Définition du mot fiel

fiel

liquide amer, verdâtre, contenu dans la vésicule biliaire.
bile des animaux de boucherie, de la volaille, etc.
p. ext. substance amère. « Boire le vinaigre et le fiel. »
peint.: fiel de boeuf = liquide vert servant de fixatif pour les dessins au crayon que l'on veut enluminer.
expr. fam.: « Comment, pas vrai? attends, fiel de corbeau! »
fig.: sentiment d'amertume, de douleur. « Le fiel des rancunes; boire à la coupe de fiel; goûter le fiel avant le miel. Vous m'abreuvez de fiel et d'absinthe, vous rouvrez toutes mes blessures. Se nourrir de fiel, boire chaque matin un calice d'amertume. »
animosité plus ou moins sourde, haine contre quelqu'un ou quelque chose. « Le fiel des envieux; une âme, une satire pleine de fiel; des regards chargés de fiel; avoir le fiel à, dans la bouche; épancher son fiel. Je n'ai jamais senti dans mon coeur de fiel pour l'émigré. Donnant libre cours au fiel qui l'étranglait. »
sans fiel = sans aucune méchanceté.
n'avoir pas plus de fiel qu'un pigeon (le foie du pigeon ne contient pas de fiel). « Elle avait le coeur sur la main et pas plus de fiel qu'un pigeon. »
fieller = écrire avec fiel. « Il avait fiellé des articles nombreux contre les turpitudes et les hontes du règne. »
Haut de page