Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

rouleur

littér.: qui roule, emporte quelque chose. « Des mers, rouleuses de galets, monte un puissant murmure. » « Torrent rouleur d'or. »
manoeuvre chargé de déplacer, de pousser des charges. Rouleur de brouettes.
dans les mines, manoeuvre employé au roulage (=hercheur). « Il était rouleur, c'est-à-dire qu'il poussait, qu'il roulait sur des rails un wagon nommé benne. »

les Protocoles des Sages de Sion

faux document censé être un plan de conquête du monde par les Juifs et la Franc-Maçonnerie. Il fut fabriqué par Mathieu Golovinski, un Russe vivant à Paris, à la demande de la police secrète du tsar et à l'intention de Nicolas II de Russie. C'est en réalité un plagiat du texte du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, publié à Bruxelles en 1864 par Maurice Joly, qui y dénonce un plan fictif de conquête du monde par Napoléon III.
L'auteur et ses commanditaires voulaient mettre en garde le tsar contre les aspirations modernistes des Juifs de l'Empire, intéressés par un changement libéral de régime depuis que leur statut avait été dégradé par les tsars réactionnaires comme Alexandre III.
Le plan des Juifs serait de s'appuyer sur la modernisation industrielle et le capitalisme pour installer un pouvoir juif.
Ce texte fut notamment repris par Hitler comme pièce maîtresse de la propagande antisémite du Troisième Reich. Il est devenu un grand classique de l'antisémitisme et du négationnisme et figure comme référence dans la Charte du mouvement islamiste palestinien Hamas.

veau marin

phoque. « Le phoque commun ou veau marin est un mammifère carnivore, de la famille des phocidés. »

poulaine

poulainechaussure à l'extrémité allongée en pointe, parfois relevée, à la mode au Moyen Âge. « Des chaussures à la poulaine. »
p. anal.: « Séoul et ses toits à la poulaine. »
comme les souliers à la poulaine. « Les cavaliers chinois ont des bottes de velours noir dont les bouts pointus se relèvent à la poulaine. »

ambre

ambreambre gris : substance organique molle, de couleur généralement cendrée, au parfum musqué, provenant des excrétions du cachalot et que l'on rencontre flottant sur les mers ou rejetée sur les côtes de certaines régions tropicales. Grain d'ambre, odeur d'ambre, sentir l'ambre. « Sur les plages de Sumatra, on rencontre, rejetées par le flot, des masses grises, poreuses comme de la ponce et dégageant une odeur musquée : c'est l'ambre gris. »
cette substance utilisée comme condiment, aromate ou reconstituant. Aromatiser à l'ambre gris. « Le maréchal de Richelieu, de glorieuse mémoire, mâchait habituellement des pastilles ambrées. »
parfum suave, tenace, réputé riche, dégagé par l'ambre ou tiré de lui. « Des parfums riches comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens. »
p. métaph. [pour évoquer un raffinement de luxe] : « elles n'ont point l'ambre et le fard des muses citadines. »
fin comme l'ambre : qui a l'esprit fin et pénétrant (comme le parfum de l'ambre). « Oriane de Guermantes, qui est fine comme l'ambre, douée pour tout, qui fait des aquarelles dignes d'un grand peintre, c'est le sang le plus pur, le plus vieux de France. »

ambre jaune : substance résineuse relativement tendre, d'origine végétale fossile, de couleur jaune mordoré, employée pour la fabrication de divers objets de luxe (=succin, carabé). L'ambre jaune est une "gemme organique", au même titre que les perles (nacre), le corail, le jais et l'ivoire. Collier d'ambre, couleur d'ambre. « Pour moi, la solitude est comme ce morceau d'ambre au sein duquel un insecte vit éternellement dans son immuable beauté. » « Cette ambre dorée, inconsistante et mystérieuse comme un crépuscule. »
p. méton.: couleur de l'ambre jaune. « Son visage, hâlé par le soleil, prenait, sous certains jours, des reflets d'ambre jaune. » « L'automne sur les bois sème la rouille et l'ambre. »

ambre noir : jais.

ambrer :
parfumer avec de l'ambre. Ambrer des gants.
donner à quelque chose une couleur d'ambre. « Sa nuque que des poils follets, semblables à des fils d'or ambraient légèrement. » [couleur]

salonnard

péj.: habitué des salons mondains, souvent snob et intrigant. « Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. » « D'un crayon habile, il stigmatisait politiciens vénaux et juges dociles, banquiers véreux et salonnards faisandés. »

être refait

fam.: être trompé, mystifié, escroqué. « Ne rouscaillez pas, on a été refaits cette nuit et nous ne possédons plus un pélo. »

couteaux tirés

être à (aux) couteaux tirés = être en complète inimitié. « Ce sont là deux demi-soeurs, qui, sorties de deux pères, se crachent à la figure en se traitant de bâtardes et vivent à couteaux tirés. »

landier

landiergrand chenet que l'on peut trouver aujourd'hui dans les cheminées d'agrément et qui autrefois, dans les grandes cheminées de cuisine, supportait des broches à rôtir et permettait de maintenir à la chaleur du charbon de bois des aliments dans les corbeilles de fer les surmontant. « On lui réchauffa les pieds contre des landiers brûlants. » « Sous le manteau de la cheminée, deux landiers supportent les bûches, dont la flamme lèche les flancs de la marmite. »

fait-diversier

propre aux faits-divers. « Une approche fait-diversière de l'histoire. » « Le journalisme fait-diversier. »
journaliste qui tient la rubrique des faits-divers. « Il entrait en qualité de « fait-diversier » dans un quotidien de Marseille. »

Bleu de méthylène

colorant et désinfectant d'un bleu vif, extrait de la houille.
p. métaph. « Je vois de ma fenêtre, sur la mer d'un bleu dansant de méthylène, les irradiations du zénith se multiplier en facettes miroitantes. » [couleur]

apodictique

qui présente un caractère de vérité absolue (≠assertorique). Argument, principe, valeur apodictique. Ex: Par un point passent toujours un nombre infini de droites. « La vérité n'est pas un simple événement de notre vie psychologique : elle existe en soi, elle est objective, elle a valeur universelle ou, comme disent les logiciens, elle est apodictique. » « Une parole prétendument apodictique. »
Emmanuel Kant distingue trois types de jugements : 1- l' apodictique, qui relève de la nécessité 2- le problématique qui relève de la possibilité, de l'hypothèse 3- l'assertorique qui relève de l'expérience subjective.

se rebéquer

pop.: se rebiffer, se révolter, répliquer avec insolence, avec colère. « Ne t'avise pas de te rebéquer! »

rebecca : bagarre.
faire du rebecca, aller au rebecca : protester, chercher la bagarre. « Je vais te passer l'envie de faire du rebecca! »

apocope

l'apocope est l'abréviation d'un mot, dont on ne conserve que la/les première(s) syllabe(s). Ex.: « auto » pour « automobile ».

l'aphérèse, au contraire, supprime le commencement du mot. Ex.: « bus » pour « autobus ».

la syncope, quant à elle, supprime des phonèmes à l'intérieur du mot. Ex.: « msieu » pour « monsieur ».

équarrir

équarrir tailler (une bille de bois, un bloc de pierre) à angles droits, rendre carré. Équarrir une poutre, une pierre, un bloc de marbre.
fig.: dégrossir, affiner. « Plus on s'efforcera d'équarrir l'intelligence des pauvres diables, plus on développera en eux les germes de la souffrance morale et de la haine »
dépecer et découper un animal mort. Équarrir un cheval, un mouton. « Cet équarrisseur littéraire ne discute pas une oeuvre, il la dépèce. »

prospectif

philos.: qui est orienté vers l'avenir. (anton. rétrospectif). « Tout homme est un être prospectif, nous sommes "condamnés" à espérer. »
qui anticipe sur l'avenir. Synon. prévisionnel. « Une étude prospective du type de civilisation qui sera celle de la France en 2100... »

écouvillon

écouvillon [boulangerie] vieux linge attaché à un long bâton, avec lequel on nettoie le four.
[artill.] petite brosse cylindrique dont on se sert pour nettoyer ou graisser les armes à feu. Écouvillon de fusil, de revolver. Passer l'écouvillon. « Pour les carabines, l'étroitesse du canon fait que l'écouvillon métallique passe difficilement. »
p anal.: brosse cylindrique munie d'un manche, employée pour nettoyer l'intérieur des bouteilles, des instruments de musique dans lesquels on souffle, etc.
[méd.] brosse ou boule de coton fixée au bout d'une longue tige et destinée à nettoyer une cavité profonde, à faire des prélèvements ou à appliquer des solutions antiseptiques.
arg.: tête d'écouvillon = tête rasée et dont les cheveux sont hérissés.

écouvillonner
nettoyer avec un écouvillon un four, le canon d'une arme à feu.
p. anal. [méd.] : nettoyer une cavité naturelle ou pathologique avec un écouvillon. « Prélèvements effectués au moyen d'un écouvillon stérile. »
fig.: nettoyer, purifier. « Nous nous sentîmes tous délivrés, soulagés, écouvillonnés, replacés dans un univers respirable. » « Une palmeraie, à l'horizon; les plus hauts palmiers écouvillonnent le ciel. »

antiphrase

figure par laquelle, par crainte, scrupule ou ironie, on emploie un mot ou locution avec l'intention d'exprimer le contraire de ce que l'on a dit. Syn: ironie. On peut aussi rapprocher l'antiphrase de l'euphémisme qui s'exprime parfois par antiphrase.

prophylactique

prophylactique qui prévient la maladie (=préventif). Traitement, méthode prophylactique. Mesures d'hygiène prophylactiques. « Un traitement prophylactique entamé dès la naissance permet de retarder, voire de prévenir l'apparition des troubles. »
métaph.: « la religion a incontestablement sur le suicide une action prophylactique » « Nous avons besoin de ce traitement, prophylactique pour certains, curatif pour d'autres, qui consiste à gueuler contre la haine, le racisme et le totalitarisme... »

escobar

personnage hypocrite, sachant utiliser d'adroits subterfuges pour arriver à ses fins ou les justifier.
escobarder : agir, parler en escobar. « Lord Whitworth escobarda comme il put, mais n'en maintint pas moins les assertions du document officiel. »
escobarderie : pratique (habituelle) de l'hypocrisie à la manière d'un escobar. « Tout ce que peuvent donner l'escobarderie patriotique, l'objection tacite et la restriction mentale se devinait dans ses mains de patte-pelu. ».
p. méton.: action, propos hypocrites, dignes d'un escobar. « Par les plus misérables escobarderies de la terre vous me demandez toujours des réponses sur ce que vous ne savez que trop. »

mirliflore

jeune fat, qui se pique d'élégance (=gandin, gommeux). « Fritz était là, devant la glace, vêtu comme un mirliflore. »

mithridatiser

immuniser contre un poison par accoutumance progressive. « Mithridatiser l'organisme contre certaines substances toxiques. »
pronominal: « je crois qu'on ne se mithridatiserait pas pour tout, pas pour la strychnine par exemple. »
fig., litt.: rendre insensible, indifférent à quelque chose. « Il était déjà si bien mithridatisé par l'habitude que, lorsqu'elle se promenait à demi nue par l'appartement, il ne levait même plus les yeux pour la regarder. » « Il était comme mithridatisé contre tout ce qui lui venait du public. »

traille

trailleamarre reliée à un bac et pourvue d'une poulie mobile le long d'un câble établi au travers d'un cours d'eau. Bac à traille. « La traille doit être éclairée près des deux rives. » « Avant la construction du pont, un bac à traille permettait de traverser le fleuve. »

chambranle

chambranlecadre de bois ou de pierre composé de deux montants verticaux et d'un linteau, et qui borde une fenêtre, une porte ou une cheminée. « Le chambranle de la cheminée était encombré de laines, de bobines. Chambranle en marbre ; chambranle chargé d'ornements ; chambranle simple, mouluré ; s'appuyer au chambranle, sur le chambranle. »

cénesthésie

sensibilité organique, émanant de l'ensemble des sensations internes, qui suscite chez l'être humain le sentiment général de son existence, indépendamment du rôle spécifique des sens. « Certains rêves, que l'on peut qualifier de cénesthésiques, peuvent révéler des affections et maladies bien avant l'apparition de symptômes caractérisés. »
l'hypocondrie ou la schizophrénie provoquent des altérations de la cénesthésie.

chausse-trappe

chausse-trappe défense constituée soit par un pieu aigu camouflé au fond d'un trou dissimulé par une trappe, soit par quatre pointes de fer.
piège à renard et autres animaux. « Il a retrouvé son chien pris au piège dans une chausse-trappe. »
fig.: embûche, piège. « Un pays creusé de chausse-trappes par le fisc et la police. » « Cette réforme est une jolie chausse-trappe pour le nouveau président. »

miroir aux alouettes

engin de chasse constitué de petits miroirs qui scintillent au soleil et dont on se sert pour prendre les alouettes.
fig.: leurre, tromperie. « Dans bien des cas, les études longues s'avèrent être un miroir aux alouettes qui engendre beaucoup de frustrations. »

décile

décile[statistique] tranche de 10 % (d'une population). « Le 1er décile représente les 10 % les plus pauvres, le 9e décile, les 10 % les plus riches. » « Ici habitent des ménages défavorisés, appartenant aux deux premiers déciles de revenus. »

quia

être à quia. N'avoir rien à répondre.
mettre, réduire qqn à quia = mettre quelqu'un dans l'impossibilité de répondre, de répliquer. « Laissez-moi lui répondre; j'ai de quoi le mettre à quia! » « Ah! Ah! Je t'ai cloué le bec, réduit à quia! »
à quia = à l'incapacité de répondre à un besoin, de réagir à la situation. « Leur appétit insatiable finira par réduire mon bien à quia. »
p. anal.: en très mauvais état.

diptyque

diptyque ouvrage de peinture ou de sculpture composé de deux volets pouvant se refermer l'un sur l'autre.
ensemble formé de deux composantes. « Telle est la première partie de mon aventure qui sera, si vous le permettez, un diptyque. »
dans l'Église ancienne, tablette sur laquelle on inscrivait les noms des évêques, des martyrs, des bienfaiteurs, dont on faisait mention dans la liturgie.

espalier

espalier disposition d'arbres fruitiers plantés le long d'un mur sur lequel on palisse les branches, pour favoriser l'ensoleillement et protéger des intempéries les fleurs et les fruits. Espalier fleuri ; espalier d'abricotiers ; se promener le long d'un espalier.
mur qui soutient un espalier (=mur d'espalier). « Un espalier mitoyen. » « Un mur d'espalier idéalement exposé. »
p. anal.: disposition de plantes qui grimpent sur un mur ou un treillage. « Un espalier de roses. »
en espalier = taillé court et palissé contre un mur ou un treillage. Des orangers en espalier. « Dans le jardin, une vigne en espalier conduisait au pavillon. »
fig.: disposé en appui contre qqch. Jardin en espalier (sur une pente). « Quelques maisons en espalier sur la colline. »
arbre dont les branches sont palissées le long d'un mur ou d'un treillage. « La maison était garnie de volets verts et d'espaliers disposés entre les fenêtres. »
fig. [en parlant d'une pers.] (être, se tenir, rester) en espalier = debout contre un mur, une porte, etc. « La beauté des femmes du peuple dure peu, surtout quand elles restent en espalier à la porte d'un restaurant. »
arg. [théâtre] groupe de figurants. « Tout un espalier de jolies filles en costume de pages. »

sape

sape tranchée ou petit tunnel fait en sous-oeuvre ou en fouille, pour faire tomber une construction ou une masse de terre. « Les mineurs creusèrent des sapes si profondes qu'une des tours s'écroula. »
galerie souterraine exécutée dans une guerre de siège ou de tranchées pour s'approcher à couvert d'une position ennemie. >>>Tête de sape : partie avancée d'une sape, où se poursuit le travail d'excavation.
p. anal.: action de creuser. « Sape de la mer infatigable. »
action d'essayer de détruire quelque chose de façon insidieuse et radicale. « Cet empirisme anglais, dont le travail de sape ruinait la raison elle-même. »

sapeur : celui qui effectue les travaux de sape, de terrassement.
barbe de sapeur : barbe longue et fournie .
fumer comme un sapeur : fumer beaucoup.

félibre

auteur, poète de langue provençale moderne. « J'allais rejoindre mes amis les poètes provençaux, les Félibres. À cette époque, le Félibrige n'était pas encore érigé en institution académique. »
défenseur des dialectes d'oc et de la culture provençale. Auteur félibre.

Félibrige : école, association littéraire fondée à l'initiative de Mistral et d'autres écrivains provençaux pour assurer la sauvegarde de la langue provençale. « Le congrès du Félibrige se réunit chaque année dans une ville des pays de langue d'oc. »

félibréen : relatif aux félibres, au félibrige. Association félibréenne ; traditions félibréennes. « Cette vie félibréenne ressemblait beaucoup à celle de la Pléiade, le Rhône remplaçant la Loire. »

mascaret

mascaret vague déferlante produite dans certains estuaires par la rencontre du courant descendant du fleuve et du flot montant de la mer. « à cinq milles vers le sud, un haut et large mascaret dévalait sur la campagne, qui se changeait en océan. »
fig.: raz de marée. Un mascaret d'ignorance, de bons sentiments. « Impossible de résister au mascaret populaire, quand il atteint ces proportions. »

lorette

(vx.) jeune femme du demi-monde, aux mœurs faciles et qui habitait au milieu du XIX e siècle principalement dans le quartier de Notre-Dame-de-Lorette, à Paris. Entretenir une lorette; avidité d'une lorette; coquetterie, luxe, parfum de lorette; monde des lorettes. « Les garçons s'amusaient avec des filles de petite condition : lorettes, grisettes, midinettes, cousettes. »

dunette

dunette superstructure se trouvant à l'arrière d'un navire, allant d'un bord à l'autre et à l'intérieur de laquelle est aménagé l'habitat des officiers ou des passagers.
partie supérieure de la dunette qui forme pont. « Il me fallut passer la nuit sur la dunette, exposé à toutes les intempéries de l'air. »
p. métaph.: « le président de la Chambre, qui voit chaque quinzaine au pied de sa dunette s'abattre un ministère... »

lilial

lilial propre au lis. Parfum lilial.
qui rappelle le lis par sa blancheur. Visage lilial. « La soie liliale de sa peau. »
fig.: pur comme le lis. Candeur liliale.

haïku

haïkucourt poème japonais (dix-sept syllabes) illustrant l'évanescence des choses.
« Désolation hivernale · je traverse un hameau · un chien aboie. »

dictame

dictame plante aromatique dans laquelle les Grecs voyaient un puissant vulnéraire. La douceur, les parfums du dictame.
fig : baume qui apaise, qui adoucit la souffrance morale. Un céleste, un divin dictame ; le dictame des inquiétudes. « Dieu leur a donné l'unique dictame qu'il y ait pour les blessures incurables du coeur. » « Elle apportait le dictame de ses conseils et l'électuaire de sa compassion. »

calicot

calicot toile de coton assez grossière, de qualité très ordinaire. Draps, rideaux de calicot; chemise en calicot. « Pourquoi avoir un calicot de coton quand je peux avoir une robe en soie ? »
p. méton.: banderole de calicot ou de tissu grossier portant une inscription. « Les manifestants brandissaient un énorme calicot sur lequel figurait en lettres rouges : "attention, la colère du peuple monte." »
péj.: objet ou symbole de piètre qualité. « Maintenant, ce qu'on me présentait, c'était une religion d'indienne et de calicot, une piété musquée, enrubannée. »
commis élégant, employé de magasin de nouveautés. « Le costume des calicots comportait alors un pantalon blanc, un gilet et des bottes ornées d'éperons. »
fém., rare : « il s'était fortement épris d'une calicote du Bon Marché. »
p. métaph.: vif comme un jeune commis. Avoir l'air calicot. « Un certain je ne sais quoi de fringant dans les manières qu'on pourrait définir genre calicot. »
péj.: employé subalterne de magasin : « ses compagnes n'avaient pour amants que des rustres, des calicots ou des commis de quincaillerie. »

chilienne

chiliennechaise longue en bois et toile, sans accoudoirs. « Ils profitent du soleil, allongés dans l'herbe ou sur des chiliennes. »
La chilienne se distingue du transat par l'inclinaison moindre du dossier et l'absence de support pour les jambes.

potomanie

besoin de boire surabondamment. « Les impulsions à la boisson (potomanies, alcoolisme) se présentent rarement isolées, mais se greffent souvent sur une impuissance à l'action, et notamment sur une impuissance sociale. »
potomane : atteint de potomanie. « Le potomane boit tout liquide à sa portée et principalement de l'eau. »

mandorle

mandorlede l'italien "mandorla" (amande), désigne une figure en forme d'ovale ou d'amande autour d'un personnage sacré. « Un Christ en majesté dans une mandorle. »

mandorlé :
qui a la forme d’une mandorle, d’une amande. « La déesse se dresse dans un cœur mandorlé et tend les bras vers son amant. »
qui est à l’intérieur d’une mandorle. « Le Christ mandorlé est en position d’écoute. »

lamparo

lamparo [de l'espagnol "lámpara", lampe] forte lampe à acétylène fixée à l'avant d'un bateau, dont se servent les pêcheurs des régions méditerranéennes pour attirer le poisson en surface. Pêche au lamparo. « Anchois, sardines, calamars se pêchent au lamparo. »
p. méton.: filet flottant utilisé dans ce genre de pêche. « Le lamparo (senne tournante) qui est utilisé de nuit avec l'aide de projecteurs pour faire monter le poisson en surface. »
bateau de pêche utilisant cette lampe et ce filet. « Aussitôt sorti du port, le lamparo disparaît dans la brume. »

gaudriole

propos gai et licencieux (= grivoiserie, gauloiserie, polissonnerie). Dire, chanter, débiter des gaudrioles. « On a été sage ce soir, très sage! Pas une gaudriole, pas un mot pour rire! » « Un peu ivre, il leur lançait des gaudrioles. »

rengorger (se)

[le suj. désigne un oiseau] avancer, gonfler la gorge en ramenant la tête en arrière. « Un gros pigeon se rengorgeait au soleil. »
p. méton.: prendre une attitude avantageuse, faire l'important. « La bourgeoisie femelle se rengorgeait, portait la tête haute, avait la figure gonflée d'orgueil et l'œil brillant d'enthousiasme. » « Il porte beau, se rengorge, est familier avec les autorités du pays, obséquieux avec les étrangers, hautain avec les inférieurs. »
part. passé.: « Roulant la taille, rengorgées, le rire haut, se sachant admirées. »
se rengorger de : « Ces gens qui se prennent au sérieux, qui se rengorgent de leurs travaux et de leurs mérites. »

Circé

femme artificieuse, séduisante et dangereuse (du nom d'un personnage de l'Odyssée d'Homère, magicienne experte en drogues et poisons). « La Circé tyrannique aux dangereux parfums. »

circéen : propre à une femme séduisante et dangereuse. « O toi, qui par ton art circéen et subtil, m'as perdu. »

florescence

synon. littér. et mélioratif de excroissance. « Les florescences de la chair. » « Florescences vénéneuses. »
florescent : qui est en floraison. « Les boulevards sont un parterre toujours florescent, hiver comme été. » « Ses bras s'ouvraient vers l'étendue florescente qui ondoyait. »

avoir les pieds nickelés

être lent et paresseux. « Il a vraiment les pieds nickelés, celui-là! »

falbala

falbala bande d'étoffe plissée ou froncée ornant les vêtements ou les pièces d'ameublement. Robe, jupe à falbala; rideaux à falbala, garnis de plusieurs falbalas. « Des dames promenant leurs falbalas »
p. métaph : « des grèves que les algues festonnent de leurs grands falbalas frisés ». « Les arbres du parc qu'avril charge de falbalas ». « L'écume étale ses falbalas tout autour du navire ». « Les derniers falbalas d'un coucher de soleil ».
en falbala(s) = en vêtement d'apparat (à falbalas). Femmes en falbalas.
péj.: ornements excessifs, prétentieux (=affiquets, fanfreluches). « Parées de bijoux douteux, de falbalas criards. »
fig.: [appliqué à l'expression écrite ou orale] ornements excessifs, fioritures. « Que vient-il nous parler de l'amour, celui-là, Avec sa flûte et ses sonnets à falbalas ? » « Je vous explique ça comme je le sais, sans falbalas. » « Mais il y a des pages qui ne sont que falbalas. » [habits]
Haut de page