Dictionnaire du français difficile - mots rares et recherchés

« J'ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot » — Honoré de Balzac.

Sources : cnrtl.fr, larousse.fr, wikipedia.org, lemonde.fr, webnext.fr.

chouquet

gros billot de bois utilisé par le bourreau pour une décapitation. « On apporta sur l'échafaud, le matin du jour fatal, le chouquet, nom du billot où le condamné devait poser sa tête en se mettant à genoux. »
gros billot de bois servant à joindre un mât inférieur au mât supérieur qui en forme le prolongement. « Le bas mât est uni au mât de hune par un chouquet; le mât de hune à celui de perroquet par un autre chouquet. » « Si vous restez dans votre cabine, vous ne connaîtrez ni le vent qui parle, ni l'eau froide qui brûle, ni le sifflement chuchoté du martinet du fougue sous le chouquet du perroquet. »

ralingue

ralingue cordage qui est cousu sur les bords d'une voile afin de les renforcer. « Les voiles furent bordées de fortes ralingues. »
être en ralingue, mettre les voiles en ralingue : de telle sorte que, les ralingues étant parallèles à la direction du vent, les voiles battent violemment sans se remplir (=ralinguer). « Il nous fallut mettre en ralingue pour nous laisser dériver dans le vent. » « Le navire resta en travers exposé comme un roc à toute la fureur des flots, bien que le grand hunier fût en ralingue et le foc bordé au vent. »
p. anal.: cordage dont on garnit les bords d'un filet de pêche afin de les renforcer. Filet à ralingue. « La senne est un filet à simple nappe, dont la ralingue supérieure est fortement liégée et celle inférieure plombé. »
[cirque] corde tendue au sommet du chapiteau pour maintenir la toile d'un toit.

ralinguer
coudre une ralingue sur les bords d'une voile. Ralinguer une voile.
orienter une voile de telle sorte que, les ralingues étant parallèles à la direction du vent, elle batte au vent sans se remplir (= mettre une voile en ralingue). « Il faut ralinguer ou masquer le perroquet de fougue. »
battre violemment au vent (= faseyer.) « Notre voile d'avant ralinguait contre le mât. »

choquer

[marine] relâcher une manœuvre (réduire la tension sur un cordage pour éviter sa rupture). Choquer l’écoute d’une voile.
p ext.: laisser le vent écarter une voile de la coque. Choquer la grand voile.

passager

passager[équitation] mener un cheval au passage, trot raccourci et cadencé (= passéger).
exécuter le passage. Ce cheval passage bien. « À mesure que l'étendue des foulées du passage diminue, cet air tend vers celui du piaffer qui n'est que le passage sur place. »

subsumer

ranger un cas d’espèce sous un concept plus général. Penser le particulier sous le général (un individu sous une espèce, une espèce sous un genre). « Le mot fruit subsume le mot pomme. »
p. ext.: dépasser, transcender. « Cette proposition subsume les idéologies partielles, les idéologies-relais. » « Le con est de loin le roi des imbéciles, celui qui subsume et synthétise tous les autres. »
[philos. kantienne] ramener la diversité des données de l'intuition à l'unité des concepts purs de l'entendement. « Nous réunissons nos diverses intuitions sensibles au moyen des concepts de l'entendement, ou, pour parler le langage de Kant, nous les subsumons sous les concepts. »

subsomption
action de penser le particulier sous le général; résultat de cette action. « La subsomption d'un concept inférieur sous un concept supérieur. »
acte par lequel on subsume (=recognition.) « C'est se satisfaire à trop bon marché que de définir le concept et le jugement par la subsomption. »

béhaviorisme

[psychol.] étude du comportement, rejetant l’introspection, ramenant les conduites à une chaîne de stimulus et de réponses.

béhavioriste : partisan du behaviorisme ; propre au behaviorisme. « Le critère behavioriste d'adaptation. »

Immaculée Conception

Immaculée Conceptiondogme de la conception « sans tache » de la Vierge Marie, c'est-à-dire sans péché originel. L'Immaculée Conception ne doit pas être confondue avec la conception virginale de Jésus-Christ (dogme de l'Incarnation).
« Les protestants ne croient pas en l'Immaculée conception ni en l'Assomption. Pour eux Jésus est le seul intercesseur et seul Dieu est digne d’un culte. »

cinq solas

cinq solasles cinq solas sont cinq formules en latin qui forment les cinq piliers du protestantisme et de l'évangélisme en matière de sotériologie (salut de l'âme).
1- sola scriptura (l'Écriture seule) : la Bible est la seule autorité à laquelle les chrétiens sont soumis (alors que l'Église catholique soumettait les écritures à son interprétation).
2- sola fide (la foi seule) : le salut ne s'obtient pas par les sacrements ou la religion mais par la foi seule.
3- sola gratia (la grâce seule) : le salut s'obtient par la grâce seule (=volonté de Dieu). Il n'est pas le résultat de nos mérites ni de nos œuvres (et encore moins des indulgences dont l'Église catholique faisait commerce).
4- solus Christus (Jésus-Christ seul) : le salut passe par le Christ seul (et non par les saints ni le clergé).
5- soli Deo gloria (à Dieu seul la gloire) : le culte est centré sur Dieu seul (et le Christ comme médiateur avec les croyants). Aucun culte ne doit être rendu aux intercesseurs (les saints et la Vierge) et aucune image, statue ou crucifix ne doit être vénéré.

sankalpa

sankalpa[résolution, intention ou engagement en Sanskrit] intention, désir profond de transformation exprimé de manière claire et concise. La répétition quotidienne de cette phrase (ou visualisation) finit par l'enraciner dans le subconscient, au point d'accomplir la transformation attendue.
Exemples de sankalpa : « Je suis dans l'instant présent. » « J'ai confiance en moi. » « Je suis libre de toute dépendance. »
« On prononce le Sankalpa en début et en fin de Yoga Nidra, le soir en s’endormant, le matin au réveil, ou à tout autre moment, sans en changer un mot jusqu'à sa réalisation. »

latrie

latrie culte de latrie = culte d'adoration rendu à Dieu. « Le culte de latrie est le culte rendu à Dieu, par opposition au culte de dulie, rendu aux saints, et au culte d'hyperdulie, rendu à la Vierge. »
p. métaph.: Elle demeure sans cesse absorbée dans le culte de latrie qu'elle croit se devoir à elle-même.
adoration. « Je vais voir l'exposition des dessins de Delacroix. Toutes les miettes d'études, toutes les raclures de cartons, les essuie-mains, les bribes, les embryons microscopiques, les fausses-couches du peintre sont là, exposés en pompe, religieusement. Il y a vraiment, en ce moment, un engouement des morts, qui va à la latrie de leurs ordures. »

sentience

capacité à ressentir, à éprouver des choses de manière consciente (ex: plaisir, bien-être, souffrance). « Tous les êtres sentients, animaux compris, ont droit au respect de leur intégrité morale et physique. »

eudémonisme

[du grec eudaimonía, "béatitude"] doctrine philosophique selon laquelle le bonheur est le but de la vie humaine. Il n'est pas opposé à la raison, au contraire, il en est la finalité. L'eudémonisme se distingue de l'hédonisme, qui fixe le plaisir et non le bonheur comme but de la vie.
« Le concept de bien-être est basé soit sur une approche hédoniste ou épicurienne de maximisation du plaisir (école utilitariste de Jérémy Bentham, interprétation dévoyée de l’hédonisme d’Epicure qui recommandait d’éviter les excès), soit sur une approche eudémonique d’épanouissement de l’homme (Socrate, Aristote). »

existentialisme

[philos.] doctrine selon laquelle l'homme n'est pas déterminé d'avance par son essence, mais libre et responsable de son existence. « Alors que dans l'existentialisme athée de Jean-Paul Sartre, Dieu aliène la liberté humaine, dans l'existentialisme chrétien de Gabriel Marcel, Dieu est le personnage par lequel s'épanouit toute relation intersubjective. »

rouge Titien

rouge Titienteinte de rouge doré caractéristique des œuvres du peintre italien Titien.
p ext.: couleur de cheveux (=roux Titien). « Affirmez votre personnalité avec une couleur chatoyante comme le roux Titien ou le blond vénitien. » « Elle roule entre ses doigts blancs ses longs cheveux rouge Titien. »
p ext.: [secteur automobile] « Laque rouge Titien irisé. »

abside

abside extrémité du chœur d'une église, de forme semi-circulaire ou polygonale. « La nef comporte trois travées et se termine par une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four. »
polygone de toile destiné à prolonger et à agrandir une tente. « Les chaussures sous l'abside signalent la présence des campeurs. »

contemptible

qui mérite le mépris, méprisable. Homme vil et contemptible. Il s’est rendu contemptible.

baratter

baratter battre la crème du lait dans un récipient spécial (une baratte) pour la transformer en beurre. « Les Tibétaines barattent le beurre de yack en chantant. »
p. métaph.: « Une tempête violente baratte la mer et la fait écumer. » « Deux vieilles amies qui barattent leurs souvenirs. » « On baratte le vide, avec des mots, dans l'espoir éperdu qu'il finira par prendre une forme... »
fig.: « Les turpitudes de cette fille trempée dès l'enfance dans les incestes, barattée dès sa puberté par des passions de vieillard... »

se baratter la cervelle : s'exciter, s'agiter en vain. « Ils continuent à se surchauffer l'imagination, à se baratter la cervelle dans des cénacles. »

biome

biomevaste région biogéographique s’étendant sous un même climat et présentant une homogénéité (= écorégion). Ex: la toundra, la forêt tropicale, la savane, la mangrove, le désert, le littoral, les récifs coralliens, les abysses, etc. « L'importance vitale du biome amazonien pour la planète. »

syndicats jaunes

syndicats jaunes syndicats refusant la grève et l'affrontement avec le patronat (appelés aussi "les jaunes" ou "droite prolétarienne"). Ils s'opposent aux syndicats rouges, socialistes et communistes, favorables à la grève. « Comme tous les syndicats jaunes, cette centrale défend plus le patronat que les travailleurs. » « Les jaunes et les rouges sont irréconciliables. »
p ext.: travailleur qui compromet l'efficacité d'une grève en refusant d’y participer (en concertation ou non avec le patronat).

eau de Seltz

eau de Seltz[de Selters, nom du village d'origine, All.] eau naturellement gazeuse et acidulée, ou artificiellement chargée de gaz carbonique sous pression.
L'eau de Seltz est conservée dans une bouteille spécifique, appelée « siphon », généralement métallique, munie d'une valve, qui permet de servir l'eau en jet, grâce à la pression intérieure.
L'eau de Seltz est couramment utilisée pour la réalisation de cocktails (le Spritz, par exemple), auxquels on donne « un coup de siphon ».
« Une nuit que j'étais à me morfondre · Dans quelque pub anglais du cœur de Londres · Parcourant L'Amour monstre de Pauwels · Me vint une vision dans l'eau de Seltz. » Serge Gainsbourg.

dame de nage

dame de nageobjet servant à fixer et une rame sur une embarcation et permettre son utilisation par le rameur. « Les hommes s'alignèrent le long des plats-bords et glissèrent les rames dans les dames de nage. »

non sequitur

[lat. "ce qui ne suit pas"] raisonnement dans lequel la conclusion n’a aucun lien logique avec les prémisses (=illogisme; sophisme).
Exemple : En été le ciel est bleu. Aujourd'hui le ciel est bleu, donc nous sommes en été.
« Cet argument est un non sequitur. » « Votre conclusion est un non sequitur. » « Elle écoutait avec un air très sérieux, avant de répondre soit par un non sequitur, soit par un commentaire fabuleusement stupide. »

catch 22

catch 22 roman de Joseph Heller publié en 1961, dénonçant l'absurdité de la guerre (Seconde Guerre mondiale) et du fonctionnement de l'armée américaine.
p ext.: situation perdant-perdant, inextricable. Se retrouver dans un Catch-22. « C'est un catch 22 : on ne veut pas m'embaucher sans expérience, mais tant qu'on ne m'embauchera pas, je n'aurai pas d'expérience. »

Noble Chemin octuple

Noble Chemin octuplequatrième des « Quatre nobles vérités » du bouddhisme, le Noble Chemin octuple mène à la cessation de dukkha (insatisfaction, souffrance) ainsi qu'à la délivrance totale (nirvāṇa).
Il est parfois appelé « Chemin du milieu », car il évite les deux extrêmes que sont d'une part la poursuite du bonheur dans la dépendance du plaisir des sens et d'autre part la poursuite de la libération dans la pratique de l'ascétisme et de la mortification.

Les huit éléments du Noble Chemin octuple :
- la vision juste
- la pensée juste
- la parole juste
- l'action juste
- les moyens d'existence justes
- l'effort juste
- l'attention juste
- la concentration juste.

Le Noble Chemin octuple est souvent représenté (comme le bouddhisme lui-même) sous la forme d'une roue à huit dents, semblable au timon d'un navire.

plat-bord

plat-bord ceinture horizontale en bois surmontant le bordé d'un navire. « De lourdes nefs, des péniches venaient, comme endormies, de l'eau jusqu'aux plats-bords. »
madrier pouvant provenir de bateaux détruits.

bordage

bordage[marine] planche servant à former le "bordé" : la partie extérieure de la coque d'un bateau.
planche servant à former les planchers d'un navire.

peau de chagrin

[du roman d'Honoré de Balzac, La Peau de chagrin] qui se réduit, rétrécit inexorablement. Réduire à peau de chagrin, comme peau de chagrin. « Les grands singes d'Afrique voient leur habitat naturel se rétrécir comme peau de chagrin. »

gouvernail

gouvernailensemble du mécanisme de direction d'un bateau. Il comporte trois parties :
- la barre où se tient le pilote qui commande le mouvement du navire
- la mèche qui est la tige verticale reliée à la barre permettant de faire pivoter le safran
- le safran qui ressemble à un aileron immergé qui agit sur l'eau pour modifier la trajectoire.
« Gouvernail à large safran. » « Le safran du gouvernail, heurté par le travers, donna une affreuse secousse à la barre: les trois hommes qui la tenaient furent renversés sur le pont. » « La mèche de safran doit être maintenue bien dans l'axe de son logement. »

ketch

ketchvoilier à deux mâts et à gréement aurique ou gréement Marconi, avec un grand mât à l'avant et un mât plus petit à l'arrière, appelé mât d'artimon. « Ferlez votre voile d'artimon quand votre ketch est au vent arrière, sinon elle volera le vent de votre grand-voile. » « Ce qui distingue le ketch du yawl, c'est la position du mât d'artimon : avant la mèche de safran sur le ketch, en arrière de la mèche de safran sur le yawl. »

pendule de Foucault

pendule de Foucaultdispositif expérimental conçu en 1851 par le physicien français Léon Foucault afin de démontrer que la Terre tourne sur elle-même.
L'expérience consiste observer l'oscillation d'un pendule autour duquel sont disposées des pièces d'échiquier. On constate que régulièrement le pendule renverse une pièce d'échiquier. On pourrait croire que sa trajectoire change, mais ce n'est pas le cas : c'est la preuve que la Terre tourne.

guerre des Deux-Roses

guerre des Deux-Rosesguerre civile qui eut lieu en Angleterre de 1455 à 1485, entre la famille royale de Lancastre et la famille royale d'York.
Le nom « Deux-Roses » vient des emblèmes des deux maisons, la rose rouge de Lancastre et la rose blanche d'York.
La guerre des Deux-Roses donnera naissance à la dynastie des Tudor, qui réunira les deux maisons grâce au mariage d'Henri VII, dernier descendant des Lancastre, à Élisabeth d'York, héritière de la maison d'York.
L'emblème des Tudors, une rose rouge et blanche, unit la rose blanche d'York à la rose rouge de Lancastre.

foudre

foudretonneau de grande dimension pouvant contenir de 50 à 300 hectolitres. « Pinot noir vieilli en foudre de chêne. »
foudrier = tonnelier spécialiste de la fabrication des foudres. « On entend les foudriers cercler les fûts dans lesquels se fera le cidre des récoltes prochaines. »

forts des Halles

forts des Hallesnom des manutentionnaires des anciennes Halles de Paris. Personnages incontournables des Halles, c'est eux qui chaque premier mai apportaient le muguet au président de la République.
p ext. le mot « forts » désigne l'ensemble des manutentionnaires attachés à un établissement. « Les forts des Abattoirs de Lille. »
les forts des Halles sont à l'origine du célèbre maillot sans manches connu aujourd'hui sous le nom de « marcel ».

infibulation

suture des lèvres de la vulve afin d'empêcher les rapports sexuels. Tradition de certains peuples d'Afrique noire, souvent en complément de l’excision clitoridienne, elle est aujourd'hui illégale dans la plupart des pays.
chez l'homme, l'infibulation consiste en la mise en place d'un fermoir à travers le prépuce (rare).

ultracrépidarianisme

fait de donner son avis sur un sujet sur lequel on n’a pas de compétence. « Il a fini par payer le prix de son ultracrépidarianisme. »
ce terme vient d'un récit de Pline l’Ancien dans lequel un peintre répondait à un cordonnier qui critiquait ses toiles : « sutor, ne supra crepidam » (« cordonnier, pas plus haut que la chaussure »).

darne

darne tranche de gros poisson découpée avant cuisson. « Darne de lieu noir au beurre d'escargot. »
p ext.: partie du corps. « Et peut-être que quelque darne de son corps il y laissera. »

Stagirite

habitant ou personne originaire de Stagire, ancienne cité de Macédoine.
surnom d'Aristote. Les écrits du Stagirite. « Aristote est né à Stagire, en Grèce, d’où son surnom de Stagirite. » « On statua savamment et équitablement la peine des galères contre quiconque serait assez osé pour être d’un autre avis que le Stagirite. »

irrémissible

qui ne mérite pas de rémission, de pardon, en particulier en raison de préceptes religieux (=condamnable, impardonnable). Péché, Crime irrémissible. « Il a commis un acte hideux, irrémissible. » « Aucune faute n'est irrémissible. »
p. exagér.: inexcusable, déplacé. « Il avait, pour un peintre, un irrémissible mauvais goût en peinture. »
qui a un caractère définitif, irréversible (=irrémédiable). Échec, sentence, haine irrémissible.
[en parlant de l'issue d'un processus] fatal. Mort irrémissible. « Le vieillissement des fonctions cognitives n'a rien d'irrémissible. »
subst.: « À cette expérience de l'irrémédiable, de l'irrémissible, nous accédons par le regret. »
que l'on ne peut remettre, différer. « Veuillez excuser mon absence : j'étais dans des travaux irrémissibles qui m'ont retenu toute la semaine. »

eidétique

[philos., du gr. eidêtikós, "rationnel, visible par la raison"] relatif à l’essence des choses, à leur nature fondamentale. Analyse, proposition, vérité eidétique. « La vision de la pure essence suppose la "réduction eidétique", qui élimine les éléments empiriques et subjectifs. »

mémoire eidétique (=mémoire photographique ou absolue) : faculté de se souvenir d'une grande quantité d'images, de sons, ou d'objets dans leurs moindres détails. « Mozart avait l’oreille absolue, mais aussi une mémoire eidétique qui lui permettait de mémoriser un grand nombre de sons en très peu de temps. »

souquer

mar.: raidir ou serrer fortement. Souquer une amarre, une écoute, une aussière, un nœud. « Lorsque le vent est fort, il faut souquer la drisse pour l'étarquer. »
souquer un hublot : le fermer en serrant à bloc. « Une lame frappa un hublot mal souqué, ils se mirent à jurer... »
agir avec force sur les rames. Souquer sur les avirons. Souquer ferme. « Toutes les rames à la mer! Coup de sifflet. Attention! Souquez! Une, deux! Une, deux! »
p. ext., fam.: « Il souque dur; et il est très obéissant, dit-elle d'un air épanoui. »
-------------------------------------
arg.: attacher, ligoter qqn solidement. « Il a fallu qu'ils l'arriment, qu'ils le souquent sur la banquette avec de la corde. »
être souqué : être serré, comprimé.
donner à qqn une bonne correction, punir sévèrement.
-------------------------------------
souquée : coup de rame énergique. « Sous la forte souquée du garde-pêche, le miroir d'eau qui reflétait la vieille auberge se brisa en vingt morceaux chavirés au fond de la rivière avec les souvenirs qu'ils évoquaient. »

maralpin

maralpindu département des Alpes-Maritimes. Villages maralpins, coutumes maralpines. « 95% des Maralpins vivent sur le littoral contre seulement 5% dans l'arrière-pays. »

calvaire

calvaire colline où Jésus-Christ fut crucifié (=Golgotha). « Les filles de Jérusalem pleurèrent sur lui; les saintes femmes l'accompagnèrent au Calvaire. »
fig. Épreuve, souffrance. Le calvaire des tranchées. Gravir, être au bout de son calvaire.
colline sur laquelle on a planté une croix et où on se rend en pèlerinage en s'arrêtant aux quatorze stations qui rappellent les principaux épisodes de la passion de Jésus-Christ.
chemin de croix.
représentation artistique de la Crucifixion et parfois d'autres scènes de la passion de la vie de Jésus.« Nous nous sommes arrêtés voir le calvaire, petit monument de granit, carré, dont chaque face représente un tableau de la vie de Jésus-Christ. »
croix dressée sur une plate-forme ou à un carrefour. « À tous les coins des chemins, de vieux calvaires étendaient leurs bras gris; ils portaient des sculptures naïves, retouchées bizarrement par les siècles : les instruments de la passion, ou bien des images grimaçantes du Christ. »

portraiturer

faire le portrait (de qqn). Portraiturer un homme politique, une classe sociale. Se faire portraiturer. « Elle fut l'une des femmes les plus portraiturées de son temps, posant pour Bonnard, Toulouse-Lautrec, Renoir, etc. » « Quand le portraitiste rend le portraituré plus beau qu'il ne l'est. »
litt.: dépeindre, décrire (qqn). « L'auteur portraiture longuement ses personnages. »

emblaver

emblaver[agr.] ensemencer en blé. Superficie, surface, terre emblavées; emblaver un champ, une terre. « Une vraie terre besogneuse, avec des horizons, des charrues, des meules, des chevaux et des paysans qui labouraient, emblavaient, moissonnaient. »
emblavure : terre ensemencée en blé (=emblavement). « Les emblavures ont besoin de beaucoup d'engrais. » « Dans la région, rares sont les emblavures qui dépassent un hectare. »

évent

exposition au vent, à l'air. Mettre des marchandises à l'évent.
fig.: tête à l'évent = pers. étourdie, frivole. « Il connaissait trop bien cette tête à l'évent, pleine de lacunes et de fentes, pour lui confier ses projets de bonheur. »
p. ext.: altération subie par une substance (notamment alimentaire) exposée trop longtemps à l'air. « La négligence dans le remplissage des tonneaux, permettant au vin le contact avec l'air atmosphérique, fait contracter au vin un goût d'évent. »
p. méton.: odeur dégagée par un produit exposé à l'air. « Le vieux parfum de l'encens se mêlait à l'évent des pierres humides. »
fig.: découverte, mise au jour d'une chose que l'on souhaite tenir cachée (cf. éventer).
orifice naturel ou artificiel permettant le passage de l'air ou d'un fluide. Évent hydrothermal.
orifice respiratoire des cétacés, situé au dessus de la tête. « Pour aller sous l’eau, les cétacés retiennent leur respiration en fermant leur(s) évent(s). »

ressaut

ressaut dénivellation, saillie. Ressaut d'une marche, du terrain; ressaut du front, des hanches. « Le dernier ressaut du Jura. » « La voiture cahote dans les ressauts du chemin. » « Elle portait une robe qui la délinéait, accentuant le ressaut de ses hanches. »
litt.: mouvement brusque (=bond, cahot, sursaut). « Soudain elle se leva de terre, par un ressaut nerveux du corps. »
fig. regain subit. « Dernier ressaut de sa folie! »
pop.: être en ressaut = être en colère. Se mettre, se foutre à/au ressaut. « Il y a un paragraphe de ma lettre uniquement destiné à te faire mettre au ressaut! » « Ce qui me fout à ressaut, c'est de risquer ma vie pour rien. »

transalpin

transalpin au-delà des Alpes. Région transalpine. « Liaison ferroviaire transalpine Lyon - Turin. »
p ext.: Italie, Italien « La pizza, symbole incontournable de la cuisine transalpine. » « Vous autres les transalpins... »

grenouiller

pop.: boire beaucoup (d'eau ou d'alcool).
fam.: se baigner; barboter. « La jeunesse bourgeoise grenouillait aux bains Deligny, où l'eau était filtrée. »
fig., péj.: participer à des intrigues, à des tractations malhonnêtes. « Le grenouillage n'est grenouillage qu'à l'échelon subalterne. À celui des grands intérêts de l'État, il devient profondeur et subtilité. Le nom change, le fond est le même. »

grenouillage : ensemble d'intrigues, de manœuvres, de tractations malhonnêtes. « Autour des élections, quel grenouillage! » « Les grenouillages politiques sont odieux. »
grenouilleur : celui qui pratique le grenouillage. « Espérons qu’il sera assez fort pour discipliner les grenouilleurs des hautes sphères... »

refend

refend rainure destinée à marquer les assises de pierre et les joints verticaux, qui forme ce que l'on appelle une ligne de refend. P. ext.: moulure de décoration de façade. « Tous ces refends, tous ces bossages qui sillonnent les faces de ce palais lui donnent ce caractère d'austérité et de grandeur. »
bois de refend : bois scié en long.
feuilles de refend : feuilles à découpures profondes comme les feuilles d'acanthe. « Les moulures sont souvent ornées de feuilles de refend. »
(mur de) refend : mur porteur intérieur. « Plus que tout autre mur, le mur de refend doit être parfaitement droit. » « Il abattit le refend pour agrandir le salon. »
pierre de refend : pierre angulaire.

duramen

duramen(du latin durare, durer) partie interne du bois, appelée également « bois de cœur » ou « bois parfait ». Le duramen est dur, dense, imputrescible, et plus sombre que l'aubier qui l'entoure. « La transformation de l'aubier en duramen, caractérisée notamment par des dépôts de tanins et d'oléorésines, nécessite 20 ans chez le chêne, 3 ou 4 ans seulement chez le châtaignier ; elle n'a pas lieu chez le hêtre et le sapin. »
Haut de page