Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot... »  — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

Tri par : popularité / ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (2566 mots)

iatrogène



(du grec "iatro", médecin) qui est provoqué par le médecin ou le traitement prescrit. Pathologie d'origine médicale. Maladies iatrogènes. « On parle d’effets iatrogènes lorsque que le traitement déclenche de nouveaux symptômes, distincts de ceux qu’il est censé soigner. »

ichtyologie

ichtyologie



étude scientifique des poissons et animaux marins. « Hirohito, passionné de biologie marine, avait fait installer au palais impérial un laboratoire d'ichtyologie. »
p. plaisant.: « quelque écrivain, quelque amateur d'ichtyologie humaine, qui se complaisait à classer ses semblables selon la taille de leur appendice buccal. »
Ichtyologique : relatif à l'ichtyologie, aux poissons.

iconoclaste



partisan de l'iconoclasme, doctrine hérétique qui voulait supprimer le culte des images saintes. « Parti, querelle des iconoclastes ; iconoclastes byzantins. Hérésie, persécution iconoclaste. La violente réaction iconoclaste du 9ème siècle, qui faillit expurger l'art religieux de toute figuration. »
p. ext.: qui, pour des motifs de pureté religieuse, proscrit le culte des images, la représentation plastique du divin. « Les Romains furent longtemps iconoclastes. Le zèle iconoclaste de Luther. »
qui, par haine religieuse, détruit ou profane des objets ou des édifices sacrés. « La statue a échappé aux iconoclastes de la dernière guerre civile. »
fig.: qui s'oppose à toute tradition, qui refuse un culte établi ; qui se livre à des destructions gratuites, sous prétexte de modernisme. « C'est un ennemi acharné du luxe, des beaux-arts et des belles-lettres, iconoclaste juré, bourreau de Vénus et d'Apollon! »

idoine



convenable, propice. Lieu, personne, solution idoine. « Au bain-marie, portez le liquide à la température idoine. » « Les militants, rompus aux guérillas zadistes, ont revêtu la tenue idoine : casque, genouillères et masque à gaz. »

igné

igné



qui est en feu, qui est produit par l'action du feu. « Ils portaient des torches ignées. »
comparable au feu par la couleur, l'éclat ou la chaleur (=embrasé, étincelant, brillant, écarlate). « Des pastèques entrouvertes montrant leur coeur igné comme des planètes éclatées. »
fig.: ardent, véhément. Amour ignée; vengeance ignée.

ignifuge ou ignifugé



qui a la propriété de rendre incombustibles les matières inflammables qu'elle/il imprègne ou recouvre. « Enduit ignifuge. »

ignivome

ignivome



qui vomit du feu. Volcan, cheminée ignivome. « Un volcan empanaché de fumée et de flammes, au-dessus de petits monticules ignivomes. » « Un char attelé de deux dragons ailés et ignivomes. »

illuminisme



doctrine mystique de ceux qui croient et recherchent l'illumination intérieure (par Dieu). Ex: « un esprit de mysticisme, voire d'illuminisme ; son imagination était exaltée dans les choses pures, il dériva vers l'illuminisme des sectes allemandes. »
PSYCH.: état d'excitation cérébrale accompagné d'extase et d'hallucinations.

ilote

ilote



antiq.: esclave des Spartiates, chargé des travaux ruraux, dont la condition était particulièrement pénible.
personne en état de dépendance vis-à-vis d'une autre. « Ma belle-mère, cette malheureuse ilote, absolument terrorisée par les gros sourcils noirs et la barbe blanche de son vieux fleuve d'époux. »
personne réduite à la misère, à la déchéance physique ou morale. « Des nations entières sont devenues des espèces d'ilotes par l'usage immodéré de l'opium et de l'alcool. »
ilote ivre [p. réf. à la tradition d'enivrer les ilotes pour inciter, par le spectacle qu'ils donnaient, les enfants à la sobriété]. « Je me sentis soudain l'ilote ivre toisé par un prince. » « Comme les Spartiates montraient à leurs fils un ilote ivre, il arrive que je lui montre mon pays, pour qu'elle voie ce qu'elle ne doit pas être. »

ilotisme
condition d'une personne en état de dépendance vis à vis d'une autre, ou réduite à la déchéance physique ou morale. « Sa femme, qu'il avait réduite à un ilotisme complet. » « l'immense majorité de l'humanité, condamnée à l'ilotisme intellectuel... »
Ilotiser
réduire à l'état d'ilote. « Nous serons très prochainement, nous chrétiens, domestiqués, ilotisés, réduits en servitude. »

imago

imago



[masc.] forme définitive de l'insecte adulte sexué, à la fin de ses métamorphoses. « Alors que le ver luisant femelle demeure à l'état larvaire, le mâle doit se métamorphoser en imago ailé pour pouvoir se reproduire. »
[fém.] image inconsciente que l'on se fait d'une personne, à partir du modèle parental. « L’imago de la bonne mère est la fée, celui de la mauvaise mère est la sorcière. » « Une phobie sociale liée à l’absence d’une imago maternelle sécurisante. »
imagoïque : qui a les caractères de l'imago.

imbelle



qui n'aime pas la guerre; qui est impropre aux combats. Un peuple imbelle. « Des armes d'apparat, belles mais imbelles. »

immanent

immanent



qui est contenu dans un être, qui résulte de sa nature même et non d'une action externe. « L'idée de dépassement est immanente à l'homme. » « Une espèce de mal immanent qui surgit sans qu'on y puisse rien. »
qui est impliqué dans. Immanent à la matière, à la nature, au sujet, aux phénomènes (=inhérent). « L'instinct de discipline immanent à cette société. »

justice immanente : principe selon lequel la vertu finit naturellement par être récompensée, et le vice par être puni (= justice poétique). « Quelle sottise que ce qu'on nomme la justice immanente! et quelle puérilité d'estimer que le monde se charge de récompenser les vertus naturelles! »

immarcescible

immarcescible



qui ne peut se flétrir, impérissable. « Un souvenir immarcescible : un de ces souvenirs si solides, si présents qu'on a pour ainsi dire jamais besoin d'y penser. »

impavide



Qui n'éprouve ou ne manifeste aucune crainte, aucune peur.

impécunieux



qui manque d'argent : « l'homme impécunieux pour attirer l'argent devient ingénieux ; le morne troupeau, inactif et impécunieux, des fonctionnaires à la retraite... »

impedimenta



vx.: bagages et équipements indispensables au fonctionnement d'une armée en campagne, mais qui gênent sa marche et ses mouvements. « Fantassin léger, sans impedimenta, poursuivra plus aisément l'adversaire. »
bagages encombrants emportés avec soi dans les déplacements.« Les impedimenta d'un long voyage. »
ce qui entrave une activité. « Le cavalier de jadis était un être vivant qui maniait un autre être vivant, que de psychologie et d'intuition souvent! Ce serait autant d'impedimenta pour l'automobiliste. »

impéritie



incapacité, inhabilité, défaut de compétence dans la fonction que l'on exerce. « Ces généraux dont la criminelle impéritie avait fait mourir cinq mille soldats de la fièvre. »

imperium



pouvoir suprême détenu par certains magistrats romains. « Rome envoyait un de ses citoyens dans un pays [...] et conférait à ce citoyen l'imperium. »
pouvoir de commandement du juge, par opposition à la iurisdictio, pouvoir de dire le droit.
p. anal.: « Face à l'imperium du moindre coût, on optimise la chaîne de production. »

impétrant



celui qui a obtenu de l'autorité compétente ce qu'il avait sollicité (charge, titre, privilège).
celui qui a obtenu un diplôme universitaire. « Un certificat constatant que l'impétrant est digne, par sa moralité, de se livrer à l'enseignement. »

impie



qui méprise, rejette sa propre religion ou la religion officielle. « La secte impie des Cathares que l'Église punissait sévèrement. » « Je suis un incroyant, je ne suis pas un impie. » « Ô dix-huitième siècle, impie et châtié! Société sans dieu, qui par Dieu fus frappée! »
qui ne respecte pas ou va à l'encontre des valeurs communément admises. « J'ai vu des gens impies boire de ce nectar sans se troubler. »

imprécation



malédiction solennelle, proférée contre quelqu'un. Charger (qqn) d'imprécations. « Nous avons marqué ce jour pour frapper d'une imprécation irrévocable les mauvais esprits de l'écosse. Les imprécations des héros tragiques maudissant leur destin. »
p. ext.: souhait de malheur, adressé à quelqu'un.
p. ext. injure. Lancer, proférer, hurler, fulminer des imprécations; éclater, se répandre en imprécations; un flot d'imprécations. « Je maudis Arabelle par une seule imprécation qui l'eût tuée si elle l'eût entendue. C'est à je ne sais quel Portugais qu'il en a et vers lequel il jette ses imprécations ordurières. »
imprécation contre (qqn, qqc.).« Joséphine, indignée, se répandit en imprécations contre son père. »

improuver



désapprouver, blâmer. Improuver la conduite de qqn; improuver une action; jugement improuvé. « Je baissais les yeux, pour éviter de l'approuver ou de l'improuver par mon regard. »

in abstracto



locution latine qui signifie littéralement "dans l'abstrait". En droit, elle est utilisée pour signifier qu'une situation doit être analysée de manière générale et impersonnelle. On évite, par exemple, de tenir compte des circonstances atténuantes propres à la situation.
l'analyse in abstracto, qui s'oppose à celle "in concreto", renvoie à la notion de "bon père de famille".

In varietate concordia

In varietate concordia



devise de l'Union européenne.
en français, ces mots latins signifient "unie dans la diversité". Ce sont les particularités individuelles de chaque membre qui font la force et la richesse de l'Union.

inanité



caractère de ce qui est vide, sans réalité, sans intérêt. « Toucher l'inanité, la vacuité, la vanité de toutes les choses hors de Dieu. L'inanité de l'être que nous sommes. »
fig.: caractère de ce qui est inutile, futile, vain. « Un grand nombre d'esprits se croient définitivement et entièrement inaptes à penser mathématiquement. Ils sont dès le commencement rebutés par l'inanité de leurs efforts. »

incarnadin

incarnadin



d'une couleur plus pâle que l'incarnat. Soie incarnadine. Velours incarnadin. « Ce ruban est d'un très bel incarnadin. » « Sa chemise déchirée laisse entrevoir une blessure, entaille humide, incarnadine. »

incarnat

incarnat



d'une couleur située entre le rose et le rouge, et rappelant celle de la chair. Tissu, ciel incarnat ; lèvres, fleurs incarnates.
teinte vive que donne le sang affluant au visage (sous l'effet d'une émotion, d'un effort). « La caresse du soleil parait ses joues d'un léger incarnat. » [couleur]

incipit

incipit



premiers mots d'un manuscrit, d'un texte; début d'une oeuvre musicale. (p. réf. à la loc. lat. que l'on trouve au début des manuscrits du Moy. Âge : incipit liber, "ici commence le livre"). « On classe les documents anonymes et non datés du Moyen Âge par ordre alphabétique d'incipit. » « en relevant l'incipit musical, on peut parfois retrouver l'auteur de la pièce. »
antonyme : "explicit" ou "excipit" (fin d'un livre).

incise



proposition intercalée entre virgules dans le corps de la phrase ou rejetée à la fin de celle-ci, utilisée pour indiquer que l'on rapporte les paroles ou les pensées de quelqu'un ou pour introduire diverses nuances (supposition, opinion, explication, interrogation). « L'argent, dit le sage, ne fait pas le bonheur » (ici, la proposition "dit le sage" est une incise). « A force d'incises, de retouches, cette conférence prenait corps, se dessinait avec des contours précis. »
en incise : « les interjections se placent en incise dans la phrase. »
inscription, motif gravé. « Ces incises, dessinées avec toute la pureté du beau style égyptien... »

incoercible



qu'on ne peut retenir, contenir. Frisson, haine incoercible ; vomissements, bâillements incoercibles.
fig.: « Un mouvement d'incoercible fureur. » « L'élan incoercible des végétaux vers la clarté. » « Une petite fille de quatre ans assurée dans sa puissance et dans sa séduction, et à peu près incoercible. »

incréé



qui existe sans avoir été créé. « Il est aussi absurde de dire que Dieu a créé l'univers que d'affirmer que l'univers a créé Dieu. Ils ne sont qu'un et coexistent, incréés, depuis toujours. »
théol.: sagesse incréée = fils de Dieu, Dieu lui-même. « Ô vivants, ne blasphémons point. Qu'importe à l'Incréé qu'une ombre lui montre le poing! »
littér.: qui n'est pas créé, qui n'a pas été formulé. « J'imagine ce poète un esprit plein de ressources et de ruses, faussement endormi en plein centre imaginaire de son œuvre encore incréée. »

incube



démon masculin, supposé abuser des femmes durant leur sommeil (p. oppos. à succube).

incunable

incunable



livre qui date des premiers temps de l'imprimerie (avant 1500). Édition, ouvrage incunable. Collection d'incunables.
p. ext. (lithographie, photographie, copie de film) rare ou datant des premières réalisations de cette technique. Lithographie incunable. « Les "incunables", les copies rares, c'est-à-dire des films qu'on n'a pas vus depuis très longtemps ou que parfois on n'a jamais vus. »

incurie



manque de soin ou d'application dans l'exercice d'une fonction ou l'exécution d'une tâche (=négligence). « Incurie professionnelle; vivre dans l'incurie. »

indéfectible



éternel, immuable, infaillible. Amitié, dévouement, santé indéfectible.

indienne

indienne



étoffe de coton peinte ou imprimée, fabriquée primitivement en Inde, puis imitée par les manufacturiers européens. La couleur rouge y est prédominante, en raison de l'utilisation de teinture à base de racines de garance. Robe, rideaux d'indienne. « Les soieries de Lyon, les calicots d'Alsace, les indiennes de Rouen... »
indiennerie = fabrique d'indiennes. « Le chiffre d'affaires des indienneries mulhousiennes. »
indienneur: ouvrier travaillant à la fabrication des indiennes et, p. ext., à l'impression des tissus de coton.

indigence



pauvreté, misère. Vivre, mourir, tomber dans l'indigence
dénuement, pauvreté (de qqch). L'indigence d'un logis, d'un vêtement, d'un décor.
p métaph.: indigence du cœur, de l'esprit, de l'âme, d'idées ; indigence intellectuelle, morale. Sentiment d'indigence. « Il voit cet échec comme la preuve de son indigence et de sa nullité. »
insuffisance, manque. Indigence de la natalité, des effectifs. Indigence de la langue, du vocabulaire.
fig.: médiocrité, petitesse. Indigence du théâtre contemporain, de la sculpture. « Je compte sur votre imagination pour relever l'indigence de mes lettres et colorer les pâleurs de mes expressions. »

indolence



nonchalance, apathie, indifférence

indurer



rendre anormalement dur et épais (un tissu organique). « Une inflammation qui indure un tissu. »
pronominal: devenir anormalement dur et épais. « La paupière se tuméfie, s'indure, puis se ramollit. La mamelle s'enflamme et s'indure. »
littér., fig.: durcir, endurcir. « « Il était trop induré, ce vieux cœur! » Les légionnaires sont recrutés parmi les réactionnaires les plus butés, les plus indurés. »

industrieux



qui fait preuve d'habileté, d'adresse; qui a du savoir-faire, de l'ingéniosité. Artiste, manœuvre, ouvrier, peuple industrieux; insecte industrieux. « Le ver de terre tout nu, moins industrieux que l'huître, n'a pas l'intelligence de se revêtir d'une coquille. » Esprit, recherches, sensibilité industrieux(euses). « Un meuble de son industrieuse invention, lit pendant la nuit, et tour à tour tous les autres meubles pendant la journée. L'industrieuse profondeur des écrits de Mallarmé. »
qui fait preuve d'une activité intense et efficace. « Ce matin je me lève un peu fatigué mais le cerveau lucide, industrieux et voluptueusement actif. »

inébriant



enivrant. « Médicament inébriant. » « L'éther est un inébriant. » « Préfère l'eau vive au vin inébriant. »

inédie



privation absolue de toute nourriture, liquide ou solide, généralement pour des motivations d'ordre religieux ou mystique. « Peut-on réellement vivre sans manger ? C'est la question qui se pose quand on évoque l'inédie. »

ineffable



qu'il est impossible de nommer ou de décrire, en raison de sa nature, de sa force, de sa beauté (=indescriptible, indicible, inexprimable). Amour, bonheur, calme, concert, moment, plaisir, regard ineffable; bonté, douceur, espérance, extase, harmonie, joie, minute, suavité, tendresse ineffable; ineffables délices, voluptés. « Il avait surtout éprouvé d'ineffables allégresses à écouter le plain-chant que l'organiste avait maintenu en dépit des idées nouvelles. Cette plénitude ineffable que nous ressentons quand nous contemplons, par quelque matinée, la jeunesse du printemps, ou bien un coucher de soleil sur la mer. Un sourire ineffable fit resplendir son visage taillé dans du vieux buis. »
« L'âme aspire confusément à l'ineffable; elle a besoin d'illimité; elle a soif du divin. »
le nom ineffable = le nom de Dieu, Yahvé, que nul ne pouvait prononcer, et qu'on remplace, dans la lecture publique de la Bible, chez les Juifs, par des équivalents.
l'ineffable = Dieu.
fam.: qui ne peut se décrire, en raison de son caractère ridicule ou extravagant (=impayable, inénarrable). « Personnage ineffable; comique, ridicule ineffable. Grâce à la lenteur ineffable des gens de ce pays-ci, je n'ai commencé que d'aujourd'hui à mettre le nez dans les manuscrits que j'étais venu consulter. »
ineffable de : « J'ai passé une partie de la nuit à lire le roman de Feuillet qui est ineffable de bêtise »

inexpugnable



qu'il est ou qu'il semble impossible de prendre d'assaut, par la force des armes (synon: imprenable). « Citadelle, cité, forteresse inexpugnable; position, situation inexpugnable ; Frédéric Ier, voulant rendre son château inexpugnable, fit élever une forte tour au-dessus du petit vallon qui le sépare des montagnes au levant. »
[p. méton., en parlant de pers.] « Ils s'étaient retranchés dans ce trou, et se croyaient inexpugnables. »
que l'on ne peut enlever à son possesseur. « J'ai dû demander l'affection de mon choix. Avignon, hélas! est inexpugnable, car le professeur Honorius tient bon, je le sais »
fig.: qui ne peut être vaincu, qui résiste à tous les assauts (= indomptable, invincible). « Force, puissance inexpugnable ; nos automatismes ne sont pas en nous des fatalités inexpugnables. »
[en parlant d'une femme ou de sa vertu] qui résiste à toutes les tentatives de charme, de séduction. « Coeur, femme inexpugnable; pudeur inexpugnable. Elle ménage ce bélître dans l'idée de s'en faire épouser, et se livre à ces simagrées de pudeur hyrcanienne et de vertu inexpugnable, repoussant l'amour des ducs les mieux faits. »

inflorescence

inflorescence



disposition des fleurs sur la tige d'une plante. Inflorescence uniflore, pluriflore, multiflore. « Une plante haute et robuste à l'inflorescence en épis, relativement dense. »
p. anal. « Sous la rose inflorescence de la jeune fille, les marques d'une vie de disette. »

infundibuliforme

infundibuliforme



qui a la forme d'un entonnoir. Fleur à corolle infundibuliforme.

ingénu



qui agit, parle avec une innocente franchise sans rien dissimuler de ses pensées, de ses sentiments

inique



très injuste. Verdict inique. « l’ISF, un impôt inique ? »

iniquité : injustice grave. Iniquité d'un système ; iniquité fiscale. « Ces femmes pourraient bien être victimes de la même iniquité que leurs grands-mères. »

innocuité



caractère de ce qui n'est pas toxique, nocif. Innocuité d'un médicament, d'une inoculation; vaccin d'une parfaite innocuité; être d'une innocuité absolue.
caractère de ce qui ne cause aucun dommage. « L'innocuité de la propagande chez les esprits libres ». « L'innocuité d'un adversaire désarmé. »

insane



qui a perdu son bon sens, fou. « Une vieille bigote un peu insane qui faisait peur aux enfants. »
[en parlant des idées, des sentiments] qui est contraire au bon sens, à la raison. « Des élucubrations insanes et d'une platitude désolante. » « Il se persuade que ses craintes sont insanes, qu'il est aimé. »

insidieux



qui cherche à induire en erreur, à faire tomber dans un piège. Espion, sophiste insidieux. « L'insidieux marquis démontra qu'en ce temps d'épreuve, la noblesse n'avait de chances de salut qu'en se créant des alliances au-dessous d'elle. » « La bonne foi évidente de Beauvivier faisait enfin ce que son insidieuse malice n'avait pu faire. »
qui constitue ou dissimule un piège ou une embûche (=sournois). Argument, raisonnement insidieux; promesse insidieuse. « Le juge d'instruction dont les questions insidieuses et pressantes triomphent des accusés les plus déterminés. »
qui agit ou se manifeste insensiblement, de façon trompeuse. Odeur insidieuse, parfum insidieux. « Cet éclairage insidieux, qui prête pour un instant, même à une beauté vulgaire, un halo, un accent, une profondeur. »
l'Insidieux = le diable

insula

insula



antiq. rom.: habitation de type collectif, destinés aux foyers modestes (lointain ancêtre de nos HLM).

intaille

intaille



pierre précieuse gravée en creux, à l'inverse du camée qui est gravé en relief. L'intaille est employée en orfèvrerie et dans la fabrication de sceaux ou de cachets. « L'intaille d'une bague en pierre fine. » « Dans l'antiquité, les biens privés les plus précieux étaient les pierres fines taillées, que ce soit sous forme d’images en relief (camées) ou en creux (intailles). »
p ext.: gravure en creux sur toute autre matière (bois, cuir p. ex.). « Ces riches panneaux de paravents à intailles coloriées. »
en intaille : en creux. « Des croix en relief ou en intaille. »
fig.: image, idée, oeuvre fortement ancrée, gravée dans l'esprit de quelqu'un. « Rien de ce que je lus de Goethe, ensuite, ne put modifier cette première intaille [la lecture du Prométhée]. »
style nerveux, incisif. « La concision doit coïncider avec l'intaille, ou la morsure. »

intempérant



qui manque de mesure, de modération dans un ou plusieurs domaines.
qui abuse des plaisirs de la vie, surtout de ceux de la table (=débauché, glouton, ivrogne).
qui est excessif dans son comportement, ses opinions, son discours.
qui dépasse la mesure, excessif, débordant. « Une imagination surexcitée et intempérante. » « Une admiration fougueuse, intempérante. » « Un mysticisme intempérant. »
p. réf. à "intempérie" : « cet été intempérant et plein de foudres lui plaisait. »

interlope



à l'origine, navire marchand qui trafiquait des marchandises. « Vaisseau interlope. »
p. ext.: commerce frauduleux (=contrebande). « Ils tolèrent l'interlope pour les choses que leur commerce n'est pas en état de fournir. » « Le commerce interlope et la contrebande peuvent seuls mettre des bornes aux énormes abus des compagnies privilégiées. »
qui est d'aspect équivoque, dont l'honnêteté ou l'honorabilité sont douteuses (=douteux, louche, suspect). « Un restaurant interlope avec ses bols de riz au lait et ses crèmes tremblantes. » « Tout ce monde interlope qui gravite autour des salles de jeu. »
maison interlope : maison où se réunit une société équivoque et fort mêlée, et où l'on joue clandestinement.

irénisme



attitude d'esprit selon laquelle on tolère de façon tranquille des erreurs graves, inacceptables, par désir exagéré de paix et de conciliation. « Dans un louable esprit d'irénisme, Il voulait réconcilier les frères ennemis. »
irénistes : ceux qui croient à la possibilité de la paix perpétuelle.

iridescent

iridescent



qui brille avec des reflets irisés (= couleurs de l'arc-en-ciel). « C'est très beau à voir. Cela est rose et bleu, cela est iridescent et nacré. »
Iridescence = caractère de ce qui est iridescent. « La pureté étincelante des Andes, leur irridescence, ne sauraient tromper sur leur origine divine. »

iriser
colorer des couleurs, des nuances de l'arc-en-ciel. « Une bulle de savon traverse le patio et s'irise dans la lumière du matin. »
faire briller, faire chatoyer. « Cette chair ambrée que tout reflet irise et rend pareille à ces raisins ou à ces prunes dont la pulpe lumineuse brille sous une enveloppe lustrée. » « Son corset de satin mauve-bleu, où la lumière s'irisait comme au col d'une tourterelle. » [couleur]

irrédentisme



mouvement de revendication des nationalistes italiens apparu en 1877 et réclamant l'annexion des territoires considérés comme italiens et demeurés en la possession de nations étrangères, notamment l'Autriche-Hongrie. « L'Autriche-Hongrie se sent menacée par l'éternel irrédentisme italien qui convoite Trieste. »
p. anal.: mouvement nationaliste se référant aux mêmes principes. « Groupuscules irrédentistes. »

irréfragable



qu'on ne peut contredire, réfuter (=incontestable, indéniable, irrécusable). Affirmation, évidence irréfragable. « Il n'y a qu'une preuve certaine, irréfragable : les aveux du coupable. » « Ce qui résulte irréfragablement de tous les faits recueillis, c'est que le paupérisme est constitutionnel et chronique dans nos sociétés. »

irrumation



fellation supposant un comportement actif (voire agressif) de l'homme

isabelle

isabelle



de couleur jaune pâle. « Une robe de soirée aux dessins ramagés, sur fond isabelle. »
[en parlant de la robe d'un cheval] « Deux chevaux au pelage isabelle. »
un isabelle = cheval dont la robe a cette couleur. [couleur]

isicathamiya



style de chant a cappella, provenant des Zoulous d’Afrique du Sud, popularisé par Solomon Linda et sa chanson Mbube (le Lion est mort ce soir) et le groupe Ladysmith Black Mambazo (célèbre pour sa participation l'album Graceland de Paul Simon).

ithyphalle

ithyphalle



amulette ou objet représentant un phallus en érection, porté autrefois pour les fêtes de Bacchus.

ithyphallique : qui a rapport à un ithyphalle. Fêtes ityphalliques. « Les menhirs, témoignage d'un culte ithyphallique dans toute la basse Bretagne. »
qui présente un phallus en érection. Figure, statue ithyphallique.
qui, par sa forme, évoque un phallus en érection. Une théière ithyphallique. « Ces coquillages de toutes formes, univalves, bivalves, coniques, ithyphalliques... »
p. ext. [en parlant d'une pers. ou de son lang.] : obscène. « Un vieux barbon ithyphallique. »

ithyphallique

ithyphallique



en forme de phallus en érection. « Des femmes prosternées devant des dieux ithyphalliques. »
p. ext.: obscène. Un romancier ithyphallique.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (2566 mots)