Définition du mot stylite

stylite

ermite des premiers temps du christianisme, qui plaçait sa cellule au sommet d'une colonne ou d'une tour pour se livrer à la méditation solitaire. Saint Siméon le stylite. « Quand quelquefois tout s'agite et bruit en la maison, et que j'entends cela du calme de ma chambrette, le contraste me fait délices; dans mon haut reclusoir, je sens quelque chose des stylites sur leur colonne. »
p. compar.: « Le lendemain matin je m'étais installée, stylite, sur le chapiteau d'un des piliers que reliait l'un à l'autre la grille du jardin, et j'y prêchais des foules invisibles. »
p. anal.: « Des colonnes, des sculptures émergent. Des fakirs stylites y dressent leur maigreur . »
p. anal.: pers. qui vit retirée, comme un ermite. Mener une vie de stylite. « Et c'est le seul visage que j'aie vu pendant cette existence de stylite, distraite uniquement, vers le soir, par une promenade. »
Haut de page