Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

thébaïde

thébaïdelieu sauvage, isolé et paisible, où l'on mène une vie retirée et calme. « Il rêvait à une thébaïde raffinée, à une arche immobile et tiède où il se réfugierait loin de l'incessant déluge de la sottise humaine. »

pétrichor

pétrichor odeur particulière, habituellement agréable, que prend la terre après la pluie. « L’odeur de la terre après la pluie, on appelle ça le pétrichor. Mais la ville mouillée, je crois que ça n'a pas de nom. »

sarment

sarment rameau ligneux flexible de la vigne que l'on taille et qui, desséché, sert à faire du feu. Sarment de vigne; sarments desséchés; tas de sarments; sec comme un sarment. « Des vignes sauvages qui tordent leurs sarments le long des murailles. » « Des feux clairs de sarments flambaient au fond des cuisines. »
fam., jus de sarment. : vin.
p anal.: tige, branche ligneuse et flexible d'une plante grimpante ou rampante. « Les longs sarments chargés de mûres de la ronce déjà couleur de sang. »

ocelle

ocelle(masc.) tache ronde dont le centre est d'une autre couleur que la circonférence, et dont sont pourvus certains animaux (ex: félins, oiseaux, papillons). « Les ocelles des plumes caudales du paon. »
littér.: tache colorée, de forme arrondie, qui se détache sur un fond d'une autre couleur. « Un ocelle ensoleillé, vert pâle, se déplace rapidement parmi le vert sombre des forêts. » « Le soir cernait de roux les ocelles de l'eau, pareilles aux taches sur le plumage des paons. »
ocellement (hapax) : « des ocellements de paon »

étiage

étiage niveau moyen le plus bas d'un cours d'eau, parfois marqué par un zéro pour mesurer la hauteur des eaux au-dessus de ce point au moyen de chiffres inscrits sur une échelle. « Les eaux sont au-dessous de l'étiage. » « Les eaux accrues par les pluies s'étaient encore élevées d'un pied au-dessus de l'étiage. »
abaissement exceptionnel du débit d'un cours d'eau. « Il n'y a pas vraiment d'avantage à provoquer une crue extrême ou un étiage très prononcé sur ces cours d'eau. »
fig.: niveau, degré le plus bas de quelque chose. « Abruti, vieilli, sentant ma pensée à son étiage. »

immarcescible

immarcesciblequi ne peut se flétrir, impérissable. « Un souvenir immarcescible : un de ces souvenirs si solides, si présents qu'on a pour ainsi dire jamais besoin d'y penser. »

air de bravoure

air de musique d’une exécution brillante où peut se montrer tout le talent de l’exécutant. « La soprano entonne Casta Diva, le célébrissime air de bravoure. »
air/morceau de bravoure : passage écrit ou parlé particulièrement brillant destiné à attirer l'attention ou à susciter l'enthousiasme. « Le ministre se tirait d'embarras par un air de bravoure sur la patrie et l'armée. » « Les morceaux de bravoure, les passages à effet sont la marque des œuvres inférieures. » « Le film possède son lot de morceaux de bravoure techniquement époustouflants. »

anachorète

anachorète religieux qui mène, retiré dans la solitude, une vie de sobriété et de contemplation (=ermite). « Parmi les moines, les anachorètes, ont seuls imaginé de vivre sans famille, sans patrie, sans propriété. Même les anachorètes et les cénobites, tous les religieux, cloîtrés ou non cloîtrés, parlent de ces langueurs spirituelles, de ces accides où le ciel les ennuie et où Dieu ne les charme plus. »
p. ext.: personne retirée dans une vie austère et vertueuse. « Repas d'anachorète, mener une vie d'anachorète. »
★ cénobite est l'anton. d'anachorète.

interlope

à l'origine, navire marchand qui trafiquait des marchandises. « Vaisseau interlope. »
p. ext.: commerce frauduleux (=contrebande). « Ils tolèrent l'interlope pour les choses que leur commerce n'est pas en état de fournir. » « Le commerce interlope et la contrebande peuvent seuls mettre des bornes aux énormes abus des compagnies privilégiées. »
qui est d'aspect équivoque, dont l'honnêteté ou l'honorabilité sont douteuses (=douteux, louche, suspect). « Un restaurant interlope avec ses bols de riz au lait et ses crèmes tremblantes. » « Tout ce monde interlope qui gravite autour des salles de jeu. »
maison interlope : maison où se réunit une société équivoque et fort mêlée, et où l'on joue clandestinement.

radouber

réparer, raccommoder. Vêtements radoubés. « On radouba la vieille carriole pour qu'elle reprît du service. » « Une porte massive, radoubée en maints endroits, qui s'ouvre en gémissant. »
fig., fam.: remettre en état. Ces anoblis, par leur fortune et leur influence, radoubaient la puissance de l'ordre.
(pronom.) réparer sa fortune, sa santé. « Il a eu des pertes; il cherche à se radouber. » « J'ai été très malade. Je me radoube doucement. » « Après des mois de convalescence, le voilà radoubé, plein d'ardeur au travail. »

[marine] faire des travaux d'entretien ou des réparations sur la coque d'un navire. Radouber un bâtiment. « Des calfats suspendus à mi-flanc des navires en radoubaient la coque. » « Nous regardions les chantiers du port où l'on radoube les vieux navires qu'on va livrer à l'Angleterre. »
radouber un filet. En raccommoder les mailles.

radoub
entretien ou réparation de la coque d'un navire dans un bassin affecté à cet usage. Travaux de radoub; mettre un navire au radoub. « Chaque année, au moment du concours, mon bateau a besoin de passer au radoub, pour rafraîchir la peinture sous-marine. »
bassin sec où la coque d'un navire peut être entretenue ou réparée (= forme de radoub, cale sèche). « Au Havre, le voisinage de la mer, l'air voyageur où vibraient les cris des matelots, les coups de marteau du bassin de radoub, lui donnaient envie de s'embarquer. » « Cette forme de radoub, la plus ancienne de Brest, mesure 115 mètres de long et 25 mètres de large au niveau du sol. »

bonace

(vx.) état d'une mer très tranquille, calme plat : la bonace après l'orage.
p. métaph.: état d'une personne dépourvue de toute agitation, période de répit : « il était appliqué, silencieux et semblait modeste, on l'oubliait volontiers, et, soudainement, après de longues bonaces, Ferdinand éclatait, était soulevé de frénésie. »

gibbeux

gibbeux qui présente une/des gibbosité(s).
qui a le dos bossu. « Des nains aux pieds tors, au corps gibbeux et difforme. C'est avant tout un gibbeux à la colonne incurvée et tassée. »
(botanique) qui est arrondi, convexe. « Corolle gibbeuse, pétales gibbeux. »
Parties gibbeuses de la lune = parties en relief. « Les parties gibbeuses de la lune sont les plus éclairées ».
Lune gibbeuse = éclairée à un peu plus de la moitié.
(littér.) qui présente un relief inégal (anton.: plat). « Parfois la terre est gibbeuse, comme soulevée jusqu'à l'horizon par des vagues. Quant au goût jésuite, avec ses dômes gibbeux et ses colonnes oedématiques, nous professons pour lui une horreur insurmontable. »
gibbosité = ce qui fait saillie; déformation en relief (=protubérance). « J'ai vu lever le soleil. Vers six heures il a puissamment troué les nuages et ses rayons horizontaux sont allés au loin faire surgir à l'horizon les gibbosités monstrueuses du Jura. Ce sont déjà des bosses formidables. On sent que ce sont les dernières ondulations de ces énormes vagues de granit qu'on appelle les Alpes. »

cangue

cangue instrument de torture chinois formé d'une planche ou d'une table percée de trous dans lesquels on introduisait la tête et les mains du supplicié. « Des chaînes aux pieds et la cangue au cou. » « Les pénitents avançaient le cou pris dans des cangues de bois. » « Il lui passe la cangue, dont il ferme le verrou avec la clef. »
fig.: « L'Europe néolibérale, une cangue dont il faut se libérer. » « Prisonniers de leur sort comme d'une cangue dont il est impossible de se défaire. »

cryptogame

cryptogame végétal ne formant pas de graines et dont les organes reproducteurs sont cachés. Plantes cryptogames (mousses, fougères, algues, champignons).
champignon microscopique responsable de certaines maladies des plantes. « Les cryptogames sévissent. Deux surtout : le mildiou et le blackrot qui dessèchent, brûlent et pourrissent feuilles et fruits. »
p. métaph., péj.: individu obscur et malfaisant. « Claude était un de ces cryptogames malsains qui se nourrissent du malheur des autres. »

ultima Thulé

[de "Thulé", nom d'une île mythique à l'extrême nord de l'archipel britannique] région la plus septentrionale du monde connu. « Le Groenland, terre reculée que l'on nommait autrefois "Ultima Thulé". »
► Le mythe de Thulé rejoint celui d’Hyperborée, île située par-delà les souffles de « Borée », le vent du nord.
p ext.: lieu lointain, mystérieux et inconnu.
fig.: but ou idéal le plus loin (≈nec plus ultra). « Faust amène son compagnon à l'Ultima Thulé de l’esprit humain. » « L'ultima Thulé de la jouissance. »

brande

brande bruyère des terrains incultes. Feu de brandes ; clôture en brande. « De l'épaisseur des fougères s'élevèrent les cabanes de brande où les Landais, en octobre, chassent les palombes. »
p. méton.: terre où croissent ces arbustes. « Chasser dans les brandes. »

casuel

qui est subordonné au hasard (=éventuel, contingent). Jouissance casuelle, impressions casuelles, profits casuels. « La plénitude est une sensation rare, casuelle, aussi insaisissable que la mélancolie. »
revenu variable suivant les circonstances, par opposition au revenu fixe. « L'écart de salaire entre secteurs s'explique aussi par un revenu casuel plus ou moins élevé. »
arg.: passes payantes que fait une fille en dehors de son souteneur.

conduite intérieure

conduite intérieureautomobile dont la carrosserie est entièrement fermée (p. oppos. aux premières voitures qui n'avaient pas d'habitacle). « La législation française définit six catégories de carrosserie : conduite intérieure (la plus courante), cabriolet, break, commerciale, handicapés et divers. » « Il gare sa conduite intérieure sur la place, à l'ombre des tilleuls. »

égailler

(se) disperser. Égailler un groupe. « La réception est finie, les convives s'égaillent par petits groupes. » « Le troupeau s'égaille dans les bois. »
égailler les cartes = les disperser.
p. métaph.: « Près du village qui s'égaille là sous les chênes avec sa tour, ses fagotiers, il est un champ dont certaine place demeure toujours nue. »

clabauder

pour un chien: aboyer fort ou en dehors des voies, mal à propos. « Je m'en suis allé pendant que les chiens, sur mes pas, recommençaient de clabauder. »
crier à tort et à travers. « Quand un outsider est demandé, les parieurs clabaudent, ils crient comme si on les écorchait. »
critiquer injustement une personne, médire. Clabauder sur, contre, qqc. ou qqn. « La nouvelle qui fit le plus clabauder le salon jaune, fut celle de la démission du sous-préfet. » « Le pays se vengeait en clabaudant sur le couple. »
faire savoir quelque chose de manière bruyante et peu discrète. « S'il apprend que Costals s'est marié, il clabaudera partout l'histoire de la lettre-parachute. »

lé largeur d'une étoffe entre ses deux lisières.
bande de tissu dans toute sa largeur. Lé de calicot, de dentelle, de soie. « Du haut en bas des avant-scènes, à droite et à gauche, tombaient d'immenses lés de toile grise, pour protéger les tentures. »
largeur d'une bande de papier peint. « Pour agrémenter une pièce aux murs unis, quelques lés de papier peint bien répartis pourront mettre en valeur certains meubles, objets ou volumes. »

chemin de halage. « Deux hommes marchent sur le lé, ils portent des canotiers et parlent tranquillement... »
p. anal.: bande de terrain étroite. « Un jardin naïf s'entr'ouvre, étroit lé de sol ébloui de ciel et de végétations tendres. »

guindeau

guindeautreuil à axe horizontal utilisé sur les navires pour actionner l'ancre. « Marco remit le moteur en marche pour alimenter les batteries et remit le guindeau en action pour sortir l'ancre de cette zone rocheuse. » « Le câble et le grelin se tendirent sous la puissante action du guindeau. Les ancres tinrent bon. » « Le brick virait au guindeau pour lever l’ancre. »

mansuétude

disposition d'esprit qui incline à une bonté indulgente. Faire preuve de mansuétude. « Dans cette affaire, la mansuétude du gouvernement est pointée du doigt. »

marronier

fig.: article de circonstance publié traditionnellement à certaines dates. « Le premier marchand de marrons, les crêpes de la Chandeleur, le bouquet de violettes sur la tombe de Musset, sont des marronniers. »

violine

violined'un violet pourpre. Étoffe, robe, soie violine. « Antoinette, insolente, triomphante, étalait sa robe violine et sa chevelure invraisemblablement échafaudée en coques monstrueuses. » [couleur]

vénal

prêt à se vendre pour de l'argent, facilement corruptible.
qui s'acquiert à prix d'argent.

fadette

liste détaillée des appels émis et reçus depuis un téléphone mobile.
Le mot est une déformation de "facdet", raccourci de "facturation détaillée".

caméléopard

caméléopard vx.: girafe (= camélopard) « Jadis, voyant des hybrides où il n'y en avait pas, les naturalistes considéraient le zèbre comme un hippotigre et la girafe comme un caméléopard. » « C’est là qu’on trouve les gazelles, les chameaux, les dromadaires, les girafes ou caméléopards qui ont jusqu'à dix-huit pieds de hauteur. »

recension

comparaison d'une version du texte d'un auteur ancien avec les manuscrits antérieurs. « Le texte original ne nous est pas entièrement connu, on en connaît deux recensions, dont la plus courte est une révision faite par saint Jérôme, et dont la plus longue est un remaniement de la précédente. »
texte revu et édité par un critique. « La recension d’Homère par Aristarque. »
compte rendu critique d'un ouvrage dans une revue. « Une recension de l'ouvrage de Raewyn Connell, Masculinités, a paru dans la revue Sociologie du travail. »

lénifier

lénifierdu latin lenis (doux) et facere (faire) : calmer, adoucir, apaiser, soulager. « Le calme de cette thébaïde pourra détendre ses nerfs et lénifier son esprit. »

lénitif (=lénifiant) : calmant, apaisant, consolant. « Le miel est un bon lénitif pour la gorge. »
fig.: tendresse lénitive. « Cet endroit dégage une atmosphère lénitive. » « Il répétait avec une douceur lénifiante : tu as tort de t'inquiéter. »
péj.: fade, douceâtre, amollissant. Atmosphère lénifiante. « Un scénario lénifiant, ennuyeux. »

vigilantisme

vigilantismeexercice de la loi de manière individuelle et en dehors de toute procédure judiciaire légale (=auto-justice). « Symptôme d'un malaise social, le vigilantisme s'installe en France. »
dans la Rome antique, les "vigiles urbani" étaient les veilleurs de nuit chargés d'arrêter les esclaves en fuite, les mendiants, et de combattre le feu.

calliépie

[du gr kallos, beauté, et epos, parole] style élégant, style académique. « Un temps révolu qui valorisait la calligraphie et la calliépie. »

tarentule

tarentule fig.: être mordu/piqué de la tarentule = être saisi par une grande excitation; éprouver un engouement, une passion irrépressible. « Gayet, piqué depuis peu de tarentule politique, venait de se porter candidat aux élections sénatoriales. » « lorsque Fritz Mannheimer fut piqué par la tarentule de la collection, il ne faisait que suivre une mode. »
engouement, passion soudaine irrépressible. « On croirait vraiment que la tarentule de marier est donnée aux gens par le génie de l'espèce, comme il leur donne la tarentule de s'accoupler. »

enrêner

enrêner mettre les guides, les rênes à (un cheval).
fig.: contenir, retenir (qqn) dans son action (=brider.) « T'es trop faible... Mais défends-toi! Te laisse pas enrêner. »

astérie

astérie étoile de mer. « Des astéries apparaissaient puis disparaissaient sous les longues franges entrelacées des algues et des mousses vertes. »
étoile lumineuse observée par réflexion de la lumière sur certains cristaux .

barnum

barnum forain présentant le spectacle d’un artiste ou un phénomène spectaculaire. « Après un entr’acte d’une minute, on vit paraître Philippo, présenté par Jenn, son inséparable barnum. » « Le directeur des arènes, en barnum fort avisé qu'il était, n'eut garde de laisser échapper cette belle occasion de faire de grosses recettes à peu de frais. »
fig. : barnum d'une cause. « Le barnum de l'anticléricalisme. »
grande tente à toit plat et à parois amovibles, utilisée lors de réceptions, foires, expositions, etc. « Le mariage eut finalement lieu sous un barnum à l'abri de la pluie. »
fam.: tapage, désordre. Nom donné à tout ce qui peut évoquer le cirque, le spectacle de foire. « Quel barnum ! »

exutoire

moyen de se débarrasser de quelque chose, dérivatif.

dirimant

[droit] empêchement dirimant = empêchement absolu qui met obstacle à un mariage ou l'annule de plein droit, qu'il soit contracté de bonne ou de mauvaise foi. « Le mariage ne peut être conféré qu'à des personnes non liées par des empêchements dirimants »
p. ext.: dont la force contraignante ne laisse aucune possibilité de recours. « Ce témoignage non vérifiable n'est en rien dirimant. » « L'absurdité n'a jamais constitué un obstacle dirimant à la réalisation d'un projet. »

cocardier

cocardier qui aime les uniformes, les décorations, la vie militaire. « Je ne suis pourtant pas cocardier mais ça me fait plaisir de voir un officier prussien. »
patriote exalté, chauvin. « Quoiqu'il ne fût pas cocardier, Flavien pensait avec satisfaction, que c'était un cheval français. » « L'article cocardier qu'il avait lu dans l'Action Française. »
taureau porteur d'une cocarde, sélectionné pour le combat. « Il faut veiller à ce que les cocardiers aient suffisamment d'aliments afin qu'ils soient en bonne condition pour les premières courses du printemps. »

issir

[vx, rare] sortir. « L'on issait enfin de l'eau, l'on abordait à la rive. » « Des cris aigus issirent des flûtes. »
[au préterit] provenir, tirer son origine de. Être issu d'une famille modeste.

gauchir

devenir gauche, subir une déformation. « Ce matériau a l'avantage d'être solide, de ne pas gauchir ni se déformer. »
p. métaph.: « Ses idées perdent de leur force, se gauchissent, se vulgarisent. »
s'écarter de la direction, de la trajectoire prévue (=dévier). « Le jet ne coule plus droit, il gauchit. »
fig.: prendre une mauvaise direction; s'écarter du vrai ou du bien, s'égarer. « Il a papillonné parfois, gauchi, trahi si l'on veut. » « Parfois, on ne sait pourquoi, les grands talents s'égarent, ils gauchissent. » « Un amusement qui corrompt l'âme, la fait gauchir de la droiture vers Dieu. »
rendre (qqch) gauche. « Le vent et la neige ont creusé les murs, gauchi les planches, rongé les peintures. »
gauchir une aile (d'oiseau, d'avion) : exercer sur elle une déformation momentanée pour infléchir le vol. « Le pilote gauchit l'aile de son appareil. » « La mouette gauchit ses ailes, les referme soudain pour plonger à pic. »
fig.: déformer, fausser qqch. « Le parti-pris gauchit le jugement. » « Cette révélation faussa nos rapports, gauchit notre lien amical. »
détourner qqch, l'écarter du vrai ou du bien. Gauchir un fait-divers. « Il a gauchi son destin à trop vouloir le changer. »

gauchissant
qui gauchit, qui dénature. Un compromis gauchissant.

gauchissement
déformation par rapport à une ligne ou à un plan de référence. « Mettre les livres à l'abri de la poussière, du gauchissement et des éraflures. » « L'involontaire frémissement des cils, le gauchissement du sourire, étaient flagrants. »
fig.: déformation, altération, dégradation. Gauchissement de la réalité, de la vérité ; gauchissement des vertus.
déviation, détournement. « La découverte de la nature méditerranéenne et le succès grandissant amènent un gauchissement de Matisse vers un art plus aimable. »

acérer

acérer souder de l'acier à un instrument en fer pour en rendre le tranchant ou la pointe propres à s'affûter plus finement et plus efficacement.
fig.: rendre [la douleur] plus vive. « Le sort se sert de la gaieté pour acérer la douleur. » « La douleur est un effet de l'éducation, elle s'élargit et s'acère à mesure que les idées naissent. »
[froid] piquer très vivement. « La soirée s'acérant des mille aiguilles d'un froid subtil. »

duègne

femme âgée, chargée de veiller sur la conduite d'une jeune personne. « Sous la surveillance d'une duègne; donner une duègne (à qqn). »
p. métaph.: « et vos sourires sont les duègnes de votre vertu. »
p. ext., péj.: vieille femme insupportable et gênante, généralement chargée de surveiller une jeune personne. « Une vieille, une sotte duègne; une duègne revêche. Une affreuse duègne. »

hanoucca

fête juive, aussi connue sous le nom de fête des Lumières, célébrée pendant 8 jours à partir du 25 du mois hébraïque de Kislev (novembre-décembre).
Elle marque la victoire des Maccabées (soldats juifs) contre l'oppression de la dynastie grecque des Séleucides, et est associée au « miracle de la fiole d'huile », permettant aux prêtres du Temple de faire brûler la menorah pendant huit jours avec une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée.

trémuler

être agité d'un tremblement (=trembloter). « Le tintement du grelot trémula dans le silence nocturne, clair, régulier, couvrant le bruit des pas. »
p. métaph.: « il y a des moments où, pendant l'extraordinaire cérémonie, le petit frisson de la splendeur divine vous fait trémuler l'âme et où l'on se sent exalté, projeté hors de soi-même. »
trémulant: agité, parcouru d'un tremblement (=tremblant, tremblotant). « Du ruisseau débordé, on ne distinguait plus que les hampes des joncs, parcourues toutes au choc des eaux d'une ondulation trémulante et qui se propageait très loin. »

aubier, aubour

partie tendre du bois, blanchâtre ("albus" = blanc en latin), qui se forme chaque année sous l'écorce autour du cœur de l'arbre. « L'aubier est trop tendre pour être utilisé en menuiserie, on lui préfère le duramen, la partie interne du bois. »
p. métaph. Toute matière vivante, tendre et fragile. « Cette part de moi que je veux oublier, pourrie jusqu'au cœur de l'aubier. »

rayonne

rayonne soie artificielle. « La soie naturelle a un dangereux concurrent, la rayonne. » « ♪ Marcia, elle danse sur du satin, de la rayonne, du polystyrène expansé... »
p. méton.: fil ou tissu de rayonne. Rideaux de rayonne.

hypotypose

figure de style consistant à décrire une scène de manière si frappante, qu'on croit la vivre. « Le lecteur est happé dans le roman par une série d'hypotyposes. »

numerus clausus

quota discriminatoire. Ex: Vichy instaura pour les étudiants juifs un numerus clausus.

rachis

rachiscolonne vertébrale. « Le rachis est subdivisé en quatre régions : cervicale, dorsale (ou thoracique), lombaire et pelvienne. »
rachidien : qui se rapporte ou appartient à la colonne vertébrale. Bulbe, canal, nerfs rachidien(s).
Haut de page