Définition du mot fouailler

fouailler

frapper à coups de fouet énergiques et répétés. Fouailler l'air. À grands coups de cravache, les jockeys fouaillaient leurs bêtes pour atteindre le poteau.
fig.: attaquer violemment. Avec quelle admirable verve vous avez fouaillé ce sauvage! comme vous avez vengé l'art, la poésie, la pensée! L'homme qui fouaille nos livres au nom de la morale divine. Il demande pour ainsi dire aux pensées de Montaigne leur passeport, il les retourne, les fouille, les fouaille.
[le suj. désigne la pluie, le vent, etc.] cingler. La pluie tombait toujours : par instant l'eau fouaillait les deux promeneurs. Le vent fouaillait les chariots.
fig.: exciter, stimuler. « Elle courut, furieuse de céder à cette passion qui la fouaillait, mais sans force pour lui résister. »
Haut de page