Une question ? Nous vous répondons illico :)

Dictionnaire du français littéraire - mots rares et difficiles

Les plus beaux mots de la langue française

Une sélection de mots qu'on ne peut pas laisser dormir dans le dico !

Tri par : popularité / ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (2517 mots)

l'Arlésienne



nouvelle d'Alphonse Daudet, extraite des Lettres de mon moulin, dont est tiré un mélodrame mis en musique par Georges Bizet en 1872.
Frédéri, garçon de bonne famille, est amoureux fou d'une jeune fille de la ville d'Arles, rencontrée aux arènes. Ses parents consentent au mariage jusqu'à ce que le gardian Litifio, amant jaloux, leur révèle sa liaison avec leur future belle-fille. Frédéri doit renoncer au mariage, mais ne peut oublier l'Arlésienne et finit par se donner la mort.
L'Arlésienne, dans sa thématique d'amour fatal et de mort, évoque déjà Carmen.

par ext.: chose dont on se préoccupe beaucoup, mais qui n'apparaît jamais. En effet, bien qu'au centre de l'intrigue, l'Arlésienne n'apparaît jamais sur la scène.

l'oeil de Moscou

l'oeil de Moscou



espion. « Si j'apprends que c'est toi l'oeil de Moscou, tu seras virée. »

labile



mobile, changeant. instable. « Il n'existe pas de "civilisations". Il n'y a que des sociétés, des groupes culturellement et historiquement labiles. » « Les cellules de la peau sont des éléments labiles qui se renouvellent fréquemment par desquamation. »
p. ext.: sujet à défaillance, chute. « En Amérique latine, les frontières sont encore labiles. »
bot.: qui se détache et tombe facilement. Pétales labiles.

labret

labret



pièce de matière dure, allongée ou circulaire, insérée dans la lèvre pour l'agrandir ou la déformer (=plateau labial).

lacis



Tissu consistant en un entrelacement de fils. « Ces robes où l'on entrevoyait le sein à travers un lacis de rubans. »
Réseau dense et serré de nerfs, de vaisseaux sanguins. « Sa main était un lacis de veines et de muscles saillants. Le froid accentuait, à ses joues, un lacis de veinules violettes. »
Réseau dense et serré d'objets (plus ou moins filiformes) qui s'entrecroisent ou s'enchevêtrent (=entrelacement). « Le lacis fin des vergues sur le ciel. Les racines forment dans le sédiment un lacis trop serré. Des êtres translucides surgissaient d'entre le lacis des algues. »
Réseau dense et compliqué (=dédale, labyrinthe). Lacis de ruelles, de rails, de voies de chemin de fer; lacis inextricable.
Noeud, tissu. « Il n'est pas inutile d'expliquer le lacis d'intérêts dans lequel il allait mettre le pied. Un lacis d'intrigues. Elle se perdait dans un lacis d'histoires embrouillées. »

laconique



qui s'exprime en peu de mots, sans détails inutiles, à la manière célèbre des anciens habitants de Laconie (synon: lapidaire, succinct). « Le père, bavard comme une pie, le fils au contraire, taciturne et laconique. » « Le sérieux laconique des nordiques. »
qui est exprimé de manière concise et sans détails. Lettre, réponse, style laconique. « Au-dessous de son nom, elle écrivit un mot : "Revenez!". Ce post-scriptum laconique valait mieux qu'une longue lettre. »

lacs

lacs



cordon mince et résistant. « Des filets tressés avec des lacs de soie. »
lacs d'amour : cordon replié sur lui-même et formant ainsi un 8 couché.
p. anal.: motif décoratif ressemblant aux lacs d'amour. Bague à lacs d'amour.
ruban de toile solide employé pour exercer des tractions lors de l'accouchement ou maintenir une attelle.
cordon disposé en nœud coulant pour capturer le gibier (=lacet, rets). « Le chasseur attrape les petits oiseaux avec cet invisible lacs entre deux branches. »
fig.: filet, piège. « Cette fille, prise dans les lacs de son impatience et de sa colère, dit un mot que l'abbé trouva sublime. » « Je n'échappais à l'une que pour tomber dans les lacs de quelque autre et n'en conquérais aucune, que d'abord je ne fusse conquis. »

Lady Godiva

Lady Godiva



dame anglo-saxonne du xie siècle, qui aurait traversé les rues de Coventry à cheval, entièrement nue, afin de convaincre son époux, le comte Léofric de Mercie, de diminuer les impôts qui accablaient le peuple. [personne]

lagomorphes

lagomorphes



ordre de mammifères constitué notamment des léporidés (lièvres, lapins). « Viandes de volaille et de lagomorphes. » « Attention à ne pas confondre l'ordre des lagomorphes avec celui des rongeurs. »

lai



frère lai, sœur laie : religieux non prêtre, religieuse non admise aux vœux solennels et qui assuraient des services matériels dans les couvents (=frère convers, sœur converse).

laie

laie



femelle du sanglier. « La laie fécondée part en quête d'un habitat pour sa portée. »
chemin de terre percé dans une forêt, parfois assez large pour permettre le passage des voitures (=layon). Tracer, faire une laie dans une forêt. « Par quelles laies forestières passèrent-ils? »

layer
tracer une laie (dans une forêt). Layer un bois, une forêt.
marquer les arbres qu'on doit laisser debout dans un abattis.

laitance



substance molle et blanchâtre que le poisson mâle, à l'époque du frai, répand sur les oeufs de la femelle ainsi fécondés, et qui peut être utilisée en cuisine. « D'une main, il tenait son grand couteau à déclic. De l'autre, à plein ventre, un gros hareng décapité et qui jutait de la laitance. »
glande d'où provient cette substance et son contenu. « Prenez, pour six personnes, deux laitances de carpes bien lavées que vous ferez blanchir, en les plongeant pendant cinq minutes dans l'eau déjà bouillante. »
p. métaph.: « de lents nuages éparpillés passaient, pareils à des traînées de laitance sur un fleuve sans bords. »
ciment délayé dans de l'eau (=lait de ciment). « Lorsque la laitance commence à s'épaissir, on nettoie la surface du pavage en l'essuyant avec du sable fin qu'on traîne au balai. »

lambin



fam.: qui agit avec lenteur, qui manque de vivacité, de dynamisme.« Cette fillette est une lambine. »
p. anal.: « ce lambin de corbillard. »
adj.: « un paresseux et lambin plumitif. »

lambrequin

lambrequin



volet d'étoffe, souvent découpé, tombant du cimier du heaume et flottant sur les épaules. « Chevaliers aux tournures superbes, aux panaches monstrueux, aux lambrequins farouches, aux morions exorbitants. »
étoffes pendantes et découpées en festons, souvent ornées de franges et de glands, qui décorent les ciels de lits, les rideaux, etc. Lambrequin de toile, de velours; lambrequins à franges et à glands. « Ce salon avait aux fenêtres des rideaux de vieux lampas rouge à lambrequins. » « Le lit avait de doubles rideaux et une quantité de lambrequins découpés. »
ornement pendant et découpé, en bois ou en métal, qui borde une toiture de pavillon, une marquise et dissimule les gouttières, les chéneaux.
retombée d'un store de magasin, souvent réservé à recevoir de la publicité ou à indiquer le nom du propriétaire.
motif de décoration figurant une draperie découpée et pendante. « Pièces de vaisselle décorées de lambrequins et de rinceaux bleus. »

lambris

lambris



revêtement de menuiserie, de marbre, de stuc, uni ou formé de cadres et de panneaux, décorant les murs d'une pièce d'habitation et les isolant du froid et de l'humidité.
enduit de plâtre couvrant les cloisons d'un grenier, d'une mansarde.
les lambris dorés : la décoration luxueuse d'un palais.

lamé

lamé



orné de fines lames (d'or, d'argent, etc.) ou tissé avec des fils de métal ou de matière synthétique donnant un aspect scintillant. Tulle blanc lamé d'argent. Une robe lamée d'or. « Je ne quittais pas des yeux Antinéa. Seule une large tunique lamée la vêtait. »
emploi subst. masc.: une robe de lamé.
p. anal.: « Le jour éclatait derrière, en un fond somptueux de nuées grises lamées d'argent. » « Les étoiles brillaient de leur éclat glacé. La masse sombre de la maison se détachait sur le ciel lamé d'argent. »
garni de bandes de métal destinées à orner ou à renforcer. « Les portes lamées de bronze tremblaient sur leurs gonds. » « Le jour glissait, oblique et froid, à travers la fenêtre lamée de plomb. »

laminer



Réduire un métal en lames (entre les deux cylindres d'un laminoir). Ex: laminer le métal selon le profil voulu.
Soumettre à une force qui domine, étouffe; diminuer, anéantir [quelque chose ou quelqu'un] (=écraser). Ex: les juifs se sont montrés aussi imbéciles que les chrétiens, les uns et les autres étant laminés sous le rouleau d'un crétinisme puissant ; tous les perfectionnements matériels seraient dangereux si, loin d'aider à restituer l'homme à lui-même, ils servaient à dissoudre sa personnalité, à laminer sa conscience; à se laminer ainsi, il avait agonisé pendant plus de deux heures.

laminoir

laminoir



machine formée de deux puissants cylindres d'acier tournant en sens inverse, entre lesquels on fait passer les masses de métal à laminer. « Les lingots sont portés au laminoir aussitôt après la coulée. » « Des laminoirs sortaient des barres de fer rouge qui s'allongaient et se tordaient sur le sol, comme des serpents de feu. »
p. métaph.: « la parole est un laminoir qui allonge toujours les sentiments. »
p. anal.: machine qui par pression réduit l'épaisseur d'un objet, d'un matériau, ou en fait disparaître les irrégularités. « Les fibres de chanvre sont coupées, aplaties dans un laminoir et filées. »
fig.: moyen de contrôle sévère, de sélection rigoureuse. « Peu de livres sont assez solidement trempés pour supporter le laminoir d'une lecture par ce critique. »
(faire) passer qqn, qqc. au laminoir = soumettre (qqn, qqc.) à un examen sévère. « Je plains celui qui doit passer au laminoir de votre critique. »

laminer = réduire (un métal) en barres minces, en lames, en feuilles, par une forte compression entre les deux cylindres d'un laminoir. Laminer de l'acier. « La plupart des produits métallurgiques se laminent ou peuvent être laminés à température plus ou moins élevée. » « L'acier laminé est plus résistant que le fer et n'est pas plus coûteux »
p. métaph.: « l'auto laminait sous ses larges pneus les flaques de boue, en jaillissements sales. »
p. anal.: réduire par une forte pression l'épaisseur d'un objet, d'un matériau, ou en faire disparaître les irrégularités. Laminer du papier, du caoutchouc.
fig.: soumettre à une force qui domine, étouffe; diminuer, écraser, anéantir. « La captivité a dissous sa personnalité, laminé sa conscience. »
soumettre à un examen sévère. « Mon roman n'est encore qu'une ébauche, il doit être remanié, corrigé, laminé. »

lancéolé



qui rappelle la forme d'un fer de lance. « Feuilles lancéolées, aiguille lancéolée. »

lande



terre inculte et le plus souvent sans relief, où poussent arbustes et plantes sauvages. C'était un pays âpre et dur, tout en landes d'ajoncs et de bruyères.
p. métaph., plur.: parties ennuyeuses, longueurs d'un livre, d'un récit. « Ces règnes arides qu’on pourrait appeler les landes de notre histoire. »

landerneau



commune du département du Finistère.
"Cela va faire du bruit dans Landerneau" : expression utilisée lorsqu'un événement provoque un grand émoi dans un milieu clos. Par extension on appelle "Landerneau" un milieu élevé et difficile d'accès. « Le landerneau des grands restaurateurs ; Le Landerneau culturel ; le Landerneau économique. »

landier

landier



grand chenet que l'on peut trouver aujourd'hui dans les cheminées d'agrément et qui autrefois, dans les grandes cheminées de cuisine, supportait des broches à rôtir et permettait de maintenir à la chaleur du charbon de bois des aliments dans les corbeilles de fer les surmontant. « On lui réchauffa les pieds contre des landiers brûlants. » « Sous le manteau de la cheminée, deux landiers supportent les bûches, dont la flamme lèche les flancs de la marmite. »

langueur



abattement physique ou moral qui se manifeste par un manque d'activité, d'énergie, de dynamisme. Entrer, être, tomber, tourner en langueur; se consumer de langueur. « Je suis malade, messieurs, je me meurs de langueur, et vous m'excuserez si je ne puis me lever. » « Les enfants paraissaient atteints d'une maladie de langueur et restaient alités. »
mélancolie empreinte de rêverie douce et/ou d'attendrissement amoureux. « Comme elle s'approchait de la fenêtre, une étrange langueur l'avait saisie à la vue de la campagne toute teintée d'une buée verte. » « Une douce langueur m'accable au souvenir de notre idylle. »
caractère d'une chose (paysage, climat) dont la monotonie, la moiteur engendrent cet état d'âme. « Après les langueurs extrêmes de cet interminable été, le ciel s'est levé couvert et tout bouleversé. » « Il subsiste un reste de langueur dans les rues du vieux port. »
manque d'énergie, de dynamisme d'une activité. « La langueur de la zone euro inquiète le FMI. »

languide



qui dépérit, qui se trouve dans un état d'abattement, de grande faiblesse physique et psychologique (=languissant). « Une captive, ardente et languide sultane. » « J'étais vaincu, languide, mais lucide. »
qui exprime un sentiment de langueur. « Un œil languide et tristement rêveur. » « Un regard languide. » « La démarche languide d'une mulâtresse. » « Sa diction languide et ardente à la fois me captivait. »
qui manque de force, d'énergie. « Il s'élevait doucement dans un ascenseur languide. »
qui évoque, engendre la langueur. « Ces aubes d'été languides qui se traînent comme assommées sous une fin d'orage. » « Je lisais l'Adieu à l'adolescence de Mauriac, j'en apprenais par cœur de longs passages languides que je me récitais dans les rues. »

languissant



dans un état de grande faiblesse physique ou psychologique. Santé languissante. « Il me parut grandi, mais faible et languissant d'un coup d'épée qu'il avait reçu dans la poitrine. »
qui languit d'une passion amoureuse; langoureux. « Elle avait perdu de sa belle tranquillité; des frissons l'agitaient, elle restait languissante, les mains lasses et inoccupées. »

lansquenet

lansquenet



mercenaire des armées de Charles Quint (Saint-Empire romain germanique) reconnaissable à son chapeau à plume, sa hallebarde et sa braguette proéminente en forme de phallus en érection,
Les lansquenets furent notamment appelés à la rescousse lors du siège de Vienne par Soliman II le Magnifique en 1529. Impécunieux, ils semèrent la terreur chez les paysans.

lanterne rouge

lanterne rouge



[p. réf. à la lanterne placée à l'arrière du dernier véhicule d'un convoi pour en signaler la fin] « L'on n'aperçut bientôt plus que les trois lanternes rouges du dernier wagon. »
fig.: [Le plus souvent à propos d'une course] le dernier. « Au premier virage, il est encore "lanterne rouge". » « Apple cède la lanterne rouge à Sony. » « L'Erythrée, lanterne rouge pour la liberté de la presse. »

lanterner



fam.: temporiser, hésiter à agir. « Elle nous a menacés si on lanternait davantage. »
lanterner à + inf => « Monseigneur de Valois n'avait pas lanterné à donner les ordres. »
perdre son temps à des riens. « Sans plus lanterner devant les boutiques qu'il n'examinait même pas, il s'achemina vers son logis. »
faire lanterner qqn. : faire attendre. « Vous m'avez toujours fait lanterner à propos de ce terrain en m'assurant que vous n'aviez pas d'héritiers et maintenant en voilà un qui surgit de je ne sais où. »

lapidaire

lapidaire



celui qui travaille les pierres précieuses, ou en fait le commerce. Atelier d'un lapidaire. « Un lapidaire imaginatif tailla cette pierre en forme de dragon aux ailes déployées. »
p métaph.: artiste ciseleur du mot, du fond et de la forme d'une œuvre littéraire (=orfèvre). « Le parallèle est créé entre le modelage de la langue et l’élaboration soigneuse d’un bijou. Ainsi le lapidaire est celui qui forge la pierre précieuse ou coupe les mots et les phrases de ses mouvements précis et délicats. »
qui a rapport aux pierres. Chimiste, négociant lapidaire. Musée lapidaire. « Une chapelle ciselée sur tous les angles, vrai bijou d'orfèvrerie lapidaire. »
style lapidaire : style employé dans les inscriptions gravées sur la pierre. P. ext.: style d'écriture concis et nerveux, qui pourrait être gravé sur la pierre. Déclaration, formule, phrase, style lapidaire.
fig. qui frappe d'une manière percutante, comme un jet de pierres. « En France, qui protège le faible récolte une moisson d'injures lapidaire. »

lapidairement : d'une manière lapidaire. Exprimer, conclure lapidairement.

lapideux : qui est de la nature de la pierre. « Des montagnes qu'on pourrait classer en deux espèces : les sablonneuses et les lapideuses. »

lapidifier

lapidifier



convertir en pierre, donner à une substance la dureté de la pierre. « Une planète hostile faite de paysages lapidifiés et de dunes de sable. »
pronom.: devenir de consistance pierreuse.
fig.: rendre dur comme la pierre. « Aucune pensée ne traversait son cerveau lapidifié. »

lare(s)

lare(s)



dieu(x) tutélaire(s) du foyer domestique ; statuette(s) le(s) représentant. Lares domestiques, paternels. « On plaçait les lares, les dieux lares auprès du foyer. » « Les lares, humbles divinités qui furent des âmes humaines, et qui ont obtenu la permission d'habiter toujours leur demeure et de veiller sur leur famille. »
litt.: transporter, installer ses (dieux) lares = déménager. « Au pays du bonheur, j'ai installé mes lares. »
logis, foyer. Abandonner, revoir ses lares, les lares paternels. « Enfin, me voilà rentré dans mes lares! »
p. anal.: objet ou meuble familier d'un logis. « Fauteuils, tapis, coussins, tous les fétiches du foyer, ses lares et ses dieux domestiques, s'en étaient allés. »

larmes

larmes



traînées que le vin laisse le long de la paroi d’un verre, permettant de juger sa texture (=jambes). « Les larmes de vin sont éloquentes sur le contenu du verre. On dit qu'elles reflètent l’âme du vin. »

lasure

lasure



produit de finition du bois par imprégnation superficielle, non filmogène (à la différence du vernis et de la peinture), permettant de préserver l'aspect veiné du bois. « Appliquer une lasure sur les bois extérieurs est l'assurance de bien les protéger. »
lasurer = enduire de lasure. « J'ai démonté les volets pour les lasurer. »

lattis

lattis



garniture, ouvrage de lattes. Lattis jointif ou espacé. « La façade de la ferme était couverte d'un lattis, où grimpaient jusque sous le toit des gros ceps de vignes noueux. » « Une vaste salle divisée en deux, sur toute la hauteur, par un lattis de bois à claire-voie. »

laudatif



qui loue, qui exprime une louange (=louangeur, élogieux). Discours, terme laudatif; phrases, paroles laudatives. « Le journaliste se répandit en effusions laudatives. »

lavallière

lavallière



cravate à large noeud flottant. Lavallière à pois. Foulard noué en lavallière. « Ses longs cheveux bouclaient sur un large col blanc orné d'une généreuse lavallière. »
en appos.: « Ses cravates lavallière toujours flottantes. »
(reliure) de couleur feuille morte. Maroquin lavallière.

lavis

lavis



procédé de coloriage consistant à teinter un dessin par applications légères et transparentes d'encre de Chine, de sépia, de bistre ou de couleurs étendues d'eau, exécutées en aplat et pouvant être superposées (=aquatinte). Lavis monochrome; lavis à l'essence; dessin au lavis.
p. méton.: dessin, oeuvre exécuté selon le procédé du lavis. Les lavis de Rembrandt. Un lavis au bistre. « Un grand plan d'ombre ressemblant à un lavis d'encre de Chine sur un dessous de sanguine. »
p. métaph.: « dans le bleu indécis du soir, les rizières passent à côté de nous, grands miroirs gris peints çà et là, en lavis estompé. » [couleur]

layetier(-emballeur)

layetier(-emballeur)



ouvrier qui fabrique des coffres, des caisses en bois servant généralement d'emballage. « Louis Vuitton, parti à pied à 14 ans de son Jura natal pour entamer une carrière de layetier à Paris. »

lazaret

lazaret



établissement de mise en quarantaine des personnes susceptibles d'avoir contracté une maladie épidémique. « À Gênes, il dut demeurer quelques jours au lazaret en quarantaine. »
léproserie, maladrerie. « Lépreux réunis dans les lazarets établis à Madère et à Manille. »

Lazarillo de Tormes



premier roman picaresque, publié en 1554 à Burgos, auteur anonyme. L'histoire est simple : un jeune garçon est successivement serviteur d'un mendiant aveugle, d'un prêtre avare, d'un écuyer famélique puis d'un marchand d'indulgences. Larbin de tout le monde et ne voulant servir personne, il accède à la sagesse en rivalisant de cynisme et d'ingéniosité. Peinture sociale géniale, pamphlet d'un sombre siècle, ce livre ouvre la voie d'une tradition picaresque que Cervantes peuplera bientôt de deux grands frères de ce Lazarillo : El señor Quijote et son valet Sancho Pança. [personne]

lazzi



plur.: plaisanteries, propos moqueurs à l'égard de quelqu'un. Cribler de lazzis; jeter des lazzis; bordée, concert de lazzis. « Les mordants lazzis, les plus douces paroles, il ne les entendait pas. »
sing.: moquerie.

lé



largeur d'une étoffe entre ses deux lisières.
bande de tissu dans toute sa largeur. Lé de calicot, de dentelle, de soie. « Du haut en bas des avant-scènes, à droite et à gauche, tombaient d'immenses lés de toile grise, pour protéger les tentures. »
largeur d'une bande de papier peint. « Pour agrémenter une pièce aux murs unis, quelques lés de papier peint bien répartis pourront mettre en valeur certains meubles, objets ou volumes. »

chemin de halage. « Deux hommes marchent sur le lé, ils portent des canotiers et parlent tranquillement... »
p. anal.: bande de terrain étroite. « Un jardin naïf s'entr'ouvre, étroit lé de sol ébloui de ciel et de végétations tendres. »

le coup de pied de l'âne

le coup de pied de l'âne



coup du faible et lâche donné au fort mis dans l'impossibilité de se défendre. « Pourquoi cette charge malveillante, coup de pied de l'âne du ministre à l'ancien président ? »
l'expression est issue d'une fable de la Fontaine, "le lion devenu vieux", dans laquelle l'âne n'approche le lion et le frappe que lorsque celui-ci est agonisant.

le Grand Soir



notion de rupture révolutionnaire, où tout devient possible, chère aux communistes et aux anarchistes. C'est l'anéantissement du pouvoir précédent et l'avènement d'une société nouvelle.

le massacre des Innocents

le massacre des Innocents



épisode de l'évangile selon Matthieu relatant le meurtre de tous les enfants de moins de deux ans dans la région de Bethléem, ordonné par le roi des juifs Hérode, à qui l'on avait annoncé la naissance de Jésus, le nouveau "roi des juifs".
Cet épisode est parallèle à celui de la mort des enfants hébreux mâles ordonnée par Pharaon, au début de l'Exode (sortie d'égypte des Hébreux sous la conduite de Moïse).

lèchefrite



(fém.)
ustensile de cuisine placé sous la broche pour récupérer la graisse et le jus de la viande. « La graisse chantait dans la lèchefrite. »
plateau métallique destiné à recueillir jus et graisses de cuisson dans un four.

lendore



fam.: personne apathique, qui a l'air endormi (=lambin, mollasson, mollusque). « Je ne sais pas à quoi il pense, ce lendore... Mon Dieu! qu'il est lent ! »

lénifier

lénifier



du latin lenis (doux) et facere (faire) : calmer, adoucir, apaiser, soulager. « Le calme de cette thébaïde pourra détendre ses nerfs et lénifier son esprit. »

lénitif (=lénifiant) : calmant, apaisant, consolant. « Le miel est un bon lénitif pour la gorge. »
fig.: tendresse lénitive. « Cet endroit dégage une atmosphère lénitive. » « Il répétait avec une douceur lénifiante : tu as tort de t'inquiéter. »
péj.: fade, douceâtre, amollissant. Atmosphère lénifiante. « Un scénario lénifiant, ennuyeux. »

lenticulaire

lenticulaire



en forme de lentille. Verre, pierre, corps lenticulaire. « Des nuages lenticulaires survolant la ville faisaient penser à une invasion extraterrestre. »

léonin

léonin



propre au lion. « Sa chevelure ressemble à une crinière léonine. »
relatif au lion. « Tout entier à sa passion léonine, l'homme de Tarascon allait droit devant lui. »
qui rappelle (physiquement ou moralement) le lion, digne d'un lion. Force, majesté, tête léonine. « Il tenait de cette race léonine, pugnace et généreuse. » « Son masque léonin s'était empâté, la crinière avait passablement blanchi. »
[p. réf. au partage du lion] où l'un des partenaires s'adjuge la meilleure part, s'octroie tous les avantages (=abusif, inéquitable, inique). Partage léonin ; association, société léonine. « La morale commune condamne sévèrement toute espèce de contrat léonin, où l'une des parties est exploitée par l'autre. »

léporisme



caractère peureux propre au lièvre et au lapin. « Il entre là-dedans beaucoup de crainte, de léporisme. »

les Protocoles des Sages de Sion

les Protocoles des Sages de Sion



faux document censé être un plan de conquête du monde par les Juifs et la Franc-Maçonnerie. Il fut fabriqué par Mathieu Golovinski, un Russe vivant à Paris, à la demande de la police secrète du tsar et à l'intention de Nicolas II de Russie. C'est en réalité un plagiat du texte du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, publié à Bruxelles en 1864 par Maurice Joly, qui y dénonce un plan fictif de conquête du monde par Napoléon III.
L'auteur et ses commanditaires voulaient mettre en garde le tsar contre les aspirations modernistes des Juifs de l'Empire, intéressés par un changement libéral de régime depuis que leur statut avait été dégradé par les tsars réactionnaires comme Alexandre III.
Le plan des Juifs serait de s'appuyer sur la modernisation industrielle et le capitalisme pour installer un pouvoir juif.
Ce texte fut notamment repris par Hitler comme pièce maîtresse de la propagande antisémite du Troisième Reich. Il est devenu un grand classique de l'antisémitisme et du négationnisme et figure comme référence dans la Charte du mouvement islamiste palestinien Hamas.

léthifère

léthifère



qui cause la mort. « Le suc de la belladone est léthifère. »
où de nombreuses personnes trouvent la mort. « Une région insalubre et léthifère. »

lévite



robe longue, simple et ample, portée pendant la seconde moitié du18ème siècle. « La révolution commença, et les modes eurent leurs saturnales; on rencontra dans le même salon les femmes en lévite, en pierrot, en caraco, en robe à queue. En entrant dans la première salle, chaque femme était obligée de quitter sa bouffante et de vêtir une lévite blanche avec une ceinture de couleur. »
redingote d'homme ample et descendant jusqu'à mi-mollet. « Les valets de pied en longues lévites. » [habits]

libation



acte qui consiste à répandre un liquide (vin, huile, lait p. ex.) à l'intention d'une divinité. « Offrir une libation. »
liquide destiné à cet acte. « Répandre, verser la libation. »
gén. au plur., fam.: fait d'absorber de l'alcool de façon abondante et répétée. « Faire des libations ; de fréquentes libations de vin de Bordeaux animèrent cette discussion ; Sa journée se passa en libations et en adieux. »

libelle



petit livre de caractère satirique, insultant ou diffamatoire. « Veut-on écraser un ennemi politique ? On le calomnie dans un libelle. » « D'innombrables libelles, d'une violence extraordinaire, furent publiés contre Henri III. »
genre littéraire correspondant. « Ce livre a de l'allure, mais, par endroits, il tient du libelle. »

liberty

liberty



tissu fin inventé par l'anglais Arthur Lasenby Liberty, identifiable par ses motifs à petites fleurs. « Une jeune brune habillée de liberty mandarine bordé de cygne blanc. » « Des coussins liberty mettent partout leur note acidulée. »
impression qui représente un semis de fleurs; style qui utilise ce motif. Papier-peint liberty.

lichade



fam. beuverie, ripaille. « L'établi semblait avoir servi de table à toute une garnison, taché de café et de vin, emplâtré de confiture, gras des lichades du lundi. »
baiser, embrassade. « Il y a une telle passion dans son jeu, un tel pelotage, de telles lichades, que Mme Daudet a peur d'amener Lucien à la première. »

ligne Maginot



ligne de fortifications et de défense construite par la France le long de ses frontières avec l'Allemagne et l'Italie, durant l'entre-deux-guerres.
Le terme ligne Maginot désigne parfois le système entier, mais souvent, il désigne uniquement les défenses contre l'Allemagne. Les défenses contre l'Italie sont également appelées ligne Alpine.

ligneux

ligneux



constitutif du bois. Tissu ligneux, fibres ligneuses.
qui a les caractères, les propriétés du bois. Plante ligneuse (p. oppos. à plante herbacée). « L'arbuste, premier specimen ligneux faisant ombre. »
qui a l'aspect du bois. « Il reste là, à épousseter de sa main ligneuse la bourre bleue de sa veste propre. » « Les crocodiles qui lèvent vers nous leurs têtes ligneuses. »
fig.: rigide, physiquement ou moralement. « Elle semblait encore plus absente que naguère, aussi pétrifiée et ligneuse que les aigles de pierre et de bois qui encombraient ses lugubres salons. » « Un homme sévère et particulièrement ligneux. »

lilial

lilial



propre au lis. Parfum lilial.
qui rappelle le lis par sa blancheur. Visage lilial. « La soie liliale de sa peau. »
fig.: pur comme le lis. Candeur liliale.

limbes (>limbique)



séjour des innocents, des justes morts avant d'avoir été sauvés par la Rédemption. Ex: « JC, après sa mort, tira des limbes les patriarches, les prophètes ; On inventa pour les enfants le palliatif des limbes, un petit enfer plus doux où ils flotteraient toujours, loin de leurs mères, en pleurant ; Et nos funèbres coeurs roulent des souvenirs Plaintifs comme le vol des âmes dans les limbes. »
Littér. [En parlant d'une lumière] De limbes = pâle et terne.« Clarté de limbes ; Une allée de haute futaie, où est une lumière de limbes, qui a l'air d'une lumière électrique au travers d'un globe dépoli ; Une pâleur de limbes paraissait suinter du rivage dans cette étale morne du petit jour. »
état incertain, indécis. « Ce projet est resté dans les limbes ; Descartes ne cherchait pas à percer le mystère de ses rêves : il les laissait dans les limbes du réveil ; Sortir des limbes ; limbes de l'avenir, de l'enfance, de l'inconscient, de la mémoire, du mystère, de l'oubli, de la pensée, du souvenir. » [couleur]

liminaire

liminaire



qui concerne le seuil. « Je parvins devant la porte de l'usine, mais demeurai figé à cet endroit liminaire, anéanti par la vision des machines. »
qui est au début d'un livre, d'un poème, d'un débat. « Chapitre, déclaration, note liminaire. »
qui concerne le commencement de quelque chose, qui prélude à quelque chose. « Une étape liminaire dans le développement d'une science. » « Occupé à ces conversations liminaires, je n'était pas attentif. »

limnologie



tiré du grec "limnos" : eau stagnante, étang, servant à construire les termes scientifiques en relation avec les eaux douces et stagnantes.
limnologie : science qui a pour objet l'étude de toutes les questions relatives aux eaux stagnantes (lacs, étangs, marais, ...), tant du point de vue physique que biologique.
limnophore (fém.) = mouche de taille médiocre, à abdomen allongé, vivant sur les plantes aquatiques.
limnoplancton = planton des eaux douces
limnimètre : appareil servant à mesurer le niveau des lacs, des rivières.

limousine



manteau en forme de pèlerine fait de poils de chèvre ou de grosse laine. « Le vieillard, enveloppé dans une grande limousine de berger, entrouvrait par moments ses yeux mornes. »
automobile de luxe de grande dimension, avec une séparation entre le chauffeur et les places arrière.

linéament

linéament



ensemble des lignes essentielles caractérisant l'aspect général d'un être, d'un objet. Premier linéament; linéaments primordiaux. « L'art florentin conserva quelques-uns des linéaments de l'art antique. »
plur.: traits particuliers d'un visage. « La pointe du menton et l'os du nez soulèvent et tendent la peau en émergeant des chairs. Ce sont les seuls linéaments sensibles dans ce visage. »
premières traces d'organisation de l'embryon chez tout être vivant. « Depuis l'apparition des premiers linéaments dans le foetus jusqu'à son développement... »
fig.: lignes qui forment l'esquisse ou l'ébauche d'une oeuvre. Dessiner les linéaments. « Néanmoins nous devons tracer les premiers linéaments et poser les premiers jalons de cette classification. » « Je demeurais un adolescent à travers ces troubles, c'est-à-dire un être encore incertain, inachevé, en qui s'ébauchaient les linéaments de son âme à venir. »
linéamentaire: qui se résume à des linéaments. « Dépossédé de tous ses biens, il se vit réduit à condescendre aux plus linéamentaires expédients. »

lingam

lingam



Le lingam ("signe" en sanskrit) est une pierre dressée, souvent d'apparence phallique, représentation classique de Shiva. On retrouve dans ce symbole l'ambivalence du dieu, à la fois ascète et figure majeure du tantrisme, principe destructeur et régénérateur du monde.
Le lingam, toujours dressé et donc potentiellement créateur, est souvent associé au yoni ("lieu"), symbole de la vulve.

liniment



pommade, onguent. « Le liniment oléo-calcaire est un mélange d'huile d'olive et d'eau de chaux, principalement utilisé pour nettoyer les fesses des bébés. »
p. métaph. : « Des regrets amoureux, auxquels la brume des étangs d'Aigues-Mortes avait été un liniment et un feutrage contre la vie. »

linteau



traverse horizontale de bois, de pierre ou de métal, formant la partie supérieure d'une porte, d'une fenêtre et qui soutient la maçonnerie.« Un linteau de marbre noir, merveilleusement sculpté au-dessus de la porte ; Une seule fenêtre, pittoresque d'ailleurs, dont un pilier roman soutenait le linteau. »
traverse horizontale située à la partie supérieure d'une cheminée et supportant le manteau.

Lion de Belfort

Lion de Belfort



sculpture monumentale (22 m x 11 m) de Frédéric Bartholdi, située à Belfort en France. Elle commémore la résistance héroïque de Belfort (menée par le colonel Denfert-Rochereau) pendant son siège de la ville par l'armée prussienne en 1870/1871.

liquidambar

liquidambar



grand arbre ornemental à résine balsamique. « À l'ombre des érables et des liquidambars. » « Le grand parc, planté de tilleuls, de séquoias et d'un liquidambar, était mangé par la forêt. »
p. méton.: résine du liquidambar, utilisée en médecine et en parfumerie (=ambre liquide),

lisier

lisier



mélange fluide composé d'urine et d'excréments d'animaux que l'on conserve dans des fosses couvertes pour servir d'engrais. « Lisier de veau; lisier frais de taurillon; manutention du lisier; épandage de lisier de porc. »

lit de Procuste

lit de Procuste



règle étroite et tyrannique. « Par le mariage de la religion et de la politique, le concept d'État-nation crée un lit de Procuste culturel. »
Procuste, brigand de la mythologie grecque, torturait les voyageurs en les attachant sur un lit où ils devaient tenir exactement. S'ils étaient trop grands, il leur coupait les membres qui dépassaient ; s'ils étaient trop petits, il les étiraient jusqu'à ce qu'ils atteignent la taille requise.
[personne]

litanie



plur. prière formée d'une longue suite d'invocations à Dieu, à Jésus-Christ, à la Vierge, aux saints, dites par le célébrant, ses assistants ou les chantres et suivies d'une formule récitée ou chantée par l'assemblée. Ex: chanter, réciter des litanies ; il prie à haute voix et dit les litanies pour votre âme
vx. Mettre qqn dans ses litanies. Souhaiter du bien à quelqu'un. P. iron. Vouloir du mal à quelqu'un.
Suite monotone et répétitive de paroles. Le copain était déjà couché sous les arbres, à la même place, qu'on entendait encore sa litanie pâteuse : "Oh! madame, madame, madame..." ; ivre, il dévidait les litanies de sa rancoeur ; c'est toujours la même litanie.
énumération longue (souvent ennuyeuse). Ex: Il continuait à dévider l'effrayante litanie de ses crimes.
"En litanie". Ex: La main à la taille, la poissonnière se met à chanter en litanie tous les noms de ses poissons.
Suite, file ininterrompue. Ex: dans les cours des litanies d'enfants défilant deux par deux.
fleuve Litani : fleuve du Liban, à une vingtaine de kilomètres au nord de la frontière israélienne.

liteau

liteau



pièce de bois rectangulaire qu'on utilise à divers usages, notamment clouée sur les poutres pour supporter les tuiles. « La pièce n'avait pas de plafond, et l'on touchait de la main l'envers des tuiles, clouées sur les liteaux poudreux. »
raie de couleur sur le bord extérieur d'une toile, d'une serviette. Serviette à liteau rouge.
lieu où le loup se repose durant la journée. « Les chasseurs ont débusqué le loup de son liteau. »

lithosphère



enveloppe solide, rocheuse, discontinue qui constitue la croûte terrestre.

litote



expression qui consiste à dire moins pour faire entendre plus (exemple: je ne te hais point = je t'aime)

littérarité



fait d'être littéraire, d'un style qui fait preuve d'une grande culture en lettres. « Les critères de lisibilité et de littérarité ne sont pas antinomiques. » « L'emploi de telles formules est un indice de littérarité. »

Livre aux sept sceaux



selon l'Apocalypse de saint Jean, livre des destinées du monde, fermé de sept sceaux, que seul l'Agneau de Dieu (Jésus-Christ) saura desceller.
L'ouverture des quatre premiers sceaux annonce la venue des quatre cavaliers de l’Apocalypse (allégories de l’Antéchrist, de la guerre, de la famine et de la pestilence).
Le cinquième sceau annonce un temps de martyre et de détresse pour les croyants.
Le sixième annonce de grands cataclysmes : tremblement de terre, le soleil devient noir, la lune rouge, etc. Le sixième sceau symbolise la colère du créateur et la fin de la détresse des martyrs.
Le septième sceau est celui des sept trompettes jouées par sept anges, annonçant à leur tour sept "plaies".
La septième trompette se divise elle-même en sept fléaux, les sept coupes de la colère de Dieu, avant d'annoncer le royaume de Dieu. « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles ».

localier



journaliste local. Ex: « les localiers, ces journalistes-fourmis de la presse régionale, souvent inconnus, parfois méprisés. »

logomachie



querelle de mots; désaccord quant à l'acception que l'on attribue aux mêmes mots. « Il y a beaucoup de discussions qui ne roulent que sur une logomachie ; Pour en finir avec cette logomachie, je répète que par abolition de la propriété, je n'entends que l'abolition des revenus des capitaux. »
discours oiseux et empreint de verbalisme. « Mon nouvel ami parle une langue précise, pure, qui tranche sur la redondante logomachie d'alors. »

logorrhée



flot de paroles rapide et incoercible, généralement d'origine pathologique (ex: troubles bipolaires).
p ex.: langage verbeux et peu compréhensible (="diarrhée verbale"). « Qui a-t-il à dire d'autre de toute la logorrhée lacanienne sinon que c'est de l'enculage de mouche ? »

loi de Murphy

loi de Murphy



principe décrit par l'ingénieur américain Edward A. Murphy Jr., selon lequel "tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal".
en ingénierie , la loi de Murphy est une règle de conception sécuritaire qui préconise l'élimination en amont de toute éventualité de mauvaise utilisation.
prise au pied de la lettre, c'est un principe de pessimisme appelé familièrement "loi de l’emmerdement maximum".

loisible



être loisible (à qqn) de = être permis, possible ou envisageable de (=autorisé). « Il était loisible à chacun de contempler la face blême du criminel. » « Il est loisible d’imaginer, derrière ces façades, des histoires étranges, des secrets inavouables. »
qui est permis, qu'on a la liberté de faire ou non. « C'est tout ce qu'il y a de plus permis, loisible, honnête et salutaire. »
loisiblement = librement. « J'aimerais officialiser notre relation, pour la fréquenter aussi loisiblement qu'il me plaît. »

lône

lône



une lône est un bras d’un fleuve en retrait du lit principal.
On parle de broteau (ou brotteau) pour désigner les îlots inondables et en constante évolution formés par les lônes. « Les lônes du Rhône abritent plusieurs espèces protégées dont le castor d’Europe et le martin pêcheur. »

longanime



qui se montre patient malgré la possibilité ou l'autorité qu'il aurait de faire cesser ce qui lui déplaît (=indulgent, magnanime). « Si le gouvernement et la police se montraient si longanimes, c'est qu'ils y trouvaient leur intérêt. »
longanimité: patience avec laquelle on endure des insultes, des fautes qu'on pourrait punir. « Ce Dieu plein de longanimité et de patience... »

longère

longère



bande de terre ou de pré longue et étroite, en bordure d'un chemin ou d'un bois. « Les promeneurs suivent la longère de la forêt. »
en Bretagne, bâtiment ou ensemble de bâtiments de forme basse et allongée. « Devant l'entrée de la longère, une paire d'énormes sabots servait à se chausser les jours de pluie. »

longeron

longeron



[bât.] poutre longitudinale destinée à supporter la charge dans une ossature porteuse, à structure quadrillée.
poutre latérale dans un châssis de véhicule. Une aile d'avion est maintenue par un longeron qui relie les deux extrémités.
barre métallique reliant entre eux les montants d'un échafaudage et servant de garde-corps.

lordose

lordose



cambrure du bas de la colonne vertébrale (=creux des reins).
cez les mammifères femelles non-primates, la lordose est un réflexe sexuel (l'augmentation de la courbure du dos facilitant la copulation).
la lordose devient pathologique lorsqu'elle est excessive (=hyperlordose).

lovelace



[p. allus. au pers. du roman de Richardson] séducteur, généralement libertin et peu scrupuleux (=don Juan, suborneur).
qui a le caractère d'un lovelace. « Il revoit ses gouttières où, matou lovelace et toujours triomphant, il s'amuse à courir les chattes qu'il enjôle. »
propre à un lovelace (=donjuanesque). « Nos sentinelles de cavalerie ont l'air Lovelace. »

loyaliste



qui témoigne de la fidélité à son souverain ou au régime et aux institutions établis. « Armée loyaliste. Mes deux compétiteurs, l'un loyaliste, l'autre libéral, viennent de passer dans mon camp. »

LP

LP



Un LP (de l'anglais Long Play), est le nom donné aux disques vinyles ou aux disques compacts qui comportent un nombre suffisant de titres pour constituer un album (généralement plus de 8).
EP : "Extended Play" ("maxi" en français) est un disque trop long pour être qualifié de "single" mais trop court pour être qualifié d'album ou "LP".

lucifer



"lucifer matutinus", ou "étoile du matin" en latin, n'est autre que la planète Vénus, également appelée "étoile du berger", la première et plus brillante des "étoiles", se levant juste après la lune et se couchant juste avant le soleil.
★ Si le nom de l'étoile du matin a pu passer au prince des mauvais anges, c'est qu'il y a dans une poésie hébraïque cette exclamation : "Comment es-tu tombée, étoile du matin?" (quomodo cecidisti, lucifer?) En appliquant cette idée à la chute des anges, on est arrivé à nommer Lucifer le roi des anges tombés.

lucifère



qui produit de la lumière.
nubifère = qui porte des nuées
★ le suffixe "fère" est issu du latin "fer" : qui porte, qui contient, voire qui produit.

luciférine

luciférine



substance qui produit la luminescence chez certains insectes (luciole, lampyre, etc.) et poissons. Luciférine de luciole. « La femelle lampyre, pour attirer le mâle, agite dans la nuit le dessous de son ventre dont les annelets terminaux sont porteurs de luciférine. »

lucre



gain, avantage, profit tiré d'une activité quelconque (=bénéfice). Travailler pour le lucre.
péj.: profit pécuniaire, souvent matériel, plus ou moins licite et recherché avec avidité. Appétit, esprit, pensées de lucre; amour, appât, goût, soif du lucre. « Cette âpreté de gain, ce prurit de lucre, s'étaient aussi répercutés dans le clergé. »

luddisme



mouvement ouvrier des années 1811-1812 en Angleterre, connu pour ses destructions de machines (métiers à tisser notamment), dont on craignait qu'elles paupérisent le prolétariat. Ces ouvriers sont appelés luddistes ou luddites.
Le terme "luddisme" est maintenant utilisé plus généralement de façon péjorative pour fustiger ceux qui s'opposent aux nouvelles technologies (on parle même de "neo-luddisme").

ludion

ludion



fiole ou figurine creuse, ouverte à sa partie inférieure et lestée de façon à couler ou à émerger dans un liquide où elle est plongée lorsque la pression à la surface libre du liquide varie. (Les variations de pression sont généralement produites en appuyant sur une membrane fermant le récipient.) « Ludions qui montent ou descendent dans le bocal selon les coups de pouce imprimés sur la membrane. »

lulibérine



hormone produite dans l'hypothalamus, responsable de l'appétit sexuel. « Caresses, baisers, mots doux... Au tour de la lulibérine, l’hormone du désir, d’entrer en scène... »

luneux

luneux



éclairé par la lune. « Soirées étoilées, ou luneuses, ou éclairées par les rayons bleus des lampes électriques. »

lunule

lunule



en forme de croissant, de demi-lune, voire de lune entière. « Une lunule, un grand cercle bistre laissé par une tasse de café. » « Des papillons gris aux ailes de plumes cendrées, tachées de lunules oranges et roses. » « Cet affleurement rocheux en forme de lunule n'est autre qu'une empreinte de dinosaure. »
tache blanche en forme de croissant, située à la base de l'ongle et délimitée à sa partie supérieure par une ligne courbe. « Elle termina l’ongle de son petit doigt, en prenant le temps de souligner le contour de la lunule, puis referma le flacon de vernis »
boîte ronde ou en forme de croissant transparente contenant l'hostie au centre de l'ostensoir.
satellite d'une autre planète que la Terre.
lunulé. « Poteries à anse cornue ou lunulée. »

lupanar



maison de prostitution (=maison de tolérance, bordel). Femme, fille de lupanar; tenancier de lupanar; lupanar immonde.

lupin

lupin



plante herbacée annuelle à feuilles alternes digitées dont les fleurs se dressent en longs épis coniques. Lupin blanc, bleu, jaune, bigarré. « De magnifiques lupins bleus qui rivalisent par la couleur et la splendeur avec les variétés cultivées. »
propre au loup. « La population lupine a doublé dans cette région. »

lusitanien

lusitanien



propre au Portugal, à ses habitants. « La vieille ville de Macao, encore empreinte de l'âme des navigateurs lusitaniens. »

lustrine



vieilli.: étoffe de soie.
étoffe de coton fortement apprêtée et glacée sur une face. « Une doublure de lustrine. De grands tabliers de lustrine. Ses bras maigres enfermés jusqu'au coude dans des manches de lustrine. Un portemanteau qu'un rideau de lustrine verte, courant sur une tringle, préserve de la poussière. »[habits]

lutiner



tourmenter à la manière d'un lutin. « En Bretagne, où des morts plaisantins lutinant des abbés... »
agacer avec espièglerie pour jouer (=faire enrager; taquiner). « Cerise lutinait son enfant et riait avec lui. Il se couchait sur le tapis et se laissait lutiner avec un tapage affreux par les enfants ameutés. Les garçons ne dormirent guère, car ils ne songèrent qu'à se lutiner les uns les autres. »
p. anal.: titiller. « Votre petit vin lutine aimablement le goût. »
en partic. Taquiner (une femme) en prenant des privautés sous le couvert de la plaisanterie. Par ext.: caresser sensuellement (=peloter). « Nous le voyons lutiner la bonne dans l'escalier. Les autres s'assirent à côté des femmes et se mirent à les lutiner. Les deux amoureux passaient tout le jour à se lutiner. »
p. méton., en parlant d'une partie du corps : « Je lui donnai un baiser, lui caressai les cheveux. Pour la première fois peut-être, je lui lutinai la gorge, la taille. »
lutineur (hapax) : « Un grand diable balafré, lutineur de servantes. »

lutrin

lutrin



pupitre servant dans les églises à supporter les livres de chant ou les livres liturgiques. Chanter au lutrin; lutrin de table.
ceux qui chantent au lutrin. « C'est lui qui dirige le lutrin, qui donne le ton au lutrin »

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (2517 mots)