quelque temps, après avoir vécu dans la retenue. « Ce jeune homme a rompu sa gourmette. »
resserrer la gourmette de la bride : tenir un cheval serré. P. métaph.: « Tout en l'adoucissant, il sut donc resserrer par ces paroles la gourmette de la bride. »
lâcher la gourmette à qqn. : lui donner plus de liberté.

grabat



lit rudimentaire fait principalement de sangles; mauvais lit. Il git sur un grabat. « Ils n'ont qu'un pauvre grabat ».

grabeler



séparer une substance médicamenteuse de ses grabeaux ou menus fragments.
fig.: soumettre à un examen attentif. « Son livre a été examiné à la loupe, passé au tamis, grabelé, ligne par ligne. »

grabeau : fragment d'une substance qui reste après passage au crible. « Les grabeaux n'ont aucune utilité et peuvent être jetés. »

gracile

gracile



qui est délicat, fragile, tout en restant gracieux (=élancé, fin, menu, mince, svelte). « Elle avait un cou fin, mobile, et pâle, plus encore que ses joues : son aspect gracile invitait à de tendres égards. »
synon. de léger : « le gracile sommeil des vierges de la Mort. Une voix gracile (= jolie mais fluette). »

grandiloquent



qui s'exprime d'une manière pompeuse, emphatique. « Orateur grandiloquent. »
qui est pompeux, emphatique. Discours, style, ton grandiloquent; mots grandiloquents; phrases grandiloquentes. « Beaucoup d'anarchistes finirent par se lasser de lire toujours les mêmes malédictions grandiloquentes lancées contre le régime capitaliste. »

granularité



mesure de la finesse d'un système, par l'isolement de son plus petit objet. Quand on arrive au niveau de granularité d'un système, on ne peut plus découper l'information. Par exemple dans une population, la granularité est l'individu. En physique la granularité a longtemps été l'atome.

grasseyer



parler en articulant avec la partie postérieure de la cavité buccale. « Godefroid ne grasseyait pas, ne gasconnait pas, ne normandisait pas, il parlait purement et correctement. »
dire quelque chose en grasseyant. « Voilà une lettre que l'ouvreuse m'a dit de vous vous remettre, grasseya une grosse fille roupieuse. »
"grasseyer l'r" : « l'usage général de grasseyer l'r n'empêche pas beaucoup de personnes de le rouler. »
grasseyant : « sa voix était éraillée, sa prononciation grasseyante. »
grasseyement: prononciation de quelqu'un qui grasseye. « L'insupportable grasseyement des faubourgs de Montluçon. »

grau

grau



dans le Languedoc, chenal reliant un étang côtier à la mer; embouchure d'un fleuve côtier. Le Grau-d'Agde ; Le Grau-du-Roi. « De place en place un flamant rose mouchetait de sa petite flamme l'eau terne et mate d'un grau. »

graveleux



qui est mêlé de graviers, qui contient du gravier. « Terre graveleuse. Le sol joue un rôle capital dans la qualité du vin. Le cep aime le terrain maigre, graveleux et avare. »
p. anal. « Je mangeais la maigre pitance des prisonniers, un peu de farine avariée et quelques lentilles graveleuses. »
fruit graveleux =dont la chair contient de petits corps durs. « Une poire graveleuse. »
fig.: qui est d'un caractère licencieux, proche de l'obscénité. « Anecdote, chanson, histoire, allusion graveleuse; roman, propos graveleux; situation graveleuse. »

gravide

gravide



femelle pleine, femme enceinte (du latin graviditas, grossesse). « Les femelles gravides sont plus craintives. » « Les femmes gravides bénéficient de mesures de protection. »
état gravide = gravidation = grossesse.
utérus gravide = dans lequel se développe un embryon ou un fœtus.
gravidique : qui concerne la grossesse, qui se produit au cours de la grossesse. Vomissements gravidiques.

grégaire



qui pousse les êtres humains à former des groupes ou à adopter le même comportement

grège

grège



soie grège : soie brute obtenue par le simple dévidage du cocon. « Un vêtement de soie grège. »
p. anal.: qui a la couleur écrue (à la fois grise et beige) de la soie grège. Une étoffe grège. Des chaussettes en laine grège.

grenaille

grenaille



graine utilisée pour nourrir la volaille et pour les semences. Semer des grenailles. Halle aux grains et grenailles. « Je ne connais que la terre que je retourne, et, dans mon tablier noué, le ruissellement sur mes doigts de la grenaille des semences. »
matière (le plus souvent métal) réduite en petits grains. Grenaille de fer, de liège; plomb en grenailles; lester un objet avec de la grenaille. « L'arme, avec une poire à poudre, de la grenaille et des capsules dans une boîte en fer-blanc. »

grenouiller



pop.: boire beaucoup (d'eau ou d'alcool).
fam.: se baigner; barboter. « La jeunesse bourgeoise grenouillait aux bains Deligny, où l'eau était filtrée. »
fig., péj.: participer à des intrigues, à des tractations malhonnêtes. « Le grenouillage n'est grenouillage qu'à l'échelon subalterne. À celui des grands intérêts de l'État, il devient profondeur et subtilité. Le nom change, le fond est le même. »

grenouillage : ensemble d'intrigues, de manœuvres, de tractations malhonnêtes. « Autour des élections, quel grenouillage! » « Les grenouillages politiques sont odieux. »
grenouilleur : celui qui pratique le grenouillage. « Espérons qu’il sera assez fort pour discipliner les grenouilleurs des hautes sphères... »

grenu



qui est riche en grain. « Un épi bien grenu. »
qui est ou paraît recouverte d'une multitude de petits grains saillants (=grené). Cuir grenu; cou, nez grenu; chair, peau grenue. « De superbes lézards verts, le dos chatoyant et grenu comme une bourse de perles. Son visage, à l'épiderme grenu et à pores dilatés... »
subst.: « le grenu de la chair de poule sur la peau lotionnée d'eau froide. »

grigner



cout.: plisser, onduler, froncer, rider. étoffe qui grigne. « Le fil doit être tenu lâche pour que les points ne fassent pas grigner le tissu de fond. »
vx.: plisser les lèvres en montrant les dents, grimacer.

grimaud



élève des petites classes. « On s'étonnera de rencontrer ces rêves de risque-tout chez un grimaud promis à la cléricature ». => un grimaud d'école. « Les grimauds des écoles qui griffonnent leurs cahiers. »
personne pédante, qui n'a pas su assimiler le savoir reçu (= cuistre). « Votre majesté voit que je ne suis pas un grimaud, que j'ai étudié excellemment, et que j'ai beaucoup d'éloquence naturelle. »
mauvais écrivain, pédant et scolaire. « De fiers officiers de cavalerie et des grimauds académiciens. »
gauche, emprunté. « Trop timide pour inviter une danseuse, je devins naturellement très grimaud et ne sachant que faire de ma personne. »

grisbi



arg.: argent (=fric, pognon). « Touche pas au grisbi, salope ! » (Michel Audiard, Les Tontons flingueurs.)

grouillot



jeune employé de la Bourse chargé de porter rapidement des ordres d'achat ou de vente. « Je fis comme simple grouillot, mon apprentissage des choses de l'argent. »
apprenti, débutant. « Il en revenait au temps où il était grouillot au journal Le Matin. »

guêpier



nid de guêpes.
situation difficile, affaire fâcheuse, piège.

guéret

guéret



terrain labouré (ou qu'on est en train de labourer) et qui n'est pas encore ensemencé. « Un guéret labouré de la veille. »
terrain laissé en jachère; pâturage maigre, terre inculte. « Sur cent trente hectares il y en avait une quarantaine de cultivables. Le reste : des guérets, des bois. »
lever, relever les guérets = labourer une terre que l'on a laissée se reposer pendant un an.

guerre picrocholine

guerre picrocholine



conflit absurde et ridicule. « Une escarmouche supplémentaire dans la guerre picrocholine qui oppose les buralistes aux autorités sanitaires. »
dans le roman Gargantua de Rabelais, Picrochole (nom formé à partir du grec pikros, "piquant, amer", et kholê, "bile") est l'exemple type du mauvais roi, par opposition au bon roi, représenté par Grandgousier, père de Gargantua. Son attitude colérique et belliqueuse est à l'origine de la locution "guerre picrocholine".
la guerre picrocholine est un moyen pour Rabelais de dénoncer l'impérialisme guerrier de Charles Quint.

guêtre



Enveloppe de cuir ou d'étoffe qui recouvre le haut de la chaussure et le bas ou l'ensemble de la jambe (=houseau). « Boutonner, chausser, mettre ses guêtres ».
Traîner ses guêtres : flâner oisivement, errer misérablement. « Le gringalet à chevelure ébouriffée m'a l'air d'avoir traîné ses guêtres aux Cours de la Sorbonne. »

guimpe

guimpe



corsage brodé ou froncé, sans manches, et très montant, qui se porte sous une robe décolletée. Guimpe de tulle; guimpe tuyautée. « Une jeune femme dont le châle glissait, découvrant une guimpe plissée à petits plis. »
robe à/en guimpe = robe à corsage montant. « Vêtue d'une robe à guimpe de percaline rose à mille raies. »
p. anal.: poitrail d'un animal, gorge d'un oiseau. « La plus charmante tourterelle que nous eussions vue; elle était blanche, sa guimpe semée de petites taches rouges et blanches, »
ornement de dentelle destiné à orner ou éventuellement à atténuer le décolleté d'une robe. « La ciselure du tuyautage d'une guimpe cachant l'entre-deux des seins de la femme décolletée. »
pièce de toile blanche, encadrant le visage et couvrant le cou et la poitrine, qui fait encore partie du costume de certaines religieuses. « La jolie figure de la religieuse est serrée dans une guimpe amidonnée. »

guingois

guingois



ce qui n'est pas droit, ce qui s'écarte du cheminement normal. « Il y a un guingois dans ce jardin. » « On a tâché de cacher le guingois de cette chambre par une cloison. »
ligne qui ne va pas droit. « L'ombre forme des guingois sur la tôle ondulée. »
de guingois = de travers. Une perspective de guingois. « Des livres posés de guingois sur les étagères. » « Elle se tient un peu de guingois. »
fig.: s'habiller de guingois; avoir l'esprit de guingois ; aller de guingois « Depuis son départ tout va de guingois. »

guipure

guipure



dentelle à mailles larges. Col, manchette, rideaux de guipure.
étoffe réticulaire imitant la dentelle, utilisée pour la confection de rideaux et stores d'ameublement.
fig., litt.: ce qui par son aspect ajouré et la finesse de son dessin évoque la dentelle. « L'ancienne cathédrale aux clochers festonnés et découpés en guipure. » « Devant moi s'étendait le rivage, bordé de la délicate guipure des flèches des lagunes. »

guivre



serpent fantastique préposé, selon certains contes, à la garde d'un trésor (=vouivre). « Tu verras une petite ouverture cachée dans la gueule d'une guivre dorée. »

gymkhana

gymkhana



ensemble d'épreuves en voiture ou à moto, où les concurrents doivent parcourir un itinéraire compliqué de chicanes et d'embûches. « Un gymkhana automobile a été disputé sur le quai de Bandol devant une foule considérable. »
fam.: parcours hérissé de difficultés. « Quel gymkhana j'ai dû faire pour te rattraper ! »

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (2534 mots)