Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (2549 mots)

Habeas Corpus



l’ordonnance (ou bref, ou mandat) d'habeas corpus est une procédure légale en vigueur en Angleterre dont les origines remontent au Moyen Âge. Elle amène un juge à se prononcer sur le caractère légal ou non de la détention d’une personne et le cas échéant à ordonner sa libération. Ex: l'Angleterre est un pays de liberté : on y jouit de l'habeas corpus et de la liberté de la presse ; le prévenu était mis en liberté par voie d’habeas corpus en attendant la tenue de son procès.

habemus papam



locution latine signifiant "nous avons un pape", prononcée par le cardinal protodiacre à l'issue d'un conclave, depuis le balcon central de la basilique Saint-Pierre au Vatican, afin d'annoncer à la foule romaine et au monde entier (urbi et orbi) l'identité du nouvel élu et le nom de règne qu'il s'est choisi.

Habit vert (et épée)



costume officiel d'un académicien (Académie Française)

habitudinaire



celui qui commet toujours le même péché. « Ces habitudinaires qui n'osent plus, après de persévérantes chutes, franchir le seuil de l'église. »

hâbleur



qui aime à vanter ses mérites, ses actions (=fanfaron).

hagio



préfixe (du grec hagios = saint) servant à former des mots en relation avec les saints issus de la religion.

hagiographie



étude de la vie des saints.
p. méton.: ouvrage consacré à la vie d'un ou de plusieurs saints.
p. ext.: biographie excessivement élogieuse. « Le livre hagiographique de Catherine Nay sur Nicolas Sarkozy. » « Plus qu'une biographie, c'est une hagiographie. »

haïk

haïk



long voile blanc ou noir recouvrant tout le corps et la partie inférieure du visage. « On croise encore des femmes en haïk dans les rues d'Alger. » « Qui reconnaîtrait cette femme sous le haïk qui l'enveloppe de la tête aux pieds et ne laisse voir que les yeux? »
p. métaph.: « la timidité, comme un haïk de confusion qui l'enveloppe. »

haïku

haïku



poème japonais constitué d'un tercet (le premier et le dernier vers ont cinq syllabes, le deuxième sept).
« Désolation hivernale
je traverse un hameau
un chien aboie »

hajj



mot arabe signifiant "aller vers", "pèlerinage". Il désigne le grand pèlerinage à La Mecque, pendant le dernier mois de l'année musulmane.
contrairement au hajj, la "oumra" (petit pèlerinage) peut se faire tous les autres mois de l'année.

halieutique



qui concerne la pêche, notamment la pêche en mer. L'activité halieutique. « Il a chez lui toute une bibliothèque halieutique! »
art de la pêche, notamment de la pêche en mer.

halitose



mauvaise haleine. « La première cause d'halitose reste un problème d'hygiène bucco-dentaire. »

hallali



cri qui marque la victoire imminente du chasseur sur l'animal poursuivi. « Hallali, compagnons, la victoire est à nous! »
cri ou sonnerie de chasse à courre, annonçant que l'animal poursuivi est sur le point de se rendre ou est pris. « Le cor du vieux chasseur se mit à exécuter, avec une splendeur triomphale, un admirable hallali. »
fig.: sonner l'hallali de qqn/qqc: annoncer la défaite, la ruine de quelqu'un/quelque chose; proclamer sa victoire sur telle personne, telle chose. « Cette transgression de sa dignité lui sonna à l'esprit l'hallali de sa propre estime. »
p. métaph.: « la fin de l'année est une époque ressemblant à un hallali. Tous les chiens, gueules ouvertes, se précipitent. »

hallier

hallier



enchevêtrement de buissons serrés et touffus, d'un accès difficile (=fourré). Hallier impénétrable ; battre les halliers. « Des halliers si épais et si épineux qu'un serpent n'y aurait pas pénétré. »
p. métaph.: « les dogmes et les lois sont de profonds halliers où des tas de vieux droits divins mêlent leurs branches. »
filet de chasse. « J'aimais la chasse aux cailles, avec le hallier et l'appeau, dans les blés verts. »

halophile



qui vit dans les milieux salés. Algue, bactérie, plante halophile

hanneton



[p. réf. au vol lourd du hanneton qui se cogne aux obstacles] « être étourdi comme un hanneton. Elle allait çà et là comme un hanneton; elle courait à l'étourdie. »
attraper des hannetons = se livrer à des occupations futiles. « D'autres vont pêcher la baleine : Moi j'attrappe les hannetons. »
fig.: personne d'aspect lourd et maladroit, stupidement agitée, irréfléchie ou de comportement nuisible. « Ô critiques! race de hannetons qui déchiquetez les belles feuilles de l'art! Le vulgaire hanneton auquel on me présenta, et qui pirouetta pour me dire bonjour avec une lourde désinvolture qu'il croyait élégante. c'était un niais, un pauvre hanneton, ne voulant jamais en faire qu'à sa tête, sans demander conseil à personne. »
idée fixe, manie, folie douce. « Il allait, les yeux obliques, le front penché, et l'on se demandait ironiquement quel hanneton lui dévorait le crâne. »
avoir un hanneton (dans le cerveau, etc.) = avoir l'esprit un peu dérangé. « Il y a vraiment des jours où elle a l'air d'avoir un petit hanneton. »
pour exprimer une certaine intensité, une qualité partic.] pas piqué des hannetons (=pas piqué des vers) : bien conservé, intact, très réussi, exceptionnel. « Une jeunesse entre quinze et seize, point piquée des hannetons, un vrai bouton de rose. Il fait à Aix, l'hiver, un petit froid qui n'est pas piqué des hannetons. Il m'a offert un déjeuner qui n'était pas piqué des hannetons... »
hannetonnier : qui évoque le hanneton. « Il avait gardé, du bébé, le bon rire, la mobilité d'esprit hannetonnière, l'oubli facile des petits embêtements de la vie. »

hanoucca



fête juive, aussi connue sous le nom de fête des Lumières, célébrée pendant 8 jours à partir du 25 du mois hébraïque de Kislev (novembre-décembre).
Elle marque la victoire des Maccabées (soldats juifs) contre l'oppression de la dynastie grecque des Séleucides, et est associée au « miracle de la fiole d'huile », permettant aux prêtres du Temple de faire brûler la menorah pendant huit jours avec une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée.

hapax

hapax



mot, forme dont on n'a pu relever qu'un seul exemple.
p. métaph.: « toute vraie occasion est un hapax, c'est-à-dire qu'elle ne comporte ni précédent, ni réédition, ni avant-goût ni arrière-goût; elle ne s'annonce pas par des signes précurseurs et ne connaît pas de "seconde fois". »
« Pour Michel Onfray, l'hapax existentiel est une expérience déterminante capable de pousser un homme à devenir un philosophe, c'est-à-dire l'inventeur d'un système. »

haptique

haptique



science du toucher, par analogie avec "acoustique" ou "optique". « Avec le joystick à retour de force, l'haptique fait son entrée dans le monde du jeu vidéo. »

haptonomie

haptonomie



mot issu du grec "haptein", le toucher, et "nomos", la règle, la mesure. Science récente permettant de créer une relation avec l'autre basée sur le toucher, sur les sensations tactiles. L'haptonomie est particulièrement utilisée en préparation à l'accouchement, la communication avec le foetus étant possible à travers le ventre de la mère.

haquenée

haquenée



petit cheval ou jument aisé(e) à monter, qui va l'amble et qui servait autrefois de monture aux dames. « Une dame magnifiquement parée, montée sur une haquenée. »
p. métaph.: « mon âme, haquenée boiteuse des fatigues du jour, repose maintenant sur la litière dorée des songes. »
aller sur la haquenée des cordeliers : aller à pied, un bâton à la main.
fig.: femme laide, mal bâtie, d'allure masculine. « Mademoiselle Goujet appartenait au genre des grandes haquenées. Elle se savait laide, elle riait la première de sa laideur. »
courtisane, femme de mœurs légères. « C'est Anne Boleyn, la haquenée d'Angleterre, qui prit la place de Catherine répudiée. »

haquet

haquet



charrette étroite et longue, dépourvue de ridelles, et servant essentiellement au transport des tonneaux. « Le marchand de tonneaux, avec son haquet attelé et le cheval allant au petit pas et les tonneaux sur le haquet »

haram



mot arabe signifiant illégal, illicite, interdit, inviolable, sacré (Contraire de halâl : permis, licite, non sacré).
Par exemple, la consommation du porc et de l'alcool sont haram. Concernant les rapports conjugaux, la sodomie est haram, la pénétration ne peut se faire que dans le vagin qui est "l’endroit du labour".
Par ailleurs haram signifie "sacré". Par exemple la mosquée de la Mecque est appelée la "Mosquée Sacrée" : "Masjid al-Haram", la Kaaba est la "Maison sacrée" : "Bayt al-Haram".
Le mot harem a la même racine arabe : l'épouse est sacrée et interdite à tout autre que son époux, le harem est un lieu interdit et sacré.
Dans une mosquée, la salle de prière est désignée sous le nom haram.

harmattan



vent très chaud et sec d'Afrique de l'Ouest, de direction Nord-Est à Est, en provenance du Sahara. Il souffle de décembre à février. Chargé de poussière et de sable, il cause des épidémies de méningite, notamment le Burkina Faso et le Mali.

haro

haro



[vx.] cri poussé par la victime d'un flagrant délit pour attirer l'attention, et qui rend obligatoire l'intervention de ceux qui l'entendent pour faire cesser le délit et arrêter le coupable. Faire haro sur qqn. « Ce vieux cri de "Haro!", qui jadis faisait accourir les passants. »
clameur de haro : clameur poussée par qqn pour attirer l'attention sur le coupable d'un forfait.
fig.: manifestation bruyante d'hostilité contre qqn. « Il se fit une clameur de haro sur la mauvaise foi du commerçant. »
litt.: terme servant à désigner à la réprobation générale. Haro sur l'intelligence! Haro sur le lobbying. Haro sur le bobo.
expression ou manifestation d'indignation, de réprobation (envers qqn ou qqc. qu'on désigne comme responsable). Affronter le haro. « Un haro général s'élève contre lui : Il a, le malheureux, mangé l'herbe d'autrui! »
crier haro (sur qqn ou qqc.) : désigner qqn (ou qqc.) à la réprobation générale en le faisant passer pour coupable. « Dès qu'il eut parlé, tout le monde cria haro sur lui. »
(crier) haro sur le baudet (p. allus. à la fable de La Fontaine Les animaux malades de la peste) : locution utilisée pour désigner un innocent à la vindicte populaire (=bouc émissaire). « Si je réussis, qui m'en saura gré? si j'échoue, haro sur le baudet. » « Je ne crois pas qu'on puisse crier haro sur le baudet et englober toute la hiérarchie ecclésiastique dans la même accusation. »

harpagon



[p. réf. au personnage de L'Avare de Molière] homme d'une grande avarice. « C'est un harpagon! Quel harpagon! »

harpie



monstre fabuleux à tête de femme, à corps d'oiseau et à griffes acérées.
femme méchante et acariâtre. « Cette troupe de harpies les entourait, les menaçait du poing, hurlait et vociférait... »

harraga



mot d'origine arabe désignant un migrant clandestin qui prend la mer depuis l'Afrique du nord pour rejoindre l'Europe. « Avant de partir les harragas brûlent leurs papiers d'identité pour que les garde-côtes ne puissent pas savoir qui ils sont ni d'où ils viennent. »

hassidisme



de "hasid"=pieux. Mouvement religieux Juif, d'inspiration mystique et piétiste qui se développa en Pologne/Russie à partir de 1740. Se caractérise par une grande ferveur religieuse, une exubérance exprimée au niveau de la musique et de la danse. Tenue caractéristique : barbe, chapeau à large bord et long manteau noir.

haut-relief

haut-relief



sculpture, souvent monumentale, dont les motifs et les figures en relief se détachent presque complètement du fond, à la différence du bas-relief. « Une cloche de bronze doré, toute chargée de ciselures et de hauts-reliefs. »
en haut-relief. « Le dessus de la porte est occupé par des armoiries en haut-relief. »
p. métaph.: « Cette grande dame est une sorte d'abrégé, en haut-relief, de ce qui fait au fond le caractère des femmes de son rang. » « La côte, ciselée à coups de vagues comme un haut-relief. »

hauts faits



exploits, prouesses. « Chacun raconta les histoires de ses hauts faits. » « Mieux vaut être modeste, quitte à l'être faussement, que de forcer sa nature en racontant ses hauts faits par le menu. »

hâve



amaigri et pâli (=blafard, blême, livide). « Figure hâve de faim. Avoir le visage hâve. Il était horriblement hâve. »
[En parlant d'un inanimé] « Une terre hâve et nue qui n'offrait qu'une morne succession de baies solitaires et de caps décharnés. »

havir



brûler, dessécher qqch en surface sans cuire en dedans. « Le trop grand feu havit la viande. »
fig. « ne laissez pas vos enfants se hâvir l'imagination au foyer desséchant de la télévision. »

hayon

hayon



panneau de bois amovible servant à fermer l'arrière ou l'avant d'une charrette, d'un tombereau
ensemble lunette arrière/porte de coffre s'ouvrant ensemble. « Coffre à hayon. L'essor du marché des berlines compactes dotées de quatre portes et hayon. »
hayon élévateur : système de plate-forme élévatrice disposé à l'arrière de la caisse d'un camion. Il permet d'y disposer de lourdes charges sans devoir le mettre à quai.

heaume



casque enveloppant la tête et le visage, muni d'ouvertures pour les yeux, que portaient les hommes d'armes au Moyen Âge.

Hégémonie



Suprématie politique et militaire d'une ville, d'un État, d'un peuple sur d'autres. Au figuré : domination souveraine exercée sur quelque chose.

hégire



fuite de Mahomet de la Mecque à Médine en 622 après J.-C.
Cette date marque le début de l'Islam et du calendrier musulman. « En 2016 commence l'an 1438 de l'hégire. » « La Révolution deviendra une époque nationale, comme la captivité de Babylone chez les Juifs, et l'an de l'Hégire chez les Arabes et les Turcs. »
p. anal.: « C'est à Lausanne que Sainte-Beuve deviendra décidément le grand paysagiste littéraire. L'hégire au Léman, de 1837, marque le grand tournant. »

heimatlos



qui est dépourvu de nationalité légale (=apatride). « Un intellectuel est une sorte d'heimatlos, et c'est n'avoir plus de patrie que d'avoir sa patrie au ciel des idées. »

hémostatique



propre à arrêter l'écoulement du sang. Pince hémostatique; substance hémostatique.

hercher

hercher



rouler à bras les wagonnets transportant le minerai au fond des mines. Hercher de la houille. « Les enfants trop jeunes ou trop faibles pour hercher sont employés comme galibots. »
hercheur = ouvrier dont le métier est de hercher.

hérétique



contraire à l'orthodoxie. Ex: une affirmation hérétique

héritier présomptif



personne désignée d'avance par la parenté ou par l'ordre de la naissance pour succéder à quelqu'un, pour en hériter. « Nous ne sommes pour nos parents que des héritiers présomptifs. Ils n'exigent de nous que deux choses: d'abord, que nous profitions des sacrifices qu'ils font pour nous; et ensuite, que nous nous laissions modeler à leur guise... »
prince, princesse qui doit succéder à un souverain. « Le fils aîné du Roi, l'héritier présomptif de la couronne, suscite la jalousie de ses proches. »

Hérodote

Hérodote



historien grec, 482-425 av. J.C. Né à Halicarnasse (aujourd'hui Bodrum, Turquie). Il a été surnommé « le père de l'Histoire », mais aussi du reportage : il est considéré comme l'un des premiers explorateurs. [personne]

herpétologie



partie de la zoologie qui étudie les reptiles. « Le vieux professeur est herpétologiste ».

hespérides



myt. grecque : nymphes du Couchant, filles d'Atlas et d'Hespéris, chargées de garder les pommes d'or données par Junon à Jupiter.
litt. jardin des hespérides ; pommes d'or des hespérides. « Le voyageur peut se croire parvenu en ce jardin des Hespérides, dont les pommes d'or excitèrent les convoitises du vainqueur du monstre de Némée. »
fig.: jardin des Hespérides : endroit plein de choses précieuses dont l'accès est interdit.

hétaïre



courtisane grecque d'un rang assez élevé. « Aux époques très cultivées et très raffinées, au siècle des hétaïres en Grèce... »
p. ext., littér.: femme vénale (=prostituée). « La chambre rose, à falbalas dignes d'une hétaïre. »

heuristique



qui sert à la découverte. Ex: « méthode heuristique. »
qui procède par approches successives en éliminant progressivement les alternatives et en ne conservant qu'une gamme restreinte de solutions tendant vers celle qui est optimale.
qui consiste à faire découvrir par l'élève ce qu'on veut lui enseigner. Ex: « il est indispensable d'accorder la préférence à l'investigation heuristique des questions plutôt qu'à l'exposé doctrinal des théorèmes. »
art de trouver, de découvrir.
partie de la science qui a pour objet la recherche de documents.
=> une heuristique est une méthode d’aide à la découverte

hiatus



rencontre de deux voyelles appartenant à des syllabes différentes, à l'intérieur d'un mot ou dans la succession de deux mots. Ex: il a appris hier la nouvelle.
p. anal., vx.: espace, ouverture, orifice. « Le hiatus de sa bouche restant grande ouverte. »
fig.: distance (entre des choses abstraites, des personnes) marquant une différence. « On évoque là un hiatus profond entre les deux docteurs. »

hiémal

hiémal



[à propos de la végétation, de la nature...] qui appartient à l'hiver, qui se produit en hiver (=hivernal). Vent hiémal; travaux hiémaux. « Les flocons tombent dru, le paysage est hiémal. » « L'eau restait fraîche toujours ainsi que les eaux hiémales. » « La vie hiémale des abeilles est alentie mais non pas arrêtée. » « Elle s'éveillait d'un long sommeil hiémal. »
montagne hiémale : montagne couverte de neige éternelle.

hiératique



qui concerne les choses sacrées; en partic., qui est conforme à un rituel religieux, à une liturgie. « Danse, cérémonie hiératique. Par les cours du palais, circule tortueux serpent hiératique, une procession de moines qui, pieds nus, un cierge en main, ululent d'une voix formidable un cantique. »
p. ext.: qui est imposé ou réglé par une tradition sacrée et immuable. « Art, style hiératique; formes hiératiques; attitude, pose, posture hiératique d'une idole; geste, icône hiératique. L'Égypte reste enfoncée cinquante siècles dans une gangue hiératique dont l'individu ne sort pas. »
qui a un caractère de majesté sévère, d'immobilité ou de gravité, qui semble imposé par un rite ou une tradition (=figé, solennel). « Figure, personnage, visage hiératique; raideur, immobilité hiératique. Son teint pâle, ses traits hiératiques évoquaient l'Asie, le sourire fin des "êtres de sagesse". »
p. plaisant. [En parlant d'une langue] réservé aux initiés (=ésotérique). « L'idiome hiératique et sacré des lettrés et des délicats. »

hiérogamie

hiérogamie



noces sacrées d'un dieu et d'une déesse (ex: Zeus et Héra).
union rituelle d'un homme et d'une femme, symbolisant l'union de deux principes divins de sexe opposé (rite de fécondité). « Les Mésopotamiens construisaient des temples au sommet des ziggourats. Y pratiquait-on la hiérogamie ? » « je suis tenté par les cosmogonies. La mienne se rattache à ce qu'on appelle l'hiérogamie, c'est-à-dire au mariage du ciel et de la terre, du principe masculin et du principe féminin. »
hiérogamique : propre, relatif à une hiérogamie. Union hiérogamique. « La complémentarité hiérogamique des symboles païens du pieu et de la caverne. »

hippogriffe



créature imaginaire à l'apparence d'un cheval ailé avec la tête et les membres antérieurs d'un aigle

hispide

hispide



[en parlant d'un végétal] garni de poils. Tige hispide.
p. anal.: « terres hispides et sans culture. »
[en parlant d'une pers.] à la barbe ou aux cheveux hirsutes, d'aspect revêche. « Une bouchère hispide que le beau Swan avait dédaignée. »

historier



dire, raconter (qqch) avec des détails; enjoliver. « Il racontait son voyage, historiant chaque journée, chaque lieu qu'il avait visité. »
p. anal.: « le thème de La Ronde de nuit était trop banal pour que Rembrandt ne l'historiât pas de quelque manière, et d'autre part trop précis pour qu'il y mît beaucoup d'invention. »
p. méton.; agrémenter. « Le dîner fut extrêmement gai, plein de bonhomie, historié par de grosses plaisanteries. »
décorer, ornementer. « Des motifs religieux historient le parchemin. » « Un salon historié de statues, enluminé de peintures. » « Ce lambris est trop nu, il faudrait l’historier. »
lettre historiée : lettre (de l'alphabet) décorée ou ornée de scènes relatives au sujet de l'écrit.
p. ext. « Petits boutons de porcelaine historiant les coutures de sa blouse. »

histrion



acteur / mime qui jouait des farces grossières, les satires. Bouffon.
Moyen Âge : acteur ambulant, baladin.
péj.: comédien. Histrion vulgaire; misérable, vil histrion.
p. ext: celui qui joue un rôle, se donne en spectacle.
histrionesque : digne d'un histrion. « Pourquoi ne se lassait-il pas de ses bavardages, de son monologue histrionesque? »
histrionique : qui se rapporte à l'histrion. « Sa carrière histrionique » >> névrose histrionique = névrose de l'acteur.
histrionisme : goût poussé jusqu'à la manie de jouer la comédie; théâtralisme; cabotinage. « Il ébaubit les hommes rangés de l'Ordre Moral, par un histrionisme de carrefour. »

HMS



"Her Majesty's Ship" ou "His Majesty's Ship" : tous les navires de la Marine royale britannique portent ce sigle devant leur nom (p. ex., HMS Victory).

holisme



doctrine ou point de vue qui consiste à considérer les phénomènes comme des totalités.
holistique : qui relève de l'holisme, qui s'intéresse à son objet comme constituant un tout. Théorie holistique, approche holistique d'un phénomène.

homoncule



= homuncule.
être vivant de très petite taille, aux pouvoirs néfastes et surnaturels que les alchimistes du moyen âge prétendaient pouvoir créer.
Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 141.
p. ext.: homme de petite taille, fluet.
péj.: avorton. « Toulouse-Lautrec, un homuncule ridicule, dont la déformation caricaturale semble se refléter dans chacun de ses dessins. »

horion



coup généralement violent. Donner, recevoir, essuyer des horions. « Pendant trois ou quatre ans je ne passai guère de jour sans recevoir quelque horion à l'improviste. » « La lèvre fendue par un horion paternel... »
p. méton. Marque laissée sur la peau par un coup. « Couvert de blessures et de horions. »
p. métaph.: « Je reçus les premiers horions des critiques à la publication de mon deuxième roman. »

horloge-de-mort

horloge-de-mort



nom vernaculaire de la grosse vrillette, insecte vivant dans le bois vermoulu, dont le spécimen mâle donne des coups de tête répétés contre le bois pour attirer la femelle. Analogue à celui d'une horloge, ce bruit inquiétant est à l'origine du surnom "horloge-de-mort". « J'entendais des tics-tacs, des craquements brefs du bois et des murs. Sans doute des horloges-de-mort. »

houppelande

houppelande



ample et long vêtement de dessus, ouvert par devant, pourvu de manches larges, parfois ouaté ou doublé de fourrure. Valet en houppelande; houppelande de vair.« Le cocher à grosse houppelande bleue bordée de rouge vint déplier le marchepied. Une vieille houppelande marron à brandebourgs était croisée sur sa poitrine ».
simple pèlerine de paysan ou de berger (=limousine). « Né paysan, il avait conservé le besoin d'aise et de solidité dans ses vêtements. Il portait chez lui et dans la ville une épaisse houppelande informe et de gros sabots. La houppelande du berger. »[habits]

houri

houri



vierge promise par le Coran aux musulmans fidèles qui accéderont au paradis. « Ils y trouveront des houris aux regards chastes, qu’avant eux aucun homme ou djinn n’aura déflorées. »
p. ext.: femme très belle et séduisante. « Telles des houris, ces danseuses me transportent au paradis. »

hourvari



cri des chasseurs ou sonnerie de trompe pour ramener les chiens tombés en défaut.
ruse d'une bête traquée consistant à revenir sur ses voies pour mettre les chiens en défaut. Faire un hourvari; saut en hourvari.
littér.: difficulté inattendue. « Le hourvari de la fusion a exacerbé les tensions au sein du personnel. »
grand tumulte. « Le hourvari des clameurs, des trompettes. » « Un hourvari violent annonça l'arrivée de la patrouille. »

hubris



orgueil exagéré, démesure (=hybris). « L'hubris des dirigeants. » « Le Japon nucléaire ou l’hubris puni. »

hucher



appeler quelqu'un d'une voix forte, ou en sifflant très fort. Hucher à pleine voix. « J'entendis la voix claire de Denise qui me huchait de toute sa force, tout en riant, d'un bord de la clairière à l'autre. »
crier qqch à qqn d'une voix forte. « On hucha la nouvelle à tout le groupe. »
placer qqch/qqn en un lieu élevé et d'accès plus ou moins difficile (=jucher, percher). « Il huchait un coq sur la pyramide de fumier. » « Je lui ai parlé par sa fenêtre, huché que j'étais sur les épaules de quatre hommes. » « Qui m'empêche de me hucher sur les tours de Notre-Dame comme Quasimodo, de m'accouder au-dessus de quelque gargouille ? »
fig. « Quand on est huché sur l'Antiquité, les modernes ne vous semblent pas fort élevés de stature. »

huis



porte extérieure d'une maison. « Frapper à l'huis de qqn ; heurter l'huis d'une maison ; l'huis des auberges grises »
orifice. « L'aigu ronflement chassé par l'huis béant de sa bouche. »

hune

hune



plate-forme intermédiaire dans les mâts, servant notamment aux manoeuvres hautes. Le petit havre était endormi. « Quelques navires y étaient mouillés, hunes capelées et sans fanaux. »
hune de tir = tourelle de direction de tir d'un navire de guerre installée au sommet d'un mât.

hure

hure



tête du sanglier, du porc, p ext. de certaines bêtes fauves et de poissons à tête allongée. La hure d'un lion, d'un loup; la hure d'un brochet, d'un saumon, d'un dauphin. « Une hure de sanglier en faïence couronnait un dressoir. »
visage hirsute, aux traits grossiers (=gueule). « C'est un robuste gaillard, à la hure hirsute, dont le nez aplati tombe sur une épaisse lippe rouge. » « Entre hommes, on continue à se marteler la hure et à se piétiner les parties. »

hussard

hussard



cavalier militaire appartenant à la cavalerie légère.
Le terme est un emprunt au hongrois "huszár" : "vingtième". En effet, à l'époque des guerres contre les Turcs, un homme Hongrois sur vingt devait servir dans la cavalerie.
à la hussarde (fig.) : avec brutalité et précipitation; sans raffinements ni délicatesses.

hussard noir : surnom donné aux premiers instituteurs de l'école laïque républicaine, en raison de leur uniforme noir les faisant ressembler à l'escadron de cavalerie éponyme. « Nos jeunes maîtres étaient beaux comme des hussards noirs. Sveltes, sévères, sanglés, sérieux et un peu tremblants de leur précoce, de leur soudaine omnipotence. » [Charles Péguy]

hyalin

hyalin



qui a la transparence du verre. « Ici, l'air possède une transparence hyaline; l'atmosphère vibre, cassante, vitrifiée. »

hydre



1- MYTHOL. Serpent monstrueux à sept têtes qui repoussaient, à raison de deux pour une, à mesure qu'on les tranchait. Ex: Hercule tua l'hydre de Lerne
2- Symbole du mal qui se renouvelle ou s'étend dangereusement sans qu'on puisse le détruire. Ex: Il était clair que l'hydre de l'anarchie était sortie de sa boîte et qu'elle se démenait dans le quartier.

hydrolat



préparation aqueuse aromatique obtenue en distillant de l'eau où baigne une substance végétale. Hydrolat de roses, de fleurs d'oranger.

hypallage



figure de style consistant à attribuer à certains mots d'une phrase ce qui convient à d'autres mots de la même phrase. « "Ils avançaient, obscurs dans la nuit solitaire", fameuse double hypallage virgilienne. »

hypégiaphobie



peur des responsabilités

hypergamie



fait pour un individu d'avoir un conjoint de niveau social plus élevé.
« Un mariage est hypergamique lorsque l'épouse est d'un rang social supérieur à celui du mari. » ( ≠morganatique)
unions répétitives au sein d'une même famille. En Inde, l'hypergamie est pratiquée dans les castes supérieures.

hypnagogique



propre aux états de semi-conscience qui précèdent le sommeil. État, illusion, image hypnagogique. « Par son caractère de fugacité, l'intuition artistique ressemble aux hallucinations hypnagogiques. Ça vous passe devant les yeux, c'est alors qu'il faut se jeter dessus, avidement. »

hypocoristique

hypocoristique



qui exprime une intention caressante, affectueuse, notamment dans le langage des enfants ou ses imitations. Usage, valeur hypocoristique d'un mot.
Les termes hypocoristiques sont produits par des suffixes dits "diminutifs" (ex: fillette), le redoublement (ex: chien-chien, fifille), l'abrègement (ex: Mado, Alex), ou le choix de termes conventionnellement hypocoristiques (ex: mon chou).

hypogée

hypogée



(masc.) construction souterraine destinée à des sépultures. « L'ensemble des montagnes, où sont creusés les hypogées... »
littér.: (partie d'une) construction souterraine. « Ces maisonnettes ont ordinairement trois étages, dont un sous terre. L'hypogée est, comme les caves de nos pays, frais en été, chaud en hiver. »
littér. => hypogéen : qui appartient à un hypogée, à une construction souterraine. « La porte hypogéenne de ces cubes de pierre. »

hypostase

hypostase



chacune des trois personnes de la Trinité, considérées comme substantiellement différentes les unes des autres (le Père, le Fils et l'Esprit saint). « Il y a en Dieu trois hypostases et une seule nature. »
p. ext.: « Le drapeau, hypostase de la nation et de son unité, doit être respecté en toutes circonstances. »

hypostasier: attribuer à tort une existence réelle à un concept ou une idée. « Gardons-nous toutefois d'hypostasier un concept! » « Hypostasier "le peuple" en identité est le premier ressort du populisme. »

hyrcanien



qui est de l'Hyrcanie, contrée de l'ancienne Perse au sud-est de la mer Caspienne.
farouche et féroce (p. allus. à la nature des habitants et des animaux de cette contrée). « Désormais je serai d'une férocité hyrcanienne, froid comme Hippolyte et fuyard des femmes. »

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (2549 mots)